• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Surveillance des salariés Allemands - « Des méthodes dignes de la Stasi ! (...)

Surveillance des salariés Allemands - « Des méthodes dignes de la Stasi ! »

La Fédération des détectives allemands estime que la surveillance des salariés représente 60% de l'activité de la branche ; voilà un marché très lucratif qui ne connaît pas la crise. En Allemagne, le code du travail n'existe pas tel que nous le connaissons en France, les travailleurs sont protégés par une série de lois. Par exemple, celle "sur le temps de travail (Arbeitszeitgesetz ArbZG), vous trouverez plus de détails ici.

Bien entendu les entreprises ont le droit de se protéger du vol en interne et se préoccupent du respect du règlement intérieur, dans les limites autorisées par la loi. Cependant, un employeur sans scrupule peut aussi vouloir se débarrasser d'un "fainéant" trop souvent en arrêt maladie d'après lui. Voire, d'un délégué syndical trop efficace à son goût s'il n'arrive pas à "l'acheter". Pour le prendre en faute, tous les moyens sont bons et faire appel à un détective privé zélé, peut s'avérer très efficace. 

Un cas parmi d'autres a particulièrement intéressé Courrier International

C'est celui d' Ernestine Cornella âgée de 45 ans qui est employée dans une maison de retraite depuis l'âge de 21 ans ; mais qui est aussi déléguée du personnel. Selon les aveux d'un détective privé...

Alors qu'ils étaient de service de nuit, notre vrai détective embauché par la direction comme faux aide soignant, avait invité sa collègue pour fêter son faux anniversaire avec du Champagne. La consommation d'alcool étant strictement interdite dans l'établissement, arriva ce qu'il était prévu d'arriver. Par un malheureux "hasard", voilà la directrice qui débarque "bien après minuit" pour un contrôle. Le piège tendu par la direction a bien fonctionné et vous devinez la suite, le faux aide soignant a été licencié sur-le-champ, quant à l'employée elle a été suspendue sans salaire. Mais l'affaire ne c'est pas arrêtée là, comme vous pourrez le lire dans Courrier International. Quant à Ernestine Cornella elle travaille toujours à la maison de retraite mais n'est plus déléguée du personnel.

Le cas d'Ernestine Cornella n'est qu'un exemple parmi bien d'autres des méthodes d'espionnages utilisées pour faire virer un employé indésirable. Le détective qui souhaite garder l'anonymat se dit aujourd'hui honteux de ses actes passés. Sincère ou pas, il est certain que de telles pratiques vont perdurer, voire s'amplifier dans l'avenir.

Parfois les "taupes" de l'employeur sont des salariés de l'entreprise

Par jalousie et médisance ou pour régler ses comptes avec une personne qu'elle méprise, pour "fayoter" dans l'espoir d'un avancement, des employés n'hésitent pas à surveiller et dénoncer un collègue de travail à la moindre erreur. Du pain bénit pour l'employeur qui peut sanctionner un de ses collaborateurs à moindre frais. Sans oublier qu'un "ami" sur les réseaux sociaux peut aussi dénoncer à son patron certains propos peu flatteurs sur son entreprise, ce qui est condamnable et peut aller jusqu'au licenciement. Comment ne pas remarquer que dans la vie de tous les jours, la toile a depuis longtemps remplacé la concierge et le café du commerce pour s'introduire dans l'intimité des gens. Mais internet n'est qu'un outil, qui sont les premiers responsables ? 

Un article sur Les Echos.fr dénonce les combines utilisées en Allemagne, mais la surveillance illégale est internationale

Le journal cible les magasins Lidl, mais rajoute que son cas ne serait pas isolé, comment en douter. 

En tout cas, les méthodes du magasin allemand font parler outre-Rhin et pas seulement les 48 000 salariés du groupe. Utilisation de caméras cachées et bien sûr de détectives privés. La direction est également accusée d'avoir établi des "fichiers contenant des informations aussi intimes que leurs supposées relations amoureuses avec des collègues, leur cercle d'amis ou leur nombre de pauses pour aller aux toilettes".

En France

"L’employeur a le droit de contrôler l’activité des salariés pendant le temps de travail s’il respecte trois règles :

  • justifier d’un intérêt légitime pour l’entreprise à la mise en place de la surveillance ;
  • consulter le comité d’entreprise sur le projet de mise en œuvre d’un dispositif de contrôle des salariés ;
  • informer les salariés, avant la mise en œuvre de la surveillance, des modalités de celle-ci.

"Les informations obtenues en violation de ces règles ne constituent pas des preuves valables et ne peuvent donc justifier ni sanction, ni licenciement."

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 24 septembre 17:23

    Très bien traité dans le film : La Question Humaine avec M.Amalric : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Question_humaine


    • Dzan 25 septembre 15:08

      @Mélusine7
      Des taupes ?
      Mais vous sortez d’où ? Ca a toujours existé, quand ce ne sont pas des taupes, se sont les petits chefs, imbus de leur « grade »
      Dans mon service il est arrivé un type ( j’utilise ce mot a bon escient) atteint d’un cancer en rémission. Nous l’avons choyé, formé, et au bout d’un an, nous avons été prévenu par un copain d’un autre service.
      Attention, il moucharde tout ce que vous faîtes.
      C’était en 1998.

      Chez Citroen dans les années 70 il y avait de sbires de la direction qui pistaient eux aussi, surtout les délégués de la CGT. Harcèlement, y compris auprès de leur familles. Menaces etc...
      Ce n’est - malheureusement- pas nouveau.


    • Le421 Le421 26 septembre 08:39

      @Dzan
      La dernière boîte où j’ai travaillé, on était cinq ouvriers, il est arrivé un gars, avec un pédigrée d’électricien, qui n’y était pour rien si la poudre pète !!
      Grand et costaud, un peu sabraque - pas mal de matos cassé - il critiquait le patron sans arrêt en son absence.
      J’ai découvert plus tard qu’il gagnait 200€ de plus que moi alors que tous les problèmes délicats m’étaient confiés et trois ans d’ancienneté en plus...
      Et aussi que c’était le petit cafteur en chef du patron !!
      Ceci expliquait cela.
      Finalement, il n’y a plus qu’un seul employé dans l’entreprise.
      Lui.
      Tout le monde s’est barré !!


    • zygzornifle zygzornifle 26 septembre 10:19

      @Mélusine7



       voire la série qui est presque d’actualité « personne of interest »

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 26 septembre 10:26

      @Dzan
      Vous n’avez pas vu le film qui aborde un autre sujet : la passé de l’Allemagne qui revient. Je me suis toujours demandée comment les allemands s’accomodent de vivre sur un charnier. Le première femme de jodorowski, artise, sculptrice a appris à l’âge de soixante ans que son père était un haut gradé nazi. Heureusement , artiste, elle avait les moyens d’intégrer et de sublimer le « choc ». Mais rien n’est pire que le : déni du passé qui revient par la GRANDE PORTE. Bon, La gentille Merkel barre encore le chemin, mais pour combien de temps encore ? 


    • flourens flourens 24 septembre 17:42

      vu que les salariés sont tous des faignants, hypocrites, extrémistes et aimant emmerder tout le monde c’est bien normal de les surveiller, ne jamais oublier « classes laborieuses, classes dangereuses »


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 24 septembre 19:07

        @flourens

        ... et cyniques !!!! emprunté. au lat. class. Cynicus « qui appartient à la secte des cyniques » (chiens) parce que les adeptes de cette école se moquaient des convenances.

        tous des chiens !


      • sloop sloop 25 septembre 08:33

        @flourens

        Les délégués qui ne font pas partie des matons se doivent d’avoir le cul nickel. Cela permet de monter aux créneaux, le plus souvent à poil, sans faire tache !


      • sloop sloop 25 septembre 09:29

        @Woody

        I have a sorry.

        Mon fichier hosts fait pointer facebook sous toutes ses déclinaisons sur la boucle locale de ma machine.


      • Alren Alren 25 septembre 12:34

        @flourens

        Les salariés allemands qui viennent de voter Merkel ou extrême-droite sont aussi très c.ns !!!


      • popov 25 septembre 15:09

        @Jeussey de Sourcesûre

        Le latin classique utilisait la lettre « y » uniquement dans les mots provenant du grec.


        Le mot « cynique » vient de κυνικος, adjectif formé à partit du substantif κυων (le chien).

      • Dzan 25 septembre 15:10

        @sloop
        I’m sorry ! Oeuf Corse


      • sylvie 24 septembre 18:08

        les salariés et L’ENSEMBLE des gens sont surveillés , enfin ceux qui ont un phone « smart » ou une liaison internet


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 24 septembre 18:20

          Salariés, sales aryens.


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 24 septembre 18:28

            @Shawford
            Le « sourire au pied de l’échelle » d’Henry Miller.


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 24 septembre 18:33

            @BB


            Colchide dans les prés.

          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 24 septembre 18:41

            @BB


            Suis pas sur Twitter, ni Face de BOUC.

          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 24 septembre 18:31
            Résumé :
            « Le clown, c’est le poète en action. Il est l’histoire qu’il joue. Le clown exerce sur moi un profond attrait (bien que je ne m’en sois pas toujours douté), justement parce qu’entre le monde et lui se dresse le rire. Son rire à lui n’a jamais rien d’homérique. C’est un rire silencieux sans gaieté comme on dit. Le clown nous apprend à rire de nous-mêmes. Et ce rire-là est enfanté par les larmes. Sans conteste, c’est l’histoire la plus étrange que j’aie écrite à ce jour. » Henry Miller 

            • rocla+ rocla+ 24 septembre 18:33

              Les salariés sont des gens au-dessus de tout soupçons , ils n’ appartiennent pas à l’ espèce humaine qui elle , est pleine de défauts .


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 24 septembre 18:40

                @rocla+


                Excepté le jour où ils deviennent patrons à leur tour. Vous avez vu le téléfilm : TREPALIUM. Lesourire de Joconde du vaincu quand il s’assoit dans le fauteuil de son ancien patron. Tout salarié a un patron qui sommeille en lui.

              • rocla+ rocla+ 24 septembre 18:54

                @Mélusine7



                Ça dépend du site sur lequel vous vous exprimez .


                Sur Agoravox  un patron c’ est un salaud . 

                Et les Agoravoxiens sont tous parfaits ... smiley


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 24 septembre 19:03

                @rocla+
                Ne devient patron qu’un ancien ouvrier, c’est la logique sado-maso du capitalisme et cela produit beaucoup de déchets qui nécessitent beaucoup de travail de tri. L’avenir du capitalisme est assuré, celui de la planète et ses habitants pas aussi certain : ARMAGEDDON.


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 24 septembre 19:07

                @Mélusine7

                Todd McFarlane

                Puisque vous aimez le Captaine AD Hoc, je vous invite à lire : 

              • Balamou Balamou 24 septembre 19:18

                @rocla+

                 Et les plagiaires ?

                 A quelle espèces appartienne,t-ils ceux qui volent le travail des autres ?

                 Je comprends mieux la margarine dans tes croissants.

                 

              • Le421 Le421 26 septembre 08:44

                @rocla+
                Salut Cap’tain !!
                Vous seriez donc, vous aussi, un élément parfait !!

                Dans la mesure où vous nous faites régulièrement profiter de vos lumières...  smiley

                Basse consommation, je précise.


              • BA 24 septembre 19:53

                25 mars 1957 : signature du traité de Rome, traité instituant la Communauté économique européenne.


                60 ans plus tard :


                Partout en Europe, les partis d’extrême-droite font des bons scores.


                Dernier exemple en date : l’Allemagne.


                C’est ça, la tragédie de la construction européenne.


                La construction européenne est une construction de riches, faite par les riches, pour les riches.


                Les riches continuent à s’enrichir depuis 60 ans.


                Les autres classes sociales, les classes populaires et les classes moyennes, s’appauvrissent depuis 60 ans. Et donc elles votent pour les partis politiques les plus extrémistes.


                Conclusion :


                La construction européenne porte en elle le fascisme, comme une nuée dormante porte l’orage.


                A propos du parti « AfD » en Allemagne :


                Porté sur les fonts baptismaux il y a seulement 4 ans, ce mouvement anti-islam et anti-migrants a recueilli 13% à 13,5% des voix, selon des sondages à la sortie des urnes, et devrait envoyer 86 à 89 députés siéger au Bundestag.

                "Nous allons changer ce pays", a lancé la co-tête de liste, Alexander Gauland, quelques minutes après la publication des premiers sondages des télévisions publiques, en promettant de mener « une chasse » contre Angela Merkel.

                Ostracisé par toutes les autres formations qui le qualifie de "honte pour l’Allemagne", l’AfD n’a aucune chance de figurer au prochain gouvernement sans doute dirigé une nouvelle fois par Angela Merkel.

                Mais la co-tête de liste du parti, Alice Weidel, a déjà fixé ses objectifs à moyen terme : "dès 2021 (être) en mesure de gouverner".

                L’arrivée à la chambre des députés de l’AfD, qui était resté sous la barre des 5% en 2013, constitue un tournant dans l’histoire allemande d’après-guerre.

                Car elle signifie que pour "la première fois depuis 70 ans, des nazis vont s’exprimer au Reichstag", le bâtiment qui abrite la chambre basse du Parlement, a tonné avant le scrutin le ministre des Affaires étrangères et figure des sociaux-démocrates, Sigmar Gabriel.


                https://www.romandie.com/news/ZOOM-Allemagne-la-droite-nationaliste-brise-un-tabou-avec-une-percee-historique/836022.rom



                • Dzan 25 septembre 15:14

                  @BA
                  Alexander Gauland, ou Gauleiter


                • Clocel Clocel 24 septembre 20:30

                  Arbeit macht frei

                  Sont heureux « nos amis » allemands, la preuve, ils vont refaire un tour avec la grosse Bertha !

                  Bon, faut dire qu’ils n’avaient pas trop le choix non plus, mais bon, on a le régime qu’on mérite...


                  • gruni gruni 25 septembre 06:54

                    @Clocel


                    Oui, la Chancelière a quelques soucis en ce moment, ça sent la fin de règne.




                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 24 septembre 21:03

                    Le lien est clair : Mariage homo légalisé et oups montée de l’extrême-droite. LGBT : sous-marins brun.


                    • bob14 bob14 25 septembre 06:20

                      En France, les ouvriers sont également fliqués...c’est partout la même chose !


                      • foufouille foufouille 25 septembre 08:22

                        "Cependant, un employeur sans scrupule peut aussi vouloir se débarrasser d’un « fainéant » trop souvent en arrêt maladie d’après lui.« 
                        ça existe en france aussi, le travail est fait des »médecins" de société privée.
                        j’espère qu’une aide soignante te feras tomber car bourrée .................


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 25 septembre 09:43

                          Certains pourraient penser que je suis homophobe. Au contraire, je veux leur éviter un retour de manivelle comme sous le régime nazi. Vous nous avez servi. Très bien , maintenant : OUT.


                          • Fergus Fergus 25 septembre 11:11

                            Bonjour, Gruni

                            Entre la grande précarisation du prolétariat, les faits que tu révèles ici, et le résultat des élections générales allemandes, le moins que l’on puisse dire est que notre voisin d’outre-Rhin file un très mauvais coton !


                            • gruni gruni 25 septembre 11:33

                              @Fergus


                              Bonjour Fergus

                              « le pays où il fait bon vivre " selon la CDU, alors qu’il y a encore plus de pauvres qu’en France. Mais bon, la montée du nationalisme servira peut-être de leçon à l’indétronable Chancelière. Je dis bien peut-être.

                            • Spartacus Spartacus 25 septembre 12:35

                              C’est pas la CGT qui ferait cela !  smiley  smiley  smiley


                              Ha ba non, Pas besoin de prendre un exemple Allemand marginal....
                              En fait la CGT fait bien pire !

                              Harcellement moral et sexuel, humiliation et atteintes physiques

                              184 CDD de suite :

                              Détournement de fonds
                              Emplois fictifs

                              C’est drôle ça ! smiley  smiley
                              Pas d’articles sur cet employeur à vomir dans la coco-spêhre Agoravoxienne.. 
                              L’Allemagne c’est plus loin et c’est plus facile comme bouc émissaire..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès