• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un peu de décence, Messieurs de la Commission de Bruxelles !

Un peu de décence, Messieurs de la Commission de Bruxelles !

 

Union européenne, Jean-Claude Juncker, Oxfam, SMIC

Cet article est inspiré par les déclarations de Jean-Claude Juncker à propos de l’instauration d’un smic dans tous les pays de l’Union européenne. Cependant, le président de la Commission a précisé que ce salaire doit être en fonction de l’économie de chacun des pays et du coût de la vie dans chacun des pays de l’Union. Il a rajouté que chaque travail mérite un juste salaire !

De là vient ma première interrogation : comment fait-on pour lutter contre le dumping social et salarial dans l’Union européenne, dans la mesure où tout travailleur, de n’importe quel pays de l’Union, peut être embauché dans un pays et être détaché dans un autre pour effectuer (théoriquement) un travail ponctuel et précis (dans les faits, c’est autre chose…).

Ma deuxième interrogation concerne ce terme de « juste salaire ». Comment Monsieur Juncker et ses acolytes de Bruxelles peuvent-ils justifier des salaires minimums de 500, 600 ou 700 euros ? Et surtout, que peut-on faire et comment peut-on vivre avec ces sommes ?

Et si ces salaires sont considérés par Monsieur Junker comme des salaires justes, pourquoi lui-même et ses acolytes de la Commission (et pas seulement) ne se rémunèrent-ils pas avec des salaires de ce niveau ? Vous pouvez m’opposer le fait qu’ils font un travail difficile. Néanmoins, un travail difficile est également celui du boulanger, du boucher de l’agriculteur du journalier, de l’enseignant, et j’en passe…

Mais, parlons aussi un peu des salaires des privilégiés de la Commission. Monsieur Juncker et Monsieur Donald Tusk (président du Conseil) gagnent 32 000 euros par mois chacun. Les six vice-présidents de la Commission gagnent 30 317 euros par mois (chacun) et les Commissaires gagnent 26 236 euros par mois chacun.

Ces chiffres donnent le tournis. D’ailleurs, restons-en là avec les salaires pratiqués à Bruxelles et au Parlement européen.

Ce qui est indécent néanmoins, c’est le culot de Monsieur Juncker : celui qui dirige officiellement l’Union européenne des 17 millions de chômeurs, des dizaines de millions des employés précaires ou à temps partiel non souhaité, des dizaines de millions de gens qui vivotent avec les minima sociaux, ose parler de salaire juste quand on sait qu’en Bulgarie le smic est de 260 euros par mois, en Lituanie de 400, en Roumanie de 401, en Lettonie de 430, en Hongrie de 436, en Croatie de 463, en République Tchèque de 473, en Espagne de 1 050, au Portugal de 580, en Grèce de 650, à Chypre de 855. Après, il y a des pays qui ont un smic plus élevé mais qui ne permet toujours pas de vivre décemment dans le pays en question ; ces pays sont le Luxembourg avec 2 071 euros, l’Irlande avec 1 613, les Pays-Bas avec 1 578, la Belgique avec 1 562, la France avec 1 498.

J’espère que Monsieur Juncker peut quand-même survivre avec ses 32 000 mensuels !!!

C’est indécent de parler de la sorte, comme c’est indécent d’avoir des milliardaires qui possèdent toutes les richesses planétaires et peuvent ainsi influencer toutes les décisions prises au niveau mondial, par n’importe quel gouvernement... Rappelons-nous : selon l’Oxfam, les 26 milliardaires les plus riches de la planète possèdent autant d’argent que la moitié la plus pauvre de l’humanité.

De plus, ils ne paient pas d’impôts car ils créent de emplois !!! et ils nourrissent le ruissellement, comme on nous a dit récemment !!!


Moyenne des avis sur cet article :  4.9/5   (10 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Carlo Gallo


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès