• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Tête haute et mains propres » : les juges aggravent la mise en examen de (...)

« Tête haute et mains propres » : les juges aggravent la mise en examen de Marine Le Pen

La présidente du Rassemblement national (ex-FN) a répondu ce vendredi 12 octobre à la convocation des juges d'instruction du tribunal de Paris, qui ont requalifié sa mise en examen pour des faits de « détournements de fonds publics » dans le cadre de l'enquête sur des emplois dits fictifs d'assistants au Parlement européen.

Le FN proclamait naguère : « Tête haute et mains propres ». Peut-être faudra-t-il « requalifier » ce vieux slogan du parti d'extrême-droite, comme il a fallu requalifier la mise en examen de Marine Le Pen pour des faits présumés de « détournements de fonds publics » dans l'affaire des emplois présumés fictifs du parti. Lors de sa mise en examen en juin 2017, les chefs d'accusation retenus n'avaient en effet été que ceux d' « abus de confiance » et de « complicité d'abus de confiance ».

 

Le délit de « détournements de fonds publics » est passible de dix ans d'emprisonnement et d'un million d'euros d'amende, contre trois ans de prison et de 375.000 euros d'amende pour l'abus de confiance. Lors de cette convocation, Mme Le Pen n'a pas répondu aux questions des juges sur le fond, au motif que les magistrats n'auraient pas le droit d'enquêter sur cette affaire : « l'autorité judiciaire ne peut s'ériger en arbitre du contenu du travail politique d'un député et de son bien-fondé sauf à violer le principe constitutionnel de la séparation des pouvoirs », a-t-elle déclaré à l'AFP. « J'ai donc indiqué aux magistrats que je répondrai à l'ensemble de leurs questions après que la chambre criminelle ait tranché cette question de principe qui est absolument primordiale par sa nature constitutionnelle, puisqu'elle touche à l'essence même des principes démocratiques de la République », a-t-elle ajouté. Mme Le Pen a en effet fait déposer un recours qui doit être examiné par la Cour de cassation le 27 novembre.

 

Depuis fin 2016, les juges Claire Thépaut et Renaud Van Ruymbeke enquêtent sur des actes présumés frauduleux consistant à financer avec les fonds de l'Union européenne les salaires de permanents travaillant en France pour le parti de Mme Le Pen. En d'autres termes, le FN aurait détourné les enveloppes que Bruxelles remettait aux eurodéputés frontistes pour payer leurs assistants parlementaires. Le 28 juin dernier, les magistrats avaient ordonné une saisie de 2 millions d'euros d'aide publique dus au Rassemblement national (RN), montant finalement ramené à 1 million d'euros par la cour d'appel de Paris. Une somme bien faible en comparaison du préjudice dont le Parlement européen s'estime avoir été victime : 7 millions d’euros pour la période 2009 à 2017. L'information judiciaire ouverte cumule à ce stade une quinzaine de mises en examen connues, pour « abus de confiance », complicité ou recel de ce délit. Sont notamment concernés Louis Aliot, le compagnon de la présidente, et Nicolas Bay. Les magistrats envisagent désormais de requalifier toutes les mises en examen existantes.

 

Après la déception du second tour de l'élection présidentielle, le parti de Mme Le Pen semble avoir du mal à redorer son blason. Dans ce contexte, les affaires ne font pas ses affaires ! Le RN est en effet sévèrement handicapé par plusieurs poursuites judiciaires, dont plusieurs de ses responsables font l’objet. Outre l'affaire des emplois dits fictifs, on pourrait parler de l’enquête en cours sur le financement par le FN de ses campagnes électorales entre 2012 et 2015. En ce qui concerne l'image personnelle de la présidente du parti, Marine Le Pen paraît incapable de surmonter le fiasco humiliant de son débat télévisé face à Emmanuel Macron. En dépit de son score présidentiel et de son élection à l’Assemblée nationale, elle n’est toujours pas parvenue à s’imposer dans le rôle qu’elle espérait tenir de première opposante au président de la République. Son image dans l’opinion s’est brutalement dégradée : entre 2013 et juin 2017, plus de 25 % des Français et jusqu’à 30 % par moments souhaitaient lui voir jouer un rôle important à l’avenir, selon le baromètre de la Sofres ; depuis quinze mois, elle stagne autour de 18 %. Quant au nombre d’adhérents du parti, il serait passé de plus de 80.000 au printemps 2017 à seulement plus de 30.000 aujourd’hui. Enfin, le changement de nom du parti, décidé lors du congrès de mars, n’a rien changé : troquer le trop belliqueux Front national pour un Rassemblement national supposé plus œcuménique n’a pas fait du mouvement d’extrême droite un parti de gouvernement aux yeux des Français, ni attiré à lui de nouveaux alliés.


Moyenne des avis sur cet article :  2.7/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • leypanou 13 octobre 2018 09:38
    Marine Le Pen paraît incapable de surmonter le fiasco humiliant de son débat télévisé face à Emmanuel Macron : ne vous en faites pas, des millions de gens sont prêts à revoter pour elle plus tard, comme des millions de gens sont prêts à revoter pour F Hollande malgré son quinquennat catastrophique.

    Le monde est ainsi fait malheureusement. Quant à l’honnêteté des partis, pour ceux qui sont encartés, essayez d’y voir d’un peu près les pratiques de votre parti, et vous allez voir, vous n’y ferez pas de vieux os. Les magouilleurs existent partout.

    • Pimpin 14 octobre 2018 18:29

      @leypanou

      Je suis certain que comme pratiquement tous les gens qui parlent du fiasco du débat vous ne l’avez pas regardé ! Vous vous contentez de répéter ce que vous disent ceux qui pensent à votre place. 
      Idem d’ailleurs pour ses autres interventions et son programme. Vous n’avez aucun raisonnement personnel et c’est bien le problème d’une majorité de Français.

    • zygzornifle zygzornifle 13 octobre 2018 10:19

      Elle va y passer bien avant Fillon et Sarkozy , c’est vrai qu’eux ne sont plus des menaces pour Macron ....


      • amiaplacidus amiaplacidus 13 octobre 2018 12:03

        @zygzornifle


        Elle n’a jamais été une menace pour Macron, bien au contraire, un sérieux atout.

      • Le421 Le421 13 octobre 2018 17:22

        @amiaplacidus

        Exact.
        Elle est là pour servir de faire-valoir.
        Et en réalité, elle ne veut surtout pas les clefs du camion...

      • zygzornifle zygzornifle 14 octobre 2018 08:36

        @Le421


         ils sont tous des faire-valoir 

      • amiaplacidus amiaplacidus 14 octobre 2018 09:28

        @zygzornifle


        Et le peuple français se fait avoir.

      • Dom66 Dom66 13 octobre 2018 12:11

        « Le délit de « détournements de fonds publics » est passible de dix ans d’emprisonnement et d’un million d’euros d’amende, contre trois ans de prison et de 375.000 euros d’amende pour l’abus de confiance. »


        Putain avec ça (ce texte ci dessus) plus personne au gouvernement…………….mais c’est du baratin…………...la preuve…..Balkany en prison….non il continu a nous pisser à la raie.


        Ce délit ci dessus est uniquement applicable dans les pays « civilisés » pas en république bananière



        • zygzornifle zygzornifle 14 octobre 2018 08:40

          @Dom66


          Cette loi est la pour faire croire a Md Michu 1er de troupeau chez les mougeons qu’il y a une justice ....

          Le détournement de fond public et l’abus de confiance c’est de l’humour pour politiques , ils se fichent et tournent en ridicule de celui qui n’a jamais détourné quoi que ce soit ....

        • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 13 octobre 2018 12:42

           

          Il est très bien, cet article. A quelques détails près, j’aurais pu écrire le même. Exemple de détail. Il est écrit que Marine Le Pen, au baromètre de la Sofres, stagne, depuis quinze mois, autour de 18 %

          On peut se demander, mais pourquoi, la Sofres précisément, il y a tant d’instituts de sondage et de baromètres ? J’ai peut-être une piste. Si je compare avec les huit derniers sondages, dont les résultats sont en ma possession (cinq instituts différents : Odoxa, Ipsos, BVA, Elabe et Kantar), j’obtiens une moyenne de 21.75, en dépit d’un 16, chez Kantar

          Bon, ça nous fait une différence de 3.75 % de différence par rapport aux 18 % de l’ami Wallon. C’est rien 3.75 %. Je connais une expression précisant ce qu’on ne va pas faire d’une pendule, mais liquidons à la Jean-Marie : « C’est un détail ! »

          On apprend, par ailleurs, que le RN est « sévèrement handicapé par plusieurs poursuites judiciaires… » Second détail !

          A la dernière présidentielle, la justice, indépendante et neutre, avait ramené sa poignée de gros sel, déjà avec certaines des affaires qui sont toujours en cours. Les Italiens parlent de « giustizia a orologeria » qu’on pourrait traduire par un « justice à retardement » qui ne convainc pas, la bombe à retardement étant programmée pour exploser un moment précis.

          Les chroniqueurs français s’étaient alors ébaubis – leur capacité d’ahurissement est infinie - de l’absence d’impact de ses révélations sur les intentions de vote, exprimées dans les sondages. A se demander  « Alors ? A quoi que ca sert qu’ils se décarcassent Thépaut et Ruymbeke ? »

          C’est qu’ils ne comprennent rien au FN/RN. Ca n’est pas tout à fait un parti comme les autres, mais pas – évidemment ! - dans le sens qu’ils croient. Le FN/RN n’est pas, fondamentalement, le parti anti-migrants, tenant l’allogène pour responsable de tous les maux de la Nation.

          « Assertion parfaitement idiote au demeurant, que les médias ressassent avec cette belle unanimité qui épargne à la France des titres comme celui que publia, en une sur cinq colonnes, le quotidien national « Libero », après de violents affrontements déclenchés par des sub-sahariens, à Rosarno (Calabre) : « Envoyons les se faire foutre ! » (en v.o. « Mandiamoli a quel paese ! »

          Revenons au FN/RN. Fondamentalement, c’est donc le parti du territoire national, de « La France aux Français », du cri de ralliement « On est chez nous ! ». Alors, ils s’en foutent, ses électeurs acquis ou potentiels, que des gens du parti tapent dans la caisse, surtout l’européenne, au profit du parti, C’est pour la cause. Les plus ficelles pensent aussi que c’est une partie de leurs impôts de frontistes qui est ainsi récupérée,

          Ce n’est pas pour cela que les militants ont déserté, ce n’est pas la première fois que le FN/RN perd une grande partie de ses militants. Ils sont toujours revenus, et plus nombreux à chaque fois, parce que le parti est le seul à occuper le créneau de la territorialité.

          Dans cette optique, Marine Le Pen est un accessoire secondaire. Elle incarne, comme son successeur incarnera, et le successeur de son successeur après eux.

          Et c’est en cette « qualité » qu’elle affrontera Macron lors des européennes de  2019, mais dans des rôles inversés par rapport à 2017, elle l’attaquante, lui le défenseur d’une U.E. aux appâts et à la cassette . Mamie Brizitte n’a pas dit à son dadais, que c’était une colossale erreur stratégique que de relever le gant que lui ont jeté Orbán le Hongrois et Salvini l’Italien.

          Dans son inconscience le ravi a ensuite intronisé Marine Le Pen, le 9 juillet devant le Congrès de Versailles – ce qui était tout indiqué : « La véritable frontière qui traverse l’Europe est celle aujourd’hui qui sépare les progressistes des nationalistes ». a-t-il dit.

          Or, en France, les progressistes, c’est lui, les nationalistes, c’est elle !

          Et ce serait l’anéantissement de la concurrence, si Marine Le Pen avait préalablement été condamnée à dix ans de placard et un million d’euros d’amende… Mais les Ducros-Ducros de la justice « a orologeria » ne peuvent pas être idiots à ce point. Quoi que…


          • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 13 octobre 2018 15:06
            @Cateaufoncel3


            SERVICE APRES-VENTE :


            U.E. aux appâts flétris et à la cassette désespérément vide.

          • cétacose2 13 octobre 2018 17:12

            ....Parce que l’arbitraire ,la censure et l’injustice n’existe qu’ailleurs.... alors que dans la république des crétins se glorifiant d’être la patrie des droits de l’homme mort on s’abreuve de fiel et de vomissures médiatiques.....pauvres ......s !


            • BA 13 octobre 2018 17:42
              Election pour la présidence des Jeunes Républicains :

              Le poulain de Wauquiez enregistré en train de discuter de la meilleure façon de frauder.


              Décidément, Laurent Wauquiez et ses proches n’ont pas de chance avec les enregistrements. Après ceux de l’ENM de Lyon qui avaient mis le président des Républicains en difficulté début 2018, c’est au tour de son poulain, Aurane Reihanian, collaborateur de Laurent Wauquiez à la Région, d’être enregistré à son insu en train de dialoguer avec un de ses partisans sur ce qui semble être une méthode pour frauder à l’élection pour la présidence des jeunes Républicains. 


              Le vote, par internet, est ouvert depuis vendredi 18 heures et sera clos ce samedi à 18 heures. Quelque 5.000 adhérents de moins de 30 ans sont appelés à départager Aurane Reihanian, favori et poulain de Laurent Wauquiez, et Charles-Henri Alloncle, ex-président des jeunes sarkozystes.


              Dans un enregistrement transmis vendredi soir à l’équipe d’Alloncle, qui l’a ensuite diffusé via un communiqué, Aurane Reihanian, dont le JDD a formellement authentifié la voix, dialogue avec un de ses partisans sur la meilleure façon de « choper les codes » - selon l’expression de son interlocuteur.


              Strictement personnels, ces codes sont nécessaires pour tout adhérent qui veut voter, avec son numéro d’adhérent.


              "Aurane Reihanian explique aujourd’hui comment il va truquer l’élection des jeunes Républicains", proteste dans un communiqué Charles-Henri Alloncle, qui a aussitôt saisi la Haute autorité de LR chargée de superviser le scrutin.


              Sollicité par le JDD, Aurane Reihanian évoque, lui, une "discussion au sujet de la mise en place de la logistique pour aider nos membres du comité de soutien à voter« .  »Ce sont des propos isolés et sortis de leur contexte de quelques secondes, sur une conversation d’une heure, qui ont été enregistrés à notre insu, explique-t-il. On envisageait le cas dans lequel les équipes de Charles-Henri Alloncle pouvaient frauder comme ils l’ont fait en falsifiant l’identité de Laurent Wauquiez ou en appelant le siège et en se faisant passer pour d’autres adhérents", accuse Reihanian.


              Voici la transcription de la conversation enregistrée :


              Aurane Reihanian : "Sur les jeunes c’est simple, ils vont dire que c’est Aurane. Ils vont dire que c’est Aurane et ses équipes.

              X : Oui, parce qu’en plus ils vont nous envoyer un mail pour nous donner les codes. Ils ne vont pas nous les donner comme ça au téléphone. Ils vont dire : passez-moi votre mail, on vous les envoie, c’est clair et net, donc après y’aura une trace. A mon avis, faut pas trop qu’on joue à ça…

              A.R. : Ha oui ?

              X : Tu te rends compte : ils t’envoient les codes par mail. Le jeune il va le lendemain pour essayer de voter et il voit que c’est déjà voté. Il va dire : c’est quoi ce scandale ?

              A.R. : Oui mais...

              X. : Et sans savoir si c’est toi ou Alloncle qui a voté.

              A.R. : C’est exactement ce truc, et c’est pour ça qu’avec ??? (inaudible) ce qu’on a dit, c’est qu’il faut faire le plus vite possible

              X : … Aller choper les codes ?

              A.R. : De toute manière, ils ne pourront pas retracer que c’est toi ou quelqu’un. Ils vont dire que c’est soit les équipes d’Aurane soit les équipes d’Alloncle…

              X : Non ! Parce qu’ils vont nous envoyer un mail. Imagine : j’appelle la hotline, Aurane, demain ou ce soir et je leurs dis : ’je voudrais les codes. J’ai un gamin qui s’appelle C.L. et je voudrais les codes de C.L.’

              A.R : Déjà, il faut dire que tu t’appelles CL plutôt, hein.

              X : Ha oui ? Mais sur le mail je donne quoi ? Le mail de C.L. ? J’ai toujours pas les codes…

              A.R. : Non, non ! Soit par téléphone, soit par mail tu donnes un numéro. On s’en branle… (inaudible) De toute façon c’est un truc informatique, hein. En fait, je ne suis pas sûr que ça va fonctionner... Je pense juste qu’il faut tenter, parce que c’est une réserve de voix de malade."


              Interrogé par le JDD, Henri de Beauregard, responsable de la Haute autorité des Républicains qui supervise le scrutin, confirme avoir été saisi samedi par les équipes d’Alloncle. Sans se prononcer sur le fond, il a rappelé que la Haute autorité ne pouvait intervenir qu’après l’élection, en examinant un éventuel recours présenté par un des candidats. « Je n’ai pas vocation à intervenir pour le moment », a-t-il expliqué en précisant toutefois avoir "transmis la saisine au service des élections" du parti.


              "Il n’est évidemment pas possible de frauder en se procurant les codes d’autres adhérents", précise-t-on au sein de la direction des Républicains.


              Dans un tweet, le député LR du Pas-de-Calais Pierre-Henri Dumont a jugé "honteuse, immorale et intolérable la volonté d’un candidat de frauder à l’élection des jeunes Républicains".


              En milieu d’après-midi, Aurane Reihanian a également réagi dans un communiqué publié sur Twitter  : 


              "Une énième boule puante nous est arrivée des équipes de Charles-Henri Alloncle", dénonce-t-il. "Une fois cette élection derrière nous, il faudra nous rassembler et jouer collectif. C’est une question de survie pour notre parti."


              https://www.lejdd.fr/Politique/info-jdd-le-poulain-de-wauquiez-enregistre-en-train-de-discuter-de-la-meilleure-facon-de-frauder-3777878



              • robert robert 13 octobre 2018 17:55

                à bas marine le Pen abats marine le Pen 
                il faut la rendre misérable pour que les jugements de cours la fasse noire
                et pendant ce temps les affaires Bennala et Fillon occultées et j’en passe


                et pendant ce temps on dance sur les marches du palais de l’élisée et ça glisse glisse profond

                • Kapimo Kapimo 14 octobre 2018 01:26
                  Macron est grillé, et ne sera pas réelu, lui et son hypercentre. Il est là pour détruire ce qui reste de la France, et le fera très bien en cinq ans.
                  L’objectif dans cette affaire pseudo-judiciaire est de rendre inéligible MLP afin de libérer la place pour Marion en vue de 2022, laquelle s’associera avec LR pour créer cette union des droites tant vantée (Marion chez qui le très influent et anti-musulman Eric Zemmour vient donner des conférences). On rebasculera ainsi dans le train-train du pseudo-affrontement gauche-droite/antiracistes-racistes, et le véritable affrontement mondialistes-souverainistes sera une fois de plus occulté.

                  • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 14 octobre 2018 02:23
                    @Kapimo

                    « L’objectif dans cette affaire pseudo-judiciaire est de rendre inéligible MLP afin de libérer la place pour Marion... »

                    Je n’ai pas envie de développer, mais je ne crois pas à ça. Ca suppose, par exemple¨, que LR , e tant que force politique qui compte.existe encore après les européennes
                    .

                  • Kapimo Kapimo 14 octobre 2018 13:20

                    @Cateaufoncel3

                    Je suis d’accord avec vous sur le fait que la politique-fiction est un exercice très incertain.
                    Néanmoins, il devient difficile de ne pas remarquer le nombre de gages de pseudo républicano-compatibilité (relayés dans la presse) que reçoit Marion MLP, alors que sa tante est de plus en plus victime du deux poids deux mesures.
                    Quand à la droite habituelle, si elle ne se regroupe pas autour de Wauquiez (young leader), Pecresse (young leader), Juppe (young leader) ou Dupont-Aignan (young leader), elle trouvera certainement une tete d’affiche média et oligarcho compatible lorsqu’il faudra récupérer les débris du Macronisme.

                  • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 14 octobre 2018 15:56

                    @Kapimo



                    Cette nuit, je voulais encore écouter un peu de musique pour décompresser, en ce moment,je suis à la bourre, mais on aura l’occasion d’en rediscuter.

                    Dès ce soir, en fait. Je pensais qu’il y aurait « Soirée électorale bavaroise » sur une chaîne allemande.

                    Je viens de vérifier - grâce à vous -, c’est à 17h30 sur l’ARD . Merci infiniment.En attendant, je livre à votre réflexion un extrait du message que j’ai adressé ce matin à Pimpin :

                    Fondamentalement, le FN/RN, c’est le parti du territoire national, de « La France aux Français ! », du cri de ralliement « On est chez nous ! ». Alors, ils s’en foutent, ses électeurs acquis ou potentiels, que des gens du parti tapent dans la caisse, surtout dans l’européenne, au profit du parti, C’est pour la cause. Les plus ficelles pensent aussi que c’est une partie de leurs impôts de frontistes qui est ainsi récupérée,

                    Ce n’est pas pour cela que les militants ont déserté. Ce n’est pas la première fois que le FN/RN perd une partie de ses militants. Ils sont toujours revenus, et plus nombreux à chaque fois, parce que le FN/RN est le seul à occuper le créneau de la territorialité. Même Dupont-Aignan n’y va pas. Si ses gens commençaient à scander, à leur tour, « On est chez nous ! », il leur donnerait l’ordre de se taire immédiatement.

                    Chez les politiciens BCBG costard-cravate, chaussures croco, on n’utilise pas ce thème de voyous qui stigmatisent implicitement d’autres gens qui, eux, ne seraient pas chez eux en France...


                  • Reiki 14 octobre 2018 09:47

                    Peu importe qui viendra après.

                    Se battre pour ces conviction dans un parti es le meilleur moyen d être embrigadés. 
                    Le contrôle du pouvoir d ’ Oligarchie , plutocratie tend de plus en plus a l Anarchie. 
                    Tous ses parties font le jeux des plus puissants, une mascarade que beaucoup compare a des shows télévisé.
                     Les Médias contrôler.... Les Banques contrôlée.... La Démocratie détourner et contrôler.

                    Certains se demanderons Delors pourquoi leur laisser le bénéfice de la violence legitime.

                    • Pimpin 14 octobre 2018 18:24

                      @Reiki
                      Visiblement vous ne savez pas vous servir d’un parti politique ni du bulletin de vote. C’est malheureusement le cas de nombre de Français qui ne savent pas utiliser les possibilités offertes par notre système politique.


                    • Reiki 15 octobre 2018 09:16

                      @Pimpin

                      Ahaha c est bien là meilleure, vous pouvez continuer a être un mouton c est votre problème. Vous qui savez comment utiliser les parties politique, expliqué moi ? C est pathétique votre discours .... Enfin je peux pas me occupé de tout le monde....


                    • Reiki 15 octobre 2018 09:41

                      @Pimpin

                      Encore un qui crois vivre en démocratie.... Réveillez vous !!!!!


                    • Montdragon Montdragon 14 octobre 2018 09:57
                      Évidemment, tous les partis de gauche tapent dans la gamelle.

                      Ce bovidé alcolo-tabagique peut faire la danse du ventre pour faire voter des nouveaux venus indésirables, tant qu’ils ont un prénom français, hein.


                      • Pimpin 14 octobre 2018 11:08

                        Il y a encore des gens qui croient ce que racontent les juges politisés ?

                        Parce que c’est cela le problème. Il n’y a visiblement plus de séparation des pouvoirs, on n’est plus en démocratie, mais dans une dictature de juges. 
                        Le RN a largement expliqué pourquoi il rejette ces accusations, preuves à l’appui. 
                         Mais que faire si ces juges politisés n’en tiennent pas compte ?


                        • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 14 octobre 2018 12:44

                          @Pimpin

                          @ Pimpin

                          « Il y a encore des gens qui croient ce que racontent les juges politisés ? »

                          Oui, et ça n’a aucune espèce d’importance : ceux qui croient, sont des gens a priori hostiles au RN. Vous pouvez « largement expliquer pourquoi le RN rejette… », ils ne vous entendront pas, et, pire, s’ils vous entendent, ils continueront quand même à se servir des juges contre le RN.

                          « Mais que faire si ces juges politisés n’en tiennent pas compte ? »

                          Les dames, s’il y en a, me passeront l’expression : - Laisser pisser le mérinos !

                          A la dernière présidentielle, la justice, indépendante et neutre, avait ramené sa poignée de gros sel, déjà avec certaines des affaires qui sont toujours en cours. Les Italiens parlent de « giustizia a orologeria » qu’on pourrait traduire par un « justice à retardement » qui ne convainc pas, la bombe à retardement étant programmée pour exploser un moment précis. L’affaire Fillon, en revanche, avec la progressivité de ses mouchardages était « a orologeria » Il y avait un début programmé et une fin programmée. 

                          S’agissant des « affaires » du FN, les chroniqueurs français s’étaient alors ébaubis – leur capacité d’ahurissement est infinie - de l’absence d’impact des « révélations » sur les intentions de vote, exprimées dans les sondages. A se demander : « Alors ? A quoi que ca sert qu’ils se décarcassent Thépaut et Ruymbeke ? »

                          C’est qu’ils ne comprennent pas le FN/RN. Ca n’est pas tout à fait un parti comme les autres, mais pas – évidemment ! - dans le sens qu’ils croient. Le FN/RN n’est pas, prioritairement, le parti anti-migrants, tenant l’allogène pour responsable de tous les maux de la Nation.

                          Assertion ridicule, personne n’ayant jamais affirmé : « Tout ce  qui va mal, en France, c’est la faute aux migrants. Sans les …. , et les….. , la France, c’est la Suisse en beaucoup mieux, avec une meilleure cuisine, des meilleurs pinards, de meilleurs fromages et du meilleur chocolat », personne !

                          Or, cette fumisterie figure au hit parade de l’anti-frontisme, depuis… 40 (quarante) ans ! Les politichiens s’en servent et s’en resservent. Les merdias la ressassent avec cette belle unanimité qui épargne à la France des titres comme celui que publia, en une sur cinq colonnes, le quotidien national « Libero », après de violents affrontements impliquant des sub-sahariens, à Rosarno (Calabre) : « Envoyons les se faire foutre ! » (en v.o. « Mandiamoli a quel paese ! »

                          Revenons au FN/RN. Fondamentalement, c’est le parti du territoire national, de « La France aux Français ! », du cri de ralliement « On est chez nous ! ». Alors, ils s’en foutent, ses électeurs acquis ou potentiels, que des gens du parti tapent dans la caisse, surtout dans l’européenne, au profit du parti, C’est pour la cause. Les plus ficelles pensent aussi que c’est une partie de leurs impôts de frontistes qui est ainsi récupérée,

                          Ce n’est pas pour cela que les militants ont déserté. Ce n’est pas la première fois que le FN/RN perd une partie de ses militants. Ils sont toujours revenus, et plus nombreux à chaque fois, parce que le FN/RN est le seul à occuper le créneau de la territorialité. Même Dupont-Aignan n’y va pas. Si ses gens commençaient à scander, à leur tour, « On est chez nous ! », il leur donnerait l’ordre de se taire immédiatement.

                          Chez les politiciens BCBG costard-cravate, chaussures croco, on n’utilise pas ce thème de voyous qui stigmatisent implicitement d’autres gens qui, eux, ne seraient pas chez eux en France, vous vous rendez compte ?

                          Que font SOS Racisme, le MRAP, L’Union des Actions Chrétiennes de Travail et d’Engagement Social (ouf !) et le Conseil de sécurité des Nations dites Unies ?

                           

                           


                        • Cadoudal Cadoudal 14 octobre 2018 12:30
                          Justice Française ?

                          "La preuve en est que ce réquisitoire arrive précisément au moment de la nomination d’une Rwandaise (Louise Mushikiwabo) à la tête de l’organisation de la francophonie. »


                          • troletbuse troletbuse 16 octobre 2018 07:36

                            Les juges corrompus et aux ordres ont reçu les directives de nos politicards pourris en vue des européennes. Ils ont une peur bleue de la déculottée que j’espère fortement. Ca fera plaisir. Parce à part le RN, personne ne triche, hein ? Ah si, Fillon mais c’était en 2017. Les juges ont du perdre le dossier. Incroyable, mais il est vrai qu’il doivent avoir une maladie répandue dans cette catégorie : l’Alzheimer sélective   smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès