• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une approche historique humaniste chrétienne du conflit israélo-palestinien (...)

Une approche historique humaniste chrétienne du conflit israélo-palestinien (Nouvelle édition)

 

Une approche historique humaniste chrétienne du conflit israélo-palestinien (Nouvelle édition)

 

 

PNG

 

 

Israel – Le mystère dévoilé

 

Un film documentaire de David Sorensen

 

KLA.TV - 1er novembre 2023

 

Cliquer ici pour télécharger la vidéo en MP4

 

Télécharger en « TEXTE_2023-11-01_Israel_LeMystereDevoileUnFilmD_klaTV-27340.pdf »

 

 

*************************** 

 

 

Étant maladivement curieux de nature, maladivement désireux de chercher à comprendre, j’ai donc regardé ce document jusqu’au bout.

Si cette version du film est sous-titrée en français, l’orateur s’exprime en anglais et il s’adresse, on le comprend peu à peu, mais plutôt vers le milieu du doc, à un public anglo-saxon imprégné de culture chrétienne et d’humanisme chrétien, ce qui, dans la plupart des cultures anglo-saxonnes, va avec un fort attachement aux racines judaïques du christianisme.

L’humanisme chrétien anglo-saxon reste basé sur une conception bienveillante de « Dieu le père », en tant que créateur de l’humanité. Le Christ, dans cette approche, en est lui-même un messager universaliste, porteur de valeurs à la fois humanistes et spiritualistes. Bien entendu, l'humanisme chrétien anglo-saxon est nécessairement quelque peu dévoyé par le sectarisme protestant sous ses diverses et multiples formes, mais pas davantage, en fin de compte, que l'humanisme chrétien n'est dévoyé, dans le reste de l'Europe occidentale, et notamment, latine, par les diverses formes du sectarisme catholique.

C'est donc sur la base de ces valeurs que l'orateur tente d'amener son public à une compréhension de la manipulation en cours depuis le 7 octobre, mais qui a évidemment des racines bien antérieures. Le fait est qu'Israël, avec le 7 octobre, prend le monde à témoin de l' « agression » dont il se pose en victime, en arrivant, par ce biais, à « effacer » dans les esprits manipulés sa position d'Etat colonialiste, et l'Etat sioniste parvient donc précisément ainsi à pratiquer l' « inversion accusatoire » dont il tente d'affubler ses ennemis, en vue de valider sa manipulation dans les esprits conditionnés par toute une machine médiatique à sa solde, directement ou non.

Il est évident que le 7 octobre présente, pour le gouvernement Netanyahou au moins un double avantage : faire passer au second plan ses difficultés politiques intérieures et même s'il ne les fait pas tout à fait « oublier » il peut néanmoins ainsi utiliser l'argument contraignant de la « sécurité nationale ». Mais surtout, cela lui permet de faire faire une sorte de « grand bond en avant » au projet d'extension et de colonisation sioniste. S'il parvient à son but d'annihiler le Hamas et de reprendre, directement ou non, le contrôle total sur Gaza et ses ressources, il aura effectivement effectué une « reconfiguration » géostratégique d'une partie importante du Moyen-Orient, surtout si, dans la foulée, il en profite également pour renforcer la colonisation en Cisjordanie.

Il est donc suffisamment clair que l'opportunité qui lui est ainsi offerte de tenter de mettre en œuvre ses projets les plus « avancés » semble tellement « tombée du ciel » que l'on est tout à fait en droit, avec l'orateur du film, de s'interroger sur la réalité du prétendu « effet de surprise » dont aurait bénéficié le Hamas, le 7 octobre.

Effet de surprise macabre et tragique, néanmoins, incontestablement, pour les jeunes festivaliers du Festival « Nova » de Réïm, effet de surprise macabre et tragique, tout aussi évidemment, pour les habitants des kibboutz avoisinant Gaza, et qui, pour beaucoup d'entre eux, nés à cet endroit, ne sont « colonialistes » que par filiation, et non par « vocation », mais pas nécessairement « effet de surprise », par contre, pour les responsables de la « sécurité » dans le coin, tant la probabilité que le moindre mouvement de l'autre côté de la « barrière » puisse se produire sans être détecté est en réalité nulle !

 

Quant à la « thèse », films du Hamas à l'appui, selon laquelle celui-ci aurait réussi une destruction « simultanée » des tours de détection de la « barrière », c'est cette « thèse », en fait, qui « s'autodétruit » d'elle-même, pour tout esprit doté de sens logique, étant donné que l'absence de tout signal qu'elle implique sur les écrans de contrôle est nécessairement, par elle-même, un « signal » d'alerte particulièrement inquiétant.

Ce qui est particulièrement inquiétant, pour nous, en France, c'est bien la très fausse « naïveté » et/ou pseudo- « crédulité » avec laquelle nos journalistes « mainstream » ont repris en chœur cette « thèse » pour relayer le prétendu « effet de surprise » de l'attaque du Hamas et des tragédies sanglantes qu'à occasionné cette « sortie » du « fauve » hors de sa « cage »-ghetto gazaouie !

Le côté grand-guignolesque « spectaculaire » de cette « sortie » est pourtant déjà directement « mis en scène » par la très officielle « Société de Radiodiffusion Publique Israélienne », sur sa chaîne Youtube, dès le 17 octobre, dans un premier montage, en fait précisément basé sur les films de propagande du Hamas lui-même, et donc sensé résumer le 7 octobre et ses conséquences :

_"This is how Hamas's murderous attack began”

https://youtu.be/qN6GUrPKvi4

Copie MP4 :

http://mai68.org/spip2/IMG/mp4/HAMAS_PRISON-LEAK_07-10-2023-2.mp4

 

Il est donc clair que cette nouvelle phase du conflit moyen-oriental n'arrive pas « par hasard », et encore moins, « par surprise », pour ceux qui veulent vraiment analyser le contexte géopolitique dans lequel elle se produit.

L’État d'Israël ne serait rien sans l'appui des « élites » financières occidentales, de même que celles-ci ont absolument besoin de ce pion essentiel dans leur jeu moyen-oriental et mondialiste. C'est là la véritable base de l'élan de solidarité manifesté par la classe politique et médiatique occidentale, et notamment française, même si elle s' « appuie », en quelque sorte, sur la douleur bien réelle des victimes du terrorisme du Hamas.

Peu ou prou adoubé par Israël comme « seul interlocuteur valable » dans la bande de Gaza, et notamment, pour contrer, en son temps, la montée en puissance de l'OLP, le Hamas, comme expression politico-militaire des « Frères Musulmans », a toujours plus ou moins joué double jeu, et jusqu'ici, assez bien réussi à gagner sur tous les tableaux. Dans cette affaire du 7 octobre, il est clair qu'il espérait déclencher une vague de soutien quasi-systémique de la part de la majorité des pays arabes et musulmans et se poser ainsi en interlocuteur incontournable sur la scène moyen-orientale.

C'était manifestement un très mauvais calcul et c'est donc Netanyahou qui marque le point essentiel, pour l'instant, en réussissant à faire cautionner par ses « alliés » occidentaux, même si avec, de la part de quelques uns, quelques réserves formelles de « bon ton » pseudo-« humaniste », son plan de quasi-éradication du peuple palestinien. Éradication en tant qu'entité nationale, culturelle et économique « indépendante », mais éradication qui était donc déjà bien avancée, depuis trois-quarts de siècle, et qu'il espérait ainsi parachever, combinant ainsi ses propres plans sionistes régionaux et ceux des « élites » mondialistes désireuses de reprendre un contrôle total sur le Moyen-Orient.

 

L'éradication des peuples entant qu'entités nationales, culturelles et économiques indépendantes, c'est bien là le principe de base du mondialisme banco-centraliste, et c'est en ce sens que l'approche de l'orateur du film peut présenter un intérêt didactique, même s'il ne s'agit pas, pour autant, de cautionner les dérives sectaires religieuses « protestantes » qui la sous-tendent éventuellement.

 

C'est donc par rapport à la destruction des peuples et des nations en tant qu'entités culturelles indépendantes que l'orateur situe son propos. La volonté dominatrice des élites financières, de ce point de vue, est considérée comme une perversion de ces valeurs, et en pratique, comme une perversion au premier degré, par la promotion de comportements dégradants, violents, et le culte du mauvais goût pervers, comme la simulation de repas anthropophages, avec une connotation sexuelle délirante, citée et "illustrée" dans le film. D’une manière générale l'orateur voit donc le mondialisme comme le culte d’une culture basée sur la domination, la dégradation et la souffrance des victimes. En réalité, et de manière plus pragmatique, c'est plutôt le "tittytainment"(*) qui est la base de la pseudo-"culture" mondialiste, et cela dès la fin du XXème siècle, mais les deux, selon le principe "Panem et Circenses", ne sont évidemment pas contradictoires, voire même, complémentaires !

C’est ce que l’orateur décrit donc comme « satanisme » et « culte luciférien ». Qu’il s’agisse d’une « religion » réelle ou non, cela est finalement secondaire, et encore plus, si on le considère d’un point de vue athée, comme je le fait : ce qui est important, d’un point de vue matérialiste dialectique, dans l’influence d’une religion, ce n’est donc évidemment pas sa « réalité » en tant que religion, mais bien l’ensemble des valeurs qu’elle charrie.

Si l’humanisme chrétien a pu jouer un rôle positif dans l’apparition de l’humanisme athée, ce n’est évidemment pas le cas des sectes de nature « sataniste » et autres « sociétés secrètes » qui n’ont jamais eu d’autres buts que le plaisir, effectivement le plus souvent pervers, et/ou les ambitions personnelles de leurs membres et leurs aboutissements, généralement au détriment du bien public.

Le fait est, malheureusement, que l’analyse immédiate extrêmement pessimiste et sombre des causes et des effets du « 7 Octobre » que décrit l’orateur correspond tout à fait à la réalité des faits tels que l’on peut aujourd’hui les reconstituer logiquement, à l’aide d’infos disponibles à tout un chacun, comme on vient de le voir.

Le fait est aussi qu’il y a une grande cohérence entre cette analyse immédiate et l’approche humaniste chrétienne que développe l’orateur dans la seconde partie de son exposé.

Du point de vue de l’analyse matérialiste dialectique l’aboutissement éventuel d’une telle domination mondiale d’une pseudo-« élite » perverse et ultra-minoritaire par rapport au reste de l’humanité n’est rendue « possible », (…c’est-à-dire, si on ne l’arrête pas, et rapidement) que par la décomposition, depuis la crise de 2007-2008, du capitalisme financier et « classique » mondial sous la poussée des nouvelles forces productives informatisées et robotisées.

Cette domination d’une pseudo-« élite » ultra-minoritaire et particulièrement perverse au regard des valeurs humanistes les plus basiques, c’est clairement ce qui est en train de se mettre en place sous la forme du banco-centralisme, c’est-à-dire de la prise de contrôle de l’économie mondiale sous la coupe de l’argent-dette, et non plus sous la forme « classique » et déjà pourtant suffisamment « perverse », dans son principe, de l’investissement « productif » en vue d’extraire à des fins de profit personnel la plus-value créée par le travail salarié.

Mais le fait est bien aussi que le public auquel s’adresse l’orateur, s’il a plus ou moins une culture humaniste chrétienne, n’a généralement aucune culture marxiste, même concernant les bases élémentaires du capitalisme « classique ». En France il y a encore, dans ce qui est supposé être « le peuple de gauche », un vague snobisme culturel de se piquer d’une prétendue « critique du capitalisme » sous une forme ou sous une autre, mais cela, on le voit bien actuellement, ne prête qu’à une approche effectivement très vague, prêtant parfois précisément le flanc aux attaques contre l’ « islamo-gauchisme », qui n’est en fait qu’une « idéologie » imaginaire, imaginée à des fins de propagande politique, mais bien un réel confusionnisme, néanmoins, incapable de remonter aux causes économiques, sociales et culturelles réelles de la déchéance actuelle de la gauche.

Tout étant relatif, la portée de ce document, qui s’adresse à un public humaniste très large, est donc, dans le contexte actuel, un élément de résistance bien utile, et qui permet d’ouvrir éventuellement un débat de fond sur l’évolution du monde actuel, et donc d'aller plus loin que le simple propos sur la religion.

Luniterre

 

(*http://ekladata.com/670iVZC2D-PKnyL6xJxpDiTVDZ4/Wikipedia_1995_Tittytainment.pdf )

 

 

URL de la présente édition : http://cieldefrance.eklablog.com/une-approche-historique-humaniste-chretienne-du-conflit-israelo-palest-a215031359

URL de la 1ère édition : http://cieldefrance.eklablog.com/une-approche-historique-humaniste-chretienne-du-conflit-israelo-palest-a214961503

 

**************************

 

 

Pour comprendre les causes économiques

 

de l'apparition du mondialisme banco-centraliste :

 

Cinq différences essentielles entre l’époque de Marx et la nôtre

 

http://cieldefrance.eklablog.com/cinq-differences-essentielles-entre-l-epoque-de-marx-et-la-notre-a214412243

 

 

 

 

SUR L'ACTU DU CONFLIT :

 

Tsahal Vs Hamas : LA LOGIQUE ET LA VÉRITÉ

 

http://cieldefrance.eklablog.com/tsahal-vs-hamas-la-logique-et-la-verite-a215038871

 

Tsahal Vs Hamas : la guerre est-elle un "spectacle privé" pour journalistes et députés ?

 

http://cieldefrance.eklablog.com/tsahal-vs-hamas-la-guerre-est-elle-un-spectacle-prive-pour-journaliste-a215022263

 

JPEG

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.44/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Ilan 25 novembre 2023 13:37

    La force de cette photo…

    Yaffa Adar, 85 ans, a survécu aux nazis allemands durant la Shoah.

    Hier, lors de son transfert en Égypte, elle a regardé une dernière fois ces terroristes du Hamas dans les yeux, des nazis auxquels elle aura réussi à échapper une nouvelle fois.

    C’étaient ses derniers instants en tant qu’otage de ces barbares et aujourd’hui, elle est en sécurité en Israël, avec sa famille.

    Imaginez la force qu’il faut avoir pour endurer dans sa vie autant d’horreurs inqualifiables…

    Yaffa Adar est vraiment l’incarnation de la résilience israélienne.

      

    https://ibb.co/rs2H6zF


    • chapoutier 25 novembre 2023 13:43

      @Ilan
      et ceux qui ont massacrés 5000 enfants palestiniens sous les bombes, s’ils ne sont pas des nazis ils sont quoi ?


    • Ilan 25 novembre 2023 13:48

      @chapoutier
       
      Tu me fais rire l’idiot du village.
      Le seul responsable du massacre qui se nourrit du sang des enfants, qui appelle au martyr, c’est le Hamas.
      T’as encore rien compris à la mentalité islamiste, ce sont des vampires.


    • Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS 25 novembre 2023 13:58

      @Ilan
      Salut Ila-HAINE
      Eux sont des vampires et toi un SATANISTE (enfin un yahviste c’est la
      meme chose)
      https://pbs.twimg.com/media/F-fHGjOXkAALRPP?format=jpg&name=small


    • Ilan 25 novembre 2023 14:06

      @Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS
         
      Tu vis au moyen-age avec tes croyances en dieu, satan et autres délires religieux !
      Pour info, il n’y pas de dieu, pas de paradis, pas d’enfer, tu es seul dans un univers qui n’a rien à foutre de toi.
      Quand tu auras percuté ça, tu seras libre


    • Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS 25 novembre 2023 14:43

      @Ilan
      LIBRE de quoi ???
      De te faire chier SEUL dans un univers qui n’a rien à foutre de toi ????
      bendidon vite la caisse que je me tire
       smiley


    • S. Lampion Grincheux 25 novembre 2023 14:45

      @Ilan

      « il n’y pas de dieu, pas de paradis, pas d’enfer, »
      c’est sûr, mais ce n’est pas ce que pensent les haredim qui croient même que ce dieu les a élus et que les autres sont des « animaux ».
      c’est à eux qu’il faut expliquer ça.


    • Com une outre 25 novembre 2023 16:56

      @Ilan
      Ce qu’il y a de bien avec vous les sionistes, c’est que vous approuvez le racisme sauf quand il vous concerne. Il n’y a rien à ajouter, tout est dit.


    • Seth 25 novembre 2023 18:12

      @Grincheux

      « il n’y pas de dieu, pas de paradis, pas d’enfer, »

      Puisqu’il en serait ainsi on se demande pour quelle raison le mal embouché ilan défend « l’état Juif » Israël en insultant tout le monde. Comprenne qui pourra. smiley



    • njama njama 25 novembre 2023 16:01

      « Effet de surprise macabre et tragique, néanmoins, incontestablement, pour les jeunes festivaliers du Festival « Nova » de Réïm,... »

      faut pas croire sur parole les médias de grands chemins ! certes certains combattants s’y étaient introduits (pour prendre des israéliens en otages ?) mais le carnage c’est avec des hélicos, et le Hamas n’en a pas !

      Le 7 octobre les festivaliers ont été abattus par les hélicoptères de Tsahal

      https://www.panamza.com/091123-festivaliers-abattus-tsahal/

      Israeli Apache helicopters killed own soldiers, civilians on 7 October : Report
      New footage corroborates previous reports that say the Israeli military is responsible for many of the Israeli casualties during the first day of Operation Al-Aqsa Flood
      News Desk
      NOV 9, 2023
      https://new.thecradle.co/articles/israeli-apache-helicopters-killed-own-soldiers-civilians-on-7-october-report


      • Luniterre Luniterre 25 novembre 2023 18:39

        @njama

        Parmi les rescapés du festival « Nova » de Réïm, aucun ne fait mention de la présence et/ou de l’action d’hélicoptères de Tsahal lors de leur fuite.

        La vidéo supposée accréditer cette thèse provient bien de Tsahal mais n’est pas géolocalisée sur les lieux du festival. Son authenticité, en tant qu’action de Tsahal ne fait donc aucun doute, mais rien ne confirme que les fuyards visés ne sont pas des commandos du Hamas.

        Si on peut douter de la parole de Tsahal, on ne peut donc pas exclure non plus qu’il s’agisse de civils, mais rien ne relie cette action au festival, jusqu’à présent.

        Le fait que Tsahal ait reconnu des confusions dans ses tirs depuis ses hélicoptères est donc aussi un fait, mais rien, actuellement, ne permet d’affirmer que c’est le cas de la vidéo citée par Tsahal, même si, évidemment, on ne peut pas l’exclure tout à fait.

        Pour l’instant, le fait de relier ces trois aspects de la question pour affirmer que Tsahal a tiré sur les fuyards du festival depuis un hélicoptère, c’est simplement une manipulation d’agit-prop, et elle est à priori mensongère, même si bien intentionnée à l’égard de la juste cause palestinienne.

        De l’autre côté, la grosse manipulation d’agit-prop, c’est bien la projection « privée » pour journalistes et députés d’une « compilation » des crimes de guerre du Hamas. Manipulation à plusieurs titres, vu que le public, jugé incapable de regarder la vérité en face, est donc sensé faire « confiance  » aux journalistes et aux députés !

        Evidemment, comme officiellement reconnu, il s’agit d’un montage de passages « sélectionnés » et donc bien dans un but de « communication », et non pas de « vérité historique ». Sans remettre en cause l’authenticité de ces «  morceaux choisis », le « choix » lui-même interroge sur la représentativité de ces « échantillons » par rapport à l’ensemble des événements du 7 octobre.

        La logique de la vérité ne consiste donc pas à nier la réalité des crimes de guerre du Hamas, ni même à les « relativiser », les victimes n’étant pas « relativement plus ou moins mortes », mais absolument victimes.

        Lors de son « enlèvement » Shani Louk était déjà décédée, cela a été prouvé par des tests concernant un fragment de son crâne retrouvé sur les lieux du festival.

        Les crimes de guerre sont donc des deux côtés, et si ceux de Tsahal surpassent, en termes d’échelle de grandeur, ceux du Hamas, ils ne les «  blanchissent » pas pour autant.

        Tsahal Vs Hamas : LA LOGIQUE ET LA VÉRITÉ

        http://cieldefrance.eklablog.com/tsahal-vs-hamas-la-logique-et-la-verite-a215038871


        Luniterre


      • njama njama 25 novembre 2023 16:31

        Le sionisme chrétien, prosélyte forcené, principalement anglo-saxon avant de devenir américano anglo-saxon a été une chienlit pour le monde arabe, il a largement contribué depuis le XIX° siècle à l’émergence de cette entité « coloniale » britannique autoproclamée Israël

        Les origines du sionisme chrétien : Lord Shaftesbury et le soutien évangélique pour une patrie juive Donald M Lewis, Cambridge University Press ; 1 édition (octobre 26, 2009)

        Dans cette étude de Lord Shaftesbury - le plus grand philanthrope et le plus éminent chrétien sioniste de l’Angleterre victorienne - Donald M. Lewis examine pourquoi les évangéliques britanniques sont devenus fascinés par les Juifs et comment ils ont promu pour les Juifs un « enseignement de l’estime » qui a contré un « enseignement du mépris ». Les évangéliques ont milité en faveur du rétablissement des Juifs en Palestine en faisant du lobbying auprès du cabinet britannique sur les décisions en politique étrangère. Professant leur amour pour les Juifs, ils ont effectivement remodelé l’image du juif dans la littérature conversioniste *, ont sacrifié pour les convertir au christianisme, et ont travaillé avec les piétistes allemands pour créer un évêché anglican-luthérien à Jérusalem, le centre (dans leur esprit) du monde juif. L’identité évangélique a évolué au cours de ce processus et a eu un impact sur l’identité juive, transformant les relations judéo-chrétiennes. Il a également changé le cours de l’histoire du monde en créant un climat d’opinion au Royaume-Uni en faveur de la Déclaration Balfour de 1917, qui promettait le soutien britannique pour une patrie juive en Palestine. Le mouvement a également légué une fascination pour le sionisme chrétien aux évangéliques américains qui influence encore la politique mondiale.

        * conversionism, concept évangélique différent de conversion

        • njama njama 25 novembre 2023 16:37

          Le sionisme chrétien est rejeté par les chrétiens d’Orient, faudrait p’t-être que ces chrétiens d’occident le sachent

          Déclaration de Jérusalem sur le sionisme chrétien
          par Mgr Riah Abu El-Assal , Mgr Swerios Malki Mourad , Sa Béatitude Mgr Michel Sabbah , Sa Grâce Mgr Munib Younan
          Réseau Voltaire | Al Quods/Jérusalem (Palestine/Israël) | 22 août 2006*

          « Bénis soient les bâtisseurs de paix ils seront appelés les enfants de Dieu » Mathieu (5:9)

          Le sionisme chrétien est un mouvement politique théologique moderne qui adopte les positions idéologiques les plus extrêmes du sionisme, nuisant ainsi à l’établissement d’une paix juste entre la Palestine et Israël. Le programme chrétien sioniste fournit une vue mondiale où l’Évangile est identifié avec l’idéologie de l’empire, du colonialisme et du militarisme. Dans sa forme extrême, il met l’accent sur des évènements apocalyptiques conduisant à la fin de l’histoire plutôt qu’au vécu actuel de l’amour du Christ et de la justice.

          Nous rejetons catégoriquement les doctrines chrétiennes sionistes comme des enseignements faux qui corrompent le message biblique de paix, de justice et de réconciliation.
          Lire la suite : https://www.voltairenet.org/article143427.html

          * [ Conflit israélo-libanais 12 juillet — 14 août 2006 ]


          • Luniterre Luniterre 25 novembre 2023 18:47

            @njama

            Vos deux points sur le « sionisme chrétien » sont tout à fait intéressants, bien que sans rapport direct avec le sujet. Sauf si, précisément, on peu considérer que l’orateur du film s’adresse en partie, c’est effectivement probable, à un tel public, mais précisément pour le convaincre de rompre avec le sionisme !

            Luniterre


          • « Dieu n’est pas venu pour mettre un terme à la souffrance. Il n’est pas venu non plus pour l’expliquer, il est venu pour la remplir de sa présence. »

            - Paul Claudel, (1868 - 1955), poète et écrivain français.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Luniterre

Luniterre
Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité