• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Talleyrand et le congrès de Vienne de demain

Talleyrand et le congrès de Vienne de demain

L’ogre gisait à terre et sur cette immense dépouille l’Europe s’attablait. La France au pilori se préparait à payer un quart de siècle de gloire.

Aigle à terre, géant foudroyé, que lui restait-il sinon à implorer le pardon ?

Un homme sut sauver l’essentiel, aujourd’hui, en sommes-nous capables ?

Cambrone restait à foudroyer, Astérix à inventer, mais impossible n’est pas français et Malpaquet diplomatique, Talleyrand se dressa face à l’Europe. Au festin, le vaincu exigea sa place.

Insolence ultime, courage sublime, il osa entre deux valses s’inviter dans la conférence de l’Europe vainqueur du Corse.

Les plénipotentiaires des rois s’indignèrent et Talleyrand leur tint à peu près ce langage.

« Messieurs, vous avez combattu Napoléon, il n’est plus, il est donc normal pour moi de m’asseoir avec vous ! »

 

Admirons la manœuvre, l’espoir, au lieu de mendier, il exigea et réclama cette place comme son dû. Prince de Bénévent peut-être, roi des larrons certainement, empereur de l’insolence surement. Il fallait oser, Talleyrand joua tout sur un coup de dé et triompha.

 

De Gaulle, eut pu réussir un tel mouvement, il avait des lettres et le sens de la grandeur.

Du désastre algérien, de la colonisation, il sut s’extraire avec élégance.

Comme Talleyrand, il avait des lettres, mais aussi l’intelligence de son temps, la sensibilité au capital, aux infrastructures pour le peuple. Les autoroutes, l’aéroport d’Orly, monuments au développement de son pays, la bombe et les bases du programme nucléaire, l’aidèrent à hucher la France sur un piédestal. Ces merveilles modernes fondent encore notre prospérité !

 

Après le triomphe, la gloire, vient la décadence. La race s’affaiblit et chu du haut de sa grandeur :

Regarde. Des brigands, dont l'essaim tourbillonne,

D'affreux bohémiens, des vainqueurs de charnier

Te tiennent dans leurs mains et t'ont fait prisonnier.

(...) Font rage. Ils vont montrant un sénat d'automates.

(...) Ayant dévalisé la France au coin d'un bois,

Ils ont à leurs haillons du sang, comme tu vois,

(...) Faussaires, meurtriers, escrocs, forbans, voleurs,

Ils savent qu'ils auront, comme toi, des malheurs

(Les châtiments 1853)

 

Merci Victor Hugo, ta hargne contre Badinguet anticipait la Macronie. Les parlements serviles et soumis, le pays dévalisé, livrés au pillage des bandes américaines pompeusement renommées investisseurs.

La fille de joie hésite devant tant d’impudeur, mais Marlène s’estime sûrement Talleyrand avec l’égalité homme femme. Séjourné occupe le palais dont le prince de Bénévent avait rêvé et la France est foulée au pied.

Apsphasie est morte, Madame de Pompadour enterrées, l’heure est aux petites âmes noyées dans les tripots sonne. La macronnie se sent à l’aise dans la petitesse.

Veille amie de la gloire, la France eut parfois de ces temps d’alanguissement, de ces moments d’abandon où elle se laissait aller aux amours de cantinière au bauge de l’affaissement et enrichissent des fortunes douteuses.

La sève semblait partie, les élégants, les muscadins, sur la dépouille du bien public ils bâtirent d’immense fortune. Dans ces moments, la France était un tripot, Laws, les assignats, organisèrent la ruine publique et les vainqueurs discrets s’arrondirent.

Au moins, les fortunes restaient françaises, mais la Macronnie innove. Start-up nation ? Admettons-le, mais le capital fuit à l’étranger. L’Allemagne nous dévore, l’Amérique pompe notre sang avec son gaz et ses amendes.

Nos amis, dégoûtés de nous comme d’un ivrogne multirécidiviste nous tourne le dos et le monde de demain désespère de nos errements.

Dans tout affaissement, dans toute bauge il y a un fond. Le mensonge parvenu à son comble crée une répugnance invincible qui par sa petitesse répugne à l’âme française. Avons-nous accumulé assez de dégoût et de mépris, pour enfin nous relever ?

 

Car, le mensonge nous y sommes. Nous savions et personne ne peut prétendre ignorer la réalité.

Dés 2022 nous avions relayé le discours suivant : Permettre à l’OTAN de prendre l’Ukraine posait un poignard sur la gorge des Russes. À travers les plaines de l’est, les armes occidentales auraient pu hypothéquer la sécurité russe. Certains, avec y joie mauvaise y virent l’occasion d’un butin facile et la richesse du sol russe excitait le capital financier désespérément à la recherche de substance pour se maintenir en vie.

Décision fut donc prise de guerroyer dans les plaines d’Ukraine et des proxys furent trouvés. Les services secrets US entretiennent suffisamment de racaille pour ne jamais manquer de suplétifs. Restait à "Vendre" cette guerre et un torrent de propagande y pourvu. Une multitude de petits axillaires, entrepreneurs moraux de bas étage y vit l’occasion de se décerner un brevet de vertu. Pour s’être désinformés et ne pas avoir réfléchi, par la grâce du suivisme ils se huchèrent sur un piédestal factice !

Les roquets recourent volontiers à l’insulte, c’est là souvent leur seul argumentaire.

Fort de leur pseudo-consensus médiatique, ils mordent crient et jappent.
Complotiste, mensonge, propagande russe ! Répondaient-ils. Et drapés dans leur candide perversion ils s’autorisèrent des procédés indignes d’un débat démocratique.

Hélas, leurs mots puent, et dégagent désormais le fumet fétide des sacs d’ordures trop longtemps abandonné, car le réel les rattrape : La semaine dernière, les drones ukrainiens ont démontré la réalité de la menace par une frappe contre deux radars stratégique. Passés, sûrement grâce à l’aider de l’OTAN, ils ont trouvé le défaut de la cuirasse russe et réussit à atteindre ces objectif bien protégé. Admirable performance technique certes, bien utiles pour la propagande des plateaux en manque de bonne nouvelles d’une guerre perdue, les conséquences le sont moins :

L’horloge de l’apocalypse bondit en un instant et notre sécurité à tous fut menacée. Les russes auraient le droit de lancer leurs armes pour désarmer la menace à laquelle ils devenaient aveugles. Nous avions alerté sur le danger, il est désormais réalisé.

Le crique macroniste s’indigna-t-il ? Non, bien sûr, l’Ukraine a le droit de se défendre jappent-ils comme si le droit cautionnait les erreurs stratégiques.

Nouveau mantra des temps ou l’on confond (Que ce soit en Ukraine ou à Gaza) droit émotion et stupidité pour utiliser des armes à tort et à travers avec pour seul résultat d’échouer sur toute la ligne. Certains se complaisent dans ces fautes d’analyse. Certains y voient l’avantage d’ajuster l’exigeance à leur petitesse.

Le banderiste mauvais soldat, nous y a habitué. Il a déjà perdu en 45 et se prépare à perdre sa revanche. Quelle fut l’utilité d’une telle frappe pour aider la victoire de l’Ukraine ? Aucune, mais le banderiste, bon terroriste et mercenaire se régale de telles actions et satisfait ainsi les exigences de ses sponsors.

Peu importe les champs d’Ukraine balayés d’obus et arrosés du sang des malheureux kidnappés dans la rue, l’essentiel demeure la satisfaction des extrémistes maîtres de la planche à billet.

Les familles sont brisées, les corps démembrés, mais joie, bonheur pour nos dirigeants, des navires russes coulent, des radars sont détruits et enfin on pourrait menacer la Russie d’une frappe nucléaire. Face à de tels résultats, les cadavres ukrainiens comptent-ils ? Pour les cyniques de Washington, cela vaut le coup, comme disait Madame Albright en parlant d’une autre guerre du déshonneur !

 

Politique folle, insensible au reste du monde ! Elle réussit l’exploit de joindre ignorance et inefficacité. Elle nous ruine, sans espoir de gain. Et, avec une patience admirable nous la souffrons !

Notre prince enfant parle d’envoyer des soldats en Ukraine et pour se rêver César fait bon marché de leur sang. Il s’imagine sans doute ainsi compenser les insuffisances de campagne de sa maraîchère mayennaise. Désastre annoncé, les Européennes annoncent la catastrophe finale de la macronnie et il nous revient d’anticiper la suite.

Opposition de carton, face à tant d’inconséquence, le parlement, se montre incapable d’envisager la destitution et laisse la tragédie aller à son terme sans le moindre grain de sable dans l’engrenage ! Il est des lâcheté qui marquent au fer rouge l’histoire d’un peuple !

 

Pourtant, devant le réel, de honte nous devrions réviser cette politique folle Sur le front, même à trois contre un, les Ukrainiens échouent à reprendre l’initiative dans le secteur de Karkhov. Ils se contentent de ralentir les Russes en jetant des hommes sous leur feu sans espoir de redresser la situation !

À ce rythme, les Russes peuvent prendre leur temps, le triomphe est acquis et seule la date du défilé sur la place rouge reste à fixer. Nulle part il n’existe assez d’armes en stock pour remonter la pente et assurer la victoire ukrainienne. Notre obstination augmente la facture et l’heure du paiement viendra.

Alors, comme au congrès de Vienne, nous nous présenterons en vaincu ? En mendiants avec la Macronnie ou donnerons-nous des garanties d’avoir cuvé notre gueule de bois ? Ou, comme Talleyrand en participant du monde de demain libéré de la Tyrannie de Washington, mais alors, quelle preuve de notre changement exhiber face à une communauté internationale excédé des caprices dans lesquels nous nous sommes complu ?

Menace pour les peuples, la paix sur terre, donneurs de leçons inconséquents, voila ce que nous sommes aujourd’hui aux yeux du monde de demain.

 

Première étape, le peuple de France a devant lui une date démocratique majeure le 9 Juin. Il nous revient de refuser à tout parti qui n’a pas pris clairement position contre l’armement de l’Ukraine la moindre voix.

La cause dite Ukrainienne, en réalité celle des kieviens coupables de deux coups d’états (2004 et 2014) nous déconsidére. La macronnie se trouve sans doute des affinités avec ce ramassis de criminels venus voler le pouvoir en Ukraine avec l’argent US, pas nous ! Annihilation de tous les votes où l’ensemble du corps électoral ukrainien a participé. Les tyrans banderiste on ignoré les votes du peuple Ukrainien pourtant constant dans son refus de l’aventure de l’OTAN. (Eh oui, entre 2004 et 2010 lorque Kiev s’est rapproché de l’OTAN la racaille putschiste de la révolution orange occupait le pouvoir sans mandat réel). Ex les élections présidentielles de 2010 (Eh oui, les dernières où L’ENSEMBLE de l’Ukraine a voté ensemble, justement contre les candidats pro OTAN !). Seulement, les USA ont financé les putschistes pour bien évidement obtenir ce service !

Nous devons les condamner, exiger de la dictature banderiste l’abandon du pouvoir et cesser de lui transférer toute cartouche au-delà du nécessaire pour la condamnation du clown triste devenu le caudillo de ce dominion anglo saxon.

L’agonie des empires est riche en tragédie et l’histoire de notre temps est celle de la chute de la thalassocratie anglo saxonne. Angleterre, USA se sauveront ou pragmatiques sauront préserver un noyau. Ils sont doués pour cela, mais les gravats tomberont sur les affidés trop fidèles pour prendre du champ à temps. L’histoire et les services éventuellement rendus à la France par les états-Unis n’exigent pas de nous une fidélité de chien envers les anglo saxons.

La France se doit alors à elle-même et l’heure de prendre du champ sonne. Couper le lien entre nos marionnettes et Washington devient désormais une question vitale.

Faillir à cette obligation impérieuse revient à manquer à notre nation.

Tout parti incapable d’une position aussi claire : 0 armes pour les banderistes pour imposer la paix en Ukraine devient indigne d’un vote, à nous de le rappeler à la population.

 

Nous devons exiger une destitution du gamin occupant de l’Élysée, incapable de revenir au réel. Parvennu au pouvoir par des moyens déloyaux, il a violé le corps social et nous ne lui devons rien. Nous devons nous libérer de son emprise maléfique !

Virons-le sans pitié, sans retraite ni pardon ! Que la fanfare de la garde joue la Strasbourgeoise pour sa sortie et laissons la maréchaussée le saisir de corps une fois parti de l’Élysée que sa présence empeste. La chaîne démontrera au monde le changement de cap !

Une cours d’assise spéciale devra le juger, lui, ses sbires gouvernementaux et les parlementaires complices du désastre. Devant l’ampleur de la catastrophe, aucun doute n’est permis et l’indignité nationale sera prononcée. Ensuite, il restera la peine. Le référendum serait une solution, mais peut condamner un peuple à porter un tel choix ?

Je propose de permettre au peuple français, par référendum de déléguer cette décision psychologiquement lourde à une poignée de citoyens les pleins pouvoirs pour tirer les conséquences nécessaires des errements constatés. La macronnie s’est fait assez d’ennemis pour trouver des candidats !

 

Ensuite, il faudra exiger que les médias continuent à nuire. Leurs actes et leurs programmes des deux dernières années doivent être immédiatement analysés par des jurys citoyens qui formeront des articles 40 (Transmission des dossiers au parquet) pour désinformation, mensonges et bien sur appel à la haine. Vu l’état des geôles françaises, nos journalistes peineront à purger leur peine et le sort de ces individus tarés convaincra le reste du monde de notre repentance.

Ensuite, il faudra, avec des peines moindres examiner avec le même prisme les réseaux sociaux. Le principe de la liberté d’expression sont clairs : Toute parole est libre et il est hors de question de sanctionner une quelconque position, mais vous pouvez avoir à rendre compte devant le juge à postériori. Ceux qui ont eu recours à l’insulte et aux propos racistes méritent sanction ! Ces dernières années, des franges de l’opinion ont bénéficié d’une tolérance coupable pour leurs errements sous réserve de relayer les ukases du pouvoir. Celle-ci doit s’arrêter là, capital et intérêt de cette dette doivent être remboursés ! Ainsi, ces perroquets de la petitesse apprendront la responsabilité !

 

Ensuite, les fortunes de nos oligarques, je rappelle la définition :

Un oligarque est une personne faisant partie d'un petit groupe politique qui gouverne de façon privilégiée.
De façon commune, on considère par ce terme ces individus qui cumulent de grandes fortunes et le pouvoir médiatique pour influencer la vie politique.

Devant l’échec et la facture à prévoir, la confiscation est de droit ! Une personne qui dans un régime démocratique se sert de sa fortune pour acquérir une influence hors de proportion avec sa voie de citoyen est un séditieux qui renverse tous les principes de notre gouvernement.

Ces principes proclamés, rien ne doit protéger nos oligarques ! Leur pratique des dernières années viole allégrement la démocratie en France et notre droit prétends les protéger ?

La Russie à envoyé Kodokorvski en prison, certains y voient un viol de la démocratie, mais prenez le raisonnement exposé : Est-il normal de permettre à un individu dont la fortune reposait sur l’appropriation frauduleuse d’actifs d’état de désigner le dirigeant de son pays comme on nomme un domestique ?

La démocratie a au contraire le droit de se défendre contre ceux occupés à influencer la politique avec de l’argent, que ce soit celui de leur fortune ou celui de puissances étrangères.

 

Alors bien sûr, les esprits ne sont pas encore mûrs pour une telle évolution, mais la fenêtre d’Overtone doit être ouverte. L’occident s’est caractérisé par une extrême difficulté à réviser ses mythes et modifier l’opinion exige de démarrer le travail très en amont.

Maintenant, réfléchissez bien, tout le monde sait qu’après la capitulation banderistes, nous devrons aller à Moscou comme on va à Canossa. Si nous avons su faire nos devoirs, expulser l’OTAN, l’ordre américain et ses complices, alors, tels Talleyrand au congrès de Vienne nous pourront nous asseoir à table avec les vainqueurs comme le Général De Gaulle le fit en 1945 !

 

Restera à reconstruire la France !


Moyenne des avis sur cet article :  1.75/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Rinbeau Rinbeau 1er juin 19:57

    Talleyrand.. Le traitre exilé chez ses amis Anglais entre 1792 et 1794 pour échapper à la guillotine de Robespierre. Le comploteur le plus doué de son époque après les Rothschild..


    • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 8 juin 22:20

      @Rinbeau

      Lisez la biographie d’Emmanuel de Waresquel : « Le prince immobile »

      La vérité est beaucoup plus compliquée.

      Mais c’est vrai que CM de Talleyrand a rencontré J de Rothschild : ils étaient contemporains.


    • chantecler chantecler 2 juin 08:49

      "Ensuite, il faudra exiger que les médias continuent à nuire

      "...

      Bravo pour la coquille !

      Et Jules , faut relire !


      • Jules Seyes Jules Seyes 6 juin 09:11

        @chantecler
        Merci de l’avoir signalé.
        Je relis, mais parfois avec les modifications de dernière minute la phrase perds son sens.


      • Rinbeau Rinbeau 2 juin 11:13

        Une autre lecture des évènements : par exemple incohérence.. Les Russes enfoncent les lignes partout mais au lieu de se répendre en Ukraine pour gagner la guerre ils annoncent vouloir faire une pause !

        Il est une possibilité non envisagée encore (tant elle pourrait paraitre inimaginable) .. Mais qui doit se voir posée quand même tant elle a le mérite de répondre à certaines interrogations sur les évènements mondiaux actuels.. Pour cela il faut reprendre la célèbre citation d’Anatole France..

        Au début de la Première Guerre mondiale, France écrit des textes guerriers et patriotes, qu’il regrettera par la suite20. Il y dénonce la folie guerrière voulue par le système capitaliste dans le contexte de l’Union sacrée en déclarant : « on croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels »

        Imaginons que la Ploutocratie Anglo-Saxonne ait gagné la partie.. Qu’elle domine par sa corruption systémique tous les dirigeants importants des Etats mondiaux.. Alors tout ce que nous observons est le développement d’un plan de devant de scène (comme le COVID) visant à éliminer le plus de gueux possible tout en se faisant un maximum de « pognon ». Dans ce scénario, il faut que la guerre soit longue, bien conventionnelle et surtout non nucléaire.. Cette mise en scène nécessite bien entendu la complicité des élites Russes et Chinoises.. On aurait une entrée en guerre progressive des pays Européens (c’est pas gagné tant les peuples sont réfractaires.. mais devant la menace d’être fusillé si on déserte.. C’est déjà arrivé chez nous), ça peut se jouer.. Ils ont bien observé l’obéissance servile des populations face à la menace COVID. Les Anglo-Saxons hébergeant cette Ploutocratie organisatrice resterait en retrait.. Comme d’habitude en fait.. A moins qu’un imprévu comme il en arrive souvent dans ces cas là les pousse eux aussi à condamner une partie de leurs gueux..

        J’ai entendu je crois toutes les hypothèses concernant ce qu’il se passe.. Sauf celle-ci qui a au moins maintenant le mérite d’avoir été abordé..

        Dans cette version des évènements.. La ploutocratie gagne.. Les peuples meurent !


        • Jules Seyes Jules Seyes 2 juin 15:14

          L’idée est intéressante pour montrer la confiance que nous pouvons accorder à nos dirigeants.

          La grosse objection repose sur le fait que la guerre n’est pas le meilleur moyen de tuer des gens.
          Je vous invite à regarder cette vidéo d’Idriss Aberkanne :
          https://www.youtube.com/watch?v=MuZCcN9Ocls&pp=ygUjaWRyaXNzIGFiZXJrYW5lIHJlZHVpcmUgcG9wdWxhdGlvbiA%3D


        • Rinbeau Rinbeau 2 juin 16:10

          @Jules Seyes

          Je connais cette vidéo ! Mais il ne faut pas oublier que ces gens sont des malades de cette idéologie morbide.. Je n’ai pas dis qu’ils allaient parvenir à leur fin.. La nature a un milliard d’année d’avance sur eux.. Mais désespérément ils continuent d’essayer. ils n’utilisent pas que les guerres pour réduire les populations.. C’est une politique d’ensemble.. En attendant les peuples souffrent !


        • Jules Seyes Jules Seyes 2 juin 16:23

          @Rinbeau
          Je ne saurais vous contredire sur les mauvaises intention de nos dirigeants.
          Pour l’heure, sur ce conflit, je continue à croire que nos dirigeants cherchent désespérement à faire main basse sur les richesses du sous sol russe.

          Pour le reste ils sont dans un tel échec qu’il est difficile de savoir ce qui reléve de l’action offensive et du geste pour se débattre.Seule certitude : Nous payons !


        • Rinbeau Rinbeau 2 juin 17:54

          @Jules Seyes

          Oui.. ça reste une hypothèse.. Mais il faut qu’elle soit sur la table avec les autres !
          J’espère que vous êtes dans le vrai, comme j’espère que cette possibilité soit fausse.. ça serait un moindre mal quand à notre mise en esclavage.. Mais voici instaurée de nouveau l’éventualité de la guerre nucléaire.. Alors..


        • DACH 5 juin 18:29

          @Jules Seyes=Pour l’heure, sur ce conflit, je continue à croire que nos dirigeants cherchent désespérement à faire main basse sur les richesses du sous sol russe...=
          Quelles sont les déclarations qui prouvent que les occidentaux veulent faire main basse sur les richesses du sous-sol russe ? En revanche, la disparition de l’Ukraine sous férule russe serait un acquis formidable en raison des richesses agricoles et minières de son sous sol. Or l’Ukraine veut rejoindre l’UE, et l’OTAN, (mais plus tard selon J Biden), et ses ressources offriraient une indépendance formidable aux pays de l’UE dans tous les domaines, y compris gaz et pétrole. 


        • Seth 2 juin 14:06

          Je suis dans l’ensemble d’accord avec vous.

          Cependant je trouve bien lourdes vos formalités juridiques pour disposer de la vermine et des parasites.

          On trouve sans problème des cordes chez Bricomarché et les éléments de suspension (réverbères et arbres) sont présents partout. On peut considérer par ailleurs que les méfaits ont été suffisamment évidents pour procéder à la pendaison sans se perdre dans des démarches si compliquées. smiley

          Tout recours à une forme de justice peut finalement retarder le jugement sine die, voire innocenter des coupables. Les exemples ne manquent pas actuellement, vous en conviendrez.

          Et on lui pèlera le jonc
          Comme au bailli du Limousin
          Qu’on a fendu un beau matin
          Qu’on a pendu… avec ses tripes !

          (chansonnette extraite d’un film tout-public, discutable je vous l’accorde)


          • Jules Seyes Jules Seyes 2 juin 15:09

            @Seth
            On pourrait, mais pensez qu’après, il faudra faire vivre la société. Sans formalité juridiques, la population aura peur.
            Nous voulons, la purge, pas la guerre civile.


          • Seth 2 juin 16:29

            @Jules Seyes

            En fait vous parlez de révolution, l’acme n’interdit pas un retour à la normale par la suite. Toute crue est suivie d’un étiage.

            L’épuration n’empêche pas un retour à la normale mais comme elle est indispensable, autant y procéder rapidement et sans se perdre dans de vaines complications qui ne feraient que faire traîner jusqu’à on ne quel résultat des mesures qu’il faut prendre absolument.

            Et je ne rigole pas.


          • John John 2 juin 17:45

            Seth salut !

            Dis moi, tu as remarqué que l’on ne voit plus notre compatriote Clocel ?

            Depuis le 30 avril pas de com ...


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 juin 18:01

            @Seth
             
            Amusant de dire qu’on ne rigole pas en parlant de crues.
             smiley
            Ceci dit, l’étiage après crue n’est pas systématique ; mais la décrue, oui.
            Quoique : avec les systèmes à cliquets ...


          • Jules Seyes Jules Seyes 2 juin 18:45

            @Seth
            Je comprends, mais nous devrons entrainer l’opinion publique derriére nous.
            Une épuration trop violente inquiétera le peuple.
            Il faut des garantie pour ceux qui ne sont pas des notres !


          • Seth 2 juin 19:18

            @John

            Oui. Clocel et Charlie ont disparu en peu de temps.

            Je me demande si nous ne ferions pas l’objet d’une discrimination. Reste plus que nous... smiley


          • Seth 2 juin 19:19

            @Jules Seyes

            Trop de « justice » = une armée de Balkany. smiley


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 juin 08:37

            @Seth
             
            ’’une armée de Balkany’’
            >
             Je suppose que vous voulez dire : une armée de Bourbaky ?


          • DACH 5 juin 18:31

            @Seth=Ne vous étonnez pas des réponses de la part de ceux que vous souhaitez pendre ! Commencez par mesurer la puissance de vos pouvoirs en la matière !!!!


          • DACH 5 juin 12:36

            Rappel=L’Ukraine n’appartient pas à la Fédération de Russie. Les Ukrainiens ont prouvé depuis plus de 2 ans qu’ils ne veulent pas devenir russes, surtout sous le régime de VV Poutine.

            La Fed de Russie a renié ses engagements de 1994 de garantir l’intégrité et l’indépendance de l’Ukraine.

            L’invasion de l’Ukraine par les armées russes et tentatives d’annexion conduiront les armées russes au scénario de 1917. Cela se passe plus lentement qu’annoncé par certains dont des membres militaires et diplomatiques de notre équipe. Mais on est toujours sur cette pente que les Russes pourraient réussir à quitter, si...... Les invasions deterritoires d’un pays sont souvent vouées à l’échec et conduisent aux défaites de l’envahisseur.

            La banque centrale de la Fed de Russie constate déjà les effets de plus en plus négatifs de cette opération spéciale pour l’ensemble de ce pays. Ce pays se dirige vers une situation de guerre civile, redoutée par tous pour les raisons qui sont bien identifiées.

            Voulons-nous l’asservissement de l’Ukraine à la Russie contre les volontés de ses citoyens ou que ses citoyens assument la liberté de choisir librement leur destin ?

            Résultats, il faut aider les Ukrainiens de tous nos moyens. Saurons-nous le faire avec efficacité ?

            Laissons les Ukrainiens choisir librement leur destin. Ils veulent l’UE et l’OTAN.

            Prévision=La détermination de VV Poutine se fracassera sur la résistance du peuple ukrainien.



            • Jules Seyes Jules Seyes 6 juin 09:20

              @DACH
              Il sera dit que vous ne vérifiez rien, mais reprennez la propagande ukrainienne.
              Manque de chance pour vous les faits sont cruels.
              Le mémorandum de Budapest est une simple déclaration d’intention sans ratification ou appareil de suivit.
              Il fut suivit du traité d’amitié Russo Ukrianien que la propagande Ukrianienne évite avec soin.
              Mais pourquoi donc ?
              Traité d’amitié russo-ukrainien — Wikipédia (wikipedia.org)

              Et qu’est-il arrivé à ce document qui garantissait l’absence de guerre ?
              Le 19 septembre 2018, le président ukrainien Petro Porochenko signe un décret afin de ne pas proroger le traité. Le 3 décembre 2018, le président Porochenko rédige un projet de loi au Parlement pour mettre fin au Traité d’amitié immédiatement avec le soutien des alliés occidentaux[réf. nécessaire] au conseil de sécurité des Nations unies

              Il faut dire que pour un banderiste le traité était particuliérement odieux :

              « Les Hautes Parties contractantes assurent la défense des particularismes ethniques, culturels, linguistiques et religieux des minorités nationales sur leur territoire, et créent des conditions propres à les encourager. (...) »

              — Article 12

              L’envoie de l’armée contre les opposants dans le Donbass et la loi sur les langues violaient le traité.
              Les russes l’ont eux respecté en refusant d’accepter les référendums des républiques pour rallier la fédération de Russie alors que L’Ukraine avait refusé de maintenir les retraites et les services publics dans ces territoires (Belle maniére de proclamer une ukraine une et indépendante...)
              La russie a parrainé les accords de Minsk dont la finalité était justement de réintégrer les républiques en Ukraine. Et là, encore, ce sont les ukrianiens qui ont refusé d’exécuter les clauses politiques.
              Donc, ce sont les ukrianiens qui ont refusé de maintenir les garanties de sécurité, de créer les conditions pour réintégrer les populations du Donbass.
              Et on nous demande de défendre un état dont le programme officiel était de procéder à minima à un netoyage ethnique de sa propre populaiton ?


            • DACH 6 juin 13:27

              @Jules Seyes=Il sera dit que votre déni est trop visible pour être ignoré. On voit que vous n’avez pas fait parti des diplomates qui ont vécu cet épisode. 


            • DACH 6 juin 13:32

              @Jules Seyes=Il est utile de rappeler que vous ignorez ce que veulent les Ukrainiens dès 2010. Et votre obsession des bandéristes fantômes ne cache pas cet appel des Ukrainiens, payé de leur sang en 2014, pour rentrer dans l’UE en dépit de l’homme lige de Moscou qui depuis a fui comme un malpropre. 


            • Jules Seyes Jules Seyes 6 juin 13:45

              @DACH
              Déni ou refus de vos injonctions ?
              Je vous cite les textes, les documents juridiques. 
              Vous me répondez : le sentiment des hommes sans d’ailleurs citer de sources.
              Vous pouvez certainement vous présenter devant un tribunal pour dire, ah mais les participants pensaient autre chose, mais le juge regardera le contrat et l’appliquera.
              Et le contrat, je vous l’ai montré !


            • Jules Seyes Jules Seyes 6 juin 13:51

              @DACH
              En 2004 les Ukrianiens élisent Ianoukovitch. Les kieviens refusent, organisent un coup d’état nommé révolution orange.
              Ianoukovicth dégage le perdant de l’électio accéde au pouvoir sans être élu.

              2010 : Ianoukovitch est élu, l’élection ne sera pas contestée.
              Vous me direz que soit disant d’aprés vos amis il avait promis l’UE. Peut-être, mais pas dans n’importe quelles conditions. Et ensuite Zell avait promis la paix lors de son election malgré cela, l’armée Ukrainienne a ouvert le feu sur les républiques à compter du 16 Février 2022.
              L’ukraine n’applitque pas le mandat impératif et la décision de Ianoukovitch est bien plus justifiable.

              2014 : Les mêmes minorités qui ont fait la révolution orange en 2004 relancent un putsch. Sacré fantomes banderistes tout de même : Deux coups d’état en 10 ans où les manifestants aborent des symboles des organisations banderistes.
              Donc, comme vous le dites : L’homme lige de moscou a gagné les deux derniéres élections où le peuple ukrianien s’est prononcé dans son entiéreté !

              Etrange pour désigner la « Volonté » des ukrianiens !


            • DACH 6 juin 14:14

              @Jules Seyes=Les kieviens refusent, organisent un coup d’état nommé révolution orange....=Vous confondez Révolte populaire et coup d’état organisé.
              =...L’homme lige de moscou a gagné les deux derniéres élections où le peuple ukrianien s’est prononcé dans son entiéreté !..= Quand les Ukrainiens ont compris où voulait les mener l’homme lige de Moscou, ils se sont révoltés, dans la tradition d’autre pays de l’est sous joug soviétique. 
              Que voulez-vous, les peuples sont plus forts que les dirigeants qui les trompent pour des intérêts étrangers à leurs pays !!!!! Ce sont ces citoyens qui sont légitimes, les Russes de VV Poutine en font à leur tour l’amère expérience.
              Nos sources : 2 membres de notre petite équipe étaient des diplomates qui ont vécu de l’intérieur 1994. Ils reconnaissent s’être trompés sur la fiabilité des engagements russes.
              =... l’armée Ukrainienne a ouvert le feu sur les républiques à compter du 16 Février 2022.=Et les Russes de VVP, ont ouvert le feu depuis 2014 dans des oblast qu’ils sont incapables d’annexer et d’intégrer depuis 2014.  
              Les Russes de VVP ont réussi une belle opération en Crimée, et ont raté leurs invasions masquées de 2014. De même ils ont raté celle de février 2022. 
              L’avenir est plombé pour le régime de VV Poutine. Ce sera hélas le commencement d’autres drames pour ce pays. 


            • Jules Seyes Jules Seyes 6 juin 17:19

              @DACH

              Vous confondez Révolte populaire et coup d’état organisé.


              Bien sur, si Rafael Glücksmann s’installe un an avant á Kiev, ca reléve du hasard.

              Si maints politiciens occidentaux à commencer par la si célébre madame Nulland se mélent aux manifestants du maidan ca reléve du hasard.
              les sniper qui ont tiré dpeuis un immeuble controlé par le maidan sur la foule et les policiers, ca reléve du soulévement spontané.

              Ukraine Protests : ’Sniper’ fires from Ukraine media hotel - BBC News (youtube.com)

              Vous multipliez les affirmations sans documents pour faire croire que vous connaissez, sauf que les faits rapporté par nombre de sources contre disent vos jugements de valeur..

              On ne peux pas débattre avec des gens qui utilisent de tels procédés.
              J’estime avoir démontré la fausseté de votre position et je laisse les lecteurs nourrir puor vouxs le respect que mérite à mon avis vos affirmations sans preuves que j’estime mensongères.


              Continuez, vous êtes un bon pro ukr !



            • DACH 6 juin 19:28

              @Jules Seyes=...Vous multipliez les affirmations sans documents...= Le niveau de certains articles d’AgoraVox mérite-t-il la même présentation documentée que la Revue des 2 Mondes ou des médias anglo-saxons ou italien comme Il Foglio ? Et comme vous n’avez jamais mis les pieds en Ukraine ou en Russie ou au Quai d’Orsay, encourageons votre amateurisme. La nudité de vos partis pris sert un lecteur qui cherche à s’informer. A l’insu de votre plein gré ?
              Et ce qui est réconfortant c’est de vous voir vouloir faire croire que vos affirmations porteront le smoking de la vérité pro-poutine, alors qu’elles ne sont qu’erreurs d’analyse faute des bonnes sources et mensonges fautes d’arguments documentés. . 


            • DACH 6 juin 19:32

              @Jules Seyes=Au-delà de votre propagande douce, que souhaitez-vous pour l’Ukraine ?


            • Jules Seyes Jules Seyes 6 juin 21:05

              @DACH
              Sa liberation du banderisme et comme pour nous la libération de l’influence mortifére des anglos saxons.


            • Jules Seyes Jules Seyes 6 juin 21:06

              @DACH
              Merci d’avouer que vous êtes incapable de docuementer
              Rien à ajouter votre honneur.
              Je n’aurais pas pu trouver de formulation plus insultante envers vous que vos pitoyables tentatives d’excuses !


            • DACH 7 juin 09:00

              @Jules Seyes=Sa liberation du banderisme et comme pour nous la libération de l’influence mortifére des anglos saxons.=
              Se libérer de fantômes va relever de la psychiatrie. 
              Vous attribuez un pouvoir aux anglo-saxons qu’ils sont incapables d’avoir.
              Vous ignorez le pouvoir de choix des Ukrainiens qu’ils manifestent chaque jour depuis 2014. 
              Le résultat du match est prévisible, si les conditions identifiées sont respectées. 


            • DACH 7 juin 09:01

              @Jules Seyes=Merci d’avouer que vous êtes incapable de docuementer
              Rien à ajouter votre honneur.=
              Comme vous ne comprenez pas le russe dans les textes, autant vous épargner ce que vous souhaitez ignorer. 


            • DACH 9 juin 10:14

              Bonne et belle journée à tous en ce jour d’élections européennes. La liberté de voter pour qui on veut est un privilège rare à l’échelle de la planète. Contribuez à le préserver, même avec des propos outranciers ou de propagandes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité