• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un document sans précédent : Réalité des victimes d’accidents (...)

Un document sans précédent : Réalité des victimes d’accidents vaccinaux

Les Collectifs Vaccins-Liberté et Ensemble pour une Vaccination Libre ont envoyé une lettre ouverte au Conseil constitutionnel et au Parlement français sur la “Réalité des victimes d’accidents vaccinaux” : un document de 20 pages (disponible ici www.revahb.fr  et www.epvl.eu/dossier-conseil-constitutionnel/ )

 

Les victimes d’accidents vaccinaux dérangent. Les autorités ne veulent pas les reconnaître ni même les voir.

 

Ces personnes sont souvent faibles, isolées et démunies. La pharmacovigilance - système de suivi des effets des médicaments ou des vaccins - est structurellement défaillante. Les considérables conflits d’intérêt dans le secteur de la santé freinent l’émergence des faits défavorables à la politique officielle et aux profits financiers. Aucun registre spécifique n'est disponible en France contrairement à d'autres pays comme les Etats-Unis.

 

La lettre précise qu’il ne s’agit pas d’un débat pour ou contre les vaccins. Il s’agit de renoncer à une obligation vaccinale étendue et systématisée, et de privilégier plutôt une médecine scientifique, indépendante et bienveillante, attentive au présent à la spécificité de chaque personne.

 

Le document liste des victimes réelles de divers vaccins. Il fournit notamment la liste de 294 victimes du vaccin contre l’hépatite B et il indique : “ Il aurait fallu 8 pages supplémentaires pour noter les autres victimes recensées (…)”.

 

Le document livre 13 griefs d’anti-constitutionnalité relatifs à l’article 49 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 qui rend 11 vaccins obligatoires. La critique porte sur le fond mais aussi sur le processus législatif, forcé par le Gouvernement.

 

Les rapports parlementaires passent sous silence la notion-même de victimes. Les Parlementaires ont été sous-informés et ont donc voté sans savoir : c’est un viol de la démocratie à l’image de l’acte d’autorité sur les corps que représentera l’obligation de 11 vaccins, dont celui contre l'hépatite B, pour 800 000 nouveau-nés par an, selon un calendrier vaccinal systématique et aveugle.

 

Ces Collectifs en appellent aux Sages du Conseil constitutionnel pour censurer cet article de loi.

 

 

Contacts : collectif.vaccins-liberte(at)laposte.net et contact(at)epvl.eu

 

PDF - 1.2 Mo
Réalité des victimes d’accidents vaccinaux
Lettre ouverte au Conseil constitutionnel et au Parlement français

Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

132 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 21 décembre 2017 10:31

    ’’Les Parlementaires ont été sous-informés et ont donc voté sans savoir’’
     
    A moins qu’ils n’aient été grassement rémunérés ?
     


    • Jeekes Jeekes 21 décembre 2017 14:07

      @Jeekes
       
      Tiens y’a un ’’parlementaire’’ qu’est passé sur AV et qui m’a moinssé.
      Vexé l’enflure ?
       
      Viens me causer droit dans les yeux, enculé de pourriticard !
      Ou envoie un de tes larbins à ta place, comme d’hab...
       


    • njama njama 22 décembre 2017 13:51

      @Jeekes

      « ... mais à tous les maillons de la chaine on a rendu l’obéissance confortable. »

      (1’07) https://www.youtube.com/watch?v=lw3RCH-FFqs


    • foufouille foufouille 21 décembre 2017 11:17

      "de privilégier plutôt une médecine scientifique, indépendante et bienveillante, attentive au présent à la spécificité de chaque personne."

      tu as certainement les moyens.

      tu as pris tes 20g de chlorure de magnésium ?


      • doctorix doctorix 21 décembre 2017 12:20

        @foufouille
        https://aimsib.org/2017/11/27/11-vaccins-nobel-bureaucrates-partie-2/

        Vous savez, on n’est pas obligé de rester con toute sa vie.
        On peut grandir, aussi.

      • foufouille foufouille 21 décembre 2017 12:45

        @doctorix
        on peut aussi redevenir enfant en gobant les mensonges antivax et aussi crever, se faire amputer comme certains que j’ai connu.


      • symbiosis symbiosis 21 décembre 2017 16:53

        @foufouille

        Oui, foufouille, tu es décidément de plus en plus con. pauvre vieux, va. !


      • foufouille foufouille 21 décembre 2017 17:56

        @symbiosis
        toujours aussi abruti, on dirait.
        tu as pas une polio party à faire ?
        j’ai connu un mec qui a écouté son doctor X, il avait plus de rotule et donc un appareillage, il est retourné bossé dans sur le conseil de son doctor x, il a eu la gangrène puis ablation du pied, puis il est décédé.
        connard de khmer vert.
        je désinfecte à la bétadine la moindre plaie, j’écoute pas le doctor X.


      • njama njama 22 décembre 2017 09:02

        @foufouille
        tu as pris tes 20g de chlorure de magnésium ?

        Traitement cytophylactique des maladies infectieuses par le chlorure de magnésium, la poliomyélite », Docteur Neveu, Librairie Le François, 1959.
        Lien de téléchargement :
        http://www.aryanalibris.com/index.php?post/Neveu-A-Traitement-cytophylactique-par-le-chlorure-de-Magnesium-La-Polyomyelite


      • foufouille foufouille 22 décembre 2017 10:13

        @njama
        vas le faire en afrique pour voir si ça marche, tu as aussi la peste à guérir.


      • doctorix doctorix 21 décembre 2017 12:28

        Ici, un document qui montre de cent façons que le vaccin contre la rougeole, ce fleuron de la secte vaccinaliste, non seulement ne protège pas de la rougeole, mais de plus la propage :

        Ce document dit de plus très clairement que
         « le processus de sélection des savoirs à des fins d’action publique crée effectivement 2 vérités, la »vérité scientifique » à diffusion limitée et la »vérité à destination du public » qui va circuler dans l’espace public et qui sera propagée non seulement par les médias mais aussi par l’enseignement dans les écoles. On la retrouvera aussi, entre-autres, au niveau des débats parlementaires et des études juridiques. »
        Buses comme ils semblent être, les députés macroniens auront choisi leur version.
        Quelle sera celle choisie par le Conseil Constitutionnel ? Il en va de sa crédibilité.

        • ELAA 21 décembre 2017 12:44

          Merci pour votre travail.


          Attention toutefois, il y a une fausse information sur votre site : le Pr Exley n’a pas analysé 5 cerveaux d’enfants autistes. Ces personnes avaient entre 15 et 50 ans.

          A l’attention des parents confrontés à l’autisme régressif de leur enfant : il existe des solutions et de nombreux témoignages de parents montrent qu’en évacuant l’aluminium (par chélation) et en suivant des régimes alimentaires très strictes, l’état de l’enfant peut s’améliorer (notamment en ce qui concerne les troubles gastriques souvent associés à l’autisme : il s’agirait des enzymes inhibées par la présence d’aluminium au niveau digestif, causant également des inflammations locales).


          • foufouille foufouille 21 décembre 2017 12:51

            @ELAA
            il faut absolument que tu postes ce commentaire sur les forums d’autistes.
            ils seront ravis.


          • foufouille foufouille 21 décembre 2017 14:46

            @ELAA
            il suffit de boire cette eau magique et plus d’autisme.
            https://www.sain-et-naturel.com/eliminer-aluminium-cerveau.html
            merveilleux !!!!!!!!!!!!


          • doctorix doctorix 21 décembre 2017 14:59

            @foufouille
            Profitez, mon vieux.

            Vous avez ici les représentants des victimes des vaccins. Dites-leur que c’est dans leur tête et combien ils se trompent.
            Oui, profitez-en bien : par internet, vous n’avez aucun risque qu’ils vous cassent la gueule.

          • foufouille foufouille 21 décembre 2017 15:11

            @doctorix
            tu es un vrai couillon car des tas de gens ont des maladie rares dont moi mais c’est génétique vu que mes parents et grands parents n’ont pas été vaccinés et que le gène commun a été identifié.

            c’est dommage pour toi.

            ce sont les charlatans culs terreux comme toi qui pensent que c’est dans la tête.
            donc les malades vont chercher n’importe quelle raison et solutions pour ne plus être malade, soit tu démerdes car pour le doctor X « c’est dans ta tête », soit tu finis par trouver un vrai médecin qui fait son possible pour te soigner.
            les deux sont possible également.


          • doctorix doctorix 21 décembre 2017 17:59

            @foufouille
            Vous avez l’art de comprendre exactement le contraire de ce qu’on dit.

            Je me demande si, à vos tares génétiques et à votre débilité affichée, vous n’ajoutez pas la maladie de Gilles de la Tourette, qui consiste à proférer jurons et insultes tout au long de la journée, par une sorte de réflexe irrépressible. Cette maladie n’affecte pas l’espérance de vie, mais pas non plus les facultés cognitives : ce qui me fait douter de ce diagnostic vous concernant.
            Il ne reste donc plus qu’une méchanceté viscérale, pour laquelle il n’y a pas de traitement.

          • foufouille foufouille 21 décembre 2017 18:21

            @doctorix
            je me demande si on t’a donné ton diplôme ou si tu es gâteux.
            car tu comprends tout de traviole comme un débile atteint de nombreuses tares génétiques.


          • njama njama 22 décembre 2017 08:33

            @foufouille
            car des tas de gens ont des maladie rares dont moi mais c’est génétique vu que mes parents et grands parents n’ont pas été vaccinés et que le gène commun a été identifié.

            et donc si vos parents et grand-parents avaient été vaccinés ça changeait quoi ?
            maintenant si vous pensez que les vaccins auraient une influence sur nos gènes là ça devient grave !

             


          • foufouille foufouille 22 décembre 2017 10:15

            @njama
            les maladies « donnés » par les vaccins sont justement toutes génétiques.


          • njama njama 22 décembre 2017 10:50

            @foufouille
            ça n’a pas de sens ce que vous dites

            sauf erreur un vaccin inocule des agents pathogènes (microbes, toxines, virus), ce sont eux qui troublent l’état physico-chimique des milieux humoraux, lesquels troublent les fonctions de l’organisme et déterminent la maladie, ou la mort. Et ça n’a rien à voir avec la génétique, puisque ce sont des agents « extérieurs » qui viennent perturber un état « intérieur » celui de l’état physique des colloïdes humoraux.

            Un vaccin ne modifiera jamais un état génétique, ou alors on deviendrait tous OGM smiley


          • foufouille foufouille 22 décembre 2017 11:21

            @njama
            ce n’est pas moi qui le dit mais ceux qui prétendent que un vaccin te donnera une SEP, SLA, neuropathie démyélinisante, diabète, etc ou d’autres maladies rares dont personne ne sait d’où elles viennent.

            certaines sont identifiées par un gène défectueux commun.


          • njama njama 22 décembre 2017 13:32

            @foufouille

            Complications de la vaccination anti-hépatite B (1) et (2)
            [...] En réalité, il existe toute une série d’accidents pouvant toucher de nombreux organes : système nerveux (à différents niveaux) mais aussi la peau, le système sanguin, les articulations, les reins, la thyroïde. Ces mêmes manifestations sont observées lors de l’infection par le virus de l’hépatite B, il n’est donc pas surprenant de les observer après vaccination puisque le vaccin est censé mimer l’action du virus lui-même.

            Quelle est l’origine de ces complications ?
            Plusieurs cas de figure sont à envisager.
            • Les complexes immuns ...

            • Maladie auto-immune par mimétisme moléculaire ...

            • Maladie auto-immune sans mimétisme moléculaire...

            • Les complications dues à l’aluminium...


          • njama njama 22 décembre 2017 13:34

            Les principales complications
            Les complications neurologiques
            Sclérose en plaques
            Myélite aiguë
            Polyradiculonévrites (ou syndrome de Guillain Barré)
            Sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot
            Syndrome de Parsonage-Turner (ou syndrome de la ceinture scapulaire)

            Les pathologies musculaires
            Fibromyalgie
            Myofasciite à macrophages
            Syndrome de fatigue chronique
            Lupus érythémateux disséminé
            Périartérite noueuse
            Dermatomyosite
            Sclérodermie
            Sarcoïdose
            Polyarthrite
            Spondylarthrite
            Diabète
            Hyperthyroïdie
            Thrombopénie
            Aplasie médullaire


          • njama njama 22 décembre 2017 13:38

            Fréquence de ces complications

             Il est difficile d’en avoir une idée précise puisque l’organisme officiel de la pharmacovigilance (AFSSAPS*) ne recense qu’entre 1 et 10% des accidents. L’association REVAHB(**) en a recensé beaucoup plus que l’AFSSAPS dont c’est pourtant la fonction. Rappelons en effet qu’un vaccin est considéré comme un médicament, est soumis aux mêmes règles pour sa mise sur le marché, et que les accidents qu’il provoque doivent être déclarés à l’AFSSAPS. Cet organisme officiel n’a retenu que 2/3 des cas, pourtant bien documentés, rapportés par le Revahb.
             
            Le rapport officiel de l’Afssaps du 21 mai 2002 fournit les chiffres suivants :
            -  29,5 millions de vaccinés dont 10 millions d’enfants de moins de 15 ans

            -  1012 affections démyélinisantes centrales dont 802 cas de sclérose en plaques
            -  101 affections démyélinisantes périphériques (parmi lesquelles le syndrome de Guillain Barré)
            - 36 scléroses latérales amyotrophiques (SLA)
            - 43 thrombopénies auto-immunes
            - 14 aplasies médullaires.

             Il va sans dire que ne sont recensés ici que les accidents graves les plus frappants. Si l’on s’en tient à ces seules données (1206 au total), cela représente un accident grave reconnu pour environ 25 000 vaccinés. Comme la pharmacovigilance ne recense qu’entre 1 et 10% des accidents et que certains comme la myofasciite à macrophages ne sont diagnostiqués qu’après plusieurs années, le taux réel des accidents est sans doute de l’ordre de un accident grave pour 1000 vaccinés.
             On peut d’ailleurs poursuivre le raisonnement en utilisant encore les données de l’AFSSAPS. Les experts nous disent sans cesse qu’il n’y a pas d’accidents chez les enfants (ce qui est faux, car ils n’ont pas été recensés). Comme il y a eu 10 millions d’enfants de moins de 15 ans vaccinés, les 1206 accidents se seraient donc produits chez les 19,5 millions d’adultes, soit, officiellement, un accident grave pour environ 16 000 vaccinés, et plus probablement, en tenant compte de la sous notification, un accident pour environ 660 vaccinés.


          • njama njama 22 décembre 2017 13:44

            Réalité des victimes d’accidents vaccinaux

            Le Revahb a recensé en outre, jusqu’en janvier 2003, les décès suivants :

            17 par sclérose latérale amyotrophique,
            2 par aplasie médullaire (deux adolescents),
            3 dus à des maladies démyélinisantes centrales,
            2 dus à des atteintes hépatiques,
            1 dû à la maladie de Still (forme généralisée de polyarthrite chez l’enfant).
            2 affections malignes (1 lymphome et 1 mélanome) n’ayant pas forcément de lien avec la vaccination.
             
            Aux États-Unis, cette vaccination est pratiquée à la naissance. Or, une publication (***) a révélé 18 morts subites de nourrissons, vaccinés en moyenne 12 jours après la naissance, et décédés 2 jours après vaccination. Il serait bien étonnant qu’il n’y en ait pas chez nous après vaccination des nourrissons dès l’âge de deux mois, ainsi que le conseille le calendrier vaccinal.
            Tout est fait, semble-t-il, pour minimiser le nombre des accidents, à défaut de pouvoir les ignorer totalement.

            (***) M.T. NIU et al. Neonatal deaths after hepatitis B vaccine. Archives of Pediatric and Adolescent Medicine. 1999, 153 : 1279-1282.

            article de Michel GEORGET
            http://www.infovaccin.fr/complications_antiHb2.html


          • foufouille foufouille 22 décembre 2017 15:18

            @njama
            le risque pancréatite aiguë est supérieur donc c’est de la faute du vaccin.
            le diabète est génétique comme pas mal de tes autres maladies.
            le diabète a toujours existé et avant les vaccins.


          • njama njama 22 décembre 2017 15:26

            @foufouille

            le risque pancréatite aiguë >> calculs biliaires ou consommation abusive d’alcool
            on ne voit pas bien ce qu’un vaccin pourrait apporter ?

            On parle seulement de prédisposition génétique pour certains diabètes, ce qui n’est une hypothèse qui ne mange pas de pain


          • foufouille foufouille 22 décembre 2017 17:51

            @njama
            « le risque pancréatite aiguë >> calculs biliaires ou consommation abusive d’alcool »
            comme pour le diabète qui est de la faute des gros et du sucre, c’est une version année 50 .........
            avant tu as des crises de pancréatites sans gravité.
            mais le risque est plus élevé que tes effets secondaires et moins que le diabète donc c’est de la faute des vaccins.
            tout le monde a été vacciné ou presque donc tout est de la faute des vaccins.


          • liebe liebe 22 décembre 2017 21:05

            @foufouille
            Il existe plusieurs type de diabète. Le diabète insulino dépendant est considéré comme une maladie auto immune, et par conséquent est susceptible d’être déclenché par un retournement des auto anticorps de la personne. Le fait est que les vaccins booste le système immunitaire, et que le système immunitaire de la personne ainsi boosté, se retourne contre la personne.... 


          • foufouille foufouille 23 décembre 2017 10:36

            @liebe
            le diabète de type 1 existait avant les vaccins et existes dans les pays sans vaccins. héréditaire avec 40 à 70% de transmission.


          • liebe liebe 23 décembre 2017 12:44

            @foufouille
            AH bon ! Il est vrai que grâce à l’hémoglobine glyquée nous savons qu’en 1650 les gens avaient un diabète de type 1 ! De plus il existe des pays où il n’y a pas de vaccins ? « On ignore ce qui pousse précisément le système immunitaire à réagir aux cellules bêta. Certains individus seraient prédisposés à la maladie, par leur hérédité. On trouve des antécédents familiaux de diabète de type 1 dans un peu moins de 10 % des cas. Il est probable que la maladie résulte d’un ensemble de facteurs génétiques et environnementaux. L’exposition à certains virus ou aliments tôt dans la vie pourrait, par exemple, jouer un rôle dans l’apparition de la maladie. » smiley


          • liebe liebe 23 décembre 2017 12:45

            @foufouille
            On voit également apparaître des diabètes de type 1 chez les adultes, alors qu’auparavant il s’agissait d’un diabète dit juvénile en particulier après un vaccin.  smiley


          • foufouille foufouille 23 décembre 2017 13:07

            @liebe
            c’est 15% pour le type 1 et donc beaucoup plus que pour tes vaccins.
            http://campus.cerimes.fr/endocrinologie/enseignement/item233a/site/html/cou rs.pdf
            tableau page 5, ça va jusqu’à 30% avec deux parents diabétique de type 1.
            http://tpe-lediabete.e-monsite.com/pages/decouverte/
            ça dates effectivement de pas mal de temps.


          • liebe liebe 23 décembre 2017 13:11

            @foufouille
            euh ? 10% ou 15% .. Il reste 85 à 90% de cas où ce n’est pas héréditaire.....


          • Doume65 23 décembre 2017 13:17

            @njama
            « une publication a révélé 18 morts subites de nourrissons »
            J’ai du mal à comprendre comment on a pu attribuer ces morts à la prise d’un vaccin. La mort subite du nourrisson est multifactorielle et en général inexpliquée, les autopsies révélant rarement la cause. Elle peut atteindre n’importe qui même si des éléments annonciateurs peuvent être détectés. Le fait que quelques enfants meurent après avoir reçu la vaccination est tout à fait normal statistiquement. Tous les enfants décédés d’une mort subite l’ont été après avoir été nourris au lait. Faut-il interdire aux mère de donner la tétée ?

            Bref, cet argument est mince, sans plus de détails.


          • foufouille foufouille 23 décembre 2017 13:45

            @liebe
            dans 85% tu n’en a pas en lien direct = 15% de cas en moyenne.
            un gène peut sauter plusieurs générations comme la couleur de tes yeux.
            les noirs ont un diabète spécial juste pour eux, les asiatiques l’ont plus souvent.
            ces chiffres restent plus élevé que pour tes vaccins ...............
            page 10 et 11 du pdf, tu as toutes les autres variantes dont certaines causées par des médocs.


          • liebe liebe 23 décembre 2017 14:53

            @Doume65
            Deux points : premier point, contrairement à ce que vous affirmez lorsqu’un enfant devient léthargique et qu’il fait une poussée de fièvre > à 40° et apathique juste après une vaccination, et que cela dure plusieurs jours jusqu’au décès , on peut suspecter le vaccin. Second point : certains bébés qui sont décédés et qui ont subit une autopsie avaient un durcissement important du cerveau. De pus l’âge ne correspondait pas aux âge habituel de survenue de MSN. https://www.youtube.com/watch?v=oAeKUWw-g3U


          • liebe liebe 23 décembre 2017 15:08

            @foufouille
            Justement, le vaccin étant un médicament.... De plus,  il est difficile de faire la part de survenue par rapport à un vaccin et par rapport à une autre cause étant donné que tous les enfants sont vaccinés. Donc si tous les enfants développant un diabète de type 1 sont vaccinés, que le vaccin booste le système immunitaire, que c’est le système immunitaire qui se retourne contre son propre système, [c’est le principe même d’un vaccin] on peut donc en conclure que , peut être avec un patrimoine génétique sensible [pas d’étude là dessus alors que c’est primordial] les vaccins peuvent induire le diabète de type 1. 

            De plus, on sait que ce type de diabète est en très nette augmentation, les diabétologues appellent d’ailleurs les médecins à la vigilance.. Dans le même temps on assiste à une forte augmentation du nombre de valences injectées aux nourrissons... 
            Avant de faire toute conclusion dans un sens comme dans l’autre il est nécessaire d’effectuer des études complémentaires sur l’innocuité des vaccins. Sachant qu’en plus il n’y a aucune étude de pharmacocinétique d’oncogénèse ect... 
            En 1993, on vaccinait avec le tétravalent, il fallait faire l’haemophilius b à côté et hépatite B à coté aussi. 
            En 1996, on vaccinait avec le pentavalent ( dtpcoq haemophilius) l’hépatite b à côté 
            EN 2000, on vaccinait avec le pentavalent + hépatite b + on a rajouté le prévenar 7. 
            ( Il y avait aussi le BCG) 
            En 2006, on a commencé à vacciner avec l’héxavalent au précédent on a rajouté la valence hépatite B. Mais les parents refusaient de vacciner avec l’hépatite b. DOnc on a organisé sciemment des pénuries. La première pénurie de vaccin dtp sans adjuvant, jusqu’à son retrait en 2008. ( Pour lancer l’hexavalent) 
            Ensuite on a organisé en 2015 la pénurie de vaccin pentavalent pour obliger les parents à vacciner avec l’héxavalent..
            On a aussi commencé à injecter le méningiteC puis on l’a retiré pour le remplacer par le neisvac..
            Cette année on a commencé à vacciner avec prévenar 13.. 
            Le nombre de valences injectées augmente, sans aucune étude préalable de l’innocuité de ces vaccins. 
            Si la rougeole est aussi importante pourquoi alors supprimer la commercialisation du rouvax ? 
            Quelle sera l’efficacité de la valence hépatite B injectée au nourrisson lorsqu’il sera adulte ? 
            Quelle sera l’efficacité de la valence rubéole injectée aux nourrissons dans le ROR lorsque la jeune fille voudra avoir des bébés ? Sera t’elle encore protégée ? 
            Quelles sont les études indépendantes qui montrent l’innocuité de ces vaccins injectés aux nourrissons ? 

          • foufouille foufouille 23 décembre 2017 15:34

            @liebe
            "le vaccin booste le système immunitaire, que c’est le système immunitaire qui se retourne contre son propre système, [c’est le principe même d’un vaccin] on peut donc en conclure que , peut être avec un patrimoine génétique sensible [pas d’étude là dessus alors que c’est primordial] les vaccins peuvent induire le diabète de type 1.  « 
            non sinon un seul vaccin serait suffisant pour toutes les maladies causés par des virus ou bactéries.
            un virus a une identité, reconnu par son code ADN ou/et ARN. une fois éliminé, cette reconnaissance est valable un certain temps ou zéro pour certains.

             »De plus, on sait que ce type de diabète est en très nette augmentation, les diabétologues appellent d’ailleurs les médecins à la vigilance.."
            quelques milliers de plus, c’est très peu et venir de n’importe quoi comme de nouvelles populations plus sensible ou de métissage. la variante africaine est peu connue.
            les études existent mais pas dans le monde antivax.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès