• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Trump est-il dangereux ?

Trump est-il dangereux ?

 

L’an dernier, dans un livre intitulé « The Dangerous Case of Donald Trump », un groupe de 27 psychiatres a procédé à une évaluation de la santé mentale du président des Etats-Unis. Cette publication a été épuisée en quelques jours, ce qui révèle une certaine inquiétude chez les citoyens américains concernant l’homme qui occupe le « bureau ovale ».

Dans un article publié par « the guardian », la « rédactrice en chef » de ce best seller, Mme Bandy Lee explique qu’il ne s’agit pas des résultats d’un examen clinique, car la législation interdit la diffusion de tels documents sans le consentement des intéressés, mais de l’observation d’attitudes, de réactions et de comportements. Et, en effet la santé personnelle d'une personnalité publique est du domaine de la sphère privée. Mais que se passe-t-il si elle devient une menace pour la santé publique ?

Alors qu’un diagnostic médical nécessite une consultation, un entretien personnel avec le patient, l’évaluation du risque que représente l’intéressé pour les autres peut être réalisée à partir d’informations vérifiables, en analysant la situation et non pas la personne : une même personne peut représenter un danger dans une situation et pas dans une autre, alors qu'un diagnostic est le bilan, la « photographie médicale » de la personne à un moment donné. Or, pour Mme Lee, la mise en situation de Trump en tant que président représente un danger.

Un des meilleurs indicateurs concernant l’éventualité d’un comportement violent dans l’avenir est le constat de comportements violents dans le passé. Sur ce plan-là, l’intéressé s’est toujours fait remarquer par son agressivité verbale, sa vantardise concernant ses « exploits » (ou agressions ?) sexuelles, son incitation à la violence chez les autres, son attirance pour la violence, la guerre, les armes puissantes et son ironie permanente envers les opinons hostiles à l’arme nucléaire. En psychiatrie, ces traits spécifiques sont fortement associés à l'impulsivité, l'insouciance, la paranoïa, une mauvaise compréhension de la réalité et des conséquences des actes, la colère, le manque d'empathie, la recherche du conflit avec les autres et un besoin constant d’afficher son pouvoir.

Une autre grille de lecture confirme les mêmes tendances. Sa capacité à intégrer les connaissances et les pensées, commence à être remise en question par de nombreux observateurs. Beaucoup ont remarqué une diminution de sa capacité à formuler des phrases complètes, à maintenir le fil d’un raisonnement et à utiliser des mots complexes. Autant de signaux dangereux en raison de l'importance de la capacité de prise de décision dans sa position. Un tel profil a comme caractéristique d’épuiser son entourage en exigeant une attention constante et finit par avoir raison des autres à l’usure, ce qui aboutit parfois à influencer des personnalités vigilantes par abus de faiblesse.

Un médecin généraliste ne ferait pas semblant d’ignorer les symptomes d’un patient sous prétexte qu’il n’a pas les mêmes opinions que lui, et ou ne sous estimerait pas l’urgence d’une intervention parce que ce patient est président de la république. Lorsque des signes de maladie deviennent apparents, il est naturel que le médecin recommande au moins un examen. De la même façon, pour les auteurs du livre, lorsque les troubles vont jusqu'à affecter la capacité d'un individu à remplir sa fonction et, dans certains cas, risque de nuire au public, un professionnel de santé a le devoir de tirer la sonnette d’alarme.

Les auteurs avaient souligné dans le livre le fait que Trump donnait des signes marqués de fragilité psychologique et qu’il avait du mal à faire face à la moindre critique ou des informations négatives pour lui. Leur pronostic était que, si sa propre stabilité mentale était susceptible d’altération en cas de contrariétés, il en irait de même pour la sécurité publique et la sécurité internationale. Et c’est ce qui s’est passé. Le discours du nouvel an de Kim Jong-un a été reçu comme un défi (savoir qui avait le plus gros bouton nucléaire), ce qui a augmenté les tensions : Trump a fait une rechute de paranoïa en reprenant ses théories du complot qu'il avait abandonnées depuis un moment. Du coup la frénésie de ses tweets s’est accrue proportionnellement à son agitation mentale, et ses reprises de vieux tweets et vidéos anti-musulmanes ont traduit sa tendance à recourir à la violence lorsqu'il est sous pression : il utilise la violence comme une solution quand il est stressé et qu’il désire rétablir son pouvoir. Son échange d’invectives avec le dirigeant nord-coréen au sujet de la taille de leurs boutons est d’autant plus dangereux qu’il dispose justement d’un outil de destruction phénoménal.

Il n'est pas nécessaire d’être un professionnel de la santé mentale pour constater qu'une personne atteinte des déficiences comme celles de Trump représente un danger réel dans sa position, mais ils peuvent attester de la réalité des symptômes et proposer des moyens plus efficaces pour les traiter que le fait de les ignorer ou de les nier.

Le dépistage du risque de préjudice fait partie intégrante de la pratique des psychiatres qui respectent les étapes d’une méthodologie lorsque quelqu'un représente un risque de danger : le confinement, le retrait de l'accès aux armes et une évaluation urgente. 

Lorsque le danger est manifeste, il s'agit d'une situation d'urgence dans laquelle l’établissement d’une relation une relation patient-praticien n'est pas nécessaire, pas plus que le consentement de l’intéressé. La déontologie exige que la personne soit prise en charge.

En médecine, la déficience mentale est considérée comme aussi grave que la déficience physique : elle est tout aussi débilitante, aussi objectivement observable et établie de manière aussi fiable. Lespsychiatres effectuent régulièrement des examens de capacité ou d'aptitude à l'exercice de certaines fonctions pour les tribunaux et d'autres organismes juridiques, et livrent leurs recommandations. C'est ce que ces 27 professionnels appellent à faire de toute urgence. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 janvier 2018 09:26

    Bonjour, on connaît bien la chanson, qui consiste à médicaliser des désaccords politiques :

    En France on a les mêmes :
    vous n’êtes pas favorable à la globalisation, vous trouvez qu’il y a trop d’immigration, vous critiquez l’Union européenne, etc... ?

    Soit vous êtes un facho en puissance, soit vous êtes un imbécile, limite déficient mental.

    Pas besoin d’en passer par la case « psy ».


    • Arthur S Clark Joseph Kent 8 janvier 2018 09:33

      @Olivier Perriet

      Le livre dont il est question est écrit par des « psy ». Il serait étonnant qu’ils ne passent pas par cette case-là. Pour faire un portrait, on peut aussi prendre un fusain, un pinceau, un appareil photo ou une plume quand on s’appelle La Bruyère. Eux, ils ne sont ni peintres ni photographes, ils sont « psy », et ils font le portrait d’un personnage qui a été mis à la tête d’un grande puissance. C’est intéressant.

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 janvier 2018 09:40

      @Clark Joseph Kent

      à propos de la chute de l’Empire romain, ce genre de critique de Trump me fait penser à la Vie des 12 césars de Suetone :

      l’auteur, républicain « traditionnaliste » dirions nous, décrivait tous les empereurs comme des branques, des demeurés, des déficients, des vicieux, etc...

      Rien de nouveau sous le soleil de l’humanité depuis 2000 ans, comme on le voit.


    • Diogène diogène 8 janvier 2018 09:45

      @Olivier Perriet

      il faut dire que Néron et Commode avaient passé le mur du çon !

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 janvier 2018 10:08

      @diogène

      à lire Suetone, ils étaient tous tarés.

      Pour continuer la comparaison, Caligula voulait nommer son cheval sénateur. Pas au premier degré bien sûr, mais pour se moquer du Sénat et en critiquer l’inutilité, dans un régime qui a conservé les formes de l’ancienne République, mais où l’Imperatoir cumule en réalité tous les pouvoirs.

      Suétone fait semblant de le prendre au premier degré sur l’air de « Caligula, quel zoophile ».

      Avec Trump on est dans le même genre de situation, où des commentateurs font semblant de prendre tout au premier degré. Dans une moindre mesure, l’opposition fait aussi la même chose avec Macron.



    • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 janvier 2018 11:00

      @Clark Joseph Kent

      Et vos propres propos lors d’une soirée entre potes, il y a 12 ans, c’était du 1er degré ou du 25e degré ?

      Des conneries, tout le monde en a dit, non ?

      C’est ridicule.


    • Cateaufoncel 8 janvier 2018 12:34

      @Clark Joseph Kent

      « ...c’était du second dergré ? »

      C’était un « propos de vestiaire ». A part les féministes rabiques, ce genre de truc ne choque personne. Sauf que le c...d de journaliste qui a rapporté l’anecdote croyait que ça choquerait beaucoup de monde, lui-même sachant pertinemment ce que c’est qu’un « propos de vestiaire ».

      Le Donald a juste voulu en mettre plein la vue à un type dont on peut penser qu’il ne brillait pas par la qualité et la quantité de ses conquêtes féminines.

      Malheureusement pour le merdiateux, les femmes américaines, qu’il ne faut surtout pas confondre avec les hystériques de la castration occupant 90 % du volume médiatique, savent aussi à quoi s’en tenir sur la question des « propos de vestiaire ».

      Résultat : les électrices de race blanche ont voté Trump à 52 % et 43 % ont voté Clinton. Parmi ses 43 %, il y a les électrices qui auraient de toute manière voté Clinton, soit parce que c’était une femme, soit parce que c’était la candidate de leur parti.

      On notera encore qu’en 2012, les femmes de race blanche avait été 56 % à voter Romney contre 42 % pour Obama. On en conclura donc que le "propos de vestiaire n’a eu pratiquement aucune incidence sur le résultat final de l’élection, alors qu’il était censé contribuer à la défaite du candidat républicain.


    • velosolex velosolex 8 janvier 2018 12:51

      @Olivier Perriet
      Calligula ne possédait pas, sauf erreur de ma part, le bouton nucléaire. Il se pourrait bien que Stanley Kubrick, avec son « docteur Folamour », ai eu l’intuition de ce qu’il allait advenir : Un frappadingue tapant des pieds sur une bombe atomique, bloqué dans la soute de son bombardier, avant qu’il ne la chevauche dans le ciel, comme un cow boy, en criant « america first »....

      Le second degré et le premier risquent bien d’être les deux étages du champignon atomique. 
      On nous rassure, les généraux nous promettent que Donald n’a pas un accès si direct à sa mallette chérie. 
      Il est pourtant à craindre que ce vieillard, ne partage avec les empereurs antiques un autre particularisme que la paranoïa à tendance mégalomanique, celui malicieux de vaincre sa peur de la mort en voulant entraîner les autres avec lui ; ...Ainsi, les pharaons et autres satrapes avaient l’idée rigolote de se faire enterrer avec femmes chevaux et serviteurs. L’avenir ne sera t’il qu’un court passé ?

    • velosolex velosolex 8 janvier 2018 13:24

      @Clark Joseph Kent
      Les psy là travaillent à surligner les caractères gras.

       Pas besoin d’être expert pour savoir que ce type est un frappadingue.
      A coté de lui, Berlusconi semble un aristocrate, un prince Florentin. 
       Tout dans lui détonne, en fait un personnage de BD, genre Homer Simpson. Et encore celui ci possède une qualité d’empathie. 
      Ce gros bébé joufflu, fils de, n’ayant jamais eu à supporter la moindre frustration, quasi incontrôlable, nous montre en tout cas les limites de la dissuasion nucléaire. Un équilibre de la terreur basé au moins sur un postulat ; Ce chantage à deux repose sur l’intelligence et la raison : Si j’appuie sur le bouton, la riposte arrive aussitôt.....
      Ce pervers narcissique courcircuite ce bel arrangement. Orwell avait définit le libéralisme comme le droit du renard libre dans un poulailler libre. 
      Avec Trump, ce n’est plus que la métophore du chien fou laché au milieu du poulailler grillagé.

    • Albert123 8 janvier 2018 14:29

      @Clark Joseph Kent



      c’est le constat que peut faire tout homme de pouvoir vu l’effet que celui ci à sur une certaine catégorie de femmes dont Trump semble friand.

      La seule différence c’est que Trump assume la situation et annonce la couleur sans mettre les formes qui plaisent tant aux bobos et autres ouins-ouins.

      a part choquer les petites vierges effarouchées qui se prennent parfois pour des super héros, la réalité est que les « michetonneuses » n’aiment pas qu’on leur rappel leur mode de fonctionnement et ceux qui aimeraient pouvoir se les taper sans jamais le pouvoir se complaisent dans le rôle du chevalier blanc.

      Les « michetonneuses » d’Hollywood nous font d’ailleurs une belle démonstration d’hypocrisie depuis quelques mois à ce sujet.



    • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 janvier 2018 14:48

      @velosolex
      Calligula ne possédait pas le bouton nucléaire...

      Avec les moyens de l’époque si, c’est pour ça que les empereurs hellénistiques puis romains étaient considérés comme des dieux.

      Donc en effet, pour nos Suetone actuels, le présent ressemble furieusement à il y 2017 ans.

      Je suis désolé pour vous, je n’avais pas compris que c’étaient les mérules qui vous avaient fait voir les Grecs comme des xylophages et Trump comme un animal à enfermer.
      Craignons, donc, le moins rationnellement possible, puisque vous craignez.

      Et puis, si vous avez une piste pour l’enfermer, ne vous gênez pas.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 janvier 2018 14:52

      @Cateaufoncel

      Mon Dieu, mais quel vomito essentialiste, qui vaut bien celui des chiennes de garde « merdiatiques ».

      On attend toujours votre commentaire sur Bannon


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 janvier 2018 14:56

      @velosolex
      Ce gros bébé joufflu, fils de, n’ayant jamais eu à supporter la moindre frustration, quasi incontrôlable,

      Vous voulez parler de Kim Jong ???


    • Cateaufoncel 8 janvier 2018 15:24

      @Olivier Perriet

      « Mon Dieu, mais quel vomito essentialiste... »

      Et j’essentialiserais qui, selon vous ?

      « On attend toujours votre commentaire sur Bannon. »

      Je le ferais volontiers, si je voyais clair dans son jeu...


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 janvier 2018 16:24

      @Cateaufoncel

      toujours pareil, blanc-blanc, noir-noir, rouge-rouge, etc...

      Heureusement qu’en vrai c’est pas exactement comme ça...


    • izarn izarn 8 janvier 2018 18:07

      @Clark Joseph Kent
      Il y a bien des femmes qui attrapent les hommes par la queue....
      Vous voulez des noms ?


    • pergolese 9 janvier 2018 08:26

      @Clark Joseph Kent Vous vous souvenez de la « psychiatrisation » des dissidents soviétiques ?


    • pergolese 9 janvier 2018 08:29

      @Clark Joseph Kent
      C’est de l’humour provocateur, rien de plus. C’est un peu comme des propos vulgaires de la part de quelqu’un qui, d’habitude, a un language soutenu. C’est alors une figure de style.


    • Clocel Clocel 8 janvier 2018 09:31

      Bha, si c’est l’avis de psychiatres, américains qui plus est, faut relativiser, le diagnostic a, à peu près la même valeur que ceux des haruspices de jadis...

      Cela dit ce brave garçon semble bien avoir obtenu son chromosome 21 à l’arrache.

      Maintenant, la conduite des bœufs n’a jamais nécessité les lumières d’un Prix Nobel...
      (surtout pas du niveau des dernières recrues)...


      • Arthur S Clark Joseph Kent 8 janvier 2018 09:35

        @Clocel

        Ce ne sont pas non plus les aigles qui ont sauvé le capitole, mais les ies n’ont pas empêché la « chute de l’empire romain » (ou en tous cas son déclin).

      • izarn izarn 8 janvier 2018 18:44

        @Clocel
        Effectivement faut etre d’un QI inférieur à la normale pour etre président des USA, élu à 50% par des abrutis dont le niveau est proche du néerdhantalien...Quand meme, ils n’ont pas le chromosome 22 des mongoliens, hein ? smiley (Bon ça c’est pour Erdogan)
        Vous n’etes pas un peu raciste des fois ?
        Surtout quand dans sa pompe élitiste on va voter Macron....Lui le 22 est proche...
        Le 22 à anière, bien entendu !
         smiley
        On croit rêver !


      • JC_Lavau JC_Lavau 8 janvier 2018 11:01

        Nikki Haley ? Pas dangereuse ?

        Jared Kushner ? Pas dangereux ?
        Rex Tillerson ? Pas dangereux ?
        La liste pourrait être vingt fois plus longue.

        • McGurk McGurk 8 janvier 2018 11:08

          @JC_Lavau

          * « Nikki Haley ? Pas dangereuse ? »

          Une ambassadrice n’est pas là pour discuter des ordres qu’elle a reçu, elle est là pour les exécuter point barre. Elle a été recrutée soit parce qu’elle « a l’état d’esprit requis [pour légitimer, sans conscience aucune, les conneries de Trump] » soit parce qu’elle préfère faire carrière plutôt que de se poser des questions. Je penche plutôt, étant donné le niveau pour cette fonction, la seconde option.


        • leypanou 8 janvier 2018 11:15

          @JC_Lavau
          vous auriez pu aussi citer mad dog, autrement plus cinglé que R Tillerson d’après les commentateurs.


        • McGurk McGurk 8 janvier 2018 11:04

          C’est l’un des tendons d’Achille de la démocratie en général.

          Avec peu ou aucun bagage nécessaire, on peut accéder à de hautes voire très hautes fonctions tant qu’on a été élu. Et c’est bien là le problème, parce que mettre des personnes incompétentes à des postes-clés nous plonge dans des situations dramatiques.

          Comment se fait-il que le Ministre de l’économie n’ait aucun bagage en la matière, ou bien qu’à la Défense on ait pas un militaire, ou alors un juge pour la Justice ? La plupart du temps, ils viennent des plus grandes écoles et son parachutés tranquillement.

          Aux USA, le cas de Trump est très révélateur car extrême car il ne faut pas avoir faire l’ENA pour comprendre que ce type est complètement fou et incontrôlable, quand bien même il existe des contre-pouvoirs très forts pour limiter ses actions. Personne ne peut néanmoins l’empêcher d’aller casser la gueule à un pays ou « d’appuyer sur le bouton rouge » alors qu’il n’y a aucune raison de le faire.

          En France, on a depuis Sarkozy des marchands de tapis qui ne sont plus là pour assurer une fonction et faire face à tous les problèmes qui y sont liés, mais juste pour accéder au pouvoir/l’argent et au « titre » (cf. la dernière campagne présidentielle). On a à chaque fois affaire à des personnes très intelligentes dépourvues de talent à part dans la manière de parler et embobiner les gens.

          Peut-être serait-il nécessaire d’avoir, pour des postes à responsabilité comme ceux-ci, un bilan de compétences assorti d’un examen psychiatrique afin de savoir si, effectivement, ces personnes sont capables de gouverner un pays et la vie de millions de personnes. La question en découlant serait donc : « en a-t-on vraiment envie ? ou préfère-t-on être gouverné par des barges qui tiennent notre avenir entre leurs mains ? ».


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 janvier 2018 12:19

            @McGurk

            Je pose donc la question qui vient en conclusion logique de votre intervention :
            a-t-on encore besoin de la démocratie ?

            ne devrait-on pas réserver la direction des hommes à « une élite qui prendrait bien les bonnes décisions » ?

            C’est sûr que vu comme ça, la réponse ne fait guère de doutes.


          • McGurk McGurk 8 janvier 2018 13:00

            @Olivier Perriet

            Je ne suis pas de votre avis.

            Avoir des compétences ne signifie pas forcément « appartenir à l’élite » et tout dépend des opportunités qu’on rencontre. Une personne ayant fait un cursus en économie peut très bien avoir un poste dans un ministère et pourquoi pas un jour être à sa tête.

            Dans notre pays, on a hélas la particularité de monopoliser le pouvoir et les vieilles élites restent jusqu’à épuisement - ce qui n’est généralement pas le cas ailleurs, renouvelant sans cesse le paysage politique. Et lorsqu’ils mettent la main dans l’engrenage ils deviennent accro, ne revenant plus jamais dans la « vie réelle » (politique c’est mieux payé que de trimer dans un bureau).

            Avoir une personne qui dirige un bureau mais ne sait pas de quoi elle parle est, je trouve, plutôt inquiétant. C’est, en plus du fait qu’on adore prendre les mauvaises décisions, l’une des raisons principales de l’échec de notre pays depuis plusieurs décennies.

            On ne résout pas les problèmes, on les remet à plus tard jusqu’à ce qu’ils éclatent à la tronche des Français en leur disant « Ah bin maintenant, vous n’avez plus le choix, il va falloir voter telle loi/se serrer la ceinture ». Je trouve ça irresponsable.


          • jmdest62 jmdest62 9 janvier 2018 09:22

            @McGurk
            Salut
            "Une personne ayant fait un cursus en économie peut très bien avoir un poste dans un ministère et pourquoi pas un jour être à sa tête."
            En effet et une personne experte dans la gestion des ressources humaines d’un grand groupe et la gestion des stock-options peut très bien avoir un poste dans une agence gouvernementale et pourquoi pas un jour être à la tête du ministère du travail.
            Le « truc » c’est de savoir dans quelle optique et pour quels intérêts elle utilisera son expertise.
            @+


          • McGurk McGurk 9 janvier 2018 12:26

            @jmdest62

            Oui bien sûr mais on peut se poser la question pour n’importe quelle structure.

            Un programmeur peut parfaitement bosser pour Apple, l’entreprise qui vend ses bibelots à prix d’or en se foutant de ses clients qu’elle prend pour des bœufs à consommer, ou bien participer à un projet intéressant visant à faire une très bonne application sur téléphone.


          • jmdest62 jmdest62 9 janvier 2018 12:41

            )@McGurk
            Sauf que Apple travaille pour sa pomme ( smiley ) , alors qu’un ministre est censé travailler pour l’intérêt général.
            Sacrée nuance Non ?
            @+


          • Ben Schott 8 janvier 2018 11:10

             
            Quand on veut tuer son chien on l’accuse de la rage. En Urss, on pratiquait la « psychiatrie punitive ».
             
            Quel livre ces 27 « psy », qui ne s’en tiennent qu’à des signes cliniques, auraient-ils écrit si Hillary Clinton avait été élue ?
             

             
            À l’usage des benêts.
             


            • McGurk McGurk 8 janvier 2018 11:14

              @Ben Schott

              En fait ça ne répond pas à la question de l’auteur...


            • Ben Schott 8 janvier 2018 11:26

              @McGurk
               

              Quelle question ? Trump est-il dangereux ? Dangereux pour qui et pour quoi, d’abord ?

              Mais quoi qu’il en soit je ne le saurai sûrement pas en lisant cette supercherie de livre.
               
              Trump est-il plus dangereux que le prix Nobel de la Paix Obama ou son prédécesseur, deux fauteurs de guerre notoires qui ont enfoncé encore un peu plus leur pays dans la misère, et ont d’ailleurs contribué à faire élire Trump.
               


            • McGurk McGurk 8 janvier 2018 11:33

              @Ben Schott

              Je ne sais pas...un type fou, incontrôlable (misogyne, violent, raciste, provocateur), qui préfère provoquer la misère humaine et engraisser les plus riches, frôle le conflit nucléaire mondial et agresse les autres puissances du monde...ça vous suffit ou faut-il que je continue ?


            • chantecler chantecler 8 janvier 2018 11:44

              @McGurk
              Bref représentatif de l’Amérique profonde, de ses dirigeants et des lieux de décision .
              Certes B. Obama semblait plus intelligent mais apparemment il a été contré systématiquement sur ses projets sociaux .
              Quant à H. Clinton ... !!!
              Sont pas plus chanceux que nous , les Américains .
              Mais paraît que là encore il s’agit d’une « grande démocratie » .
              Mais aux mains des lobbies .
              Comme chez nous, quoi !


            • McGurk McGurk 8 janvier 2018 12:00

              @chantecler

              * « Bref représentatif de l’Amérique profonde »

              Avec les informations qu’ils reçoivent, c’est difficile de ne pas rester con et paranoïaque. Les chaînes utilisent l’info en boucle (comme BFMTV) et diffusent des trucs terrifiants. Bowling for Columbine retranscrit d’ailleurs très bien ce système : la peur de l’« homme noir », des « pays menaçants », du réchauffement climatique, des « animaux dangereux », etc.

              * « mais apparemment il a été contré systématiquement sur ses projets sociaux .
              Quant à H. Clinton ... !!!
               »

              Logique, les piliers principaux de l’Amérique sont la violence et l’argent à tout prix.

              Tout ce qui contrarie les riches (et par là j’entends la classe dominante) est systématiquement éliminé, encore plus si on les oblige à débourser pour les autres même si cela signifie laisser des millions de gens dans la merde.

              C’est également une vue à court terme parce qu’une société qui va mieux, c’est aussi une société qui a les moyens de plus consommer et donc faire fonctionner mieux l’économie, créer du travail, etc. Supprimer un tel système revient, à long terme, à se couper l’herbe sous le pied mais j’ai surtout l’impression que ces gens-là ont le QI de Trump et ne vivent que dans l’immédiateté.


            • Arthur S Clark Joseph Kent 8 janvier 2018 12:24

              @chantecler

              « Comme chez nous, quoi ! »

              C’est plutôt chez nous que c’est comme chez eux.

              Parce que, depuis 1945, la distribution de chewing gums et de BD de cow-boys par les GI, la submersion du cinéma par Hollywood, l’importation forcée du rêve américain, la domination des entreprises américaines dites « multinationale »du marketing et du packaging, la mise en place du FMI l’application des « accords » de Bretton Wood dans l’hégémonie du dollar, tout se passe comme si les contingences que nous connaissons n’étaient que des pâles copies de ce qui se passe d’abord chez eux.

            • mmbbb 8 janvier 2018 19:49

              @Clark Joseph Kent «  la submersion du cinéma par Hollywood, » il faut arrêter de pondre des poncifs Le cinema francais subventionné dont les acteurs se tirent aux USA apres avoir ete connu ( SY Boon ) sort des chefs d oeuvre chaque semaine


            • jmdest62 jmdest62 9 janvier 2018 09:51

              @Ben Schott
              Salut
              "Trump est-il plus dangereux que le prix Nobel de la Paix Obama ou son prédécesseur, deux fauteurs de guerre notoires qui ont enfoncé encore un peu plus leur pays dans la misère, et ont d’ailleurs contribué à faire élire Trump.« 
              Bien vu !
              En fait ils sont tous aussi dangereux seulement ceux d’avant étaient plus »présentables"  : le précédent était fourbe mais élégant et policé et son prédécesseur en plus d’être alcoolo était fainéant comme un poux et a laissé faire les saloperies par les psychopathes néo-cons (Rumsfeld , Wolfovitz, Pearl )
              °
              En fait, le gvt zunien ( et tout ce qui gravite autour) est un tel panier de crabes corrompus que ce n’est pas par les infos partielles et partiales que nos chers médias veulent bien nous communiquer que l’on peut y comprendre quelque chose.
              Je crois personnellement que Trump n’est que la partie visible (que l’on veut nous montrer !!!) de l’iceberg et que tout le processus enclenché par B. Clinton en Yougoslavie va mal se terminer.
              @+


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 janvier 2018 11:15

              Se sont-ils inspiré du DSM ??? parce qu’alors il y a un sérieurx problème. L’homosexualité y étant bannie comme structure perverse, nous pouvons nous demander s’ils sont vraiment outillés. Bof, Trump est à l’image de la majorité des américains. Pas facile de se voir dans un miroir ;


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 janvier 2018 11:22

                Les américains ont définitivement banni la psychanalyse et Freud. Y verrions-nous ENFIN son grand retout. Lui qui avait écrit cette excellente analyse du Président Woodrow Wilson. Lui seul aurait eu la compétence. Mon diagnostic. Maniaco-dépressif en phase psychotique.


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 janvier 2018 11:23

                  Maniaco-dépressif avec une forte composante paranoïaque.


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 janvier 2018 12:18

                    Lire : ces fous qui nous gouvernent (et rajouterais-je : parce que nous le valons bien). 

                    Ces fous qui nous gouvernent : comment la psychologie permet de comprendre les hommes politiques
                    Livre de Pascal De Sutter

                    • Arthur S Clark Joseph Kent 8 janvier 2018 12:27

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                      je ne saurais trop vous recommander, si ce n’est déjà fait, le lecture de ce livre-là :


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 janvier 2018 12:48

                      @Clark Joseph Kent


                      « Pouvoir » suppose : déni de la castration. Donc, inévitablement,....nous avons notre lot de compromission, mensonges, mégalomanie, double-bind,...et j’en pense. Un bon système politique suppose que les postes soit limités dans le temps. Est-ce envisageable sur le plan pratique ? L’être humain est pas nature mou et fainéant. Préférant se reposer sur autrui. Jusqu’au clash.

                    • Habana Habana 8 janvier 2018 13:44

                      27 psy de quelle secte ? Ou de quel bord politique ?

                      Encore un article pour faire tourner la machine à baffes à l’encontre de Trump !!
                      Et d’entendre aujourd’hui un Macron en Chine qui veut un ré-équilibrage des échanges commerciaux avec la Chine ???? Si c’est pas du Trump recuit ça !! Et l’Europe qui continue à baisser son froc en refusant de l’ouvrir (sa gueule) !
                      Toutes ces belles salopes de bien pensants et leurs ambassadeurs (on en a un beau ici visiblement !) qui passent leur temps (et pourrissent le notre) à faire du Trump « bashing » gratuit finiront par fermer leurs grandes gueules lorsqu’il sera dit, dans 10 ans, qu’il avait finalement bien raison !
                      Moi, je n’en vois qu’un qui a les couilles d’aller à contre sens !
                      Mais après tout, le premier qui a osé dire que la terre était ronde, n’était-il pas juste un fou aliéné ?

                      • Cateaufoncel 8 janvier 2018 15:16

                        @Habana

                        "Toutes ces belles salopes de bien pensants et leurs ambassadeurs (on en a un beau ici visiblement !) qui passent leur temps (et pourrissent le notre) à faire du Trump « bashing » gratuit finiront par fermer leurs grandes gueules lorsqu’il sera dit, dans 10 ans, qu’il avait finalement bien raison !« 

                        Le plus curieux, c’est que les adeptes du Trump »bashing« sont parfaitement synchrones avec la version US de l’oligarchie politico-médiatique qu’ils dénoncent en France.

                         »Moi, je n’en vois qu’un qui a les couilles d’aller à contre sens !« 

                        C’est cela son principal »crime«  : il démontre la possibilité de ce dont on nous a essayé de nous inculquer l’impossibilité, sous l’acronyme de TINA (There is no alternative). Or, Trump est l’alternative.

                        P.S. - Pour une analyse politiquement incorrect de sa première année de présidence, un article de Guy Millière sur Dreuz.info, Un an de révolution Trump : un premier bilan.

                        A compléter par l’information suivante : le taux de chômage des afroaméricains est à son plus bas, 6.8 %, depuis 1972. Source : abcNEWS

                        On notera encore que ceux qui mettent ces excellents chiffres au compte d’Obama, sont les mêmes qui affirment que Trump »détricote« tout ce que le funeste démocrate a »tricoté" et qui prédisaient l’effondrement de l’économie et de la Bourse, en cas d’élection du Donald.


                      • Claire29 Claire29 8 janvier 2018 19:00

                        @Habana

                        Les bien pensants pourraient répondre à ces questions :
                        Est-ce que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes avant l’éléction de Trump ?
                        Est-il plus dangereux que ceux qui l’ont précédé ?
                        Est-il responsable du chaos qui a fait des millions de morts au Moyen Orient et ailleurs sur la planète ?
                        Il semble qu’il soit surtout dangereux pour les pédophiles et tous les trafiquants d’êtres humains,pas un mot dans les médias de l’ordonnance publiée le 21 décembre 2017 :
                        « Ordonnance exécutive bloquant les biens des personnes impliquées dans de graves violations des droits de l’homme ou de la corruption »
                        « MOI, DONALD J. TRUMP, Président des États-Unis d’Amérique, constatons que la prévalence et la gravité des atteintes aux droits de l’homme et de la corruption qui ont leur origine, en totalité ou en partie, en dehors des États-Unis, telles que celles commises ou dirigées par des personnes énumérées dans l’annexe à la présente ordonnance, ont atteint une telle ampleur et gravité qu’elles menacent la stabilité des systèmes politiques et économiques internationaux. Les violations des droits de l’homme et la corruption sapent les valeurs qui constituent le fondement essentiel de sociétés stables, sûres et fonctionnelles ; avoir des effets dévastateurs sur les individus ; affaiblir les institutions démocratiques ; dégrader la primauté du droit ; perpétuer les conflits violents ; faciliter les activités des personnes dangereuses ; et minent les marchés économiques. »



                      • McGurk McGurk 8 janvier 2018 19:34

                        @Claire29

                        * "« Ordonnance exécutive bloquant les biens des personnes impliquées dans de graves violations des droits de l’homme ou de la corruption »« 

                        Il est certain qu’ils ne se comptent pas dedans, sinon ils devraient s’auto-enfermer pour tous les morts en Irak, Libye et Syrie. Sans parler de cette classe dirigeante baignant dans le luxe pendant que des millions d’américains sont dans une pauvreté extrême, de cette économie à court terme rien que pour le profit qui brime à la fois les autres économies et les peuples de ces pays avec un retour en arrière (social, travail, lois).

                        Vous me faites bien marrer en évoquant »les bien-pensants« et en incluant l’idée que »Trump n’est pas plus dingue que les autres" étant donné sa connerie et sa violence.


                      • Cateaufoncel 8 janvier 2018 20:48

                        @Claire29

                        « Est-ce que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes avant l’élection de Trump ? »

                        Une analyse* qui pourrait vous intéresser - si vous comprenez un tant soit peu l’anglais,au besoin avec l’appoint Google traduction -, celle de Michael Goodwin, dans le New York Post du 6 janvier, qui se félicite chaque jour de l’élection de Donald Trump, malgré ses erreurs - qui n’en commet pas ? -,et qui explique longuement pourquoi.

                        A la fin de son énumération, Goodwin va jusqu’à émettre l’hypothèse, j’insiste l’hypothèse, qu’en cas de victoire de Clinton, le New York Times n’aurait peut-être pas sorti l’affaire Weinstein, étant donné les liens étroits existants entre le producteur et le clan d’Hillary-la-crapule (crooked Hillary, Donald dixit)...

                        * We’re still better off with Trump than Clinton


                      • Claire29 Claire29 9 janvier 2018 10:40

                        @Cateaufoncel
                        Trump a sans doute beaucoup de défauts,il est imprévisible etc. mais je pense qu’il dérange surtout ce qu’on appelle l’« État profond américain » qui met tous les moyens en oeuvre pour l’éliminer avec la complicité des médias !


                      • Cateaufoncel 9 janvier 2018 21:23

                        @Claire29

                        « Trump a sans doute beaucoup de défauts,il est imprévisible... »

                        Cela fait partie intégrante de sa stratégie. En novembre 2015, interviewé sur Fox News, il déclarait déjà, à propos de la politique étrangère des Etats-Unis : « Nous devrions être moins prévisible. Nous sommes tellement prévisible. »

                        En avril 2016, il précisait que s’il était élu président, il serait totalement imprévisible dans ses négociations avec les ennemis des Etats-Unis. Mais déjà, en 1983, dans son best-seller L’Art du Deal, il observait que l’imprévisibilité est un élément clé de la négociation.

                        On notera quand même que le petit gros de Pyongyang n’a jamais osé envoyer ses missiles à proximité de Guam, comme il l’avait annoncé, et que maintenant, c’est lui qui tente d’ouvrir des discussions avec la Corée du Sud.


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 janvier 2018 13:46

                        Corrigé : @Clark Joseph Kent


                        « Pouvoir » suppose : déni de la castration. Donc, inévitablement,....nous avons notre lot de compromissions, mensonges, mégalomanie, double-bind,...et j’en pense. Un bon système politique suppose que les postes soient limités dans le temps. Est-ce envisageable sur le plan pratique ? L’être humain est par nature mou et fainéant. Préférant se reposer sur autrui. Jusqu’au clash.

                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 8 janvier 2018 14:27

                          Moi je vous dis que ce que font les journalistes et les médias français EST SATANIQUE !


                          Depuis l’arrivée de TRUMP au pouvoir, la France n’a pas cessé de produire l’intox et la désinformation dans le but de déstabiliser les USA !

                          « L’Affaire avec les Russes » ayant avorté, la France satanique s’attaque à la personne de TRUMP et veut veut « montrer qu’il est fou » ?! 

                          Elle s’acharne chaque jour à remettre en cause tous ses engagements qu’elle avait pris aux côtés des Américains notamment au Moyen Orient et en Iran, elle essaie de montrer « qu’elle est l’amie des zzzzarrabes » dans le but d’isoler les USA !

                          La France oublie qu’elle a toujours chanté qu’elle est « l’amie d’Israël » et c’est elle avec l’Angleterre qui avaient crée ce gouffre de l’apocalypse !

                          La France oublie qu’elle était farouchement contre l’industrie nucléaire iranienne et qu’elle avait  corrompu  fait marché et l’Égyptien de l’AIEA à qui elle remis le « prix de la trahison » !!!

                          Moi je vous dis que si la France n’a pas réussi à dévaluer la religion musulmane, elle perdra aussi sa guerre contre les Américains et là... l’avenir ne sera pas rose pour la « Panthère Rose » !

                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 janvier 2018 14:52

                            Je savais que l« e mariage homosexuel » allait déboucher sur une catastrophe. L’avantage : Etonnée de rien ;


                            • Paul Leleu 8 janvier 2018 15:53

                              franchement, on s’en fiche de Trump... c’est qu’une lavette entre les mains de l’oligarchie américaine... si il fait le malin, il se fera déssouder vite-fait... 


                              donc, réponse : il n’est pas dangeureux... c’est un chapon. 

                              et son électorat est composé de ringards qui se contentent d’une bonne blague sexiste pour meubler leurs après-midi barbecue et défonce... l’Amérique de la débandade... le centre du Monde est à Pékin, et les ricains n’y changeront rien... le transfert se fait lentement mais surement. 

                              • izarn izarn 8 janvier 2018 17:55

                                Trump est surtout dangereux pour les cons...
                                On prends 10 psys charlatans sur 990 autres et on raconte des salades paranoiaques sur Trump...
                                C’est d’un basique ! C’est pathétique, meme que sur Agoravox on sorte de telles aneries...
                                Effectivement la moitié des américains sont tellement débiles « déplorables » qu’ils ont voté Trump...
                                Non ; ils n’ont pas vu que Trump était un évadé d’un hopital psychiatrique....
                                C’est con hein ?
                                Y sont betes ces amerloques c’est pas possible ! Nous, on a élu Macron, lui au moins est trés zintilligent !
                                 smiley  smiley
                                Un conseiller de François Hollande !
                                La classe, Aldo !


                                • izarn izarn 8 janvier 2018 17:58

                                  @izarn
                                  Bon, quand tu vois Ivanka et la douce moitié de Macron, tu te demandes ou sont les dingos....
                                  Okay ?


                                • izarn izarn 8 janvier 2018 18:00

                                  @izarn
                                  Oui Ivanka est sa fille....Ou est la fille de Macron ???


                                • izarn izarn 8 janvier 2018 18:01

                                  @izarn
                                  Parfois je me demande si Tump n’est pas Bragon et Invanka Pelisse....


                                • Massada Massada 8 janvier 2018 18:07

                                  Je pense que Poutine possède des dossiers sensibles sur Trump.
                                  La politique très faible de Trump en Syrie ne peut s’expliquer que par un chantage de la Russie sur la personne de Trump.



                                  • Hurricane Hurricane 8 janvier 2018 22:58
                                    Donald TRUMP a retiré les USA de l’accord perfide de Paris qui n’a rien à voir avec l’écologie, l’environnement et d’une façon général le souci majeur de humanité !
                                    Donald TRUMP a retiré les USA de la minable Unesco parisienne qui dépense l’argent des peuples dans le classement et dans la restauration des vieilles casseroles françaises !
                                    Donald TRUMP a compris que les criminels, les vautours, les terroristes, les barbares européens, responsables de l’abcès au Moyen Orient, ne veulent pas la PAIX EN PALESTINE ! 
                                    Ce n’est pas un hasard si les Etats Unis de Donald TRUMP, de la NASA, de la Science et de la Technologie refuse de suivre la France dans son projet minable qui consiste à leurrer les pays imbéciles sur la question du Climat !


                                    • phan 9 janvier 2018 07:42

                                      La Trump Tower de New York en feu : va t elle s’effondrer comme la tour n°7 ? (Oussama pas l’air solide ces tours-là !)


                                      • zygzornifle zygzornifle 9 janvier 2018 08:24

                                        Macron se prend bien pour le nombril de monde alors qu’il s’est trompé de trou .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès