• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une seule solution, la dissolution ?

Une seule solution, la dissolution ?

Les « Gilets jaunes » lancent des revendications qui, en dehors de la suppression des nouvelles taxes, reflètent leur diversité. Et la crise demeure.

La dissolution de l’Assemblée Nationale a été proposée comme solution par Jean Luc Mélenchon et Marine Le Pen. De son côté, Laurent Wauquiez propose un référendum.

Quant à Macron, fredonne-t-il dans sa tête un air de Joe Dassin ?

S’il décide finalement de dissoudre, Macron ne fera pas à ses oppositions « franches » (FI et FN) le cadeau préalable d’une réforme institutionnelle instaurant une proportionnelle, même relative. Le résultat le plus probable sera le retour de l’ancienne droite aux affaires. En effet, dans sa décomposition actuelle, la « gauche française » ne doit pas peser beaucoup plus de 30% de l’électorat qui vote.

 

Des analystes sont déjà vraisemblablement à l’œuvre dans les cabinets du pouvoir et les états-majors des partis, croisant des tableaux et des cartes pour tenter d’imaginer les résultats électoraux.

L’effondrement de la majorité « LREM » sera peut-être limité par la présence de vieux briscards (je n’ai pas de féminin) bien implantés localement, des transfuges de LR (Philippe, Le Maire et Darmanin) et du PS.

Mais deux cas de figure peuvent se présenter selon ce que sera la nouvelle majorité LR. Si elle dominée par la minorité actuelle du parti, elle offrira à Macron une cohabitation constructive : elle sera européiste, ne reviendra pas sur la suppression de l’ISF, mais supprimera l’augmentation de la CSG pour les retraités.

La cohabitation sera plus conflictuelle si elle est dominée par les amis de Wauquiez, Cioot, etc..., surtout si le FN parvient à constituer un groupe notable.

 

Le FN et la FI semblent souhaiter cette dissolution. Certains Gilets Jaunes se sont prononcé aussi pour cette solution. Parviendront-ils à présenter des candidats sous une ou plusieurs étiquettes de couleur jaune ? Ou rejoindront-ils avec cette nuance de couleur les partis politiques pour qui ils avaient voté en 2017 ? Retourneront-ils dans une abstention politique ?

Pour une grande partie de l’électorat LR, le FN reste une solution envisageable, une solution autoritaire, la reconstitution sans fard du parti de l’ordre et de la propriété.

En revanche, la FI est devenue l’ennemi principal pour les débris de la « gauche hollandaise » (PS, EELV). Elle est le seul mouvement de gauche aujourd’hui qui puisse s’appuyer sur une réelle base populaire. Cependant, elle ne peut élargir sa base électorale sans convaincre les abstentionnistes de gauche, ceux qui ont été déçus puis dégoûtés par les « gouvernements de gauche » passés.

 

Si Wauquiez a proposé un référendum, c’est vraisemblablement parce que, quelle que soit la question, la réponse en sera pour ou contre Macron. C’est donc pour lui, qui a tant de mal à s’imposer dans son camp, une façon de se présidentialiser.

Quant à Macron, « le maître des horloges », il peut penser qu’une cure de cohabitation pourrait lui permettre de représenter en 2022, surtout s’il a dû supporter pendant trois une droite très autoritaire. Il pourra alors se présenter comme « centriste » et « modéré », ce qu’il n’est pas.

Mais il n’est pas Mitterrand et devra compter avec des concurrents comme Le Maire ou Bertrand pour incarner cette figure de « modération » qui est le masque de l’injustice sociale assumée (au nom de la croissance et de la rigueur budgétaire, évidemment).

Cependant, en prononçant la dissolution, il contribuerait au moins à instaurer une « respiration démocratique » dans le quinquennat, cette abomination concoctée par Chirac et Jospin.

Cependant, il peut persévérer dans une stratégie de « chaos management », ainsi que l’a supposé récemment Emmanuel Todd.

Il peut aussi avoir entendu la façon dont le soutient Cohn-Bendit, disant de lui sur Radio Paris : « Emmanuel Macron n'a aucune expérience, maintenant il découvre l'ampleur de la politique. »

https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-04-decembre-2018

On n’est jamais mieux trahi que par les siens.

C’est alors sans doute que, abasourdi et déprimé, il a envoyé son Griveaux faire cette annonce incroyable : un possible retour à l’ISF en 2019.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/12/05/25001-20181205ARTFIG00065-benjamin-griveaux-n-exclut-pas-la-suppression-de-l-impot-sur-la-fortune-immobiliere.php

Si c’est cela le retour de l’état d’urgence, la dissolution de Macron est en marche.


Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 6 décembre 2018 08:40

    Bonjour, Jules

    Article lucide.


    « Le résultat le plus probable sera le retour de l’ancienne droite aux affaires »

    C’est en effet le scénario le plus probable. Avec à la clé très probablement un gouvernement Macron-compatible ancré sur une alliance des élus LREM, modérés de LR et centristes Modem et UDI. 

    Côté gauche, seule une alliance électorale pourrait, dans l’hypothèse d’une dissolution, contrer la probable montée du RN dans le contexte actuel.


    • ASTERIX 6 décembre 2018 10:45

      @Fergus

      griveaux doit etre MIS EN EXAMEN son épouse est l’avocate des MARCHaNDS D ARMES ET DE DROGUES............................................ Ou alors il faut réouvrir le bagne DE CAYENNE POUR LES RIPOU...BLICAINS genre sarko et FILLON LES elus de MARCHARRIERE responsables de toute CETTE VIOLENCE :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::


    • Pere Plexe Pere Plexe 7 décembre 2018 11:15

      @Fergus
      Les projections sont bien peu fiable tant la situation actuelle est confuse.
      Si d’aventure des candidats estampillés « gilet jaune » se présentaient, ce qui est probable, sans doute auraient ils de beaux scores.
      Piquant des électeurs un peu partout sur l’échiquier politique .RN et FI bien sûr, mais aussi LR ou LREM Modem...
      Bien malin qui aujourd’hui peut estimer ces reports.
      Au delà d’une dissolution de l’AN ,indispensable tant elle n’est plus légitime c’est une rénovation de nos institutions qui devient indispensable.
      Il en va de la survie de la démocratie représentative.



    • devphil30 devphil30 6 décembre 2018 08:44

      Il semblerait que le roitelet ne veuille pas par dogmatisme et inflexibilité rétablir l’ISF dans sa situation précédente.

      La réponse aux questions se trouve dans l’issue de la manifestation du 8 décembre c’est oit un coup de grâce à sa majesté soit une révérence de gilets jaunes.

      Je penche pour le coup de grâce avec de nombreux débordements , casses et blessés qui termineront le bras de fer engagé depuis 3 semaines.

      La dissolution sera une possible sortie de crise mais elle ne résoudra pas le malaise profond des injustices pendant mis en avant dès 1995 par Chirac par la fracture sociale.

      Aujourd’hui le problème plus profond correspond aux inégalités de classes , aux avantages des politiques et autres mangeurs de soupe qui gravitent autour de l’état, à la délocalisation de la fiscalité des grosses sociétés dont le seul discours est le chantage à l’emploi pour ne pas payer d’impôts en France et aux destructions d’emplois liés à la mondialisation.

      Dire le contraire et promettre un retour aux beaux jours pour l’emploi est totalement faux car la mondialisation a détruit les marges de manœuvres des états qui sont maintenant sous la coupe des multinationales et des banques.




      • Fergus Fergus 6 décembre 2018 09:07

        Bonjour, devphil30

        Compte tenu de son ego, Macron ne peut pas rétablir l’ISF : ce serait, en termes de communication, renier totalement la logique de son début de quinquennat. Il peut en revanche créer une tranche supplémentaire supérieure d’impôt qui pourrait avoir grosso modo les mêmes effets fiscaux et permettre ainsi de financer des mesures sociales.

        S’il ne prend pas de mesures significatives en direction des classes populaires, Macron court le risque de plomber complètement ses capacités d’action pour la suite du quinquennat, sauf à être re-légitimé par de nouvelles législatives dans le scénario ci-dessus. Nul doute qu’il y a « tempête sous un crâne » du côté de l’Elysée !


      • Odin Odin 6 décembre 2018 13:53

        @devphil30
        Bonjour,

        Je partage votre commentaire sauf pour :

        « des états qui sont maintenant sous la coupe des multinationales et des banques. »

        Le maintenant est de trop. Cela a commencé par la création de la FED en 1913 avec le renégat Wilson. Plus près de nous, Bretton Woods en 1944. En France, la loi Pompidou/Giscard, dite Rothschild du 03/01/1973.


      • devphil30 devphil30 6 décembre 2018 17:00

        @Odin

        Je respecte la voix d’Odin et oui je suis d’accord avec votre correction.

        Mon propos est juste également car maintenant n’indique pas la date de début mais une situation présente

         smiley

      • Eric F Eric F 7 décembre 2018 20:53

        @Fergus
        Une tranche supplémentaire de l’IR ne servirait à rien pour les bénéficiaires de revenus financiers du fait de la « flat tax ». Et on nous dira que la flat tax est là pour éviter l’exil fiscal, tout comme l’ISF. N’oublions pas aussi que l’impôt sur les bénéfices des grandes sociétés va également baisser, au motif d’éviter le départ des entreprises. On est hélas pieds et poings liés à cause de la mondialisation, et la sortie de l’UE ne changerait rien sur ce point, car les multinationales resteraient des multinationales et on est devenu hyperdépendant du reste du monde. On voit la « riposte » du capitalisme mondial aux velléités d’indépendance avec des exemples comme la Grèce -qui a du rentrer dans le rang- ou le Vénézuéla....


      • mac 6 décembre 2018 09:11

        Le rétablissement de l’ISF est le minimum pour apaiser la colère car d’une , la suppression de la taxe carburant doit être compensée par autre chose que par encore plus de rigueur ailleurs et d’autre part en s’accrochant à sa supression Macron ne laisse plus planer beaucoup de doutes sur le fait qu’il est au service des oligarques.


        • Fergus Fergus 6 décembre 2018 09:21

          @ mac

          il n’y a pas que l’ISF pour jouer le rôle du caillou dans la chaussure de Macron, il y aussi la Flat Tax et la désindexation des pensions relativement à l’inflation qui pénalise fortement de nombreux retraités modestes.


        • Fergus Fergus 6 décembre 2018 09:25

          Toutes mes excuses, j’ai oublié de vous saluer en vous confondant avec Math : bonjour !


        • mac 6 décembre 2018 10:27

          @Fergus
          Bonjour Fergus
          D’accord avec vous mais L’ISF serait un vrai symbole concernant sa supposée et probable allégeance aux plus riches...


        • Laulau Laulau 6 décembre 2018 11:06

          Bon article. Ma conclusion serait que la finance a tout intérêt à la dissolution :

          Cela devrait arrêter le mouvement qui ne serait plus sous les projecteurs des media.

          Elle ne craint pas grand chose, leurs seul véritable ennemi a bien peu de chance de l’emporter avec tous les media contre lui.

          Paradoxalement leur seul obstacle c’est l’égo surdimensionné Macron. Ce cinglé peut utiliser les pouvoirs énormes que lui donne cette constitution de m.. pour s’entêter dans la continuation du bordel actuel et alors là, gare aux taches !


          • Taverne Taverne 6 décembre 2018 11:56

            Que l’Exécutif cesse de faire du moon walk...

            « IFIiiiiiiii ! »

            Tiens ...justement, Mickaël ? C’est toi... smiley


            • Taverne Taverne 6 décembre 2018 12:02

              Il fallait titrer : « Y’a pas dix solutions : y’a la dissolution ». C’est-y-pas possible çà ! Une chance de calembour gâchée. Fallait me demander...m’enfin.


              • Areole 6 décembre 2018 12:16

                @Taverne
                Solutions, solutions, t’as dit solutions ? Comme c’et bizarre...


              • Areole 6 décembre 2018 12:21

                Solutions, solutions, t’as dit solutions ? comme c’est bizarre...

                * Doublon pour cause de faute de frappe


                • Anatine 6 décembre 2018 12:38

                  Il faut garder en tête .... à un moment historique... qu’il est possible de créer une zone monétaire décentralisée, compatible avec les obligations comptables et fiscales, minimisant les coûts de compensation a l’international, pour gérer les échanges et financer l’economie réelle en indépendance avec les banques.

                  Les GAFA le font a leur facon.... Certains etats eux memes l’ont compris comme l’Estonie par exemple (apres la lecon de democratie donne par l’Islande, une lecon a venir sur l’economie) Les banques l’ont compris et font tout pour en garder le controle. Que nos politiques englués avec Bercy ne peuvent pas y comprendre grand chose (il faut reflechir hors du cadre)

                  S’Il est impossible d’engager un tel projet en amont pour conduire a repenser nos modeles a une echelle de temps court, il en va différemment dans le cadre d’une refondation, une formidable outil pour amener les banques à entendre le message « changez ou partez »


                  • sokom 6 décembre 2018 15:18

                    @Anatine
                    Je partage votre avis. Malheureusement, les GJ dans leur majorité ignore tout des vrais causes à effet. Ils doivent comprendre que le dénominateur commun à toutes ces taxes et problèmes sont engendré par ce mode de financement absurde de notre gouvernement.


                  • tibidi 6 décembre 2018 17:22

                    @Anatine  Attention, le miracle estonien s’est fait grâce à la baisse des salaires de 10 à 15 % dans le public puis dans le secteur privé. Tout ça pour faire partie de la zone euro, ça me laisse dubitatif.
                     LE PROBLEME, selon moi, ce sont les multinationales dont les GAFAs ; elles sont bien soumises à la TVA à 21 % mais ne payent pas ou peu d’impôt sur leurs bénéfices, délocalisés dans les paradis fiscaux. Moi, simple salarié, je paie plus d’impôt que le groupe Bruxelles Lambert (chiffre d’affaire de 4,5 Mds et résultat net de 477 Mios d’euros en 2016) Idem pour KBC Investment Credits.
                    Il n’y a pas un léger problème, là ??????????


                  • Anatine 6 décembre 2018 18:25

                    @tibidi

                    Bonjour Tibidi, ok pour la tambouille UE. Je fais reference a ca : http://m.fr.newsmonkey.be/article/23697 Cherchez sur les cles e-citoyennete et business et adminstration numerique

                    La seule reponse contre les GAFA est dz developper notre propre solution et c’est parfaitement realisable.


                  • Anatine 6 décembre 2018 22:05

                    @sokom

                    Si la majorite prenait conscience que la monnaie vaut par la confiance qu’elle permet de partager, elle comprendrait que nous pouvons avoir une monnaie interieure a parite 1 pour 1 avec l’euro pour toute l’activite economique interne avec un « besoin de fonds de roulement » global import/export probablement inferieur a 50 milliards d’euros...


                  • Balkanicus 6 décembre 2018 22:11

                    @Anatine

                    Et ou est l interet de cette monnaie si elle est a parite avec l euro ???

                    Avez vous pensez au carroussel de tva avec un monnaie comme la votre et qu elle permet l enrichissement des traficants de tout bord ?

                    Sans compter le fait qu on doit avoir confiance en elle et y croire !

                    Un retour au franc, c est transparent


                  • Anatine 6 décembre 2018 22:59

                    @Balkanicus

                    Une demonstration a large echelle et sur l’usage de la parite 1 pour 1. https://journals.openedition.org/regulation/11463

                    Sur la TVA. A l’international, l’euro est utilise. Avec une compensation efficace, un « fonds de roulement » inferieur a 50 milliards pour les echanges commerciaux.

                    1 franc = 1 euro

                    Avoir confiance. Ou alors que tout le monde puisse facilement et controler dans la transparence.


                  • Balkanicus 6 décembre 2018 23:09

                    @Anatine

                    C eet l utilisation d une double mon’aie qui ne marche paS....

                    Une monnaie linterieur et exterieur....

                    A cause du trafic .....

                    Un zozo, peut ouvrir une boite bidon en france, exporter des grain de sable vers l allemagne hauteur de million d euro franc et redemander la difference en tva euro franc qu il convertira en euro tout cour !

                    Et sans parler de la reconnaissance des autres pays, qui voudra de votre monnaie ?

                    Les allemand alors que vous les avez mis dans la merde avec l euro ?

                    Tout est possible, mais cela doit etre clair et concis pour le pays, mais aussi pour les partenaire et concurent..... nul n est amis dans l economie.... toute faiblesse sera exploiter....

                    D ou le franc, c est simple et concis aux yeux de tous....

                    Quand on a envie de chier, on tourne pas autour du pot ! ( c est juste une image..... vous le voyez le type en train d essayer de se retenir en tournant autour du chiotte.... comme un indien ... )


                  • Anatine 7 décembre 2018 00:07

                    @Balkanicus

                    Les suisses ont mis en oeuvre ce systeme depuis 80+ ans. En termes d’innovation et d’exportation nous n’avons aucune lecon a leur donner.

                    Depuis les crypto-.monnaies ont demontre depuis 10 ans un mecanisme robuste pour passer a grande echelle dans certains schemas.

                    Il ne s’agit pas d’un euro franc mais d’une monnaie complementaire mise en oeuvre a large echelle. D’ailleurs nous sommes tres en retard compare aux allemands sur les monnaies complémentaires. Nous trouverions certainement des partenaires interesses en Allemagne.

                    Concernant la TVA, cette question n’est pas liee a la monnaie.

                    C’est une monnaie complementaire et strictement interne. On pourrait convertir un euro mais pas l’inverse. On peut obtenir un credit sans interet (cf WIR)....

                    Je suis interesse par des solutions locales, decentralisees par nature et basee sur des des dynamiques de consensus L’euro c’est tout sauf ca.


                  • Balkanicus 7 décembre 2018 00:19

                    @Anatine

                    La monnaie.... c est hyper interessant....etant numismate un peu .....

                    J aimerais que vous m expliquiez votre systeme plus en detail

                    Des monnaies locales, y en a deja en france, maiq je teouve tous les systemes assez limiter

                    Les cryptomonnaies en revanche sont pas mal, etant hors systeme au depart....

                    Un susteme qui pourrait marcher pour l avenir avec l avenement de la technologie.... c est la monnaie qui s use....

                    Vous avez 1 euro aujourd hui, et demain .,99 cts..... Dans un systeme avec usure, on a plus interet a thésauriser l argent... sauf dans du reel, ce qui ramenerait de la realiter dans le systeme monétaire.... plus d interet a avoir debl economie reel que virtuel


                  • Anatine 7 décembre 2018 10:48

                    @Balkanicus

                    Le WIR a ete poli a l’epreuve du reel. C’etait initialement une monnaie fondante.

                    Pour apprehender une approche globale Vous pouvez par exemple parcourir les papiers de https://sweetbridge.com/whitepapers/ et/ou https://consensys.net

                    Il faut realiser que les US & UK sont deja partis (j’ai identifie une dizaine de projets a potentiel) et la chine a un projet global. En Europe, la Suede et l’Estonie, la Suisse.

                    En France, des competences et l’excellence (par exemple des membres de Duniter http://www.duniter.fr sont sur Agoravox) Mais a mon sens, nous n’en n’avons pas encore compris vraiment les enjeux


                  • Albert123 6 décembre 2018 12:42

                    la dissolution de l’assemblée semblait effectivement la méthode la plus évidente mais elle est désormais trop tardive à venir, elle n’apparaît plus aujourd’hui comme suffisante,

                    A trop rester sur leur position en estimant que les miettes distillées au compte goutte suffisent c’est peut être la dissolution à la soude du personnel politique qui sera décidée à terme.

                    Ce sont finalement les membres de cette caste d’inutiles, de cette néo aristocratie sans la moindre noblesse, que le peuple ne semble plus vouloir tolérer en fait


                    • Croa Croa 6 décembre 2018 12:57

                      À Albert123,
                      Les GJ tout ne sont pas tombés de la dernière pluie. Ça a mis du temps mais maintenant on ne la fait plus au peuple qui sait que dans la Ve tout repose sur le Président. Tout ce qui se passe au dessous ne mets pas le régime en péril. Il est donc normal que le peuple exige la démission du président et rien d’autre !


                    • Albert123 6 décembre 2018 14:02

                      @Croa

                      Une majorité de français ont bien compris que rien n’est est attendre des alternatives disponibles

                      Si Macron et son gouvernement doivent sauter, ni Melenchon, Ni Lepen, Ni Wauquiez ou Bayrou ne sont à même de répondre aux attentes actuelles, 

                      Ne parlons même pas des sous lieutenants de chacune de ces têtes d’affiche tous plus déplorables les uns que les autres,

                      Encore moins de leurs idéologies respectives toutes plus coupées du réel les unes que les autres,

                      c’est tout le vivier politique actuel dont il faut se séparer 


                    • Croa Croa 6 décembre 2018 15:22

                      À Albert123,
                      Justement avec une dissolution t’as toujours le vivier politique actuel. Ça ne changerait rien.
                      Avec un simple changement de gouvernement (Macron change de 1er Ministre) t’as encore moins de trucs qui changent.
                      Mais comme j’ai bien comprit que faire sauter Macron ne te va pas non plus tu propose quoi ?


                    • Albert123 6 décembre 2018 17:32

                      @Croa

                      « Mais comme j’ai bien comprit »

                      vous déformez totalement mes propos donc, non, vous ne m’avez pas compris et / ou très mal lu.

                       


                    • Croa Croa 6 décembre 2018 12:51

                      « Le FN et la FI semblent souhaiter cette dissolution. » C’est l’effet microcosme. Ça concerne surtout les têtes (Le Pen et Mélenchon). Elles auraient dues demander conseil avant de se tirer ainsi une balle dans le pied ! 


                      • Fergus Fergus 6 décembre 2018 13:04

                        Bonjour, Croa

                        Ce serait en effet « une balle dans le pied ».


                      • zygzornifle zygzornifle 6 décembre 2018 13:00

                        On va passer l’assemblée au Destop le déboucheur de canalisation ça dissous bien la graisse et des dépôts en tout genre et ça évite que les odeurs de merde remontent ....


                        • Armelle Armelle 6 décembre 2018 13:08

                          Ca me fait marrer, les gilets jaunes pensent naïvement qu’une destitution presque devenue inéluctable sera à leur initiative, d’ailleurs ils ne savent même pas pour laisser place à quoi ? et je ne dis pas « à qui » car le problème n’est pas là...
                          En 1789, la révolution a servi les bourgeois, cette fois ci qui servira t-elle ? et si la populace pense qu’elle la servira, là ce n’est plus de naïveté c’est de la bêtise profonde...

                          Ecoutez plutôt l’enigmatique Attali en 2016

                          https://www.youtube.com/watch?v=T-rc_jpCTpk à partir de 1h08


                          • Croa Croa 6 décembre 2018 15:47

                            À Armelle
                            Ton Attali entrevois des trucs en effet mais il est quand même à la ramasse, notamment parce qu’il voudrait rendre l’UE démocratique. En 2017 il y avait au moins le programme de la France Insoumise qui contenait les ambitions requises, notamment l’idée d’une constituante en vue d’une VIe République.


                          • Legestr glaz Legestr glaz 6 décembre 2018 16:03

                            @Croa

                            Une VI République tout en appartenant à l’Union européenne ! Quelle plaisanterie. 

                            Si la Constitution française a été remaniée si souvent c’était pour que la France intègre la supranationalité européenne. 

                            Alors Croa, il serait bien d’arrêter de dire des âneries et de réfléchir. S’il y a une VI République cela implique, obligatoirement, la sortie de l’Union européenne. Mais comme Mélenchon n’en parle jamais mais, bien au contraire, veut rester dans l’UE, en la réformant « du sol au plafond » et en recueillant « l’unanimité »’ nécessaire, alors de l’eau pourra couler sous les ponts.

                            Si on est « pour » une VI République on est nécessairement « pour » la sortie de l’UE ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès