• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tout va bien

Tout va bien

 

Dans les journaux, à la télé, à la radio, on nous répète en boucle des informations anxiogènes. Attentats, crise, COVID, hôpitaux dépassés, cancers, milices haineuses, enlèvements, meurtres, pollution. Alors qu'en fait ... tout va bien.

Alors oui, bien sûr, vous pouvez me traiter d'optimiste béat. Naïf, crédule, voire même un peu simplet. Et pourtant, ma vision du monde n'est pas issue d'une overdose de visionnage du monde des Bisounours. Certes j'ai adoré serrer contre moi ma peluche de Grosdodo pour me glisser dans un monde de rêves colorés. C'était il y a de nombreuses décennies. Depuis, j'ai fait de longues études scientifiques, j'ai appris à interpréter les chiffres et l'actualité, j'ai trouvé un travail, j'ai appris à éviter comme la peste l'information qui buzz et à prendre un sain recul sur les évènements. Grosdodo quand à lui a rejoint le lit de mon second enfant.

 

Aujourd'hui, dans un monde en évolution rapide, assommés de milliers d'informations quotidiennes, beaucoup se sentent perdus. Le cerveau humain ne sait pas bien rationaliser, prioriser les informations. Lorsque les médias publient en Une qu'une jeune fille, évidemment photogénique, a disparu puis est retrouvée morte, qu'un professeur se fait décapiter dans un attentat, que plusieurs milliers de français meurent à cause d'une maladie, le cerveau, submergé de négativité, ne réfléchit plus. Il rentre dans un mode de panique, où l'émotion se substitue au bon sens.

 

Alors forcément cela signifie qu'on est dans un monde en perdition. La France se meurt ! C'était tellement mieux avant. Même le marketing a compris cela, l'authenticité fait vendre. On re-crée des tourne-disques des fifties, le savon noir se vent en gros bidons, on sort une version modernisé du Nokia 3310. Tout pour retrouver une passé idéalisé et rassurant. Authentique. Et quand on retrouve des amis, on ne peut que pleurer sur le monde d'aujourd'hui. C'était tellement mieux avant. Pendant mes études, un prof de maths m'avait enseigné une vérité fondamentale :

 - Si une phrase contient le mot "forcément", cette phrase c'est de la m*rde

 

Les chercheurs en psychologie sociale et expérimentale ont bien analysé la façon dont nous percevons le passé. Ils ont fait des études poussées, des thèses, des démonstrations. Ce n'est pas mon domaine, je ne vous livre que leur conclusion : les souvenirs et l'évaluation du bien-être et des émotions passées sont biaisés. Vous croyez vous souvenir qu'à l'école, c'était le bon vieux temps : pas de stress, des horaires légers, des amis en surnombre. En réalité, votre cerveau vous masque le manque de confiance que vous éprouviez, les conflits liés aux hormones de votre adolescence, vos complexes. Il ne se souvient que des bons moments.

 

Pour les actualités, c'est exactement la même chose. Vos souvenirs du bon vieux temps ne valent rien. Pas un kopek. Ni vous, ni moi, n'êtes capable de dire si c'était mieux ou pire avant en se basant sur votre mémoire. Saleté de biais cognitif ! Alors, comment savoir si le monde va bien ou mal ? La réponse est simple, il faut regarder les chiffres, les archives. Bien entendu, certains chiffres sont contestables. Evidemment, les politiciens ont tendance à compter de la façon qui les arrange. Forcément, les chiffres ne sont pas fiables. 

 

En réalité, les chiffres sont fiables. Biaisés, évidemment, mais biaisés, ils l'ont toujours été. Si Mitterrand se permettait de rajouter ou d'enlever 5% par ci par là quand ça l'arrangeait, Macron ne peut pas se permettre bien plus... d'autant plus qu'avec l'avènement d'Internet, chacun peut consulter la méthodologie et le résultat des enquêtes, que ce soit celle de l'INSEE, de l'Ifop ou d'autres instituts. Et les chiffres, roulement de tambour, les voici :

 

 

Après cette bonne dose de positivité, on sourit, on respire un bon coup, et on peut s'attaquer à décortiquer l'actualité récente. Afin de faire comprendre à notre cerveau à quel point il se trompe.

 

La disparition inquiétante de Victorine (malheureusement retrouvée morte). Les disparitions, en France, il y en a 40 000 par an, soit 109 par jour. Si un journal met cela en première page, ce n'est pas une information, c'est de l'émotion pour faire du buzz. Elle a été retrouvée morte ? La belle affaire ! Les meurtres il y en a plus de 2 par jour ! Attention, ne m'accusez pas d'être sans coeur, c'est horrible pour la famille, c'est un drame cette vie terminée brutalement si tôt. Mais ce genre d'abomination se produit 2 fois par jour, faire la Une pendant plus d'une semaine avec une information de ce genre est criminel, immoral, c'est occulter le fait que ça se produit quotidiennement. C'est aussi occulter le fait qu'il n'y a pas si longtemps, les meurtres c'était 4 par jour.

 

Un professeur décapité ? Oui c'est dramatique, du barbarisme à l'état pur. Mais c'est une seule personne, vous vous souvenez 2012 ? 2015 ? Ou même plus vieux 1995 avec l'attentat de la gare St Michel ? En 2020 on en est à 4 décès dus à des attentats. C'est peu, voire extrèmement peu comparé aux années précédentes. Et les réactions politiques sont plus fortes qu'au lendemain du 14 juillet 2016, où il y a eu 86 morts. C'est totalement disproportionné.

 

C'est la crise économique ? C'est hilarant. On nous dit qu'on est en crise depuis ... toujours en fait. La crise d'avril 1788, la panique de 1792, la crise monétaire de 1797 ... petite ellipse temporelle jusqu'au Krach boursier de 2001, la crise des subprimes de 2008, puis jusqu'à la récente crise économique du Coronavirus ... souvenez-vous, en 2019 on nous disait qu'on subissait toujours les répercussions de 2008 ... Nous trouvons toujours une excuse et une raison de nous plaindre. Alors qu'en vérité, depuis la guerre, le pouvoir d'achat augmente continuellement. Quant au chômage, les courbes parlent d'elles-mêmes, aucune raison de se plaindre.

 

Regardons enfin celui qui occupe tous les esprit, à l'heure des couvre-feux et des gestes barrières, le COVID. Comme disait Macron dans son discours du 16 mars, c'est la guerre. Alors c'est vrai, depuis le SIDA et la grippe A de 1957, c'est plutôt inédit comme situation. Il y a eu largement pire en terme de mortalité, avec la peste par exemple, mais ça ne date pas d'hier. Mais là aussi, il est impératif de relativiser : l'âge médian des décès du COVID est de 84 ans. Là ou le SIDA tue sans distinction jeunes et vieux, le COVID ne tue presque que ceux ... qui n'auraient pas été en vie il y a ne serait-ce que 30 ans auparavant. Aujourd'hui, la médecine a tellement progressé qu'on vit extrêmement vieux. Et ces populations de plus de 80 ans, qui n'existaient pas il y a peu, sont les plus touchées. Vaut-il mieux mourir aujourd'hui du COVID à 84 ans, ou il y a 30 ans et mourir d'hypertension à 75 ans ?

 

Mais oui, on peut m'objecter que des jeunes meurent aussi, et c'est parfaitement vrai. Qu'il faut être solidaire des personnes âgées, donc éviter autant que possible de les contaminer, et cela tombe sous le sens. Qu'il faut éviter de saturer les services de réanimation, donc faire les gestes barrières, éviter les contacts, porter le masque, et c'est évident. Néanmoins, doit-on paniquer ? Pourquoi cette sinistrose ambiante ? 

 

Enfin, nous pouvons parler de pollution, de chute de la biodiversité, des sècheresse de plus en plus fréquentes, des déforestations. Comme pour le COVID, il va être compliqué de trouver des arguments en faveur du "tout va bien". Car objectivement, tous les indicateurs sont au rouge. Mais là où les autres pays parlent de défi à relever, les français parlent de catastrophe dévastatrice. Si nous regardons le passé, chaque époque a eu ses challenges. La démocratie, la fin de l'esclavage, les guerres, plus récemment le droit de vote des femmes ou les congés payées, sont autant d'obstacles que les français ont franchi. A chaque fois, il y a eu des couacs, des détours, des récupérations politiques. Tout comme les problématiques actuelles. Parler de catastrophe est stérile, que ce soit pour le COVID ou l'environnement, c'est à chacun d'agir à son échelle en faisant de son mieux et en profitant de la vie.

 

Alors, si tout va bien, si les obstacles sont en fait des challenges, pourquoi les français sont en perpétuelle dépression ? Ce n'est pas moi qui le dit, c'est le New York Times, et l'article date de bien avant le COVID. L'explication est peut être donné par The Economist : les français trouvent chic le fait d'être maussade. Nous aimons nous complaire dans le misérabilisme, dans l'apitoiement. C'est la culture française qui veut cela, depuis Voltaire qui se moque de l'optimisme avec Candide, Chateaubriand qui décrit une jeunesse "misérable, stérile et désenchantée", Victor Hugo qui parle du "bonheur d'être triste" dans Melancholia. Nous pourrions aussi parler d'Albert Camus, Jean-Paul Sartre, Françoise Sagan, qui adoptent la tristesse et l'ennuie comme mode de vie. Et je n'ose évoquer Proust ou Houellebecq ... Le programme scolaire apprend à notre jeunesse, littéralement, à voir le verre à moitié vide.

 

Dès lors, comment s'étonner que nous fassions parti des pays avec un taux de suicide parmi les plus élevé de notre planète, et ce malgré une qualité de vie et un confort que le monde entier nous envie ? Je terminerais par une traduction d'une citation d'un célèbre acteur, évidemment non français :

C’est la vie, et aucun d’entre nous ne s’en sortira vivant. Donc, mangez des choses délicieuses, sortez au soleil, plongez dans les océans, dites la vérité que vous portez dans votre coeur, soyez fous, soyez bons, soyez bizarres. Il n’y a pas de temps pour autre chose !

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.7/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • charlyposte charlyposte 23 octobre 16:15

    C’est le moment de se serrer les coudes et celui de rester groupés ( main dans la main )


    • Arogavox Arogavox 23 octobre 17:29

      Théorie du complot ?
      Supposons que des « penseurs » soient suffisamment friqués et influents pour
      graver dans le marbre l’azimut de leur monde d’après idéal,
      passant par une démographie limitée à 500 millions de terriens. (cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones)

      On pourra alors supposer que ceux-là, ou d’autres qu’ils auront, ou pas, inspirés,
      se soient préoccupés des détails du passage, plus ou moins progressif,
      de l’actuel score de 7,8 milliards de terriens à cet idéal de 0.5 milliard (1/15.6)

      Alors, lorsqu’on visualise l’étendue et le volume occupés par seulement 500 000 cercueils-poubelles emboîtes par piles (cf https://youtu.be/HFeOV8TULso)
      ... comment ne pas réaliser à quel point sont délicats et techniques la logistique et la stratégie d’une telle transition !

      (Il faudrait éviter la précipitation car les chaniers ou même seulement les fumées des funérariums à plein rendement
      risqueraient de provoquer des dégâts collatéraux sur le lot des promis à l’Ordre idéal de l’après !
      La transition idéale ne nécessiterait-elle pas un « temps de cuisson » minimum ? :
      - escalade nucléaire ? : trop dévastateur et incontrôlable
      - virus de virulence maximale ? : trop rapide, incontrôlable, sans antidote pour les non-morituri

      En somme, ne vivons-nous pas, comme le disait le bon vieux Pangloss de Voltaire, ce constat ? :
      « Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles »


    • charlyposte charlyposte 23 octobre 17:40

      @Arogavox
      Sauf qu’à l’arrivée qui sera vraiment le gagnant ! il faut aussi prendre en compte les émergents un peu dans l’ombre pour le moment mais certes à défendre cher leur peau... à moins de vouloir au bout du bout le grand chaos !


    • Arogavox Arogavox 23 octobre 18:17

      @Arogavox
       explicitation de la seule allusion dans ma précédente « réaction » :
       Les gladiateurs étaient sommés d’acclamer l’empereur romain par les mots :

        « morituri te salutant » !


      Ce qui se traduit mot à mot par :
       Ceux qui sont « devant-être-morts » te saluent.

    • charlyposte charlyposte 23 octobre 18:58

      @Arogavox
      Tout comme la vie il y a la mort... l’ordre et le chaos... l’alpha et l’oméga...etc.


    • doctorix doctorix 23 octobre 19:31

      Extraordinaire mauvaise foi : voilà que Santé Publique France en vient à aplatir le premier pic d’Avril pour faire paraitre plus grosse la deuxième vaguelette.

      https://raw.githubusercontent.com/rozierguillaume/covid-19/master/images/charts/france/dashboard_jour.jpeg

      Dans le graphe proposé, cette agence montre un pic d’Avril à 510, alors qu’il était à 1438 le 15 Avril : or depuis, 1 mois, en dehors d’un petit pic à 262, la moyenne tourne autour de 100, 150.
      C’est à dire plus de dix fois moins, avec une pente ascendante extrêmement faible.
      Comparez avec celle-ci : (en allant chercher France)

      https://www.google.com/search?ei=KIUDX—1MoegUNiUtqAL&q=morts+coronavirus+usa&oq=morts+coronavirus+usa&gs_lcp=CgZwc3ktYWIQDFAAWABg4_sDaABwAHgAgAEAiAEAkgEAmAEAqgEHZ3dzLXdpeg&sclient=psy-ab&ved=0ahUKEwjv6ei0t7nqAhUHEBQKHViKDbQQ4dUDCAw


    • Francis Francis 24 octobre 09:12

      @doctorix
       
       ’’ Santé Publique France en vient à aplatir le premier pic d’Avril ’
       
      Mauvaise foi ?
       ou aveu de mensonge ?


    • pierrot pierrot 23 octobre 16:21

      Il est certain que les médias parlent plus de ce qui va mal, à leur opinion, que ce qui va bien.

      Avez vous déjà observé des manifestations monstres de personnes pour déclarer : tout va bien, je sui heureux ... ? Non on descend dans la rue pour protester.

      Les Français sont reconnus pour une population anxiogène alors qu’elle a presque tout pour être heureuse : culture, social, gastronomie, vins de qualité, cuisine réputée dans le monde, bons paysages tant de mers, montagnes, campagne, liberté religieuse et athéisme, litterature, musées, théâtres ... liste non exhaustive.


      • charlyposte charlyposte 23 octobre 16:26

        @pierrot
        Sauf ceux qui nous gouvernent qui nous obligent à regarder le doigt plutôt que la lune si lumineuse en ses belles soirées de confinement..hum.


      • astus astus 23 octobre 17:37

        @pierrot
        L’époque est celle de la victimisation permanente de tous contre tous qui est le revers de la paranoïa ambiante actuelle parce que comme l’écrit Nietzsche « Ce n’est pas le doute, c’est la certitude qui rend fou ». Aujourd’hui les médias « dyssociaux » sont devenus des « incubateurs de haine » (Cynthia Fleury) instaurant une prolifération de narcisses tous identiques en compétition les uns avec les autres dans une lutte des places qui a supplanté la lutte des classes.
        On voit sur ce site combien abondent les remarques critiques concernant la privation de liberté à cause du Covid-19 qui sont le signe pour certains de l’avènement d’un nouveau totalitarisme, qu’ils n’ont jamais vécu en vrai.
        Mais personne ne dit que la véritable liberté est surtout intérieure ni ce qu’il faudrait faire à la place, d’autant qu’il suffit de regarder les chiffres pour constater que cette épidémie est loin d’être terminée : « le réel c’est ce à quoi on se cogne » disait Lacan. Dans cet esprit un auteur comme Byung-Chui Ha note que « le signe pathologique de notre époque n’est pas la répression mais la dépression ». Mais ceci montre  à la fois une récente conscience mondiale de la fragilité de notre espèce face à la nature, et donc de sa finitude, mais aussi l’avènement du désir totalement nouveau dans toute l’histoire humaine, de pallier celle-ci en prenant des mesures de précaution et de soin susceptibles de protéger la plupart des individus de la planète.


      • pierrot pierrot 24 octobre 11:37

        @astus
        D’accord avec vos propos.


      • charlyposte charlyposte 23 octobre 16:23

        Il est vrais qu’avec les masques on est tous devenus ventriloque !


        • Andy21 23 octobre 16:46

          Merci pour cet article, même s’il ne livre pas les sources de ses chiffres !... Mais au moins , c’est une invite à remettre en question nos habitudes à entrer dans l’ambiance du moment, en nous rappelant qqs moments difficiles d’avant. Mais après, il nous reste à trouver ensemble les solutions. Et ça ne nous interdit pas de regarder, voir, chercher à comprendre pour saisir « le vrai » au travers des faits, et des infos. Continuons à échanger, discuter, si possible ... correctement et aimablement.


          • binary 23 octobre 17:48

            Cette article est forcément peu clair, puisque l auteur omet de préciser de quelle pays et de quelle planète il parle.


            • Sarah Volt 23 octobre 19:11

              On se rejoint. Orelsan. Tout va bien... j’en avais le cœur serré de voir le clip. Alors on le dit, on l’a dit beaucoup pendant le confinement : Une pause pour réfléchir afin que le monde d’après ne soit pas comme le monde d’avant... alors il faut peut être revoir sa copie et ré confiner...pour que ça s’amplifie pour TOUT LE MONDE, CEUX Qui CROIENT QUE LE MONDE D’AVANT ÉTAIT À REPRENDRE ! Alerte rouge... L’humanité n’a t Elle pas eu les yeux desillés par ce soi disant Covid ? Qu’est ce qu il faut encore pour comprendre ? écouter Orelsan en boucle « tout va bien » et au finish « suicide social » ? il faut impérativement changer de paradigme de societé. Une société plus juste, qui prendrait en compte son environnement et Qui respecterait animaux et plantes. On peut et on doit le faire.


              • egos 23 octobre 19:19

                En conclusion de cet article, et ne pensant pas dénaturer la pensée de l’auteur, les plus dépressifs se compteraient parmi les quelques dizaines de milliers d’expatriés fiscaux (artistes au œuvres subventionnées, sportifs de haut niveau, professions libérales, hommes d’affaire, milliardaires) néanmoins prodigues en leçons de morale, qui fuient la mère patrie dans le désespoir le plus profond, une indifférence générale et une poignante solitude .

                Le plus démunis, qui eux ne quittent jamais cette terre d’espérance, abonderaient les rangs des troupes portées à l’optimisme. 


                • I.A. 24 octobre 16:12

                  @egos

                  Hé hé hé, oui, c’est ça !.... Et, en plus, il nous dit que nous ne voyons pas la réalité en face, puisque tout va bien !

                  Ça me fait penser à ces anciens, qui traitaient les jeunes de fainéants, parce qu’ils ne travaillent pas 48 h par semaine, comme à leur époque, et qu’en plus ils disposent de 5 semaines de congés payés !!


                • BA 23 octobre 21:58

                  Vendredi 23 octobre 2020 :


                  France : les quatre courbes montrent que le reconfinement va bientôt entrer en vigueur.


                  https://raw.githubusercontent.com/rozierguillaume/covid-19/master/images/charts/france/dashboard_jour.jpeg


                  Source :


                  https://covidtracker.fr/covidtracker-france/


                  • Pauline pas Bismutée 24 octobre 07:57

                    Et le nombre de décès, c’est toujours ; un par personne.


                    • In Bruges In Bruges 24 octobre 09:30

                      @Pauline pas Bismutée

                      Excellent.
                      Rien à ajouter.


                    • zygzornifle zygzornifle 24 octobre 08:28

                      Dans les journaux, à la télé, à la radio, on nous répète en boucle des informations anxiogènes. Attentats, crise, COVID, hôpitaux dépassés, cancers, milices haineuses, enlèvements, meurtres, pollution ....

                      ça a toujours été le cas, mais maintenant on a les médias qui font leurs choux gras avec, avant il n’y avait que les membres du gouvernement qui savaient ce qui se passait réellement, maintenant les infos échappent même aux médias a la solde du pouvoir grâce aux réseaux sociaux et aux lanceurs d’alertes que tout gouvernement et chaines d’infos concupiscentes aimeraient museler ..... 


                      • Francis Francis 24 octobre 09:18

                        Tout est fait tout pour nous conduire comme du bétail dans une impasse, un entonnoir dont la seule sortie sera la vaccination dès la délivrance des AMM.
                         
                         Le gouvernement tient le même discours anxiogène et défaitiste que les nono. J’accuse le gouvernement de crime de haute trahison, d’intelligence avec l’ennemi. Un délit qui vaut le peloton d’exécution en temps de guerre.


                        • pipiou2 24 octobre 12:34

                          @Francis
                          Toi tu es une belle illustration de l’article !


                        • Francis Francis 24 octobre 12:53

                          @pipiou2

                           

                          Formidable vidéo à voir et diffuser un maximum.

                           

                          L’ennemi ne renierait pas la communication anxiogène et défaitiste qui est celle de notre gouvernement. Tout est dit et fait pour nous démoraliser et nous conduire comme du bétail dans une impasse, un entonnoir dont la seule sortie sera la vaccination dès la délivrance des AMM.
                           
                          J’accuse notre gouvernement d’intelligence avec l’ennemi. Un délit qui vaudrait le peloton d’exécution en temps de guerre.


                        • BA 24 octobre 10:03

                          Jeudi 30 avril 2020 :


                          Coronavirus : « La deuxième vague c’est de la science-fiction » pour le professeur Didier Raoult.


                          Interrogé au sujet d’une éventuelle seconde vague, Didier Raoult s’est montré très sceptique. Pire, pour lui, ce scénario relève de la science-fiction. « C’est une espèce de fantaisie. C’est de la science-fiction. Je ne vois pas pourquoi il y en aurait dans ce cas. La grippe espagnole, c’est le grand Guignol qui sert à faire peur. L’histoire ne se répète pas », a-t-il maintenu. 


                          https://www.ladepeche.fr/2020/05/01/coronavirus-la-deuxieme-vague-cest-de-la-science-fiction-pour-le-professeur-didier-raoult,8869876.php


                          • pemile pemile 24 octobre 10:10

                            @BA

                            Plus cette crise dure, plus les classes sociales les plus fragiles morfleront, les Raoult, Peronne, Toussaint, Toubiana et tout ceux qui pleurnichent ici pour ne faire aucun effort pour freiner cette épidémie (qu’ils nient carrément pour certains) devront rendre des comptes.


                          • astus astus 24 octobre 10:37

                            @pemile
                             
                            Sur Agoravox de doctes spécialistes continuent de dénier une nette reprise de la pandémie partout en Europe tout en parlant de l’instauration dans notre pays d’un régime totalitaire (qu’il n’ont jamais connu) mais sont bien incapables de dire ce qu’il faudrait faire à la place des gouvernants actuels. 
                            « Le réel c’est ce à quoi on se cogne » disait Lacan


                          • chantecler chantecler 24 octobre 10:53

                            @astus
                            Tandis que d’autres nous affirment une seconde vague terrifiante que l’on ne voit pas arriver .
                            Pas simple .


                          • pierrot pierrot 24 octobre 11:46

                            @chantecler
                            La deuxième vague est arrivé brutalement en France depuis fin août.

                            Mais le virus est mieux connu ainsi que les moyens de s’en prévenir (tests, dépistage, isolement, masques généralisé...) et de soigner les patients ( plus d’équipements d’assistance respiratoires performants, prise en compte des risques cardio vasculaires, corticïdes, ...).
                            donc un nombre de décès largement inférieur à ceux du printemps (150 environ au lieu de 650 par jour)... mais la virulence du virus est stable.

                            De plus au début de la pandémie en France les grosses agglomérations étaient les plus impactées mais depuis les ruraux ont fréquenté les villes disséminant le virus quasiment partout en France.


                          • pemile pemile 24 octobre 11:55

                            @pierrot « Mais le virus est mieux connu »

                            Ce qui a permis de baisser la létalité, mais pas l’impact socio-économique.


                          • astus astus 24 octobre 11:57

                            Bonjour chantecler,

                            Il est très facile de se faire une opinion sur cette épidémie en France : il suffit d’aller voir, jour après jour, le site

                             : https://mapthenews.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/5e09dff7cb434fb194e22261689e2887

                            On peut ainsi remonter le temps et obtenir le nombre de réanimations et la mortalité pour chaque jour depuis le 24/04/2020 jusqu’à aujourd’hui. On voit par exemple clairement que le nombre de réanimations est passé de 480 le 6 septembre avec 3 décès à 2432 réanimations et 184 décès aujourd’hui, ce qui est certes beaucoup moins qu’en avril, mais avec une zone de contamination étendue à l’ensemble du territoire qui augmente régulièrement. 

                            Dire que l’épidémie ne continue pas ses ravages est un déni stupide. 


                          • In Bruges In Bruges 24 octobre 12:35

                            @chantecler
                            « Tandis que d’autres nous affirment une seconde vague terrifiante que l’on ne voit pas arriver »....
                            T’habite sur Mars, c’est ca ?
                            Bon a bien le droit de ne pas avoir la TV.
                            C’est même presque bon signe.

                            Mais être con à ce point là, surtout quand ça concerne la santé publique, c’est à dire tout le monde, c’est gravement con.
                            D’autant que tu m’as pas l’air d’être un p’tit jeune, mon gros.
                            Gaffe à tes miches. Le Covid adore les matamore dans ton genre.
                            Bouffon, va.


                          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 24 octobre 12:52

                            @In Bruges

                            « Tandis que d’autres nous affirment une seconde vague terrifiante que l’on ne voit pas arriver »

                            Bah oui, pas plus de seconde vague que de beurre en branches, ou alors faudrait parler d’une « vague épidémique de résultats positifs de tests foireux réalisés à l’échelle industrielle ».

                            Plus personne n’est dupe, aujourd’hui.


                          • Francis Francis 24 octobre 12:57

                            @pemile
                             
                             ’’Plus cette crise dure, plus les classes sociales les plus fragiles morfleront’’
                             
                             Vous avez des informations concernant une création de nouveaux clusters et une répression qui se préparerait à l’encontre des Pr Raoult, Peronne, Toussaint, Toubiana ... ?


                          • Francis Francis 24 octobre 12:59

                            @BA
                             
                             ça vous amuse de souffler le chaud et le froid, avec des infos qui datent de 6 mois ?


                          • In Bruges In Bruges 24 octobre 13:52

                            @Philippe Huysmans
                            Voui, voui, mon gros plein de frites et de bières...
                            Je vois très bien ce que tu veux dire, car moi qui te parles, par exemple, j’ai vu pas plus tard qu’hier une dizaines de crotales descendre le Cervin à ski pour une descente aux flambeaux.
                            Va chier, le belge. Va te faire soigner, minable.


                          • chantecler chantecler 24 octobre 14:02

                            @In Bruges

                            "Bon a bien le droit de ne pas avoir la TV.
                            C’est même presque bon signe.

                            Mais être con à ce point là, surtout quand ça concerne la santé publique, c’est à dire tout le monde, c’est gravement con.« 

                            ....

                            merci »In Bruges« 

                            Je reconnais le style médisons.fr ...

                            Comme celui de »lapin blanc« ....

                            Seulement voilà :

                            Traiter les gens de cons ça n’engage théoriquement que soi ....

                            Et pit être que le con c’est toi .

                            Car pour te permettre de juger , comme tu le fais , il ne faut douter de rien et ainsi pit être encore que le con c’est vraiment toi !

                            Au passage , j’ai plus de 70 balais et je suis une personne »à risques« ....

                            Donc j’ai pas intérêt à me tromper ...

                            Mais vois-tu nous entrons , avec le refroidissement général ,dans la période des grippes .
                            Les grippes sont liées aux virus , comme tu le sais , puisque que es particulièrement intelligent et instruit .
                            ....
                            Autrement dit nous ne sommes pas sortis de l’auberge espagnole à virus ...
                            Et comme je tente de comprendre , puisque tu t’agites sur le coronavirus , beaucoup de gens savent qu’il y a déjà eu 6 ou 7 mutations de ce coranoV depuis octobre 2019...
                            Autrement dit le covid 19 pourrait s’appeler covid 25 ou 26 et l’année prochaine le covid 35 ou 40 /12....

                            Merci d ’avoir répondu à mon commentaire .
                            Car j’en apprends tous les jours avec des gens comme toi .
                            Que je retrouve sans illusion sur Agx ....
                            Ailleurs , on les aurait dégagé depuis longtemps :
                            Trop »agoravoxien", tu saisis ?


                          • I.A. 24 octobre 16:21

                            @astus

                            Oui, on a compris... et la liberté est intérieure !

                            Les véritables informations ne sont pas faites pour les perroquets, pour les trouver, il faut les chercher, et pour les comprendre, il faut réfléchir.

                            Lacan, comme nous, se serait cogné aux mensonges.


                          • babelouest babelouest 24 octobre 16:42

                            @astus combien parmi ces morts, le sont réellement DU virus, ou seulement AVEC ? Le seul critère, après un peu de recul, sera le total de décès tout confondu, comparé aux dernières années.


                          • pipiou2 24 octobre 16:44

                            @chantecler
                            Terrifiante non, par contre il y a une remontée totalement indéniable.
                            ça fera probablement beaucoup moins de dégats que la première vague parce qu’on est maintenant beaucoup mieux préparés.

                            Les services hospitaliers vont beaucoup souffrir (ils souffrent déjà) et quand je vois tous les guignols qui sur AV continuent à perorer « il n’y a pas d’épidemie, pas de morts », je trouve cela très méprisant pour les soignants.


                          • pipiou2 24 octobre 16:46

                            @babelouest
                            Bien sûr que non car les mesures de confinement vont influer sur les autres causes de décés.


                          • pierrot pierrot 25 octobre 15:19

                            @pemile
                            certes, mais la diminution de l’évolution de la pandémie permettra de diminuer l’impact économique.
                            L’un et l’autre vont de pair.


                          • genrehumain 24 octobre 10:39

                            Excellent article qui met les pendules à l’heure ( d’été pas d’hiver )

                            Merci et continuez.


                            • babelouest babelouest 24 octobre 10:55

                              @genrehumain chez moi, les pendules sont toutes « à l’heure d’hiver » en permanence, ce qui n’est qu’un pis-aller : habitant à l’ouest du méridien zéro, mon heure normale est celle de Greenwich, pas celle de Varsovie !


                            • Attila Attila 24 octobre 11:03

                              @babelouest
                              Un de mes parents mettait l’heure d’été dans sa chambre et gardait l’heure habituelle d’hiver dans sa cuisine :
                              « Je mets une heure pour aller de ma cuisine à ma chambre ! »

                              .


                            • Ecureuil66 24 octobre 14:56

                              @genrehumain

                              bel article en effet j’adhère totalement.....il faut savoir prendre du recul sur les évènements ! 


                            • pipiou2 24 octobre 12:25

                              Je ne comprends le lien que vous donnez pour visualiser le chômage .

                              Pourtant vous dites que les courbes parlent d’elle-mêmes !


                              • alinea alinea 24 octobre 13:03

                                La vie est vivante !! chaque moment, même de lutte, peut-être surtout de lutte, est vivant, chaleureux, actif positif...

                                C’est l’american way of life qui a foutu le souk !!

                                Le paradis n’est pas ce lieu où tout le monde s’ennuie en consommant avant de plonger dans une piscine javellisée et d’avaler un drink.

                                Donc ce qu’on vit aujourd’hui est vivant : il faut résister, lutter contre les pouvoirs abusifs, remettre de l’ordre dans nos idées, du sens à nos gestes, de la chaleur à nos mots... mais avoir les yeux ouverts : la vie c’est avoir les yeux ouverts, et faire face aux dangers.

                                La résignation, c’est la mort ; l’obéissance c’est l’abandon de soi, le déni, c’est une pathologie, rêver sa vie comme au cinéma, c’est une illusion.

                                Bref, la vie c’est à chaque instant qu’elle se vit, et retrouvons la peur qui fait fuir plutôt que garder celle qui nous couche.


                                • Old Dan Old Dan 24 octobre 15:20

                                  ... vous trouvez les infos anxiogènes ?

                                  Et bîn éteignez la télé ou la radio... C’est le bouton OFF. (A côté de /0N...)

                                  .

                                  [ En prime, moins de pub crétinisante, et plus de temps pour lire ]


                                  • pierrot pierrot 26 octobre 10:57

                                    @Old Dan
                                    Sages conseils, bravo.


                                  • I.A. 24 octobre 16:32

                                    Votre article dit, pour résumer, qu’il faut la fermer et attendre gentiment que cette mascarade s’arrête, car nous ne sommes pas les moins bien lotis...

                                    Ça me fait penser à ceux qui nous rabâche que ce qu’ils font est bien, puisque les autres pays le font également... Quelle personnalité ! Et quel énorme mépris, pour les dégâts collatéraux...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nicolas_M

Nicolas_M
Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité