• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ubérisation de la réparation automobile

Ubérisation de la réparation automobile

Il était une fois un orage de grêle court mais violent qui s'abat sur notre région du Médoc, comme quoi il n'y a pas que du bon vin mais aussi les colères de Zeus.

Enfermé dans la maison, volets baissés, c'est 15 à 20 minutes d'angoisse ou vous avez l'impression que le toit va s'effondrer et que les volets vont exploser. Et puis c'est le grand silence et la crainte de sortir pour constater les dégâts.

La voiture semble avoir attrapée la petite vérole, dans mon malheur j'ai eu quand même de la chance car aucun bris de glace. Véhicule de 4 ans en parfait état, comme ont dit ça fout les boules.

Et là le parcours du combattant commence. Petit coup de fil à l'assurance qui me confirme que je serai pris en charge et que dans le cas d'un événement climatique important les compagnies organisent une plateforme qui facilitera la gestion des nombreux dossiers. J'en suis resté à la traditionnelle visite chez son carrossier avec expertise suivie de la réparation, mais après tout pourquoi pas !

Les jours passent et je suis appelé par un cabinet d'expertise qui me donne un rendez-vous sur la plateforme qui se trouve à 60 km de mon domicile. 120 km aller/retour pour une expertise c'est quand même beaucoup.

L'expertise se passe dans une société qui fait de la gestion de parc ,de la vente de véhicule d'occasion, etc... mais l'entreprise qui gère la plateforme n'est pas la même et est inscrite au RC comme réparation automobile "en sous traitance". Je l'ai appris plus tard.

C'est comme un jour de solde, de nombreux clients attendent leur tour et les expertises s’enchaînent à grande vitesse avec les experts qui râlent d'avoir trop de boulot. Le mien, un petit jeune en formation, prend des photos pendant qu'une équipe de deux Espagnols compte les impacts de grêle "un, dos, tres". Expertise qui se veut contradictoire, pourtant le client doit attendre dans son coin et à ma connaissance aucun professionnel de la carrosserie n'est présent pour négocier avec l'expert.

L'expertise terminée on commence à me parler de commande de pièces et de rendez-vous pour la réparation. J'avais pas bien compris, le plateforme gère l'expertise mais aussi la réparation et là ça va trop vite. « pas si vite » comme dit Lamoureux dans la 7e compagnie . J'ai comme un doute et pas assez de temps pour réfléchir, j'ai besoin de recul et je demande quelques jours pour réfléchir. La responsable de la plateforme joue le forcing en me proposant de prendre en charge la franchise mais j'ai horreur qu'on essaye de me forcer la main.

Le comportement de l'assurance n'a pas étét pas conforme à la loi. L’arrêté du 17 juin 2016 précise : 

« Art. 1er. – La faculté pour l’assuré, prévue à l’article L. 211-5-1 du code des assurances, de choisir le réparateur professionnel auquel il souhaite recourir lui est rappelée de manière claire et objective dès le premier contact de l’assuré avec l’assureur en vue de la déclaration du sinistre.
Si le moyen de communication est oral, un écrit, notamment un message électronique ou un message textuel interpersonnel (SMS) spécifique, confirme dans les plus brefs délais cette information »

 

Laisser des entreprises se créer en tant que « réparateur automobile » sans avoir à ma connaissance aucune structure dédiée mais en utilisant à outrance la sous-traitance parfois étrangère, permettre à celles-ci de capter par l'intermédiaire des plateformes la clientèle habituelle des carrossiers qui sont eux de vrais professionnels sous le regard bienveillant des experts mais aussi des compagnies d'assurance qui « oublieront » malgré la loi de vous donner l'information requise.

Tout cela c'est l'ubérisation de la réparation automobile.


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Clark Kent Séraphin Lampion 30 juillet 2022 10:30

    Même la poste, la SNCF et la médecine sont « ubérisées »... c’est le principe de base du « libertarianisme » dont Macron est un « agent » : lien

    il ne reste plus que la police et l’armée qui pourraient être sous-traitées par des milices et des mercenaires. C’est pas fait mais ça vient.


    • Gégène Gégène 30 juillet 2022 11:30

      @Séraphin Lampion

      c’est cela oui, donne-lui des idées !!!


    • Clark Kent Séraphin Lampion 30 juillet 2022 11:50

      @Gégène

      McKinsey est payé pour ça et ils ont beaucoup plus d’idées que moi, pauvre bénévole autodidacte.


    • Decouz 30 juillet 2022 12:02

      @Séraphin Lampion
      L’américain modèle, il commence de rien, il ramasse les pièces tombées, les clous, puis il revend, fait des bénéfices, s’enrichit petit à petit, et à la fin il est milliardaire, c’est pas un héritocrate.

      https://journals.openedition.org/lectures/52034


    • placide21 31 juillet 2022 08:55

      @Séraphin Lampion
      Le« maque-qui -sait » ? délégué de notre proxénète US ?


    • Decouz 30 juillet 2022 11:17

      La GMF (je pense que c’est pareil pour les autres, d’après une réponse que j’ai eu, concurrence oblige, pour faire baisser les prix, mais la qualité du service baisse en même temps) sous-traite pareillement la gestion des sinistres, au moins ceux de l’assurance habitation pour en avoir fait l’expérience, même les sinistres normaux en dehors d’évènements climatiques exceptionnels. Si vous appelez vous avez un répondeur, et au bout de 10 mn, la communication est coupée. Tout est sous-traité et centralisé on ne sait où, vous n’avez aucun contact humain avec une personne responsable.

      Même les responsables locaux n’ont aucune ligne directe avec ces sous-traitants, ils peuvent juste mettre la pression un peu plus fort en envoyant des courriers.

      Vous avez aussi en dernier recours la solution du tribunal de proximité, en espérant que la justice ne soit pas sous-traitée à son tout.


      • Gégène Gégène 30 juillet 2022 11:28

        @Decouz

        et si on se déplace en agence ?


      • Decouz 30 juillet 2022 11:41

        @Gégène
        Les agences, même les directeurs n’ont pas de ligne directe, ils téléphonent, attendent et puis ça coupe, tout ce qu’ils peuvent faire, et qui a fonctionné dans mon cas, c’est que le directeur envoie un mail pour accélérer. Mais si vous voulez une preuve légale il est prudent d’envoyer des lettres recommandées.
        En fait je voulais une expertise, mais il semble que pour les dégâts mineurs, ils se contentent d’un devis ou de photos (mais c’est à vous de faire le travail de photographier et de faire faire les devis).
        Il est loin le temps où tout se réglait en local avec un personnel important : adhésions, sinistres.
        Je pense que les autres assurances, même « l’assureur militant », ce n’est pas mieux vu les critiques négatives sur les sites de consommateurs.


      • Clocel Clocel 30 juillet 2022 11:46

        Bha alors, les eurobenêts ?

        On a mal à sa servitude ?


        • voxa 30 juillet 2022 13:32

          Mes enfants et moi sommes dans une mutuelle (mutualiste) depuis plus de 40 ans.

          Pas une fausse mutuelle genre Mutuelles du Mans et autres appellations non contrôlées... qui n’ont de mutuel que le nom.

          C’est beaucoup moins cher et nous n’avons jamais eu aucun problème de remboursements de sinistres ni d’experts bidons envoyés et rémunérés par la compagnie comme cela se fait partout.


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 juillet 2022 13:50

            @voxa
            Que l’on ait accordé la désignation de mutuelle a des assureurs est une saloperie . Ça date de quand ?


          • titi titi 30 juillet 2022 17:24

            @Aita Pea Pea

            Les règles « prudentielles » qui ont été mises en place depuis une quinzaine d’années rendent impossible aux mutuelles d’agir en tant qu’assurances : les garanties financières demandées sont délirantes, il faut des réserves financières importantes ce qui condamne les petites mutuelles qui ne peuvent constituer les réserves nécessaires avec des prix calculés au plus juste.



            • TSS (...tologue) 1er août 2022 10:19

              GMF,MMA,MAAF ne sont que les prête noms d’une seule et même

              société la COVEA qui est en realité une société de réassurance... !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Depassage


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité