• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une nouvelle Version de Daech

Une nouvelle Version de Daech

Alors que la guerre contre Daech en Irak et en Syrie se poursuit, les commandants militaires de terrain dans les combats acharnés menés par la Coalition internationale contre le terrorisme ont fait des déclarations intéressantes. Un haut responsable américain a averti que Daech pourrait revenir dans une toute nouvelle version. L'officier a déclaré que beaucoup de combattants de l'organisation étaient encore en Irak malgré la victoire décisive de Mossoul.

L'avertissement est venu sur le fond d'un appel au gouvernement irakien pour établir un dialogue avec les sunnites irakiens afin de garantir qu'ils ne vont pas accueillir de nouvelles organisations terroristes.

L'officier américain a demandé à Bagdad de communiquer et de concilier avec les sunnites irakiens et de veiller à ce que le gouvernement irakien les représente. Il faut une action nationale intensive des mouvements irakiens qui rejettent les interférences sectaires de l'Iran et cherchent à réconcilier les chiites et les sunnites. L'un des problèmes auxquels sont confrontés ces efforts est que le gouvernement irakien lui-même, dirigé par Haider al-Abadi, est sectaire et suit l'Iran. Il considère le général Qasem Soleimani, le commandant des Brigades Al Quds de la garde révolutionnaire, en tant que conseiller militaire. Cela a été dit par Al-Jaafari, le ministre irakien des Affaires étrangères, en juin 2016.

La signification de l'avertissement de l'émergence d'une nouvelle version de Daech est que le terrorisme a été vaincu sur le terrain, mais l'idéologie terroriste continue de survivre. L'idéologie survivante de Daech peut produire une ou plusieurs nouvelles organisations s'il existe des conditions appropriées et cela dépend de la nature de la situation en Irak à court et à moyen terme.

La deuxième déclaration a également été faite par certains des dirigeants des forces de la coalition internationale dans la guerre contre le terrorisme en Irak. Ils ont estimé que les combats dans la ville de Mossoul étaient les plus importants depuis la Seconde Guerre mondiale. Cela a été clair compte tenu de la durée des opérations militaires, qui ont duré environ neuf mois et causé une destruction majeure à Mossoul. L'ONU estime le nombre de bâtiments détruits par environ 5000 bâtiments, en plus de 490 bâtiments détruits dans l’ancienne ville.

La capacité d'une organisation terroriste à mener une lutte acharnée comme les combats de la Seconde Guerre mondiale, selon la description des commandants militaires américains, doit être soigneusement considérée pour plusieurs raisons.

Tout d'abord, cela reflète la présence d'une grande expertise militaire parmi les éléments de l'organisation. Les éléments qui fuient de Daech sont une source de menace et n'arrêteront pas de chercher une opportunité pour un nouveau combat. Ils peuvent représenter une menace sur deux niveaux ; soit dans le cas du retour dans leur pays d'origine avec leur expérience de combats acquise, soit à travers leur participation à la construction de nouvelles organisations terroristes dans d'autres régions géographiques en Irak, en Syrie ou ailleurs.

Le danger des rapatriés d'Irak et de Syrie est de susciter des inquiétudes dans les milieux de sécurité dans plusieurs pays. Si ces rapatriés ont ce niveau d'expérience de combat, nous devons traiter plus attentivement et plus précisément avec le retour des éléments de terrorisme restants d'Irak et de Syrie.

La deuxième considération est l'évolution des capacités de combat des organisations terroristes génération après génération. L'expertise d'Al Qaïda, limitée aux guerres de gangs et à la stratégie de frapper et de fuir dans les grottes de Tora Bora, s'est transformée en tactiques de combat capables de confronter de grandes armées possédant les derniers systèmes d'armes terrestres. La force aérienne est le facteur décisif dans de nombreux affrontements de combat avec les éléments terroristes, reflétant la menace croissante du terrorisme et le danger de futures versions possibles de ces organisations. Les travaux visant à éliminer ces versions futures ou à prévenir leur émergence sont moins coûteux que de les laisser apparaître et se développer, puis de les combattre par la suite.


Moyenne des avis sur cet article :  1.39/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • soi même 1er septembre 15:58

    Il y a eu beaucoup de complaisance occidental avec Daech, et si nos chez américains prédisent la résurrection du phénix, c’est qu’ils ont un intérêt que la guerre dans cette région du monde dure le plus longtemps possible.


    • antiireac 2 septembre 11:22

      @soi même
      C’est sûr les américains sont coupables de tout même de tes propos incohérents.


    • soi même 2 septembre 12:48

      @antiireac, comme reac tu tiens le pompon.


    • antiireac 2 septembre 14:32

      @soi même
      Peur d’une réponse adéquate face à des incohérences manifestes ?


    • OMAR 2 septembre 17:53

      Omar9

      @antiireac

      Si ton corps pouvait produire du pétrole à profusion, il y a longtemps que les USA auraient planté un derrick sur tes fesses.
      Ma parole......


    • bibou1324 bibou1324 1er septembre 16:22

      Daesh 2.0. Avec filtres snapshat pour ajouter des grandes oreilles et un museau trop meuugnon.


      Les terroristes, c’est pas ceux qui vont chez les autres foutre le dawa par définition ? Les 3 illuminés se réclamant de daesh sont bien entendu des terroristes, mais un pays comme les USA qui se mêle de ce qui se passe ailleurs aussi.

      En quoi ça nous concerne qu’une bande d’illuminés de Dieu décident de créer un pays à des milliers de km de chez nous, de tuer des enfants ou de les mettre en esclavage ?

      C’est ce qui se passe tous les jours dans des pays comme l’Érythrée, pourtant personne ne veut aller intervenir là bas, pourquoi ?

      Non parce qu’il faut pas tout mélanger. On a eu des attentats PARCE QU’on est allé foutre le dawa chez eux. Les agresseurs, c’est pas Daesh, dans l’histoire. Alors pourquoi on ne les laisse pas vivre leur vie ?

      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 1er septembre 17:09

        « Un haut responsable américain a averti que Daech pourrait revenir dans une toute nouvelle version. »


        Le seul élément nouveau, c’est qu’ils « avertissent ». Ca permet de prendre des dispositions.

        • Claude Simon Claude Simon 1er septembre 22:29

          @Jeussey de Sourcesûre

          Trump souhaitait qu’ils avertissent : CQFD.

        • Decouz 1er septembre 17:45

          Ecrit le 10 juillet par Bari Atwan, trois options après la chute militaire : 

          -ils admettent leur défaite et se dissolvent, peu probable selon le précédent d’Al Qaida.
          -ils se concentrent sur des actions terroristes dans les pays de la coalition, assez probable.
          -les leaders survivants investissent des états en faillite, ou régions sans loi, Yemen, Afghanistan, Egypte, Lybie, Sahel, Somalie ou même d’autres régions d’Irak ou de Syrie et établissent leur quartier général ou point d’appui pour lancer d’autres actions, déjà constaté en Afghanistan, Sud Thaïlande, Yemen.

          Un autre problème c’est le devenir de l’Irak, les options rivales des différentes parties , dont les Kurdes, la situation des troupes étrangères, le prix à payer pour la reconstruction.


          • Claude Simon Claude Simon 1er septembre 22:27

            Visiblement, le Dispositif arabo-américain d’exploitation de la connerie humaine V2.0 au sévice du complexe militareux-industrieux de l’Union Salafo-Sioniste (pseudos amphets de la Werhmacht, comme chez Pépé Saoudia) atlantiste souhaite en remettre une couche, par Emir EAU interposé, genre le gros bisouness bien gras de gros cons qui paye.


            • Claude Simon Claude Simon 1er septembre 22:35

              Quand la géostratégie n’est qu’un confort pour crétins afin de répéter bêtement des inepties, personne ne s’étonne de leur misère, sexuelle, intellectuelle, morale, environnementale, etc.


              Une once de souveraineté au sens honneur dans la péninsule de sable peut-être ?

              • Fidel Gastreau 1er septembre 22:39

                Les Etats-unis sont de moins en moins en mesure d’imposer quoique ce soit en dehors de leurs vassaux directs (OTAN, UE, théocraties sunnites). Ceci est particulièrement vrai dans la région du Golfe (persique).


                En cause, à la fois une politique sans nuance basée sur des promesses non tenues, des menaces irréalisables sans risque de périr soi-même dans l’holocauste nucléaire, et l’utilisation de procédés subversifs (le djihadisme en fait partie) en totale contradiction avec les valeurs qui fondent nos démocraties.
                 
                A l’issue de 15 années d’une guerre visant initialement la destruction totale (et non la soumission) de l’État irakien, et dont l’auteur admet qu’elle a atteint parfois la violence des combats de la Seconde Guerre Mondiale, l’Iran et ses alliés arabes (Hezbollah, République Arabe Syrienne) n’ont jamais été été aussi influents dans la région. Jamais l’avenir des régimes pétro-monarchiques (Arabie, Émirats) n’a été aussi compromis. Jamais le sectarisme wahabite n’est apparu aussi clairement comme ce qu’il est : une caricature aussi monstrueuse de la culture musulmane que le nazisme a pu défigurer la civilisation des Lumières.

                L’Afghanistan est perdu. L’Irak est perdu. La Syrie est dans les bras de la Russie et de l’Iran. Le Liban a le visage de Sayed Nasrallah. Mazel tov !

                Même si une réorganisation des survivants de Daesh (que j’espère être les moins nombreux possible inchallah) était réalisable par leurs anciens protecteurs, ces mercenaires seront des fuyards capables de traiter un nombre limité de cibles. Seront vraisemblablement exclus le territoire des Etats-unis, la Russie et Israel, dont les services de sécurité disposent à des titres divers de renseignements de première main et utilisent des méthodes expéditives. 

                On peut donc parier sur une recrudescence d’attentats au sein de l’UE, ventre mou de l’Occident, perpétrés à la fois par des migrants étrangers et par des citoyens des États visés. On peut également s’interroger sur le sort qui sera réservé par les djihadistes aux « traitres » coupables d’interrompre leur soutien au djihad au pire moment. Puis les Yéménites viendront demander des comptes. Mais ceci, comme disait Kipling, est une autre histoire....


                • Claude Simon Claude Simon 1er septembre 22:50

                  @Fidel Gastreau


                  Pour reprendre l’histoire, le ventre mou peut charmer la surmilitarisation ou l’autoritarisme de l’Oncle Sam ou du Mongol Poutine.

                  Les individus de Daesh doivent savoir qu’ils ont été manipulés contre le droit, français notoirement. S’ils en profitent pour se crétiniser, ou instrumentaliser à titre individuel ou systémique, oui, ils sont terroristes, Mais la réaction risque d’être violente à l’encontre de la culture arabo-islamique à un moment clé qui ne pardonnera pas à l’Oumma.
                  Et je vais être clair : ceux qui instrumentalisent le terrorisme va se retourner contre eux.
                  Et s’ils continuent sciemment ou de façon vicié dans cette voie, la répartie qui les attend risque de radoter sciemment l’histoire. Et cela, rien ne pourra l’empêcher, au grand profit de tout les surpopulationnistes (genre décérébrés royaux tel Philippe D’Angleterre, etc).

                • Claude Simon Claude Simon 1er septembre 23:20

                  Pendant que les pétromonarchies jouaient à la tragédie de la tension avec leur sbire Oncle Sam, que nous avons sciemment invalidé, nous allons contrôler ces même pays par l’eau, afin qu’ils évitent de nuire le ventre mou (sic Fidel Gastreau).


                  Donc, si un seul terroriste est au service d’un seul pays hors ’UE, les sanctions physico-environnementales tomberont de suite sur le pays incriminé.

                  Nous sommes le ventre fort, kapish Fidel Gastreau ?



                  • HELIOS HELIOS 2 septembre 10:07

                    Un cancer ?

                    .... une tumeur .... on eradique la tumeur : chirurgie, rayon... c’est ce qu’on fait d’habitude, avec frappe aeriennes, quelques troupes au sol, etranglement financier, commercial etc....
                    Mais ça, ce sont des mesures de premiere urgence.

                    .... metastase .... il faut eliminer de l’organisme les cellules malades... chimiothérapie, cela veut dire controle de la circulation des personnes, limitation de l’immigration pour bloquer l’extension de la maladie. Ce sont des mesures de fond, on en est là, hélas les esprits vaporeux ou mal intentionnés et les irresponsables, les bisounours n’y pensent pas ou pire, l’interdisent.

                    cela s’appelle du suicide.


                    • Jonas 2 septembre 10:23
                      Vous voulez réellement connaître la vérité sur l’Islam ?
                      Alors regardez et écoutez les prédicateurs et imams dans les plus grandes mosquées de France endoctriner des centaines de milliers de musulmans au fondamentalisme islamique misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite :

                      • hervepasgrave hervepasgrave 2 septembre 14:28

                        Bonjour,

                        • Comme nous sommes impliqué sur la scène internationale ,nous ici Français et autres Européens.il faut bien tenter de répondre a vos propos.
                        Comment le faire intelligemment ? C’est le plus difficile et risquerait pour vos profits d’être même illégal.
                        Ce que je pense sincèrement et je n’ai besoin d’aucune titres,diplômes ou outres bagages pour le penser.
                        Vos déclarations, publicités ne peuvent qu’être a terme signer votre propre suicide. L’accélération de tout ce qui ce produit dans cette grande partie du monde,ne peut que vous êtes fatal.
                        • Rassurez vous ,vous pourrez continuer de bien vivre et mourir certainement tranquillement.Car cette accélération subite depuis ces dernières décennies ne feront qu’a terme renforcer les peuples a se défendre seule sans leurs élites imposées.
                        • Car tout cela est une aberration et c’est les populations qui trinque .Déja elles n’étaient pas gâtées,mais là nous sommes arrivé a un point extrême. La mondialisation a coup de pompe ne fera qu’accélérer les choses.Que nous soyons impliqué contre notre gré nous occidentaux ne suffira pas a arrondir les angles et à vous protéger.
                         cestpasgrave !

                        • hervepasgrave hervepasgrave 3 septembre 21:08

                          @hervepasgrave

                          • Bonsoir Monsieur ? comment devrais-je le nommer d’ailleurs. L’auteur ?
                          • Je ne suis pas étonné qu’il n’y a pas la moindre réaction au sujet vos propos de votre part.
                          • D’une certaine manière vous avez gagné la partie, car pas un commentateur habituel et éclairé de ce site ne sait aperçu de l’arnaque.
                          • Cela tient a pas grand chose qui d’ailleurs m’étonne vu le niveau de culture de l’ensemble.excusable pour ma part étant la première fois que je lis un de vos article .
                          • Il vous faut soit licencier votre écrivain de service pour avoir fait l’énorme erreur de poster un cv ,qui vous nomme à la troisième personne « il » ou n’est-ce qu’une astuce d’avocat pour le cas échéant désavouer les propos émis en votre nom ?
                          Ce n’était qu’une petite note pour bien finir le week-end dans l’humour au regard de la situation actuelles des populations sous les jougs de la guerre.

                        • phan 2 septembre 17:40
                          Daesh V.1 , Daesh V.2 et Daesh ancienne version : L’Arabie saoudite, un Daesh qui a réussi

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès