• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sous le règne de l’esbroufe...

Sous le règne de l’esbroufe...

Nous vivons sous l'emprise et sous le règne de l'esbroufe...

Partout, on nous en met plein la vue : c'est le clinquant qui s'affiche.

Pendant les fêtes de fin d'année, les supermarchés nous vendent toutes sortes de produits : des bûches aux décors somptueux, colorés, des canapés en forme de petits sapins, des foies gras enveloppés de papiers dorés...

Les emballages se veulent attractifs, éclatants.

Dans tous les cas, il s'agit d'attirer l'oeil, de séduire les consommateurs grâce à toutes sortes d'artifices.

Peu importe, au fond, la composition du produit, c'est l'apparence qui s'impose : des bûches recouvertes de chantilly, de crèmes aux couleurs criardes, des amuse-gueules aux formes géométriques séduisantes....

De plus en plus, les supermarchés se spécialisent dans ces aliments ultra-transformés...

L'industrie agro-alimentaire nous vend des produits artificiels qui perdent leur authenticité.

Additifs, colorants, gélatine ont pour but de donner un aspect attractif et plaisant à la marchandise.

Mais qu'est-ce qui se cache derrière ces apparences trompeuses ? Des produits frelatés qui n'ont plus rien de naturel.

 

Dans un autre domaine, régulièrement des soldes de vêtements nous sont proposées par les commerçants : soudain, à cette occasion, les prix baissent, comme par miracle... des rabais qui peuvent atteindre 60, voire 70 % !

Ainsi, on prend conscience que les prix sont forcément initialement surévalués...

Là encore, le consommateur n'est-il pas victime d'une sorte d'esbroufe ?

La mode elle-même fait appel au bling-bling : frou-frou, volants, dentelles, couleurs flashy...

 

Les voitures qu'on nous vend sont de plus en plus sophistiquées et clinquantes, par leurs formes, leurs couleurs... Elles sont bourrées de technologies innovantes, suréquipées : GPS, électronique... Elles seront bientôt connectées et les conducteurs seront ainsi surveillés, contrôlés, observés dans leurs moindres déplacements.

Sur Facebook, certains éprouvent le besoin de s'afficher, d'exposer des photos, de briller...

Et que dire des hommes politiques ?

Eux aussi sont le plus souvent dans l'esbroufe et la représentation...

Ils nous servent de beaux discours, nous promettent une augmentation du pouvoir d'achat... Ils annoncent que tous les SDF auront un toit...

Une fois qu'ils sont arrivés au pouvoir, nous découvrons que le prix de l'énergie flambe...

Et nous constatons que les SDF sont toujours aussi nombreux dans les rues...

 

L'esbroufe : c'est bien là un ressort essentiel de nos sociétés d'apparence.

Le bling-bling, les faux-semblants, le tape-à-l'oeil font recette, hélas !

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/12/sous-le-regne-de-l-esbroufe.html

 

Documents joints à cet article

Sous le règne de l'esbroufe...

Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    



    • Ben Schott 22 janvier 2018 11:04

       

      C’est de plus en plus creux...
       
      Vous devriez prendre un peu plus de temps à réfléchir à ce que vous voulez dire et à comment le dire, sinon vous ne faites que publier hâtivement des notes.
       


      • ZenZoe ZenZoe 22 janvier 2018 12:19

        @Ben Schott
        Je trouve l’auteur très claire au contraire.
        Article après article, elle nous explique son incompréhension et sa détestation du monde et des humains, surtout des humains !
        De la société, elle ne voit pas la beauté, la joie, l’envie de rire et de vivre des gens. Elle n’en voit que les travers, que ce qui est laid ou qui ne marche pas.
        L’illustration choisie parle d’elle-même : nous ne sommes que de vulgaires paquets de chips premier prix alignés sur des rayons de supermarché...

        L’âge, les désillusions ou la solitude peut-être, on n’en sait rien, mais ce qui est sûr, c’est que c’est bien triste de voir le monde comme ça.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 janvier 2018 12:22

        @ZenZoe


        Désolé, mais je fais partie de celles qui le voit ainsi. Mais à la différence de Rosemar, je me réjouis de voir sa fin proche. 

      • rosemar rosemar 22 janvier 2018 12:44

        @ZenZoe

        Mais le monde est merveilleux, à condition de ne pas se laisser abuser par des apparences et de voir l’essentiel...



      • rosemar rosemar 22 janvier 2018 12:49

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.


        L’univers de la consommation et celui de la politique sont souvent illusoires, en effet.

      • ZenZoe ZenZoe 22 janvier 2018 14:39

        @rosemar
        C’est bien ce que je dis, vous ne voyez le « bien » qu’en-dehors de la société humaine, mais en quoi un canard sur l’eau (votre lien) serait-il plus « essentiel » qu’un être humain en train de nager ?
        L’essentiel comme vous dites, ne se trouve pas seulement dans la nature. Moi aussi j’aime me promener en forêt, moi aussi j’aime me ressourcer loin de tout quelquefois. Mais j’aime aussi papoter avec les gens, rire d’une bonne blague avec eux, partager, échanger...
        Pareil pour la beauté. les arbres et le ciel étoilé sont beaux, mais les feux d’artifice aussi, et les oeuvres de Mozart et les pentures de Chagall, et les rires des enfants.
        Et les bûches de Noël aussi. Alors que vous regrettez que leur décoration trop colorée à votre goût, d’autres vont au contraire déclarer qu’elles sont décidément délicieuses.

        Tout n’est pas à jeter dans ce monde humain, c’est ce que je voulais dire, et vous n’arrivez qu’à me parler d’un canard sur l’eau en guise de réponse !


      • rosemar rosemar 22 janvier 2018 14:51

        @ZenZoe

        Non, c’est la société de consommation que je dénonce... 



        Il m’arrive aussi d’évoquer l’humain, eh oui !



      • rosemar rosemar 22 janvier 2018 17:05

        @kalachnikov

        Tout devient objet de consommation même les canards !

      • V_Parlier V_Parlier 22 janvier 2018 17:18

        @rosemar
        « Non, c’est la société de consommation que je dénonce... »
        -> Ca se respecte, mais j’espère que vous assumez dans les faits, dans votre vie de tous les jours aussi.


      • rosemar rosemar 22 janvier 2018 17:20

        @V_Parlier

        Et peut-on vraiment échapper à la société de consommation ??

      • baldis30 23 janvier 2018 11:18

        @Robert Lavigue

        bonjour,

        « A croire qu’il y a un public pour ces produits frelatés... »

        Ici ou ailleurs, et je pense à BHL c’est une excellente chose GENERALE sur le plan de la pédagogie ... !

        On ne sait pas ce qu’il faut faire, dire ou penser mais au moins on sait ce qu’il faut éviter ....

        Prenons un exemple en situation avec l’article  : c’est l’année Rostand ... et une chaîne thématique a eu l’excellente idée de ressortir la géniale interprétation de Cyrano par le duo ( et quelques autres...) Sorano / Christophe .... quel écho ? quelle invite à essayer de faire passer cela à des générations actuelles ici ou sur d’autres forums ....pour faire sortir de l’INA ce qui est exceptionnel et du patrimoine PUBLIC ... oui je comprends ... il ne faut pas vexer Depardieu ...et ses approximations (litote).

        Autre exemple .... les cris d’orfraie contre le nucléaire ... tout en utilisant 80% d’électrons « sales » pour pousser ces hurlements ....


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 janvier 2018 11:50

        Amusant, avant, c’étaient les juifs qui se voyaient accolés des étoiles jaunes,.....


        • kalachnikov kalachnikov 22 janvier 2018 15:11

          @ Mélusine ou la Robe de Saphir

          C’est raide de ta part. Rosemar vivait jusqu’ici dans l’ignorance de sa judéité et ne soupçonnait pas même qu’elle était jour après jour victime d’attentats antisémites particulièrement odieux.



        • marmor 22 janvier 2018 12:14

          Vous connaissez bien l’esbroufe , chiqué, bidon, clinquant, etc......


          • rosemar rosemar 22 janvier 2018 12:45

            @marmor


            De nombreux synonymes : vous les connaissez aussi...

          • rosemar rosemar 22 janvier 2018 12:46

            @marmor

            La langue française est riche de ces mots familiers et expressifs....

          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 janvier 2018 12:29

            L’obsolescence programmée ne se limite pas au consommable mais concerne aussi le « con » sommateur (en mathématique : le progrès économique ou arithmétique).


            • Jeekes Jeekes 22 janvier 2018 13:03

              ’’Mais qu’est-ce qui se cache derrière ces apparences trompeuses ? Des produits frelatés qui n’ont plus rien de naturel.’’
               
              Mais des con-sommateurs ma bonne dame, rien que des con-sommateurs !
               
              Dingue que vous passiez votre temps à enfoncer des portes ouvertes.
              Vous avez tant de temps libre que ça à l’EN ?
               


              • rosemar rosemar 22 janvier 2018 13:08

                @Jeekes

                Vous croyez qu’on peut échapper au système de con sommation ??

              • foufouille foufouille 22 janvier 2018 13:20

                c’est un peu comme acheter un iphone .......................


                • rosemar rosemar 22 janvier 2018 13:22

                  @foufouille

                  Ou avoir un ordinateur.......

                • aimable 22 janvier 2018 13:29

                  @rosemar
                  ou avoir l’ iphone et l’ordinateur  smiley


                • rosemar rosemar 22 janvier 2018 13:33

                  @aimable

                  Et une voiture, consommer du gaz, de l’électricité pour se chauffer, etc.

                • rosemar rosemar 22 janvier 2018 13:35

                  @rosemar

                  Tant de choses qui se consomment !

                • foufouille foufouille 22 janvier 2018 14:39

                  @rosemar

                  uniquement comparable à un ordinateur haut de gamme à 3000 balles. pour faire bling bling avec 60 fps inutiles.


                • rosemar rosemar 22 janvier 2018 14:52

                  @foufouille

                  L’ordinateur, mais aussi la télé, la voiture, la nourriture etc.

                • foufouille foufouille 22 janvier 2018 16:30

                  @rosemar

                  pas de voiture ni télé ni iphone ni le reste


                • rosemar rosemar 22 janvier 2018 16:38

                  @foufouille

                  Et pas d’eau, pas de nourriture, pas de besoin énergétique ??

                • rosemar rosemar 22 janvier 2018 16:42

                  @foufouille

                  Et il y a aussi les esbroufes téléphoniques : on vous fait croire que vous avez gagné 1000 euros, et il faut rappeler un numéro surtaxé...


                  • Jeff Parrot Jeff Parrot 22 janvier 2018 16:14

                    fake society


                    • L'enfoiré L’enfoiré 22 janvier 2018 17:22

                      A lire d’urgence le livre « Transmettre »
                      La transmission est au cœur de notre humanité : donner, recevoir, redonner. Nous sommes tissés de ces échanges, dont certains transforment durablement notre vie. Qu’avons-nous reçu en héritage ? Que souhaitons-nous transmettre et comment ? Pas de transmission sans cette ouverture à l’autre. Les plus grandes signatures se sont réunies pour discuter de : ce qu’elles ont appris par l’expérience, leurs proches, leurs maîtres, ce qui les inspire, ce qu’elles veulent transmettre. 
                      QU’EST-CE QUE LA TRANSMISSION ? On peut transmettre un savoir, des valeurs. Mais on peut aussi transmettre une façon de voir le monde. La bienveillance est le principal vecteur de cet échange. La transmission, ce sont souvent de petites choses que nous transmettons inconsciemment, par notre simple attitude. Transmettre est une source de joie, pour celui qui reçoit comme pour celui qui donne. 
                      C’est une façon de renforcer ce qui nous lie : celui qui transmet prend conscience qu’il fait partie d’une communauté d’humains.


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 janvier 2018 17:40

                        @L’enfoiré


                        Si un savoir n’est pas transmis, c’est comme une lettre fermée, expédiée à un mourant qui a perdu la vue. Merci Rosemar.

                      • rosemar rosemar 22 janvier 2018 18:50

                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                        Connaître, être curieux, transmettre ce dont on a hérité, c’est essentiel, oui...

                      • rosemar rosemar 22 janvier 2018 18:50

                        @L’enfoiré

                        Merci pour cette référence...

                      • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 23 janvier 2018 07:33

                        Quel article !

                        Le consommateur .....et la consommatrice elle aussi elle bouffe de la mer.. avec à la clé elle en reprend......
                        L’homme politique.....et la femme politique elle aussi elle se donne en spectacle.....
                        Enfin de compte quelque soit le sujet, tout ce qui est masculin c’est de la merde et tout ce qui est féminin c’est le must....mise à part le fait de foutre des petits dans un congèle, apparemment c’est essentiellement une activité féminine....

                        Dites le une fois pour toute, soyez courageuse........ Je hais les ___________
                           
                          smiley


                        • zygzornifle zygzornifle 23 janvier 2018 08:31

                          Le règne de l’esbroufe ? On en a un bel exemple au pouvoir en ce moment du même ADN que les précédents Sarko-Bismuth Hollande Chirac etc.....


                          • Ecométa Ecométa 23 janvier 2018 10:07

                            Transmettre des valeurs, bien sûr, encore faudrait-il qu’il y ait des récepteurs et, surtout, que le contexte, que l’époque, soit un minimum favorable ! 
                            Epiphénoménologique dans ses approche, et totalement paroxysmique dans ses applications ; devenue totalement paranoïaque et schizophrénique cette époque est littéralement malade ! Ne cherchez plus Docteur… c’est la tête !
                            Il est difficile, même impossible, de descendre de son vélo pour se regarder pédaler ! Sauf que l’être humain à une faculté essentielle, spécifique à l’espèce humaine, mais totalement passée sous le boisseau depuis l’avènement du « positivisme comtien » en économie : le comment sans le pourquoi ! Il n’y aurait plus de cause primordiale (pas de nature et pas d’état de nature), seulement des conséquences sur lesquelles il nous d suffit d’agir… c’est la raison pour laquelle nous ne faisons qu’ajouter des conséquences à des conséquences et forcément des problèmes à des problèmes !  
                            En fait, nous avons développé un savoir en totale négation de la NATURE et des ETATS DE NATURE, dont notre propre « nature humaine », « métaphysique humaine », éminemment « métaphysique » ! Nous ne sommes pas que des êtres de nature physique, certes nous avons besoins de satisfaire des besoins primaires, avant tout de nature physique, mais aussi, en référence à la pyramide de Maslow, nous devons aussi satisfaire des besoins « supérieurs », sociétaux, notamment de reconnaissance humaine , d’estime de soi, et, ceci, qui que l’on soit !
                            Mais l’époque, le système rationaliste, le « rationalisme »… cette rationalité mathématique, « pure », portée à son paroxysme, cette civilisation des mots en « isme » qui sont comme autant de paroxysmes, cette civilisation de la chose pour la chose et de la chose imbécile ; cette époque est à la réification de l’être humain ! D’ailleurs, qu’il soit homme ou femme, cet humain, il devient purement et simplement une chose exploitable comme une autre, ceci, pour la seule satisfaction d’un système de simple moyen qui ignore ce qui devrait être sa seule finalité, d’un système économique mercantile du moyen pour le moyen, totalement sophiste et cynique. Un système, qui, en réalité, n’a rien de réellement « économique » au sens réellement fondamental du terme ! Un système nombriliste, du moyen pour le moyen, que se regarde technoscientifiquement le nombril !
                            Savoir mais ne pas pouvoir… sauf à se mettre totalement en marge ! Ou, savoir mais en pas avoir envie… ou la seule envie, ceci, sans état d’âme, sans état de conscience, sans prendre conscience que les arbres ne montent pas au ciel ; avoir l’envie de simplement céder à la facilité d’une époque impossible car intenable en termes de civilisation ! Comme d’autres : elle s’écroulera cette civilisation paroxysmique ! 
                            Savoir mais ne pas pouvoir : une sorte d’incapacité implacable sauf au prix d’un énorme effort intellectuel, et d’une discipline comportementale en adéquation ! Nous savons tous, il n’est pas possible de ne pas savoir de nos jours, nous savons tous comment bien se nourrir, bien ou mieux consommer, à tout point de vue ; donc, c’est notre gros problème, savoir mais ne pas pouvoir du fait d’une sorte de fatalité, ou plus exactement d’un fatalisme systémique et économique absolument implacable.
                            Il nous faut prendre conscience qu’il n‘y a pas de fatalité, seulement du fatalisme face à un système sophiste et cynique appuyé sur des logiques et des pratiques imbéciles car totalement paroxysmiques. En référence aux acquits intellectuels du XX è siècle, avec le principe d’incomplétude, le principe d’incertitude et celui d’impossibilité ; il n’est pas possible, sauf à être dans un aveuglement intellectuel complet : il n’est pas possible de ne pas savoir ! Quant à pouvoir il faudrait déjà vouloir ; c’est le problème de cette civilisation du contentement !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès