• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

SULLY

Suivre l'évidence n'est pas toujours la bonne solution.

Cette histoire me trotte dans la tête.

Passionné d'aviation depuis l'âge de 10 ans, et même peut-être avant, j'ai toujours suivi les aventures, les exploits et les catastrophes ayant marqué l'histoire de l'aviation. Il m'aurait paru impossible de ne pas être devant mon téléviseur ce matin de 1969 où Neil Armstrong a mis le pied sur la surface de la Lune. Petite histoire, Apollo 11 a décollé le 16 Juillet, pilepoil pour mon anniversaire !!

A peine entré dans l'Armée de l'Air, vu que j'étais dans les premiers, et même en fait le major de la promo, j'ai été inscrit au vol à voile d'office et passe régulièrement une partie de ma vie en l'air, étant encore pilote d'aéroclub aujourd'hui.

Alors, je fais l'analyse toute personnelle de la fantastique aventure du vol 1549 US Airways du 15 Janvier 2009. Bien que l'adaptation faite au cinéma soit forcément romancée, la réalisation de Clint Eastwood tient plus du documentaire que de la pure production hollywoodienne.

Le traitement de l'accident est remarquable dans le sens où l'on perçoit parfaitement bien l'antagonisme entre la réaction d'un homme dans une situation de détresse terrible, devant faire face avec un sang-froid incroyable à une panne majeure, et l'analyse qui en est faite par des personnes dont le seul but est d'attribuer des responsabilités à une personne qui, pourtant, a vraiment fait de son mieux.

Les simulations faites au moyen de données informatiques démontraient que la réaction de l'humain n'avait pas été la bonne, sauf que...

Justement, ce n'était pas un homme aux commandes mais une machine à laquelle on avait intégré une possible solution immédiate, sans tenir compte de paramètres annexes tels que l'analyse de la situation, le respect de la procédure et le contexte environnemental. Percuter un bâtiment en imagerie 3D ou s'écraser en zone urbaine surpeuplée dans le monde réel n'est pas du tout la même chose !!

Je vous passerais le couplet technique concernant l'appréciation des "AP"* pour déterminer la possible zone de crash en cas de panne moteur, sur mon DR400, en vue latérale, c'est assez facile, mais à l'arrière ou à l'avant - surtout à l'avant d'ailleurs - cela nécessite une pratique certaine.

Et c'est là qu'intervient la magie du cerveau humain. Ce phénomène qui fait que l'on donne une réponse à un problème qui ne correspond pas du tout à ce que tout le monde attends de vous.

Ce moment où le souci de bien faire, la conscience de la responsabilité qui est la vôtre quand vous embarquez avec vous une quantité de personnes en vous souciant de les amener à bon port, ou du moins que tout se passe sans le moindre mal, prends le dessus sur les procédures ordinaires, faisant de vous une personne extraordinaire.

Alors que tout le monde lui proposait des solutions toutes prêtes et conformes à la pensée courante, Chesley "Sully" Sullenberger en a décidé autrement. Je ne sais si il a dit cette phrase, mais je pense sincèrement qu'il l'a fait, "c'est mon avion" ; il a pris la décision terrible de diriger son appareil vers l'Hudson afin de causer le moins de dégâts possible dans une zone avec une densité d'habitation importante.

Le savoir-faire du pilote n'était pas à mettre en doute, au regard de son ancienneté, mais entre la théorie qui décrit systématiquement une désintégration au contact de l'eau et la pratique qui a vu un amerrissage digne d'un canadair, la différence a été immense.

Pour tirer une morale de cette fantastique histoire où tout le monde rêverait d'avoir sur son CV un vol avec "Sully" comme Commandant de Bord, il est important de constater que les personnes avec un sens des responsabilité exacerbé et une authenticité évidente n'agissent pas souvent suivant les standards habituels.

Ca marche ou ça ne marche pas, mais quand ça réussit, on se dit qu'il vaut mieux risquer une catastrophe avec un pilote comme Sullenberger aux commandes que de ne même pas prendre le risque d'un voyage au regard de l'incompétence des possibles responsables de l'appareil.

Toute analogie avec une situation dans un pays quelconque où un dirigeant serait appelé à emmener son peuple en voyage ne serait (peut-être pas) que fortuite...

 

AP Angle de plané déterminant en fonction de la finesse de l'appareil la zone accessible sans moteur.

 

Ah oui !! Comme d'habitude, j'évite les liens qui rendent un texte insipide et impersonnel. Je vous laisse les trouver facilement et à votre convenance sur internet. Je vous conseille aussi l'excellent film réalisé sur ce sujet par Clint Eastwood, "Sully"... Je crois qu'il est sorti en DVD.

Bonne journée aux lecteurs d'Agoravox...

Documents joints à cet article

SULLY SULLY

Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Decouz 8 mai 2017 12:11

    Oui ce film est intéressant, prendre la bonne décision en quelques instants, sans les calculs des ordinateurs, le facteur humain, impossibilité d’analyser tout en détail.
    Je me souvenais de l’exploit qui a fait la une des journaux, mais les médias ont moins parlé il me semble que la période postérieure, de l’enquête où le pilote, si le film est fidèle, est carrément mis en accusation devant les évidences que donnent les calculs des ordinateurs, à savoir que sa décision n’était pas la bonne et mettait inutilement la vie des passagers en danger.
    Il doit ensuite prouver en corrigeant les délais de réaction que les solutions proposées par les ordinateurs auraient abouti à un crash.


    • Le421... Résistant Le421 8 mai 2017 13:31

      @Decouz
      Et aussi qu’il avait fallu 17 essais avant d’arriver à un attero correct à La Guardia...


    • Le421... Résistant Le421 8 mai 2017 19:27

      @Le421
      Quel est l’abruti qui envoie systématiquement des « 1 étoile » à des remarques comme ça.
      C’est plus des criquets, ce sont des frelons.
      Rien entre les deux oreilles.


    • Le421... Résistant Le421 8 mai 2017 21:02

      @Tribidule
      Et au sujet de l’article ?
      Parce qu’on n’est pas dans une rencontre Le Pen - Macron, là...
      On parle de Chesley Sullenberger.
      Ouhou ? Allo !!
      Vous avez lu l’article au moins ?
      Hein ?
      Votre maman ne vous l’a pas lu ?
      Désolé, excusez-moi...


    • Le421... Résistant Le421 8 mai 2017 21:20

      @Tribidule
      J’attendrais le vôtre, enfin, le premier je veux dire, pour voir et apprécier vôtre maîtrise.
      Bon, vu le niveau -273°C de ce soir, je passe à autre chose.
      Ah aussi !!
      Une bonne pignolle, ça fait pas riche mais ça défoule.
      Et j’en vois pas mal qui en ont besoin !!  smiley
      Atchao !!


    • Le421... Résistant Le421 9 mai 2017 08:04

      @covadonga*722
      C’est une constante de l’extrême droite de répéter à l’envi des choses fausses.
      Dites-moi ce que j’ai censuré sur ce fil de conversation !!
      Un comm de snoopy au début puis, voyant la tournure que ça prenait, j’ai laissé les chiens aboyer.
      Bon, je ne vous critique pas trop, on a vu ce que ça donnait - puisque vous voulez absolument parler politique - avec votre madone face à l’impalpable acteur Macron.
      Répéter connerie sur connerie, se pommer dans ses fiches, donner des infos genre « fake news », etc, etc...
      Donc, c’est une constante qu’il faut prendre en compte avec vous.
      C’est ni plus ni moins que la technique Goebbels.
      Petit problème, il y a de plus en plus de monde qui se rends compte de la supercherie.
      Et nous, à La France Insoumise, plus vous aboierez comme des clébards, plus ça nous arrangera.
      Alors, politique pour politique, nous sommes à votre service...  smiley
      Capito ?


    • Le421... Résistant Le421 9 mai 2017 08:50

      @covadonga*722

      composé a plus de 70%
      de diplômé sous statut fonction publique

      Visiblement, vous fréquentez comme moi les réunions et conférences d’insoumis...

      Vous confondez avec le PS, non ??

      Non mais allô, quoi ?
      Quand à devenir le « Fifi » de Mélenchon, il y a quelques petits problèmes...
      1) Je suis l’auteur d’une certaine quantité d’articles* dont pas mal n’ont rien à voir avec la politique pure et dure. Sauf si l’on considère que la survie des abeilles et la pollution sont essentiellement de ce ressort.
      2) Contrairement à l’UPR, nous n’avons pas le culte de la personne et c’est bien ce qui m’intéresse. Mélenchon me plaît en tant que porte parole, mais si Macron ou François « Harry Potter » Baroin avait le même discours, je les suivrais sans hésiter. Quand je dis « je les suivrais », c’est une image, bien sûr !!
      3) Je veux bien être le dernier des abrutis, rêveur, con et j’en passe, mais il me semble que les résultats de l’UPR et de la FI aux élections parlent d’eux-même.
      4) Je n’ai pas noté dans vos écrits une quelconque remarque vraiment circonstanciée sur les tares incontournables du Front National. Si c’est un oubli de ma part, veuillez m’en excuser, je n’interprète les textes qu’en fonction de mon modeste cerveau, forcément imparfait.
      Bonne journée quand même.

      *Fifi, zéro pointé !!


    • Dzan 9 mai 2017 11:27

      @Le421
      Laisse tomber l’ami avec les pseudos fachos. L’indifférence est la forme la plus profonde du mépris.
      Discuter avec eux, c’est comme d’avoir le dernier mot avec un echo.


    • Le421... Résistant Le421 9 mai 2017 13:21

      @Dzan
      Ils adorent passer pour des malins persécutés par tout le monde...
      La « dédiabolisation » du FN a encore un sacré boulot devant elle avec des calibres pareils.
      Je me sers de leurs écrits comme exemples.
      Alors, plus ils allument, plus c’est expressif du véritable fond de leur pensée.
      En fait, c’est totalement contre-productif.
      J’en ai même trop dit, à la limite.
      Encore faudrait-ils qu’ils comprennent !!  smiley


    • alinea alinea 8 mai 2017 15:24

      J’ai lu cet article hier en modé, et il fut bienvenu ; comme j’ignorais tout de cette histoire, et du film, je suis allée voir.
      merci pour ce rappel de la beauté de l’humain, mais aussi, pour nous prouver que la désobéissance, la créativité, l’initiative, seules, sont facteurs de bienfaits.
      À bas la routine, à bas l’obéissance, à bas l’incompétence.
      Retroussons nous les manches, il y a du boulot.


      • Le421... Résistant Le421 8 mai 2017 19:31

        @alinea
        Et les abrutis de service collent une étoile.
        Avec leur gelée de groseille entre les deux oreilles, ils n’arrivent pas à écrire un seul article et se vengent sur tout ce qui respire le « rouge ».
        Eux, on dirait qu’ils ont le saucisson.
        Je ne dis pas où...  smiley


      • Le421... Résistant Le421 8 mai 2017 20:16

        @Malatif
        Certains jouent les stars et d’autres jouent les busards...
        Le monde est fait de tout...  smiley


      • Christian Labrune Christian Labrune 8 mai 2017 15:50

        à l’auteur,
        Je regarde quelquefois sur une chaîne du câble une série d’émissions consacrées aux catastrophes aériennes. Il arrive qu’elles résultent d’une détérioration matérielle : dérive endommagée ou arrachée, tubes de pitot bouchés, etc. Mais le plus souvent, ce sont quand même des erreurs humaines, et très souvent, le pilote mal informé par le système d’affichage aura voulu redresser le nez d’un avion à la limite du décrochage, ou bien il y aura eu un cafouillage au niveau des instructions données par les contrôleurs, qui auront envoyé deux appareils se croiser à la même altitude.
        Dans bien des cas, si les pilotes avaient un moyen de voir l’état de l’avion, celui de la dérive, des moteurs ou des ailerons, ils seraient peut-être moins désemparés face à des comportements aberrants et imprévus de l’appareil. Il n’y a donc pas de caméras qui permettraient de voir en temps réel l’état externe de l’avion ? Etant donné ce que coûte actuellement ’un circuit video, c’est incompréhensible.
        Dans l’accident que vous évoquez, le pilote, effectivement, aura été génial, mais dans la plupart des cas, des systèmes automatiques ne seraient-ils pas plus fiables ? Pensez-vous qu’il y aura encore longtemps, à l’époque des drones qui fonctionnent très bien, un pilote dans l’avion ?


        • Le421... Résistant Le421 8 mai 2017 19:39

          @Christian Labrune
          Il y a aussi un phénomène incontestable de routine et de perte de repères par rapport à l’automatisation à outrance des appareils.
          Un peu comme sur les voitures où on perds ses repères à cause des systèmes dits « d’aide à la conduite ». Je me rappelle avoir essayé l’Audi Quattro A5 ou A6, je ne me rappelle plus, et j’ai été dérouté par le système antipatinage qui me bridait l’accélération en virage. C’était très perturbant. Alors que désactivé, je profitais à fond de la puissance et d’un dérapage homogène et contrôlé dans les mêmes virages.
          Bien sûr, cela s’adresse à des pilotes « petits bricoleurs » comme disent certains...

          Pour revenir à l’avion, reprendre tout le bazar en manuel nécessite une habitude et une présence d’esprit certaine.
          Il semblerait que le crash du vol entre amérique du sud et europe de Air France, je ne sais plus lequel, a vu les pilotes incapables de récupérer manuellement une situation mal engagée et mal gérée par le pilote automatique. Un gel des pitots, je ne me rappelle plus. En tout cas, des données altérées par des conditions météo extrêmes...


        • Le421... Résistant Le421 9 mai 2017 08:30

          @Le421
          C’est marrant, dès qu’on commence à parler un peu technique, les criquets se cassent...  smiley


        • Le421... Résistant Le421 9 mai 2017 08:55

          @covadonga*722
          Je vous serais reconnaissant de bien vouloir m’expliquer à quel moment je me suis trompé dans mes écrits. A titre de renseignement pour ma gouverne personnelle.
          Et aussi, je ne sais pas où en sont les vôtres, mais les miennes sont en fleur.
          Sous tunnel pour le moment.
          Si vous voulez des plants de courgettes, concombres et autres St Pierre, Marmande, Batavia, j’en ai un « fay »...
          Et je vais y aller aussi.
          Être en périphérie de Sarlat et ne pas avoir 100m² de jardin, faut avoir un grain...


        • sylviadandrieux 8 mai 2017 16:53

          J’ai regardé l’ amerrissage en direct. J’ai retenu mon souffle jusqu’à l’arrêt complet de l’appareil.

          J’ai applaudi à l’ exploit de « Sully ». 
          Vouloir remplacer un homme de valeur par une machine ? pourquoi pas ? Dans ce cas, cessons de nous multiplier puisque l’humain perdra son utilité.
           

          • grangeoisi grangeoisi 8 mai 2017 18:18

            @sylviadandrieux

            Heu en direct smiley ?


          • sylviadandrieux 8 mai 2017 19:27

            @grangeoisi
            oui monsieur


          • Le421... Résistant Le421 9 mai 2017 08:28

            @sylviadandrieux
            Concours de circonstance tout à fait possible. Ce devait être un sacré moment parce que je ne pense pas que l’on donnait cher de la peau des personnes à bord.
            C’est bizarre, ça ne me semblait pas impossible.
            C’est vrai qu’en planeur, je me suis posé « aux vaches » dans des champs, sans trop savoir ce que l’on allait trouver exactement. A 300 pieds sol, la prise de décision est définitive et un champ labouré n’est pas un enrobé d’autoroute... Une vigne et ses fils de fer, c’est la mort assurée en plusieurs morceaux. En planeur.


          • alinea alinea 8 mai 2017 22:43

            @Shawford
            Tu me fais peur ! smiley tu es le seul pseudo dont je me souvienne !


          • Dom66 Dom66 8 mai 2017 23:43

            Salut le 421,

            Je viens sur ton article attiré comme Alex par l’odeur du Kérosène j’aime les histoires sur l’aviation, pour cause, que moi aussi j’ai fais près de 40 dans l’aviation et terminé ma carrière sur Boeing 767 pilote également. Je suis au parfum de l’exploit de Chesley Sullenberger, et j’en ai discuté à l’époque avec des amis (toujours en exploitation à Air France) pilotes d’A321/320 etc.

            Et j’ai voulu en savoir plus, sur cet accident, en me renseignant sur des caractéristiques techniques des Airbus, n’ayant jamais voulu voler en tant que pilote sur Airbus. J’avais refusé les qualifs qui m’étaient proposées à l’époque, par ma compagnie (UTA) qui avait envisagé d’acheter des A340, mais perso, il n’était pas question de voir autrement que pas Douglas ou Boeing. Bref :


            Pour ce qui est de l’accident du vol 1549 US Airways, ce qu’il faut savoir :

            Sur les A319/320/321/ il n’y a aucune commande manuelle, tout passe par des computeurs, et si mes souvenirs sont bons d’après les explications des techniciens AF de QP (Division A320 à AF Roissy) il n’y a que le stabilo (trim) et la direction que le pilote peu commander mécaniquement en cas de perte des deux moteurs (perte des générations électrique) et qu’en faible débattement


            « il a pris la décision terrible de diriger son appareil vers l’Hudson afin de causer le moins de dégâts possible dans une zone avec une densité d’habitation importante. »


            Non !!! Pourquoi ? Avion presque incontrôlable


            Sans rentrer dans les détails, le pilote, en plus de sont incroyable sang froid a eu de la chance d’être dans l’axe à peu de chose, de l’Hudson river ; Mais ce n’ai pas pour éviter les habitations, l’A320 était pour ainsi dire impilotable. Duré du vol au total 5 minutes APU coupé donc pas de génération électrique, il semble en plus que la RAT n’est pas été sortie (Ram Air Turbine pour l’hydraulique en secours qui peut alimenter un moteur Hydrau/electrique.)


            Et pour finir comme dit Alex, « Dans une situation d’urgence, on est bien trop occupé à essayer de résoudre le problème technique » en sachant que le pilote aussi est dans l’avion (c’te bonne blague) et que lui aussi veux sauver sa peau. Et ce qui fait, que dans cette histoire, le pilote était un ancien pilote de chasse, calme olympien, et chanceux. Ne pas oublier que le vol n’a duré que 5 minutes, altitude trop basse, avion pour ainsi dire non contrôlable, mais rivière bien placée.

            Amicalement

            FI smiley


            • Le421... Résistant Le421 9 mai 2017 08:21

              @Dom66
              Salut Dom !!
              Justement, il y a un truc que j’ai remarqué, j’ai fais un com là-dessus.
              Il semblerait que Sully a démarré l’APU pour avoir l’énergie électrique nécessaire au bon fonctionnement des commandes. L’APU n’avait bien sûr pas souffert, il est situé à la queue de l’avion. Pour ceux qui ne connaissent pas - ce qui n’est pas ton cas, bien sûr - c’est le mini-réacteur dont on voit la sortie à la queue du fuselage, accouplé à un générateur électrique pour alimenter l’avionique et les commandes dans les phases où les moteurs principaux sont arrêtés.
              Que Sully ait réussi à poser le fer à repasser sans aucune commande, je veux bien qu’il soit balaise, mais pas Superman quand même !!
              Je me trompe ??

              Alors, au final, il semblerait que dans la check emergency, le démarrage de l’APU ne soit qu’en 15éme position... Ca me chiffonne un peu.
              Pas d’APU sur le 172 et encore moins sur le DR400...
              Ah, à Cognac, j’ai eu la chance de prendre en main le CM170... Super sympa. Et puis des heures de vol « à rabale » comme on dit en Charente au 5ème sur CAP10 !! Là, c’était l’éclate. Un pote m’a même montré comment faire un tonneau complet vertical suivi d’un renversement, ce qui est hyper short avec le « Lyco » 180 CV...

              Enfin, merci pour le commentaire, à part un tas d’étrons, pas grand chose à retirer de cet article...


            • Dom66 Dom66 9 mai 2017 09:31

              @Tribidule
              oui c’est ça mon c.n ! smiley


            • Dom66 Dom66 9 mai 2017 09:51

              @Le421

              Salut « Ami de LI »,

              A l’époque avec un amis cocher sur A320 à AF nous avions discuté de cette accident, tu penses bien qu’en tant que pilote sur le même type d’avion il était intéressé et curieux de connaître le comment du pourquoi, et lui m’avais dit que l’APU n’avait pas été redémarré, mais peut être que oui ? Car pour piloter ce genre de computeur volant, il faut du 115/400…. Enfin, il en demeure pas moins que Chesley Sullenberger a accompli un exploit. Comme tout ceux qui connaissent bien l’aviation poser un avion sur l’eau est une gageure, dur dur, Chesley est sans doute, le roi de l’arrondi et du kiss landing.


            • Le421... Résistant Le421 9 mai 2017 13:05

              @Dom66
              Dans le film, justement, il redémarre l’APU après la première tentative infructueuse de redémarrage moteur... Et naturellement, la cellule passagers est sans éclairage à ce moment.


            • Le421... Résistant Le421 9 mai 2017 18:39

              @Shawford
              Je garde ça en copier-coller pour exemple...
              Merci et bonne soirée.
              Franchement, les gars, vous n’êtes pas fut’fut’ pour deux sous...

              Je vais faire un article là-dessus !!  smiley


            • Le421... Résistant Le421 9 mai 2017 19:28

              @Shawford
              Je calcule la façon de piéger les abrutis...
              Normalement, si j’ai raison, ça devrait tomber comme à Gravelotte !!  smiley


            • Le421... Résistant Le421 9 mai 2017 08:35

              Enfin...
              Bientôt 110 commentaire et trois d’intéressants...
              Je sens que je vais aller sur fds.com, moi.
              C’est plus calme maintenant.
              Ils font des comparatifs entre batte, poing américain et couteau papillon...
              Intéressant.


              • Le421... Résistant Le421 9 mai 2017 08:58

                @OCB421
                P’tin !! Vous avez recruté au Bloc Identitaire !!
                Pas possible.

                Et... Sur le vol 1549 ? Toujours rien ?
                Encéphalo plat comme « Salt Lake », quoi...

                Pas grave, allez-y.
                On est habitués.

                Et encore, quand c’est écrit correctement, je dis pas, ça instruit.


              • edouard 9 mai 2017 12:36

                @ Le421

                Merci pour cet article et les commentaires pros ...donc ce film que j’adore est proche de la réalité avec le bémol souligné par Dom66 : l’avion l’A320 était pratiquement incontrôlable et Sully a eu beaucoup de chance de se trouver sur l’Hudson....
                Je ne suis pas pilote et j’ai essayé la manoeuvre sur « Flight Simulator » et évidemment ça rend moins bien....Par contre pour ceux qui veulent piloter très loin en toute sécurité , je recommande le voyage astral , que je pratique depuis une dizaine d’année....
                Vous trouverez aisément des guides de pilotage sur Internet , les règles sont quasiment identiques à celles que s’inflige Sully : peu d’alcool,pas de droguess, des relations apaisées et bienveillantes avec les autres ....


                • Le421... Résistant Le421 9 mai 2017 13:10

                  @edouard
                  J’ai effectivement FSX, mais cela fait un certain temps et même un temps certain que je n’y ai pas touché !!
                  Contrairement à ce que disent certains « jocrisses » de service...
                  Mais je n’ai pas expérimenté, sans moteur, les commandes doivent réagir de la même façon sur le simu.
                  Je n’ai pas compris pourquoi il n’y avait plus de commandes électriques sans moteurs, dans la mesure où la génération est assurée de façon auxiliaire avec l’APU.
                  Je vais demander à mon neveu qui est cadre chez Airbus... Il était détaché à Séville et il est rentré récemment à la documentation à Blagnac.


                • Le421... Résistant Le421 9 mai 2017 13:12

                  @edouard
                  Et merci de votre com qui sort de la fange déversée sur ce fil de conversation...
                  La qualité remplace la quantité !!  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité