• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tueurs de flics

Tueurs de flics

Tueurs de flics

D’après Edgar faure, à qui le Président Giscard D’Estaing demandait son avis sur la peine de mort, seule cette issue serait absolument dissuasive. Le crime de sang ( avec viol et tortures notamment ) est relativement moins puni que d’autres atteintes à la personne. En s’inspirant de la politique de de tolérance zero (théorie de la vitre brisée « James Q. Wilson (1931-2012) » introduite à New York City qui a produit des effets remarquables sur la baisse de la délinquance, ne serait-il pas temps de l’appliquer, à titre provisoire, pour en mesurer les effets, dans certains cas, comme l'assassinat de fonctionnaires chargés de la sécurité et des missions de service public :

policiers, gendarmes, enseignants etc, ou de personnes vulnérables ; personnes âgées, handicapées, enfants, etc. Ce qui satisferait probablement les syndicats de policiers qui dénoncent souvent à juste titre, une magistrature « laxiste » qui ne leur rend pas suffisamment justice en cas de confrontation avec la délinquance.

Mais de son côté, le public souhaiterait que les syndicats de policiers dénoncent des violences inacceptables sur les citoyens dans les opérations de maintien de l'ordre qui laissent des blessés très graves y compris des morts. On a même entendu et vu en direct à la TV un flic se féliciter qu’un manifestant qui ramassait une grenade se soit fait arracher la main : « c'est bien fait pour sa gueule ! » a-t-il éructé ! Cet individu n'a évidemment rien à faire dans la Police.

 Enfin il faut relativiser, car les forces de police et de répression sont armées jusqu’aux dents et relativement protégées ( par l'institution) et par le public surtout en cas de légitime défense avérée ce qui est bien le minimum.

 Si on compare les pertes dans l'exercice de leur métier, la mortalité ouvrière est incomparablement supérieure dans les accidents du travail. Ce qui est exposé dans cet extrait d’un article du figaro  :

« Accidents du travail : plus de 500 Français meurent chaque année, qui sont-ils ?

Ils s’appelaient Hugo, Luc, Jérôme et Carlos. Ils avaient entre 22 et 52 ans et ont perdu la vie au travail. Au total, 551 Français sont morts dans un accident du travail en 2018, selon les chiffres dévoilés début décembre par l’Assurance-maladie (contre 530 en 2017). Ce chiffre est probablement bien supérieur car les données de l’Assurance-maladie concernent uniquement les salariés du secteur privé.

Au total, 651.103 accidents du travail ont été recensés en 2018, »

Le Figaro 23/12/19

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.55/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • agent ananas agent ananas 11 mai 23:40

    Aucune compassion pour ces robotcops, cette milice des oligarques.

    Nos gardiens de la paix sont devenus des forces de l’ordre ...


    • Fergus Fergus 12 mai 11:21

      Bonjour, agent ananas

      On ne peut pas mettre tous les flics dans le même sac, ni a fortiori jeter l’opprobre sur l’ensemble d’une profession au motif qu’il existe dans ses rangs un certain nombre de voyous qui la salissent.

      Il n’en demeure pas moins qu’il existe un problème récurrent, en grande partie lié à la puissance des syndicats maison : le soutien presque systématique des collègues à ces voyous, et l’impuissance de la hiérarchie à faire le ménage.

      Les relations entre la population et les flics ne seront véritablement et durablement apaisées que le jour où des mesures drastiques seront prises pour écarter les brebis galeuses ! 


    • TSS (...tologue) 12 mai 13:34

      @Fergus
      l’impuissance de la hiérarchie à faire le ménage.

      On voit comment la hierarchie a fait le menage en virant Langlois
      et Anouar (par Darmanin mis,lui même, en examen pour viol)


    • L'apostilleur L’apostilleur 12 mai 20:22

      @Fergus

      « ...il existe un problème récurrent, en grande partie lié à la puissance des syndicats maison... »

      Vous connaissez un syndicat à qui votre reproche ne s’appliquerait pas  ?


    • placide21 15 mai 09:10

      @agent ananas
      La police est tombée dans le piège de Macron en lui servant de milice contre les gilets jaunes . Je n’arrive pas a comprendre pourquoi ils ne tirent pas dans le tas lorsqu’ils sont attaqués, ils renforcent ainsi l’immunité des tueurs, cette simple action nous débarrasserait de nuisibles ,redonnerait un sentiment de sécurité au petit peuple et améliorerait leur image auprès de celui-ci , en outre cela ferait exploser la mafia au pouvoir.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 mai 08:26

      On relève trop peu, par ailleurs, les dégâts provoqués par les « tueurs de l’information » qui sont maintenant omniprésents dans les médias.

      C’est ainsi que de simples interpellations d’individus en infraction, mais qui résistent durablement à l’immobilisation par la police, sont immédiatement rapportées comme des “tabassages“ pratiqués par cette police.

      Un premier média présente ainsi les faits et, aussitôt, la quasi-totalité des “journalises“ la répètent comme une réalité, sans procéder à la moindre vérification.

      La seule chose qui compte, désormais, c’est la rapidité avec laquelle on répète le mensonge. Il ne faut pas risquer de passer pour un média “peu réactif“ face à l’actualité.


      • ZenZoe ZenZoe 12 mai 08:43

        On a même entendu et vu en direct à la TV un flic se féliciter qu’un manifestant qui ramassait une grenade se soit fait arracher la main : « c’est bien fait pour sa gueule ! » a-t-il éructé !

        Je dois être d’extême-droite, je suis d’accord avec ce flic :->


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 13 mai 16:17

          @ZenZoe

          Eh bien moi, je suis d’accord avec l’auteur de l’article : cet individu n’a évidemment rien à faire dans la police.

          Comme n’a rien à faire dans la police cet autre policier qui, lors d’une arrestation récente, frappe à la figure, sans aucune raison - une fois, une seule mais c’est déjà trop - un homme très fort que trois autres policiers tentent de maîtriser sans y parvenir.

          Mais il y a pire que cet acte de l’indigne policier. C’est l’attitude des médias dans leur quasi-totalité qui, le lendemain, à la vue des images de l’interpellation difficile, ont dénoncé un long tabassage.

          Exemple de contre-information, désormais très fréquente, de “journalistes“ paresseux qui se contentent de reproduire sans enquêter les imbéciles affirmations de la fausse gauche, laquelle ne cherche plus qu’à développer une “bonne violence“ contre la “mauvaise violence“, une “bonne haine“ contre la “mauvaise haine“, un “bon racisme“ contre le “mauvais racisme“………


        • foufouille foufouille 12 mai 09:02

          « personnes vulnérables ; personnes âgées, handicapées, »

          riches uniquement.


          • Fergus Fergus 12 mai 11:27

            Bonjour, Politzer

            La « tolérance zéro » est un slogan imbécile parce qu’inapplicable. 

            Certes, la mise en oeuvre de cette politique de répression de la délinquance et de la criminalité par Giuliani à New York s’est traduite par une baisse spectaculaire des délits et des crimes.

            Mais leur nombre est malgré tout resté à un niveau très haut si l’on compare, à population égale, les statistiques de cette ville avec celles des grandes agglomérations européennes.


            • Eric F Eric F 12 mai 14:25

              A chaque drame de l’actualité, il y a emballement médiatique, repris par les politiques qui improvisent une nouvelle loi « de circonstance ». Ainsi, sur le terrorisme, il y en a une ou deux par an.

              Que la loi existante soit appliquée, mais avec une approche « intransigeante » dès lors qu’il s’agit de violence et de sécurité, et non pas une approche fataliste ou laxiste avec de simples rappels à la loi ou des sursis non mis en application en cas de récidive.

              Il y a actuellement un problème de manque de places de prisons, d’où la non-application des peines de courte durée, et le raccourcissement automatique ou de faveur des peines de longue durée.
              Il y a donc nécessité d’augmenter la capacité du système carcéral -c’est triste d’en arriver là, mais c’est une conséquence de la situation-, et mettre en place des peines de substitution réellement dissuasives donc avec une notion d’effort et de pénibilité.

              Le suivi post-carcéral est également à renforcer, on a vu dans un drame récent que les mesures d’éloignement avec bracelet de localisation s’avère nécessaire pour les prédateurs et violents récidivistes.

              Introduire des « dérogations » à la peine de mort en la rétablissant pour des cas exceptionnels est une fausse piste, car de proche en proche elle sera étendue, et il s’agit d’une question de principe. 30 ans incompressibles et sans remise est davantage dissuasif.


              • eddofr eddofr 12 mai 15:24

                Il existe deux polices qui devraient être distinctes.

                La police qui sert la justice.

                La police qui maintient l’ordre.

                Comment peut-on mettre dans la même catégorie de la fonction publique un enquêteur de la criminelle et un C.R.S. ?

                La police de maintient de l’ordre devrait être tenue au plus strict respect de la légitime défense (ce qui signifie qu’ils ne pourraient charger, utiliser les lacrymogènes ou les LBD que pour protéger quelqu’un dont la vie se trouverait en danger immédiat, ce quelqu’un pouvant être eux-mêmes ou un civil innocent).

                La police de protection et de défense de la loi doit pouvoir utiliser une force proportionnée, mais seulement pour faire appliquer et respecter les décisions de justice (par exemple, utiliser la force nécessaire pour arrêter un condamné ou un prévenu qui résiste à une arrestation ordonnée par la justice).


                • eddofr eddofr 12 mai 15:27

                  Ce qui est dissuasif ce n’est que très marginalement la lourdeur de la peine. 

                  Ce qui est dissuasif c’est principalement la certitude d’être pris et condamné.

                  Qu’importe la peine de mort ou la prison à vie, si vous êtes sur de ne pas être condamné.

                  A contrario, si vous avez la certitude que vous serez pris et que la peine encourue vous coûtera plus que ce que vous apporte le crime, alors vous vous abstenez.


                  • Xenozoid Xenozoid 12 mai 15:50

                    @eddofr

                    ..A contrario, si vous avez la certitude que vous serez pris et que la peine encourue vous coûtera plus que ce que vous apporte le crime, alors vous vous abstenez.

                    là, j’ai comme un doute,pourquoi d’après toi ? 


                  • eddofr eddofr 12 mai 16:13

                    @Xenozoid

                    N’étant pas télépathe, comment pourrais-je savoir pourquoi tu as comme un doute ?

                    Comme toute généralité, celle que tu mets en doute comporte des exceptions, mais reste statistiquement vraie.

                    La très grande majorité des criminels potentiels préfèreront ne pas commettre un crime envisagé s’ils sont certains d’y perdre.


                  • Xenozoid Xenozoid 12 mai 16:27

                    @eddofr

                    le 3 strikes aux états unis n’a rien résolus,sinont donné plus de pouvoir a l’esclavage carcéral,si c’est l’idée on peut aussi prendre tous les passants autour d’un attentat et aussi les condamnér pour complicité de meurtre,on peux aussi faire mieux ,ceux qui ne lêvent pas le bras au passage de ducon on les torturent ainsi que ceux qui était autour et qui ne l’ont pas dénonçer... tu ne vois pas de problème avec ça ?


                  • eddofr eddofr 12 mai 15:56

                    La peine pour un crime collectif doit être collective.

                    Peut importe qui a porté le coup fatal, toutes les personnes ayant participé sciemment à une action collective criminelle doivent être condamnées à la peine correspondant à l’acte criminel le plus grave résultant de cette action (le meurtre avec préméditation d’un représentant de l’état pour une émeute ou un guet-apens qui aurait conduit à la mort d’un policier par exemple).


                    • Fergus Fergus 12 mai 17:17

                      Bonjour, eddofr

                      Désolé, mais c’est aberrant.
                      Un groupe peut être composé d’éléments plus ou moins violents. Dès lors, faire porter une responsabilité partagée sur tous les membres du groupe pour un acte commis par un cinglé n’a pas de sens. 
                      Il importe que les magistrats continuent d’enquêter pour établir la responsabilité de chacun.


                    • Eric F Eric F 12 mai 18:35

                      @eddofr
                      La notion de « peine collective » est contraire à la constitution et aux droits fondamentaux, chacun doit être poursuivi en fonction de sa participation effective.
                      En cas de meurtre lors d’une action collective à but criminel, ceux qui n’ont pas directement tué peuvent être poursuivis pour complicité ou participation à crime en réunion.
                      S’il s’agit d’une émeute, il peut y avoir des personnes complices pour avoir protégé la fuite du coupable, ou encore non assistance à la personne attaquée, ou encore « recel » de crime pour ne pas contribuer à identifier le coupable.
                      Il y a un autre aspect, c’est le soutien à un individu ayant commis des actions criminelles, notamment sous forme de défilés. Il faudrait qu’il y ait poursuite pour « apologie de crime ».


                    • Aristide Aristide 13 mai 10:15

                      @Eric F

                      Peine collective est un mauvais terme, mais il existe des lois qui punissent la participation active avant le crime, ce qui n’empêche pas que cela doit être démontré. La condamnation est la même peine que l’acte principal car l’infraction est considérée comme identique. Cela n’existe pas dans le droit français, le droit ne soumet pas aux mêmes peines car l’infraction n’est pas la même, il s’agit de complicité, le degré d’implication est évalué, pesé, ...

                      Dans le droit de nombreux pays anglo-saxons, il n’en est pas de même, le simple fait de participer sous quelques formes que ce soit vous fait courir la même peine que celle auquel les accusés principaux sont soumis. 

                      Cela aggrave les peines des complices mais en aucun cas ne dispense de la démonstration de la culpabilité et de la participation effective avant l’infraction.


                    • zygzornifle zygzornifle 12 mai 16:20

                      Il y a plus de flics tueurs que de tueurs de flics, on n’a pas fait tout un foin lorsque le pauvre gars est mort en criant 7 fois j’étouffe, l’affaire traine en longueur et se terminera en fiasco pour la famille du pauvre gars.

                      Toutes les vilence sur les gilets jaunes sont au point mort , avec macron, Darmanin, Dupont Moretti et Castex ce n’est pas prêt d’aboutir, on ne condamne que le citoyen dans cette dictature LaREM.

                      Si l’on condamne lourdement les tueurs de flics je m’aperçois une fois de plus que l’inverse est inconcevable en dictature Macronnienne ....

                      Certains flics et il y en a beaucoup se comportent comme des butors et des chiens d’attaque lâchés sur le citoyen après on s’étonne qu’ils se fassent butter, tout le monde ne se comporte pas comme un individu soumis avec le menton raclant de sol en croisant des flics en maraude ....


                      • nemesis 12 mai 17:37

                        @zygzornifle

                        Tu devrais essayer d’escorter les policiers en mission pour comprendre pourquoi certains dérapent ... Idem pour certains commentaeurs de plateau-TV qui minimisent les plaintes des habitants excédés par l’incivisme au quotidien.
                        Ces journalistes ont des salaires qui leur permettent d’habiter dans des secteurs privilégiés.
                        Le phénomène Gilets-Jaunes que je soutiens, a foutu une sacré pétoche au Système.. Rotchild a dû souffler dans les bronches du µicron !!!!


                      • zygzornifle zygzornifle 12 mai 17:57

                        @nemesis

                         J’ai un ami qui bosse a la BAC, je suis au courant de toutes ses péripéties, il était sur le terrain pendant l’attentat de Nice .... 


                      • nemesis 12 mai 17:29

                        Quelques mesures logiques :

                        appliquer la double peine,
                        expulser les familles qui protestent si elles sont binationales,
                        créer des cellules de détention en proportion des USA ( quadrupler le nombre !)
                        rétablir la peine de mort pour les meurtriers récidivistes (ce n’est que Justice)
                        virer les 50,000 mineurs isolés qui coûtent 2 milliards par An aux contribuables

                        se préparer à affronter la colère des enragés de l’expiation ( missionnaires, angélistes, bisounours, dogmatiques, etc...) qui vont entraver toutes ces mesures

                        Ensuite, les femmes pourront peut-être sortir seules le soir, vêtues selon leur bon plaisir et en toute sécurité, comme dans un pays civilisé !


                        • Fergus Fergus 12 mai 17:44

                          Bonjour, nemesis

                          Il est impossible d’expulser des binationaux en l’absence d’accord du pays de leur 2e nationalité ! Et la France ne peut rien changer à cet état de fait : c’est inscrit dans le marbre des traités internationaux.

                          « créer des cellules de détention en proportion des USA »
                          C’est déjà largement le cas : le taux de criminalité par million d’habitants est aux Etats-Unis de 5,4 % contre 1,4% en France !!! 

                          « rétablir la peine de mort pour les meurtriers récidivistes »
                          Ce n’est pas de la justice, mais de la vengeance. Qui plus est, toutes les études en matière de criminalité ont montré dans l’histoire judiciaire qu’aucune sentence n’est dissuasive. J’ajouterais que la prison à vie est plus crainte par les criminels, ce qui avait amené Bontemps à supplier d’être exécuté lors de son procès avec Buffet.

                          « virer les 50,000 mineurs isolés »
                          Comme cela : en claquant des doigts et sans prendre la peine d’étudier le cas de chacun ?
                          Désolé, nombre de ces mineurs ont un profil qui justifie pleinement leur accueil par notre pays. Et ils coûtent bien peu de choses par rapport aux nombreuses gabegies dont souffre notre gouvernance.


                        • Fergus Fergus 12 mai 17:46

                          Erratum :
                          le taux de criminalité pour 100 000 habitants est aux Etats-Unis de 5,4 % contre 1,4% en France


                        • nemesis 13 mai 00:52

                          @Fergus

                          Tes objections... on les connait par coeur et pour la comparaison USA / Fr... tu peux repasser.
                          En conclusion : je maintiens ce que j’avance. Si tu écoutais E.Z tu comprendrais pourquoi ... et pourquoi, ses analyses argumentées en détail défrisent l’Oligarchie parisienne.

                          Si on pousse ton raisonnement, il faudrait, pour éviter les morts par noyade, envoyer des avions sur tous les aéroports du tiers monde pour ramener les candidats à l’immigration...
                          Je pense que tu es de ceux qui pensent que la France est un Très Grand Pays pourvu des moyens des ambitions de ses « bonnes » âmes...
                          et en plus, capable de tenir tête :
                          au complexe militaro-industriel yankee,
                          — à la concurrence commerciale des pays asiatiques + du voisin allemand,
                          mener :
                          une politique néo-coloniale en Afrique,
                          des conflits armés en Afghanistan, en Syrie, en Libye,
                          et j’en oublie peut-être

                          Si cela était, on n’aurait pas connu le phénomène Gilets Jaunes.

                          J’ignore si tu as le souci d’une descendance, le cas échéant ton parti pris est une sacrée responsabilité  : « charger » la barque dont ils vont hériter.
                          Tout va très bien M. Le Marquis !


                        • Fergus Fergus 13 mai 08:59

                          Bonjour, nemesis

                          Pour les points évoqués ci-dessus, je me base sur le factuel, pas sur les fantasmes d’un éditorialiste extrême-droitier !


                        • nemesis 13 mai 20:49

                          @Fergus

                          Qui vivra verra... au point où nous en sommes, il n’y a plus longtemps à attendre.
                          Bonjour chez toi smiley


                        • Xenozoid Xenozoid 12 mai 17:58

                          je vais vous raconté une histoire vécu

                          1986 nantes a cette époque je vivais dans la rue,de ville en ville,donc arrivé a nantes place du commerce pour rencontrer d’autre paumés, comme ils disent,la police arrive avec bien sûr controle d’identité (merci pasqua),embarqué dans le panier transporté a 20 km de nantes,viré du saladier a coup de lattes et de lacrymo dans la gueule...belle police...retour a nantes et surprise les mêmes flics était là....pas de controle cette fois,on m’a fait comprendre que c’était le bizutage ,opération moutarde qu’ils appelaient cela...welcome

                          a toulouse les keufs invitaient les skins, comme a paris, et a montpellier des beurs... vive la police,

                          de temps en temps on cartonnait un bar de flic ,comme a toulouse avec les skin communiste(opération la fontaine),et a montpelier on a déshabiller un groupe de crs..., tricard sur l’ensemble du trajet sncf entre toulouse et marseille,apres well il y eu mieux, aix en provence m’a sauvé la vie plus tard, grace aux manouches,contre les keufs...mais c’était un autre vie, celle d’apres le liban


                          • David GALULA « Contre-Insurrection Théorie et pratique » permet de définir le Totalitarisme d’aujourd’hui.

                            Ce Totalitarisme, présenté par GALULA, est une insurrection inversée, l’ état contre le peuple.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité