• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un homme s’immole à Nantes : TOUS coupables…

Un homme s’immole à Nantes : TOUS coupables…

 Il a choisi ce sacrifice sur l’autel du désespoir espérant que son ultime appel parviendrait aux sourds et aveugles que nous sommes tous devenus…

 Oui, nous sommes tous coupables et sans circonstances atténuantes :

- d’avoir élu en 2007 un homme sur l’apparence, trompés par le bagout d’un bonimenteur de marchés qui a contribué au démantèlement industriel du pays au profit d’une classe de Nantis qui, dans le même temps, multipliaient les profits dans des proportions invraisemblables…

- d’inculture politique crasse et de manque total de discernement pour avoir récidivé en choisissant l’homme courtois et bonhomme désigné fort malicieusement par le Système. Certes, on ne pourra reprocher à celui-ci la ruine, accomplie, des finances publiques. Mais je n’entends que peu de cris d’indignation à l’encontre de celui qui moquait le candidat «  des promesses non tenues » d’alors qu’il n’allait pas tarder à imiter. En effet :

- Quid de la promesse d’interdiction des licenciements boursiers ?

- Quid de la signature du TSGC sur une base de 3% de déficit qu’on savait intenable ?

- Quid de la promesse d’une justice rigoureusement indépendante quand le projet récemment présenté devant la Cour de Cassation n’est qu’un bien petit pas devant un long chemin à parcourir ? (http://blogs.mediapart.fr/edition/police-co/article/100213/encore-un-effort-messieurs-les-deputes)

- Quid de la promesse d’une réelle transparence dans les Institutions quand l’IGS vient d’être hâtivement retoilettée pour fonctionner comme par le passé après le scandale des coups tordus impliquant faussement des collègues de hauts rangs, l’ancien ministre de l’Intérieur Daniel Vaillant s’étant exclamé en janvier 2012 « la police qui contrôle la police, c’est fini ! » et que le passage à une institution policière respectant l’article 63 du Code Européen d’Ethique de la Police notamment sur son contrôle impérativement externe et indépendant s’en trouvait facilité ?

- Quid de cette nouvelle farce sur la promesse du non-cumul des mandats reporté, après la déclaration de Claude Bartolone, en … 2017 (année de fin de mandat présidentiel) ?

- Quid du droit du citoyen à bénéficier d’une information non censurée, au moins sur les chaînes publiques, d’un pouvoir qui se dit « socialiste » ?

- Qui de ces prisonniers encagés dans des conditions parfois pires que s’ils étaient des bêtes, le taux de suicides dans cette population étant le plus élevé d’Europe ? (suicides qui n’ont droit qu’à un mince entrefilet dans la presse)

- Quid de ces « erreurs judiciaires » le plus souvent dues à des négligences voire aux besoins impérieux de sacrifier un « coupable » sur l’autel d’une société demandant un minimum de « rendements » dans les élucidations des affaires les plus médiatisées (Dominici, Deloffe, Agretto, Dills, Sécher, Machin et tous les autres inconnus dont l’acquittement n’aura pas été justement prononcé, inconnus à jamais brisés).

- Quid, à contrario, de ces multiples affaires politico-financières où les magistrats rencontrent de multiples chausse-trappes et dans lesquelles bien peu de cas sont élucidés.

- Qui…. ?  Qui…. ?  Quid….. ? Les Beaumettes 

 Oui, nous sommes tous coupables de ces vies brisées, broyées par un système maintenu par notre passivité.

 Seuls ceux qui sont happés par la « Machine » savent qu’ils ont eu le tort de ne pas s’indigner préalablement de ce système corrompu !


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (90 votes)




Réagissez à l'article

209 réactions à cet article    


  • Dwaabala Dwaabala 14 février 2013 08:57

    Voici où porte le vent mauvais.
    Souhaitons aux malheureux que ce type d’acte ne devienne pas pour eux « une mode », mais qu’avec les organisations syndicales et politiques ils sauront canaliser et orienter leur désespoir dans la solidarité des luttes collectives.


    • appoline appoline 15 février 2013 13:01

      Vous y croyez encore, grand naïf. Comme disait Coluche : « Le capitalisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme ; le syndicalisme c’est le contraire ».




    • appoline appoline 15 février 2013 19:25

      N’oubliez pas de remercier l’éducation nationale qui fait tout son possible pour que le niveau descende de plus en plus bas, comme ça un petit coup de télé débile et le tour est joué, la bêtise est belle et bien installée donc la pensée s’étiole, le pinard réchauffe temporairement et grille quelques neurones au passage enfin bref ça sur 3 générations, les mômes ne peuvent s’en sortir


    • Vulcan78 17 février 2013 23:32

      Fichtre ! Avec vous les malheureux sont vraiment mal barrés...

       

    • Aldous Aldous 14 février 2013 08:59

      Juste 2 ans de decalage avec la Grèce...


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 14 février 2013 09:04

        Chaque année, plus de 10000 personnes se suicident en France ; ce qui représente un suicide toutes les 50 minutes. Encore ces chiffres sont-ils sous-estimés d’environ 20% selon un rapport du Haut Comité de la Santé Publique.


        On peut donc faire 50 articles par jour sur le sujet .

        • devphil30 devphil30 14 février 2013 10:02

          N’hésite pas à le faire cela assainira les commentaires et élèvera le niveau du débat 


          Philippe 

        • rocla (haddock) rocla (haddock) 14 février 2013 10:06

          Dès que vous serez assaini vous-même ... smiley


        • sisyphe sisyphe 14 février 2013 13:59

          Toujours aussi con... passionnel, ce pauvre Rocla !
          Chaque jour, y a des imbéciles qui lâchent leur petit mépris ou leur indifférence pour les autres, ce qui représente des millions de conneries par minute, et il n’y a vraiment pas de quoi en faire un seul article, tant ils feraient mieux de fermer leur gueule, plutôt que d’étaler leur cynisme débectant.


        • Traroth Traroth 14 février 2013 17:09

          Quelle froideur et quel manque de coeur, rocla. Vous êtes vraiment en nier que la situation sociale actuelle a poussé cet homme au suicide ?


          Certains fuiront toujours leurs responsabilités, même pris un jerrican à la main devant une maison en feu...

        • Nums Nums 15 février 2013 09:55

          C’est pas mon genre de lancer des insultes mais il y a un petit jeu de mots à faire :


          Rocla, plus je te lis, plus je me dis que t’es vraiment une roclure.

        • Pyrathome Pyrathome 15 février 2013 14:43

          Ce vieux débris de raclure, faut toujours qu’il l’a ramène pour proférer des inepties abjectes.....

          Voilà l’état d’esprit de la droite pourrie, des vieux réac au QI de mollusque.....des PARASITES !! smiley 


        • rocla (haddock) rocla (haddock) 15 février 2013 19:34
          • Toujours aussi con... passionnel, ce pauvre Rocla ! 
            Chaque jour, y a des imbéciles qui lâchent leur petit mépris ou leur indifférence pour les autres, ce qui représente des millions de conneries par minute, et il n’y a vraiment pas de quoi en faire un seul article, tant ils feraient mieux de fermer leur gueule, plutôt que d’étaler leur cynisme débectant. 

          •  votes : 2 
            Par Nums (xxx.xxx.xxx.100) 15 février 09:55

            C’est pas mon genre de lancer des insultes mais il y a un petit jeu de mots à faire :


            Rocla, plus je te lis, plus je me dis que t’es vraiment une roclure.
          •  vote : 1 
            Par Pyrathome (xxx.xxx.xxx.209) 15 février 14:43

            Ce vieux débris de raclure, faut toujours qu’il l’a ramène pour proférer des inepties abjectes.....

            Voilà l’état d’esprit de la droite pourrie, des vieux réac au QI de mollusque.....des PARASITES !!  



            L’ ambiance d’ Agoravox est tout simplement géniale . 


            La communication des personnes appartenant à la gauche est très raffinée .


        • ARMINIUS ARMINIUS 14 février 2013 09:32

          Tous coupables exactement...d’avoir laissé s’installer un système asservi au commerce et à la finance, d’avoir gardé une forme de gouvernance obsolète ou le président est plus assimilable à un roi qu’à un executant responsable devant une assemblée active responsable et compétente et représentative de l’intéret général du peuple, de sacrifier réguliérement au dieu consommation en achetant des objets jetables, qui ont rendu nos propres emplois jetables aussi...Inutile de jeter l’anathème sur telle ou telle catégorie politique ou professionnelle , nous sommes TOUS coupables...quand aurons- nous réalisé que nous sommes en guerrev économique et que l’ennemi, sous ses multiples formes, avance comme une tortue Ninja : masqué, lentement...mais surement !


          • Guy BELLOY Guy BELLOY 14 février 2013 16:18

            @ ARMINIUS :" Tous coupables exactement...d’avoir laissé s’installer un système asservi au commerce et à la finance, d’avoir gardé une forme de gouvernance obsolète ou le président est plus assimilable à un roi qu’à un exécutant responsable devant une assemblée active responsable et compétente et représentative de l’intérêt général du peuple  » 

             

            « Exact. Mais cette assemblée nationale est en majorité à la botte du pouvoir depuis que, en 2000, Jospin a fait réduire le mandat présidentiel de 7 à 5 ans, faisant ainsi coïncider élections présidentielle et législatives afin que les cohabitations antérieures ne puissent plus avoir lieu : 

            Rappel : L’exemple le plus connu de cohabitation est celui qui s’est présenté à trois reprises en France sous la Ve République. Dans ce système politique où le Président de la République a habituellement un rôle actif, compte tenu du caractère dualiste du régime parlementaire, il y a cohabitation lorsque les deux têtes de l’exécutif, président et gouvernement appartiennent respectivement à des groupes politiques opposés. Lorsque le Président a le soutien de la majorité parlementaire il joue un rôle primordial mais si celle-ci lui fait défaut alors son rôle est nettement plus effacé. Cette configuration est apparue trois fois depuis l’entrée en vigueur de la constitution de 1958 (1986-1988, 1993-1995 et 1997-2002). Source Wikipédia 

            Les députés étant désormais élus juste après la présidentielle, le peuple élit logiquement une assemblée nationale à même appartenance politique. Rares sont les députés qui ne suivent pas la ligne politique du Parti car ils s’exposent à se voir exclus dudit parti et donc à être battus aux élections suivantes : c’est leur carrière politique qui est menacée.

            C’est ainsi que désormais depuis 2000, nous avons une majorité de députés godillots, quelque soit la couleur du parti au pouvoir.

            C’est également ainsi que le principe de la Séparation des Pouvoirs inscrit pourtant dans la Constitution, se trouve détourné. 

            Car il ne faut pas oublier que c’est l’Assemblée Nationale qui détient le véritable pouvoir ; n’oublions pas le périodes de cohabitation où c’était alors le Président qui avait très peu de pouvoirs, l’assemblée nationale étant forcément de la même couleur politique que le gouvernement (premier ministre et ministres). Souvenons-nous de cette période où F.Mitterand présidait un conseil des ministres de façon toute symbolique, isolé qu’il était parmi un gouvernement de droite.

             De par la Constitution, l’Assemblée Nationale fait non seulement les lois mais aussi contrôle le gouvernement par des questions permettant aux députés d’interroger directement les ministres, soit oralement (questions au gouvernement, questions orales sans débat, soit par écrit : 13 à 15 000 questions sont publiées chaque année au Journal officiel.

            L’Assemblée Nationale peut également renverser le gouvernement par une motion de censure.

             « Lorsque l’Assemblée Nationale adopte une motion de censure ou lorsqu’elle désapprouve le programme ou une déclaration de politique générale du Gouvernement, le Premier Ministre doit remettre au Président de la République la démission du Gouvernement. » — Article 50 de la Constitution. La motion de censure doit être présentée par au moins 1/10 des députés (soit 58, sur un nombre total de 577 actuellement) et n’est adoptée qu’à la majorité absolue » Source Wikipédia 

            Ajoutons également ce point très important : Le député est généralement membre d’un parti. A ce titre, il anime le débat politique dans sa circonscription avec tous les habitants. Il est l’acteur principal du débat démocratique quotidien sur le plan local. 

            http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/travail_depute.asp

            Le débat politique public qui doit donc se tenir tout au long des 5 ans de mandat du député n’a pratiquement jamais lieu.

            tout le monde sait parfaitement, que le député, une fois élu, de quelque bord qu’il soit, ne tient plus de grandes réunions où l’électeur puisse l’interpeller sur ses interventions au Palais Bourbon et lui rappeler le cas échéant le rôle de l’Assemblée Nationale dans le contrôle du Pouvoir exécutif.

            Et c’est bien là que le bât blesse !

            Organiser des réunions publiques tous les ...5 ans lorsqu’on est candidat ne suffit pas !

            Tant que le citoyen ne le rappellera pas à ses devoirs, tant qu’il continuera, ignorant ses propres responsabilités et pouvoirs, de râler au café du commerce ou, mieux, je le concède, de se perdre en discussions (stériles car n’aboutissant sur aucune action) sur certains forums, pourquoi voulez-vous que ce parlementaire aille se mettre en position difficile devant une foule d’anciens électeurs qui pourraient lui rafraîchir la mémoire ?  

             Il est du devoir du député, représentant du peuple qui l’a élu, de rendre compte dans sa circonscription et d’accepter le débat contradictoire en réunions publiques et ce, tout au long de son mandat ! 

             Il est du devoir du citoyen de le lui rappeler :

            1) En lui envoyant un courrier

            2) En cas (probable) de non-réponse, en allant l’interpeller à sa permanence.

            L’événement finira fatalement par être rapporté dans la presse locale ou régionale, ce qui est le but : faire entendre la voix du citoyen.  

            Et que résonnent constamment à leurs oreilles ces paroles de Danièle Mitterrand :

             En France on élit et les élus font des lois qu’ils n’ont jamais proposées et dont nous n’avons jamais voulu. Est-ce la démocratie quand après avoir voté nous n’ayons pas la possibilité d’avoir de l’influence sur les élus ? 

            Oui, nous sommes tous coupables, par notre négligence et notre passivité, du sort du pays…


          • Camille DESMOULINS Camille DESMOULINS 14 février 2013 19:24

            Un vrai contre-pouvoir citoyen passe par le référendum d’initiative populaire. C’est la clé qui ouvre toutes les portes, ce qui est quand-même plus pratique que de devoir les défoncer à coups de pieds !


          • jocegaly 14 février 2013 21:16

            @ Camille Desmoulin
            ... et un gentil magicien va faire un geste avec sa baguette magique, pour que, bien sûr, tous les citoyens soient informés , sachent les mensonges des candidats après qu’ils aient été élus, se rendent compte qu’après avoir été abusés, ils sont tondus, que l’opinion est manipulée, qu’on leur fait prendre des vessies pour des lanternes... (un exemple superbe ici http://blogdejocelyne.canalblog.com/archives/2012/01/13/23227725.html#comments )...
             ... Il faudrait peut-être « Camille » arrêter de prendre des vessies (crevées) pour des lanternes et sortir des incantations pour INFORMER , RE-INFORMER d’abord !


          • jocegaly 14 février 2013 21:23

            « Tous » coupables... Dommage qu’il y ait cette outrance. Non. Pas tous. Seulement ceux qui se taisent. Ceux qui ne s’informent pas. Ceux qui croient qu’ils passeront entre les gouttes. Ceux qui se disent après moi le déluge (ça risque d’être avant, aussi pour eux) ... Bref, le mieux est quand même d’éviter cette outrance.
            Pour le reste rien à dire. J’apprécie cet article.


          • devphil30 devphil30 14 février 2013 10:07

            Effectivement 2 ans après la Grèce , est-ce prémonitoire ?

            La situation est mauvaise , les solutions tardent à venir , la volonté fait défaut , les débats inutiles se prolongent à l’assemblée , les priorités ne sont pas fixés , la déception grandit ......

            Attention Mr Hollande , les alertes se multiplient , le nabot commence à penser en se rasant.

            Nous vous avons élu , soyez digne de vos paroles et discours enflammés de campagne tant celui de Villepinte que vos propos lors du débat télévisé.

            Attention la déception et la colère seront à l’image de l’’espérance ......

            Philippe 

            • lambda 14 février 2013 18:11

              @ cogno 5

               

              et aussi parce qu’on a fait croire aux pigeons que le vote était un devoir , alors que c’est un droit mais un droit qui , exprimé permet en toute légalité à l’élu de trahir

              C’est pour les voyous au pouvoir le sésame qui leur permet de servir leurs Maitres mondialistes

              Quand les citoyens auront compris à quoi sert un bulletin de vote ils ne se rendront plus aux urnes - mais y a encore du boulot avant que les esprits s’éveillent et retirent des mains des gouvernants cet outil qu’ils protègent tant

               


            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 14 février 2013 10:15

              Salut Guy,


              J’ai un article en modération, ou j’ai écrits notamment ceci : le sujet est l’empressement qu’a eue la gauche pour présenter son projet qui doit sauver l’humanité, à savoir le « mariage pour tous » !


              Pendant ce temps là, on se bouge bien moins le c.. popotin sur les autres graves problèmes qui préoccupent les français, comme:l’état des urgences dans nos hôpitaux :, et ici,avec notamment la grève des urgences à Grenoble :,ou crise automobile :, etc etc. Ainsi nous pouvons constater que ce mariage pour la gauche à la pense bien remplie et qui vit bien au chaud est bien plus important que la misère qui frappe certains de nos concitoyens comme nos vieux et hélas aussi des plus jeunes qui ont des difficultés pour se chauffer cet hiver, ou pour se nourrir, ou conséquence de la crise actuelle pour s’intéresser aux nombreux chômeurs en fin de droit, ( le 13/02/13, un homme de 43 ans en fin de droit, s’est immolé par le feu devant le Pôle Emploi de Nantes : , je ne connais pas son cas personnel, es-ce un chômeur professionnel, un cas social, ou malheureusement un « cas classique » du à la crise que nous traversons en ce moment, d’une personne qui vraiment n’a pas pu trouver du boulot ? )

              … puis du moment que nos premiers de la classe nous disent qu’avec l’élargissement de l’Europe à près de 30 nations , que c’est pour notre bien !!

              Le couvercle de la marmite est près à exploser, juste une question de temps !!!

              @+ P@py


              • Traroth Traroth 14 février 2013 17:24

                @cogno5 : Non, c’est faux. Les politiques au pouvoir ont parfaitement la possibilité de changer les choses. La souveraineté nationale est là, intacte, à attendre qu’on en fasse usage. S’ils ne le font pas, ce n’est pas parce qu’ils ne peuvent pas, mais parce qu’ils ne veulent pas. Parce qu’ils sont corrompus par les affameurs.


              • Traroth Traroth 15 février 2013 14:21

                Non, vous vous trompez. Ce n’est pas la rétorsion qui ferait mal, mais la situation actuelle. Et si les politiques au pouvoir ne changent rien, c’est parce qu’ils ne veulent pas. Parce qu’ils sont corrompus jusqu’à l’os.


              • Valas Valas 15 février 2013 14:45

                Dans le fond Cogno5 n’a pas tord, les seuls politiques qui veulent réagir, se font marginaliser et dégager de la politique !
                Il faut bien admettre que les politicards non seulement corrompus qui le veulent bien mais qui ne prendront pas le risque de faire machine arrière même si ils venaient à avoir une prise de conscience car tous les autres s’en occuperait sans perdre de temps. Et gare à ceux qui ne suivent pas le mouvement !
                On appelle ça les Sectes des Hautes Sphères à Ciel Ouvert !

                Résultat : La révolution de 1789 n’a pas changé grand chose...


              • loph loph 14 février 2013 18:09

                @ cogno5

                Bien senti votre commentaire.

                Je m’interroge toutefois sur la responsabilité non pas de chacun mais du cadre collectif, et de ses implications dans le décès de cet homme du même âge que moi.

                Comment tomber dans une sujétion menant au suicide ? En se focalisant uniquement sur ce que vous dénoncez : ce milieu où tout a un coût de plus en plus onéreux, pendant que l’activité devient de plus en plus une réserve pour rentiers privilégiés, créant par là même les conditions des emplois jetables, et donc des employés jetables eux aussi ?

                C’est qu’on est tombé bien bas dans la considération de soi même. Mais comme ce système collectif n’aboutit qu’à ça, être noyé dans un milieu de moins en moins responsabilisant, sauf pour les « têtes » qui se sont placées aux sommets de ces édifices dits civilisés, il est logique qu’on se déconsidère à force d’être tenu pour un rouage (au mieux) de l’activité démesurée se développant de nos jours.

                On entretient sa propre valeur en s’estimant par son labeur me semble-t-il, ce qu’il produit pour soi même et pour la perpétuation de la chaîne vitale en procréant entre autre, et en transmettant à nos descendants les moyens eux aussi de prendre soin de cette perspective vitale. Non pas en étant noyé dans un cadre dépersonnalisant !

                Je ne vois hélas pas tellement comment nous pourrions rééquilibrer notre rapport à ce système devenu mondialisé. Chaque domaine d’influence, qu’il soit politique, d’affaire, industriel, représente des barrières insurmontables individuellement.

                Et comme dit aldous, en dehors de se préparer à un retour à la dure car il n’y aura pas de relance (et je crois que cela vaudrait mieux pour la sauvegarde de l’équilibre naturel), quelle alternative avons-nous à ce système phagocytant le milieu terrestre lui même ?

                Pour ma part, j’espère en finir sereinement en ayant la satisfaction d’avoir transmis à mes enfants les capacités à utiliser leurs facultés innés, qui sont le bien de tous. Et sûrement par cette superficialité, parfois fatale comme le montre le suicide de cet homme qui fut aux abois, à laquelle nous confine cette vaine course au progrès factice ou à la croissance artificielle...

                Finalement, le seul pouvoir qui vaille à notre échelle, c’est celui qu’on exerce sur soi même.

                Humainement vôtre cogno5, merci aussi à brazouzen et Guy BELLOI, montrant qu’il n’y a pas que l’intérêt supérieur de ceci ou de cela qui compte, mais aussi du bon sens dans ce milieu vital où nous ne faisons que passer...

                loph


              • Loatse Loatse 14 février 2013 11:00

                On nous a dit que cet homme était un « précaire ».. Il y en a de plus en plus, même plus jeunes et ce n’est pas faute de chercher un emploi..

                J’ai dans mon entourages des jeunes gens qui cherchent des cdi et qui vont, à défaut d’en trouver, de mission d’intérim en mission d’interim avec des « temps morts » qui s’allongent de plus en plus entre chaque mission.. Quand au calcul des droits au chomage pour l’intérimaire, il s’avère souvent problématique..

                En France, nous n’avons pas un système qui regroupe toutes les prestations de revenus de remplacement... En belgique et au danemark les choses sont différentes.

                Bref du jour au lendemain, vous pouvez vous retrouvez comme cet homme devant le fait établi à savoir plus rien pour vivre. Il vous faut donc constituer un dossier auprès d’un autre organisme et attendre que celui ci soit étudié avant qu’un revenu de remplacement vous soit versé.. soit un temps indéterminé

                Pendant lequel le loyer continue d’être dû, les prélèvements bancaires se doivent d’être honorés et vous ne pouvez plus travailler faute d’essence pour mettre dans votre voiture.. (les banques ne sont pas toutes compréhensives)

                De ce fait, on en arrive à ce genre de tragédies..


                • Aldous Aldous 14 février 2013 11:01

                  Les situations desesperées vont se multiplier.


                  Il y a un tsunami de licenciements en France et en Europe.

                  L’assurance chomage ne parviendra pas a faire face et comme en Grèce les allocations deviendront symboliques.

                  Si votre emploi est votre seul ressource pour la subsistance de votre famille, trouvez-vous un une maison à la campagne avec lopin de terre.

                  Organisez vous pour vous chauffer au bois (eau chaude aussi)
                  Stoquez-y de l’eau, des céréales et feves seches ( riz, pâtes, lentilles...)
                  Prevoyez un poulailler, des clapiers pour lapins.
                  Un stock de semences pour faire un potager.
                  Des vêtements rustiques et chauds.

                  Jetez la télé et arretez de croire les conneries des politiciens. Il n’y aura pas de relance.

                  • lemouton lemouton 14 février 2013 18:23

                    Vous avez raison Aldous..

                    et pour poursuivre votre liste, il faut malheureusement aussi prévoir des armes.. smiley


                  • loph loph 15 février 2013 15:10

                    @ lemouton

                    Prévoir des armes ? Auxquelles pensez-vous ? Les armes intellectuelles dont nous sommes pour la plupart munis ?

                    Ou les armes que M. Hollande accompagné d’un certain nombre de patrons voudraient placer en Inde ou ailleurs ? À ce sujet, je remarque que tout comme ses prédecesseurs, notre président de la république ne déroge pas au protocole, et se fait accompagner par les représentants des milieux d’affaires, aux fins évidemment de promouvoir le beau savoir-faire français dans l’armement...

                    Pour revenir à nos moutons, les armes ne servent qu’à se sentir « protégé » au mieux. Au pire, à se croire permis d’en faire usage sur autrui. En tant que locataire temporaire de mon petit espace vital, quel droit ai-je à me considérer propriétaire de quoi que ce soit autre que ma personne ?

                    Comme je partage au même titre que chaque terrien une portion de l’espace planétaire (combien infime à son échelle !), faut-il vraiment faire preuve d’un absurde sentiment de propriété pour revendiquer un territoire et y exercer un prétendu droit à faire usage d’armes forcément létales ? C’est presque le far west, ou ce à quoi conduit toute colonisation...

                    Y a le choix : soit partager en s’armant des dispositions d’esprit propice à ça, soit dézinguer tout ce qui bouge en s’armant d’un arsenal comme tout bon prédateur... Entre les deux et à notre échelle, il me semble que le premier est plus fructueux que le second. Après, tout dépend de la vision qu’on a des choses et du but qu’on se fixe.

                    Bien à vous lemouton,

                    loph


                  • lemouton lemouton 16 février 2013 13:19

                    à loph

                    bonjour..
                    je vous remercie pour votre longue réponse...
                    Mais si j’ai parlé d’armes, c’est simplement parce qu’elles sont parfaitement en adéquation avec le monde apocalyptique décrit plus haut par Aldous.. smiley

                    un monde à la Malvil.. ou pas loin..


                  • Vulcan78 17 février 2013 16:37

                    Retour à l’autarcie...


                  • Vulcan78 17 février 2013 23:49

                    Vous oubliez un truc important à mon sens : le fisc s’adapte au contexte... Achetez donc votre lopin de terre et vivez en autarcie dans un paradis fiscal, et pas en France... Sinon, vous aurez assurément « droit » au coup de bambou fiscal tout pareil !....


                  • loph loph 19 février 2013 01:47

                    Merci lemouton,

                    Pour ma part la seule arme que je considère n’en est pas une. Quoique...

                    Voici plutôt : le temps qui passe amène bien plus sûrement le terme de toute existence, et il s’exerce autoritairement sur quiconque. Sans arrière pensée, sans mystère, régulateur aveugle des équilibres écologiques et de toute chose.

                    Et comme notre nature est de vivre sur terre, aucun risque que nous y coupions.

                    Par ailleurs, l’apocalypse n’est qu’un des sens que nous donnons à la fatalité. Moi je vois plutôt le cycle terrestre comme un éternel recommencement. Que je n’y ai pas toujours été ou que je n’y sois pas à l’avenir ne m’empêche pas d’apprécier mon passage ici bas malgré les coups qu’inflige l’humanité à ses ressortissants.

                    Bien à vous lemouton, profitez bien du temps qui nous est accordé, et passant si vite...

                    loph


                  • alberto alberto 14 février 2013 11:04

                    Bonjour,

                    Au-delà des problèmes sociaux sous-tendus par cet évènement douloureux, un truc m’a scié en entendant l’info à la radio (RTL ? , peut-être, mais j’ai réécoute l’info ensuite sur d’autres chaînes, la teneur était la même) :

                    En gros :« L’individu ayant averti qu’il avait l’intention de se rendre dans les locaux de pôle emploi, et de se faire cramer s’il n’obtenait pas satisfaction, des policiers avaient été mis en faction pour lui interdire l’entrée, ainsi l’homme n’a pu pénétrer les locaux, ayant été effectivement empêché par la police » Fin de citation (approximative, mais exacte quant au fond)

                    On a envie de crier :« Hourra, mission accomplie !

                    Suite de l’info : » Les policiers présents n’ont pu intervenir à temps pour empêcher le malheureux de se suicider par le feu" !

                    Ça ne vous fait pas bizarre d’entendre ça, vous ? Moi, si...

                    Bien à vous.


                    • clostra 14 février 2013 11:08

                      J’avoue ne pas avoir très bien compris l’intervention de Monsieur Sapin qui, soutenant les équipes de Pôle Emploi - ce qui est « normal » puisqu’elles appliquent la loi selon leurs moyens - et, comme pour s’excuser, ajoutant qu’il y a là-dessous un drame humain - sous entendu pas forcément lié à sa suppression de revenus (la dégringolade, le dévissage de cet homme privé de subsistance, de reconnaissance, de revenus).

                      On peut être inquiets, lorsque la générosité d’un dirigeant octroie 30% de ses revenus (400 000 euros) sachant qu’il lui reste « tout de même » 1,7 million d’euros (de francs ç’aurait été déjà beaucoup mais euros avec une telle parité !)

                      Mais que font-ils de 1.7 Millions d’euros ? sortis des courses, du ménage, du loyer et/ou charges, impôts fonciers et autres (alors oui, s’il y a impôt sur la fortune pourquoi ne pas donner plus à son entreprise en faillite d’emplois ? ce qui reviendrait au même puisque cet impôt est normalement redistribué mais éviterait l’écueil « Sarko » de l’assistance...)

                      Il est probable que Monsieur Sapin dissocie « drame humain » et dégringolade jusqu’à devenir SDF et ce en quelques mois...

                      Va-t-il nous dire que cet homme aurait du être interné ?

                      Les HP vont-ils déborder alors qu’on vide les prisons ?

                      Cet homme très probablement « honnête » n’avait pas le recours du « deal » qui lui eût remonté le moral ? Pourtant il serait vite entré dans la catégorie des suspects (les sans revenus) ?

                      Quelle société, dites-moi !


                      • Loatse Loatse 14 février 2013 11:59

                        Ca m’a frappé aussi ce sous entendu déplacé, Clostra... Le drame humain il est là bien présent bien que latent, chez ces salariés d’entreprises qui ne savent pas si un repreneur va pouvoir leur garantir leur emploi.. chez ces intérimaires par défaut qui ne peuvent pas se projeter dans l’avenir, chez ces jeunes diplômés qui envisagent de s’expatrier faute de trouver un emploi en rapport avec leurs qualifications.. et végètent dans des petits boulots mal payés...

                        Aldous a raison, les temps à venir vont être durs..autant s’y préparer du mieux qu’on peut selon nos possibilités..

                        Quand à nos maires, plutôt que de multiplier les ronds points, les espaces verts décoratifs, les avenues avec palmiers, feraient mieux d’envisager de créer des potagers collectifs.. !


                      • clostra 14 février 2013 18:32

                        @Loaste

                        Oui d’ailleurs à propos, « on » nous annonce que ce pauvre immolé travaillait au noir...

                        Quand je vous dis qu’il est plus facile de surveiller un chômeur qu’un grand patron !

                        On imagine le scénario : chômeur en fin de droit qui ne trouve pas d’embauche (on finira par « rire » de savoir combien d’emploi sont disponibles alors qu’on en supprime tant) sans doute ne touchait-il pas suffisamment pour vivre. On ne nous a pas donné le montant de cette allocation nécessitant de « travailler au noir », ni de quel travail au noir il s’agissait (bricolage ? ménages ?). Peut-on appeler ça une « arnaque » aux assurances chômage ?

                        Les inspections feraient mieux de se préoccuper de ceux qui gagnent « trop », plutôt que de se précipiter sur la misère comme la pauvreté !


                      • Traroth Traroth 14 février 2013 18:35

                        Mais clostra, c’était un profiteur, voyons ! Pas comme Depardieu, qui lui est un homme méritant !


                      • ecolittoral ecolittoral 14 février 2013 11:26

                        « Oui, nous sommes tous coupables... ». L’auteur se prend pour qui pour nous accuser ?

                        Je ne suis pas les infos, rubrique : faits divers, donc, est ce que quelqu’un sait pourquoi se type s’est suicidé ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Guy BELLOY

Guy BELLOY

Retraité


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès