• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Trump, et la baisse spectaculaire du chômage aux USA

Trump, et la baisse spectaculaire du chômage aux USA

Une vague d'optimisme a balayé le monde des affaires américaines... De France on ne se rend pas compte a quel point la baisse du chômage dans ce pays est spectaculaire.

De nouvelles usines, de nouveaux équipements et des mises à niveau d'usines qui stimulent la croissance économique, stimulent la création d'emplois et augmentent les salaires de manière significative.

Les média Français souffrent du prisme du Trump Bashing et refusent de reconnaître à quel point aux USA la situation actuelle est meilleure aujourd'hui qu'elle ne l'était il y a un an sous Barack Obama.

Malgré tout le déni des 90% de journalistes de gauche Français, voici le résultat brut de la politique Intérieure sur l'embauche dans ce pays :

Le taux de chômage nominal officiel est descendu à 4,1%. Il a diminué de 2% au cours de la seule dernière année.

C'est le plus bas depuis 17 ans. Aux USA comme en France il faut prendre les références des chiffres du chômage avec prudence, car de nombreux Américains ont dû prendre des emplois de subsistance et/ou ont renoncé à chercher du travail au cours des dernières années. Le U-6 par contre est très intéressant. 

Le taux de chômage réel U-6 est à 8,1%. (Le U-6 est le taux non-retravaillé statistiquement incluant tous les types de classes de gens comptabilisés au chômage) un chiffre incroyablement bien meilleur que son sommet de 17% sous Barack Obama.

Le chômage a diminué pour les travailleurs dans tous les niveaux d'éducation. Parmi les diplômés du secondaire qui n'ont jamais fréquenté l'université et qui ont 25 ans et plus, il a atteint son plus bas niveau. Le Bureau of Labor Statistics indique que le taux de chômage des travailleurs noirs et hispaniques a chuté au plus bas depuis 1972. C'était il y a 45 ans ! Des générations complètes de défavorisés n'avaient jamais connu une telle demande d'embauche et le plein emploi.

Les personnes dépendantes de "food stamp" ont diminué de plus de 2 millions en 2017. Les « food Stamp » sont des bons d'achat à échanger dans les commerces alimentaires pour les personnes et familles à faible ou aucun revenu, les migrants et les étudiants vivant dans le pays pour se nourrir.

L'économie, revitalisée par l'enthousiasme des perspectives d'avenir, se développe à nouveau. L’indice de confiance des consommateurs du Conference Board est à son plus haut niveau depuis 17 ans et l'Indice des perspectives de l'Association nationale des manufacturiers est à sa moyenne annuelle la plus élevée de son histoire.

La Federal Reserve Bank d’Atlanta a publié une estimation de la croissance du PIB 2018 d'un taux de 5,4%. Comme dans les années glorieuses. 

Les commandes de fabrication et la production sont les plus fortes depuis 2004.

Même le journal expert en misérabilisme, de gauche, le New York Times a dû admettre : « Une vague d'optimisme a balayé les chefs d'entreprise américains et commence à se traduire par des investissements dans de nouvelles usines, équipements et mises à niveau d'usines qui stimulent la croissance économique, stimulent la création d'emplois. et peut enfin augmenter les salaires de manière significative. "(On ne peut qu'imaginer les grincements de dents qui ont eu lieu avant de publier cette seule phrase.)

Les perspectives de croissance continue sont suralimentées par le passage républicain de la réforme fiscale. La baisse de l’impôt sur les sociétés de 38 à 21% et la fin de centaines de niches fiscales. La réforme Trump est une réduction fiscale de 1,5 milliard de dollars en réductions d'impôt dont 60% reviendra indirectement aux familles. La nouvelle déclaration fiscale pour tous les habitants va maintenant ne tenir que sur une seule page.

Selon les estimations les plus récentes du Département du Trésor, 90% des personnes verront, dès février 2018 une augmentation de leur salaire net. Une autre étude conclut que plus d'un million de travailleurs recevront des augmentations de salaire en 2018.

Les entreprises ont commencé à anticiper la baisse de l’impôt sur les sociétés de 38 à 21%. 300 entreprises ont annoncé des augmentations de salaire, des primes

Voici quelques extraits dans la liste que vous pouvez parcourir : lien

AT & T a annoncé qu'elle donnerait des primes de 1 000 $ à plus de 200 000 de ses employés non cadres, et qu'elle investirait 1 milliard de dollars dans ses réseaux américains.

Alaska Airlines primes de 1000 $ pour 22 000 employés.

Walmart, l'un des plus grands employeurs du pays, augmente salaires, primes et avantages société.

Wells Fargo et Fifth Third Bancorp se sont engagées à augmenter leur salaire minimum à 15 $ l'heure. 

Comcast a annonçé des primes de 1000 $ à plus de 100 000 employés. 

Boeing a déclaré qu'elle va donner 300 millions de dollars dans des entreprises caritatives et des investissements dans la société civile.

Le PIB a atteint 3% au cours des deux derniers trimestres de 2017. (Au cours des 32 trimestres de la « reprise » d'Obama, il n'a enregistré que deux fois un PIB de plus de 3%).

Les entreprises américaines ont créé plus de 1,7 million de nouveaux emplois, dont près de 160 000 emplois manufacturiers et 58 000 autres emplois dans l'exploitation minière et l'exploitation forestière. L'extraction de pétrole et de gaz dont la réglementation anti-libérale interdisait l'exportation a été ouverte.

En décembre, 1,5 million de barils ont été exportés hors des États-Unis. La guerre des prix avec les pays producteurs de l'OPEP qui devait mettre l'industrie pétrolière des gaz de Schiste Américaine à genoux a fait l'inverse. Elle a stimulé l'innovation, les embauches et les seuils de rentabilité ont étés abaissés. Le tribulations à la baisse de l'OPEP, n'ont servi qu'a mettre les pays de l'OPEP dans la difficulté.

Les salaires ont progressé en taux annualisé de 2,9%, soit le rythme le plus rapide en plus de huit ans. Une plus grande partie est liée à la concurrence. Comme de plus en plus d'entreprises sont en concurrence pour l'embauche sur le marché du travail ou de moins en moins de travailleurs sont au chômage, en payant des salaires plus élevés, il font tout pour garder des salariés qui peuvent trouver un emploi immédiatement sur le marché.

Au 1er janvier, les accords patronaux devant l’embellie du marché ont augmenté le salaire minimum dans 18 états.

L'abolition des réglementations restrictives de l'interventionnisme d'état les 10 industries les plus réglementées a profité au marché de l'emploi.

La croissance économique est stimulée par les réductions record des réglementations gouvernementales et de nouvelles mesures de responsabilisation. L'administration Trump élimine 22 règlements pour chaque nouveau créé.

 

En résumé, Trump est un nationaliste libéral. Si son programme nationaliste est critiquable, la baisse des impôts, la baisse des réglementations et le moindre interventionnisme d'état qui représente sa partie libérale montre que pour l'emploi Trump a fait des bons choix.

Cameron en Angleterre avait appliqué une politique similaire lorsqu'il était arrivé au pouvoir et réduit le chômage Anglais drastiquement.

En France chaque politicien fait semblant de se soucier du bien-être du peuple en pondant une nouvelle loi de taxes chaque jour pour n'importe quel prétexte. On vous prétend que la lutte contre le chômage est la priorité, mais on s'occupe du Nutella et pour éviter la fable d'une apocalypse climatique, on distribue des ampoules LED gratuites sans compter, à des opportunistes pour les revendre "pas gratuitement" sur « leboncoin ».

En France copier une politique économique libérale qui fonctionne, en plus celle de l'épouventail à bobos "Trump" .... Quelle horreur pour nos technocrates, et nos intellos Keynésiens. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.84/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • Massada Massada 3 février 2018 16:51
    Merci pour cet article monsieur Spartacus
     
    Quelle lecture rafraîchissante ! dans ce site ou le mensonge mahométan et gauchiste est omniprésent.

     


    • Gatling Gatling 3 février 2018 17:11

      @Massada

      Merci de ne pas mettre de l’huile sur le feu ..... smiley

    • Pere Plexe Pere Plexe 3 février 2018 20:15

      @Massada
      ...qu’une caricature de libéral fasse l’apologie du protectionnisme de Trump ne vous semble donc pas hautement comique ?


    • mmbbb 4 février 2018 10:11

      @ Pere Plexe c ’est en effet assez comique Mais on ne peut pas reprocher a Trump de vouloir defendre les interets des americains , On ne peut pas reprocher sa franchise notamment sur les accords de Paris . Nous, nous jouons les prudes en oubliant que la quasi totalite des objets manufacturés sont importés Et lorsque nous les achetons, nous nous soucions guere de la condition des ouvriers de l absence de normes et de la pollution produite par les usines de ces pays tiers Il est vrai que mille morts au Bangladesh dans une usine de congection n est qu une statistique . Donc nous avons différer le problème et nous voulons donner des lecons C’est malhonnête intellectuellement Trump a le merite de remettre les choses a plat Je reve d un TRUMP francais et non pas de president, toutou de Merkel tel MACRON , sachant defendre nos intêrets et ne bradant pas notre industrie .


    • pemile pemile 4 février 2018 20:26

      @kelenborn

      Il vous a répondu ICI

      C’est dommage que l’article soit bloqué, car les articles de spartanus sont si marrants c’est comme regarder Mr Bean .


    • Armelle Armelle 5 février 2018 10:06

      @totrob
      ça respire l’intelligence par chez vous...et le rire jaune...


    • Spartacus Spartacus 5 février 2018 10:23

      @totrob

      L’insulte du pseudo, un comportement puéril.
      Triste gens qui confirment la théorie de la tyrannie des communs....

      Quand quelque chose est collectif, les gens se comportent de manière irresponsable..
      Ici en mal polis...

    • jacques 5 février 2018 12:43

      @Spartacus
      « Triste gens qui confirment la théorie de la tyrannie des communs.... »
      personne n’oblige le gigantesque spart à publier ici.


    • Spartacus Spartacus 5 février 2018 14:40

      @jacques


      Personne n’oblige a insulter les contradicteurs.
      Ni d’autres a défendre l’indéfendable par corporatisme idéologique...  smiley


    • V_Parlier V_Parlier 5 février 2018 15:09

      @Pere Plexe
      « .qu’une caricature de libéral fasse l’apologie du protectionnisme de Trump ne vous semble donc pas hautement comique ? »
      En effet, il nous fait un récapitulatif intéressant des résultats de Trump mais avec la mauvaise conclusion : Les relatifs succès ne seraient dus qu’au volet « libéral » du programme, tiens donc.


    • McGurk McGurk 5 février 2018 20:29

      @totrob

      Il déguise simplement ses pensées réactionnaires par de belles phrases.


    • France Républicaine et Souverainiste France Républicaine et Souverainiste 3 février 2018 16:58

      Si Che Guevara voyait ça ! Mais il est vrai qu’il n’a jamais travaillé, en bon gauchiste...


      • Gatling Gatling 3 février 2018 17:13

        Incroyable fermer les frontières et faire revenir les entreprises au bercail favorise l’emploi !!!  smiley


        • benyx 3 février 2018 19:27

          @Gatling
          Eh oui, c’est le contrôle des marchés par l’état qui va créer l’emploi, bref une politique keynésienne, n’en déplaise à l’auteur qui voit des socialo-communistes partout ! Un jour il comprendra peut-être que Keynes était un libéral modéré...


        • Pere Plexe Pere Plexe 3 février 2018 20:20

          @Gatling
          et c’est l’apôtre du libéralisme qui est fier de la démonstration !


          l’andouille n’a pas compris que ça invalide complètement ses croyances et son discours.

        • mmbbb 4 février 2018 10:32

          @benyx c’est marrant Spart fait l apologie de Trump en oubliant que celui ci fait une politique peu ou prou dirigiste en donnant a l etat le levier d une politique keynesienne ( ce qu avait fait Roosevelt ) et ce même Spart vient nous rebattre les oreilles ad nauseam que l intervention de l Etat c est pas bien, que la fermeture des frontières c est pas bien , que la preference nationale c est pas bien ( l Amerique avec leur avion fer a repasser F 35 dont le cout de developpement avoisine les 380 milliards de dollars priviligie neanmoins leurs industries et coulent au passge la defense europenne . Le développement de cet avion est un non sens economique ), c est pas bien chez nous ha les vilains marxistes dirigistes en France , mais bon Trump en bon americain est un pragmatique et se fout comme de sa premiere vetole des theories économiques . Il n y a que SPAR pour ratiociner a ce sujet . N est ce pas Trump qui a sommer Apple de rapatrier ses usines aux USA ? Si ce n est pas du dirigisme, donnez moi un autre mot . Spar n est pas a une contradiction pres Mort de rire comme le dise les « jeuns des banlieues  » En revanche, j approuve Trump , il ne s emmerde pas comme nos intellos et privilégie les intérêts de son pays tandis que notre elite brade notre pays  


        • Spartacus Spartacus 5 février 2018 10:45

          @mmbbb


          La déréglementation de la bureaucratie sont des politiques libérales au sens Français (en anglais « libertariennes »)...
          Pour Apple, c’est l’adoption de la réforme fiscale qui de la suppression de la taxe sur les profits des entreprises américaines réalisés à l’étranger qui la fait.
          Le retour d’une fabrication de Apple aux USA c’est du marketing effet d’annonce pour son 1er marché et pour coller à l’air du temps....

          Le fait de libérer la vente du pétrole à tous les pays.
          La fin des réglementations qui entravent les libertés de concurrence ou d’implantation ou de marché sont des politiques libérales...
          Trump a dans ce sens plus libéralisé que jamais. Sa réforme fiscale est a ce titre unique.

          Il faut bien se rendre compte que la réglementation, la bureaucratie anti-libérales sont les piliers de mise en chômage de nos sociétés..





        • moderatus moderatus 3 février 2018 17:20

          Bonjour Spartacus,

          ET oui des vérités sont bonnes à dire surtout si elles vont à l’encontre d’un lynchage médiatique
          honteux.
          heureux que deux article en même temps essayent de renverser certains tabous etbrétablissent la vérité ds chiffres.
          Bonne route Spartacus.


          • Pere Plexe Pere Plexe 3 février 2018 20:26

            @moderatus
            La vérité.. ?

            Laquelle ?

            L’auteur nous bassine depuis des années sur les bienfaits du libéralisme de la mondialisation du libre marché.
            Et aujourd’hui il fait la démonstration que mettre des barrières, des frontières est efficace. 

          • mmbbb 4 février 2018 15:47

            @ moderatus je releve cette phrase de Spar «  Si son programme nationaliste est critiquable ... » non Trump fait marche arrière sur un libéralisme mondial débridé . Spart est de mauvaise foi , de trop mauvaise foi Comme le disait lenine un pas en avant deux pas en arrière c est ce que fait Trump . Quant au gaz de schiste , le procéde d ’extraction est polluant mais bon cela les amercains s en foutent un peu Quant aux bons a echanger « les foods stump » , au moins Spart ne cache pas la réalité Premier pays a avoir le plus gros budget milititaire du monde et incapable d enrayer la misere . Quant a nous Spart est myope, ce sont les liberaux qui ont vendu et saccager l industrie Nul doute que si Allthom, avait ete américain , Trump aurait mis un droit de veto et cette usine n aurait pas ete vendue . Quant a nous nous n avons pas la meme histoire, et il est evident que nos droits acquis n ont pas ete donné ,, ils ont ete arrachés . Il y a tres peu de patron francais donnat une partie de leur fortune Un point sur lequel je suis d accord avec Spart c ’est l oligrchie administrative francaise qui ne rend jamais de compte et qui prend des decisions hasardeuses AREVA par exemple coulé par Lauvergeon


          • Choucas Choucas 3 février 2018 17:24

            Alibis des mondialistes :
             
            Démocrates : vertus sociétales, gouines, pédérastes, mexicains, noirs, biobio, nature, c.a.d « jouer au foot avec petits colons noirs », « Oradour » et “make the planet great again”
             
            Républicains : vertus religieuses
            (le “sifflet infrason des chiens blancs”) avortement, créationnisme, mission américaine universel, Israël, racisme, etc.
             
            Trump : recentrage sur le social américain, chômage, délocalisations, et divisions de réserve du Capital passant le mur.
             
            75% de blancs = divide et impera pas encore fait = Trump l’improbable anti-système = démocratie encore possible = démocratie demande mono-culturelle (Todd !)
             
             
            Ainsi le vote de la ceinture de rouille, et certains noirs, des souchiens en fait aux US, ne sont pas dupes du discours gogochon mondialiste vertueux, ils s’abstiennent.
             


            • Choucas Choucas 3 février 2018 17:29

               
              Trump exige de Foxconn (Taïwan) de rapatrier des usines de montage d’électronique aux US,
               
              mais avec des robots IA, moins chers que les colons surpondeurs !
               
              FOXCONN VA UTILISER UN MILLION DE ROBOTS IA avant 3 ans AUX US
               
              BOOBALAND VA LUI IMPORTER UN MILLION DE BOUBOUS ET BARBUS...
               
              (plus chers et qui se reproduisent pour plus chers, sans compter les kalachs, béton hlm, chômage, deal...)
               
              25% D’ACTIFS POTENTIELS NON ACTIFS ,
              30% EN EXCLUANT SECTEUR PUBLIC
              BIENTÔT 50% !
              PLUS DE TRAITE NÉGRIÈRE ! SOUMIS ! VITE  !
               
              https://www.reuters.com/article/us-foxconn-robots/foxconn-plans-to-use-1-million-robots-in-3-years-idUSTRE77016B20110801
              http://www.slate.com/blogs/future_tense/2017/07/27/the_wisconsin_foxconn_pl ant_will_be_staff_by_robots.html
              https://www.theguardian.com/technology/2012/nov/08/foxconn-plan-factories-us-america
              https://www.roboticsbusinessreview.com/manufacturing/are_foxconns_robots_com ing_to_america/
               


              • Spartacus Spartacus 5 février 2018 10:52

                @Choucas
                En 2013 Foxconn avait déjà promis d’investir 30 millions de dollars qu’ils n’ont jamais réalisé.


                Aujourd’hui ils promettent 10 millions, soit 3 fois moins que la promesse de 2013..
                Le projet est très vieux et doit de toute façon se faire un jour.
                Mais quand ? Les promesses sont faites pour ceux qui y croient....Mais les politiciens ne le disent pas.

              • Choucas Choucas 3 février 2018 17:35

                Ce retour de la démocratie est heureusement impossible en UE (plan Coudenhove-Kalergi pour un empire au troupeau d’esclave multiethniqués), l’EuroReich est en route !

                C’est une structure de pouvoir mondialisé qui est responsable de ces décisions économiques qui ont volé la classe des travailleurs, dépouillé notre pays de sa richesse, et placé l’argent dans les poches d’une poignée de grands trusts et lobbies politiques.
                 
                Ils ont dépecé ces villes, et ont accaparé leurs richesses. Ils ont délocalisé nos emplois, qui ne reviendront jamais, sauf si je suis élu président !
                 
                Hillary Clinton rencontre secrètement des banques internationales pour comploter à la destruction de la souveraineté américaine, afin d’enrichir ces puissances financières mondialisées, ses amis des intérêts particuliers, et ses donateurs.
                 
                Les élites et leurs zélateurs des médias vont contrôler cette nation par des moyens qui sont très bien identifiés. Quiconque défie leur main basse est qualifié de sexiste, ou de raciste, ou de xénophobe, et de moralement dégradé.
                 
                Trump


                •  Christian Ratatouille 3 février 2018 19:54

                  Alors que banquiers et dirigeants se retrouvent à Davos, des milliardaires de la Silicon Valley rêvent de créer des îles artificielles indépendantes des États. Et leur permettant d’échapper aux conséquences du changement climatique. Ils discutent avec la Polynésie française pour implanter la première expérience.
                  https://reporterre.net/Des-milliardaires-revent-d-iles-artificielles-pour-echapper-au-rechauffement

                   on s’achemine inévitablement vers une fin du dollar à ce qu’il semble mais il ne faut pas vendre la peau de l’ours trop tôt même si les USA perdent leur avance dans l’innovation, désormais derrière la Corée du sud, la Suède, Singapour, l’Allemagne, la Suisse, le Japon, la Finlande, le Danemark, la France et Israël ! De même, pour les publications scientifiques, les États-Unis sont talonnés par la Chine.


                  • Christian Labrune Christian Labrune 3 février 2018 21:33

                    @Spartacus

                    Article extrêmement intéressant, surtout pour ceux qui, comme moi, n’entendent pas grand chose à l’économie. Je voyais bien que la catastrophe prophétisée par les démocrates n’avait pas eu lieu, mais je n’avais pas noté tous ces chiffres que vous nous rappelez opportunément et qui sont fort éclairants.

                    Je suis plus attentif à la politique extérieure des Etats-Unis. S’il n’y avait ce manque de fermeté vis-à-vis du Mussolini des Turcs, je la trouverais extrêmement satisfaisante et propre à restaurer bien des équilibres au Moyen-Orient.

                    Bref, après une année de contestations intérieures pénibles et débilitantes, il se pourrait bien que l’Amérique soit en passe de retrouver le chemin de son ancienne grandeur. On ne peut pas en dire autant de notre France désormais bien sénile malgré le rajeunissement de son personnel politique. C’est certainement ce qui s’appelle retomber en enfance.
                     


                    • Tall Tall 3 février 2018 22:10

                      J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour les climato-sceptiques ( ceux pour qui le CO2 n’est pas un gaz à effet de serre et qu’on en produit fort peu )

                      La bonne : les prévisions du Giec se sont toutes révélées inexactes.
                      La mauvaise : en réalité, la cata naturelle en cours a été largement sous-estimée
                       
                      Enfin, dernière « bonne » nouvelle : les dirigeants du monde n’en ont rien à fiche, d’autant que ça arrange plutôt les économies du nord ce truc, grâce à l’accès facilité à de vastes ressources pétrochimiques dans le grand nord et l’ouverture annuelle + longue de l’océan arctique.

                      • popov 4 février 2018 07:07

                        @Tall

                         
                        Bonjour
                         
                        J’ai une nouvelle rafraîchissante : l’activité solaire va passer par un minimum (minimum de Maunder) en 2030. Le dernier minimum de Maunder (le phénomène est cyclique) a coïncidé avec le début du mini age glaciaire du moyen-âge.



                      • berry 4 février 2018 08:00

                        @Tall
                        Le réchauffement dont vous parlez est récent et tout relatif, en fait le climat se refroidit depuis 7 000 ans.
                        https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/cop-23-en-realite-le-climat-se-198667


                      • Tall Tall 4 février 2018 10:07
                        popov et berry

                        La vitesse du réchauffement est sans précédent ... c’est du brutal !
                        Il n’y a que les super-volcans capables de ça ... sauf qu’eux s’arrêtent ...
                        Les phénomènes que vous évoquez sont beaucoup + lents

                      • sophie 4 février 2018 10:07

                        @Tall
                        encore un retour ?


                      • popov 4 février 2018 12:19

                        @Tall 

                        La vitesse du réchauffement est sans précédent ... c’est du brutal !

                        Vous avez des références ? 

                        En même temps, ce serait plutôt bien pour l’Europe. Plus besoin d’importer des bananes ou du cacao. Et plus besoin de chauffage en hivers.

                        Quant aux volcans, ils ont un effet rafraîchissant sur le climat : les poussières en suspension dans l’atmosphère absorbent une partie de la lumière solaire et ré-émettent cette énergie sous forme infra-rouge, la moité vers la terre et l’autre moitié vers l’espace.


                      • Tall Tall 4 février 2018 16:07

                        @popov


                        Tapez « vitesse du réchauffement climatique » dans google, et vous vous ferez votre idée

                        Pour les super-volcans, ils illustrent surtout le fait que de fortes émissions de gaz dans l’atmosphère n’est pas sans impact sur le climat. Ils montrent que l’atmosphère est loin d’être infinie. Il y a juste qu’avec eux, ça ne dure pas.

                        En même temps, ce serait plutôt bien pour l’Europe.
                        Ben oui ... et c’est que pensent les russes et les chinois aussi.
                        Et c’est pour ça qu’on va bientôt allègrement dépasser le panneau « Trop tard ! »
                         
                        Une lourde menace au long terme avec des avantages à court terme, c’est le piège à con parfait pour l’esprit humain.
                         
                        Les actionnaires attendent leurs prochains dividendes, les politiques les prochaines élections et le peuple son salaire/pension/alloc de fin de mois.
                        Et si des scientifiques gueulent de trop, on leur donnent des Nobel.
                         
                        Comme ça, tout le monde est content, et en attendant : elle chauffe !

                      • antiireac 3 février 2018 22:37

                        Un article qui remet les pendules à l’heure 

                        Oui les E-U sont encore une puissance dominante malgré les pronostics des gauchos qui prévoyaient la fin de ce pays depuis les torches culs de Marx, pays qui a déjà tant démontré par le passé.
                        Eh oui il faut encore le répéter que ce pays est le seul pays au monde et dans l’histoire humaine qui mérite la dénomination de révolutionnaire

                        • pipiou3 4 février 2018 12:26

                          @antiireac
                          Tu as des problèmes de pendule ... smiley


                        • V_Parlier V_Parlier 5 février 2018 15:18

                          @antiireac
                          « ce pays est le seul pays au monde et dans l’histoire humaine qui mérite la dénomination de révolutionnaire »
                          Pour moi ce n’est pas un compliment, même si le qualificatif peut s’envisager d’une certaine manière.


                        • pipiou3 4 février 2018 01:51

                          C’est gonflé d’attribuer ces chiffres à Trump : le dernier trimestre de d’Obama en 2016 le PIB augmentait sur un rythme annuel de +4% ; le dernier trimestre de 2017 (Trump) vient d’être révisé à +2,6%

                          Quant au chômage, le premier mandat d’Obama a commencé à plus de 12% de chômage suite à une petite crise inconnue de l’économiste Spartacus smiley
                          Au début du mandat Trump le chômage était redescendu à 4,7% ; maintenant il est à 4,1% ...
                          Pas de quoi en faire un plat, Mister Spartacus.

                          Clairement Trump a hérité d’une économie en haut de cycle alors qu’Obama commençait avec une économie à la limite de la crise de 29.

                          Et Macron : il a fait le plus fort PIB annuel en 10 ans, un génie ?  smiley
                          Non vraiment si Spartacus essaie de nous vendre un Trump frelaté c’est qu’il a un bénéfice à en retirer.


                          • pipiou3 4 février 2018 12:24

                            @pipiou3
                            Comme souvent ici on moinsse des chiffres objectifs ...


                          • pipiou3 4 février 2018 22:31

                            @kelenborn
                            Bon ben tiens de nouveaux chiffres !... sans doute parce vous vous êtes rendu compte que les chiffres de Spartacus ne tenaient pas la route, ç’aurait été honnête de le dire.

                            Au fait pourquoi 2006 et pas 2009 ? Pourquoi l’Europe à 28 et pas la France.

                            On est d’accord, en cherchant bien on arrivera à trouver un chiffre qui prouvera que Hollande est le meilleur président de ce début de siècle  smiley


                          • Garibaldi2 4 février 2018 05:19
                            Déja en septembre 2015 ...
                            ’’Le 4 septembre dernier, le Bureau of Labor Statistic (BLS), entité du Département du Travail des Etats-Unis, a publié des chiffres de l’emploi qui semblent confirmer la bonne santé économique du pays : avec un taux de chômage de 5,1 % en août, le marché du travail outre-Atlantique paraît plus dynamique que jamais.

                            Mais cette donnée est contestée par certains analystes à cause de son mode de calcul et entre de plus en contradiction avec d’autres indicateurs. En se fondant d’une part sur le taux de participation aux Etats-Unis et d’autre part sur la relation historique qui lie l’évolution du nombre de bénéficiaires de bons alimentaires (les fameux Food Stamps) au nombre de chômeurs, il est possible de réaliser une estimation d’un taux de chômage davantage corrélé avec la situation réelle de l’emploi aux Etats-Unis.

                            1) Taux de participation

                            Le taux de participation est défini comme suit :

                            Le BLS utilise la notion de "population civile non-institutionnelle" qui correspond à la population âgée de plus de 16 ans, non militaire et qui n’est pas en prison/hôpital psychiatrique/maison de retraite.

                            Voici ce taux depuis 1990 :

                            Deux constats peuvent être dressés à partir du graphique ci-dessus :

                            1. entre 1990 et 2008, le taux de participation a peu varié et a oscillé entre 66 % et 67 %.

                            2. après 2008, le taux de participation s’est mis à chuter continuellement jusqu’à atteindre 62,6 % aujourd’hui. Cela signifie qu’il y a une part croissante d’inactifs dans la population en âge de travailler. Donc, s’il y a effectivement de plus en plus d’Américains qui ne travaillent pas sans pour autant apparaître dans les chiffres du chômage, c’est simplement parce qu’ils sont comptabilisés comme inactifs et pas comme chômeurs. Ainsi, le taux de chômage baisse mais en parallèle le taux d’inactivité augmente.

                            Quel serait alors le taux de chômage aux Etats-Unis si ces inactifs avaient gardé leur statut de chômeurs ?

                            Voici les données actuelles concernant le marché du travail :

                            - population en âge de travailler : 251 096 000

                            - travailleurs : 149 036 000

                            - chômeurs : 8 029 000

                            Maintenant, si on calcule la moyenne des taux de participation entre 1990 et 2008, on trouve 66,3 %. Donc, si le taux de participation actuel était de 66,3 % (au lieu de 62,6 %) et que les données « travailleurs » et « population en âge de travailler » étaient les mêmes qu’aujourd’hui, alors le nombre de chômeurs serait non pas de 8 029 000 comme le BLS l’affirme mais de 17 440 648, ce qui correspond à un taux de chômage de 10,5 % (soit plus du double du taux officiel).

                            Mais pourquoi certaines personnes renoncent à chercher un travail ? Une explication souvent avancée pour justifier cette hausse des inactifs au détriment d’une hausse des chômeurs est que de plus en plus d’Américains, découragés par la situation du marché du travail, ne font plus de démarches actives pour trouver un emploi et ne sont donc plus comptabilisés comme chômeurs. Ce phénomène de découragement peut par exemple être illustré par le fait que le taux de chômage de longue durée (> 27 semaines) ait atteint des sommets dans la période récente et que, malgré une diminution depuis 2012 (qui est normale puisque de plus en plus de personnes arrêtent de chercher du travail), il est toujours historiquement très élevé : ...’’

                            Le reste est sur : http://www.economiematin.fr/news-etats-unis-taux-chomage-travail


                            • Garibaldi2 4 février 2018 05:22

                              Les formules de calcul et les graphiques sont visibles dans l’article dont je donne le lien.


                            • Laulau Laulau 4 février 2018 09:37

                              @Garibaldi2
                              Et oui, le pourcentage de chômeurs dépends surtout de la manière de le calculer. En Europe, si l’on considérait comme chômeurs le gens qui vivent dans la misère parce qu’ils ne peuvent travailler à plein temps, certains « bons élèves » comme l’Allemagne et les Pays Bas se retrouveraient en queue de peloton.


                            • Garibaldi2 5 février 2018 01:54

                              @Laulau

                              Ce qu’à créé l’Allemagne, c’est surtout une énorme masse de nouveaux pauvres : job à 1 euro, temps très partiel, ...


                            • Spartacus Spartacus 5 février 2018 11:01

                              @Garibaldi2
                              Donner un chiffre sur le chômage est toujours compliqué..

                              Ils sont de toute façon contestés.
                              Je vous ai donné les chiffres U-6 pour prendre plusieurs références...

                              Voyez la tendance de chacun d’eux, ils montrent un vrai décollage. 
                              Comme le décollage de la baisse par Cameron en Angleterre lorsqu’il a réformé.

                            • Jean Keim Jean Keim 4 février 2018 08:35

                              Quand l’économie va bien les hommes vont bien, quand le chômage baisse tout le monde gagne décemment de quoi vivre dans des conditions de travail satisfaisantes, quand les actionnaires touchent des dividendes en progression la pauvreté diminue, quand le très riche est moins imposé par le fisc il redistribue généreusement sa prébende, je continue ou j’arrête là... l’auteur vous ne vivez pas dans le monde réel.


                              • Spartacus Spartacus 5 février 2018 11:22

                                @Jean Keim


                                Hélas, je vous plaint de croire que le commerce est un jeu a somme nulle.
                                Je vous plaint d’être en économie socialiste.

                                Je vous plaint de ne pas comprendre comment fonctionne une entreprise et la dynamique du capital.
                                Je vous plaint de rêver de l’argent du riche, au lieu de compter sur votre contrat de travail.

                                Les salaires sont fonction du contrat de travail, pas de ce qu’ont dans la poche les actionnaires...
                                Comparer la taille des torchons, et des serviettes ne donne pas la taille de la nappe de la table.

                              • Jean Keim Jean Keim 8 février 2018 22:40

                                @Spartacus
                                C’est bizarre comme vous fournissez le bâton qui pourrait vous battre si celui qui le tient en manifeste le désir.

                                Vous me plaignez d’une chose qui ne m’occupe pas l’esprit, pour vous on ne peut s’exprimer que par le truchement d’une idéologie, c’est votre cas, le capitalisme est votre dogme et votre bréviaire. 
                                Je ne jalouse pas l’argent du riche, je vois clairement l’argent comme un cancer qui envahit toutes les activités, tout doit avoir un prix et rien ne saurait échapper à la main mise de l’économie sur tout ce qui peut être privatisé.
                                Vous dites, et c’est là que se trouve le bâton, que le salaire est fonction du contrat de travail, pas de ce qu’ont dans la poche les actionnaires, les salaires ne sont-ils pas pourtant ce qui reste quand tout le monde c’est grassement servi ?
                                L’économie crée et entretient le chômage, quand les chômeurs sont légions, les salariés ne sont pas exigeants sur ce qu’on leur propose, le chômage a ceci de remarquable qu’il est de plus en plus supporté par la collectivité mais les profits sont toujours de plus en plus accaparés... alors de deux choses l’une, soit votre idéologie économique vous rend aveugle, soit vous êtes un hypocrite.

                              • Spartacus Spartacus 9 février 2018 18:05

                                @Jean Keim
                                « les salaires ne sont-ils pas pourtant ce qui reste quand tout le monde c’est grassement servi »

                                Bien sur que non !
                                Triste France qui n’a aucune notion minimale du fonctionnement d’une entreprise.

                                Les salaires sont payés en fonction du contrat de travail quel que soit les bénéfices ou pertes.
                                Les dividendes sont attribués après que le bilan les charges (dont les salaires) soient payés sur le reste en compte.

                                L’assurances chômage du secteur marchand supporte le poids du chômage. Pas la collectivité.
                                Les fonctionnaires, les salariés des entreprises publiques et les castes des privilégiés de la, gamelle de l’état ne cotisent pas. 
                                Les hypocrites sont ceux qui se prennent pour la collectivité mais ne cotisent pas. 
                                Pas vrai ?

                              • samuel 9 février 2018 22:44

                                @Spartacus

                                BA oui Jean Keim, vous êtes vraiment bête. Ecoutez Spartacus qui vous dira comment tourne le monde capitaliste. Il tourne comme tournent les pages du grand livre libéral. Selon un bel équilibre entre le patron pourvoyeur de travail et le salarié heureux de lui donner son temps.

                                Les dividendes sont la récompense de ce magnifique équilibre à ceux qui créé SEUL la richesse. Tellement seul qu’ils doivent licencier avant de se verser de maginifiques dividendes ?





                              • Jean Keim Jean Keim 12 février 2018 09:17

                                @Jean Keim
                                Comme d’habitude vous vous focalisez sur qq. points et ignorez tout le reste, nous ne pouvons pas nous rencontrer car le regard que nous portons sur le monde se fait suivant une perspective différente.

                                J’ai la conviction que seul le partage du travail (utile) et de ce qu’il produit peut amener un réel changement, vous faites l’apologie de la libre entreprise et d’un marché qui s’autorégule comme par miracle en oubliant totalement qu’aucune entreprise n’est viable sans le concourt de toute la communauté humaine, sans énergie, moyens de transport, écoles, temps de vie consacré au travail, réseau de communication, etc., rien ne serait possible, et un entrepreneur qui veut ignorer tout cela est également un parasite dans la communauté humaine.

                              • Spartacus Spartacus 12 février 2018 21:18

                                @Jean Keim

                                « le partage du travail », vous allez travailler pour rien ?

                                Dans le communisme dans les pays de l’est on « partageais le travail ». Sur un chantier de 10 personnes 8 regardaient 2 travailler. Pourquoi en faire plus puisqu’ a la fin la gamelle sera pareille pour tous.
                                A la fin les 2 qui travaillaient en avait marre d’être pris pour des cons. Ils ne faisaient plus rien...
                                Les chantiers duraient duraient, malfaçons et merdes bétonnées immondes sont les résultat d’un « partage du travail ».

                                Le partage du travail, vaste plaisanterie pour justifier l’envie de vivre aux dépens des autres....


                              • Massada Massada 4 février 2018 08:45

                                Depuis le lancement par le régime turc de l’opération « Rameau d’olivier », le nombre des morts civils Kurdes, depuis le 20 janvier, approche 90, dont 25 enfants et 16 femmes, et celui des blessés, 200. 

                                 
                                La plupart des victimes non-combattantes sont des réfugiés arrivés à Afrin en provenance des autres régions de Syrie dévastées par la Guerre Civile.
                                 
                                Les Turcs et leurs supplétifs passent aussi leur frustration sur les malheureux blessés kurdes qui leurs tombent entre les mains. Ce fut le cas, jeudi, dans le village de Kurné, district de Boulboul, de la combattante Barin Kobani, prise vivante par les forces d’Erdogan. Elle a été mutilée de son vivant, les seins et les parties génitales découpées au couteau par ses tortionnaires, et filmée par ceux-ci, apparemment fiers de leur œuvre. 
                                 
                                Il est grand temps que Trump prennent les choses en mains pour stopper le dictateur fou Erdogan dans sa tentative de génocide des Kurdes.


                                • samy Levrai samy Levrai 4 février 2018 12:58

                                  @Massada
                                  Depuis le lancement des guerres « humanitaires », chères aux club de blancs judeo chretiens, près de 4 millions de bronzés musulmans ont trouvé la mort... c’est super d’en pleurer 90 ! ils doivent être exceptionnels et je sais que tu t’y connais en exceptionnalisme .


                                  La Syrie étant un pays souverain, il est temps que les envahisseurs étrangers rentrent chez eux et s’occupent de leurs affaires...

                                  Les kurdes sont des traîtres à leur patrie et personne n’est prêt à mourir pour eux, ils ont fait des choix politiques violents, mal choisis leurs alliés, pour l’instant ils ont les turcs et les irakiens sur le dos, bientôt ce sera les syriens...



                                • Jean Keim Jean Keim 4 février 2018 16:12

                                  @Massada
                                  Reveillez-vous Massada, bien sûr que les ricains interviendront, où ? Là où les conduiront leurs intérêts, ils ne savent que faire la guerre, guerre des armes, économique, financière peut importe, seul compte le profit, la guerre est une fantastique opportunité de profits, la paix une catastrophe, alors il faut entretenir les climats de conflits, les alliers d’aujourd’hui peuvent être les adversaires de demain si cela est bon pour le bizness. 


                                • V_Parlier V_Parlier 5 février 2018 15:23

                                  @Massada
                                  « la combattante Barin Kobani, prise vivante par les forces d’Erdogan. Elle a été mutilée »
                                  Possible, mais venant de vous je me méfie un peu. Quand les « combattants de la liberté syriens » (et pas que Daech) pratiquaient cela en masse ça n’émouvait personne et pourtant ça s’est bien produit dès le début de la « révolution syrienne », sous les applaudissements du gouvernement français. A l’époque, silence radio...


                                • V_Parlier V_Parlier 5 février 2018 15:32

                                  @samy Levrai
                                  Je lis : « Depuis le lancement des guerres « humanitaires », chères aux club de blancs judeo chretiens »
                                  -> Ca va un peu avec ce cinéma à l’américaine de néo-cons qui s’auto-estampillent « judéos chrétiens » à la grande joue des jacobins comme vous ! Ce sont des bons païens modernes, épris de libertinisme, de mondialisme, de « multiculturalisme » selon eux (en vérité : Mono-culturalisme imposé au monde, ne correspondant même pas à la dite tradition occidentale mais à l’idéal marchand). Et évidemment comme ils sont « super cools » ils ont toujours raison (comme les militants du PS français) et s’arrogent donc le droit de civiliser les autres. Ca, bien sûr, c’est la déco. Derrière il y a ma destruction par tous les moyens de puissances potentiellement concurrentes. Je ne vois pas de christianisme dans l’histoire, sauf pour plaire aux trotskystes instillant la haine de soi aux peuples.


                                • jjwaDal jjwaDal 4 février 2018 13:12

                                  Vous avez largement picoré les informations appuyant votre thèse d’un retour de la croissance aux USA. Le taux « U-6 » était en moyenne de 9,4% en 2017 et ce n’est pas celui de janvier qui peux donner celui de 2018. Par ailleurs vous oubliez que les statistiques montrent un niveau record de travail à temps partiel voire très partiel (25% de ces travailleurs sont sous le seuil de pauvreté officiel, contre 5% pour les temps pleins...). Vous oubliez le taux d’incarcération aux USA (> 500/100 000 habitants soit 5 fois le taux de pays comparables), ce qui escamote environ 1% de chômeurs. Autre typicité US, l’augmentation des décès dûs à la drogue et aux suicides, meurtre par armes à feu.Vous oubliez l’attitude face à la « crise » de 2007/2008 à savoir la relance à fond les manettes en faisant turbiner la planche à billets. Le niveau d’endettement de l’Etat, des entreprises et particuliers n’ a pas baissé et il est insoutenable. Quand la Banque Centrale pilote toute l’économie et fait gonfler la bulle boursière faisant croire aux détenteurs à une fortune imaginaire qui explosera en même temps que la bulle boursière, tout marche. Mais avec de l’argent gratuit coulant à flot, le remboursement des dettes reportées aux calendes grecques, des prix du pétrole historiquement bas, la croissance devrait être phénomènale, elle ne l’est nullement. Le taux fictif de 5,4% sera revisé à la baisse comme d’habitude et n’est absolument pas transposable sur une année entière.
                                  L’économie US repose entièrement sur une pyramide de dettes qui ne sont pas remboursables, des taux d’intérêts quasi nuls (épisode inédit dans la durée et riche de bombes à retardement par mauvaise allocation de capital), des retraites non provisionnées, un taux d’inégalité salaires/patrimoines comparable aux années 1920/1930, un pétrole bas et un statut de « monnaie mondiale » qui perdurera encore quelques années.


                                  • Spartacus Spartacus 5 février 2018 11:38

                                    @jjwaDal
                                    Les stats du chômage sont partout contestables...

                                    Je ne peux pas convaincre celui qui ne veut pas...
                                    La dynamique est elle incontestable.

                                    La différence avec tous les pays des USA, c’est que leur monnaie est une « production » et pas qu’un « moyen » d’échange comme les autres monnaies.

                                    Vous échangez en USD entre Arabes et Asiatiques ou entre africains et australiens. 
                                    Mais il n’en reste pas moins que la dette est un problème que les Keynésiens laissent.

                                    Même si c’est un pays a sécurité sociale collectiviste au 1er palier, Les fonds de pensions américains sont eux au moins provisionnés.
                                    Quand aux inégalités, je ne suis pas jaloux. (je ne suis pas socialiste)

                                    L’important est que chacun soit libre, puisse vivre dignement, puisse s’enrichir ou trouver la liberté de s’épanouir...


                                  • BA 4 février 2018 13:41

                                    ALERTE : Au 31 Janvier 2018, plus de 102,3 millions d’américains sont toujours sans emploi.


                                    Le nombre d’américains se trouvant hors de la population active (en dehors du marché du travail) se situe toujours proche des sommets historiques au 31 Janvier 2018, selon les nouvelles données sur l’emploi publiées ce vendredi 02 Février 2018 par le département du travail américain (Bureau of Labor Statistics-BLS).


                                    Le Département du Travail Américain (Bureau of Labor Statistics – BLS) rapporte ce vendredi 02 Février 2018 que 95,665 millions d’américains (âgées de 16 ans et plus) n’étaient ni employés le mois dernier, ni en recherche active d’un emploi durant les quatre dernières semaines.


                                    Le nombre d’américains se trouvant exclus du marché du travail au 31 Janvier 2018 (Not in labor force) est donc de 95,665 millions d’individus, auxquels il faut ajouter 6,684 millions d’américains officiellement déclarés au chômage (Unemployed).


                                    En résumé : 95,665 + 6,684 = 102,349 millions d’américains se trouvent sans emploi au 31 Janvier 2018.


                                    https://www.businessbourse.com/2018/02/03/etats-unis-alerte-au-31-janvier-2018-plus-de-1023-millions-damericains-sont-toujours-sans-emploi/




                                    • eric 13 juin 2018 08:58

                                      @BA
                                      Avec 80% d’une classe d’âge en étude supérieur, il est assez compréhensible que pas mal de « plus de 16 ans » ne soient pas nécessairement en recherche d’emploi dans les 4 dernières semaines, même si les job étudiants sont plus répandus que chez nous...


                                    • samy Levrai samy Levrai 4 février 2018 17:22

                                      Je suis interdit de commentaires sur le pseudo article de Martinez, celui qui a le droit avec un article foireux de se retrouver sur le bandeau le plus exposéd’agoravox, suite à une critique objective du dit article.

                                      Il s’agit d’une censure pure et simple venant d’un type qui doit franchement manquer de répondant ( encore un irresponsable !), je vous encourage à lire son article et le commentaire que j’ai pu faire pour juger.


                                      • eddofr eddofr 5 février 2018 11:57

                                        J’espère bien que les mesures de Trump rapportent un bénéfice immédiat à l’économie Américaine !!!


                                        Vu ce qu’il sacrifie en contrepartie, c’est un minimum.

                                        Enfin ... je dis ça ... nous on sacrifie autant, sinon plus, et le résultat c’est Nib, Nada, Peau de balle !!!!

                                        • Batonche Africa Batonche Africa 5 février 2018 12:01

                                          Trump est un affreux raciste congénitale.
                                          Le discours de Donald Trump aux Nations Unies, rempli de fureur, de dérives de langage et d’inexactitudes n’a pas fait l’objet de réactions de la part des démocraties, l’élection de Donald Trump doit beaucoup au matraquage des médias américains qui trouvent plus marrantes les excentricités du candidat au sérieux des autres candidats. Clinton aurait du être la présidente, Obama, un fier africain est le premier issue de notre peuple a être président au USA.


                                          • Spartacus Spartacus 5 février 2018 14:28

                                            @Batonche Africa
                                            Les médias sont quasi tous anti-Trump...

                                            Il y a eu seulement 2.71% des journaux qui l’on soutenu dans sa campagne..

                                            Quand aux propos qu’il a tenu, il est certes vulgaire mais pas raciste.
                                            Bien au contraire le racisme sous entendu se sont les médias qui ont créé cet épouvantail pour éloigner les électeurs de couleur.

                                            Il va à l’encontre de la politique identitaire gauchiste, qui voit la grandeur pas dans des principes universels mais dans les revendications des groupes d’intérêt et de revendications corporatistes.
                                            La phrase de Trump aux nations unies « Il n’y a pas une Amérique noire et une Amérique blanche et une Amérique latine et une Amérique asiatique, il y a les Etats-Unis d’Amérique. »

                                          • McGurk McGurk 5 février 2018 14:36

                                            @Spartacus

                                            * "Bien au contraire le racisme sous entendu se sont les médias qui ont créé cet épouvantail pour éloigner les électeurs de couleur."

                                            Cet argument est absurde.

                                            Trump est ouvertement raciste mais dans ses discours il est obligé de lisser les angles pour ne pas se mettre à dos tout le monde. Il soutient les suprémacistes blancs et toutes les organisations d’extrême-droite.


                                          • Spartacus Spartacus 5 février 2018 15:05

                                            @McGurk

                                            C’est un peu comme en France, le racisme est une accusation gauchiste facile des gens qui n’ont pas d’arguments....

                                            Il ne soutient pas les groupes d’extrême droite, il met sur un pied d’égalité les groupes d’extrême gauche avec ceux d’extrême droite..

                                            En France, les gens qui détestent les noirs, les arabes ou les juifs sont appelés des racistes.
                                            Ceux qui détestent les riches sont appelés des socialistes....
                                            Vous n’en seriez pas un ?

                                          • pemile pemile 5 février 2018 15:11

                                            @Spartacus « Ceux qui détestent les riches sont appelés des socialistes....Vous n’en seriez pas un ? »

                                            Vous suspectez François Hollande de se cacher derrière le pseudo McGurk ?


                                          • McGurk McGurk 5 février 2018 19:43

                                            @Spartacus

                                            Je ne sais pas d’où vous sortez de tels propos mais je les trouve carrément honteux.

                                            Que vous persistiez à nier les évidences est un fait, mais que vous étaliez vos fausses certitudes dégueulasses est inacceptable.


                                          • Spartacus Spartacus 5 février 2018 21:27

                                            @McGurk


                                            C’est pas ’vous« qui avez diffamé de »ouvertement raciste" Trump ? 
                                            Ne jouez pas la vierge effarouchée. 

                                            Vous n’êtes pas socialiste ?

                                          • McGurk McGurk 6 février 2018 02:24

                                            @Spartacus

                                            Oui je l’ai fait et vous, vous avez dit clairement que détester une population c’est "ne pas être raciste.
                                            Je vous laisse plancher sur la définition, voici un lien :
                                            http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/racisme/65932

                                            Je ne vois pas en quoi votre seconde affirmation est nécessaire dans ce débat.


                                          • samuel 6 février 2018 11:45

                                            @McGurk

                                            L’ami Spartacus noie le poisson comme d’habitude.

                                            Il ne répondra jamais à oui ou non « est -ce que Trump est raciste ».

                                            Il ne répond jamais honnêtement lorsqu’on lui met le nez dans ses mensonges (exagérations, mensonges par omission, diffamation).

                                            et la liste est longue.



                                          • McGurk McGurk 6 février 2018 11:48

                                            @samuel

                                            J’ai l’habitude. Entre Maugis, Free Democracy, Fortin et Verdi, il y a un sacré paquet de nihilistes sur le salon.


                                          • samuel 6 février 2018 12:05

                                            @McGurk

                                            Oui je les connais.

                                            Mais Spartacus c’est mon champion smiley 

                                            Il me traite de taré obsessionnel dès qu’il ne peut plus répondre par un texte copié/collé depuis wikibéral. Là je sais que je l’ai mouché et j’attends le jour où il dira, « oui sur ce point tu as raison ».

                                          • McGurk McGurk 6 février 2018 12:45

                                            @samuel

                                            Mais non voyons, il dira « que vous n’avez pas forcément tort » - pour reprendre ses formulations.


                                          • Spartacus Spartacus 6 février 2018 17:24

                                            @McGurk

                                            Ou avez vous lu cette connerie en procès d’intention ?
                                            Peut être vous faut il apprendre à lire ?

                                            J’ai écrit « précisément » que ceux qui détestent les noirs, les arabes, les juifs sont des racistes.
                                            J’ai fait remarqué que ceux qui détestent les riches ne sont pas sont appelés « racistes » mais « socialistes »...

                                            Et j’ai écrit aussi que traiter quelqu’un de « raciste » est souvent une personne qui n’a pas arguments.
                                            Cela n’a rien de honteux et jouer les vierges effarouchées est ridicule...


                                          • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 5 février 2018 12:56

                                            Comptage de tickets de rationnement, production en pompe, éloge du leader...

                                            Vous êtes pas un peu communiste, vous ?


                                            • Ruut Ruut 5 février 2018 13:00

                                              C’est sur lorsque le rapatriement des capitaux et des industries aux USA ne peut qu’être bénéfique au peuple Américain et a la qualité final de ses produits.

                                              ça fait des licenciements collectifs chez nous et des emplois collectifs chez eux.

                                              A quand le rapatriement de la production Française en France...... Ce n’est pas encore vraiment le cas, loin de la.....


                                              • egos 5 février 2018 13:09

                                                Le propos rappelle l’optimisme affiché par Jospin avant l’année fatidique « le marché est une technique » suggérant par là qu’aux altitudes ou se situait sa réflexion, le sujet était largement dominé sinon dépassé.

                                                Puis advint ce qu’il arriva ...
                                                Sans céder à une hystérie anti Trump largement propagée par les media (le personnage se suffit à lui même, l’éviction du cartel Clinton étant un autre sujet de satisfaction) 
                                                il faudra bien se résoudre à accepter qqes évidences manifestes : l’économie « capitaliste » obéit à des cycles, nous ne sommes pas à l’aube de l’apocalypse,
                                                les signes précurseurs d’intenses perturbations météorologiques s’accumulent.


                                                http://www.boursorama.com/bourse/cours/graphiques/historique.phtml?mo=0&form=OUI&code=DJI&symbole=%24INDU&choix_bourse_graf=country%3A33&tc=line&duree=120&pe=2&is=0&mm1=50&mm2=&mm3=&comp=0&indiceComp=1rPCAC&codeComp=&i1=4&i2=no&i3=no&grap=1



                                                http://www.boursorama.com/bourse/cours/graphiques/historique.phtml?symbole=$NDX.X



                                                http://www.boursorama.com/cours.phtml?symbole=%24COMPX


                                                https://www.boursier.com/indices/graphiques/dow-jones-industrial-US2605661048,US.html





                                                http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/01/09/les-creations-d-emplois-au-plus-haut-depuis-quinze-ans-aux-etats-unis_4552828_3234.html



                                                https://fr.investing.com/economic-calendar/unemployment-rate-300




                                                https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/01/30/dow-jones-20-000-points-dette-publique-americaine-20-000-milliards-dollars-coincidence/




                                                • babadjinew babadjinew 6 février 2018 11:28

                                                  Telement accroché a la RELIGION du capitalisme neo-lib qu’il n’est ici question que d’un copier collé dont les sources doivent provenir d’une sous caste de propagantistes à la solde de la methode couet histoire de réinjecter une dose déjà caduque de puissance et de rêve américain !

                                                  N’étant pas d’humeur à miner google histoire de trouver des chiffres plus fiables je prendrais donc ceux de l’article comme « VRAI »

                                                  Etant pas ailleurs persuadé que le trump n’est qu’une des nombreuses marionettes frabriquées pour amuser la galerie des dinosaures stupides que nous sommes tous je ne lui prêterais aucune forme d’actions ou d’inactions quand à ces chiffres !

                                                  Restons donc dans le pur champ de ce néo-lib destructeur, sans âme, et surtout sans valeur avec comme point de réfférence la FED !

                                                  Il n’aura echappé à personne que depuis presque 10 années maintenant l’argent pour une certraine caste est pratiquement gratuit. (Taux d’intéret faible) 10 années ou cette caste prédatrice avait tellement de liquidité qu’elle ne savait même plus qu’en faire. 

                                                  Un énorme %tage de cette manne fut donc investit dans les sombres tutaux de wall street ce à des fins spéculatives, mais la manne étant si vaste et si longue qu’une partie fut employée à une énorme mise à jour d’une infrastructure désuette. Histoire de ce faire un peu mousser cette infrastucture désuette fut renommée : CLOUD !!!

                                                  Des centaines de milliers de km de cables à tirer, des infrastructures réseaux à complétement réinstaller, des softs d’un nouveau types, bref, un chantier digne de la pyramide de Kéops. En toute logique cette mise à jour numérique fut génératrice d’un nombre important d’emploi ce à tous les niveaux de la pyramide des « employables ». Un vertitable cycle éconnomique « vertueux » était donc à l’oeuvre et il généra grace à l’argent gratuit de la fed un mini boum ecconomique. (Mini dans le sens ou ce boum n’a aucune vocation à être pereine) 

                                                  Cette infrastructure posé, l’industrie 2.0 va maintenant pouvoir déployer ces ailes, ce malheureusement au seul profit de la caste prédatrice. Effectivement l’industrie 2.0 est celle des robots, des IA, etc... Une véritable aubaine pour les prédateurs qui s’empressent de relocaliser leur production histoire de profiter plein pot de ce nouvelle el dorado ou le salaud de pauvre qui ose un salaire demandé n’est plus indispensable......

                                                  Ces propos sont facilement vérifiable en regardant la progression du chiffre d’affaire du CLOUD dans les grosses boites type microsoft, IMB, amazone, oracle.....

                                                  Mais, la fête FED est fini ! Ces salaud de pauvres ayant eu l’outrequidance d’exiger un salaire minimum de 15 us$/h wall street nous donne déjà des signaux fort de mécontentement...... moins 4% hier.......

                                                  La suite est déja toute tracé, la FED va revoir les taux d’intérets à la hausse, le quidam de base si il arrive à garder son emploi reversera son augmentation minimaliste aux bankster, alors que les spéculateurs retourneront placer leur mise dans le secteur financier qui devrait en toute logique exploser à la hausse

                                                  Bref ILS ont osé, ILS ont été les premiers, je leur reconais même l’intelligence d’une stratégie éfficiante malheureusement cette stratégie est prédatrice et le monde industriel 2.0 est de trés mauvaise augure pour nous tous (partout sur la planéte) car il est la fin ABSOLU du travail !

                                                  Nos outils techologiques, ecconomiques ont atteint des degrés d’éficiences incroyables et fantastiques, malheuresement nos esprits sont restés archaiques !

                                                  Il est plus que temps de sortir de la sutpide idéologie (capitalisme vs communisme) qui n’a plus aucun sens dans un univers ou quelques milliers de personnes assitées d’IA et de robots savent produire plus et mieux que des millirads d’individus......

                                                  Moralité de l’histoire : UN REVENU DE BASE OU PERIR !!!!

                                                  Wake Up !!!!

                                                    


                                                  • Ruut Ruut 6 février 2018 12:40

                                                    @babadjinew
                                                    Le cloud est en effet une jolie arnaque.
                                                    Il permet légalement de faire de l’espionnage industriel des clients cloud.
                                                    C’est le cheval de Troie parfait pour l’espionnage et le tout 100 % légal.
                                                    Lorsqu’ils revendent les informations et que ça commence a se voir ils crient tous au piratage.

                                                    Trop fort.
                                                    Avant ce piratage c’était des mises a jour de sécurité.....


                                                  • babadjinew babadjinew 6 février 2018 14:58

                                                    @Ruut

                                                    C est bien plus que cela. C’est une infrastructure énorme permettant d’avoir des systemes baremetal, qui donne accés à une polyvalence de systemes jamais atteinte.

                                                    A terme nous louerons notre systeme dans le cloud et nous n’aurons que des terminaux inertes dans nos poches ou nos maisons.

                                                    C’est du peer machine ou Web 3.0 qui effectivement va encore plus nous abrutir ! Quand à la sécurité des data elle est déjà une utopie mais cela empirera encore......

                                                    Wake Up !!!! 


                                                  • pipiou3 6 février 2018 12:49

                                                    Hier le Dow Jones a fait la plus forte chute en points de son histoire !

                                                    Il dit quoi Spartacus :
                                                    - Bravo Trump, ou bien
                                                    - c’est un chiffre qui n’a pas de signification je préfère les miens.

                                                     ??


                                                    • Spartacus Spartacus 6 février 2018 17:31

                                                      @pipiou3


                                                      Le texte expose le marché de l’emploi, et la baisse du Dow Jones confirme exactement l’article.

                                                      Voici ce que publie le journal de gauche « lemonde »

                                                      « Le déclencheur de ce mouvement de vente a été la publication vendredi matin par le département du travail de chiffres exceptionnellement bons pour l’emploi : non seulement l’économie américaine a créé 200 000 emplois en janvier, soit plus qu’attendu, mais surtout les salaires ont progressé au rythme annuel de 2,9 %, contre 2,5 %. Du jamais-vu depuis la fin de la récession, en juin 2009. »

                                                      Je dis donc que mes chiffres sont rigoureux, l’article exact et les faits confirment l’article....

                                                      Et j’ajoute que dans une baisse du Dow Jones, les perdant sont ceux qui ont des actions. 
                                                      Les salariés sont payés en fonction des contrats de travail...
                                                      Qu’on ne mélange pas les torchons et serviettes....




                                                    • babadjinew babadjinew 7 février 2018 09:26

                                                      @Spartacus

                                                      « Et j’ajoute que dans une baisse du Dow Jones, les perdant sont ceux qui ont des actions. Les salariés sont payés en fonction des contrats de travail...Qu’on ne mélange pas les torchons et serviettes.... »

                                                      Etrange propos surtout venant de vous qui souvent en avant mettez un code du travail US souple qui permet une facillitée de licenciment déconcertante.

                                                      La valeur d’ajustement par excelence de WS étant le licenciment, comment osez vous écrire maintenant que le salariat est déconnécté de l’actionariat ????

                                                      Wake Up !!!!


                                                    • Spartacus Spartacus 7 février 2018 14:13

                                                      @babadjinew

                                                      « comment osez vous écrire maintenant que le salariat est déconnecté de actionnariat »

                                                      Simplement parce que c’est la réalité.

                                                      L’actionnariat est lié aux investissements. En cas de chute des cours il est plus difficile de se financer...

                                                      Par exemple, Amazon a perdu de l’argent pendant 20 ans et a embauché a longueur de temps.
                                                      Les cours des actions n’ont qu’une action sur la part marginale des salariés (participation)...
                                                      On embauche pas pour de valeur de l’action, ni on ne fixe le revenu des employés en fonction de celui ci, mais en fonction de la production en face de l’offre et la demande.





                                                    • agent ananas agent ananas 6 février 2018 19:10

                                                      La baisse du chômage aux US a été amorcée vers la fin de mandat de Barak Obama et le phénomène continue sous la présidence Trump...
                                                      Ce qui faut savoir aussi c’est que si le chômage US est effectivement en baisse, les bons emplois ont disparus (remplacés par des machines ou relocalisés vers des pays à main d’oeuvre bon marché) et que le marché du travail US offre dorénavant que des emplois à bas salaires pour la plupart.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès