• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une forêt de policiers qui cache la rue de l’analyse

Une forêt de policiers qui cache la rue de l’analyse

 

Une police qui voudrait remplacer les juges et le gouvernement.

Dans les démocraties la police et la justice accomplissent un pouvoir régalien qu’ils détiennent du peuple. Ce même peuple est celui d’où naitront toutes les transgressions aux propres lois qu’il vote. C’est ainsi que toutes les lois qui visent à pénaliser les comportements asociaux sont distinguées suivant des niveaux de gradation que sont chargé d’appliquer les juges assis de la magistrature. La police se trouve avoir seulement la fonction de relever les infractions et de plus en plus de les prévenir par une visibilité de plus a plus accrue. L’ennuie c’est que chacun des citoyens suivant la situation socio-économique et son lieu de vie se définit sa notion de risque et son seuil de gravité. Cela ne serait pas grave, s’il en avait conscience, soit par une éducation ou une information adéquate et qu’il ne soit pas soumis en permanence depuis une trentaine d’années à une surenchère politico médiatique qui est devenue condition sine qua non pour être élu. Je rappelle seulement pour mémoire que les faits divers ont détrôné à la une des médias les débats politiques (organisation de la cité) et qu’une majorité de citoyens nourrissent leurs débats quotidiens, de ce que leur servent à manger les médias et que se doivent de commenter les hommes politiques pour ne pas perdre pied dans les chance d’être élus. C’est actuellement la boucle de rétroactions dans laquelle nous vivons depuis tout ce temps, qu’aucun homme politique ne veut rompre sous peine de perdre ses chances d’être élu, quand il ne souffle pas de l’huile sur le feu. C‘est ce qu’il c’est produit avec cette manifestation de la police le jour du 14 10 2105.

Je ne mets pas en cause cette légitimité ni l’émoi suscité par la mort d’un des leurs dans l’exercice de leurs fonctions. Je réitère, ce que j’ai chaque fois l’occasion de préciser, ils n’ont pas à sacrifier leurs vies pour arrêter un délinquant ou un criminel, mais leur fonction, car ce n’est pas un travail, comporte des risques tout comme n’importe lequel des citoyens qui exerce un métier.

Nous nous trouvons donc devant un accident de fonction comme, d’autres se trouvent devant un accident du travail. Il n’y a donc aucune indécence à vouloir protéger son existence dans le cadre de son activité. Pour autant cela demande d’opérer quelques discernements pour ne pas développer des confusions dans lesquelles les malveillants ou les convictions prennent racines, pour d’autres fins que celles concernées

 

Il s’agit donc déjà de savoir que nous parlons d’humains, de chaque côté que ce soit, celui de l’agresseur comme de la victime. Donc le peuple a à se soucier des deux et non seulement laisser libre cours à ses émotions une fois celles-ci exprimées, que ce soit pour dire que les policiers sont des salauds ou qu’il faut supprimer les délinquants ou criminels (peine de mort). Nous avons l’histoire humaine dans ce domaine qui nous dit que si la répression présente une réponse dans l’immédiateté, elle n’est pas une réponse de fond sociétale et qu’il ne faut pas espérer par ce moyen solutionner l’ensemble de nos relations humaines, par seulement une aggravation des peines, L’expérience démontre que cela ne peut constituer une fin en soi, donc constituer un projet politique. Or, aujourd’hui tout traitement qui se veut tenir compte d’une gestion humanitaire des manquements asociaux, se voient qualifié de laxistes. Disant cela nous précisons donc que nous pensons que seul le bâton est efficace, ce que dément l’histoire et toutes les promulgations de lois de plus en plus nombreuses, suggestives, consensuelles, politiciennes. Chacun comprend que si la répression était efficace depuis des siècles qu’elle existe, nous n’aurions plus ni délinquants, ni criminels, ni police, ni gendarmes. Le meilleur des mondes. Alors, où se trouve la réalité, nulle part, si ce n’est dans l’appréciation suggestive de chacun, et cette appréciation suggestive n’est nourri que par les médias et la peur pour la plupart des citoyens. Bien que, les données des relevés de l’observatoire des crimes et délits sont sur des dents de scies stables depuis les années 1995, et suivent l’évolution économique avec ces zones de relégations, ses revenus d’économies souterraines, l'augmentation de la fracture sociale et intellectuelle, l’augmentation de la population. Nous pouvons comprendre que, disposant d’environ 29 codes de réglementations quelques 140 000 textes réglementaires nous ayons des contrevenants. Il va de soi qu’augmentant le nombre de textes réglementaires comme ultime solution nous allons développer corrélativement plus de manquement et plus d’effets de distorsion (l’effet du permis à point a généré une augmentation des délits pour conduite sans permis). Ainsi, en voulant apporter une solution seulement répressive nous augmentons les nombres de transgressions (n’importe quel statisticien pourrait vous calculer cela).

Je crois qu’il faut que chacun comprenne que sur 3 600 000 crimes et délits dans une année, ceux qui font la une sont choisis et non pris au hasard, ils poursuivent donc un but politique. L’événement qui a conduit les policiers dans la rue en 2015 déborde donc de la seule compassion ou solidarité professionnelle pour poser le principe d’une seule alternative répressive et engager un processus d’élimination au détriment d’un processus de réinsertion, qui est la particularité d’un peuple civilisé, qui ne pourra faire l’économie des drames qui surviennent, comme nous le démontre l’histoire humaine.

Enfin, cette position générale qui, par la peur reflue vers l’engagement répressif est une preuve d’échecs de la sociabilité des citoyens (je ne dis pas du gouvernement ou des politiques, qui est un moyen pour les citoyens de dégager leurs responsabilités d’acteurs sociaux) et de leur capacité à réunir les conditions d’une existence assurée par un revenu stable de moyens d’autonomie économique. C’est l’échec du contrôle interne qui s’acquiert par les familles (l’éducation) et l’école (l’instruction). Alors il faut arrêter de faire supporter toutes nos insuffisances citoyennes à un criminel, chaque fois que les médias nous le mettent dans l’assiette du quotidien. Il ne peut pas y avoir de justice ni de police exemplaire si l’on ne met pas l’humain d’abord, aussi dur que cela soit, puisque le crime n'est que social.

A ne voir la sécurité que par la police nous finissons par oublier l'analyse sociologique là où se naissent les crimes.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Jonas 14 avril 12:27

    "si la répression présente une réponse dans l’immédiateté, elle n’est pas une réponse de fond sociétale et qu’il ne faut pas espérer par ce moyen solutionner l’ensemble de nos relations humaines, par seulement une aggravation des peines, L’expérience démontre que cela ne peut constituer une fin en soi, donc constituer un projet politique.« 

    Une société sans répression, sans ordre, dérive rapidement vers un état anarchique, où les criminels narguent les policiers dans les cités parce après avoir été arrêtés plus d’une cinquantaine de fois pour port d’armes, braquages, violences, coups et blessures, ils sont relâchés dans la nature après quelques jours pour recommencer leurs méfaits.
    L’issue est évidemment à long terme la recrudescence de conflits, conduisant à la guerre civile, génocides, camps de concentration et d’extermination et l’amplification des actes terroristes à grande échelle.
    Rappelons que les terroristes islamistes comme les frères Kouachi, Coulibaly, Omar Ismaïl Mostefaï, Mohamed Merah, Radouane Lakdim et sa compagne... étaient fichés S et reconnus comme membres de l’État Islamique qui appellent les musulmans dans ses vidéos et revues publiées sur Internet ( »Dar-al-Islam« ,  »Dabiq« , »Rumiyah",...) à tuer les Français, hommes, femmes, enfants, vieillards, nourrissons, par tous les moyens possibles (égorgement, empoisonnement, arme à feu, coup de couteaux, écrasement avec un véhicule, assassinat à coups de pierres,...).
    Par le laxisme, en laissant actuellement plus de 1 0000 terroristes en liberté, sans aucune répression, et en attendant qu’il tuent un maximum de civils, le gouvernement se rend complice des agissements de ces terroristes.


    • ddacoudre ddacoudre 14 avril 13:04

      @Jonas

      bonjour jonas
      avoir des règles de vie, une morale, une éthique, une déontologie, sont des préceptes sociaux pour permettre aux hommes de vivre en toute amitié et collaboration. aucun humain ne naît criminel ont le devient au contact de l’organisation sociale dans le cadre duquel l’on se trouve et l’on vie et en fonction d’un caractère ou d’un tempérament qui facilite le passage à l’acte, par rapport à d’autres qui resteront dans les mêmes situation « soumis »ou consensuel.
      effectuer les adaptations aux règles relève du contrôle de chaque individu au sein du groupe familial et de la société. cela s’appelle le contrôle interne, c’est à dire que l’on s’élève et s’éduque pour être un honnête citoyen. si la perfection n’existe pas et nous savons qu’il y aura forcément des manquement volontaire ou non, cela justifie des forces de l’ordre.
      ensuite mener une action contre le terrorisme politique qui est un conflit non déclaré par une ingérence des occidentaux dont la France, dans des pays tiers est une autre chose.
      enfin nous sommes dans une société de droit. à partir du moment ou faute de guerre déclaré l’on ne peut considérer ceux qui terrorisent par des actions individuelles comme des combattants ennemies, il faut attendre qu’il aient commis un crime ou soient en préparation d’en commettre un puisque nous les considérons comme des criminels de droit commun.
      les incarcérer pour leurs opinion politique même si elles sont détestables reviendrait à faire comme toutes les dictatures enfermer des gens pour délits d’opinions.
      enfin ceux qui se font les chancres de l’apologie du crime tombent sous le coup de la loi.
      mais ce n’est pas le sujet particulier que je visais mais celui d’une société qui n’est plus capable de disposer d’un contrôle interne qui est devenu si faible que la police en devient la substitution, et c’est cela qui nous pose problème et ne contient pas de fin démocratique.aujourd’hui les citoyens ou beaucoup adulent la police, mais c’est cette même police qui sévirait dans une société totalitaire comme elle a sévit durant l’occupation allemande. la police n’est pas garante de la démocratie, elle sert le pouvoir en place.
      terminer c’est délinquants qui récidivent et dont tu, fait une description erroné, car elle ne correspond pas à l’usage du droit qui existe. S’ils sont relâchés c’est qu’il y a toujours une raison judiciaire. et si certains sont des délinquants à vitam eternam que les policiers arrêtent régulièrement, cela démontre que la répression est inefficace.
      cordialement ddacoudre.over-blog.com


    • ddacoudre ddacoudre 14 avril 13:06

      @Jonas

      je te laisse un lien à lire sur la nécessité de règles.
      http://ddacoudre.over-blog.com/pages/Du-rat-a-moi-7607770.html cordialement


    • Jonas 14 avril 13:52

      Bonjour ddacoudre
      @ddacoudre « si la perfection n’existe pas et nous savons qu’il y aura forcément des manquement volontaire ou non, cela justifie des forces de l’ordre. »

      Bah alors, pourquoi vous dites l’inverse dans votre article ?

      ---------------------------------
      « il faut attendre qu’il aient commis un crime ou soient en préparation d’en commettre un puisque nous les considérons comme des criminels de droit commun. »

      Les idéologues de votre espèce, et ils sont malheureusement légions, sont la plaie de notre société.
      L’ennemi doit être éliminé AVANT qu’il ne nous frappe, sinon, nous sommes perdant. C’est une attitude criminelle de les laisser en liberté, en toute connaissance de cause.
      Les terroristes de l’État Islamique, du simple fait de diffuser des appels à la haine et au meurtre des occidentaux, doivent être arrêtés et expulsés dès qu’ils sont sur notre sol.
      Sinon, vous entretenez un climat de tension permanent, qui conduit inévitablement à un conflit à grande échelle, au fur et à mesure que les attaques sporadiques des islamistes augmentent.

      ---------------------------------
      « S’ils sont relâchés c’est qu’il y a toujours une raison judiciaire »

      Ah oui ? Écoutez, je ne vais pas m’amuser ici à ressortir les milliers affaires de récidives de viols, d’agressions, qui mettent les honnêtes citoyens en danger et brisent des centaines de vie suite à l’incompétence et au laxisme des juges.
      Pour quelle « raison judiciaire » le juge a relâché un violeur à Toulouse ? Pour qu’il recommence un an après et brise une autre vie ?

      --------------------------------
      « mais ce n’est pas le sujet particulier que je visais mais celui d’une société qui n’est plus capable de disposer d’un contrôle interne qui est devenu si faible que la police en devient la substitution »

      La police et la justice doivent agir de concert. Si la justice ne fait pas son travail et libère des délinquants multi-récidivistes que la police lui ramène, il est évident que la situation ne peut que dégénérer.
      Parler de « substitution » du gouvernement par la police est un non sens. La police a ordre de ne pas intervenir dans les « zones urbaines sensibles » (novlangue que tout la monde comprend), sauf situations exceptionnelles afin de ne pas envenimer les conflits, et de ne pas faire dégénérer la situation. Cela créé des enclaves (je connais bien, j’ai vécu plus de 30 ans en HLM) où l’état de droit n’existe plus.


    • colibri 14 avril 16:03
      @ddacoudre

      « si certains sont des délinquants à vitam eternam que les policiers arrêtent régulièrement, cela démontre que la répression est inefficace. »

      pourquoi un délinquant ne serait pas responsable de ses actes ? 
      d’après votre idéologie gauchiste c’est la société qui est responsable de tout et qui fait les délinquant , pauvres chous qui seraient alors des victimes , 
      que faites vous du libre arbitre ?
      si ce que vous dites était vrai les hommes ne seraient que des marionnettes conditionnées et décérébrées incapable de réfléchir , choisir leur vie , et agir en conséquences , bref des irresponsables , peut-être même des animaux puisque les animaux n’ont pas conscience du mal et n’agissent que par instinct .

      Or dans la réalité on voit que 2 êtres qui ont eu la même expérience et souffert du même milieu éducatif ,peuvent agir différemment :l’un deviendra un criminel et l’autre pas , pareil pour des hommes qui se sont fait violé enfant :certains vont fonder une famille et vivre normalement malgré la traumatisme et la souffrance (ex les victimes du prêtre qui ont fondé une association ) et d’autres vont devenir pédophiles et criminels , pourquoi ? à cause du libre arbitre , du choix , qui nous différencie des animaux .

      Votre modèle de société est complètement à coté de la plaque , l’homme certes vit dans une jungle , mais sa raison fait qu’il est capable de se déconditionner , sinon il ne serait pas un homme , 
      lui ôter sa responsabilité c’est nier sa nature d’homme et le rabaisser au rang de robot ou de bête .

    • ddacoudre ddacoudre 14 avril 20:40

      @Jonas

      tu répètes de vieux poncifs qui ne se vérifient pas dans les statistiques de l’observatoire national des crimes et délits, tu le trouves sur le net. globalement compte tenu de l’augmentation de la population le taux de crime et délit pour 1000 et en diminution depuis 2002 ou le maxi se tenait à 66 pour 1000, tu trouves également cela sur le net. enfin il est vrai qu’il y à dans le pays des zones sensibles ou des quartiers chauds, mais cela ne signifie pas que c’est toute la France surtout si l’on y vie. il est évident que nous n’arrivons pas à enrayer par la répression ou le social cette problématique. en suivant ton commentaire pour qu’il n’y ait pas de récidive il faudrait enfermer les gens à vie ou leur couper la tête, dans ce cas il faut dénoncer la déclaration universelle des droit de l’homme qui dit que la peine doit être ajusté aux faits répréhensibles. et que cela te déplaise ou pas les criminels et les délinquants restent des hommes, ce ne sont pas des extra terrestres qui vivent sans familles et amis.
      cordialement


    • ddacoudre ddacoudre 14 avril 20:53

      @colibri

      bonjour
      le libre arbitre n’existe pas, nous sommes des êtres émotionnels et la raison vient organiser la réponse en fonction des facteurs environnementaux. ce sont donc les facteurs environnementaux au gré des caractères qui se sont construits qui viendront fixer les choix de chaque individu, car leur vie est unique. cela ne signifient pas que chacun ne soit pas l’acteur de ses choix que lui offre l’environnement. si l’homme n’a pas le libre arbitre il est l’acteur de ses choix et suivant ceux qu’il fait il doit rendre des comptes.
      être responsable de sa vie cela n’existe pas, l’homme ne choisit ni ses parents, ni son lieux de naissance ni la civilisation dans laquelle il va grandir, ni son nom. ce sont les autres qui lui disent qui il est et comment il s’appelle.
      le libre arbitre est une vielle chimère religieuse, et ce n’est pas parce que les autres conditionnent notre existence que l’on n’a pas de comptes à rendre suivant les choix que nous aurons fait.
      cordialement ddacoudre.over-blog.com


    • Jonas 15 avril 01:36

      @ddacoudre "ce sont donc les facteurs environnementaux au gré des caractères qui se sont construits qui viendront fixer les choix de chaque individu« 

      Ils ne viennent pas fixer les choix de chaque individu, mais influencent uniquement son mode de vie. L’homme conserve cependant son libre arbitre.
      Affirmer le contraire, c’est reprendre les vieux poncifs du totalitarisme socialiste de Rousseau, où l’état doit contrôler la vie du citoyen, une machine malléable et corvéable à souhait, de sa naissance à sa mort (le »contrôle interne« comme vous le nommez) pour en faire une machine parfaite, qui ne peut commettre le mal.
      Ce qui est évidemment faux et stupide, des frères ayant été élevés ensemble dans la même société et ayant reçu la même éducation, l’un peut devenir un homme travailleur, honnête et droit, l’autre peut devenir le pire criminel qui soit.
      Tout homme a des passions, peut connaître l’amour, la joie, la tendresse, l’altruisme, mais aussi la colère, la jalousie, la haine, l’égoïsme car il est fait de chair et de sang (le fameux »péché originel" de la Bible).
      Cette essence de la nature humaine, liée à sa liberté de penser, de s’émerveiller, de s’ennuyer ou de détester, échappe à toute forme de dictature socialiste.

      Depuis que l’espèce humaine existe, et quel que soit le type d’organisation de sociétés dans lesquelles elle évolue (tribale, république, empire, monarchie, dictatoriale, parlementarisme, féodale, théocratique, démocratique, etc..) il y a eu des guerres, des génocides, des meurtres.
      C’est le propre de l’homme, cela fait partie de sa nature. C’est pour cela que TOUS les type de sociétés existants ont des mécanismes de répression pour éliminer les récalcitrants et parasites (peine de mort, bannissement, punition, emprisonnement, etc...) afin de maintenir la société pérenne.


    • Jonas 15 avril 02:07

      @ddacoudre "tu répètes de vieux poncifs qui ne se vérifient pas dans les statistiques de l’observatoire national des crimes et délits, tu le trouves sur le net.....globalement compte tenu de l’augmentation de la population le taux de crime et délit pour 1000 et en diminution depuis 2002...en suivant ton commentaire pour qu’il n’y ait pas de récidive il faudrait enfermer les gens à vie ou leur couper la tête.« 

      Allez raconter ça aux familles des milliers de jeunes filles victimes pendant plusieurs années de tortures, sévices sexuels, esclavage, viols à répétition par des gangs de dizaines de pakistanais parce que les services de police n’ont pas osé intervenir par peur d’être traités de raciste, à Telford ou Rotherham en Angleterre, mais »ces statistiques, ces vieux poncifs n’étaient pas sur le net.".
      https://www.youtube.com/watch?v=FM94ISWoN_8
      http://www.dailymail.co.uk/news/article-5487167/Telford-child-sex-scandal-involving-1-000-Britains-worst.html
      https://www.mirror.co.uk/news/uk-news/rotherham-sex-abuse-how-can-4119359

      La vraie menace pour une société pérenne, LA SEULE MENACE, provient de gens comme vous, qui ferment les yeux sur ce qui se passe, et diffusent une propagande remettant en cause la possibilité pour une société de se protéger contre toute forme d’agression.


    • sls0 sls0 14 avril 16:21

      Je me suis plus intéressé à la délinquance en Amérique latine que française.


      C’est plus difficile d’émettre des hypothèses vis à vis de la France mais j’ai plus d’extrêmes et plus de modèles.
      Dans tout les pays les facteurs aggravants sont :
      En premier l’écart riche/pauvre, c’est corrélé pour tout les pays.
      Le tout répressif a l’effet inverse, la délinquance explose.
      Le manque de confiance dans la police ou justice aggrave.
      Un sentiment d’impunité aggrave.

      Il y a aussi l’urbanisation mal maitrisée mais pas dans tout les pays.

      Des pistes de réflexion sans plus.
      Chez moi il y a 23 fois plus d’homicides qu’en France mais pas d’attentats, oui je sais je suis un veinard, pas d’attentat.

      • ddacoudre ddacoudre 14 avril 20:57

        @sls0
         
        bonjour

        naturellement que la condition sociale crée des facteurs aggravants, le crime n’est que social.
        si des gens naissaient criminel nous le saurions depuis le temps que nous nous observons.

        cordialement ddacoudre.over-blog.com


      • Cadoudal Cadoudal 14 avril 21:16

        @ddacoudre
        Les vieux cocos abandonnés par la science dure, France Culture et le Monde, leur restera plus que les réunions non mixisées raciales d’Obono et le PIR de Bouteldja pour expliquer le pourquoi de la couleur de la population carcérale française...

        Egaliser les chances à travers l’éducation est une tâche décourageante ; et la gestion politique des différences neurogénétiques interindividuelles est difficile.
        http://www.lemonde.fr/sciences/article/2018/04/12/la-genetique-sur-le-terrain-mine-des-races_5284322_1650684.html

        "Un des résultats forts de notre enquête est de montrer que les ressorts de la radicalité religieuse sont d’abord culturels. Les facteurs socio-économiques jouent très peu." Le sociologue Olivier Galland a mené une enquête sur la #radicalité des jeunes.#sociologie
        https://twitter.com/franceculture/status/984491341718654976?ref_src=twsrc%5Etfw


      • Cadoudal Cadoudal 14 avril 21:38

        @Cadoudal
        « 66,5% des mineurs jugés ont un père né à l’étranger (pour 49,8% dans un pays du Maghreb) et 60% une mère née hors de France ». Deux tiers des mineurs délinquants seraient d’origine étrangère, conclut l’étude, largement relayée par les médias, qui ne prennent pas toujours la peine de reprendre les explications sociologiques (pauvreté, alcoolisme d’un parent, échec scolaire, immigration récente) avancées par les chercheurs pour expliquer cette surreprésentation, au-delà de l’origine des mineurs.

        http://www.liberation.fr/france/2014/12/12/immigration-et-delinquance-ce-que-l-on-sait-ce-que-l-on-croit-savoir_1161343

        Il est bien ce papier de Libé tentant de rééduquer le déplorable à la vue basse...

        Le seul argument qu’ils parviennent à nous sortir c’est que les statistiques ethniques sont interdites et que donc, ben, bon , euh, on peut savoir ...


      • sls0 sls0 15 avril 02:06

        @Cadoudal
        Chez moi comme aux USA, les stats ethniques sont possibles.

        Les noirs sont sur-représenté, donc il y aurait corrélation entre la race et la délinquance selon votre point de vue.
        Mais il y a aussi une corrélation entre la couleur et la pauvreté ce qui met à mal votre théorie.
        Un jour un ami m’a fait la remarque que je ne m’était pas arrêté à un contrôle de police et qu’ils n’hésitaient pas à tirer.
        Je lui ai répondu il n’hésitent pas à tirer sur du noir donc pauvre, je suis blanc, ça veut dire fric, relations, avocat,... On ne fait pas chier habituellement.

        Ségrégation à l’embauche et autres ségrégations fait que normalement le basané se retrouve dans la caste des pauvres et comme la plus forte corrélation avec la délinquance c’est l’écart riche/pauvre, comme pauvre il se retrouvera plus facilement dans la case délinquant.
        J’ai un ami qui avait laissé une enveloppe rempli d’argent il y a une vingtaine d’années dans un pays de basané mais riche. Deux heures après son enveloppe était toujours en place.
        C’était 5 ou 10.000$ de mémoire, les achats se faisaient en liquide et c’était de la founiture industrielle, ça monte vite. Dans d’autres pays moins basanés, son café lui aurait couté cher.

        Votre racisme à fleur de peau vous fait passer par étonnament beaucoup de biais cognitifs.

      • Ouam Ouam 15 avril 02:58

        @sls0
        Tu peut nous rappeller ce qu’il s’est passé sur ton ile juste apres le tremblement de terre ?
        Enfin si tu est toujours sur Haiti tu le sait forcément !
        Explique le aux lecteurs ils apprécieronts smiley
         
        Et ce n’est pas une relation entre la couleur de peau NI de la richessse comme tu aurai la manie bien gauchisante du cultre de l’excuse mais bien de l’EDUCATION des enfants.
         
        Tout ou pratiquement tout se joue ici, ce n’est pas une question du reste.
         
        Sinon explique nous pourquoi le département un des plus pauvres de France à le taux de délinquance dans les plus bas et ou il n’y à pas encore eu le « fameux remplacement »
        Car euxs, ne surpondent pas pour remplacer une population, ils sonts meme en « décroissance »
        donc peuvent s’occuper de leur gamin et pas LEURS tripotées de chiards !!!
        Comme c’est le cas sur ta belle ile ou c’est un bins fini, non je me trompes, ca ne surponds pas sur ton cailloux ? ca se passe bien ? racontes nous cela smiley
         
        Et explique nous par la meme occasion pourquoi le 9.3 ou la surponte et l’immigration massive qui est de rigueur et sa surponte massive à le taux de criminalité, insécurité, générateurs de djihadistes le plus haut ?
         
        Et meme tous les Juifs n’osent plus y mettent leurs gosses à l’école et déménagent..
        C’est tous es facho xénophobe ?
        Sois sérieuxs ca ne tiens pas... enfin tiu n’osera pas ... si ?
         
        J’attends ta fine analyse avec le plus grand interet...ca va etre passionnant ...

        Les chiens n’onts jamais fait des chats, lorsque tu remplace des Francais par des Japonais, ce n’est pas le bins fini !
         
        Avec d’autres pays il suffit de regarder ce qu’il se passe dans les pays d’origine des arrivant ici, et on connais le futur d’ici lorsque ces gens deviennent nombreuxs.
        Sauf etre un deumeuré fini ou un idéologue simplet...la c’est autre chose ....

         


      • Cadoudal Cadoudal 15 avril 02:59

        @sls0
        Votre religion immigrationniste et votre dogme multiculturaliste vous fait dire n’importe quoi, je ne vous en veux pas, je suis habitué à causer dans le vide à des idéologues obtus...
        https://www.millenaire3.com/ressources/grandeur-et-limites-du-multiculturalisme

        47 affaires criminelles, 6007 cas délictuels et 8.142 personnes arrêtées sur toute l’étendue du territoire national.
        http://www.rewmi.com/delinquance-senegal-chiffres-45-crimes-6007-delits-notes-2016.html

        A propos des pays, au Burkina Faso, 60 % des hommes tués le sont par leurs épouses. Au Niger, c’est 62 % des cas contre 70 % au Sénégal.
        http://www.enqueteplus.com/content/d%C3%A9linquance-au-se%CC%81ne%CC%81gal-au-senegal-une-cartographie-d%C3%A9taill%C3%A9e-bient%C3%B4t-disponible

        A vrai dire, le pire des quartiers sénégalais ne vaut pas, question insécurité, le plus tranquille des quartiers de Seine-Saint-Denis.
        Les prisons sénégalaises sont ainsi pleines de Gambiens, de Sierra-Léonnais, de Libériens, de Ghanéens et de Nigérians.
        http://www.planete-senegal.com/senegal/delinquance_senegal.php



      • Ouam Ouam 15 avril 03:44

        @Cadoudal
        Salut lamentable first smiley

        Faut juste que les collabos immigrationnistes arretent de nous prendre pour des quiches smiley
        Comme si nous ne savions pas lire une carte !
        La par exemple

        https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane-est-departement-plus-violent-france-430211.html

        La gyuane, la ou il y à une immigration archi massive est le dep. Francais ou il y à le plus d’insécurité

        Apres il regarde la France (metropolitaine) comme tu le suligne si bien le 9.3 est au « top »
        c’est un département qui n’est plus la France, c’est un shit hole, meme trump l’a dit.

        Il suffit de regarder son taux d’insécurité, marseille etc itou

        Pourtant dans le 9.3 des sommes stratosphérique sonts déversées, contrairement à des departements bien plus pauvres et bien moins « aidés » sur la carte qui sonts presque en blanc et c’est la ou bizarrement il n’y à pas encore eu le « grand remplacement » que moi je nomme par son vrai nom « génocide » des locauxs.
         
        Bref.... ca sert à rien de discuter, meme avec les preuves à l’appui sous le pif...
        Les collabos t’expliqueront que c’est faux.
         
        On ne fait pas boire un ane qui n’a pas soif smiley
         
        Ps Je m’en cogne désormais j’ai descidé (comme toi) de paitre ailleurs vu ce qu’est devenu ce pays avant qu’il ne sombre completement, parce que forcément il va sombrer...
        Lorsque tu demande auxs gens de travailler sans rémunérations ET en payant des impots sur de l’argent ue tu ne percoit pas...., tu n’est plus dans un pays normal tu est chez les fous furieuxs
         
        https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/pentecote-vers-une-deuxieme-journee-de-solidarite-b410cf4c62611a6afa9ce928426b5ff2
        (etc... google est votre ami)


      • sls0 sls0 15 avril 16:50

        @Ouam
        Je parle d’écart riche/pauvre et non de pauvreté.

        Qu’un département pauvre ait moins de délinquance oui, qu’elle est cette pauvreté ? Si elle est due à un style économique plus agraire qui rapporte moins mais qui n’est pas inégalitaire c’est normal.
        Mon loyer c’est 160€, pour vivre 230€ me suffisent.
        390€ en France me met dans la classe pauvre voir très pauvre.
        Ici c’est correct pour vivre et j’ai des gouts simples.
        Il faut faire attention aux chiffres, il faut toujours regarder le contexte.

        Pour l’immigration à travers les âges et les pays, c’est toujours les endroits où il y a le plus de chance de trouver un boulot qui a attiré, on comprend que la Creuse ne soit pas un point de chute privilégié.

        Les juifs ou les dires du CRIF ?

        Dans les autres pays je regarde la transition démographique, c’est le moment où la femme répond « c’est mon corps et c’est moi qui décide de mes grossesses ». Il y a assez de moyens éducatifs en France pour que la femme décide de ses grossesses.

        Ici c’est moi l’immigré, ma couleur de peau ne fait pas trop local. J’ai du fric et une éducation ce qui fait que l’intégration est réussi.
        Il y a quelques connards racistes comme en France, il y en a deux qui ont qui ont appris ce qu’était une matraque télescopique sous les applaudissements des habitants du quartier.

      • ddacoudre ddacoudre 16 avril 21:30

        @Cadoudal
        bonjour merci pour tes liens que j’ai lu
        je pense particulièrement dangereux d’ouvrir le débat sur les races pour convenir au bout que les musulman sont des êtres inférieurs aux autres, ce qui serait une absurdité. nous savons que la vitesse neuronale n’est pas la même pour tout le monde et que cela justifie des écarts « d’adaptation », mais ça ne fait pas des êtres inférieurs car ce n’est pas propre à une population qui de plus est marqué seulement culturellement comme les musulmans ou les chrétiens etc.
        chacun de nous à une génétique différente hérité de sa filiation, et moins elle a essaimé plus elle a formé des ethnies qui se partagent certains trait caractéristique. pour autant la génétique n’est pas le destin.
        bien évidement sociologiquement la religion musulmane marque plus les individus qui y sont croyant que la chrétienté qui c’est émancipé de sa radicalité après l’avoir exercé durant des siècles. c’est aussi une évidence que face à l’adversité de la relation socio-économique la religion devient un recours où la radicalité exprime toutes les rancœurs accumulées et de se structurer dans une opposition au système qui se cache sous une pratique religieuse.
        ceux qui précédemment occupaient le bas de l’échelle sociale, italien espagnol portugais polonais etc avant d’être remplacé par les populations du Maghreb, étaient de religions chrétiennes, il sont donc chercher la même réponse à leur sort non dans la religions mais dans la politique.
        et dans les deux situation ce sont les mêmes ressorts qui jouent.
        faire croire que les gens musulmans auraient un gène du délinquant tenant à la culture religieuse serait une ineptie.
        cordialement. ddacoudre.over-blog.com


      • Cadoudal Cadoudal 16 avril 23:08

        @ddacoudre
        Le débat n’est plus la différence des races, les scientifiques ont tranchés et rendu justice à jean Marie Le Pen

        Le débat c’est la délinquance et la cohésion sociale dans les sociétés multiculturelles et multiethniques.

        https://journals.openedition.org/sociologie/896
        https://wieviorka.hypotheses.org/351
        http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=1655

        Moi je suis pour la décroissance, la remigration massive et l’interdiction de l’Islam en France..

        Pas plus utopique que les appels au vivre ensemble des immigrationnistes, ça finira très mal comme toujours leur quête de l’Homo Consuméris nouveau.

        A moins que les indigènes devenus minoritaires se soumettent gentiment à la religion et à la culture des colons... Avec la partition territoriale en court, on en prend pas le chemin...


      • foufouille foufouille 14 avril 17:35

        chez les bourgeois, les flics sont beaucoup plus nombreux et la justice rapide pour les défendre.


        • ddacoudre ddacoudre 14 avril 21:00

          @foufouille

          bonjour
          ce n’est pas faux, car il y a effectivement des comportements de classe ou des écarts de savoirs qui fragilisent les plus faibles ou les moins nantis.
          cordialement ddacoudre.over-blog.com


        • foufouille foufouille 14 avril 21:13

          @ddacoudre

          les flics ont des réductions de loyer sur les logements de quartiers bourgeois. les magistrats sont nommés par le pouvoir politique.

          il reste un tas de larbins comme les greffiers, etc qui ne vivent pas dans les quartiers pourris et donc non concernés.

          l’agression d’un riche ou de ses larbins sera toujours puni rapidement et sévèrement.


        • Le421 Le421 15 avril 00:39

          Quand on donne les pleins pouvoir à l’argent (un bon conseiller mais un mauvais maître), on ne peut arriver qu’à un désastre...


          • colibri 15 avril 13:48
            @ddacoudre si l’homme n’a pas le libre arbitre il est l’acteur de ses choix et suivant ceux qu’il fait il doit rendre des comptes.

            cette phrase est incohérente avec 2 idées contradictoires 
            soit l’homme est acteur de ses choix comme vous le dites et alors c’est cela son LIBRE ARBITRE 
            soit il ne l’est pas et il est comme une marionnette qui n’utilise pas l’outil de sa raison, qui n’a pas de liberté , l’homme serait dénué de volonté et de possibilité d’esprit critique selon vous .
            Dans la réalité heureusement une personne qui a vécu les pires atrocités peut en exerçant sa raison et son esprit critique, faire le choix de survivre sans tomber dans la négativité, sans suivre ses
            penchants  : reproduire ce qu’il a vécu et maints exemples le prouvent .
            Un homme ne choisit pas le lieu ou il va naître , mais si il était seulement déterminé par son milieu il ne serait pas humain mais au même niveau qu’une fourmi , il n’aurait pas de pensée , de réflexion .C’est la capacité d’être juge et de discerner qui lui confère sa responsabilité pleine, et son potentiel de surmonter son conditionnement si il le veut .

            • ddacoudre ddacoudre 16 avril 21:43

              @colibri

              bonjour

              il y a encore pas mal de chose qui t’échappe. l’homme est structuré pour survivre et son système émotionnel lui indiquera le choix qu’il doit faire dans son seul intérêt, comme n’importe lequel des animaux et il ne m’a pas semblé que devant des choix fait par les animaux nous ayons dit qu’ils avaient le libre arbitre.
              le fait d’avoir plus de potentialité que n’importe lequel des animaux ne nous confère pas la responsabilité de notre existence. ce serait admettre que nous pourrions exister indépendamment de notre environnement. il est bien certain que les milliards de possibilité d’interaction qui nous affecte nous donne cette impression d’être indépendant de notre environnement, ce qui est assurément faux. le fait de pouvoir mémoriser constitue une interaction dont nous tenons compte au même titre que l’influence de la pluie ou du beau temps. le fait d’avoir la conscience de tout ceci ne fait pas de nous un être plus responsable. sinon il y a long temps que nous aurions arrêté de pourrir la terre et détruit toutes les armes de destruction massive.
               cordialement.


            • colibri 15 avril 13:49
              suite :
              Si les délinquants récidivent c’est de leur responsabilité , seuls les psychotiques sont déclarés irresponsables , leur discernement étant considéré comme altéré .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès