• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Trump ne trompe pas !

Trump ne trompe pas !

 

Un moment de vérité est en train de se vivre actuellement au niveau mondial. En effet : le président des Etats Unis, Monsieur Trump, est une aubaine pour la vie politique et économique des nations. En fracassant certaines formes d’agir traditionnelles et en formulant assez clairement ses intentions, Trump démystifie la politique des Etats Unis, la rendant plus claire et lisible. Ce fait, peut permettre un sursaut à la vieille et endormie Europe et probablement au reste du monde.

Il faut être très conscient pour comprendre le moment actuel et se convaincre que Monsieur Trump n’est pas un accident dans l’histoire des États-Unis, et non plus un moment passager qui doit être surmonté. Bien au contraire il représente une certaine continuité de la politique des États-Unis vis-à-vis du reste du monde. La seule différence avec ses prédécesseurs réside dans l’effort de non engagement direct de la force militaire hors les États-Unis. 

Tous les medias et particulièrement les medias européens s’accordent pour qualifier ou considérer que Trump est un président extraordinaire dans le sens d’inusité, d’être une exception, presque un accident dans l’histoire des États Unis. Un clown arrivé par hasard à être président d’un grand pays. Pour étayer cette affirmation ils ne manquent pas d’exemples : de gaffes, voire de comportements inattendus. Certains justifient sa présence à la Maison Blanche par des moments de faiblesse dans l’histoire de la démocratie. De plus, ils ajoutent à leur argumentaire l’exemple réel du droit en démocratie que peut avoir un citoyen quelconque d’arriver à être président, et signalent le cas du président de l’Ukraine, clown de profession. Très peu de personnes prendraient le risque de déclarer que Trump est un extraordinaire président comme nous allons le faire, sans pour autant être un des partisans de ce président, bien au contraire.

Un dirigeant, un leader, un président n’est pas élu par hasard. Les psychanalystes le savent depuis longtemps : un leader arrive à être leader parce qu’il résonne avec les besoins profonds, voire inconscients du groupe ou peuple qui le choisit. Le leader est l’incarnation concrète de leurs désirs, désirs quelques fois inavouables.

Bien évidement, Trump arrive à un moment charnière de l’histoire de ce monde appelé post-moderne. Charnière parce qu’un pays, les États Unis, qui a étendu son empire et son influence sur la totalité de la planète, semble changer de cap et de politique. Soudainement tout semble chamboulé. Disons plus clairement les européens ne s’attendaient pas à ce changement « brutal ». Une réalité qu’ils ne voulaient pas voir depuis longtemps. Obama déjà avait indiqué que les Etats Unis ne regardaient plus vers la « vieille Europe » sinon vers le Pacifique. Nous devons constater qu’il y a depuis longtemps une continuité dans la politique des États Unis vers l’Europe. Que la politique générale nord-américaine soit plus explicitée, plus claire, moins mensongère avec Trump, c’est une chance pour le monde et particulièrement pour l’Europe.

Trump, ne trompe pas ! Au moins dans les choses essentielles ou d’intérêt pour l’Europe et probablement pour le reste du monde.

Il est compréhensible que chaque phrase, chaque acte de Trump a au moins deux faces : une qui se dirige vers son électorat et une autre qui signale un cap pour les Etats Unis et son avenir comme Nation. Dans ce cas Trump est un véritable homme d’État, très à l’écart de cet homme sans relief et sans initiative importante qui l’a précédé : Monsieur B. Obama.

Entre ces faces se place une intermédiaire avec laquelle Trump joue pour arriver à se maintenir au pouvoir et à avoir très probablement un deuxième mandat.

Prenons simplement comme exemple son slogan : « America first ». Cette phrase en elle-même implique une volonté. 

C’est une phrase courte, frappant l’imaginaire, elle est donc interprétable ou intégrable de la façon la plus variée et par tout le monde. Même ses opposants ne peuvent pas l’oublier ni la combattre. Mais grosso modo elle a deux significations principales : elle s’adresse aux autres nations ou pays : les Etats Unis seront le premier. Le premier en quoi ? La réponse est claire : préserver et obtenir le développement technologique nécessaire pour arriver à un objectif primordial : la conquête de l’espace. La seule région de dispute importante et fondamentale pour l’avenir d’un empire à l’heure actuelle, c’est l’espace. Qui que ce soit qui arrive à dominer l’espace, domine la Terre, la Lune et Mars, et aura ces domaines à son profit pendant les 200 prochaines années. Les chinois non plus ne sont pas trompés, ils essaient d’y aller. Donc « America first » arrivera à la Lune et à l’espace sidéral pour le coloniser si elle fait des efforts. Trump comme tout président des États Unis le sait, mais il a compris probablement mieux que les autres que c’est un défi fondamental. Pour ce faire Trump est en train d’indiquer une autoroute idéologique à suivre et à défendre par la Nation américaine entière quel que soit son président. C’est pour cette raison que quel qui soit le locataire de la Maison Blanche, la politique américaine continuera à être fondamentalement la même et/ou la continuité de la politique de Trump.

Deuxième interprétation par le peuple américain du slogan « America first »

Également cette phrase est évidement un facteur de cohésion de ce patchwork d’ethnies et d’intérêts qui composent le tissu américain à l’heure actuelle. Le renforcement de l’identité étasunienne évitera un fractionnement. Ce fractionnement serait envisageable et prévisible si la Nation américaine continue à se déchirer comme elle le fait actuellement.

Or depuis quelque temps cette absence de projet américain a exacerbé de nouveau les tensions raciales et d’exclusion, au point d’avoir lieu à certains moments des débuts d’escarmouches de guerre civile. On se croirait dans les années de l’Allemagne pré-nazie.

Trump est accusé avec raison, d’attiser le racisme contre une partie de la population américaine qui n’est pas blanche. Mais surtout, il est raciste contre les personnes qui n’ont pas d’argent ou qui n’ont pas de pouvoir. Il est raciste contre les fragiles : noirs et latinos particulièrement. Il s’appuie sur les puissantes organisations de fermiers et sur les groupuscules armés d’extrême droite pour véhiculer et défendre sa politique. C’est probablement une de ses fautes graves. Il provoque la haine entre les chômeurs qui se croient blancs et les migrants en quête d’une meilleure vie, accusés de prendre leurs places, places qui reviendraient de droit aux blancs par la couleur de leur peau.

Il est foncièrement antisémite, mais pro-Israël de cette droite israélienne délirante et corrompue de Netanyahou.

On peut dire que sa politique se caractérise par l’équilibre de l’instabilité. Paradoxalement c’est cette instabilité qui le rend crédible aux yeux d’une bonne partie des électeurs étasuniens. Un véritable homme d’État, est celui qui sait gérer l’instabilité ou la période d’instabilité en profit de son peuple. Instabilité qui peut être interne, ou extérieur à ses frontières ou les deux à la fois.

Il faut avoir présent à l’esprit que l’être humain est un être de désirs et en conséquence de passions. Arrivé le moment, il se passionne par tout ce qu’il croit être vrai, même si c’est faux. Et dans cette plage où il ne peut pas avoir de doute sur la vérité ou fausseté, il suffit qu’un démagogue lui indique le chemin. Trump est assez doué pour le faire. En conséquence il met la religion et/ou le sentiment patriotique à son service. C’est pour cela qu’il risque de gagner ces élections.

Même il utilise sa maladie par l’infection du coronavirus à son profit, afin de provoquer la compassion et l’admiration. Il veut se présenter comme ce « héros » formidable, puissant, patriote et croyant en Dieu, qui est attaqué par tous, y compris par la maladie, et que malgré cela, il arrive à être au-dessus de tout. Ceci peut être vu comme formidable et être bien apprécié par une bonne partie du peuple américain. Et l’électeur dans un processus de raisonnement semi-inconscient, de conclure par identification : il est tellement fort et extraordinaire qu’il s’en sort : « je l’admire, c’est un héros, je vote pour lui » !

Deux conclusions s’imposent sur tout ce que nous venons d’expliciter : la première c’est que Trump est un homme de vérité. Il dit ce qu’il fait et ce qu’il pense faire, il n’est pas trop diplomate, en d’autres mots : il n’est pas trop menteur. En plus il le fait sans retenue, sans trop d’hésitation et de délai. On peut résumer sa politique dans une phrase simple : les Etats Unis sont la première puissance du monde et elle va défendre son espace d’influence et de domination. Pour cela les Etats Unis affirment haut, fort et clairement que le libre échange ne jamais a été leur politique, c’était de la fumée pour les idiots.

Dans cette optique des idiots utiles, les européens l’ont été des États-Unis et de la Chine dans les dernières décennies. Maintenant l’Europe va se voir obligé de perdre la croyance dans l’économie du libre échange et ceci, c’est comme perdre la croyance en Allah pour les musulmans. Dans ce cas-là, les musulmans rentreraient en sidération ou au contraire ils deviendraient fous de leur dieu. Les Européens sont dans cette situation de perdre la raison ou devenir les seuls ayatollahs du libre échange.

La deuxième conclusion c’est que l’heure de vérité claire et explicite est arrivée à notre monde, à notre époque, à notre Planète, et plus particulièrement à la vieille Europe. Le monde a besoin d’équilibre dans tous les domaines, même si c’est une chimère de l’obtenir pour toujours. L’homme le cherche et va où il croit ou il pense le trouver. Il fait la guerre en pensant à la paix.

La Planète ne s’est pas rétrécie par la prétendue globalisation. La globalisation c’est un autre mensonge de ce monde dominé jusqu’à présent par les Etats Unis. La globalisation a toujours existé, et toujours il y a eu des peuples hors ou à la marge de la supposée globalisation. Mais au contraire les plaques tectoniques politiques et économiques de notre Planète elles s’accommodent à chaque fois, elles peuvent créer des continents, des aménagements, de nouveaux espaces. Oui, certains pays vont peu à peu disparaître ou vont s’organiser à l’intérieur d’autres frontières. Les pays européens ne sont pas l’exception, bien au contraire.

L’Europe endormie depuis Reagan et Thatcher avec la mystique du libre échange, semble se réveiller. La Banque Centrale Européenne, dans une prisse de conscience face à la crise sanitaire et économique, et dans sursaut d’indépendance a décidé de faire comme les États Unis le font depuis longtemps : faire marcher la planche à billets. Prendre ainsi la décision d’esquisser une véritable union et de solidarité économique avec tous les états et particulièrement avec les états du sud de l’Europe. C’est le début d’une vraie intégration et de formation d’un block ou plaque d’états sans véritables frontières : une Europe unie politiquement !

Il est fort probable que sans Trump, qui a attiré vers lui la Grande Bretagne par la manipulation de l’opinion publique et par des fausses promesses, et ainsi la mettre dans l’état actuel, l’Europe aurait continué à rêver et n’aurait pas pu prendre ces mesures de relance économique. Elle n’aurait pas également pris conscience de la trop grande dépendance vers les États-Unis. Malheureusement ce plan économique de l’Union Économique Européenne est encore façonné par ces VRP du commerce du passé et qui sont encore là à la direction des pays européens.

On se demande par ironie et un peu avec effroi, quand aurons-nous un homme ou des hommes politiques au moins de la taille d’un Trump !! Malheureusement nous en avons eu un par le passé : le moustachu, qui nous a amenés à la catastrophe de la deuxième guerre mondiale. 

 

H. Ramirez A.

Le 12/10/2020

Neuilly sur Seine


Moyenne des avis sur cet article :  2.58/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • berry 14 octobre 18:49

    C’est le niveau zéro de l’analyse politique, à mille lieues des analyses d’Alexis Cossette ou d’Alain Soral.

    Tonton Adolf est régulièrement appelé à la rescousse pour servir d’épouvantail, comme il se doit.


    • doctorix doctorix 15 octobre 00:22

      @berry
      L’auteur n’a rien compris à Trump.
      Pas plus que Mc Gurk plus bas.
      Ils feraient bien de s’intéresser à ce que dit Q.
      Trump va être réélu haut la main, et les arrestations qui vont suivre (politiciens, journalistes, responsables de multinationales) vont étonner le monde, qui ne sera plus jamais comme avant.
      Je pense même qu’il va stopper cette folie mondiale qui entoure la fausse pandémie Covid, que l’Etat profond va disparaître, et que macron (dont il est issu) sera emporté par cette tourmente, au plus grand bonheur des Français.
      Je crois qu’un nouveau monde commence.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 octobre 00:35

      @doctorix

      Et mon cul sur l’armoir ...lol


    • osis 15 octobre 07:59

      @doctorix

      "Trump va être réélu haut la main,

      "

      Et alors ?
      Quelle différence entre le débile jaune et le sénile relifté ?
      C’est la croix normale, historique et logique des Américains de se choisir des crapules et/ou des tarés comme présidents.
      Le seul à avoir eu un peu de classe, c’est le bounty, prix Nobel de la Paix, champion toutes classes du taux de bombardements en lieux comme en tonnage.

      En fait, aux USA, c’est comme en France, les crapules alternent mais la politique sociale reste la même. C’est juste une question d’échelle... Un président, chez nous, aussi frimeur soit-il, est à peine au niveau du gouverneur du plus petit état de l’oncle Sam...

      Concernant les USA, un président minable, débile ou sénile ne peut faire que le bonheur de l’humanité parce que ce qui est mauvais pour les États Unis
      est forcément bon pour toute la planète.
      .


    • cettegrenouilleci 15 octobre 09:12

      @doctorix

      Bonjour Doctorix.

      Je crains que vous soyez prochainement fort déçu par la suite des évènements.

      Trump a certaines qualités, mais ce n’est pas au service du peuple qu’il mène le combat politique qui est le sien. C’est un défenseur du grand capital et de l’empire de l’Oncle Sam, comme Biden, même s’il affronte une partie de l’oligarchie mondialiste qui piétine tous les peuples, y compris les peuples de l’Amérique du nord, à commencer par les Amérindiens. (Même chose pour Boris Johnson, en Grande Bretagne, qui ne vaut pas mieux que Theresa May ou Tony Blair et qui défend les intérêts de la city aux dépens de ceux des travailleurs et des peuples du Royaume Uni).

      Je crains que la réélection éventuelle probable de Trump ne change pas grand chose, à part, peut-être, aux Etats-Unis, au chaos organisé à l’échelle planétaire par la course aux super profits des grandes sociétés capitalistes, qui va de pair avec la course à la domination des peuples, à la destruction de leurs institutions, de leurs traditions et de leurs cultures, avec l’écrasement sans pitié des peuples récalcitrants, avec les guerres d’agression qui sont l’un des moteurs les plus sûrs et les plus vénérés par l’oligarchie toujours avide d’accroître davantage ses profits et les territoires placés sous sa coupe, avec la guerre mondiale qui s’installe et se développe sous nos yeux, que Trump ne semble ni disposé ni assez puissant pour empêcher.

      Les choses ne peuvent changer chez nous, aux Etats Unis, et à l’échelle de la planète , que si les peuples mettent les pieds dans le plats et se donnent les moyens de reprendre le contrôle de leur destinée.

      De durs combats s’annoncent. Il faut s’y préparer.


    • Captain Marlo Captain Marlo 15 octobre 09:14

      @osis
       C’est la croix normale, historique et logique des Américains de se choisir des crapules et/ou des tarés comme présidents.

      .
      Vous devriez regarder d’un peu plus près ce qui se passe aux USA...
      C’est la panique à bord chez les démocrates, car Trump a ordonné la déclassification des documents du Russiagate !
      .
      Et il a déjà fait arrêter plus de 500 pédophiles...
      .
      La Fondation Clinton est dans l’oeil du cyclone ! Le juge fédéral largue une bombe massive sur la Fondation Clinton et révèle la dissimulation de l’IRS - à Moynihan & Doyle dans une affaire de 2,5 milliards de dollars contre Clinton.

      Sur la famille Biden & l’Ukraine, ça chauffe aussi !

      Evidemment, les infos viennent du Canada, et pas de nos médias presstitués !


    • cettegrenouilleci 15 octobre 09:18

      @cettegrenouilleci

      La guerre mondiale qui s’installe et se développe sous nos yeux, que Trump ne semble avoir ni le désir ni la capacité d’empêcher.


    • Captain Marlo Captain Marlo 15 octobre 09:27

      @cettegrenouilleci

      Vous n’avez pas remarqué qu’il n’y a pas eu de nouvelle guerre depuis 2 ans ?


    • Bendidon Bendidon 15 octobre 09:51

      @doctorix
      Croisons les doigts smiley


    • Bendidon Bendidon 15 octobre 09:55

      @cettegrenouilleci
      Les peuples C koi ? 
      Réponse : Un tas de CONS, de moutons bêlants, du bétail quoi !
      Le système oligarchique s’autodétruira et la planète avec smiley


    • cettegrenouilleci 15 octobre 09:56

      @Captain Marlo

      « pas de nouvelle guerre depuis deux ans »

      Toutes celles en cours continuent Yemen, Palestine, Afghanistan, Libye, Syrie, Ukraine, Cameroun, tous les pays du Sahel,.... La guerre en Irak est-elle terminée ? Combien d’autres peuples sont massacrés sans faire la une des journaux ?

      Combien de pays d’Afrique, d’Amérique du Sud, d’Asie doivent faire face à des guerres larvées et font l’objet de manoeuvres de déstabilisation, en particulier à l’instigation des Etats-Unis, ouvertement ou secrètement, avec des forces spéciales ou des mercenaires ???

      Ce qui se passe actuellement dans le Caucase et qui implique bien d’autres pays que l’Azerbaïdjan, l’Arménie et la Turquie, ce n’est pas une nouvelle guerre ?

      Que dire aussi de toutes les provocations organisées par l’OTAN, (forces de l’UE concernées au premier plan), et par les Etats Unis et leurs complices, aux frontières de la Russie et de la Chine ?

      La rupture des traités destinés à limiter la course aux armements, c’est à l’initiative de qui ? Il en dit quoi, Trump ?


    • cettegrenouilleci 15 octobre 10:06

      @cettegrenouilleci

      Les choses ne peuvent changer que si les peuples mettent les pieds dans le plat et se donnent les moyens de reprendre le contrôle de leur destinée.


    • lisca lisca 15 octobre 10:38

      @cettegrenouilleci
      C’est vrai, mais les peuples sont ignorants, et même en majorité assez peu intelligents (80 de QI en moyenne ?) et ils ont besoin d’ un coup de pouce des vraies élites (les gens sympa et intelligents, bien placés).
      C’est l’esprit qui souffle et qui sauve. L’énergie d’y croire, la prise de risque personnel.
      Les peuples, aujourd’hui amalgamés, apportent leur énergie de masse ensuite.
      Les bêtes et méchants ne peuvent pas toujours gagner partout, tout le temps.
      Il va donc se passer quelque chose dans le bon sens, avec des éléments disparates.


    • Bendidon Bendidon 15 octobre 10:51

      @doctorix
      Chat vient de sortir : RADIO QUEBEC Alexis Cossette viré de YOU TUBE
      Chaine de secours sur odysee (comme Trotta) https://odysee.com/@Radio-Qu%C3%A9bec_Archives:0
      ché bo la démocrachie smiley


    • osis 15 octobre 10:52

      @Captain Marlo

      Cela ne fait que confirmer ma pensée, c’est un pays de scélérats et nos politiciens tous

      formatés là bas, ils en sont par ailleurs très fiers, leurs sont totalement inféodés ou vendus.
      La France comparée au usa est tout juste au niveau d’un canton de la Suisse, ce qui ne nous dévalue ni ne nous surévalue en rien, il faut juste en avoir conscience.

      Seuls les tocards franchouillards et prétentieux ne veulent pas l’admettre.
      Cocorico !!!!!!!!!!!


    • Et hop ! Et hop ! 15 octobre 13:48

      @osis

      Non justement, Trump est un président de rupture qui va mettre fin à l’ère sanguinaire des néo-conservateurs et des spéculateurs.

      La preuve c’est la haine hystérique que lui vouent tous les membres de la junte globalste et tous les médias des milliardaires.


    • bebert bebert 15 octobre 17:41

      @cettegrenouilleci
      Contrairement à son prédécesseur le sieur Obama depuis que Trump est président les USA ne font pas la guerre il a fait rentrer les boys , ainsi qu’il y a moins de morts de blacks tués par les coops , il est le seul Président à avoir refusé de se faire payer pour sa fonction de Président tout çà on se garde bien de le dire dans les meRdia pendant que l’on médit sur Trump il ne parle pas de Freluquet et de sa maman qui va ruiner le pays il faut dire que la haine contre Trump est entretenu par la bande à Clinton et a sa fondation de pédocriminels qui ont perdus beaucoup de dollars car çà il ne s’y attendaient pas ils avaient de grands projets pour enrichir leur clans


    • doctorix doctorix 15 octobre 17:43

      @Et hop !
      Voilà ce qui va décider les américains à ouvrir les yeux : un tweet de l’attachée de presse de Trump a été carrément censuré sur twitter, et voici ce qu’il contenait :

      Un courriel d’un exécutif ukrainien à Hunter Biden demande à ce dernier « d’user de son influence » au nom de l’entreprise, en lui versant 50 000 $/mois, dans un courriel avec objet « question urgente » obtenu par @nypost. Le père @JoeBiden était alors en charge des relations avec l’Ukraine.« 

      Ce tweet aurait dû mobiliser les médias et le milieu politique et judiciaire mais au lieu de cela, Twitter a décidé de censurer ce tweet et carrément fermer le compte twitter de l’attachée de presse de la maison blanche.

      https://www.dissept.com/incroyable-twitter-ferme-le-compte-de-lattachee-de-presse-officielle-de-la-maison-blanche/

      On voit la collusion des démocrates, de Bidden et de l’Etat profond avec facebook, youtube et twitter, ce qui s’ajoute aux diverses censures, dont celle de Trotta et de Cossette. Heureusement, il reste les déQodeurs, dont on va bientôt se rendre compte de l’intérêt qu’il y a à les suivre de près. (tapez dissept)
      Si quelqu’un (Bendidon ?)a un lien de remplacement pour Cossette, je suis preneur.


    • doctorix doctorix 15 octobre 17:50

      Pour mémoire Bidden avait déjà obtenu la destitution du procureur ukrainien chargé de l’enquête sur Hunter et ses magouilles, par un chantage à l’attribution à l’Ukraine (ou plus vraisemblablement à son dirigeant pourri) d’ 1 milliard de dollars en provenance du FMI.
      La chose est tout à fait officielle, puisque ce crétin fini s’en est vanté publiquement...


    • doctorix doctorix 15 octobre 18:20

      @Captain Marlo
      Et il a déjà fait arrêter plus de 500 pédophiles...

      Ca, ce n’est que la dernière opération en date. En réalité, il en est à 5000 arrestations (il reste encore ceux qui font partie du sénat et du congrès, ça viendra juste après, pour ne pas trop perturber les élections).
      Il faut comprendre que les satanistes et pédophiles sont le moyen par lequel le deep state règne sur la politique américaine (et partout dans le monde), par le chantage.
      Les inventeurs de la technique sont le Mossad, il y a plus de 70 ans.
      C’est à ce niveau qu’intervenait Epstein, avec ses invitations sur son ile : c’est là que les politiciens, ou futurs politiciens, étaient invités, puis drogués, puis piégés dans un plumard avec une fille de 14 ans, puis filmés. Ailleurs, c’était des invitations à des orgies, des messes noires et des sacrifices humains : difficile de se présenter aux électeurs ou de désobéir si les vidéos sortent.
      Le reste coule de source.
      En éliminant les pédophiles et les satanistes (buveurs de sang), on élimine tous les piliers de l’Etat Profond, qui va donc s’effondrer.
      D’où la virulence et l’importance des combats actuels. Prétendre que peu importe qui sera élu relève d’une profonde méconnaissance des enjeux.
      D’accord, ce n’est pas sur BFM TV : mais on peut le croire quand même.
      Mais je sais, ça surprend, au début : bienvenue au royaume de Moloch.


    • doctorix doctorix 15 octobre 18:42

      @Bendidon
       https://odysee.com/@Radio-Qu%C3%A9bec_Archives:0

      Ce lien incomplet ne peut pas marcher. Dans ce cas (merci à JC Lavaud), on clique sur les deux chainons, au milieu de la barre, et on colle tout le lien sur saisir etc. Puis on clique sur le lien qui apparait.
      Ensuite : insérer, et le lien fonctionnel se colle :

      https://odysee.com/@Radio-Qu%C3%A9bec_Archives:0
      Je ne suis pas sur que ça marche. J’essaye.


    • doctorix doctorix 15 octobre 18:44

      Non, ce n’est pas tout à fait ça : il faut encore tout surligner, clic droit, puis « accéder à »
       : mais là, on est directement su Cossette et pas sur Odysée.


    • pemile pemile 15 octobre 18:51

      @doctorix « Ensuite : insérer, et le lien fonctionnel se colle »

      Vous m’énervez à me faire pitié !

      Pour ce genre de lien avec des caractères spéciaux il faut utiliser l’icone « Lien » de l’éditeur (les maillons de chaine)

      Vous tapez votre texte de présentation de la vidéo, vous sélectionnez ce texte, vous cliquez sur l’icone lien, vous collez l’url de la vidéo et cliquez sur « Insérer »

      Une vidéo postée pour Doctorix


    • cettegrenouilleci 16 octobre 09:58

      @bebert

      Bonjour Bébert

      Je reconnais un certain nombre de mérites et d’initiatives constructives au président des USA Donald Trump, en particulier le fait d’avoir entrepris de nettoyer « les écuries d’Augias » aux Etats-Unis, de lutter activement et efficacement contre la pédo-criminalité, de freiner les ardeurs des fauteurs de guerre de l’état profond, mais pas toutes....et d’autres choses encore.

      Mais..., et c’est un autre très gros MAIS...

      Combien de conflits se prolongent et se développent dans lesquels les forces armées US (officielles, spéciales ou secrètes, y compris les mercenaires d’autres nations recrutés sous toutes sortes de bannières trompeuses) sont directement engagées ou directement responsables ?

      Que font les forces américaines en Irak, en Syrie, en Afghanistan contre la volonté des peuples de ces pays ?

      Que dire de la coopération militaire et de la complicité des Etats Unis dans la guerre d’agression menée par l’Arabie Saoudite contre l’héroïque peuple yéménite, des tentatives d’intervention militaire contre le Venezuela, du coup d’état opéré en Bolivie, du soutien et de la participation active des Etats-Unis à la politique d’annexion des territoires palestiniens par Israël.... ?

      Que penser de la politique des sanctions économiques contre l’Iran ou la Russie ou même la Chine, de l’abandon des accords de limitation des armements nucléaires avec la Russie, de la militarisation de l’espace ?

      Comment sont pris en compte, par Trump et ses émissaires sur le terrain, les intérêts du peuple palestinien et des autres peuples du Proche et du Moyen Orient ?

      Comme la quasi totalité de l’aréopage des dirigeants US et de la classe politique états-unienne, Trump est une figure de proue de « l’exceptionnalisme » des Etats-Unis et pense pouvoir diriger le monde à sa façon.

      Comme Obama et les autres avant lui, Trump oublie qu’il n’est le président que des Etats-Unis, et des Etats-Unis seulement.


    • ASTERIX 16 octobre 10:57

      @berry

      si il TRUMP la MORT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • doctorix doctorix 16 octobre 11:34

      @ASTERIX
      Et voici le brillant candidat qu’une petite moitié de l’Amérique désire élire et en faire l’homme le plus puissant du monde :
      https://www.youtube.com/watch?v=kTpc_yhycDQ
      Moi, je ne luis donnerais même pas un poste de dame-pipi.
      Il semble s’adresser à une foule. Mais où est-elle ?


    • Francis Francis 16 octobre 12:02

      @doctorix
       
       le coup du masque, c’est un gag ? Ou un gaga ?
       


    • bebert bebert 16 octobre 14:02

      @cettegrenouilleci
      Je n’ai pas dit que Trump n’avait pas de défauts et le fait qu’il y a des mercenaires au service des USA cela date aussi d’avant Trump cad du temps d’Obama et Cie


    • cettegrenouilleci 16 octobre 14:18

      @bebert

      Bonjour Bébert

      Merci pour votre commentaire

      Je suis tout à fait d’accord avec ce que vous dites là.

      L’interventionnisme des USA ne date pas de l’arrivée au pouvoir de Trump qui a mis un coup d’arrêt à certaines des multiples dérives et exactions criminelles menées hors des frontières des Etats-Unis, dans tous les coins de la planète, sous la présidence d’Obama.


    • samy Levrai samy Levrai 14 octobre 18:52

      Mauvais article de propagande euro atlantiste, pas grand chose à garder.


      • DACH 15 octobre 18:00

        @samy Levrai=mauvais commentaire privé de propagande anti atlantiste, pas grand chose à garder pour l’intelligence !


      • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 14 octobre 20:02

        Il est foncièrement antisémite, mais pro-Israël de cette droite israélienne délirante et corrompue de Netanyahou.

        « Et en même temps », comme disait un autre président...


        • doctorix doctorix 15 octobre 17:54

          @Opposition contrôlée
          Leonard, des déQodeurs, offre 150 euros à quiconque trouvera un propos raciste ou antisémite sur le site de Q.
          C’est 150 euros par post trouvé.
          Cherchez bien : 
          https://www.dissept.com/q-alerts/


        • doctorix doctorix 15 octobre 18:04

          Donc nous avons le choix actuellement entre BFM TV, France Inter ou TF1 d’un côté, pour nous informer, et de l’autre les prétendus conspirationnistes :
          les DéQodeurs, Trotta, Cossette, Pangolin, Jeanne Traduction, la Croix du Sud, Marcel D, Miniver, Traduction et réinformation, Mediaport.
          Devinez qui est le mieux informé ? Devinez qui patauge dans la boue des mensonges et qui va vers la lumière de la Vérité ?


        • Iris Iris 15 octobre 18:12

          @doctorix

          « Devinez qui patauge dans la boue des mensonges et qui va vers la lumière de la Vérité ? »

          La vie est si simple, merci !


        • Et hop ! Et hop ! 16 octobre 21:21

          @doctorix

          Site deQodeurs 16 octobre 2020 :

          « Ce compte a été clôturé en raison de manquements graves ou répétés au règlement de YouTube interdisant les contenus visant à harceler, intimider ou menacer une personne. »


        • Captain Marlo Captain Marlo 14 octobre 21:23

          Je reconnais le mérite à Trump de nettoyer le marigot US des pédophiles et de la folle de guerre, mais aller conquérir la lune, pour y faire quoi ?

          América First ? Du pipeau : depuis 2015, la Chine est la 1ere économie mondiale.

          La Chine n’avait rien demandé, c’est la Commission européenne et le gouvernement US qui ont mis en place la mondialisation, pour que leurs patronats délocalisent et fassent plus de profits. La Chine aurait eu tort de ne pas en profiter, elle a fait fortune et elle a mis ces deux andouilles sur la paille... !

          Sans protectionnisme, les entreprises ne reviendront pas, ni en France, ni aux USA.

          .

          Et désormais, c’est place à l’Eurasie : Russie + Iran + Chine, ... et plus si affinités pour un monde multipolaire !

          "(...) A 10 000 km de là, le Premier ministre indien Narendra Modi est l’invité d’honneur du Forum économique de Vladivostok (l’année dernière, c’était Xi Jinping). Au programme, coopération avec la Russie dans de nombreux domaines, dont l’énergie, un même discours sur la nécessité d’un monde multipolaire et bien sûr un sommet avec Poutine. Dans le grand Est sibérien, diplomates et compagnies russes, chinois et indiens se retrouvent sous l’oeil inquiet des stratèges US.

          Sur le chemin, Vladimirovitch s’est arrêté à Oulan Bator et en a profité pour renvoyer les petits génies de Washington à leurs chères études. En réponse aux hypothétiques et quelque peu irréelles tentatives américaines de gagner les faveurs de la Mongolie afin d’enfoncer un coin entre la Russie et la Chine, un traité d’amitié perpétuel a été signé entre l’ours et le pays de Gengis Khan.

          Pompeo et Bolton peuvent ranger leurs affaires...


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 octobre 08:05

            @Captain Marlo

            « mais aller conquérir la lune, pour y faire quoi ?  »

            Pour y faire ça.


          • Captain Marlo Captain Marlo 15 octobre 09:22

            @Séraphin Lampion

            Je comprends qu’il s’agit de Grands Travaux Inutiles, non ? Aux USA, tout part en biberine, le délabrement des voies ferrées, des ponts, des routes, le système de santé est incroyable, et ils vont investir des milliards du la lune ?
            .

            l’Australie, le Canada, le Japon, l’Italie, le Royaume-Uni, le Luxembourg, les Émirats arabes unis.

            Je note quand même que dans la listes des couillons qui vont financer, pour une fois on ne trouve pas la France... !!

          • michalac michalac 15 octobre 15:44

            @Captain Marlo
            .

            Et désormais, c’est place à l’Eurasie : Russie + Iran + Chine, ... et plus si affinités pour un monde multipolaire !


            .
            ... sauf que l’Iran et la Chine ne sont pour le moment que candidats à la candidature d’admission au sein de l’Union eurasiatique... mais c’est un bon début, tout comme la candidature de la Serbie à l’entrée dans l’Union européenne... un bon début, donc...

            Et si la création de ce pôle d’intégration économique et politique vise à établir un monde multipolaire, alors l’Union européenne a désormais toutes les raisons d’exister ! Sans quoi, on en reviendrait à un monde unipolaire avec l’Eurasie pour seul pôle...
            .
            Reste à savoir si la Chine et l’Iran vont accepter de perdre leur souveraineté dans cette Union eurasiatique pilotée par Moscou...


          • michalac michalac 15 octobre 15:56

            @Captain Marlo
            .

            La Chine n’avait rien demandé, c’est la Commission européenne et le gouvernement US qui ont mis en place la mondialisation...


            .
            Et la Chine a refusé cette « mondialisation » illico en ne reconstruisant pas à grand frais la Nouvelle route de la soie, en ne rachetant pas le Port du Pirée en Grèce, en ne rachetant pas les entreprises européennes que l’Union lui a vendues de force, et... en ne devenant pas la troisième puissance économique mondiale en 30 ans...
            .
            Beau résultat !

          • Captain Marlo Captain Marlo 14 octobre 21:59

            Le destin de la vieille Europe et son plan de relance ? C’est plutôt l’affolement qui impose des revirements à 180° ! L’Euro & l’Union européenne sont dans les choux, c’est la zone du monde où la croissance est la plus minable.

            (D’ailleurs, aucune région du monde n’a eu la bêtise de copier l’UE..., même pas Israël, qui aurait dû fusionner avec ses 27 pays voisins, et qui préfère leur balancer des missiles et des djihadistes...)

            .

            S’il est interdit à n’importe quel gouvernement européen de violer les Traités, sous peine de sanctions financières, les Mamamouchis de la BCE et de la Commission européenne savent trouver des accommodements sur la dette : désormais les milliards d’euros virevoltent ! Donc changement de stratégie à 180° par rapport au Pacte de stabilité européen de 1957 sur la dette !

            .

            Quand je vous dis que ça part en barigoule !! Ce qui prouve aussi que c’est le début de la fin pour l’UE : "L’Union Européenne vient de se doter d’un mécanisme de contrôle des investissements étrangers et sera pleinement opérationnel à partir de ce jour lundi.«  .... sous la pression, évidemment, de l’Allemagne, qui en a assez de se faire piller ses entreprises de haute technologie par les Chinois ou les Américains.

            .

            Pour mémoire, les 4 piliers de la mondialisation, inscrits dans le marbre des Traités, sont la libre circulation des capitaux, des marchandises, des hommes & des services. cf le TFUE.

            La libre circulation des capitaux, (article 63 du TFUE), permet de sortir des capitaux pour investir et délocaliser les productions en Roumanie, en Chine, au Vietnam ou en Ethiopie....

            Mais ça fonctionne dans les deux sens : les capitaux étrangers peuvent entrer comme ils veulent, ils achètent Alstom, les vignobles du Bordelais, et ... les entreprises allemandes !! Donc, nous allons vers... du protectionnisme !

            Oulala, mais les européistes ne disent-ils pas que le protectionnisme :  »c’est facho, nationaliste, populiste, caca boudin et possiblement antisémite ? "


            • michalac michalac 15 octobre 13:10

              @Captain Marlo
              .

              D’ailleurs, aucune région du monde n’a eu la bêtise de copier l’UE..., même pas Israël...


              .
              Eh bien si !
              Il y en a une...
              Mais Israël n’a rien à voir avec...
              .
              Cette région du monde qui a eu la même bêtise que l’Union européenne, c’est la Russie et ses 4 esclaves, l’Arménie, le Kazakhstan, le Kirghizistan et l’inévitable Biélorussie...
              .
              Ces 5 là ont eu la drôle d’idée de créer l’Union eurasiatique !
              , une pâle copie de l’Union européenne avec son Traité de l’Union eurasiatique.
              , en tout point similaire au TUE et au TFUE...
              L’Union eurasiatique a même déjà sa Commission, son Conseil intergouvernemental et sa Cour de Justice...
              .

            • michalac michalac 15 octobre 13:21

              @Captain Marlo
              .

              Pour mémoire, les 4 piliers de la mondialisation, inscrits dans le marbre des Traités, sont la libre circulation des capitaux, des marchandises, des hommes & des services. cf le TFUE.


              .
              Tiens ! C’est curieux !
              On retrouve ces mêmes « 4 piliers de la mondialisation » dans le Traité sur l’Union eurasiatique !
              En page 4 de ce Traité, on peut lire que la formule « marché unique » utilisé tout le long du Traité signifie :
              .
              “single (common) market” means a set of economic relations within the Union ensuring the freedom of movement of goods, services, capital and labour ;
              .
              Ce qui signifie :
              .
              « marché unique (commun) signifie un ensemble de liens économiques au sein de l’Union assurant la liberté de circulation des biens, des services, des capitaux et de la main-d’oeuvre »
              .
              Sont vraiment partout ces « quatre piliers de la mondialisation »...

            • Et hop ! Et hop ! 15 octobre 15:19

              @michalac

              C’est les clauses habituelle des traités de libres échange commercial que les Anglais imposent au monde depuis 400 ans : commerce d’esclaves, commerce de marchandises, commerce d’argent.


            • michalac michalac 15 octobre 15:28

              @Captain Marlo
              .

              La libre circulation des capitaux, (article 63 du TFUE), permet de sortir des capitaux


              .
              ...et les articles 64, 65 et 66 qui suivent fixent les restrictions possibles ou déjà existantes à la liberté de circulation des capitaux stipulée par l’article 63...
              .
              L’art. 64 TFUE autorise les États membres à appliquer aux pays tiers – pour certaines catégories de mouvements de capitaux – des restrictions existant avant une certaine date c’est à dire avant Maastricht c’est à dire avant 1992, ce qui signifie que rien n’a vraiment changé en la matière après 1992 à l’égard des pays tiers (hors union)
              .
              L’art 65 dispose plus largement les nouvelles restrictions possibles à la liberté de circulation des capitaux à partir et à destination de l’Union
              .
              L’art. 66 TFUE autorise les restrictions envers les pays tiers lorsque de graves difficultés menacent le fonctionnement de l’Union économique et monétaire.
              .
              IL faut toujours lire les traités en entier et ne pas s’arrêter aux seuls premiers articles... comme le recommande sans cesse l’UPR...
              .
              Le nouveau mécanisme de contrôle des capitaux de l’Union n’est en fait qu’un durcissement de celui déjà existant. Il se traduit par le Décret du 31 décembre 2019 en application d’un règlement de l’Union de 2009, ce qui montre que le contrôle des capitaux en Europe n’est pas une affaire récente, et d’un réglement européen de 2019, plus récent celui-là en durcissement des dispositions existantes.
              .
              Le Traité de l’Union eurasiatique comporte le même type de dispositions, celles-ci ayant déjà fait leurs preuves en Europe...
              .

            • michalac michalac 15 octobre 15:31

              @Et hop !
              .
              L’Union européenne n’aurait donc rien inventé de particulier qui n’existait pas dans chaque pays du monde auparavant...


            • McGurk McGurk 14 octobre 22:43

              Blablabla Trump est génial, blabla il sait ce qu’il fait, blablabla...

              L’élection d’un président, où qu’il se trouve d’ailleurs, se passe en amont de l’élection elle-même avec le concours des puissances politiques et financières. Plus l’enjeu est important, plus les forces en présence sont internationales et puissantes.

              Le président correspond vaguement à l’aspiration de la population.

              Aux USA, les lobbies ont une place extrêmement importante et il est impossible d’être élu sans leur prêter allégeance. En France, le modèle est exactement le même, à ceci près qu’après l’élection le nouveau président peut se comporter comme Louis 14.

              Les Américains ont voulu un personnage culotté et hors de la bourgeoisie politique traditionnelle. Ils l’ont eu. Mais l’histoire s’arrête là.

              Il n’a pas d’intelligence supérieure, pas de tactique non plus, ment absolument tout le temps. Celui-ci balance de vagues slogans que ses conseillers en communication lui ont balancé dans le creux de l’oreille et n’arrive pas à faire ses discours (préparés par quelqu’un d’autre) sans égratigner les mots qu’il a du mal à prononcer correctement. Et encore, je n’ai pas parlé de son égo démesuré.

              Pas de quoi pavoiser donc. Il ne représente pas un renouveau politique, ni une vision nouvelle de l’avenir ou même, comme ose l’avancer l’auteur, un révélateur de quoi que ce soit.

              C’est simplement un taureau fou lâché dans l’arène. Le seul « résultat », c’est de contenter un court moment les Américains lassés du système électoral vicié et des politiciens corrompus. A l’international, c’est de faire croire au retour de l’Amérique toute puissante.

              Il est très probable qu’il soit réélu parce que c’est un ovni, un rentre-dedans qui se démarque très clairement des hommes politiques classiques qui ennuient le peuple. Au bout de deux mandats largement avant en fait , la formule ne passera plus.

              La comparaison finale, comme quoi il faut un type du calibre de Trump est d’une stupidité sidérale. On en a d’ailleurs déjà eu plusieurs versions françaises : Sarko (et son nettoyage des cités au karcher), Hollande (l’inverse de Trump, mou de chez mou) et enfin Macron le psychopathe agressif et menteur pathologique.

              Placer des fous ou psychopathes à la tête des Etats mène à la situation dans laquelle le monde se trouve plongé. Et ce n’est pas près de s’arrêter...


              • lisca lisca 15 octobre 10:43

                @McGurk
                Trump est quand même un degré au-dessus des trois nabots psychopathes qui ont hélas ou ont eu la possibilité de se comporter en maîtres absolus.


              • McGurk McGurk 15 octobre 13:22

                @lisca

                Le style est différent mais c’est du pareil au même.

                Intellectuellement, rien ne les distingue et encore moins sur le plan de l’action politique (dans le sens concret).


              • Et hop ! Et hop ! 15 octobre 15:27

                @McGurk :

                En comparaison avec les précédents présidents, il a quand-même une politique qui est à l’opposé : il essaie de relocaliser les industries aux USA et de mettre fin à l’immigration pour revenir au plein emploi, il essaie de mettre fin aux nombreuses guerres faites par les USA et il n’en a commencé aucune, il essaie de démanteler un certain nombre de réseaux criminels internationaux comme le proxénétisme d’enfants, le trafic d’héroïne, il essaie d’améliorer la condition générale des populations américaines, il essaie de mettre au pas la FED,... 

                Le seul défaut qu’on peut lui reprocher, c’est de rencontrer une opposition massive de la classe dominante et de ne pas y arriver.


              • McGurk McGurk 15 octobre 18:01

                @Et hop !

                Dire et faire sont deux choses différentes.

                Son discours sur la « relocalisation » me fait marrer. Il insulte la Chine de tous les noms alors que ses propres bannières sont produites...par des travailleurs chinois...

                Son petit coup de gueule en début de mandat, bien qu’honorable, n’était que symbolique. Les grandes entreprises sur qui il a gueulé lui ont fait simplement plaisir.

                Les entreprises américaines ne ratent pas une occasion de faire du profit en délocalisant car le but ultime est de faire toujours plus d’argent tout en ayant les meilleures conditions sur place. Relocaliser des entreprises sur le territoire national est simplement suicidaire pour des actionnaires drogués au dollar.

                il essaie de mettre fin aux nombreuses guerres faites par les USA et il n’en a commencé aucune

                Pourtant, la guerre en Syrie continue et les positions américaines dans le monde se multiplient. Paradoxal, non ? Sans parler de ses provocations suicidaires pour son pays ou le monde.

                Il essaie d’améliorer la condition générale des populations américaines, il essaie de mettre au pas la FED,...

                Bizarrement, je ne l’ai pas vu dépenser sa fortune personnelle (moins les impôts qu’il ne paye sûrement pas) pour venir en aide aux pauvres de son pays, ni aux chômeurs. Il reste dans le confort absolu de son quartier d’ultra-riches blancs.

                Le président américain n’a, en réalité, que très peu de pouvoirs car les contre-pouvoirs sont nombreux et extrêmement puissants.

                Et quels ont été les résultats de son « aide » ? Personnellement, je n’en ai jamais entendu parler...


              • ticotico ticotico 15 octobre 00:15

                Je suis d’accord sur au moins un point : Trump n’est pas arrivé par hasard à ce moment de l’histoire. Les Usa sont en perte de vitesse, les désastres provoqués par la rapacité de leur finance et leur idéologie destructrice vont jeter le monde dans une phase de chaos... Sur le plan intérieur, les oppositions n’ont jamais été aussi marquées depuis la guerre civile...

                Trump est assez représentatif de cette décadence. Souvent loué, et ici encore, pour n’avoir pas engagé de troupes US dans de nouvelles guerres, Trump n’a pas renoncé à la brutalité impérialiste.

                L’ acharnement dont il fait preuve à l’égard de Cuba se traduit par des difficultés extrêmes pour le peuple cubain. Les coups d’état juridiques au Brésil et en Bolivie, le siège du Venezuela... Rien de cela ne semble contraire aux intérêts de l’état profond.

                Ce guignol inculte laisse également prévoir un lendemain d’élection à l’africaine... Avec deux camps qui vont se déclarer vainqueurs. Les Usa vont être d’autant plus dangereux dans les prochaines années que des opportunistes à la Erdogan vont les pousser à la faute et qu’un empire déclinant à tendance à surréagir...

                Et tout ça, que ce soit Trump ou un autre...


                • JulietFox 15 octobre 16:41

                  @ticotico
                  A moins que San Andrea, ou Yellostone, ne se mettent en colère ; Ca règlera le problème.


                • zygzornifle zygzornifle 15 octobre 09:06

                  Trump est peut être un mal nécessaire pour son pays, l’histoire en jugera, au moins il touille par moments dans la fosse a caca ....


                  • troletbuse troletbuse 15 octobre 09:11

                    @zygzornifle
                    C’est toujours mieux que l’Hillary ou Biden.


                  • troletbuse troletbuse 15 octobre 09:11

                    @troletbuse
                    Enfin mieux que les démocrasseux actuels


                  • Jung a parfaitement décrit ce gene de personnage qui intervienne à une moment de chaos : LE TRICKSTER. http://www.leconflit.com/2017/10/archetypes-de-carl-gustav-jung-trickster.html. Il est associé à mercure et Hermès (d’ailleurs Trump est du signe du gémeaux. J’ai souvent remarque que la solution à un conflit vient du lieu qui l’a généré : L’ALLEMAGNE. Pays de trolls. Le personnage de Till Uylenspiegel en est le parfait représentant. Et d’ailleurs, SPIEGEL signifie miroir. Trump est à l’image de l’Américain moyen (vulgaire, sans éthique,...). Il y a du Gargantua. De l’extravagance,...Le Trickster (lire Jean-François Vezina) a pour fonction de chambouler tous nos repères pour nous remettre sur la bonne route. Constatons aussi un fait. Qui a une certaine logique inconsciente : les promesses d’une personne élue donnent souvent le résultat inverse. Mitterrand avec le Duo Reagan THATCHER ont ouvert la route vers l’enfer néo-libéral...Un peu comme le pervers-narcissique qui se présente comme la parfait prince charmant : au début et ensuite montre son véritable visage. Alors oui, Trump est TROMPEUR. C’est à dire que le résultat peut nous étonner. Comme en quarante, les planète se trouvaient dans le signe du cancer.C’est actuellement l’inverse. L’axe capricorne-cancer est celui des changements d’ère. Mon conseil : ne prenez aucune décisions importantes et laissez venir. Quand les planètes se trouvent à l’opposé ou reviennent sur le secteur qui a fait une transition,, c’est aussi pour réparer le mal fait...En 1934 : Pluton était en cancer. En 1988-89 (mur de Berlin. Lire BARJAVEL : DE nombreuses planètes se trouvaient en capricorne (début de la mondialisation). Peut-être assisterons-nous maintenant à la fin de ce qui pour moi constitua une catastrophe....


                    • Belle synchronicité. Je me souviens parfaitement des années 1988-1989. J’étais en transit dans un minuscule appartement avec des caisses partout. L’année passée, à l’arrêt du tram je discute avec une dame et nous constatons que nous avons beaucoup d’affinités. On décide de se revoir. PAF, elle habite juste au-dessus du fameux appartement de 1988-89. J’ai personnellement détesté la chute du mur de Berlin. Dans son livre : LE GRAND SECRET, Barjavel décédé en 1985 avait prévu les évènement de 1989. Amas de planètes en capricorne. Comme maintenant. En astrologie cela signifie qu’il faut réparer le mal fait à l’époque précédente : le mondialisme et son corollaire le néo-libéralisme.


                      • Trente ans, c’est le cycle de Saturne....Celui qui rythme les cycles de l’histoire....


                        • Il avait l’air si sympathique GORBATCHEV...tiens, il a une dominante cancer-capricorne. Il était en synchronicité avec les astres. J’ai même rêvé en 1989 que je faisais un voyage vers la lune avec lui... ETRANGE.... 


                          • I have a dream : que le DSM tombe dans les poubelles de l’histoire. 


                            • Etrangeté : la 19ème Covid 19) lettre de l’alphabet hébreux est la lettre : Qof. Tiens le même logo que le groupe Qanon. Le même qui fut créé en 2017. Et la 17ème lettre de notre alphabet est le l(Etoile ou arcane 17 d’Andre Breton). Année de la grande Tribulation. https://www.youtube.com/watch?v=KOFmKx_dj4M. La lettre Qof signifie : le soleil noir ou de minuit. Le Qof est l’expression graphique du processus de génération puisqu’elle représente le phallus qui pénètre dans le cercle, c’est à dire dans la Matrice Cosmique.
                               Le mot gématrie signifie la magie des trois, si nous observons la grille on s’aperçoit que de la lettre L à Z nous avons trois chiffres dont le total est de 153 : c’est le deuxième indice. La lettre Q est aussi associé au chiffre HUIT. 


                              • AlLusion AlLusion 15 octobre 14:19

                                @L’auteur,

                                 Vous m’excuserai si je vous dis que j’ai beaucoup rigolé à la lecture de votre article ?  smiley  smiley


                                • AlLusion AlLusion 15 octobre 14:20

                                  j’ai écrit « m’excuserai » en place d « m’excuserez » parce vous devez inversez quelques formules.


                                  • pingveno 15 octobre 14:53

                                    En fracassant certaines formes d’agir traditionnelles et en formulant assez clairement ses intentions, Trump démystifie la politique des Etats Unis, la rendant plus claire et lisible.

                                    En effet : avant, les USA méprisaient le reste du monde mais en essayant de rester politiquement corrects. Maintenant les USA méprisent ouvertement le reste du monde, c’est plus lisible.

                                    Ce fait, peut permettre un sursaut à la vieille et endormie Europe et probablement au reste du monde.

                                    J’ai moi aussi espéré qu’à force de parler du grand méchand Trump le reste du monde allait se réveiller et cesser son allégeance aux Etats-Unis. Espoir déçu.

                                    Monsieur Trump n’est pas un accident dans l’histoire des États-Unis

                                    En effet, croire que la majorité des américains sont contre la politique stupide de Trump bien qu’ils l’aient élu est leur faire bien trop d’honneur. Ils n’assument pas, c’est tout.

                                    libre échange ne jamais a été leur politique, c’était de la fumée pour les idiots

                                    Eh oui, merci de cette clarification salutaire ! Faudrait maintenant l’expliquer aux politiques européistes, en général plus royalistes que le roi. Faut dire aussi qu’ils ont fait leurs études aux States, on leur a enseigné le libre échange comme une religion, et ils ne se sont même pas rendu compte que dans le même temps, les mêmes profs enseignaient exactement le contraire à leurs compatriotes !


                                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 octobre 16:35

                                      Le parallèle entre Trump et Macron n’est évidemment pas celui des idées, ils sont à l’opposé.

                                      Pas la corpulence non plus. Pas leur vie familiale non plus.

                                      Non, le parallèle, c’est la stupidité de leur opposition, qui les mésestime, depuis le début, et fait comme si on était toujours, en 2016, pour l’un, en 2017, pour l’autre. Bref, qui fait comme s’ils étaient des accidents à oublier au plus vite.

                                      Que dit Biden, à part « Trump pas bieeeeen » ?

                                      Que disent les anti Macron ? « j’aurais fait l’exact inverse de lui » (Marine Le Pen) c’est à dire je me contente bêtement d’agir en négatif, et ça donne des trucs hallucinant : je suis contre le confinement, et contre le déconfinement, pour les masques en mars, et contre maintenant.

                                      Donc Trump est pas si mal parti. Macron aussi.

                                       smiley



                                        • Trump a au moins compris une réalité. l’homme est un ennemi pour l’homme... Preuve que dans sa folie, une partie voit clair.


                                          • DACH 15 octobre 18:26

                                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.= ??? Et il n’est pas le seul. S’il voit clair c’est sur quoi ?


                                          • @DACH Petite remarque au passage. il ne se fait aucune illusion sur l’être humain.. Le point commun entre 99% des individus c’est le narcissisme. Même le communisme est une illusion. Raison pour laquelle, il se moque de tout et de tous. Biden avec deux ruptures d’anévrisme va certainement remporter les élections et ce sera le chaos. Je ne crois à aucune mesure pour le réchauffement. L’agriculture biologique c’est autre chose mais relève d’initiatives individuelles...


                                          • Old Dan Old Dan 15 octobre 23:09

                                            L’élection de Trump = Ultime spasme agonique d’une « classe blanche », moyennement friquée, qui voit disparaître son statut historique* d’hommes supérieurs... et qui ne comprend rien à ce qui lui arrive

                                            .

                                            [... statut largement fantasmé et entretenu pour qui habite aux USA !]


                                            • troletbuse troletbuse 18 octobre 14:19

                                              Trump a qualifie Micron de 1er ministre. Il est gentil. Il aurait pu le designer comme larbin du N.O.M.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité