• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > TreblinGaza

TreblinGaza

01

L’armée israélienne s’est vantée d’avoir lancé plus de 273 frappes aériennes mardi. Ces attaques perpétrées par des avions de combat F-16, des hélicoptères Apache et des drones, ont transformé les maisons en tas de gravats et ont fait s’élever des flammes et de la fumée dans le ciel de Gaza où près de deux millions de Palestiniens sont confinés dans ce qui est, en fait, la plus grande prison en plein air du monde. Mondialisation

L’Histoire ressemble à une lutte de groupements humains qui cassent de la pierre en la rougeoyant toujours du sang des gens simples. Si les guerres étaient « utiles », nous aurions certainement évolué grandement en un siècle. Mais les guerres et la folie humaine ont fait en sorte que nous sommes tous dans un Gaza économique, piégés par une autre guerre : l’argent. Ou les terres… Ou le pétrole… Peu importe : l’avoir l’emporte sur l’être.

Il semble maintenant, à travers toutes les analyses inutiles que nous consommons chaque jours, que le véritable problème est que les guerres sont économiques, et les humains – même à travers ce boucan inutile des analyses journalières – ne gagnent rien. Ni de terrain, ni cette paix tant promise à travers les institutions mondiales gangrenées, dénaturées, vicieuses qui vampirisent nos avoirs, nos sueurs, nos êtres, la superfluité perpétuelle à laquelle nous sommes condamnés.

De sorte qu’en évaluant les intrications dans une perspective sereine et retirée de tout ce qui se passe, nous sommes tous, humainement parlant, des Gazas dans un nouveau camp de concentration mondialisé.

Gaza sera sans doute sous peu anéantie. Une petite péninsule qui n’est que le reflet de NOTRE monde. Une bande étroite de quelques millions d’habitants dans un univers sur-armé, sous-humanisé, hyper-technologique, un camp de concentration boursouflé de souffrances.

On se croirait dans une période d’Alzheimer mondialisé….

Sorte de petit Treblinka rose qui passera à l’Histoire comme un fait divers. Les hommes peuvent bien rebâtir des villes mais ils ne savent pas les garder intactes. Les Hommes savent détruire les villes pour raisons diverses, car la haine rend aveugle, et l’on sait tellement bien cultiver la cécité sociale…

De sorte que Gaza n’est pas que Gaza. Gaza n’est qu’un pan de miroir éclaté de notre propre éclatement. De nos éclatements et de notre absence totale de cet simiesque personnage qui a appris à ne tirer aucune leçon de l’Histoire.

Connaissance en « flash ». Et l’on passe à autre « chose »… Éclair, fermeture de paupière et …oublis. Il demeure toutefois une trame persistante : les humains ne savent pas vivre leurs différences. On retrouve cet inébranlable et inéluctable incapacité dans les recoins lointains des clans encore enfermés dans des forêts , loin du « progrès ».

De là la belle illusion de toute la culture étalée sur des bibliothèques de savoir, des universités pompeuses, et des diplômes livrés comme des parchemins, médailles de papiers, certifiant : « meilleurs après ». Comme si l’ignorance, une fois trempée dans la connaissance fibrée, étatique, morcelée, spécialisée, serait garante d’un monde meilleur. Elle ne fait qu’élever en spirale cette tour de Babel, labyrinthe dans lequel nous nous perdons de vue et de sens.

Il ne peut avoir de vie réelle dans ces guerres cultivées. Il ne peut avoir d’humanisme que dans les livres, les analyses, - pourtant si nombreuses -, si nous ne savons pas appliquer nos connaissances. Dire – le torse bombé – que les actuelles sociétés sont « évoluées » est insensé. Elle ne sont que complexes, joufflues dans leurs diamantaires éclats et totalement »déciblées » dans notre contexte dit d’évolution.

Vivre de savoirs inutiles, de fast-food intellectuel, de frauduleuses et de structures planétaires bosselées, fourmillantes de blattes « sociales », est carrément éloigné d’une véritable évolution. Nous choisissons de ces crapauds savants qui nous font vivre dans une mare inerte et étouffante.

Mais quel bel apparat !

Alors Gaza, malgré que c’est à pleurer, n’est qu’un autre échec de ce monde complètement déshumanisé mais bien organisé. Voilà nos « valeurs » ! Car, en fait, il faut organiser pour un « monde confortable et meilleur ».

On peut bien s’effondrer en larmes sur l’histoire de Gaza, trouver les coupables, etc. Écrire de beaux textes en y insérant des noms… Gratter le bobo jusqu’à ce qu’il saigne.

Mais, il y a un monde « butoir » à nos actes, à nos « valeurs » et aux choix que nous laissons entre les mains des élus : la décadence d’une petite boule bleue perdu dans l’espace…

C’est le Gazarond…

À se demander si nous ne construisons pas nous-mêmes nos propre chambres à gaz…

Ah !

Gaëtan Pelletier

Juillet 2014

 

P.S. : Pour faire votre propre liste de « sources », utilisez Google. Faut-il autant jouer les savants en utilisant des « références » ? C’est le jeu de l’universitaire qui pille les morceaux du puzzle pour « comprendre » et supposément …créer.

Échantillons :

1. A Gaza, le double blocus impose une diète draconnienne aux Palestiniens

2. Gaza brûle : voici l’incendiaire

CentPapiers 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • juluch juluch 17 juillet 2014 12:36

    Tréblingaza pour Tréblinka je suppose ?


    • Laurent 47 17 juillet 2014 13:58

      Tant que cet état fasciste qu’est devenu Israël depuis 1948 (je ne parle du peuple israélien, mais de son gouvernement ultra-orthodoxe soutenu par les extrémistes protestants et juifs américains), occupera la Cisjordanie au mépris du droit international (résolution 242 de 1967), il ne pourra jamais y avoir de paix en Palestine, et un jour, un engin nucléaire risque de régler définitivement le problème, comme l’ont fait les américains à Hiroshima. Israël est un tout petit pays, et si vous tracez un cercle représentant le rayon d’action d’une bombe thermonucléaire sur une carte, vous vous apercevrez qu’il n’y aura pas grand chose d’épargné ! Il va falloir que les dirigeants israéliens choisissent de revenir aux frontières de 1967, avec la restitution de la Cisjordanie et de Gaza aux palestiniens, et du plateau du Golan à la Syrie, ce qui conduira à une réconciliation qui prendra du temps, mais qui finira par porter ses fruits, avec la bénédiction de la communauté internationale et des pays voisins d’Israël qui ont tout à y gagner. Sinon, un jour ce sera la fin pour les victimes de la Shoah qui se sont convertis à leur tour en bourreaux ! Je souhaite de tout mon coeur qu’Israël choisisse la première solution !


      • aimable 17 juillet 2014 14:11

        pourquoi ce priver , les Israéliens peuvent dépenser en armement « c’est nous , le monde entier qui payons »  !!!!!!


        • aimable 17 juillet 2014 15:08

          pourquoi se priver , les Israéliens peuvent dépenser en armement « c’est nous , le monde entier qui payons »  !!!!!!


          • Christian Labrune Christian Labrune 17 juillet 2014 22:25

            @aimable
            Vous devez confondre : la région de la planète qui reçoit le plus d’aides financières internationales, c’est la Palestine de l’Autorité et du Hamas. Les sommes que nous autres Français envoyons là-bas sont considérables. Elles servent essentiellement au Hamas à acheter des missiles, et une bonne partie va directement dans la poche des « responsables » politiques. En tant que citoyen français, j’ai contribué à payer les missiles qui tombent aujourd’hui sur Israël et ça ne me plaît pas du tout. On sait qu’à Gaza, au milieu d’une population tout à fait misérable, on compte à peu près un millier de milliardaires, lesquels se sont enrichis en détournant l’aide internationale, en prélevant des taxes sur les marchandises transitant par les tunnels, en organisant un certain nombre de trafics de drogue avec l’Amérique du sud.

            L’économie israélienne va très bien, avec un taux de croissance supérieur à 3%. Ses technologies de pointe ont le vent en poupe et la réussite actuelle du dôme de fer constitue évidemment la meilleure des publicités. La bourse d’Israël, aujourd’hui, était en hausse de 3%.


          • Christian Labrune Christian Labrune 18 juillet 2014 11:12

            Saint-Just
            Votre intervention est pitoyable : je ne suis pas israélien, pas même juif (athée d’origine catholique), je ne voyage pas, je ne connais pas Israël, je n’y ai aucun intérêt d’aucune sorte. Mon point de vue est donc parfaitement étranger aux passions ordinaires qui agitent les engagements partisans.
            Je suis aussi sensible que vous et que, du reste, l’immense majorité des Israéliens, au malheur actuel des Gazaouis et je ne souhaite rien tant qu’une résolution politique du conflit, mais c’est mal parti.
            Au lieu de nous tartiner ici des pages entière de haine des Juifs, si vous voulez faire quelque chose de positif, essayez plutôt d’induire vos concitoyens de Palestine à se débarrasser des crapules du Hamas. A mots plus ou moins couverts, les puissances arabes de la région qui commencent à en avoir ras-le-bol, de ces terroristes issus des Frères musulmans, ont fini par les lâcher (voyez l’Egypte). Et tâchez de renforcer le pouvoir de l’Autorité palestinienne. Je n’ai pas la moindre sympathie pour un Abou Mazen, mais enfin, il est de ceux qui ont compris que la violence ne résoudrait rien.
            Sinon, rejoignez le Califat. Ca nous fera à la fin une belle guerre de religion mondiale avec, à terme, un champignon atomique made in Iran. Si c’est ça qui vous convient, bon courage pour la suite.


          • eric 17 juillet 2014 19:26

            On est vraiment dans le « nauséabond le plus sombre de notre histoire ». Alors Gaza, Treblinka, le 9-3, ou les difficultés du régimes des intermittents du spectacle, au fond, tous cela est un peu pareil....
            On peut aussi souhaiter s’informer : http://www.menapress.org/
            Le dernier point de Stéphane Juffa, retrace les conditions dans lesquelles des extrémistes au sein du Hamas, on joue le pire.
            On peut bien sur contester l’objectivité de Juffa. Mais un truc est quand même a peu prêt sur. Ce sont bien les mêmes « sensibilités » que les fous furieux français, qui se réjouissent en cœur au moindre mort en Ukraine, en Israël ou en Palestine, parce qu’ils imaginent que cela fait avancer leur cause en France, qu’ils condamnent en Syrie et soutiennent a Gaza.
            Certains diront, c’est pareil avec les américains. Je n’en sait rien, possible. Les joyeux treblinkogazaistes seraient alors aussi subtils que les ricains, mais en se contentant de dire exactement le contraire de ces derniers a chaque a chaque fois.Il y en aurait il alors un pour rattraper l’autre... ? Peut on concevoir pensée politique plus pauvre ? On n’est pas presse de connaitre leur opinion sur les djihadistes Irakiens, copains, des équivalents syriens et de ceux du Hamas a l’origine de cette violence.


            • sirocco sirocco 17 juillet 2014 21:55

              Les bombardements israéliens ont effectivement transformé de nombreuses maisons de Gaza en tas de gravats. On en voit assez d’exemples dans les images diffusées par les merdias.

              Et ce spectacle désolant n’est pas près de s’améliorer. Pourquoi ?
              Parce qu’il y a tout lieu de penser que les Gazaouis n’auront pas de quoi reconstruire leurs bâtiments détruits. 

              Il faut savoir que depuis des mois (en fait depuis la fermeture des tunnels de Rafah par le nouveau dictateur égyptien Al-Sissi, en excellente disposition vis-à-vis de son ami Netanyahou), Israël interdit tout entrée de ciment dans la bande de Gaza. Une façon supplémentaire d’étrangler ces Palestiniens qui osent faire de la résistance.

              Pas sûr qu’Israël lâche du lest après sa séance de bombardements, malgré sa déplorable image de massacreur de civils qu’ils est en train de renforcer dans l’opinion du monde entier (image à laquelle il est habitué et dont il se contrefiche).


              • Christian Labrune Christian Labrune 17 juillet 2014 22:10

                Dans la situation actuelle, quand on a la chance de ne pas être en Israël ou à Gaza, il y a une économie qu’on pourrait aisément se permettre, c’est celle des pleurnicheries infantiles, et un luxe précieux dans les temps de crise : la distance qui permet l’analyse lucide, éloignée des passions partisanes.

                Le monde est très vilain. Le monde, c’est Gaza ; tout est dans tout, et réciproquement. Voilà ce que j’ai retenu, et que les Israéliens sont des nazis. Les nazis, probablement, au point où on en est et puisque tout est dans tout, étaient certainement des enfants de Marie.

                J’aimerais bien savoir d’où il parle, l’auteur de cet article.
                M’est avis qu’il parle de la « cause » palestinienne comme d’autres parlent du nez.

                Mais son discours est quand même celui de la propagande du Hamas, celui de la propagande iranienne, celui de la propagande du Califat. Encore quelques mois et il viendra nous faire ici l’apologie des malheureux militants de Boko Haram, si injustement calomniés par les media d’une civilisation occidentale férocement abominable. Une seule chose donc à souhaiter : qu’elle crève le plus vite.
                Allah akbar !


                • OMAR 17 juillet 2014 22:48

                  Omar33

                  La chemise brune  ?

                  État stationnaire.
                  Toujours dans la hasbara, et la haine du musulman et du palestinien.
                  Et l’apologie du sionisme et de la barbarie....


                • Christian Labrune Christian Labrune 17 juillet 2014 23:18

                  Omar,
                  Pour la haine du musulman, lisez ceci :
                  http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-excellent-texte-du-cfcm-152995

                  Vous confondez musulman et islamiste
                  Vous confondez Palestinien et Hamas

                  Tous les musulmans français - du moins de l’espère !- ne se rallieront pas au nouveau Calife qui prétend pouvoir les assujettir à ses ukases imbéciles. Je fais une différence radicale entre Dalil Boubakeur ou Malek Chebel et les Frères de l’UOIF qui induisent leurs sectateurs à détester les Juifs, voire à les massacrer, en se référant aux prêches crapuleux d’un Youssef al-Qaradâwî.
                  Je fais une différence radicale entre les clones de Mehra ou de Nemmouche qui dirigent le Hamas pour se remplir les fouilles, enjoignent aux Palestiniens de bomber le torse en attendant que les bombes leur tombent sur la gueule, et ces derniers qui sont leurs malheureuses victimes avant d’être celles de Tsahal.
                  Gaza est pris en otage depuis juin 2007 par une organisation terroriste.
                  Quand on ne connaît pas le sens des mots, quand on croit naïvement, comme l’auteur de cet article, que tout est dans tout et réciproquement, c’est qu’on a dans la tronche une grosse masse de purée. Vous en êtes là.
                  A chaque fois que vous interviendrez, vous risquerez de subir une mise au point humiliante. Ca ne m’amuse pas plus que, pour les Israéliens, d’entrer dans Gaza ; c’est même pénible, mais vous ne me laissez pas le choix.
                  Quand vous cesserez d’envoyer des boulettes de papier, comme un gosse de la communale incapable de se concentrer et d’apprendre, on cessera de vous ratatiner, mais si vous voulez continuer à être l’artisan de votre propre malheur polémique, ne pleurnichez pas, vous l’aurez grandement mérité.
                   


                • Christian Labrune Christian Labrune 18 juillet 2014 11:39

                  « C’est comme si on disait que les Français sous occupation nazi, étaient pris en otages par la Résistance... »

                  Saint-Just
                  Pourriez-vous développer et argumenter quelque, pour le divertissement des historiens, sans toutefois viser leur complet anéantissement : il y aurait le risque, pour la plupart, qu’ils mourussent de rire.
                  J’aimerais bien, par exemple, que vous nous produisiez une vieille photo des soldats de la deuxième DB en route vers Paris, sortis de leurs chars d’assaut et en train de faire le salut nazi, selon un rite commun au Hezbollah et au Hamas.


                • Gaëtan Pelletier Gaëtan Pelletier 18 juillet 2014 01:49

                  Saint-Just, 


                  Bon ! On voit bien que vos avez compris l’essence du message. Merci à tous pour certaines précisions. 
                  Je trouve inacceptable et barbare la manière sioniste de traiter ce petit bout de terre, qui rétrécit au fil des ans. 
                  Le Canada a condamné les roquettes et pris position pour Israël. Ah ! Étonnant ! Il n’y aurait pas énormément d’ignorance de la part de nos politiciens, ou bien d’autres choses qui font en sorte que ce poursuit cette fausse guerre... Massacre, devrait-on dire ! 
                  Bonne journée ! 

                • ung do 18 juillet 2014 03:08

                  Au secours , les Peaux rouges venus d’ailleurs agressent les paisibles Blancs américains armés que d’arcs et de fléchettes dans leurs villes , en tournoyant autour , hurlant comme des sauvages , ils sont armés d’armes lourdes . Les tuniques bleues allées à la rescousse des victimes sous le commandement du général Custer sont elles même encerclées et sur le point d’être massacrées ; il faut aller sauver ces pauvres démocrates !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès