• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une société de zombies ?

Une société de zombies ?

JPEG

Nous subissons tous plus ou moins l'influence d'internet surtout quand nous sommes inscrits sur les réseaux sociaux, Twitter, Facebook...

Sur ces réseaux, "chacun est nudgé en fonction des données qu'il a fournies...", nous met en garde Gaspard Koenig.

"Nudgé ? " Quel est ce mot barbare aux allures sympathiques ?

 

La théorie du nudge ou "coup de coude" en anglais, a été développée par le prix Nobel d'économie 2017 Richard Thaler. Cette technique issue de l'économie comportementale se propose d'influencer nos comportements dans notre propre intérêt. Une approche qui intéresse les pouvoirs publics.

 

Pour résumer : la théorie du nudge part du principe que "l'homo oeconomicus" qui prendrait toujours des décisions dans son propre intérêt, n'existe pas.

Il souffre de biais de comportements causés notamment par son environnement. Ce qui lui fait parfois prendre des décisions qui ne sont pas les bonnes pour lui (manger des frites à la cantine plutôt que de la salade, ne pas jeter ses déchets dans la bonne poubelle, ne pas attacher sa ceinture de sécurité, etc.) Le nudge vient alors modifier son environnement, et donc son "architecture de choix" pour l'inciter (et non le contraindre) à prendre la bonne décision. 

Oui mais le nudge peut s'apparenter aussi à une technique de manipulation...

 

Et les réseaux sociaux sont particulièrement aptes à nous influencer et à créer une véritable addiction, ils peuvent agir comme une drogue.

Et comme l'écrit Gaspard Koenig " on croit toujours que les addicts, ce sont les autres..."

 

Il explique bien comment fonctionne cette addiction : "Le business model repose sur l'accumulation des données. Pour extraire de la donnée, il faut générer de l'activité. Pour générer de l'activité, il faut créer une addiction. Pour créer une addiction, il faut jouer sur nos instincts les plus primaires : récompenses (likes), conflit (tweet clashes), compétition (nombre de followers). L'abêtissement du débat public, l'hystérie partisane, la dictature de l'émotion, le retour de la morale publique et la désinformation de masse sont des conséquences directes du titillement permanent que les réseaux sociaux exercent sur nos circuits neuronaux."

 

Et il ajoute : "La palette des sentiments humains se résume au smiley et à l'insulte, deux faces d'une même régression infantile. Les réseaux sociaux, tels qu'ils sont conçus aujourd'hui, minent nos démocraties."

 

La solution serait, dès lors, de se déconnecter... Mais l'addiction est si forte que la déconnexion devient de plus en plus difficile, voire impossible...

Une servitude volontaire dont nous sommes à la fois les victimes et les acteurs...

Il faut prendre conscience de l'emprise qu'exercent sur nous internet, les réseaux sociaux, pour éviter de devenir des esclaves du système...

 

Allons nous devenir une société de zombies ?

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2022/08/une-societe-de-zombies.html

 

Sources :

Gaspard Koenig : La Fin de l'individu (Voyage d'un philosophe au pays de l'intelligence artificielle)

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/hashtag/connaissez-vous-le-nudge-6076911

https://www.lepoint.fr/culture/diktats-des-reseaux-sociaux-les-stars-aussi-se-rebellent-06-09-2022-2488786_3.php

 

JPEG

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Clark Kent Clark Kent 5 octobre 17:24
    « Vous êtes ce que vous tweetez »

    • Yann Esteveny 5 octobre 18:07

      Message à tous,

      Ne communiquent que ceux en mesure d’accomplir un effort vers le Bien et le Vrai. Lorsque deux personnes s’efforcent de communiquer, un dialogue entre eux peut alors démarrer.

      Beaucoup ne communiquent pas ! Ils soliloquent et produisent du spectacle ouvert à tous. Facebook et Twitter ne sont pas des réseaux sociaux mais des réseaux asociaux sans dialogue. Les maîtres de ces réseaux façonnent ainsi une humanité de « zombies ».


      • rosemar rosemar 5 octobre 21:42

        @Yann Esteveny

        Il s’agit surtout de se montrer : un monde d’apparences...


      • phan 5 octobre 21:16

        Rosemar n’est pas sur Facebook, Tweeter, Instagram, Tiktok ...

        Rosemar n’a pas lu les 15 meilleurs livres de Céline, mais aime bien commenter le dernier James Bond qu’elle n’a pas vu !


        • rosemar rosemar 5 octobre 21:40

          @phan

          Et vous, vous êtes sur Facebook, Twitter, etc. ?


        • rosemar rosemar 5 octobre 22:03

          @phan

          Nous sommes tous victimes d’une forme d’addiction à internet, et il est difficile d’y échapper...


        • phan 5 octobre 22:12

          @rosemar
          Non et j’évite de parler des choses que je ne connais pas et surtout réciter les autres experts ...


        • rosemar rosemar 5 octobre 22:28

          @phan

          Mais, tout de même, on nous impose un monde connecté et de plus en plus...


        • phan 5 octobre 22:59

          @rosemar
          C’est sans engagement votre abonnement Internet, personne ne vous oblige d’être connectée. Pour les documents administratifs dématérialisés, les ateliers numériques gratuits de la Mairie de Nîmes suffisent amplement. 


        • rosemar rosemar 5 octobre 23:52

          @phan
          Allons bon ! La plupart des gens sont connectés ! Et certains ne se séparent pas de leur smartphone...


        • rosemar rosemar 5 octobre 23:56

          @phan

          Vous n’êtes pas connecté, VOUS ?


        • phan 6 octobre 00:27

          @rosemar

          ça existent des zombies dans les zones blanches ?

          Internet est la manière la plus sophistiquée pour perdre son temps et vous regardez trop la télé !


        • ETTORE ETTORE 5 octobre 23:31

          Bonsoir rosemar !

          Permettez moi de vous poser une simple question....

          Est ce que vous ME « nudgettez » ?

          Et si oui, est ce que moi, je vous « nudgette » ?

          Et pourrions nous conjuguer cela à tous les temps ?

          Puisque de toute façon, pour discuter, il semblerait , que nous soyons obligés d’en passer par les fourches caudines de la nudgétisation .


          • rosemar rosemar 5 octobre 23:50

            @ETTORE

            Non, le nudge vient des plateformes de réseaux dits sociaux...


          • Ruut Ruut 6 octobre 08:53

            Internet est comme un marteau, un outil.

            Ce n’est rien de plus.


            • Samson Samson 6 octobre 09:21

              « Oui mais le nudge peut s’apparenter aussi à une technique de manipulation... »

              Pourquoi donc de telles précautions oratoires ? Pour le meilleur ou pour le pire, le « nudge » est ni plus, ni moins qu’une technique de manipulation de masse, sans quoi son concept même n’aurait été autrement développé !

              « Allons nous devenir une société de zombies ? »

              Hi, hi, ...

              Quel bel optimisme dans votre chute que cette mise au futur, et encore doublée d’un point d’interrogation !!!

              Merci @Rosemar smiley smiley smiley


              • saint louis 6 octobre 10:20

                Il suffit de regarder les gens, même dans la rue, pour constater l’état de zombification de la population, la masse absorbé par son portable, c’est hallucinant.

                Bientôt les ordres viendrons nous commander par ce moyen.

                Macrounet nous explique déjà comment nous habiller, ce n’est que le commencement de la prise de contrôle total.


                • hans-de-lunéville 1 6 octobre 10:28

                  @saint louis
                  oui, pire encore ils installent chez 15.000 personnes diabétiques et à problèmes cardiaques des balances connectées ainsi que des appareils de mesures ( tension, glycémie etc )


                • troletbuse troletbuse 6 octobre 10:45

                  Pour une fois, Rosemar peut très bien parler de ce qu’elle est devenue  smiley


                  • ETTORE ETTORE 6 octobre 11:08
                    rosemar 5 octobre 23:50

                    @ETTORE

                    Non, le nudge vient des plateformes de réseaux dits sociaux...

                    .....

                    Mais... Nous Y SOMMES, rosemar, nous Y SOMMES !

                    Si vous saviez, comment, même sur cet AVOX, les manipulations à « nud » y ont courantes....

                    Mais, je suis persuadé que vous le savez bien .

                    Il suffit, aujourd’hui, que vous vous connectiez à la toile, pour la faire vibrer, et que la bestiole, au Centre, ne vous identifie, comme mangeable, ou, utilisable à d’autres fins.

                    C’est la triste réalité, de ce qui devait être un service, et qui en finalité, se sert de vous, pour LUI rendre service !


                    • rosemar rosemar 6 octobre 19:56

                      @ETTORE

                      Nous y sommes ! Et avec la 5G, ça promet d’être explosif !


                    • charlyposte charlyposte 6 octobre 14:22

                      Je propose de connecter le LINKY à fesse de bouc et à Tictok ! histoire de bien comprendre que tout est sous contrôle de gré ou de force smiley déliveroo me souffle à l’oreille : demandez et vous aurez la pizza avec votre dose de bien-être pour deux jours... prévoir un supplément pour le week-end ! hum smiley


                      • Jean Keim Jean Keim 6 octobre 14:25

                        Nous nommes déjà en fait des zombies, donc il n’y a pas le risque de le devenir, mais plutôt une chance d’en sortir, ce qui est entre autres une question de conscience, plus exactement percevoir la nature de la conscience.


                        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 6 octobre 18:21

                          Vous citez la Boëtie et vous avez raison. Nous sommes dans une servitude volontaire connue depuis longtemps qui s’appelle panurgisme. Inutile de parler de zombies, montons suffit bien à dire tout ce qu’il faut dire.

                          Pour reprendre la problématique de Jean Keim, une chose est sûre : on a aucune chance de sortir du panurgisme si on s’informe auprès des médias achetés par Big Money et/ou subventionnés par les politiciens que Big Money a achetés.

                          Aller sur internet n’offre pas de garantie mais des possibilités de se libérer de la propagande des « puissances de ce monde ».


                          • ETTORE ETTORE 6 octobre 20:13
                            rosemar 6 octobre 19:56

                            @ETTORE

                            Nous y sommes ! Et avec la 5G, ça promet d’être explosif !

                            .........................

                            ....rosemar, vous voyez bien ce qui se passe en ce moment :

                            que ce soit en Iran, en Ukraine, en Russie, au Tibet, en France, en Italie.... etc ;;etc..

                            Tout est devenu prétexte à désinformation, ou, tout du moins, tendance à prendre les gens pour des diminués du cerveau ( je ne nie pas que certains le sont effectivement, quand on voit, que la voix de ce gouv, Modes & Travaux, pour faire des économies sub-stent-ciel, veut apprendre aux gens, comment faire sécher leur linge, en se passant du sèche linge ! Dieu, qu’on est descendu bas, si on doit expliquer à certains, ce qu’est une pince à linge )

                            Mais ce n’est pas uniquement cela, qui me chagrine...

                            Ce soir, je suis allé manger une « pizze napolitaine » et j’ai constaté la même déshérence gustative, que la déshérence en perte des valeurs d’origine.

                            Bien qu’équipé, d’un vrai four Napolitain ( un joyau, reconditionné au gaz, snif )

                            Malgré la publicité si éloquente, malgré les noms, bien de chez....Moi, malgré les compositions (new age) des pizze, macach wallou, rien, pas d’émotion, juste du blabla, tape à l’oeil, et rien dans le gout original.

                            Voyez, rosemar, c’est exactement dans la même veine, que nous sommes nourris, que ce soit de pâte molle, ou d’expédients politiques, de la même CONsistance.

                            Il y a l’enseigne, démo-crat&Cie, mais plus personne, capable de créer, ce qui à été baptisé Démocratie, il fut un temps.

                            Et cela voyez vous, rosemar, c’est une bien belle arnaque !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité