• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un élève menace une enseignante avec une arme factice...

Un élève menace une enseignante avec une arme factice...

 

JPEG

Une vidéo circule sur le net : on y voit un élève menacer une enseignante avec une arme factice... il lui intime l'ordre de le noter "présent"... "Tu me mets présent... " dit-il à plusieurs reprises... Ce geste violent accompagné du tutoiement révèle un climat malsain et délétère.

 

Et aussitôt, il semble que l'on découvre la violence qui sévit dans les lycées et les collèges...

Mais quelle hypocrisie ! Cela fait longtemps que la violence règne dans un certain nombre d'établissements scolaires...

 

Les menaces, les intimidations, les insultes : c'est le quotidien des enseignants qui travaillent dans ces établissements.

Punitions contestées, indiscipline, refus d'obéissance, violences verbales... comment faire face à tant de mépris ?

 

Les parents d'élèves se font même parfois les complices de leur progéniture : ils n'hésitent pas à remettre en cause l'autorité des professeurs, leur façon d'enseigner, leurs notations.

Comment les enfants ne sentiraient-ils pas détenteurs de tous les droits, si les parents ne leur inculquent pas des valeurs de respect ?

 

L'enseignant, sous le feu des parents, des élèves, de l'administration, se sent souvent bien seul dans certaines situations difficiles...

D'autant qu'il est malvenu de faire des vagues, il est malvenu de punir trop souvent les élèves, il est malvenu d'évoquer certains problèmes, comme, par exemple, la drogue et les ravages qu'elle produit.

Il y va de la réputation de l'établissement : mieux vaut ne pas en parler et laisser les problèmes cachés sous le tapis.

 

La violence est bien réelle : certains enseignants se rendent à leur travail avec la peur au ventre.

C'est intolérable : un lieu de culture et de savoir doit être protégé de toute violence.

On ne peut transmettre des connaissances dans un climat de peur et d'insécurité permanente.

 

Alors, bien sûr, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, et le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner ont poussé des cris d'orfraie devant cette vidéo...

Mais, il serait temps de prendre conscience de la situation que vivent certains enseignants, il serait temps d'appliquer de véritables sanctions exemplaires contre les élèves qui troublent l'ordre.

 

Un élève qui ne veut pas apprendre n'a pas sa place dans nos lycées et nos collèges, un élève qui insulte ou menace un enseignant doit pouvoir être exclu des cours.

Les ministres annoncent un plan d'action ambitieux contre les violences dans les établissements scolaires... encore une annonce après un fait divers grave, mais c'est la discipline, c'est le respect de l'autorité qu'il convient de rétablir dans nombre de lycées et de collèges.

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/10/un-eleve-menace-une-enseignante-avec-une-arme-factice.html

 

Un autre article :

http://rosemar.over-blog.com/article-il-ne-se-passe-jamais-rien-dans-ce-lycee-123625997.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.44/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 22 octobre 2018 18:40

    arme factice ou arme à air comprimé ? Faudrait préciser.


    • Venceslas Venceslas 22 octobre 2018 21:35

      @troletbuse

      Ça vous fait une belle jambe quand vous êtes braqué. 

    • Satan la bite l’ hermite 22 octobre 2018 22:23
      @troletbuse 
      airsoft

      @Venceslas
      Prend des cours avec @massada

    • Zolko Zolko 22 octobre 2018 22:51

      J’ai lu que l’arme était à air comprimé, donc une vraie arme, pas factice.


      • Satan la bite l’ hermite 22 octobre 2018 22:55

        @Zolko

        l faut savoir que l’usage d’une arme factice est généralement réprimandée de la même façon que l’usage d’une arme réelle. En effet, le but de la menace avec une arme factice est d’obtenir le même résultat qu’avec une arme réelle.

        L’article 132-75 du Code pénal donne des précisions à ce sujet :

        « Est une arme tout objet conçu pour tuer ou blesser.
        Tout autre objet susceptible de présenter un danger pour les personnes est assimilé à une arme dès lors qu’il est utilisé pour tuer, blesser ou menacer ou qu’il est destiné, par celui qui en est porteur, à tuer, blesser ou menacer.

        Est assimilé à une arme tout objet qui, présentant avec l’arme définie au premier alinéa une ressemblance de nature à créer une confusion, est utilisé pour menacer de tuer ou de blesser ou est destiné, par celui qui en est porteur, à menacer de tuer ou de blesser.
        L’utilisation d’un animal pour tuer, blesser ou menacer est assimilée à l’usage d’une arme. En cas de condamnation du propriétaire de l’animal ou si le propriétaire est inconnu, le tribunal peut décider de remettre l’animal à une œuvre de protection animale reconnue d’utilité publique ou déclarée, laquelle pourra librement en disposer ».


      • Yanleroc Yanleroc 23 octobre 2018 14:53

        @l’ hermite, j’ avais rencontré un type (intelligent, instruit, gentil, juste désespéré) qui avait braqué une petite agence avec un pistolet factice : 10 ans ! 


      • Armelle Armelle 23 octobre 2018 15:57

        @Yanleroc
        ’intelligent" ? Etes-vous sûr ?


      • Satan la bite l’ hermite 23 octobre 2018 17:31

        @Yanleroc

        Quand on est soit même dans le besoin et désespéré , 
        on ne s’ en prend pas aux autres sans raison surtout quand il sont eux meme dans le besoin et desespéré.

        J’ ais déjà été braqué , dix ans c’ est pas assez .Il s’ en tire bien . 


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 octobre 2018 23:04

        N’empêche qu’il était présent...la preuve.


        • aimable 22 octobre 2018 23:24

          Rosemar , si l’éducation nationale était restée a la méthode d’éducation des hussards noirs de la république rien de ceci n’existerait , de l’excès d’une époque elle est tombée dans le laxisme , alors elle paye la facture , en ce qui concerne les parents d’élèves même constat pour leurs responsabilités.


          • Venceslas Venceslas 24 octobre 2018 13:19

            @aimable
            Mais le laxisme ne vient pas des enseignants, il vient de leur hiérarchie et jusqu’au plus haut niveau de l’état, sous les gouvernements de droite comme de gauche. Les témoignages de #pasdevagues sont éloquents. 


          • Gabriel Gabriel 23 octobre 2018 07:03

            Réactions intéressantes, soit elles tournent ce fait en dérision, soit elles en minimisent la gravité. C’est vrai qu’il y a maintenant des années que le respect dû à l’enseignant à disparu mais, au delà de ça, il est devenu presque banal que celui ci subisse violences et injures. Personnellement je trouve cela triste mais, ces faits ne sont que le reflets d’une société basée sur individualisme et le concept Dolto de l’enfant roi . Quant aux parents, imbéciles surprotecteurs de leurs chers petites progénitures crétines, ils ont démissionné de l’éducation de leurs rejetons il y a longtemps par fainéantise et par manque de savoir vivre... 


            • L’Astronome 23 octobre 2018 08:02
               
              Quelqu’un n’aurait-il pas l’idée de « braquer » les députés trop souvent absents de l’hémicycle afin de les porter « présents » ?
               

              • L’Astronome 23 octobre 2018 08:04
                 
                Quelqu’un n’aurait-il pas l’idée de « braquer » les députés trop souvent absents de l’hémicyle afin de les porter « présents » ?
                 

                • L’Astronome 23 octobre 2018 08:07
                   
                  (doublon dû à une fausse manip. Vous pouvez, bien sûr, le supprimer)
                   

                • zygzornifle zygzornifle 23 octobre 2018 08:34

                  Moi j’ai eut tout le long de ma carrière professionnelle des salaires factices et maintenant j’ai une retraite factice .....


                  • Buzzcocks 23 octobre 2018 11:05

                    @zygzornifle
                    Bof, pour passer sa fin de vie à ne rien dire sur internet, y a pas besoin de gagner des mille et des cent. Non ?


                  • zygzornifle zygzornifle 23 octobre 2018 08:35

                    Macron a raté une selfie la .....


                    • Francis JL 23 octobre 2018 09:26
                      Pourquoi demandait-il à la prof de le noter « présent » ? Il n’était pas absent, que je sache !?
                       
                       J’ai dû rater un épisode !

                      • rosemar rosemar 23 octobre 2018 10:04

                        @JL

                        Il était en retard...

                      • rosemar rosemar 23 octobre 2018 10:20

                        @JL

                        Et passé un certain délai, on n’accepte pas qu’un élève puisse assister au cours....

                      • Francis JL 23 octobre 2018 10:27

                        @rosemar

                         
                         merci pour la réponse.

                      • lloreen 23 octobre 2018 15:05

                        @rosemar

                        « passé un certain délai, on n’accepte pas qu’un élève puisse assister au cours.... »

                        Et où cet élève va t-il durant ce laps de temps ?

                      • Armelle Armelle 23 octobre 2018 15:59

                        @lloreen
                        Il va braquer la caissière du supermarché...


                      • mmbbb 23 octobre 2018 19:13

                        @Armelle je remarque bien que l image soit floutee qu il s agit d un eleve d origine auvergnate


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 23 octobre 2018 09:59

                        Il n’y avait pas de smartphone pour me prendre en photo le jour où un élevé à simulé son désir de meurtre à mon égard, un tournant autour de ma taille avec son ongle et son regard assassin,...


                        • Gasty Gasty 23 octobre 2018 10:53

                          « Un élève qui ne veut pas apprendre n’a pas sa place dans nos lycées et nos collèges »

                          Certes ! Mais que faire de lui et comment le définir ? Aspirant délinquant, d’abord les entrées d’immeubles puis le pénitentiaire. smiley Ou bien l’armée... ça recrute dans les cités. Suffit de choisir une motivation.


                          • Gasty Gasty 23 octobre 2018 12:35

                            @Tall
                            En plus c’est un métier ou on peut prendre des décisions, choisir la direction du vent, faire une petite brume qui parfume l’atmosphère... trop cool mec !


                          • Venceslas Venceslas 24 octobre 2018 13:25

                            @Gasty
                            Donc, il reste la classe. Et les feignasses-de-profs-arc-boutés-sur-leurs-privilèges sont finalement bien commodes. Y en a qui veulent venir ? On manque de candidats.


                          • ZenZoe ZenZoe 23 octobre 2018 11:49
                            C’est intolérable : un lieu de culture et de savoir doit être protégé de toute violence.

                            Et pas les autres lieux ?

                            • Emile Mourey Emile Mourey 23 octobre 2018 12:13

                              J’abonde dans votre sens. Mon épouse décédée a enseigné dans des classes difficiles dans les années 80. Elle me disait déjà la même chose. Alors qu’étant alors dans l’armée, je demandais à mes chefs de section de détecter, dès leur arrivée, les mauvais cons pour que je m’en charge, la Directrice de son lycée lui a même reproché de manquer d’autorité quand elle lui a signalé le comportement d’un élève qui, peut-être se droguait. Pensez donc ! De la drogue dans son lycée ? Impensable !


                              • Emile Mourey Emile Mourey 23 octobre 2018 12:23

                                Et mon fils qui, lui, avait le souci de l’autorité, s’est vu reprocher par un inspecteur de ne pas aimer ses élèves quand les plus turbulents d’entre eux ont, de toute évidence, saboté son inspection.


                                • lloreen 23 octobre 2018 13:49
                                  Ce qui est notable, est le fait que cette violence larvée ou exacerbée se retourne toujours contre les « compagnons d’infortune » et jamais contre ceux qui sont à l’origine de la déshumanisation sociale galopante...


                                  Il existe un tas d’initiatives pour s’élever au-dessus de situations qui ne conviennent pas. Nul n’a besoin de se faire violence pour aller « gagner » sa vie s’il comprend que le but vital n’est-pas de s’échanger de la monnaie de singe et de se prostituer pour récolter trois euros et six centimes...Nul n’est obligé d’aller s’enfermer durant des années derrière les grilles verrouillées d’ établissements scolaires où il paraît -selon les informations reçues d’une dame enseignante- qu’on y mène des exercices anti-terroristes...ce qui est pourtant un comble et devrait réveiller en sursaut le dernier dormeur qui rêve encore que ces endroits sont des lieux où se dispense du savoir...
                                  Je suis effarée du degré de plus en plus élevé e masochisme qui sévit dans la société et de cette propension énigmatique à s’ agresser entre victimes...

                                  Je suis également atterrée par l’attitude des enseignants que l’idée de prendre le large à grandes enjambées ne semble jamais avoir effleurés...car consentir à s’infliger une telle peine dépasse l’entendement et conforte sans aucun doute leur hiérarchie dans sa politique de la sourde oreille.
                                  Ce genre de « péripétie scolaire » devrait rassembler les enseignants devant le ministère à Paris car ceux qui ne sont pas (encore) touchés par ces symptômes préoccupants gagneraient certainement à s’en, préserver le plus rapidement possible en soutenant leurs collègues éprouvés.

                                  Mon conjoint et moi avons décidé d’enseigner nos enfants ailleurs que dans les établissements scolaires bien avant de connaître ce genre d’informations. Mais je ne comprends pas l’attitude des autres parents que ce genre de nouvelle laisse aussi froids. Je ne peux expliquer un tel comportement totalement décalé que par une double maltraitance : anciennement scolaire et actuellement professionnelle desquelles tout le monde gagnerait à sortir d’urgence pour la paix sociale.

                                  • marmor 23 octobre 2018 16:11

                                    Quand tu ne sais pas faire la difference entre le formatage et le respect, l’éducation et la politesse, vaut mieux aller à la pêche aux moules et ne pas se mêler des affaires des grands, Arthes ! Quand ils viendront défoncer ton commerce, brûler ta caisse et violer tes gosses, tu verras que le formatage de l’ethnie aura fonctionné, qu’ils se rebellent de leurs souffrances, l’école gratuite, les soins gratuits, les alloc, les indemnités de mère isolée avec 12 gosses, les alloc de rentrée scolaire, les Apl, etc etc, mais il semble que ce soit un dû qui ne mérite aucune gratitude, aucune reconnaissance, bien au contraire… De la merde infâme ….


                                    • Satan la bite l’ hermite 23 octobre 2018 23:20

                                      @Mandyvila

                                      Des prof qui "n’ imprime pas , des ecoles qui ne formatent pas , 
                                      Des provo qui ne font pas leur preuve , Des colle en guise d’ école .

                                      Comment tu veut que les mômes ait un bon modèle .
                                      On croirait lire le gorafi ,




                                    • Armelle Armelle 23 octobre 2018 16:32

                                      Demain, seront installées des parois vitrées pare balle entre prof et élèves avec micro et amplificateur de son dans la salle, le paradis éducatif...
                                      la « protection » s’opèrera alors dans les deux sens !!!
                                      Et pour le coup, la version enseignement « mooc » prendra tout son sens. c’est une méthode efficace, qui éviterait à certains qui n’osent pas, de dire « je n’ai pas compris, voudriez-vous répéter ? », là c’est plus facile, on peut le passer autant de fois que l’on veut, et adapter SA vitesse, plutôt que d’être « jugé » par un individu, qui je ne suis pas certaine en aurait la légitimité, et qui du coup colle l’élève dans une case peut être inappropriée !!!

                                      Cet évènement est en effet regrettable mais ne le récupérons pas pour prouver avec facilité et paresse que la société va de plus en plus mal. Ces incidents arrivent régulièrement dans d’autres lieux et d’autres circonstances. Il ne prouve qu’une chose ; que l’autorité de l’état et de ses institutions n’est plus, posons-nous la question ; pourquoi ? car dans notre pays, « traiter les conséquences » ont toujours eut l’ascendant sur « traiter les causes », c’est d’ailleurs pour cette raison que ces conséquences prennent de l’ampleur et que par exemple plus nous construisons de prisons plus nous en avons besoin...


                                      • Armelle Armelle 24 octobre 2018 13:30

                                        @Cadoudal
                                        Oui bah ce sera comme le reste, ces belles générations d’après guerre, des irresponsables en puissance qui laisseront un tas de merde à leurs descendants, comme celui que vous évoquez parce que géré à la base par des abrutis, et les autres sujets que sont l’économie, laissant une dette incommensurable, ou l’écologie, laissant une véritable poubelle derrière eux. Tout part d’une même époque et d’une même générations qui encore aujourd’hui à l’audace de donner des leçon.
                                        Quand aux antiracistes, ils me débectent autant que les racistes, les premiers fabriquent finalement les deuxièmes
                                         


                                      • Ruut Ruut 26 octobre 2018 17:00
                                        Le dit gamin as il maintenant compris que son geste était inapproprié ?
                                        Ses copins débiles ont ils eux aussi compris pourquoi le geste de leur pote était inapproprié ?
                                        Si non l’EN as encore faillie dans sa mission d’éducation.
                                        De mon temps les profs fermaient la classe a clef après la sonnerie ce qui forçais les retardataires a se justifier au surveillant voir au directeur.

                                        ça évitait les braquages visiblement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité