• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une histoire de talons hauts...

Une histoire de talons hauts...

On est, pour le moins, étonné par cette histoire qui se déroule à notre époque, chez nos voisins britanniques : il est vrai que l'ultra-libéralisme d'outre-manche entraîne bien des excès...

Nicola Thorpe réceptionniste de Londres, âgée de 27 ans, a été licenciée, pour un motif qui paraît bien futile : elle refusait de porter des talons hauts de cinq à dix centimètres, conformément au règlement interne de sa société, le cabinet d'audit PwC.
 
C'est pourtant une réalité : porter des talons hauts constitue une véritable torture infligée aux femmes.
Cette torture est, dans certains cas, volontaire et nombre de femmes l'acceptent.
Mais, dans le cas présent, il s'agit d'une torture imposée, et d'un cas de discrimination avérée et caractérisée.
 
Les talons affinent la silhouette, mais à quel prix ? La démarche en devient tortueuse, empêchée, périlleuse, parfois.
 
Quelle est cette mode féminine qui s'affiche dans les magazines, dans les médias ?
Combien de journalistes, de présentatrices de télévision portent, désormais, ces talons d'une taille démesurée !

Mais est-ce que les hommes portent des talons ?
Est-ce qu'on leur impose ce carcan ?
 
Souvent, on voit dans les rues des femmes perchées sur ces plateformes, en déséquilibre permanent, elles s'infligent une véritable torture...
Au nom de quoi ? 
C'est bien la dictature du paraître qui s'impose !
 
Et nombre de femmes s'y soumettent, alors qu'elles pourraient porter des chaussures plus confortables.
 
Mais quand ce diktat aboutit à un licenciement, on est sidéré et on ne peut que constater, une fois de plus, le sexisme qui règne dans nos sociétés.
 
La femme obligée de se soumettre à une mode du paraître, contrainte de se plier à des diktats vestimentaires hors normes, la femme objet de désir et de séduction...
 
On est bien face à un cas de discrimination sexiste : imposer des talons hauts dans le cadre du travail, c'est une façon de transformer la femme en objet, destiné à plaire, à séduire, à paraître...
 
Pourtant, il suffit de voir ces talons cambrés à l'extrême pour prendre conscience de la douleur que peuvent générer de telles chaussures.
 
Décidément, le sexisme s'immisce partout : dans le monde du travail, dans la vie quotidienne, en politique.
 
Et les femmes doivent encore batailler pour obtenir des droits essentiels, pour combler des inégalités qui existent dans bien des domaines : salaires, précarité, pauvreté, monoparentalité...
 
Il est temps de refuser ces diktats d'une mode inconfortable, voire dangereuse, une mode dont l'esthétique est contestable.
Les femmes ont le droit de vivre, au travail et ailleurs, dans des tenues qui leur assurent bien-être et sécurité.

 
 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2016/05/une-histoire-de-talons-hauts.html

 
http://www.ouest-france.fr/societe/etude-un-chercheur-breton-demontre-le-pouvoir-des-talons-hauts-3007765
 
 
http://www.lepoint.fr/europe/sexisme-crise-de-nerfs-autour-des-talons-hauts-en-angleterre-12-05-2016-2038890_2626.php
 
http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/les-femmes-ne-sont-pas-egales-aux-hommes-la-preuve-en-10-chiffres_1447049.html
 
http://www.20minutes.fr/insolite/1487907-20141125-talons-hauts-rendraient-hommes-serviables
 

Documents joints à cet article

Une histoire de talons hauts...

Moyenne des avis sur cet article :  2.37/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 2 novembre 2017 17:09

    Vous avez bien raison, madame.

    Une bonne adresse : #balancetonporc !

    • JC_Lavau JC_Lavau 2 novembre 2017 17:46

      Auc caissières-manutentionnaires de Lidl, pas de talons hauts, mais des chaussures de sécurité, coquées.

      Si le cabinet d’audit PwC impose des codes vestimentaires « very impressive », c’est qu’il y a beaucoup de pognon à gagner à impressionner les clients. Pas les mêmes salaires qu’à Lidl.

      Gynocentrique comme toujours, la rosemarde a complètement oublié les codes de présentation imposés au mâles par le même cabinet, leur imposant notamment d’être glabres comme des pré-adolescents, chaussures noires, uniforme sombre, cravate normalisée, etc. Pff ! C’est rien que des mâles, alors la rosemarde s’en tamponne le coquillard...

      • V_Parlier V_Parlier 3 novembre 2017 13:36

        @JC_Lavau
        Il semble en effet que tous les abus envers subordonnés se transforment aujourd’hui en « sexisme », même quand c’est quelque chose de bien pire que ça (le « sexisme » était quelque chose de très peu clairement défini).

        Si ces « codes » arbitraires imposés aux employé(e)s deviennent de plus en plus insupportables, c’est parce-qu’aujourd’hui le marché du travail place ces derniers en situation de faiblesse : C’est ça ou rien, ou le « service à la personne ». Tout compenser par la législation s’avèrera d’ailleurs très difficile, tant l’imagination de ceux qui cherchent à la contourner est grande.


      • Alren Alren 3 novembre 2017 13:53

        @V_Parlier

        Avec la destruction du Code du travail en France nous devons nous attendre quand les ordonnances et lois de Macron seront mises en place à un déferlement de mesures de contrainte pour les employés. Ce travail à déjà été fait au RU par Thatcher, John Major, et le « travailliste » Tony Blair.

        Ceci dit, il y a longtemps que les personnels qui accueillent un public « chic » subissent des contraintes vestimentaires et pileuses (pas de barbes ou moustaches, maquillage, uniforme etc.).

        Dans l’affaire évoquée par Rosemar (qui suscite toujours des réactions venimeuses incompréhensibles pour moi), il faudrait savoir si le règlement a changé après l’embauche de cette personne ou si cette exigence de talons hauts était une condition pour obtenir l’emploi.


      •  Christian Ratatouille 3 novembre 2017 22:41

        @rosemar

        je t"aime et les autres on les ignores ,c’est que des brouilleurs d’écoutes,
        des bricoleurs .
        bonne nuit ,et merci d’écrire pour moi ,je suis dyslexique ,en te lisant j’Apprend plein de choses très utiles,que les autres ne vois pas ,les petits ruisseaux fond des mares avec des grenouilles. 
        gros bisous  


      • JC_Lavau JC_Lavau 3 novembre 2017 23:04

        @Ratatouille. Les brouilleurs des coutes, ça s’appelle des morpions, non ?

        Même que ça se chante :
        Un macron motocycliste
        Prenant ton cul pour une piste
        Dans un virage dérapa 
        Et dans rosemarde il s’abîma !
        Ah ah ah ah !

      •  Christian Ratatouille 3 novembre 2017 23:04

        @JC_Lavau
        la rosemarde a complètement oublié les codes de présentation imposés au mâles
        .
        j’ai insisté sur sont site pendant au moins une année pour quelle revienne sur ce média,suite à des persécutions ignobles de personnes qui maintenait sont décès .l’on fait une deuxième tournée ???.

        • rosemarde,
        • ça va pas mon ami ,quand on jette de la merde en l’air ,souvent elle nous retombe sur la tête .Tu te prend pour qui d’affubler d’autre humains de la sorte.tu es une personne très intelligente et je t’a-précis ,nous ne somme pas dans la rue.
        • franchement tu te dévalorise

      •  Christian Ratatouille 3 novembre 2017 23:12

        @JC_Lavau
        la vrai contrepèterie c’est
        le s piqueur brouillait l’écoute avec un fer d’herminette


      •  Christian Ratatouille 3 novembre 2017 23:46

        @JC_Lavau
        j’ai un ami mathématicien à saint Étienne du Rouvray76800 tu connait
        cela fait plus de 40 ans qu’il fait des math ,étudie la physique quantique.
        en bas chez lui ,il y avait des petites ordures pervers ,qui le traitai de clodo
        et l’humilia constatent ,avec le RSA tu pèse pas lourd 45kg pour 178 m
        un cadavre avec un cerveau de dingue,il refuse que je le prenne en photo .les collettes de camps de concentration . La baston ne me fait pas peur
         1m83 ,100klo à l’époque avant mes cancers.Il m’ à dit laisse tombé ,ce que je n’ai pas fait ,je défendrai l’intelligence quoi qu’il m’en coute ,et pour les petit cons en l’occurrence ,avant que je tabasse ,ils m’ont dit ,pourquoi du défend un clodo. ?? j’ai rien répondu ,le danger ça se sent quand tu as une t^te de mort. Ils se sont cassés et revenu avec des pantoufles .La mort rode et je défendrait mes amis scientifiques intello jusque au bout ;à la hache .


      • marmor 2 novembre 2017 17:51
        Rosemar avait RDV chez son esthéticienne pour se faire épiler les cuisses à la cire chaude. Elle est un peu en avance, donc salle d’attente. Vous savez ce que c’est, il y a toujours des revues, des magazines, mais qui datent très souvent, car les récents, l’esthéticienne les garde à la maison.
        Rosemar attrape une revue, Le Point du mois de mai 2016, et elle tombe sur l’article à la con recopié par un journaliste / pisse copie, qui parle de l’affaire des talons hauts. En mal d’inspiration, elle se dit « bon sang, mais c’est bien sûr, voilà une information de première bourre pour faire un article original sur gagavox » C’est vrai, de vilains troll lui reprochent ses niaiseries habituelles, cette fois elle va les atomiser ! L’article a 18 mois, mais c’est pas grave, ça va être « raccord » avec la tendance anti sexisme du moment. Et voilà, vous l’avez là, l’article ! 
        Il n’y a PAS de comité de lecture pour Rosemar, pas plus que pour D’Orléans ou l’abbé Fergus... Quelle rigolade !!!!!

        • Bernie 2 Bernie 2 2 novembre 2017 18:33

          @marmor

          Excellent ! Merci pour la rigolade.


        • arthes arthes 2 novembre 2017 17:52

          Il y a des dress code partout, pour les hommes aussi comme le costume / cravate, ou bien le noeud papillon pour le métier de « serveur de café »..L’obligation de se raser .

          En restauration par exemple , pas de verni à ongles, pas de talons, peu de maquillage, pas de pearcing, et tatouage caché, et tenue correcte exigée.
          Va t on dire que c’est une atteinte à la féminité et au droit de s’habiller et chausser comme l’on veut ?

          • rosemar rosemar 2 novembre 2017 18:37

            @arthes

            Oui, bien sûr, il existe aussi des codes vestimentaires pour les hommes. Mais dans ce cas précis, on connaît les pathologies causées par le port des talons hauts.

            Ce licenciement est abusif.

          • arthes arthes 2 novembre 2017 22:44

            @rosemar
            Voila qui est tres different...L ideal serait de marcher pieds nus dans l herbe verte ou sur une plage de sable blanc...


            Maisssss....Alors les chaussures a talon plat c est pas glop non plus pour les lombaires, trop de talons non plus, le juste milieu3/4cm ?
            Pour le reste, phenomene de mode, socialisation d un look talons hauts, victime fashion consentante, fetichisme , bref, personne n oblige a....Y ceder, merde quoi !

            Et en l occurence il s agit d un fait divers interprete pour en faire un etendard de la cause feministe.

            C est tout.





          • cevennevive cevennevive 2 novembre 2017 18:03

            Bonjour rosemar,


            Vous me faites penser à ce film « certains l’aiment chaud » dans lequel Jack Lemon, déguisé en femme, n’arrive pas à marcher avec ses talons hauts, disant « comment peuvent-elles marcher avec ça ? »

            Quand les Etatsuniennes doivent porter des talons hauts pour leur travail, elles vont au bureau en baskets et ne mettent ces objets de supplice qu’en arrivant. Je faisais de même lorsque je travaillais.

            Marcher sur de la moquette avec des talons hauts est tout de même plus confortable que sur le trottoir.

            Quant au vêtement « imposé », pensez aux pauvres hommes, qui, par des chaleurs tropicales, doivent porter pantalons,chemise à manches longues et cravate dans la plupart des banques ! Alors que les femmes peuvent dévêtir leurs bras, leur cou et leurs jambes...

            L’injustice est la chose au monde la plus partagée...

            Bien à vous.


            • rosemar rosemar 2 novembre 2017 18:40

              @cevennevive

              Certains l’aiment chaud, en effet : voilà un exemple qui démontre la difficulté de porter des talons.

              Douleurs lombaires, arthrose, mal de dos : on connaît maintenant les pathologies associées à des talons trop hauts...

              Bonne soirée

            • cevennevive cevennevive 3 novembre 2017 09:18

              @Self con troll, salut !


              Ben non, je ne trouve pas.

              Quant aux « libidineux », ils me font plutôt rire. Je suis bêtement naïve peut-être...

            • cevennevive cevennevive 3 novembre 2017 10:14

              @Self con troll,


              Oui, en effet ! mais les deux mots ne sont pas nécessairement associés.

              Dans le travail, il y a des moment où l’on se sent un peu cornaquée par certains patrons... Mais, à mon époque, l’on pouvait partir en claquant la porte et retrouver du travail dans la semaine.


            • Graal 2 novembre 2017 18:11

              Toc, toc, toc, ainsi font les talons..


              • Croa Croa 2 novembre 2017 18:20

                @Graal,
                Exact, quand j’étais petit j’entendais ma maman rentrer de ses courses au bruit des talons. Ça fait partie des choses qu’on n’oublie pas smiley


              • arthes arthes 2 novembre 2017 22:45

                @Croa
                Z etes devenu fetichiste ?


              • Croa Croa 3 novembre 2017 08:59

                À arthes,
                Non, faut pas exagérer tout de même.


              • Croa Croa 3 novembre 2017 09:31

                Quoique je me demande... (Nous sortons du sujet là, faites chier ! )


              • arthes arthes 3 novembre 2017 16:18

                @Croa
                 smiley nananere !!! smiley


              • Croa Croa 2 novembre 2017 18:17

                C’est vrai que le pied de la femme en talon est plus beau mais ça abîme les parquets. Au fond ce n’est qu’une mode qui a trop duré. BB en ballerines c’était bien aussi smiley
                .
                Mais de quoi se mêlent ces patrons qui décident à la place de la femme ? (Merci à l’auteur pour l’info.)


                • JC_Lavau JC_Lavau 2 novembre 2017 18:28

                  @Croa. Ils ne sont jamais gênés pour décider à la place des hommes.

                   
                  Il fut un temps où j’avais les joues violettes, par allergie au savon à barbe, plus le grésil à moto.
                  Mais ça ne compte pas, c’est rien qu’un mâle, une sous-femme...

                • rosemar rosemar 2 novembre 2017 18:45

                  @Croa

                  ça abîme le dos, ça déforme les pieds, ça altère la démarche...http://www.atlantico.fr/decryptage/voila-risques-que-prenez-porter-talons-hauts-david-benjamin-802901.html


                • Croa Croa 3 novembre 2017 09:02

                  À rosemar,
                  Certainement. C’est pour ça que les ballerines c’est mieux.


                • Croa Croa 3 novembre 2017 09:23

                  « Merci à l’auteur pour l’info »
                  .
                  À l’autrice, pardon !  smiley


                • Albert123 2 novembre 2017 18:26

                  « La femme obligée de se soumettre à une mode du paraître, contrainte de se plier à des diktats vestimentaires hors normes, la femme objet de désir et de séduction... »


                  les femmes réifiées ne sont obligées à rien,

                  Globalement elles sont juste très heureuses d’être placées au centre du monde moderne en jouant les petites princesses (un peu putes au passage), très heureuses de la compétition à laquelle elles se livrent entre elles et encore plus heureuses d’être glorifiées par un Capitalisme qui les a transformées en parfaites idiotes utiles au service du fétichisme de la marchandise dans lequel elles incarnent sans presque aucune retenue, de leur coté, l’objet présenté au monde comme le plus désirable qui soit.

                  Enfin pour le moment car petit à petit la femme réifiée par le capital devient tout comme l’homme réifié aussi grotesque sinon encore plus.





                  • rosemar rosemar 2 novembre 2017 18:47

                    @Albert123

                    Les jeunes filles sont très tôt influencées par la publicité, elle rêvent toutes de talons hauts.

                  • Albert123 2 novembre 2017 19:05

                    @rosemar

                    on a jamais que les rêves que l’on mérite.

                    si les jeunes filles sont influencées c’est qu’elles ont avant tout influençables.




                  • arthes arthes 2 novembre 2017 22:55

                    @rosemar

                    Vous etes outside la realite la Rosemar, vous vous faites un film !!!






                  • arthes arthes 2 novembre 2017 23:18

                    @Albert123


                    Bon, je resume : 

                    La femme reifiee princesse et un peu pute qui balance son porc....

                    Si on fait une synthese de la tendance trash du moment, c est grave romanticos sur ago !!!


                  • Croa Croa 3 novembre 2017 09:09

                    À rosemar,
                    Non pas toutes. Aujourd’hui les jeunes sont presque toutes en pantalon. On peut le regretter mais le fait est qu’elles semblent moins influençables que les jeunes filles de la fin de XXe siècle. Peut-être parce qu’elles sont plus souvent sur Internet que devant une TV, caractéristique de la génération précédente ?


                  • Albert123 3 novembre 2017 11:51

                    @Croa

                    « Non pas toutes. Aujourd’hui les jeunes sont presque toutes en pantalon »

                    pour mettre en valeur leur fessier pas toujours calqué sur l’idéal du moment.

                    rien ne distingue le talon haut du pantalon trop serré.

                    On est toujours dans cette posture de séduction / manipulation parfaitement accepté par le plus grand nombre et validé par une très forte proportion de femmes qui ont totalement entérinées la situation tout en se prétendant libérées alors qu’elles sont en fait totalement aliénées.





                     







                  • pipiou 2 novembre 2017 18:30

                    C’est comme la cravate : ça empêche de respirer et pourtant on l’impose aux hommes.
                    C’est cas de discrimination avérée et caractérisée.

                    Il parait même qu’il y a des entreprises où il est interdit d’aller travailler en slip. Incroyable, insupportable !


                    • Croa Croa 3 novembre 2017 09:15

                      À pipiou,
                      Ces entreprise ne veulent pas de Gros Dégueulasse chez eux smiley


                    • Bernie 2 Bernie 2 2 novembre 2017 18:31

                      Affirmez votre militantisme !

                      Ne sortez plus qu’en jogging - espadrilles. Vous ne serez certainement pas un objet de désir, et vous aurez le pied à l’aise.

                      Comme dit dans les autres commentaires, ça s’appelle un « dress code », et soit on s’y plie, soit on se barre, soit on cherche les ennuis en n’en ayant cure. Votre anglaise semble être de cette troisième catégorie.

                      C’est pareil pour les hommes, je suis bien obligé de mettre des pompes bien inconfortables pour aller avec le costard, alors que je serai tellement plus à mon aise avec mes baskets, voire mes doc qui avec le temps sont devenues confortables comme des charentaises.


                      • rosemar rosemar 2 novembre 2017 18:55

                        @Bernie 2

                        On devrait vous faire tester des talons hauts : vous verriez le carcan !

                      • Bernie 2 Bernie 2 2 novembre 2017 20:54

                        @rosemar

                        C’est qui on ? Je m’en tamponne le coquillard de tester des talons. Je vous dit juste que si il est exigé tailleur - talons, soit on s’y plie, soit on fait vendeur chez jardiland, et on est peinard en bottes en caoutchouc. Mais on a des lumbagos à soulever des pots de fleurs, c’est du sexisme, gna gna gna.

                        Une histoire de talons hauts ? Vous devriez plutôt parler d’une histoire de talent bas, cela vous sied mieux.

                        Votre article transpire le sexisme, que vous femmes êtes les seules victimes. La quasi totalité des commentaires vous corrige là dessus, alors vous voulez nous la jouer santé. Je ne pourrais valider cet argument, que si vous me donnez un lien médicalement irréprochable comme doctissimo par exemple. Vous avez déjà porté des chaussures de sécurité qui vous font la démarche d’un scaphandrier ? Portez les 8 heures, et vous serez heureuse de faire la péronnelle en escarpins.



                        • covadonga*722 covadonga*722 2 novembre 2017 18:53

                          Une rob’ de cuir comme un fuseau
                          Qu’aurait du chien sans l’ fair’ exprès
                          Et dedans comme un matelot
                          Une fill’ qui tangue un air anglais
                          C’est extra
                          Les moody blues qui chante(nt) la nuit
                          Comm’ un satin de blanc marié
                          Et dans le port de cette nuit
                          Un’ fill’ qui tangue et vient mouiller
                          C’est extra, C’est extra, C’est extra, C’est extra
                          Des cheveux qui tomb’nt comm’ le soir
                          Et d’ la musique en bas des reins
                          Ce jazz qui d’jazze dans le soir
                          Et ce mal qui nous fait du bien
                          C’est extra
                          Ces mains qui jouent de l’arc-en-ciel
                          Sur la guitare de la vie
                          Et puis ces cris qui mont’nt au ciel
                          Comme une cigarett’ qui prie
                          C’est extra, C’est extra, C’est extra, C’est extra
                          Ces bas qui tiennent haut perchés
                          Comme les cordes d’un violon
                          Et cette chair que vient troubler
                          L’archet qui coule ma chanson
                          C’est extra
                          Et sous le voile à peine clos
                          Cette touffe de noir Jésus
                          Qui ruisselle dans son berceau
                          Comme un nageur qu’on n’attend plus
                          C’est extra, C’est extra, C’est extra, C’est extra
                          Un’ rob’ de cuir comme un oubli
                          Qu’aurait du chien sans l’ faire exprès
                          Et dedans comme un matin gris
                          Un’ fille qui tangue et qui se tait
                          C’est extra
                          Les moody blues qui s’en balancent
                          Cet ampli qui n’ veut plus rien dire
                          Et dans la musique du silence
                          Une fill’ qui tangue et vient mourir
                          C’est extra, C’est extra, C’est extra, C’est extra
                          Paroliers : Léo FERRE

                          • amiaplacidus amiaplacidus 2 novembre 2017 19:07

                            @covadonga*722

                            Merci de nous rappeler Léo FERRE.

                            Non seulement parolier, mais compositeur et interprète. La musique de cette chanson est comme les paroles : superbe.


                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 2 novembre 2017 19:25

                            Que l’impose pour le boulot, pas normal,... mais alors pourquoi, la majorité de celles qui les portent continuent à les porter lorsqu’elles ne sont plus au boulot, surtout dans la rue,... ben elles savent bien que le port de talons haut rendent leurs jambe nettement plus sexy !


                            ( P@py un fin connaisseur de belles gambettes !)



                            @+ P@py



                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 novembre 2017 19:30

                               Le talon d’Achille

                               

                              Mais oui je m’en serais allé

                              Au gré des vagues de la ville

                              Si je n’avais le pied lié

                              Chacun a son talon d’Achille

                               

                              Le pied lié par ton regard

                              Si dépendant et suppliant

                              Et pourtant fier comme le phare

                              Qu’isole un mauvais océan

                               

                              Je m’en serais allé malheur

                              Sur moi qui n’aurais pas su vivre

                              Car tu aurais caché tes pleurs

                              Sans essayer de me poursuivre

                               

                              Aussi lorsque je suis méchant

                              Comprends que c’est par trop d’amour

                              C’est s’en aller pour un instant

                              Mentalement dans un long jour.


                              • sarcastelle 2 novembre 2017 21:31

                                Si vous voulez être moche, Rosemar, portez des chaussures plates avec une jupe autre que tombant aux pieds. Proportionnellement à l’homme la femme est courte de jambes et doit soit les surélever, soit les masquer avec une jupe longue. Sinon les proportions de sa silhouette ne sont pas heureuses. Ce n’est pas une convention sociale, c’est une raison mystérieuse comme celle qui fait préférer un tableau dont les dimensions respectent le nombre d’or. 


                                • arthes arthes 2 novembre 2017 22:28

                                  @sarcastelle
                                  Ah bon ?

                                  Lol
                                  Vous n avez pas vu beaucoup de mecs en maillot de bain ou slibard, ou a poil vous !!!

                                  Non mais faites petez votre tof et on va comparer !

                                  Enfin si vous etes un mec (moi, je sais plus qui est qui ici)

                                • sarcastelle 2 novembre 2017 23:27

                                  @arthes

                                  .
                                  Vous n’avez pas vu de mecs à poil, vous !!!
                                  .
                                  Un seul, en effet. Pour qui me prenez-vous ? 

                                • arthes arthes 2 novembre 2017 23:47

                                  @sarcastelle

                                  Un seul ! smiley



                                • sarcastelle 3 novembre 2017 09:18

                                  @arthes

                                  .
                                  Je suis une amoureuse, moi, pas une collectionneuse cynique. 

                                • nono le simplet nono le simplet 3 novembre 2017 10:11

                                  @sarcastelle
                                  e suis une amoureuse, moi, pas une collectionneuse cynique. 


                                  oué, le cynisme est ailleurs !

                                • nono le simplet nono le simplet 3 novembre 2017 10:18

                                  @Self con troll
                                  salut self,

                                  hypothèse audacieuse que personnellement je réfute sans hésitation ... mais je peux me tromper smiley

                                • nono le simplet nono le simplet 3 novembre 2017 10:27

                                  @Self con troll
                                   smiley

                                  Elle, elle fait semblant
                                  pas toujours, pas toujours ...


                                • nono le simplet nono le simplet 3 novembre 2017 10:37

                                  @Self con troll
                                  Elle te barbe ?


                                  ah non, elle me fascine ... elle arrive encore à me surprendre ... ce qui n’est pas facile pourtant ...

                                • arthes arthes 3 novembre 2017 16:05

                                  @sarcastelle

                                  Piaf etait une amoureuse.
                                  Marylin Monroe recherchait avant tout de l affection...
                                  Etc...

                                  Je veux dire que l exclusivite amoureuse n est qu une forme, parmi d autres, socialisee de l amour...

                                  Et disons qu il y a des mecs plus ou moins bien foutus, comme les femmes, avec le cul haut et le cul bas, mais que les talons hauts vont mieux aux femmes qu aux hommes car elles sont plus gracieuses.









                                • arthes arthes 3 novembre 2017 16:27

                                  @Self con troll

                                  Si mon mec s epile je lui dis : Ah non, c est un truc de fille ca, donne moi cette pince a epiler et laisse moi te le faire mon cheri...Faiiiis moi confiance smiley


                                • sarcastelle 2 novembre 2017 22:01

                                  Rosemar, les escarpins de la photo du haut sont de mauvais goût. Ils présentent deux fautes contre la sobriété et une contre l’harmonie des formes :

                                  - empeigne étoilée ridicule.
                                  - semelle criarde
                                  - aiguille de section constante. 

                                  • Bernie 2 Bernie 2 2 novembre 2017 22:36

                                    @sarcastelle

                                    Euh, ça fait trois non ?

                                    J’en rajouterais une, ils ne font pas entre 5 et 10 cms, et sont exagérés pour l’article.

                                    Bien à vous très chère.


                                  • nono le simplet nono le simplet 3 novembre 2017 04:18

                                    @sarcastelle
                                    les hommes ont très mauvais goût ... je les trouve sexy ces chaussures ... ne voyant pas qui les porte j’ai du mal à porter un jugement de valeur ...

                                    naguère, j’ai connu une femme, qui, sans être extraordinairement belle, seulement belle, aurait pu s’habiller avec n’importe quoi, ce dont elle ne se privait pas, tout en restant de bon ton ...
                                    Pierrette si tu me lis ... smiley

                                  • nono le simplet nono le simplet 3 novembre 2017 04:28

                                    @Bernie 2
                                    Euh, ça fait trois non ?

                                    non seulement tu ne lis pas les articles mais tu ne lis pas correctement les commentaires smiley

                                  • arthes arthes 3 novembre 2017 07:51

                                    @nono le simplet

                                    Maryline, pas super canon et pourtant super sexy avec ou sans talon d ailleurs, mais les talons , elle savait marcher avec... smiley smiley

                                    Tant que vous etes ici : J ai envoye mon article a la moderation avant hier, comme je n ai aucune nouvelle , je m interroge, bref, pour vous aussi il avait fallu du temps avant d avoir un avis ???

                                  • nono le simplet nono le simplet 3 novembre 2017 08:52

                                    @arthes
                                    euh, mes deux articles ont été validés en 3-4h sans que je n’ai aucune info sur le pourquoi ou le comment ...

                                    bon courage smiley

                                  • rosemar rosemar 3 novembre 2017 09:16

                                    @nono le simplet


                                    Bernie ne sait pas lire...

                                  • nono le simplet nono le simplet 3 novembre 2017 10:09

                                    @rosemar
                                     smiley

                                    si c’était que lire qu’il ne savait pas ...

                                  • nono le simplet nono le simplet 3 novembre 2017 10:21

                                    @Self con troll
                                    je viens de te répondre un peu plus haut ...

                                    je ne te considère pas comme un troll ...
                                    et je ne drague pas sarcastelle ... Dieu m’en préserve ... je l’observe comme un chat observe une souris ... ou le contraire ... smiley

                                  • nono le simplet nono le simplet 3 novembre 2017 10:24

                                    @Self con troll
                                    de toutes façons, elle ne plaît pas physiquement, pas mon genre, trop bien pour moi ...


                                  • nono le simplet nono le simplet 3 novembre 2017 10:33

                                    @Self con troll
                                    mais, ils n’ont aucune imagination en général ... comment un pronuc pourrait en avoir d’ailleurs ...


                                    tu vois bien que je ne drague pas smiley

                                  • Pierre 2 novembre 2017 22:32

                                    Et gnagnagna ! Les premiers à porter les talons hauts ont été des hommes, chacun son tour, et pis c’est tout !


                                    • Croa Croa 3 novembre 2017 10:46

                                      À Pierre,
                                      Ça commence à dater. C’était au temps des rois, et ça n’allait pas jusqu’au talons aiguilles pour dames du XXe siècle nettement plus hauts encore.


                                    • amiaplacidus amiaplacidus 3 novembre 2017 14:05

                                      @Croa

                                      Sarko, c’est si vieux que ça ?


                                    • Djam Djam 2 novembre 2017 23:47

                                      D’une façon générale les femmes sont soumises a presque tous les diktates censés générer de la séduction. Elles veulent séduire les mâles bien que depuis quelques temps elles voudraient faire croire que leurs tenues, de plus en plus grossières parmi les jeunes générations fascinées par les bombons américaines de la télé, sont choisies juste pour elles-mêmes. Rien n’est plus malhonnête ! Elles veulent attirer les regards vers elles. Point. Dans ce fatras vestimentaire souvent peu élégant, il y a en effet les fameux talons hauts. Inventes en réalités par des hommes à l’attention des femmes, les talons ne « font pas une silhouette élégante », loin de là, ils forcent tout simplement la demoiselle à marcher en dandinant du popotin. C’est la fonction initiale des talons hauts. Le poids du corps étant déporté vers l’avant, les orteils sont repliés et comprimés dans la partie extrême avant de la chaussure et oblige ainsi la personne à compenser cette posture anormale en sortant les fesses...ce qui fait dandiner les hanches. Cette posture parfaitement anormale produit par ailleurs des usures prématurées des articulations et des douleurs lombaires. On ne parle même pas des déformations du pieds (le fameux « oignon ») et des douleurs qui en découlent. J’invite les suspicieux à observer les pieds des femmes d’un certain âge...ils sont tous horriblement tordus. On ne parle pas non plus de cette mode inélégante au possible qui dicte aux femmes de porter des vêtements « prêts du corps »... pour ne pas dire moulant, tout simplement. La plupart des femmes étant assez mal « gaulées », on assiste à un spectacle assez grossier lorsqu’on est derrière ces demoiselles moulées qui se dandinent dans les rues en talons et moulées comme des saucisses... Les femmes sont toujours aussi majoritairement sottes....


                                      • arthes arthes 3 novembre 2017 00:33

                                        @Djam
                                        Et bien on dira que les hommes aiment les femmes ainsi puisque que c est pour les seduire qu elles le font.



                                        C est : Balance ton porc Vs Jette ta dinde

                                        La guerre des sexes est commencee.

                                        Nan mais c est quoi le fond du probleme ?
                                        Jalousie, aigreur, rancoeur toute cette haine deversee soit sur les mecs via les derniers faits harcellement mediatises et sur les femmes ?



                                      • francois 3 novembre 2017 07:41

                                        @Djam
                                        Voila le frustré dans ces oeuvres .


                                      • Djam Djam 3 novembre 2017 09:35

                                        @arthes Je vais peut-être vous surprendre, mais je partage votre agacement !

                                        La guerre des sexes sévit depuis déjà fort longtemps et cela est quasi inhérent au rapport basé naturellement sur la séduction réciproque. Le « je t’aime moi non plus » est vieux comme le monde. Cela dit, la curée actuelle du « balance ton porc », lancée par une poignée de greluches suite aux salace ries peu enviables du centre de décervelage mondial hollywoodien, marque un cran supérieur dans l’agressivité vindicative inquiétante d’une minorité de féministes totalement hystériques qui n’en finit plus de s’en prendre aux hommes partout.

                                        De mon point de vue, c’est un indicateur de plus dans le délitement notoire de la société occidentale dans laquelle la guerre hommes / femmes sert avant tout une idéologie malsaine qui prétend démontrer que les femmes aux manettes du pouvoir, ici et partout, « seraient » plus égalitaires (!) que les « méchants » hommes. Évidemment, c’est faux et c’est une manœuvre de plus dans l’inversion de l’équilibre naturelle du monde... Mais allez donc expliquer ça à une meute vers laquelle on jette régulièrement des morceaux choisis en matière d’agressions en tout genre ! Le moindre frôlement dans un métro peut valoir procès...on en est là !

                                        Là où la plupart des femmes sont malhonnêtes c’est lorsqu’elles veulent à la fois séduire (c’est dans l’ordre des choses...n’en déplaise aux grincheux) et contenir les effets normaux de leurs attitudes séductrices. Car toutes les jeunes femmes qui acceptent de se rendre dans une piaule d’hôtel de luxe ou un « producteur » leur donne RV savent très bien qu’il ne va pas leur proposer un contrat signé sur un coin de chevet sans négocier un petit plaisir ! Elles le savent mais...voudraient tout simplement que les hommes n’aient plus de désir. Ce qui est déjà le cas au Canada et aux USA dans certains milieux suite aux excès du « harcèlement ». Les femmes veulent le beurre et..l’argent du beurre.

                                        Quant aux talons hauts, si ces dames (dont je suis !) en portent, quitte à se bousiller les arpions, c’est bien parce qu’elles se soumettent comme personne aux délires d’une mode occidentale qui, depuis longtemps, les transforme en objet de séduction...mais ce qu’elles ne peuvent avouer visiblement c’est le réel plaisir qu’elles prennent à ce petit jeu de séduction : je te séduis, mais tu touches pas ! Petite perversion comportementale avérée... Perso, il y a des années que je ne porte plus ce genre d’accessoires tortionnaires, ce qui n’a jamais perturbé ma vie de femme !

                                        Et je ne crains pas d’affirmer ici que les femmes disposent d’un certain pouvoir (logé dans les tripes) qui, des qu’il est mis au service des choses extérieures (affaires politiques et guerrier) produit à terme des dévastations car la femme réagit « avec ses tripes » et toujours en mode affectif, ce qui a pour conséquence un « sans limite » en tout...y compris des qu’elles se vengent des hommes. Quels hommes fut aussi hystériques, violents, tordus que des Frédéguonde (7eme siècle), Médicis, Borgia, Golda Meier ou... Tatcher et H. Clinton ??!!


                                      • francois 3 novembre 2017 07:40

                                        N’y aura-t-il personne pour faire cesser les coliques scribouillards de Rosemar ?


                                        • JC_Lavau JC_Lavau 3 novembre 2017 08:18

                                          Oui mais l’étalon !


                                          • L'Astronome L’Astronome 3 novembre 2017 08:36

                                             
                                            Elle ne connaît pas Almodovar (« Talons aiguilles ») ? Mais il est vrai que le film est dramatique.
                                             


                                            • cevennevive cevennevive 3 novembre 2017 09:28

                                              Re bonjour rosemar,


                                              Il n’empêche, malgré quelques remarques acerbes, que votre article a rassemblé bien plus de commentaires que les articles parlant du 500e anniversaire de Luther, ou de la multiplication des sectes évangélistes en Afrique !

                                              Ce qui prouve que nous avons plus besoin de futilités, de plaisanteries et de rigolades légères que de prières...

                                              J’ai gardé mes talons hauts des années 1980. Ils sont beaux. Ce sont des « oeuvres d’art ». Bien plus beaux que des baskets ou des mocassins. Ils ne m’ont pas blessée car je n’en ai pas abusé. Mais, j’avoue que c’était un formidable outil de séduction...

                                              Bonne journée.


                                              • cevennevive cevennevive 3 novembre 2017 09:50

                                                @Self con troll,


                                                J’ai répondu plus haut ! Vous ne suivez pas. Rosemar, en bonne enseignante, vous tirerait les oreilles...


                                              • covadonga*722 covadonga*722 3 novembre 2017 09:37

                                                yep avec ou sans talons haut il y a des dames de celles auquel mon père me disait on enlève

                                                sa casquette pour les saluer ...

                                                Sarcastelle , Cenvenevive    mes respects 



                                                • cevennevive cevennevive 3 novembre 2017 09:55

                                                  @covadonga*722

                                                  Merci ! Et que vous ayez des cheveux ou pas, je vous ferai mon plus beau sourire. La courtoisie est bien plaisante et je trouve que la plupart des hommes sont de parfaits compagnons d’amitié. Nos différences se complètent.

                                                  Bien à vous.


                                                • L'enfoiré L’enfoiré 3 novembre 2017 10:20

                                                  Bine d’accord, rosemar
                                                  Le sexisme est partout....
                                                  C’est aussi parler des pieds bandés ont existé en Chine,
                                                  des geishas pour des prestations d’accompagnement et de divertissement, pour une clientèle très aisée.
                                                  de Padaung,« femmes girafes »
                                                  ne parlons même plus,des burkas, c’est trop commun...
                                                  .



                                                  • Croa Croa 3 novembre 2017 10:59

                                                    À L’enfoiré,
                                                    C’est vrai que la préparation de la femme à la séduction n’est pas une spécificité occidentale. Certains peuples font bien pires en effet et ça commence par l’éducation des petites filles !
                                                    Dans certains pays africains ils gavent les jeunes filles. Le fait est que les noirs aiment les grosses !
                                                    .
                                                    En ce qui concerne les burquas nous serions plutôt dans l’excès inverse : Il ne faut pas que la femme soit séduisante ! Mais c’est tout de même pareil en ce qui concerne l’emprise de la société sur la femme, abusive dans tous les cas !


                                                  • L'enfoiré L’enfoiré 3 novembre 2017 11:22

                                                    @Croa
                                                    Vive l’égalité les hommes et les femmes....
                                                    Des salaires indépendants du sexe, plus de favoritisme, plus de galanterie, plus de séduction, plus de ...
                                                    Une révolution quoi... 


                                                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 3 novembre 2017 10:33

                                                    Bonjour Rosemar, y avez-vous pensé quand vous avez voté pour un parti qui s’appelle : EN MARCHE ?


                                                    • eric 3 novembre 2017 11:13

                                                      Ultralibéralisme est un terme historique qualifiant les républicains libéraux au moment de la Restauration en France. Sinon, c’est un mot valise et sans contenu utilisé par des gens pas très cultivés pour qualifier les « méchants ». : c’est à dire les gens qui ne pensent pas comme eux.

                                                      Le Talon est en général un choix. Il modifie le rapport entre la longueur des jambes et la taille totale, reproduisant la disproportion des jeunes filles devenant nubiles. Cette disproportion temporaire est liée au fait que sont d’abord les jambes qui poussent.

                                                      C’est le signal génésique qui déclenche chez les mâle un désir instinctif de participer à la diversité civile civique citoyenne et sexué de leur patrimoine génétique au service de la perpétuation de l’espèce.

                                                      Ces derniers se contenteraient sans doute de post adolescentes. Il est méritoire de la part de femmes plus mures de choisir de se torturer pour inciter leurs homologues de l’autre genre à remplir leur mission génétique.

                                                      Il arrive qu’elles poussent plus loin encore le sacrifice. Les lèvres étant un signal sexuel ( leur gonflement prouve une excitation ) et une reproduction du sexe, devenu invisible avec la station debout, elle se peinturlure pour attirer le chaland ( certaines naïves vous diront que c’est juste pour faire beau...) Et comme des seins dressés ont remplacé pour la même raison ( station debout) les fesses rougies et turgescente des chimpanzés, elles portent soutien gorges et autre metteurs en valeur ( « mais en fait, c’est pour des raisons de confort »).

                                                      L’essentiel des « accessoires » féminins sont des appels à l’acte sexuel directs et explicites. Des boucles d’oreille aux jupes en passant par le rouge à lèvre, la tenue féminine de base en occident est un exhibitionnisme de type sexuel que nous vivons de façon à peu prêt apaisé grâce à la libération féminine. Les femmes provoquent plus, oui, mais elles couchent plus aussi.

                                                      Il fut un temps ou on en était réduit à s’exciter sur une cheville, mais c’était pas non plus l’amour libre.

                                                      Il n’y a pas de quoi fouetter un chat.

                                                      Après, mettre cela à charge d’une « domination » masculine est une stupidité. Obliger des femmes à en porter au boulot me parait en revanche non moins excessif.

                                                      Après, il y a un risque. Nous recevons en ce moment des populations nombreuses pour lesquelles montrer ses cheveux est une invite sexuelle. La pratique appartient du reste à la sphère privée, intime.

                                                      Dans un souci d’intégration, je pense que nous devrions envisager des limites aux talons comme aux femmes en jupe, en cheveux ou en boucle d’oreille ( dans Caucase, la taille des boucles d’oreille est un indicateur d’intensité du désir sexuel...).

                                                      Après tout, l’intégration nécessite des accommodements raisonnables et que chacun fasse un pas vers l’autre non ? et comme tous se joue à l’école, on pourrait proposer que les prof.e.s. portent au pire des pantalons, un fichu et s’abstiennent pour les autres styles provocateurs ?

                                                      Avant, je pensai avec optimisme que le politiquement correct décéderait sous la poids de sa bêtise. Je commence à me demander si comme la mauvaise monnaie chasse la bonne, les idées simplistes ne chassent pas l’intelligence...


                                                      • sarcastelle 3 novembre 2017 13:09

                                                        Bientôt j’espère un article de Rosemar sur les négresses à plateau. 

                                                        Désolée pour le mot négresse, mais « négresse à plateau » est une expression toute faite. 

                                                        • marmor 3 novembre 2017 14:22
                                                          @sarcastelle
                                                          A propos de la photo des chaussures, il s’agit de stilettos signés Christian Louboutin dont la marque de fabrique est la couleur rouge des semelles. Toutes les starlettes se damneraient pour une paire de Louboutin à au moins 1500.00 € . Ce cordonnier de luxe habille les pieds de toute la gentry féminine du monde !!Donc, même si c’est moche, pourvu qu’on reconnaisse le créateur à la couleur de la semelle, et tout va bien !!

                                                        • nono le simplet nono le simplet 3 novembre 2017 15:38

                                                          @marmor
                                                          j’avais remarqué la couleur rouge, marque de fabrique mais j’ignorais de qui ...

                                                          sarcastelle ne porte que des rangers ... ou parfois des santiag ... ou encore des bottes de moto ...

                                                        • marmor 3 novembre 2017 16:13
                                                          @nono le simplet
                                                          Moi des Sonora, des Church Richelieu ( achetées en 78 et toujours là ! ) des Weston boots et des John Lobb Derby.
                                                          J’adore les godasses.

                                                        • popov 3 novembre 2017 16:35

                                                          J’aime pas les haut-talons, ni les maquillages, ni les tatouages, ni les bijoux. Ça fait pintade. Une femme n’a pas besoin de ça pour être jolie. Elle a besoin d’autres choses.


                                                          Je reconnais qu’un employeur a le droit d’imposer un code vestimentaire, surtout pour les employés en contact avec la clientèle, à condition que cela soit spécifié dans le contrat de travail. Mais cela ne devrait pas aller jusqu’à imposer ces machins pas orthopédiques.

                                                          • francois 3 novembre 2017 16:57

                                                            peut-on avoir une photo non photoshopée de Rosemar en talon haut ?


                                                            • JC_Lavau JC_Lavau 4 novembre 2017 08:31

                                                              Prenons le cas de Jupenlair et de ses talons vertigineux.

                                                              Est-ce la faute de son employeur, ce salopard d’employeur, sexiste etc. etc. ?
                                                              A moins que ce ne soit elle l’employeuse, un des employeurs du petit micron-à-Rothschild ?

                                                              • Agafia Agafia 4 novembre 2017 15:34

                                                                Mon plaisir, après 8 heures passées dans des godillots coqués, et un pantalon informe est d’arriver aux vestiaires pour passer ma jupe et enfiler mes escarpins.


                                                                A l’inverse, quand je travaillais dans des bureaux, en tailleur-escarpins toute la journée, je ’sautais dans mes jean’s et mes pataugas une fois arrivée à la maison...

                                                                Tout ça pour dire que la frontière entre la vie privée et la vie professionnelle réside dans le changement de tenue. Se changer symbolise cette coupure physique et psychologique.

                                                                Quant aux hommes, être obligé de supporter une cravate toute la journée est tout aussi pénible que porter une paire d’escarpins pour les femmes.
                                                                Et puis les femmes ne sont pas obligées de se jucher sur 12 cm de talons. Il existe des tas de modèles de chaussures à talons, élégantes et confortables tout à la fois. Le choix est vaste !

                                                                • Macondo Macondo 5 novembre 2017 14:29

                                                                  « Elle avait le mollet façonné aux talons hauts, promontoires destinés à l’émouvoir » ...


                                                                  • Macondo Macondo 5 novembre 2017 16:30

                                                                    « Le talon haut a été inventé par une femme, qui en avait assez de se faire embrasser sur le front".

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès