• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tout est à refaire

Tout est à refaire

 

Quand tout est à reconstruire il faut aller à la racine du mal

 

Tout est à refaire

Contre la tyrannie qui s’avance il est vital de se mobiliser car subir sans réagir réduit notre dignité, notre humanité. Notre sort et celui des générations futures dépend de notre capacité à relever la tête aujourd’hui.
Tout est à refaire, système politique, mode de vie et de consommation, mentalités. C’est en ce sens qu’il faut parler de révolution, révolution démocratique, sociale et économique, révolution des comportements, révolution des consciences.
Cette révolution doit être radicale et ne pas se contenter de déclarations d’intention ni de mesurettes. Elle va à l’opposé de toutes les « réformes » anti-peuple qu’on veut nous imposer depuis plus de 40 ans. Cette révolution est nécessaire, sinon comment arrêter la dérive dans laquelle nous sommes entraînés malgré nous ?
Toute attitude passive sert sans le vouloir les intérêts des gouvernants dont nous subissons les politiques. L’abstention récente et massive des français n’est pas un signe de passivité mais le début d’une prise de conscience : nous ne voulons plus de ce système politique qui nous divise et nous prive d’initiative. Nous rejetons donc logiquement tous ceux qui soutiennent ce système moribond, mais encore extrêmement puissant puisqu’il a confisqué à son profit tous les leviers de l’appareil d’État.
Nous rejetons également ceux qui se targuent du titre d’opposants mais se limitent à des critiques de second ordre, ne remettant pas en cause les bases du système politique, notamment la subordination de celui-ci à des organismes supra-nationaux, et le dévoiement de notre Constitution, déjà profondément délabrée par un tas de révisions successives exécutées dans notre dos sans référendums. Ce n’est pas de nouveaux maîtres dont nous avons besoin, seraient-ils plus « gentils ». Les candidats au titre de nouveau maître pullulent en ce moment, notre système hyper présidentiel alimentant cette situation. Il faut refuser ce système, instrument de légitimation de l’aristocratie étatique et financière dont Macron n’est qu’un employé, à la fois obligé et agent.
Si on est logique il faut donc boycotter la présidentielle car notre but est d’affaiblir la légitimité du futur « locataire de l’Élysée » quel qu’il soit, Macron ou n’importe quel autre prétendant. Allons-nous continuer à participer à cette mascarade qui nous fait, dit-on, choisir « le moins pire » de nos maîtres. Il faut se sortir de l’idée que c’est en changeant de maître qu’on change le cours des choses. Combien de gens se sont fait berner en 2017 ?
Combien de nouveaux déçus en 2022 ?
Certains des candidats à la présidentielle sont sans doute sincères dans leur volonté de changer le système. Mais on peut se poser la question : comment ont-ils été désignés ? Ont-ils été choisis par le peuple ou même reconnus par lui ?
Ont-ils d’autre part une chance, même minime, de passer le premier barrage, celui des « parrainages » de maires, entièrement aux mains de partis politiques, qui, en perte de vitesse, n’ont aucun intérêt à favoriser des concurrents potentiels ?
Ce n’est pas avec les présidentielles mais avec les législatives que le peuple peut reprendre l’initiative en 2022.
Il s’agit de devenir les maîtres de nos maîtres en inventant des instruments nouveaux de contrôle et de prise de décision. Se concentrer sur les futures législatives est le moyen de reprendre, non pas le pouvoir mais du pouvoir, à condition de constituer de vraies listes
de citoyens unis sur l’essentiel, à partir de comités locaux. Ces comités devront envoyer à l’assemblée nationale avec un contrat de législature des mandataires déterminés à changer le système radicalement par l’écriture d’une nouvelle constitution qui obligera l’État à mener la nouvelle politique que nous sommes nombreux à vouloir.

N’attendons plus ! Plus nous attendrons plus le combat deviendra difficile à mener car l’étau se resserre.
Une nouvelle preuve en a été donnée ce lundi avec la dernière allocution de Macron. Pour faire oublier la claque qu’il a pris / il n’est pas le seul/aux régionales, Macron se devait de réagir pour montrer à ses maîtres et à son électorat qu’il sait jouer au père fouettard, jeu qu’il affectionne particulièrement. Une partie de la population, en désarroi et sans repère moral veut en effet de la poigne. Se représentera-t-il ? Nul ne le sait. Peut-être que l’oligarchie se demande si elle ne va pas faire courir un autre cheval.
De notre coté préparons l’avenir hors des partis et des boutiques. Faisons un pas de plus. Entrons dans une dynamique populaire constituante.

https://la-dynamique.fr/participez-au-tour-de-france-de-la-dynamique-populaire-constituante/

Jean-Louis Brunati
Correspondant local de la Dynamique Populaire Constituante à Marseille


Moyenne des avis sur cet article :  1.83/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • jymb 22 juillet 13:07

    Que de mots....La réalité est qu’en 2017 il y a eu 4 tours pour éviter la catastrophe des arrivistes macronistes et son chef de file exorbité ( 2 x présidentielles et 2 x législatives ) et qu’une majorité s’est ruée pour élire et re élire, la réalité est que si demain Le sinistre M. 80 km/h se présente, il y aura une masse de débiles qui voteront pour lui, la réalité est qu’une mairesse qui détruit, saccage et paralyse une capitale est ré-élue, la réalité est qu’une majorité vote pour des candidats qui ont tout validé, perte des libertés, de la mobilité, du rire, de la liberté d’expression, du simple plaisir de blaguer, relecture bidouillée de l’histoire de France ...bref les français se prennent dans la figure le prix de leur bêtise et de leur asservissement 


    • sirocco sirocco 22 juillet 13:10

      @l’auteur

      « Cette révolution doit être radicale et ne pas se contenter de déclarations d’intention ni de mesurettes. »

      Certes. Mais en pratique, là, tout de suite, dans l’urgence de l’oppression dictatoriale qui s’abat sur le peuple, vous proposez quoi ?


      « Entrons dans une dynamique populaire constituante. »

      Encore d’accord. Ça rappelle les Gilets jaunes... Mais en pratique ?


      « Ce n’est pas avec les présidentielles mais avec les législatives que le peuple peut reprendre l’initiative en 2022. »

      Il semble que vous n’ayez pas encore compris que les élections sont un miroir aux alouettes.

       

      Quelques idées d’actions plus efficaces sont à piocher dans « Guérilla » de Laurent Obertone. Toute autre suggestion est bienvenue.


      • tashrin 23 juillet 14:04

        @sirocco
        habiter loin ces centres urbains et des concentrations de population
        trouver des gens qui partagent votre vision
        Vivre en petite communauté le plus autonome possible
        Se tenir loin, très loin du bordel général et tenter de vivre tranquillement 


      • PascalDemoriane 22 juillet 13:57

        Oui ! Merci camarade, quel bel élan ! Oui, tout est à refaire ! Rien à garder des rebus non recyclable de ce monde de merde. Oui, cette révolution doit être radicale

        et je rajouterais « érotique ». Et ceux qui demandent « en pratique, on fait quoi ? » sont encore des esclaves épiciers qui demandent les recettes à leur maîtres pour ne rien changer ! Ben non faut oser prendre en charge le risque du possible, se rencontrer physiquement, pas derrière des écrans , décider ensemble et agir pour survivre. Nous savont faire !


        • Xenozoid Xenozoid 23 juillet 13:22

          Les cris d’un milliard d’étoiles assassinées mentent à la paix de la nuit alors que nous nous accrochons désespérément aux rares pierres fragiles que nous appelons Mondes.
          Le ciel a brûlé, les étoiles ont criés et sous les cendres de l’infini, l’espoir a cicatrisé apres avoir respiré sont dernier saignement
          Le papillon veut son étoile
          La nuit veut demain
          Le roi veut ce qui est loin
          En dehors de sa sphère de chagrin
          La peur conduit l’univers.
          Vous trouverez l’effroi parmi les galaxies.
          Vous trouverez l’horreur au coeur d’une étoile.
          Vous trouverez votre destin dans un tas de poussière.


          • tashrin 23 juillet 14:02

            Comme souligné par le premier commentateur, c’est déjà foutu

            La dangerosité de ce type et de sa clique étaient évidentes. Elu dans un fauteuil

            L’amateurisme de ces gens est apparu immédiatement => legislatives gagnées

            REformes iniques, méthodologie barbare, tentation même pas cachée de la toute puissance du pouvoir => les gens soutiennent

            Religion du vaccin basée sur du vent => les gens veulent piquer de force les réfractaires apres les avoir caricaturés au possible (on n’est pas aidés, c’est vrai)

            Le tout sur fond de crise économique d’ampleur, et de crise climatique qui va s’intensifier dans les années à venir, population archi controlée et qui aime ca, une tite biere en terrasse pour faire glisser et hop emballé c’est pesé

            Je comprends et j’admire votre optimisme, mais perso j’y crois plus. Si réaction il devait y avoir, elle aurait déjà eu lieu. Faut croire qu’on le mérite pas


            • jean-louis Brunati 23 juillet 18:07

              Optimiste, moi ? je ne sais pas, peut-être pour le long terme. Mais je considère que vivre est une bagarre contre tout ce qui nuit à notre liberté et empêche tout progrès humain. Je ne suis certainement pas de ceux qui considèrent les choses du point de vue du spectateur désabusé qui se contente de compter le nombre des défaites ayant entamé ses espérances. Celui qui n’a pas connu de défaites c’est celui qui ne s’est jamais battu.

              Mon modèle est du coté de ceux qui ont parfois payé de leur vie pour que l’idéal démocratique remplace celui de quelques uns, pour que le pouvoir de quelques uns remplace le pouvoir d’un seul, la longue liste de ceux grâce à qui l’esclavage a été aboli, le vote censitaire supprimé, le suffrage universel étendu aux femmes, de ceux qui ont combattu le nazisme, etc. etc.

              J’essaie de me montrer digne de cette lignée avec mes modestes moyens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité