• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une élection truquée par les possédants

Une élection truquée par les possédants

Ce qui fait différence entre un adversaire et un ennemi, c'est que dans le premier cas on respecte certaines règles alors que dans le second, tous les moyens sont bons pour l'abattre. Umberto Eco détaille dans sa nouvelle intitulée : construire l'ennemi, les procédés utilisés pour le rendre détestable, il a le regard mauvais, il est sournois, etc. C'est exactement ce qui s'est passé durant cette campagne électorale.

 La caution du nom pour influencer l'électeur

De plus en plus de vedettes du spectacle, qu'ils soient acteurs, chanteurs ou footballeurs, demandent de voter pour un candidat. Ce milieu est en réalité d'un conformisme confondant car chacun sait que sa carrière dépend de son image dans le public, qu'il veut le plus consensuel possible. Ils attendent un peu pour savoir de quel côté le vent va tourner, puis annoncent fièrement la couleur, je vais voter Macron, ou alors, je vais faire barrage à Le Pen. De cette manière, ils ne prennent aucun risque et se forgent à bon compte une image généreuse.

Mais en quoi une célébrité est-elle plus compétente que l'électeur lambda pour décider du choix d'un candidat ? Elles n'ont en général pas plus d'expérience de la politique et n'ont pas fait d'études historiques qui pourraient enrichir leur réflexion à ce sujet. Tenir compte de leur avis revient à demander à un pharmacien d'évaluer l'état de ma plomberie. Leur influence ne peut donc être attribuée qu'à leur image, exactement comme une marque emploie une star dans ses publicités.

Le battage médiatique autour des notion de racisme et de xénophobie s'est tellement étendu que l'on a pu voir des maires essayer d'interdire aux habitants de leur commune de voter FN, des services publics envoyer des enveloppes avec des bulletins déchirés, des présidents d'université faire fi de la déontologie pour faire pression sur leur étudiants pour qu'ils votent Macron, des universitaires de renom comme le mathématicien et médaillé Fields Cédric Villani les rejoindre dans une campagne à sens unique.

Ces personnages apportent la caution d'une intelligence incontestable, certes, mais qui n'est pas du domaine politique ! On peut parfaitement être un brillant scientifique et ne rien connaître de la géopolitique. Là aussi, il y a une entourloupe sur les compétences présumées.
 

Le sentiment d'impunité

Les émissions télévisées exercent sans discontinuer le formatage le plus strict des esprits. Les présentateurs des journaux et des magazines, conscients de leurs pouvoirs, se montrent très souvent condescendants envers les personnalités politiques qu'ils estiment sans importance ou déviant de l'opinion majoritaire. C'est la recherche de la phrase qui sera qualifiée de dérapage et son exploitation répétitive. On peut sans prendre sans discontinuer à Fillon pendant des mois puisque l'on sait que le pouvoir y est favorable.

Encouragés par l'idéologie ambiante, les amuseurs publics ne prennent plus de gants pour tourner en dérision les invités qui ne se plient pas au conformisme. Laurent Ruquier peut traiter d'étrons les sympathisants du FN sans que le CSA ne s'en émeuve, il peut ridiculiser Poutou tant qu'il veut puisqu'il a l'appui des autorités, en particulier de Delphine Ernotte nommée par Hollande. L'humoriste Stéphane Guillon peut ironiser de manière scandaleuse sur le décès de la mère de Dupont-Aignan, il sait parfaitement qu'il ne subira pas les foudres du CSA et qu'il ne risque rien.

Ce sentiment d'impunité fait boule de neige et devient véritablement au fil du temps une pensée unique qui fait bloc, plus aucune opinion contraire ne peut passer, la liberté d'expression dans ces médias est morte.
 

La peur de l'exclusion

Lorsque pratiquement toutes les organisations ayant pignon sur rue, des syndicats CGT, CFTC en passant par le Medef, ceux des agriculteurs, un grand nombre de maires, etc, mettent leur poids dans la balance pour faire voter Macron, il devient très difficile pour n'importe quel individu de résister à cette pression de tous les instants. Il sait parfaitement que s'il contrevient aux consignes données, sa famille va en souffrir, son dossier de demande d'un logement va être mis sous la pile, il verra sans doute une promotion à laquelle il avait droit lui passer sous le nez.

Le quinquennat de Hollande, avec l'appui du magistère moral de la gauche bien-pensante, a préparé le terrain de cette entreprise de mise à mort de la politique. Les rouages qu'il a mis en place ont fini par exclure toute autre possibilité d'expression, placardisant ou poursuivant en justice ceux qui s'y sont risqués.

La véritable cause de ce déclin vertigineuse de la démocratie est la convergence des intérêts de tous ceux qui ont une situation de rente, petite ou grande, et qui s'y accrochent comme une bernique à son rocher. Que ce soient les patrons qui veulent faire des affaires sans frontières avec des travailleurs circulant librement, des syndicats subventionnés bénéficiant de nombreux avantages, de fonctionnaires avec un emploi et une retraite garanties, tous s'allient pour que rien ne change. Ils ont encouragé et participé à la mise à mort médiatique des candidats qui ne leur convenaient pas.

Quand on présente tous les candidats sauf un comme des repoussoirs donc comme des ennemis, ce n'est plus une élection démocratique, c'est le règne du parti unique et du candidat unique élu à 80% des voix, les autres étant là uniquement pour faire de la figuration, comme alibis.

Alea jacta est !

La république est morte, vive l'Empire ! Le vassal Macron est allé prêter allégeance à sa suzeraine Merkel et a été adoubé par celle-ci. Le peuple français a montré qu'il était composé de rebelles en carton-pâte, il ne compte plus vraiment. Les vrais rebelles à l'ordre mondialiste seront probablement les musulmans avec le fer de lance islamiste.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.76/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • moderatus moderatus 8 mai 2017 11:17

    Bonjour Gilles

    Toujours au combat.

    Maintenant ceux qui ont voté Macron pour d’obscures raisons veulent faire front pour
    l’empêcher de gouverner.

    Ils se plaignent de maux à venir dont ils sont la cause.

    On vit en absurdie, Gilles.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 8 mai 2017 12:38

      @moderatus
      Oui, Chalot en est le représentant typique de ceux qui disent  : on va voir ce qu’on va voir. C’était la même chose avec le quinquennat de Hollande et on a vu, il a fait tranquillement tout ce qu’il a voulu.

      Le climat va devenir encore plus pesant avec une presse encore plus muselée, ceux qui ont fait de la surenchère ou n’ont pas pipé mot en sont évidemment responsables.


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 8 mai 2017 15:22

      @Gilles Mérivac


      Salut,

      Oui il y a de quoi être dégoûté, 5 ans à se farcir les aventures du kennedy en plastoc, enfin...
      En tout cas ça part fort pour lui, heureusement que ses super-pouvoirs le protègent ;





    • philippe baron-abrioux 8 mai 2017 16:14

      @Gilles Mérivac

      Bonjour ,

       vous remettez en cause la sincérité des votes obtenus hier .

       vous écrivez même que cette élection a été « truquée par les possédants » .

       accusation grave s’il en est ,délivrée au nom d’une liberté de la presse (dont vous êtes un représentant comme journaliste au Figaro ) que vous utilisez aujourd’hui .

       puis je poliment vous rappeler , cher monsieur , que les trucages remontent à bien plus longtemps , 2005 ,que votre émoi ne le témoigne dans votre article d’aujourd’hui , sans que cela n’ait entrainé de la part de votre journal beaucoup de remarques comparables à votre indignation du jour .

       en 2005 , il n’y avait pas trucage (ce qui est déjà lourd ) mais simple et totale négation du résultat du vote .

       il me semble qu’il y a des indignations sélectives dans notre pays depuis des années .

       il y a de belles escroqueries sur lesquelles on passe de façon systématique au nom d’une paix civile qui n’existe plus , pas davantage que le front républicain , ni l’effort nécessaire à maintenir une cohérence quelconque dans ces valeurs citoyennes qui ne cessent d’être bafouées de tous côtés , d’où sans doute le désarroi des Français et leur difficulté à se déterminer lors d’un vote .

       CERTAINS en arrivent même à envisager d’aller voter pour les législatives pour « pourrir » la vie du président élu hier .

       les Institutions ont été malmenées depuis plusieurs années mais elles ont tenu ; maintenant c’est le vote lui même qui n’aurait plus de valeur , que ce soit par trucage selon vous , par pur négation comme en 2005 ou pire encore si possible, comme un poison (dont on ne connait pas encore les effets ) pour mettre à mal la démocratie de façon insidieuse .

       Voter est un acte de liberté citoyenne : s’il est attaqué , il faut le défendre , s’il est nié il aurait fallu vous insurger à temps ,, s’il est utilisé comme poison , c’est renoncer encore plus à notre existence dans une démocratie que certains veulent abattre car ils n’en voient plus l’utilité .

       qu’ils aillent donc goûter (quelques mois seulement ) au plaisir de vivre dans certains pays qui piaffent aux portes de l’Europe ou d’autres plus lointains !

       nous avions« la droite la plus bête du monde » , il semble qu’il y ait eu contagion , très loin à gauche même et que la politique ne soit plus qu’un jeu d’égos gonflés par des réseaux sociaux relayant toutes les thèses et mensonges, qui deviennent des vitrines factices de complots montés de toutes pièces pour satisfaire notre besoin de sensationnel et de sordide .

      continuons , continuez , jetez le discrédit sur toute notre vie politique , et merci de tenir au courant quand vous mettrez votre verve à défendre la démocratie quand elle sera en phase agonique (si vous en voyez encore l’utilité ) .

      bonne fin de journée ! 

       P.B.A

       


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 8 mai 2017 16:22

      @Piere CHALORY
      Si ces manifestations se développent, Macron aura deux solutions :

      - Réagir immédiatement de manière autoritaire au risque de perdre son capital de popularité.

      - Laisser pourrir la situation en essayant de dialoguer, ce qui ne donnera rien, s’appuyer sur une demande d’autorité de la population pour reprendre la situation en main.

      Ces manifestations sont des tests pour voir de quel bois est fait le nouveau président, elles ne sont pas faites pour le renverser.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 8 mai 2017 18:55

      @philippe baron-abrioux
      Bonsoir,
      Permettez moi de remettre les pendules à l’heure :

      - je ne remets pas en cause la sincérité des votants, le trucage porte sur la propagande médiatique et son parti-pris de présenter le parti souverainiste comme le clan du mal. Et effectivement, les possédants ont été soit partie prenante, soit complice d’une telle manipulation. Il est impossible qu’un tel matraquage ne puisse influer sur le résultat de cette élection.
      Comme d’autre part, l’autre candidat menaçant a été éliminé à l’aide des révélations publiées au bon moment, cette parodie revient à élire un candidat unique, comme dans un pays communiste. Croyez-vous vraiment que tous les votes sont démocratiques ? Tout dépend des conditions du vote, c’est de cela qu’il faut s’inquiéter.

      - En 2005, le vote a été nié, c’est vrai, à l’époque je n’écrivais pas de commentaires ni d’articles. Je précise que je ne suis pas journaliste mais un simple blogueur.

      - Personnellement, je respecte le choix de mes compatriotes et je n’ai pas l’intention de faire un troisième tour, comme on dit. Mais qui est dans les rues en ce moment et crie sa haine du flic, le Front National ? Vous savez très bien que ce sont les milices d’extrême gauche utilisées par le pouvoir actuel, alors franchement, venir nous faire la leçon, c’est un peu fort de café !


    • PiXels PiXels 8 mai 2017 21:19

      @moderatus
      .

      « Maintenant ceux qui ont voté Macron pour d’obscures raisons veulent faire front pour l’empêcher de gouverner.

      Ils se plaignent de maux à venir dont ils sont la cause.

      On vit en absurdie, Gilles. »


      C« est bien connu à »Logiqueland« quand une chose n’est pas noire.. c’est forcément qu’elle est blanche !

      Alors qu’en »Absurdie« (comme sur »Photoshop« ) il existe.. des »nuances« de gris ( et pas que cinquante) 

      Et vous savez quoi ?

      Il existe également des couleurs (avec également leurs »nuances« )... 


      Mais la »nuance« , apparemment, c’est pas votre »Truc« ( »dont ils sont LA cause« en étant un parfait »révélateur«  !!!)


      Pour ce qui concerne les »obscures raisons« , chacun sait que les aveugles vivent dans »l’obscurité« et que »il n’existe pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir"


    • babelouest babelouest 9 mai 2017 09:03

      @Gilles Mérivac
      Déjà le premier tour a été l’occasion de se faire la remarque.

      Alors que les sondages sont récemment très décevants par rapport aux résultats réels, cette fois-là les chiffres du ministère collaient totalement avec ceux des instituts.

      Ceux-ci seraient-ils devenus soudain très performants ? Que nenni, c’est Beauvau qui s’est arrangé pour publier les mêmes pourcentages, en arrangeant le nombre de voix en conséquence.

      Bien entendu, s’il l’a fait pour le premier tour, qu’est-ce qui l’empêchait d’en faire autant le 7 mai ?

      Ou alors je me tromperais, mais tout de même....


    • Layly Victor Layly Victor 9 mai 2017 10:40

      @moderatus

      Jean de La Fontaine, comme toujours, avait tout prévu. Ce qui prouve que l’être humain, dans sa bestialité, ne change pas d’un poil. Quand je dis « bestialité », c’est une erreur de langage, car les animaux sont beaucoup plus intelligents, courageux et dignes que nous.
      Le scénario ubuesque de la dernière mascarade présidentielle et de la mascarade « du front protestataire » qui va suivre est décrit avec une surprenante précision dans la fable : les grenouilles qui demandent un roi.

      Il y a eu d’autres situations qui’on peut rapprocher de certaines fables. Par exemple, l’affaire Fillon fait étrangement penser à la fable « les animaux malades de la peste ».

      Sacré La Fontaine !
      Quand j’étais enfant, tous les élèves de primaire connaissaient au moins une dizaine de fables par cœur. Qu’on pouvait transposer à des situations de la vie courante. Par exemple, le corbeau et le renard, c’est Macron et l’électeur moyen (apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute). Il y a aussi le renard et le coq (paix générale cette fois !).
      Le doux Macron et la terrible Le Pen, c’est le cochet, le chat et le souriceau.

      La Fontaine n’est, bien sûr, plus enseigné dans les écoles.
      Mais il n’est pas encore officiellement interdit, ce qui ne saurait tarder, car l’amour du monde animal qu’il véhicule est incompatible avec « la société écologique avancée, la transition énergétique bruxello-germanique et la lutte contre le réchauffement climatique », toutes ces fariboles qui masquent l’écrasement définitif du monde rural.

    • philippe baron-abrioux 10 mai 2017 07:13

      @Gilles Mérivac

       Bonjour ,

      merci pour votre réponse tout d’abord !

       Permettez moi de remettre les pendules à l’heure :

       permission accordée bien volontiers !

       présenter le « parti souverainiste » , de quel parti souverainiste parlez vous , monsieur Mérivac ?

       il m’a semblé que plusieurs d’entre eux se revendiquaient comme tels quitte, après s’être jeté quelques quelques invectives à la figure depuis des années , à joindre de façon assez artificielle leur destin pour quelques heures , sans grand succès d’ailleurs , mais avec des accents de sincérité à faire pleurer un bébé phoque !

       . Croyez-vous vraiment que tous les votes sont démocratiques ?

       je suis sans doute un peu naïf , assez pour croire par exemple que les représentants des partis prétendument souverainistes peuvent parfois même si ce n’est pas toujours très évident , avoir à coeur comme principale préoccupation la souveraineté de notre pays , mais je n’irai pas jusqu’à croire que tous les votes sont démocratiques  : Augusto Pinochet ne parlait il pas de « démocratie protégée » comme en 1981 lors de mon voyage au Chili .

       - En 2005, je n’écrivais pas de commentaires ni d’articles.

       mais vous aviez sans doute une opinion dès cette époque et même si vous n’aviez aucun support pour en faire part ,si vous avez voté à ce scrutin de 2005 , comme défenseur de la souveraineté de notre pays (ce qui semble être capital pour vous ) , vous avez peut être su faire part de votre inquiétude voire de votre colère dès que votre vote , comme le mien et celui de la majorité des Français , souverainistes ou pas , a très officiellement été nié ?

       
      Mais qui est dans les rues en ce moment ,
       . ce sont les milices d’extrême gauche utilisées par le pouvoir actuel,

       vous êtes bien affirmatif sur ce point , péremptoire même à un point qui pourrait laisser penser que vous bénéficiez de « renseignements » recueillis auprès de « personnes autorisées » surveillant quelques réseaux sociaux très connus pour être capables de lancer et diffuser en un temps record des appels à descendre dans la rue pour se livrer à des affrontements avec les forces de l’ordre au service de la collectivité nationale , souverainiste ou pas .

      le terme de « milices » ( découlant de miles ,le soldat en latin) peut laisser croire qu’en plus elles seraient rémunérées , qu’elles appartiendraient à l’extrême gauche ( laquelle , il y en a tant ?) et seraient « utilisées » par le pouvoir actuel alors que d’article en article vous ne cessez d’en dénoncer l’incapacité totale à maintenir l’ordre ;

       quand on est à ce point incapable, selon vous, de quoi que ce soit dans ce domaine du maintien de l’ordre , ce pouvoir serait donc encore capable d’organiser le désordre grâce à ces « milices » qui sont par essence bien moins disciplinées que des soldats ?

       venir nous faire la leçon, c’est un peu fort de café !

       si relever quelques points de votre article qui me font me poser des questions est ressenti par vous comme vous donner des leçons , qu’y puis je ?

       ce n’est pas mon but et je sais bien que si c’était mon intention , vous vous feriez un plaisir de me démonter que vous n’en avez aucun besoin et ma démarche serait ainsi devenue totalement vaine puisque vous avez en poches tant d’éléments pertinents , de renseignements précis pour vous permettre de désigner ceux qui sont sincères dans leurs choix politiques et ceux qui tirent les ficelles , que je n’aurais même pas osé de poster le moindre commentaire .

       bonne fin de journée , monsieur !

       P.B.A

       

       
       


    • oncle archibald 8 mai 2017 11:19

      « en quoi une célébrité est-elle plus compétente que l’électeur lambda pour décider du choix d’un candidat ?  »

      En rien et c’est le propre de la démocratie, sa grandeur et sa faiblesse à la fois. Une voix vaut une voix. Que celui qui mette son bulletin dans l’urne soit le plus illustre ou le plus humble dont personne ne connait rien, c’est pareil lorsqu’ils lâchent leur bulletin dans l’urne. Un homme une voix.

      Que l’électeur ait passé des semaines ou des mois à peser le pour et le contre après avoir épluché les programmes des candidats ou qu’il choisisse sans réfléchir en suivant les éructations de celui qui gueule le plus fort ou qui est le plus démago c’est pareil aussi, leur voix ne valent ni plus ni moins que n’importe quelle autre voix.

      C’est au lendemain de l’élection que l’on sait ce que veut « le peuple » parce que c’est la veille qu’il a parlé. Avant le vote chaque candidat peut se targuer de représenter « le peuple », mais au lendemain on sait qui le représente vraiment. C’est comme ça en démocratie.


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 8 mai 2017 12:44

        @oncle archibald
        Le problème est qu’ils influencent le vote, exactement comme une vedette dans une publicité incite à consommer.


      • oncle archibald 8 mai 2017 13:03

        @Gilles Mérivac : la position sociale et les habitudes familiales sont des facteurs autrement plus pesants pour influencer un vote que ce que pense Yannick Noa ou Nagui !


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 8 mai 2017 13:42

        @oncle archibald
        Ce sont effectivement des facteurs importants dans les élections normales avec des camps bien définis, comme c’était le cas auparavant. Mais pas dans ce cas, le parti de Macron n’est pas traditionnel, donc les habitudes familiales jouent un rôle bien moindre.

        Le but de ces appels de personnalité est le même que lorsqu’ils signent une pétition pour sauver les baleines, c’est de dire : rejoignez notre cause pour sauver l’humanité. Cela a une grande influence car personne ne veut rester en dehors de l’humanité.


      • Alice Alice 8 mai 2017 14:35

        @Gilles Mérivac

         

        Vieux proverbe : "Les peuples ont les gouvernants qu’ils méritent".


        De même, ils ont les cultureux qu’ils méritent, les journaleux qu’ils méritent.


        Et la (fausse) opposition qu’ils méritent (FN).


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 8 mai 2017 16:01

        @Alice
        Oui, tout-à-fait, s’ils étaient vraiment des rebelles, ils auraient des chefs dignes de ce nom. Cette parodie d’élection n’est que le dénouement d’une longue suite d’erreurs et de reniements.


      • mmbbb 8 mai 2017 20:34

        @oncle archibald le cretin de base qui ne regarde que la tele, publique aussi a ete matraqué depuis un an par « l image Macron » Il suffit de regarder la figure radieuse de Poujadas ce soir qui ne cache meme pas ses sentiments ( j ai regarde 5 minutes et ce connard de journaliste n’a pas rappelé l origine de ce 8 mai ) que du divertissement meme sous l arc de Triomphe. Quant a la position sociale, la bonne blague, j’ai une collegue dont son mari est pharmacien d’ici quelques années plus de pharmacie Il en sera ainsi d’autres professions Vous l aurez votre uberisation de la societe francaise


      • Layly Victor Layly Victor 9 mai 2017 11:02

        @mmbbb

        salut mmbbb

        Depuis le 7 Mai, j’ai quitté la France. Je n’ai pas bougé, mais c’est la France qui est partie, achetée par l’Arabie Saoudite et ses capitaux. Pour moi, le 7 Mai 2017 fut le dernier jour de l’histoire de France.
        Depuis Dimanche soir, dès la publication des résultats et la prise de connaissance des premières réactions, je n’ai plus entendu aucun homme politique ni aucun journaliste. C’est un sevrage brutal et total.
        Je n’écoute plus que les retransmissions sportives (cet après midi, l’étape du Giro avec l’ascension de l’Etna) et les documentaires de voyage ou d’exploration.
        Pour le reste, silence total.
        Vous ne pouvez pas imaginer le bien que ça fait !
        J’ai le sentiment d’être sorti d’un monde de violence que je subissais, à mon insu, depuis des années.
        J’ai retrouvé le bonheur du silence. Comme disait le vieux sage de la montagne, dans Zarathoustra, « ours parmi les ours et oiseau parmi les oiseaux »

        Si l’immense majorité des Français n’écoutaient plus les média et prenaient des leçons de bonheur et de musique auprès des oiseaux, le pouvoir des média disparaîtrait immédiatement.
        Je sais, c’est trop demander.

      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 9 mai 2017 15:35

        @Layly Victor
        J’aime beaucoup observer les oiseaux, je pourrais en parler pendant des heures. Tous les jours je leur mets quelques miettes de pain et je remplis leur bassin dans lequel ils aiment battre des ailes. Tous sont différents et ont leur propre caractère.


      • Etbendidon 8 mai 2017 11:36

        Bonjour GM
        Oui ben tout était truqué depuis le début
        Peu de populo sur le site ce matin ?
        la quenelle a du mal à passer (moi hier j’ai voté dieudonné avec le dessin d’une quenelle)
         smiley
        Les FN se remettent de la veste. Comprendront-ils que le FN est une imposture ?
        Nos veaux gogovoxchiens qui ont veauté Macron (en se bouchant le nez bien sur) se remettent de leurs émotions (ouf la méchante fachiotte n’est pas passée) et reviendront dans les prochains jours pour chougner ici (c’est tout ce qu’ils savent faire)
        Bref on va bien rigoler ces prochains jours
         smiley
        Hommage à fifine brin d’acier qui sévit en ce moment sur plusieurs fils
        Apparemment la quenelle de 0,92% est fianlement digérée
         smiley


        • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 8 mai 2017 16:13

          @Etbendidon
          « Comprendront-ils que le FN est une imposture ? »

          Avez vous une autre solution à proposer, qui nous aurait échappé ?


        • Etbendidon 8 mai 2017 16:19

          @Gilles Mérivac
          OUI virer la famille LEPEN qui se fout de ses électeurs et ne pense qu’à s’enrichir sans vouloir du pouvoir
          Remplacer le front familial par un véritable parti souverainiste et démocrate qui n’existe pas à ce jour (le sournois Dupont gnan gnan s’est disqualifié)
          mais ce n’est pas pret de se produire, les dés étant pipés depuis toujours
          Donc aux législatives je veauterai FI à défaut (comme j’ai voté merluche au premier tour)
           smiley


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 mai 2017 18:03

          @Etbendidon

          vous avez des analyses à géométrie variable. ça devient difficile de vous suivre smiley

          Virer la famille Le Pen ne suffira pas ; il faudrait aussi virer ses électeurs.

          Vous joignez votre voix au bal des mauvais perdants. Dommage.


        • Etbendidon 8 mai 2017 18:41

          @Olivier Perriet
          Ben oui olivier je suis un mauvais perdant
          je voulais tant voir toute cette merdouillerie journalistique faire la gueule
          Et là en ce moment meme sur C dans l’air (et toujours les memes) comme LCI de Calvi, ils sont tous rayonnants de bonheur
          Bref le gros bordel n’est pas pret d’arriver et la comedia delle arte continue
          Mais bon cela semble vous faire plaisir ?
          zavez vu le pingouin devant l’arc de triomphe, il était fier de son coup l’’andouille
           smiley
          Quant aux électeurs du FN, allez donc faire un tour sur boulevard Voltaire, c’est la soupe à la grimace. Des rédacteurs critiquent ouvertement la clique LEPEN
          mais bon élections piège à cons
          Pour ma part je vais continuer à faire le con ici et dans tous les sens
          Il sera très difficile pour vous de me suivre
           smiley


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 mai 2017 09:20

          @Etbendidon

          C’est pas que ça me réjouisse, mais enfin, c’est tout de même pas une surprise que Marine Le Pen au 2e tour, même si elle s’était super bien comportée au débat, ça aurait été quasi impossible pour elle, face à Macron et ses 287 soutiens ? Non ?

          Honnêtement, entre tous les autres candidats, lequel était enthousiasmant ?
          Fillon, qui a parlé à sa secte de « retraités rentiers indépendants » pendant 6 mois ?
          Mélenchon et ses délires de « 6e-république-constituante-écologique » ? (entre parenthèses, je suis effaré qu’il ait fait près de 20%)
          Le Pen, ça reste Le Pen comme on a vu.

          et les autres « petits » ? Perso, même « mon candidat » j’ai pas réussi à le suivre tant ses discours étaient louvoyants. Enfin bref. Y’avait aussi Asselineau, avec son rameau d’Olivier, et son discours de télévangéliste, Jean Lassalle et son accent rocailleux, les trotskystes de service. Et le 2e naufragé des Primaires, avec son revenu universel.

          Macron a bénéficié des erreurs des autres ; franchement, ça fait un mois que son élection était dans les tuyaux s’il arrivait au 2e tour. C’est quand même pas une grande surprise.


        • Etbendidon 9 mai 2017 09:39

          @Olivier Perriet
          NON ça fait un AN que son élection était dans les tuyaux
          zavez déjà vu un INCONNU passer de l’ombre à la lumière et au plus niveau en si peu de temps ?
          Il a fallu 10 ans à Hitler pour ça !
          Tout a bien été arrangé de façon scientifique (le marketing est devenu une SCIENCE)
          ^^
           Allez un peu de fantasme
          MALCRON est l’élu
          il a feté sa victoire devant la pyramide du Louvre le symbole des faux macs et des ILLUMINATIS
          Son score réel est de 66,06 % arrondi à 66,1 % pour que les trois SIX ne se remarquent pas
          666 le chiffre de la bêééééééte
          MALCRON la malédiction
          on va bien rire dans les prochains mois (faut mieux rire que pleurer)
           smiley
          A+ sur un autre fil (j’espère qu’on va avoir du fergousse, du grounichou et du cabanou (sont plus constipés depuis la victoire de l’animal)
           smiley


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 mai 2017 10:31

          @Etbendidon

          Non, rien n’était écrit. Le vrai « vainqueur-dont-on-était-sûr-à-l’avance-depuis-un-an », c’était le candidat LR.

          Mais Fillon a creusé sa tombe tout seul.

          Et vu le discours de Hollande quand il a dû renoncer à se présenter, j’imagine pas que c’était planifié et voulu depuis 6 mois.

          Par ailleurs, s’il y avait eu un autre candidat socialo, ça aurait certainement changé les choses aussi


        • Layly Victor Layly Victor 9 mai 2017 11:16

          @Olivier Perriet

          virer 30% du corps électoral ?
          Vous montrez clairement, comme d’habitude, le grand démocrate que vous êtes !

          Je connais personnellement pas mal d’électeurs du FN.
          Parmi eux, il n’y a aucune racaille. Il n’y a aucun escroc. Ce sont des gens honnêtes et paisibles. Des gens qui travaillent. Des gens qui sont tous, sans exception, de condition modeste.
          Donc, selon vous, il faut les virer.
          Ceci montre clairement l’abjection de votre pensée socialo-macronienne.

          Il n’y a pas eu ni perdant ni mauvais perdant puisque ce fut une mascarade médiatique. J’ai vu dans mon village comment les gens, grands consommateurs de télé, ont été conditionnés. Cette abjection totale ne choquera jamais un socialo, j’en conviens.

          Pour ma part, j’ai toujours pensé qu’il n’y aura de renouveau du peuple français que quand les gens refuseront d’aller voter dans ces conditions.

        • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 mai 2017 13:43

          @Layly Victor

          virer 30% du corps électoral ?
          Vous montrez clairement, comme d’habitude, le grand démocrate que vous êtes !

          Ce qui est bien avec vous c’est qu’on a l’impression de lire un enfant

        • JL JL 8 mai 2017 12:01

          Ce n’est pas la défaite de Le Pen qui signe le truquage des élections : c’est au contraire, sa sélection pendant la campagne du premier tour qui a fait d’elle, non pas l’ennemi de Macron, mais son adversaire.

           
          Et pendant cette campagne, elle a crié avec les loups contre celui dont elle est avec est Macron, l’ennemi ancestral, parce que c’est dans ses gènes.
           
          Si vous ne comprenez pas ça, électeurs du FN, lisez « Matin brun ». En dépit des apparences, ça vous concerne aussi.

          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 8 mai 2017 12:41

            @JL
            Non, non je maintiens qu’elle a été traitée comme ennemie et non comme adversaire.


          • JL JL 8 mai 2017 12:56

            @Gilles Mérivac
             

             oui, comme deux catcheurs qui font semblant d’être ennemis.
             
            Parce que sur le terrain où vous voulez situer le débat, on pourrait dire que celui qui a le plus traité son adversaire comme un ennemi, c’est votre candidate. 
             
            Et c’est justement là qu’elle a foiré : elle n’a pas réussi à convaincre, et pour cause, puisque son fond de commerce est de traiter la moitié des Français - la gauche - comme des ennemis.

          • moderatus moderatus 8 mai 2017 13:17

            @Gilles Mérivac

            les médias ont été infects , et je ne comprends pas que ceux qui se disent démocrates chassent avec la meute médiatiaque, ils ont perdu le sens de valeurs.


          • JL JL 8 mai 2017 13:32

            @moderatus
             

             parce que tous ceux, les plus nombreux qui ne se sentaient pas représentés, ni avec Macron, ni avec Le Pen, n’ont bien sûr, pas d’avis personnel, selon vous !
             
            Pfff !
             


          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 8 mai 2017 13:46

            @JL
            « on pourrait dire que celui qui a le plus traité son adversaire comme un ennemi, c’est votre candidate »

            Vous faites semblant de ne pas comprendre, il ne s’agit pas des deux candidats qui s’invectivent comme bon leur semble, cela a toujours existé plus ou moins, mais de l’attitude quasi unanime des médias qui ont traité le choix du FN comme le mal absolu.


          • JL JL 8 mai 2017 14:06

            @Gilles Mérivac

             
             ’’... médias qui ont traité le choix du FN comme le mal absolu’’.
             
            N’attendez pas du peuple qui n’a pas été représenté lors de cette farce à deux, de plaindre votre pouliche. Vous devriez savoir que la politique ce n’est pas un terrain de jeu pour bisounours.
             
            Ne venez pas pleurer maintenant : vous devriez vous réjouir de ce que l’establishment lui a donné sa chance d’être son ennemi préféré ! Si elle n’est pas à la hauteur, hé bien, c’est votre problème.

          • franc 8 mai 2017 15:27
            @JL

            ll ya une contradiction dans ce que vous dites

            d’un côté que Marine et Macron font semblant d’être ennemis et donc ne sont pas des ennemis

            et de l’autre côté vous dites que lors du débat Marine a traité Macron comme un ennemi et non comme un adversaire

          • JL JL 8 mai 2017 15:59

            @franc
             

            Ils n’ont pas fait semblant puisqu’ils n’étaient pas de connivence.
             
            Il n’y avait pas deux adversaires face à face : il y avait un chat et une souris. 
             
            Ni ennemis ni adversaires, mais une proie et un prédateur.
             


          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 8 mai 2017 16:10

            @JL
            « l’establishment lui a donné sa chance d’être son ennemi préféré »

            Vous répondez n’importe quoi pour ne pas avoir à reconnaître le rôle écrasant des médias.


          • JL JL 8 mai 2017 19:01

            @Gilles Mérivac
             

            Mais oui, je reconnais le rôle écrasant des médias, qui ne sont rien d’autre que l’expression de l’establishment !
             
            Je vous explique :
             
            Phase 1  : ils ont joué le jeu de la dé-diabolisation de MLP afin d’évincer par tous les moyens Fillion et Mélenchon, et en donnant de la voix au FN et à l’UPR lesquels se sont faits une joie de démolir Mélenchon au sujet de l’UE et l’euro.
             
            Phase 2  : entre les deux tours, ils ont re-diabolisé à fond le FN et Marine Le Pen, 
             
            Et le tour était joué.C’est pourtant simple à comprendre, et d’une évidence limpide : ils ont fait ça parce que Marine Le Pen était la seule des trois - avec Mélenchon et Fillon - que Macron pouvait battre à plates coutures.
             
            Vous appelez « n’importe quoi » le plan mis en oeuvre dès le départ et que vous refusez d’admettre ; Vous êtes penauds parce que vous y avez cru. 
             
            Pourquoi croyez vous qu’il y a eu ce malheureux gendarme tué aux Champs-Elysées, la veille du premier tour, et calme plat pendant tout l’entre deux tours ?

          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 8 mai 2017 19:43

            @JL
            Votre phase 1 est discutable, si les médias ont donné de la voix au FN et à Asselineau, elle n’était pas bien forte.

            Je ne crois pas que Mélenchon s’est fait « démolir », à eux seuls les insoumis ne pouvaient pas gagner, et le FN non plus d’ailleurs. Pour réussir avec un électorat dispersé, il est indispensable de faire des alliances.


          • JL JL 8 mai 2017 20:00

            @Gilles Mérivac
             

            personne ne peut nier qu’avant le 1er tour, Marine Le Pen était fréquentable ; et qu’après, elle était le diable.
             
            ’’A eux seuls les insoumis ne pouvaient pas gagner’’ : non, grâce à Hamon. Combien d’insoumis potentiels sont tombés dans le piège du RU ? personne ne le saura.
             
            Hollande nous a fait le coup de Chirac, avec Chevènement et Taubira en embuscade pour faire tomber Jospin.

          • franc 8 mai 2017 21:02
            @JL

            c’est bien vous qui a dit : « oui, comme deux catcheurs qui font semblant d’être ennemis » ,je maintiens que vous dites des choses contradictoires ,même si vous le niez effrontément mais les écrits restent

            .et pour rattrapper votre faute vous vous enfoncez en disant après « Ils n’ont pas fait semblant puisqu’ils n’étaient pas de connivence » et .« Ni ennemis ni adversaires, mais une proie et un prédateur. »

             si l’une est une proie et l’autre prédateur ,c’est qu’ils sont ennemis

          • JL JL 9 mai 2017 00:12

            @franc
             

             relisez bien : la question ici tourne autour de la différence entre ennemi et adversaire.
             
            Adversaire renvoie à compétition cependant que ennemi renvoie à guerre.
             
            Je ne me suis pas contredit : dans un premier temps je dis que MLP et EM ne sont pas ennemis  ; dans un second temps, je dis que MLP est l’ennemie préférée d’EM, càd sa meilleure ennemie. Nuance donc : personne n’a jamais intérêt à détruire son meilleur ennemi. 
             
            Pourquoi ces deux là ne sont pas en guerre ? Parce qu’ils sont alliés objectifs contre un ennemi commun : le peuple de gauche contre lequel tous les deux mènent une sourde lutte des classes qu’il ne fait pas révéler.
             
            Ils ne sont pas en guerre, ils ne sont donc pas ennemis. CQFD.
             


          • arthes arthes 9 mai 2017 07:39

            @JL

            La puissance du mouvement FI etait peut etre inattendue...Sans quoi, je gage que Melenchon aurait eu droit au meme traitement que Marine avec instrumentalisation de FI pour faire passer Macron : Louanges au depart et lynchage au deuxieme tour .

            Et ensuite toujours quelqu un pour pretendre que Melenchon etait complice (copinage dans franc maconnerie, par exemple)

            En l occurance il y avait deux possibles epouvantails : FN et FI...

            Si FI avait passe le premier tour j aurais vote pour Melenchon, je ne suis pas rancuniere , meme si je trouve que le degueulasse lynchage de Fillon a trouve bien trop de docile complaisance chez les francais.



          • franc 9 mai 2017 07:42
            @JL 

            vous dites encore --------------- : dans un premier temps je dis que MLP et EM ne sont pas ennemis  ; dans un second temps, je dis que MLP est l’ennemie préférée d’EM, càd sa meilleure ennemie.

            je maintiens que vous vous contredisez dans ce propos ,une meilleure ennemie ou ennemie préférée reste une ennemie même avec nuance et non pas amie

             ben si EM et MLP sont en guerre et donc sont ennemis 

          • JL JL 9 mai 2017 09:30

            @franc
             

             ben non, vous faites l’autruche et refusez de comprendre deux choses :
             
            Ennemi et ennemi préféré ce n’est pas du tout la même chose. On ne choisit pas ses ennemis. En revanche, on choisit son ennemi préféré.
             
            S’ils sont en guerre, c’est contre l’ennemi commun : le peuple de gauche. Cela s’appelle la guerre des classes. Le FN n’a jamais été, n’est pas, ne sera jamais progressiste : il veut seulement le pouvoir.
             
            Macron et Marine Le Pen étaient en compétition et leurs successeurs le seront toujours parce que, en cas d’alternance chacun des deux pourra compter sur l’autre pour empêcher la vraie gauche de percer.

          • JL JL 9 mai 2017 09:37

            @arthes
             

             non, puisque le projet dont Macron est le nom vise à éradiquer le vieux clivage gauche droite au profit d’un clivage qui serait sans obligation pour les possédants de faire une surenchère ruineuse lors des campagnes électorales.
             
            Regardez aux US : il y a des millions de gens qui ne votent même plus. C’est cela le projet : évacuer les revendications sociales du champ politique : cf. la gouvernance. Le nouveau clivage visé est : droite nationale contre droite mondialiste. ça crève les yeux.
             
             Je précise : ruineuse pour l’oligarchie et tout ce qui grouille grenouille et scribouille autour.

          • JL JL 9 mai 2017 10:06

            @JL

             
             L’équation de cet entre-deux-tours ne comportait pas que deux termes (la montée du néo-fascisme, la poursuite par d’autres moyens de l’œuvre de destruction néo-libérale), mais trois ― le troisième étant la division des organisations politiques et syndicales de gauche, des mouvements et des individus face au « vote barrage ».

          • arthes arthes 9 mai 2017 10:54

            @JL

            Je vois.... Votre point de vue se tient...En fin de compte il eut mieux valu un second tour Fillon/Melenchon...

          • JL JL 9 mai 2017 11:04

            @arthes
             

            ’’En fin de compte il eut mieux valu un second tour Fillon/Melenchon...’’
             
             Oui mais Hollande a été très très malin. Et surtout, il a bénéficié de ce que c’est Fillon qui a été le gagnant de la primaire LR. Quant au résultat de la primaire PS, il a su faire avec : Hamon a été un excellent dérivatif des voix qui auraient naturellement du se porter sur Mélenchon.
             
            En fait, l’essentiel de son boulot à Hollande, pendant son quinquennat a été d’assurer la continuité : c’est cela, « maintenir ».
             
             

          • franc 9 mai 2017 14:13
            @JL
             
             euh un ennemi, qu’il soit choisi ou pas reste un ennemi

            c’est votre position subjective politique qui dit que le FN ne veut que le pouvoir et ne veut pas que les chose progressent et à laquelle on peut ne pas être d’accord ,un partisan du FN dira que vos déclarations ne sont que des affirmations gratuites et fausses et qu’il veut le pouvoir pour changer les choses dans le sens du progrès.Je rappelle que les ouvriers ont voté en majorité pour le FN

             On peut être à la fois en compétition et ennemi ou du moins ne pas être ami et Marine et Macron sont plus ennemi que ami sur le plan politique s’entend .C’est vous qui faites l’autruche ou de mauvaise foi.


          • JL JL 9 mai 2017 14:35

            @franc
             

             ’’un ennemi, qu’il soit choisi ou pas reste un ennemi’’ à quoi je répondrai : il y a ennemi et ennemi. 
             
             Vous jouez sur les mots pour in fine, invalider le message que je cherche à faire passer, à savoir que ces deux là seront toujours tacitement d’accords sur au moins un point : l’élimination de leur ennemi commun, la gauche, le peuple. Et c’est la clé de cette campagne électorale.
             
             
            Vous dites : ’’ Je rappelle que les ouvriers ont voté en majorité pour le FN’’ 
             
            En majorité ? D’où tenez vous ça ? Et d’ailleurs, la belle affaire ! Le FN ne se prive pas d’accuser aujourd’hui les organisations de gauche d’avoir en d’autres temps soutenu Hitler ! Est-ce que ça fait d’Hitler un progressiste ? 
             
            Pfff ! Vous avez de curieux arguments.
             
             
             
             


          • franc 9 mai 2017 18:09
            @JL

            Je ne joue nullement sur les mots et je comprend le message que vous voulez passer ,mais ce message que Marine et Macron sont en compétition et veulent voir l’élimination de leur ennemi commun la « vraie gauche » ne supprime nullement qu’ils restent ennemis comme Hitler et Staline qui avaient conclu un pacte de non agression au début de la 2è guerre mondiale mais restent néanmoins ennemis 

            d’ailleurs c’est vous même qui a dit d’une part que l’une est une proie et l’autre un prédateur ,ce qui fait d’eux manifestement des ennemis ,et d’autre part qu’ils se sont comportés en ennemis lors du débat ,ce que je confirme ;en effet Macron a accusé Marine d’être une parasite et Marine a accusé Macron d’avoir un compte offshore ,ce qui est extrêmement grave ,sans compter les oppositions totales et frontales en politique avec la sortie de l’euro ,la sécurité , , l’immigration et l’islamisme.

            Pour ce qui est du peuple de gauche ,les partis dit de droite ainsi que En Marche reprochent au programme du FN de Marine d’être trop à gauche et même d’être communiste (retraite à 60ans ,augmentation des bas salaires ,minima sociaux et retraites, nationalisation des industries stratégiques , ),et les ouvriers ont effectivement majoritairement voté pour le FN et très largement dans les régions anciennement industrieux nord et nord est .

            voilà des arguments qui sont sérieux et non curieux

          • JL JL 9 mai 2017 19:30

            @franc
             

             bon, je ne voudrais pas poursuivre trop loin coupage de cheveux en quatre, mais vous dites : ’’d’ailleurs c’est vous même qui a dit d’une part que l’une est une proie et l’autre un prédateur ,ce qui fait d’eux manifestement des ennemis’’ La biche n’est pas l’ennemie du lion.
             
            Plus préoccupant ça : ’’Pour ce qui est du peuple de gauche ,les partis dit de droite ainsi que En Marche reprochent au programme du FN de Marine d’être trop à gauche et même d’être communiste’’
             
            Aussi longtemps que le aura contre lui la majorité du peuple de gauche, il pourra continuer à faire de la surenchère démagogique pour débaucher un max de voix.

          • franc 9 mai 2017 21:22
            @JL

             ben si la biche est l’ennemi du lion même si elle n’a pas la force pour se défendre ,et Marine n’est pas une biche mais une lionne

             mais je comprend que votre amour propre vous empêche de reconnaître votre erreur ou faute ,c’est encore une autre erreur ou faute de votre part du moins pour le moment ,mais une évolution de votre part est possible , reconnaître ses erreurs ou fautes est une marque d’intelligence .

             sans rancune

          • Alainet Alainet 9 mai 2017 22:40

            @JL Interview de Hollande captée par le Point : -« je suis dans 1 travail de démolition »
            http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/hollande-je-suis-dans-un-travail-de-demolition-16-03-2017-2112426_1897.php


          • JL JL 9 mai 2017 22:50

            @franc
             

            ’’la biche est l’ennemi du lion’’
             
             Hahaha ! Et les bébés phoques sont les ennemis des chasseurs de l’Alaska ! Et les sardines sont les ennemies des pêcheurs de La Turballe ! Et les huîtres sont les ennemies des ostréiculteurs de Cancale !
             
             smiley
             
            Vous êtes impayable.
             
            Marine Le Pen, une lionne ? Désolé, mais le petit Macron n’en a fait qu’une bouchée.

          • franc 10 mai 2017 03:02
            @JL
             

            ben oui ,ils sont des ennemis impuissants comme les prisonniers des camps de concentration des nazis

          • JL JL 10 mai 2017 08:55

            @franc
             

            Larousse : « ennemi : personne qui veut du mal à quelqu’un ; qui cherche à lui nuire. »
             
            Comment disiez vous déjà ? Ah oui : ’’je comprend que votre amour propre vous empêche de reconnaître votre erreur ou faute ,c’est encore une autre erreur ou faute de votre part du moins pour le moment ,mais une évolution de votre part est possible , reconnaître ses erreurs ou fautes est une marque d’intelligence .’’
             


          • franc 10 mai 2017 11:29
            @JL

            On peut être absolument faible et impuissant et vouloir du mal à son bourreau qui est son ennemi même si aucun effet ou résultat est réalisé ; un déporté du camp de concentration peut tout à fait vouloir du mal aux nazis qui le torture même s’il est dans une position tout fait impuissante à le réaliser ,il est donc un ennemi des nazis qui sont ses bourreaux conformément à la définition du mot « ennemi » du Larousse .CQFD.

          • JL JL 10 mai 2017 11:36

            @franc
             

            pendant que vous y êtes, vous pouvez soutenir aussi que les nazis n’ont fait qu’exterminer leurs ennemis.
             
            Vous dites n’importe quoi.

          • foufouille foufouille 8 mai 2017 12:07

            " Il sait parfaitement que s’il contrevient aux consignes données, sa famille va en souffrir, son dossier de demande d’un logement va être mis sous la pile, il verra sans doute une promotion à laquelle il avait droit lui passer sous le nez."
            des caméras sont installés pour voir ton vote ?


            • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 8 mai 2017 12:46

              @foufouille
              En général, les gens discutent et parlent de leur vote, sinon il n’y a plus de liberté d’expression. Mais peut-être est-ce déjà le cas ?


            • Ruut Ruut 8 mai 2017 16:33

              @Gilles Mérivac
              Rien ne t’empêche de dire que tu vas voter Macron et de voter Marine ou blanc ou nul.
              L’inverse est aussi vrais.

              Par contre assumer le vote FN est un acte de courage inouïe en France, actuellement, vue son traitement médiatique et c’est ce point qui est triste. Aucun parti ne doit être traité comme un pestiféré sinon il doit être interdit. (D’ailleurs les réactions contre NDA sont une insulte ultime a la Démocratie)

              Et c’est sur ce point que les médiats ont faillis lors de cette élection comme l’ensemble de la vieille classe politique, sauf Macron qui l’as toujours traité dignement (Mes respects).
              C’est ce respect lors du second tour qui l’as rendu définitivement présidentiable et où Marine c’est loupé (mauvais conseils stratégiques).


            • Dan22 8 mai 2017 12:20

              Juste une petite anecdote pour montrer a quel point les gens se laissent manipuler :
              J’habite une petite commune de 1000 habitants avec un seul bureau de vote ; hier je vais voter vers 14 heures et , oh surprise , le tas des bulletins de Marine Le Pen était largement plus petit que celui de Macron !
              Ma réflexion fut de me dire qu’elle devait être en tête dans les votes !
              J’imagine que les préfectures envoient le même nombre de bulletins pour chaque candidat .
              Mais hier soir , re oh surprise , Macron , devant , avec plus de 75% de votes ! :
              Je ne suis pas loin de penser que notre maire a opéré cette amputation de bulletins pour faire croire que Marine était en tête et qu’il était urgent de voter Macron ........
              Je précise que ce tour de passe passe n’a en rien influencé mon intention de vote ; mais qu’en est-il des autres habitants de la commune ?


              • aimable 8 mai 2017 13:04

                @Dan22
                idem chez moi , 1 seul bureau , et le même résultat donc qu’il y est plus de Macron et moins de MLP laissés dans l’isoloir n’était pas un hasard 


              • Alice Alice 8 mai 2017 15:14

                @aimable
                 

                Comte-tenu des résultas de ces communes les bulletins résiduels Le Pen auraient dû être les plus nombreux.

                 

                Les assesseurs sont tenus d’ôter les bulletins trainant dans l’isoloir.

                 

                Ils doivent aussi veiller à ce que les piles soient d’égale hauteur

                 

                Ceci pour ne pas influencer les électeurs.


              • Ruut Ruut 8 mai 2017 16:35

                @Dan22
                Il faut être stupide pour avoir votre raisonnement puisque pour que le vote soit valable chacun doit prendre au moins 2 choix différents et donc les 2 tas baissent de la même manière.

                Par contre le contenu de la poubelle est luis révélateur de la réalité.


              • Alcyon 8 mai 2017 17:57

                @Dan22 : c’est mal la propagande. Surtout que, comme souligné, chacun doit prendre deux bulletins, et quand il n’y a que deux piles ..... Ca ne marche pas.


              • Dan22 8 mai 2017 19:09

                @Alice
                Alors expliquez-moi pourquoi les 2 tas n’étaient pas identiques !


              • Alcyon 9 mai 2017 08:09

                @Dan22 : on doit être devin ? Car ils venaient de réapprovisionner un tas et pas l’autre ? Si tu es parano, c’est ton problème, pas le notre.


              • Sozenz 8 mai 2017 15:05

                c est aux gens de s ’écarter de la bête ...
                la bete mettra en place tous les moyens pour faire chuter le maximum de personnes et elle y arrive très bien ....
                les gens veulent rester des esclaves . ils aiment les jeux des illusions .
                beaucoup préfèrent rester aveugles .
                Ils préfèrent faire confiance en leur bourreau qu’ ils ne connaissent mème pas
                https://www.youtube.com/watch?v=T77UyD9EqME

                ils en arrivent mème a avoir des discussions violentes au sein de leur famille pour soutenir des idées sans en connaitre le fond et voir des liens essentiels se disloquer .

                Non ce n est pas uniquement la faute des médias des artistes etc .. ;


                • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 8 mai 2017 16:06

                  @Sozenz
                  Je pense qu’il y a eu de nombreux déchirements dans les familles elles-mêmes, cette élection laissera un goût amer à tout le monde, on sent bien que quelque chose s’est brisé.


                • franc tireur 8 mai 2017 16:21

                  Comme dit Zemmour ce ne sont plus les francais de Zola,Chateaubriand..Ils sont abrutis par la télé et la société de consommation et choisissent les gens qui leur ressemble.Triste, surtout pour la France .Un pays jadis brillant.


                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 mai 2017 18:04

                    @franc tireur

                    Zemmour veut scier la branche sur laquelle il est assis ?


                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 mai 2017 18:00

                    Tout ça n’a pas changé :

                    ça va être le bal des cocus et des mauvais perdants.


                    • colza 8 mai 2017 19:18

                      Les riches, comme les Etats, n’ont pas d’amis, mais seulement des intérêts.

                      Macron aurait donc intérêt à se méfier.
                      Comme dit par Daniel Pennac dans un Malaussène : « Si, au lendemain d’un succès triomphal, te regardant nu dans une glace, tu t’aperçois qu’il t’es venu une deuxième paire de c...lles, ne te réjouis pas trop vite, tu es peut-être juste en train de te faire enc...ler. »


                      • UnLorrain 8 mai 2017 21:19

                        @colza

                        Expldrrr smiley smiley

                        JL devrait se faire detective,je ne dis pas ca en plaisantant.

                        Ce qu’il dit avoir remarquer me parait inexorablement juste vue.


                      • antiireac 8 mai 2017 22:02

                        Depuis l’élection démocratique aux présidentielles des réactions nauséabondes au sujet du nouveau président se répondent sur AV


                        • Remosra 8 mai 2017 22:03

                          @antiireac

                          Et ?
                          Vous êtes pour ? Contre ? Peut être... !?


                        • antiireac 8 mai 2017 22:11

                          @Remosra
                          Je laisse la chance au nouveau président de s’exprimer.


                        • Remosra 8 mai 2017 22:13

                          @antiireac

                          Et bien vous êtes très optimiste, au moins on peut pas vous enlever ça !
                          Quoique Macron, il devrait pouvoir y arriver !


                        • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 9 mai 2017 07:36

                          @antiireac
                          Je vous ferais remarquer que je n’ai rien dit sur Macron dans cet article, ce n’est pas le sujet. Mais cette élection n’était pas démocratique.


                        • Pchetchkov 9 mai 2017 12:27
                          @Gilles Mérivac

                          Vous avez parfaitement raison, cette élection n’était pas démocratique, elle a été faussée par une propagande éhontée, en faveur d’un candidat, dans la quasi totalité des médias.

                          J’avoue ne pas comprendre ceux qui nient cette évidence.

                          Je devrais plutôt dire que je les comprends trop bien, car si l’on admet que l’élection n’était pas démocratique, et qu’elle n’est intervenue qu’après un matraquage insensé de l’opinion, un véritable viol de l’opinion, celui qui a été élu légalement, n’est pas élu légitimement.

                          C’est bien le problème qui se pose aujourd’hui : celui qui a été « élu » n’a pas de véritable légitimité. Il le sait, ceux qui, par défaut, ont voté pour lui le savent, ses « amis », ceux qui se sont associés à sa campagne de propagande ou qui l’ont organisée le savent encore mieux, et bien entendu, ses adversaires le savent aussi !

                          Une élection qui, au terme d’une campagne à ce point viciée par la propagande, permet la désignation d’un candidat sans véritable légitimité, perd sa raison d’être.

                          Mais après tout, est-ce si important ?

                          Les partisans de Macron se complaisent à souligner la « réussite exceptionnelle », le parcours hors norme de leur candidat, un homme de 39 ans, inconnu il y a peu du grand public, et à présent élu président. Au-delà des qualités éventuelles, possibles d’un individu, cela démontrerait plutôt que notre société est orientée, contrôlée par des groupes d’intérêts, par des gens qui n’apparaissent pas, qu’il est difficile d’identifier, mais qui, eux, connaissaient parfaitement le candidat, leur candidat, et que rien n’obligeait à respecter le pluralisme de l’information.

                          En fait, c’est une histoire vieille comme le monde. Les sociétés dites « démocratiques », comme les autres, sont toujours dirigées par une minorité, par une « aristocratie ». Des philosophes l’ont écrit, beaucoup mieux et bien avant moi !



                        • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 9 mai 2017 16:45

                          @Pchetchkov
                          Il est tout à fait possible que notre liberté de choix ne soit qu’une illusion mais nous n’avons aucun moyen de le savoir.

                          Il semble bien que le vieux schéma que vous détectez soit encore à l’œuvre, le peuple recherchant un confort rassurant auprès d’une autorité forte qui leur garantit une certaine sécurité et une certaine stabilité des institutions. Mais ce choix peut également s’avérer illusoire.


                        • aliante 9 mai 2017 06:37

                          le milieu artistique est phagocyté par le parti socialiste qui distribue les certificats de bonne conduite
                           ,pas étonnant qu’ils aient à peu près tous le même son de cloche jouer aux humanistes bien gentils et bien pensant
                          dans le pays de Molière
                          voyez l’exemple de Doc Gyné et Faudel qui ont soutenu Sarkozy je crois savoir qu’ils ont disparu des radars médiatiques,


                          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 9 mai 2017 16:48

                            @aliante
                            Pas seulement le milieu artistique mais pratiquement tous les milieux intellectuels. L’école, par exemple, est maintenant au-delà de tout sauvetage possible, celui qui s’y colle ne peut que faire semblant.


                          • Antoine 9 mai 2017 08:40

                            Adversaire, ennemi ?
                            Sparring partner serait le mot adapté.
                            Un ennemi bien utile, donc.
                            être sûr qu’il soit bien là au second tour pour pouvoir le battre facilement.


                            • izarn izarn 9 mai 2017 10:11

                              L’odeur nauséabonde de cette élection ne vient pas de Marine, ni de Macron, mais bien de Hollande.
                              Ce type aura foutu la République dans la merde jusqu’au cou.
                              C’est à l’Elysée que ça pue.
                              Hollande, bon débarras ! Ouf !

                              Je crois que Macron en est conscient, du moins je l’espère ! Désormais, il doit continuer à conquérir les français, parceque c’est pas avec 66% d’abstention (A l’ancienne mode, encore un trucage du pervers Hollande) soit inférieur aux 69% de Pompidou après Mai 68.
                              Macron doit nettoyer les écuries d’Augias non pas avec la Justice comme un bon totalitaire fascisant hollandiste, mais en ordonnant l’arret des poursuites, contre Fillon, Sarkosy, Chirac et Marine Le Pen. Il faut arreter de montrer au monde nos écuries, par la grace de gazettes ordurières comme le « Canard » et « Media part »....Ce qui détruit la notoriété de la France ; et donc son influence mondiale.
                              Il doit nettoyer au karcher l’Elysée et le PS, ou en faire de petits caniches jappant cherchant le bon nonosse de la manne financière parlementaire.
                              Monsieur Macron ce n’est pas avec des traitres, des repentis, que vous pouvez assoir un pouvoir valide en France.
                              Je propose à ceux qui ont voté Macron, d’élire uniquement les députés « En marche ». La pourriture de ce pays doit etre éliminée.
                              Eviter dans les débats politique toute attaque personnelle justifiée ou non. La politique n’est pas la pour ça. En faisant oublier les vrais problèmes qui se posent.
                              A moins que cela soit justement la continuation de la politique criminelle de Hollande...
                              La chance de Macron, c’est d’enfin de tirer la chasse...
                              S’il le fait au moins nous lui serons redevable de cela.
                              ce qui n’est pas une mince affaire, vu le nombre incroyable de requins qui se précipitent autour de lui pour quémander leur pitance !
                              Courage Macron : Fous leur ton coup de pieds au cul !
                               smiley


                              • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 9 mai 2017 11:56

                                @izarn
                                Le plus probable est qu’une unité de façade va apparaître dans un premier temps. Macron va l’utiliser pour faire passer tranquillement ses lois et décrets sans opposition.
                                Quand les vrais problèmes vont resurgir, cette unité va se dissoudre et Macron pourra virer les élus qui n’appartiennent pas à son mouvement.


                              • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 9 mai 2017 10:41

                                Pourquoi votez-vous ? ^^


                                • damocles damocles 9 mai 2017 11:13

                                  Macron aura sa majorité presidentielle avec les ralliements des opportunistes de tous bords et le pseudo-front republicain qui bien que lezardé servira quand m^me

                                  Il le devra aux melanchonistes qui ont voté chouchou et auront bien du mal a demontrer que maintenant il faut voter contre
                                  Il le devra aussi aux pseudo- republicains hypocrites de Fillon et consorts qui au lieu d’appeller à 8h02 à voter micron auraient mieux fait de laisser leurs electeurs libres de leur choix 

                                  Une espece de formation ectoplasmique LRPS va se constituer avec des recyclés de tous bords qui va marginaliser une partie du futur defunt-PS qui ira chez Melanchon et une partie que l’on pourrait qualifier de souveraino-gaulliste qui rejoindra une alliance republicaine avec NDA ,Guaino, de Villers et un NOUVEAU FN (s’il arrive à se renover et à donner une autre image )

                                  Comme cette formation ectoplasmique va amplifier la derive ultra-liberale et europeo-mondialiste ,le futur se jouera à mon avis entre le parti melanchonien et les gaullo-souverainistes , la question de l’immigration massive pouvant cliver et faire une demarcation entre ces options


                                  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 9 mai 2017 11:52

                                    @damocles
                                    C’est à peu près ce que je prévoie pour les législatives, à plus long terme il y aura des tiraillements parce que le gâteau n’est pas extensible et les problèmes vont vite arriver. Mais pour l’instant, c’est l’unité de façade qui est à l’ordre du jour, tout le monde veut être sur la photo.


                                  • JP 10 mai 2017 17:22

                                    « des syndicats CGT, CFTC en passant par le Medef ...... appellent à voter macron »
                                    La CGT n’a pas appelé à voter macron comme la CFDT que vous ne citez pourtant pas.
                                    La CGT a simplement appelé à battre les fachos, c’est tout.
                                    On peut le faire en votant blanc ou en s’abstenant, ce qui est mon cas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès