• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Titanic-Macron : Glouglou & Sonnez les Mâtines !

Titanic-Macron : Glouglou & Sonnez les Mâtines !

Comme le Web et ses infos indépendantes et libres, impossibles à contrôler, il semble qu'une révolution couleur primaire soit bien en marche sur les routes de France. N'est que de voir la figure torve et affolée des jitéistes décontenancés, des présentateurs propagandistes ahuris, visiblement frustrés de constater l'éclosion d'un mouvement fluorescent qui leur échappe totalement. Réseaux sociaux, Twitter et autres organisent virtuellement cette jacquerie new-age, désormais concréte.

 

La même panique se lit chez cette tribu journalo-menteuse face à sa décrédibilisation médiatique objective, du fait de l'influence grandissante du Web et des réseaux sociaux. Ce n'est pas pour rien qu'un contrôle désespéré du Net et de son contenu à coup de lois iniques censure tout azimuth.

Au départ les gilets jaunes servent à la sécurité de celui qui le porte. Il a même été question un temps de le rendre obligatoire pour les motards, mais ceux ci se sont rebellés, le look inhérent à cet accessoire étant trop éloigné du cuir traditionnel.

Ce détournement est réjouissant et n'est pas le premier, par exemple, le look de Marlon Brando, ultra-macho dans l'Équipée Sauvage avec son cuir et sa casquette noire façon waffen-ss, fut repris et détourné de son sens premier par des groupes comme Village-People revendiquant leur gayté fièrement. Et si aujourd'hui vous croisez un homme en cuir intégral, chaînes et casquette à visière, vous oublierez Marlon Brando.

Dans la nature, les quelques insectes qui arborent cette livrée jaune-flashy généralement entre-coupée de noir, comme les guêpes et les frelons, annoncent la couleur ; attention, jaune ça pique !

C'est inédit ce mouvement de foule lumineux quoique monochrome, non par son apparence qui est celle d'une vulgaire manifestation avec blocages de dépôts de carburants, supermarchés, camions ; méthodes contestataires utilisées depuis longtemps, mais inédit par son fonctionnement réellement anarchique et in-contrôlable.

Contrairement aux partis dits politiques ; ramassis d'arrivistes bling-bling à l'affût du sou qu'il suffit d'arroser en retour de leur soumission, d'escrocs paroliers étiquetés journalistes ; chroniqueurs du rêve fantasmé d'un ordre fiduciaire mondialisé, régi et dicté par le code d'horreur de la corruption généralisée.

Il est si facile à des gens disposant de moyens financiers illimités, grands banquiers, multinationales et autre, de corrompre n'importe qui ou de le faire taire, que nous sommes arrivés en France où nous sommes, c’est-à-dire dans un état proche non de l'Ohio mais du Chaos.

Comme il est si facile aujourd'hui de glisser un gilet jaune et de partir avec trois amis bloquer temporairement n'importe quel rond-point. Cette action multipliée bloquant pas seulement les usagers pauvres, frères virtuels des gilets jaunes, mais stoppant ou ralentissant du même coup l'activité économique générale, à peu près comme une grève spontanée.

La différence la plus notable chez les #GiletsJaunes, par rapport à d'autres mouvements encadrés au sens propre par des spécialistes comme la fête à Macron du printemps dernier, orchestrée en priorité par Mélenchon, c'est qu'ici fini le trois petits tours et puis s'en vont : merguez pour tous, cris tambours et masques de guerre ; puis on rentre à la maison en faisant de beaux rêves, et le lendemain on repart au taf.

Là ça continue, et on sait pas jusqu'où ça ira… Les Gilets Jaunes, Gilles & John, Yellow Jackets* semblent continuer le combat.

*Les yellows Jackets sont un groupe de jazz-rock américain des années 80.

Cette journée d'action devait se dérouler le 17 novembre, on est le 20 et ça repart de plus belle malgré les menaces de Kéké Castaner, le seul et unique politoc qui a osé prendre le poste désormais à haut risque de ministre de l'intérieur resté vacant 1/2 mois.

Il est rigolo ce Kéké, car si l'apparence propre sur soi demeure encore chez l'élite majoritaire à costumes grigris et chemises + blanc que blanc, chez lui c'est la barbe à la gainsbarre en fin de course, chaîne en or qui brille, hors-solitude et j'assumisme provocateur (classique chez la rem).

Arrogance débridée, label de cette gouvernance inédite made in Macron et Édouard, Philippe (son nom c'est philippe et édouard c'est juste son prénom), People-mépris du couple exécutif hors-sol comme sorti d'un dîner de cons, qui semble bien parti pour rejoindre le Titanic par 1500 mètres de fond, dans l'eau encombrée de glaçons géants, au large de Terre Neuve.

Glouglou et sonnez les mâtines !

Non pas les mâtines, premier office chrétien du cursus de l'office divin, destiné à sanctifier le temps de la nuit, mais le rag-time des années folles, cette musique enjouée que la légende associe à cette catastrophe maritime. Plusieurs ministres et députés lrem suffisamment lucides ont bien fait de quitter le bateau, ou plutôt le radeau en marche qui vu son état général, ne passera pas le contrôle technique.

Pour l'instant, egzactement comme sur le Titanic, l'orchestre suicidaire ultime composé de macronistes fidèles, de journalistes vendus et autres trolls européïstes grassement rémunérés continue de glousser. Et, dans la mesure où il est, selon cette formation cliniquement défunte, impossible de barrer autrement le Titanic en marche, c'est direct sur l'iceberg, droit devant et à fond ! Boum, Crac et Glou.

Et glou et glou et glou…

Bien que l'opposition de tous bords soit mise censément hors-circuit ; perquiz Mélenchon, décapitation des syndicats, psychiatrisation de Marine le Pen etc, ce qui fait dire à nos gourous journalistes que décidément non, il n'y a plus d'opposition crédible à jupiter, le sort proche de celui-ci et de ses sbires semble plus que compromis, scellé.

Pour mater les riens, il ne restera bientôt que la force brutale, les matraques, les gaz lacrymo, les canons à eau et si ça ne suffit pas l'armée, les chars, le couvre feu. Mais il semble que la police et l'armée qui n'apprécient guère les frasques selfiques, entre autres, du-dit jupiter, commencent à laisser faire les Riens, qui sont arrivés jusque devant l'Élysée pour dire #MacronDémission ! la tête des tv-mainstrimeurs assermentés fit plaisir à voir.

Car tous ces journa-putes se savent haïs de plus en plus et ne redoutent rien plus qu'une authentique révolte populaire, et non télé-guidée par leur soins. De plus en plus de ces péripatéticiens causeurs se font huer, insulter, tarter, oeufer et même plus dès qu'ils mettent un pied dehors, hors des abris calfeutrés des studios de tv bunkérisés.

S'aventurer face aux Riens, avec un micro badgé Bfm, Fr2 ou Tf1 ça craint bien en macronie, bande de… Si ça se trouve, le hall d'entrée des #Merdias assiégés ressemblera bientôt aux check-points de la bande de Gaza. Barbelés, flingues et fouille au corps.

Mais qu'est donc devenue cette république permettant à des chargés de mission d'intérêts privés d'ordonner tels des rois des réformes civilisationnelles barbares au Peuple, tandis que l'état du Pays France avoisine celui d'une épave automobile, bonne pour la casse ? Par exemple les immeubles qui s'effondrent au coeur de Marseille, tandis que des grands travaux, des montées en gamme de quartiers limitrophes sont imposées aux riens du coin.

Connaissant très bien cette ville, je m'étonne d'ailleurs que pas plus d'immeubles ne s'effondrent à Marseille, tels les deux, puis trois concernés. Sans doute la pluie assez rare limite les dégâts potentiels. Les taudis sont légion à Marseille, pratiquement dans tous les quartiers, entretien inexistant, toitures en état lamentable, squats insalubres... D'ailleurs ironie du sort, lors d'une marche blanche en hommage aux victimes, un balcon du Bd Garibaldi, jouxtant la rue d'Aubagne, sur lequel une habitante lorgnait la foule passant sous ses fenêtres s'est effondré, ajoutant plusieurs blessés à une liste déjà lourde.

Si d'aventure un tremblement de terre conséquent survenait, d'autant que la région est située sur une faille sismique importante, on se retrouverait vrai-semblablement à peu près au niveau d'Haïti ; avec des dizaines, voire centaines de milliers de morts.

Comme ces huit innocents de la rue d'Aubagne ; broyés puis ensevelis avec les cafards et les rats de compagnie ; chihuahuas gores à queue en ver de terre et insectes véloces, auto-mobiles, noirs et brillants comme une Rolls-Royce sortie d'usine, misère.

Animaux nuisibles invisibles de jour, à quatre ou six pattes, se terrant derrière les plinthes et la tapisserie décollée des taudis phocéens, dans les tuyaux, sous les baignoires ; où ils élèvent leur progéniture exponentielle parfaitement intégrée chez l'homme négligent négligeant ménage et vaisselle.

Bêtes importunes qui pullulent littéralement comme hululent les chouettes absentes, notamment du quartier Noailles ; où les animaux sauvages intelligents ont fui la ville depuis Mathusalem.

L'homme simplet est resté lui, mammifère grégaire aimanté par son reflet organique démultiplié en sociétés disparates, cloisonnées comme une termitière.

Castes infranchissables dans un sens ou dans l'autre.

Songeons que, tandis que Phillippe-Édouard assume avoir flambé plus de 500 000 euros d'argent public pour voler, c'est le cas de le dire, dans un avion plus joli au retour d'un voyage à Tokyo, l'avion officiel revenant à vide (!) ; les retraites sont gelées, l'ouvrier dépouillé et le petit-bourgeois dépecé.

Et donc malgré ce qu'on a pu lire ici et là, que de toute façon ça ne sert à rien de mouvementer, qu'ils sont trop fort, que le Système vaincra toujours le Rien ; avec ou sans gilet, jaunira bien qui jaunira le dernier.


Moyenne des avis sur cet article :  3.52/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 21 novembre 10:44

    Vous êtes ce système que maintenant vous haïssez. Vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous-même. Le monde POLITIQUE VOUS TEND UN MIROIR : beurk.

    .


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 21 novembre 10:56

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      L’intérêt de certaines situations pas vraiment courantes comme ce mouvement des Gilets jaunes est de faire sortir les loups et louves du bois ;  Vous êtes ce système que maintenant vous haïssez. Vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous-même. Le monde POLITIQUE VOUS TEND UN MIROIR : beurk ! 

      ps ; connaissant vôtre propension à troller les articles avec 50 commentaires hors-sujet, merci de ne céder à vos pulsions qu’en dernier recours, ceci sera ma seule réponse et si vous squattez cet espace webique trop abondamment, je devrai, à mon grand regret vous en exclure au moyen de la touche magique ’’bloquer ce commentateur’’

      préventivement,

      PC


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 21 novembre 11:18

      @Piere CHALORY

      Amie de l’ancienne Ministre de la culture, je voulais simplement signaler que tout cela c’est du pipeau et que vous tombez dans le panneau. Lisez Christian Nots. Lui au moins à vu clair. Bien avant vous autres. Mais voilà, les gens ne lisent plus et s’étonnent alors qu’ils ont participé au système qui leur convenait parfaitement à un autre moment. Les « merdias » comme vous dites ont l’air paniqués. Non, cela fait ENCORE partie du système....Mais bloquez moi, quand on ne veut pas voir la VERITE....


    • Jeekes Jeekes 21 novembre 11:25

      @Piere CHALORY
       
      Faites-lui confiance, dans 3 minutes elle va vous bassiner avec ses ex-maris, sa famille ex-traordinaire, ses lectures tellement intellectuelles.
      Avec un peu de chance vous aurez aussi droit à un étalage de ses connaissances en astrologie, en numérologie, en psychologie...
       
      Puis, pour parachever le tout, elle finira par cracher sa haine des gouines et des pédés. En fin un p’tit mot de la frustrée sur la GPA, la PMA et son dégoût que lui inspire le mariage pour tous.
       
      Bonne lecture !
       
       smiley
       


    • Jeekes Jeekes 21 novembre 11:26

      @Jeekes
       
      Tiens, c’est commencé !
      Qu’est-ce que je vous disait ?
       
      Un régal...
       


    • Gollum Gollum 21 novembre 11:33

      @Jeekes

      Lol.. smiley

      elle finira par cracher sa haine des gouines et des pédés.

      Ce qui à mon avis cache un problème latent non reconnu...

      Bonne lecture !

      Pour le fun de temps en temps. Avec modération. Comme pour tout produit plus ou moins toxique pouvant entrainer quelque dégât si prolongé...


    • Jeekes Jeekes 21 novembre 13:07

      @Gollum
       
      Je me suis aussi posé la question.
      C’est une évidence, une tarée-refoulée.
       
      Bah, y’en a un paquet d’autres, à voir le com de l’autre abruti ci-dessus.
      Auquel je ne ferais pas l’honneur de répondre, tellement il est con...
       
       smiley
       


    • kalachnikov kalachnikov 21 novembre 13:15

      @ lupercus

      Chassez le naturel, il revient au galop ! Nono va te faire la leçon !


    • Gollum Gollum 21 novembre 13:28

      @Jeekes

      Bah c’est une évidence elle essaye de jouer à l’intellectuelle. Or l’intellectualité est assez toxique pour la féminité. Ce qu’elle a dit de ses compagnons qui lui préparent de bons petits plats et qui font la vaisselle est aussi un indice sûr...

      Elle essaye de faire croire le contraire en proclamant que son type d’homme est Bruno Crémer mais le réel semble montrer autre chose..

      Du reste la plupart des femmes se foutent comme de l’an 40 de l’homosexualité. C’est plutôt une obsession masculine.

      Voilà. CQFD.


    • baldis30 21 novembre 13:40

      @Piere CHALORY

      bonjour,
       c’est pas avec cet article que vous pourrez obtenir un gilet rayé gratuitement ... et encore moins un ruban rouge  smiley


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 21 novembre 14:00

      @baldis30

      Clairement, quoiqu’en ces temps de valeurs inversées...

      Tiens, voilà que même le Manneken-Pis se vêt de jaune, pour accomplir un besoin naturel ;

      https://twitter.com/jorgrmolina/status/1065136975399788544


    • Bernie 2 Bernie 2 21 novembre 19:21

      @Piere CHALORY

      Vous avez eu raison de rappeler très tôt à mémé les limites. Avant midi, elle arrive à gérer, après... la valstar est reine. Triste. Un pétrolier s’échouant sur les cotes, elle se pense autorisée à déverser ses commentaires puants et gluants sur tous les fils.


    • BA 21 novembre 10:53

      Les gilets jaunes rejoints par des lycéens, plusieurs établissements bloqués.


      Les blocages se poursuivent ce 20 novembre et le mouvement des gilets jaunes peut compter sur de nouveaux renforts.


      Les opposants à la hausse des prix du carburant peuvent désormais compter sur un nouveau soutien : les lycéens. Plusieurs d’entre eux ont en effet rejoint le mouvement des gilets jaunes, ce mardi 20 novembre. En conséquence, plusieurs établissements sont bloqués.


      À Perpignan, les lycées Arago et Rosa Luxembourg [ce dernier étant situé plus précisément à Canet-en-Roussillon], par exemple, sont touchés, rapporte L’Indépendant. Ce mouvement « spontané », selon le quotidien régional, a donné lieu à un face-à-face tendu entre les policiers et les étudiants.


      Même son de cloche à Narbonne. Une centaine de lycéens se sont rassemblés devant la sous-préfecture, avant de prendre la direction des quais, encadrés par la police, peut-on lire dans la presse locale. Le mouvement est, dans le cas présent, loin d’être improvisé. Un appel à manifester a été publié lundi soir sur Facebook, puis relayé sur Instagram.


      En début de soirée, le parquet de Perpignan a indiqué que 13 lycéens avaient été interpellés, douze à Perpignan et un à Canet-en-Roussillon. Ils ont été placés en garde à vue pour des faits qualifiés de "violences sur personne dépositaire de l’autorité publique", un délit puni de 5 ans d’emprisonnement, a relevé le procureur.


      Les motifs des manifestants restent floues, seuls « trois ou quatre » élèves portaient des gilets jaunes, a confirmé le DDSP, soulignant que des policiers ont retrouvé en revanche sur les réseaux sociaux des appels pour mettre à sac la FNAC, a indiqué le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), Jean-Marc Rebouillat.


      "C’est un mouvement spontané qui ne répond à aucun mot d’ordre et aucun motif apparent", a pour sa part souligné le procureur de la République Jean-Jacques Fagni, précisant que parmi les quelque 300 lycéens qui manifestaient en scandant des slogans hostiles au président Emmanuel Macron, une poignée arborait des gilets jaunes.


      « On le fait pour nos parents »


      " On est là pour montrer que les questions des taxes et de la baisse du pouvoir d’achat nous concernent« , fait valoir un jeune homme à L’Indépendant. »La plupart des jeunes ici présents seront majeurs l’année prochaine. C’est aussi notre avenir qui se joue".


      À Salon-de-Provence également, les étudiants sont montés au créneau, rapporte La Provence.


      Dans le Pas-de-Calais, à Aire-sur-la-Lys, des élèves du lycée Vauban assurent le faire « pour [leurs parents ». "On n’a pas tous le permis (de conduire)", reconnaît un des organisateurs à L’Écho de la lys. "Certains vont le passer. On le fait pour nos parents, et nous, on sera dans leur situation dans quelques années".


      Un avis partagé par le président de l’Union nationale lycéenne (UNL), même s’il juge le mouvement des gilets jaunes « flou ». "L’augmentation des prix du carburant ça nous concerne, lorsque des lycéens ruraux ont des parents obligés de faire 10 kilomètres en voiture pour les emmener« , martèle Louis Boyard au HuffPost. »La question du pouvoir d’achat nous touche également".


      Faut-il s’attendre à une mobilisation des organisations de jeunesse aux côtés des gilets jaunes le samedi 24 novembre à Paris ? Difficile de répondre dans l’immédiat. « Aucune échéance n’a été fixée » pour qu’elles en discutent ensemble, selon Louis Boyard, qui précise que son organisation défilera à Paris, à l’occasion de la marche contre les violences sexistes.


      https://www.huffingtonpost.fr/2018/11/20/les-gilets-jaunes-rejoints-par-des-lyceens-plusieurs-etablissements-bloques_a_23594567/


      • Piere CHALORY Piere CHALORY 21 novembre 11:03

        @BA

        Merci pour le commentaire, à la Réunion, malgré le couvre feu déclaré (!) des violences ont continué cette nuit, évidemment que les gens pressurés de toute part et leurs enfants rejoignent ce mouvement inédit, dont il n’est pas encore simple de mesurer la portée...


      • Piere CHALORY Piere CHALORY 21 novembre 12:09

        Toujours à la Réunion, devant l’urgence de la situation, le président de la région vient d’annoncer le gel pour trois ans des taxes sur le carburant ;

        https://twitter.com/Poulin2012/status/1065153605748051968


      • zzz'z zzz’z 21 novembre 10:54

        L’importance des 66% du deuxième et des 20 et quelques % du premier tour dans ceux qui ont pris conscience de la déliquescence du système en France est primordiale pour que les solutions aboutissent.

        Les oppositions qui se regardent en chiens de faïence ne donnent que cette alternative. Alors compter sur l’intelligence des électeurs de Macron pour trouver une solution au problème qu’ils ont eux mêmes suscité me fait penser à la tirade d’Einstein sur les problèmes et les solutions. 


        • amiaplacidus amiaplacidus 21 novembre 11:11

          @zzz’z

          Intelligence des électeurs de Macron ? Vraiment ?


        • zzz'z zzz’z 21 novembre 11:40

          @amiaplacidus
          Il y a indubitablement l’intelligence d’un vote de classe. Celle à qui la surévaluation de l’euro profite. Le pétrole faisant partie des importations, le hiatus que provoque sa surtaxation, cette classe qui vit à l’heure américaine — démocrate évidemment — va devoir abandonner d’une main ce qu’elle a gagné de l’autre.


        • zzz'z zzz’z 21 novembre 12:20

          @zzz’z
          Bon une partie seulement ! Mais comme les autres importations ne sont pas taxables, UE oblige, cela fait une côte mal taillée de taxations des importations qui lutte contre la pauvreté induite de nos exportations.


        • Piere CHALORY Piere CHALORY 21 novembre 14:45

          Ho ! Encore une journaliste agressée (verbalement) par des méchants gilets jaunes ;  smiley

          « Je n’avais qu’une seule envie à ce moment-là, c’était d’être six pieds sous terre. » Céline Durchon, 26 ans, se souvient encore vivement de son reportage sur le mouvement des « gilets jaunes », dimanche 18 novembre, à Montpellier (Hérault). Partie réaliser des portraits croisés de manifestants pour BFMTV, la journaliste pigiste, qui travaille pour plusieurs chaînes d’information nationales, s’est retrouvée encerclée par « une centaine » de « gilets jaunes » en colère.

          Auprès de franceinfo, elle témoigne de ces « cinq à dix minutes » d’agressionsverbales particulièrement violentes, vécues par bon nombre de reporters couvrant les manifestations des « gilets jaunes ». Tout commence dès l’arrivée de la journaliste sur place, caméra en main. « Je fais à peine 50 mètres qu’il y a un homme qui m’aborde, enfin qui m’aborde, qui me hurle dessus plutôt », relate la reporter. Le « gilet jaune » « m’agresse directement verbalement en me disant : ’BFM menteurs, BFM vendus, BFM macronistes, vous n’avez rien à faire là !’ », se souvient-elle précisément. 

          on dirait que les même les mougeons commencent à comprendre à qui ils ont affaire.


        • Ouam Ouam 21 novembre 21:03

          @zzz’z
          " Alors compter sur l’intelligence des électeurs de Macron pour trouver une solution au problème qu’ils ont eux mêmes suscité me fait penser à la tirade d’Einstein sur les problèmes et les solutions. 

          « 
           
          Il suffit de voir la »pertinence« du »chef" concernant la géographie
          https://www.youtube.com/watch?v=ggNTfiGGEks
           
          Pour le reste c’est du meme niveau.... qui fait peur !


        • zzz'z zzz’z 21 novembre 21:08

          @Ouam
          ah oui, c’est grave !


        • Ouam Ouam 21 novembre 21:14

          @zzz’z
          ben lorsque tu files les commandes d’un super-thanker à quelqun completement un-con-pétant ^^ qui regarde devant lui à 20 metres et qui ne prévois pas les effets de la manoeuvre qu’il exécute sur le moment et qui aura des conséquences irrémédiables dans 20 bornes ensuite (Cad gouverner c’est prévoir)
           
          Je ne peut que en un seul mot et une ponctuation ...
          "@Ouam
          ah oui, c’est grave !

          "

          Affirmatif !



          • Jelena Jelena 21 novembre 11:41

            En faisant de l’humour, si vous voulez que Macron démissionne, il faut faire venir des ukrainiens, ce sont les spécialistes des révolutions (2004 & 2013). smiley


            • Piere CHALORY Piere CHALORY 21 novembre 12:06

              @Jelena

              ça risque d’être compliqué de faire venir des ukrainiens jusque ici, mais aux dernières nouvelles, Donald Trump et Vladimir Poutine soutiennent ce mouvement des #giletsjaunes comme j’aime bien l’un et l’autre, je m’associe à leurs soutiens.

              breaking News, à la Réunion, dépassé par les événements, le président de la région annonce le ’’gel pour trois ans des taxes sur le carburants’’ étonnant non ? Tout ceci contre-dit donc parfaitement les gens qui racontent qu’on ne peut rien faire contre ce fameux Système...

              https://twitter.com/Poulin2012/status/1065153605748051968

              Pour le fun ; une petite vidéo de 6 secondes, un journaliste étiqueté BFM se fait casser un oeuf sur la tête par un horrible gilet jaune (sans gilet jaune en fait)

              https://www.youtube.com/watch?v=cGjGRHhnvM0


            • Laulau Laulau 21 novembre 11:50

              Un mouvement sans organisation ne peut pas donner grand chose. Les réseaux sociaux sont bien utiles pour mobiliser mais on ne renverse pas un gouvernement en cliquant sur un lien. On ne le renverse pas non plus en portant un gilet.

              Tout ça finira en eau de boudin.


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 novembre 20:59

                @Laulau


                En chanson « le boudin  » de la Légion étrangère lorsqu’elle « s’occupera à sa façon » certaines banlieues française


                @+ P@py


              • Tall Tall 21 novembre 13:42

                Les syndicats de transports commencent à suivre les gilets jaunes

                Attention, c’est un tournant, car les camions ont un pouvoir de blocage très efficace.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès