• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Source limpide et murmurante...

Source limpide et murmurante...

 

JPEG

"Source limpide et murmurante 
Qui de la fente du rocher 
Jaillis en nappe transparente 
Sur l'herbe que tu vas coucher."

 

Ces vers de Lamartine, extraits des Harmonies poétiques et religieuses sont un véritable hymne à la nature, aux ondes limpides des sources...

 La source, symbole de pureté surgit des profondeurs de la terre... Ce mot, issu d'un ancien participe passé substantivé du verbe "sourdre", vient du latin "surgere", surgir.

On évoque souvent le murmure des sources, leur chant plein de douceur... bruissement de l'eau qui jaillit, qui se fait un chemin dans l'antre de la terre.

 

Fraîcheur, transparence des ondes, mousses des bois qui envahissent les bords : tant d'images surgissent à l'évocation de la source !

 

Sifflante redoublée, gutturale "r", le mot résonne d'éclats contrastés : douceur et âpreté se côtoient dans ce mot harmonieux...

La douceur de l'eau qui s'écoule, l'âpreté du cheminement sous la terre et du surgissement de l'onde.

 

Ce mot nous fait voir des paysages de montagne escarpés, entourés de verdure, pleins de transparence et de limpidité.

 

La source a, souvent, inspiré les poètes : elle est l'image d'une nature accueillante, généreuse, pleine de beautés.

 

Aréthuse, Callirhoée, Cyané, Mélité, Praxithéa, doux noms de Naiades qui peuplent les sources dans la mythologie !

 

Callirhoé, le beau ruisseau, Cyané, à l'onde bleue comme la mer, Praxithéa, à l'action divine, des noms évocateurs leur sont associés...

 

Images de féminité, d'harmonie, les nymphes des eaux sont souvent bénéfiques et bienveillantes.

L'eau, symbole de vie nous étonne par ses transparences, sa fluidité... la magie de l'eau qui fascine et attire tous les regards !

 

La magie des eaux qui surgissent des entrailles de la terre, le mystère des sources jaillies du monde souterrain !

 

La source, c'est, aussi, de manière imagée, l'évocation des origines, le retour à des textes anciens qui nous ont abreuvés et nourris...

Nous sommes façonnés de sources diverses, d'une culture, d'un patrimoine qui fait notre richesse.

 

Sans ces sources essentielles, sans ces repères, nous serions perdus... Peinture, arts, littérature, musique sont dans nos mémoires et sont l'essence même de l'humanité : des connaissances, des bases, une envie de progresser, de s'enrichir.

 

Sans ces racines, nous serions désorientés, les sources nous font percevoir toute l'importance de la culture, de ce passé si riche...

 

On voit bien tous les symboles que représente la source : c'est elle qui nous abreuve, qui nous permet de rêver, de nous ancrer dans le passé, de vivre en harmonie avec l'univers, d'aimer et d'apprécier le monde !

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-source-limpide-et-murmurante-125070494.html

 

 

Vidéo :

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • NEMO Clark Kent 26 juillet 09:29

    « Elles coulent les sources, en robe ou en guenilles 
    Celles qui sont fermées, celles qu’on n’ouvre plus 
    Sous des linges qu’on dit marqués du sceau des filles 
    Et ces marques, ça me fait croire qu’il a plu  »


    Ta source - Léo Ferré

    Deux articles érotiques le même jour sur Avox, ça sent le relâchemet !

    • NEMO Clark Kent 26 juillet 10:53

      @Clark Kent

      « Quand la source est rouge, emprunte le chemin boueux...
      Si celui-ci est encombré, utilise la voie de la sagesse...
      Si cette voie n’est pas libre... Prend toi en main ! »


      sagesse chinoise

    • Bonjour Rosemar. Une fleur en bordure de source qui décrypte le message du filet d’eau. Elle lit, elle se livre.

      Les Fleurs bleues (R. Queneau)
      Noé ou le voyage au centre du langage

      • rosemar rosemar 26 juillet 13:33

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Les fleurs bleues : le myosotis associé à la mémoire, au souvenir ! Le myosotis peut ainsi évoquer la culture, le savoir de tous ceux qui nous ont précédés... les sources !




      • rosemar rosemar 26 juillet 13:35

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Sans oublier la chanson :




        • Étirév 26 juillet 10:58

          Si la Vérité fait naître de mauvais sentiments chez l’homme pervers, elle éveille les plus hautes facultés de l’âme chez l’homme supérieur.

          C’est que l’image de la femme Divine est restée dans le cœur de l’homme, qui, en vertu du souvenir atavique de ses années de jeunesse phylogénique, la fait revivre dans ses aspirations poétiques.

          Ecoutez Lamartine sentant dans Jehovah l’Esprit féminin qui plane sur la vie de l’homme :

          Jehovah ! Jehovah ! ton nom seul me soulage !

          Il est le seul écho qui répond à mon cœur !

          Ou plutôt, ces élans, ces transports sans langage,

          Sont eux-mêmes un écho de ta propre grandeur.

          Tu ne dors pas souvent dans mon sein, nom sublime,

          Tu ne dors pas souvent sur mes lèvres de feu !

          Mais chaque impression t’y trouve et t’y ramène

          Et le cri de mon cœur est toujours toi, mon Dieu !

          (Le cri de l’âme, « Harmonies ».)

          Puis, parlant de sa mère, cette autre forme Divine, le poète dit :

          C’est ici que sa voix pieusement solennelle
          Nous expliquait un Dieu que nous sentions en elle.

          (Milly ou la terre natale, « Harmonies ».)

          De l’Israélisme au judaïsme.



          • rosemar rosemar 26 juillet 13:50

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            « J’entre dans mon jardin, ... un jardin bien clos, une source scellée, un verger de grenadiers avec les fruits les plus exquis... le nard et le safran, le roseau odorant et le cinnamome, tous les arbres à encens, la myrrhe et l’aloès avec les plus fins arômes... »

          • Ciriaco Ciriaco 26 juillet 11:16
            Un jeu amusant est de trouver les sources d’eau. Avec deux baguettes en cuivre, cela s’apprend facilement (à ce que j’ai constaté, une personne sur deux, pour peu qu’elle suive quelques conseils de base, y arrive).

            En ville les canalisations font que les baguettes convergent à peu près partout. A la campagne, c’est bien sûr plus parlant.

            • rosemar rosemar 26 juillet 13:41

              @Ciriaco

              On a un peu perdu ce savoir ancestral...

            • Hortus conclusus (C’est un jardin fermé que ma sœur fiancée, une source fermée, une fontaine scelléeCantique des cantiques IV, 12.). Sainte Vierge dans le jardin paradisiaque (œuvre anonyme du xve siècle).


              • marmor 26 juillet 14:18

                Lamartine, erreur d’interprétation, il décrit sa maîtresse qui était femme fontaine !!


                • NEMO Clark Kent 26 juillet 16:12

                  @marmor

                  l’oeil et la source (« aïn » ayant d’ailleurs ces deux sens en Arabe en arabe) sont les métaphores les plus claires de la foufounette !

                • marmor 26 juillet 17:27
                  @Clark Kent
                  Taboun, souah, ça désigne la même chose….

                • rosemar rosemar 26 juillet 18:01

                  @marmor

                  Passionnant !!

                • @marmor


                  je risque de vous décevoir, mais l’analyse de cette eau est comparable à celle de l’urine. 

                • ZXSpect ZXSpect 26 juillet 18:50

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                  il y a celle, qui prenant sa vessie pour une lanterne... s’est brulée

                  amis de la poésie... bonjour

                • @ZXSpect


                  Tant de haine,...c’est me faire beaucoup d’honneur,...Le feu appelle l’eau, cela coule de source,...

                • @ZXSpect

                  bon ! c’est vrai que cette nuit en rappelle une autre bien tragique en 2003 et sur laquelle je ne donnerai aucun avis. J’ai au moins eu cette chance de n’avoir jamais été frappée par un homme. 

                • In Bruges In Bruges 26 juillet 18:26

                  Cet article est insuffisamment sourcé....


                  • ZXSpect ZXSpect 26 juillet 18:45
                    @In Bruges

                    pour l’analyse de la source, voir la poétesse ci-dessus !

                  • rosemar rosemar 26 juillet 19:23

                    @ZXSpect

                    C’est de l’humour !

                  • In Bruges In Bruges 26 juillet 18:27

                    Sans dec. , z’en avez pas marre de Rose ?


                    • Abou Antoun Abou Antoun 26 juillet 23:37

                      Le fisc inaugure le prélèvement à la source.


                      • Henry Canant Henry Canant 27 juillet 00:01

                        Il semble que rosemar fasse appel à un bon ramonage.


                        Peut-être Nabum incitera ses alcooliques de la Loire de la satisfaire comme ils l’ont fait pour la rombière belge.

                        • @Henry Canant

                          Rosemar est plutôt de la GARGOULETTE. C’est elle qui ramone,...

                        • C’est l’avantage d’Agora, je peux m’y promener parmi les moutons de Panurge sans devoir les côtoyer en vrai. Ceci ne s’adresse pas ceux qui sont passés par la lu « CARNE » de mon coeur. Il suffit d’un livre pour matérialiser ce qui est éloigné par la distance.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès