• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > #UNGA « Le Capitalisme est le pire ennemi de la vie et de l’Humanité (...)

#UNGA « Le Capitalisme est le pire ennemi de la vie et de l’Humanité » – Evo Morales

 Evo Morales, le président bolivien – un des rares chefs d’état d’origine indigène – a recommandé que l’objectif principal de l’humanité doit être « d’éradiquer » le capitalisme et l’impérialisme à l’occasion de son allocution devant l’assemblée générale des Nations Unies. En cette journée internationale de la Paix, Evo Morales a également condamné dans son discours mercredi devant l’assemblée générale de l’ONU avec courage la politique impérialiste et belliciste des Etats-Unis et d’Israël

« La politique belliciste d’Israël est probablement l’un des plus terrible exemple de barbarie dans le monde » a déclaré Morales attaquant les agression israélienne contre les civils palestiniens : « Nous devons stopper le génocide frappant les palestiniens »

Par ailleurs, le président bolivien a appelé l’Assemblée générale de l’ONU a renouvelé son ordre de lever immédiate du blocus contre Cuba et à donner à l’ile de la Caraïbe des réparation, salutant les fruits de la lutte du peuple cubain pour l’ensemble de l’Amérique :

« La lutte du peuple cubain, et en particulier la lutte de Che Guevarra, n’a pas été vaine. A travers ces jours et ces années, les semances ont été plantées, et en voici le fruit, le triomphe du peuple bolivien »

Morales dénonce l’exterminisme capitaliste et ses crimes : le Capitalisme ou l’Humanité il faut choisir

Dans son intervention Evo Morales s’est livré à un réquisitoire en règle contre le Capitalisme, un système exterministe menaçant l’humanité :

« Le Capitalisme est le pire ennemi de la vie et de l’Humanité, et des générations futures : il détruit notre mère nature, pour concentrer la richesse dans les mains de quelques rares privilégiés, générant une pauvreté extrême »
« Si nous ne construisons pas un autre système pour nos sociétés, nous devrons remplacer le développement soutenable par la mort durable » a averti Evo Morales

« »Beaucoup de gens dans le monte sont soit réfufiés soit déplacé, à cause du réchauffement climiatique ou à cause des guerres et des conflits tandis que 800 millions de personne meurrent de faim » « c’est cela le visage du Capitalisme ».

« Nous condamnons la violence et le terrorisme mais pour supprimer le terrorisme nous devons supprimer ses racines : la concentration de la richesse dans les mains de quelques un s, une pauvreté et des inégalités qui n’ont jamais été aussi importantes de même que les discriminations, cela nourrit la violence » »

Les USA se servent du terrorisme et du trafic de drogue pour asservir les peuples

Le chef d’état bolivien a également souligné que depuis que la Bolivie s’était débarrassé des bases militaires américaines la lutte contre le trafic de drogue s’était significativement amélioré comme le prouve les rapports de l’ONU, contredisant ainsi les allégations de Washington.

« Terrorisme et trafic de drogues sont les deux prétextes jumeaux que les nord américains utilisent pour envahir et contrôler le monde, je peux vous le garantir » « Quand la DEA (drug enforcement agency) était en Bolivie, seulement la moitié de la drogue saisie était incinérée, l’autre était utilisée pour s’enrichir » a précisé Evo Morales citant des informations militaires.

Solidarité avec le Venezuela contre l’ingérence impérialiste

Evo Morales a également fustigé l’action de Luis Almagro à la tête de l’Organisation des Etats Américains (OEA) dénonçant les ingérences violant la souveraineté des peuples et apportant son soutien au gouvernement venezuelien de Nicolas Maduro attaqué par Almagro :

« Nous n’avons pas besoin qu’un manager de l’Empire viennent nous gouverner »He also rejected the management of Luis Almagro as the head of the Organization of American States,

D’après sources d’agences – traduction www.initiative-communiste.fr

http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/unga-capitalisme-pire-ennemi-de-vie-de-lhumanite-evo-morales/


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 26 septembre 2016 09:01
    Merci pour cet article. 
    Evo Morales indispose pas mal de monde, forcément. Au cours de l’émission « Des paroles et des actes » du 26 mai 2016, inénarrable François Lenglet a déclaré :« Evo Morales, président de la Bolivie, est aujourd’hui empêtré dans des scandales de corruption considérables. […] C’est un corrompu. […] La petite amie de M. Morales, qui est la mère de son fils, a bénéficié de 500 millions de dollars de commandes publiques, allez m’expliquer que tout cela est normal ! »
    Dans cette déclaration, tout est faux, excepté le fait que Evo Morales est effectivement le président de la Bolivie. Le problème, c’est que, même après un échange (non médiatisé) de politesses entre l’ambassade de Bolivie et Lenglet (qui a retiré ses accusations), il restera toujours quelque chose de ces mensonges.

    • petit gibus 26 septembre 2016 10:25
      @Jeussey de Sourcesûre

      Et ce Lenglet de pérorer toujours en temps qu’expert sur la 2 ! ! !

    • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 26 septembre 2016 10:30

      @petit gibus

      c’est « la voix de son maître » !

    • Doume65 27 septembre 2016 00:12

      @Jeussey de Sourcesûre
      Morales ne va pas qu’être sali par des journaleux. Il va aussi soit être victime d’un accident regrettable, soit se suicider de plusieurs balles.


    • DTC (---.---.154.136) 26 septembre 2016 09:06

      Ce n’est pas pour rien qu’il y a une désinformation massive (ds les médias occidentaux dois-je préciser) à l’encontre du président bolivien.
      Viva Evo !


      • Jean-Marc B 26 septembre 2016 09:33

        Merci pour cet article. Il est évident que les USA défenseurs ardents du capitalisme vont tout faire pour déstabiliser les gouvernements qui tentent une autre voie politique et économique.
        Beaucoup d’autres pouvoirs se rangent sur l’attitude des USA. Les médias français aussi car ils sont aux mains de capitalistes patentés.
        L’Argentine, le Vénézuela , le Brésil , font l’objet d’une attaque en règle. Tous les moyens sont bons. Ces pays sont dans la sphère d’influence des USA. Le Vatican dont le chef, Monsieur Pape, est d’origine argentine est sûrement pour quelque chose dans la chute du régime social de son pays (et des ses voisins). François a succédé très vite à Benoit et regardez ce qui se passe.... Ailleurs, et il y a quelque temps, Jean-Paul II, le polonais, a succédé rapidement à Jean-Paul 1er . Et vous avez vite constaté les lézardes dans le bloc socialiste des soviets. La banque du Vatican a sonné la charge, munie d’informations de première main... Et puis, vous ne trouvez pas bizarres ces successions rapides et très opportunes pour un état influent, conservateur et capitaliste comme le Vatican ?
        Les Américains ne sont pas des petits saints. Les hommes du Vatican non plus (leur foi ? une belle fumisterie !!! un attrape nigauds !!) ....
        La terre est en sursis dans ce type de régime sans foi ni loi , jusqu’à l’extinction du dernier capitaliste.
        Après le dernier des Mohicans, viendra le tour du dernier des capitalistes ... sous les feux de l’enfer climatique ...


        • aimable 26 septembre 2016 10:03

          @Jean-Marc B
          pour le cas , les pouvoirs qui se rangent derrière les U S eux sont corrompus et par les U S bien entendu , qui sont des spécialistes en la matière, leurs sociétés corrompent les décideurs du monde entier, y compris les politiques de tous bords , ce qui permet d’imposer leur capitalisme  !
          ( le monde entier vit a l’ heure Américaine )


        • ENZOLIGARK 26 septembre 2016 09:59

          Forza Evo  !!! . ... АФФ ИСС ...


          • ENZOLIGARK 27 septembre 2016 08:31

            @ENZOLIGARK ... , ... Killing In The Name [ Music / VIDEO en VO by RAGE AGAINST THE MACHINE ] . ... АФФ ИСС ...


          • petit gibus 26 septembre 2016 10:48
            « « Si nous ne construisons pas un autre système pour nos sociétés, nous devrons remplacer le développement soutenable par la mort durable  »


            De nos jour, qu’une telle évidence soit encore farouchement combattu
            dans la plupart de nos sociétés dites « développées » est à désespérer 

            • Rétif 26 septembre 2016 17:16

              C’est quand même embêtant !

              La Nature est le pire ennemi de l’humanité !

              • François Vesin François Vesin 26 septembre 2016 17:52

                Moi quand j’s’rai grand je serai bolivien...


                En attendant je ne suis plus tout jeune
                et je désespère de voir un jour un président
                français honorable monter à la tribune de l’ONU !!!

                • philippe913 27 septembre 2016 13:57

                  waow, encore un article communisto-exalté. Evo Morales est un socialiste (un vrai) donc tout ce qu’il dit est parole d’évangile, quoi que disent les faits.
                  Que la pauvreté dans le monde soit au plus bas dans l’histoire de l’humanité, ça n’est pas grave, le capitalisme crée de la pauvreté. etc.

                  Le capitalisme a ses travers, aucun système n’est parfait, mais c’est pour l’instant le moins mauvais qu’on ait trouvé, quoi que vous en pensiez, purs idéologues exaltés et fanatiques que vous êtes...


                  • Jean-Marc B 27 septembre 2016 17:20

                    @philippe913
                    C’est ça laissez le monde continuer à vivre de travers (« le capitalisme a ses travers » avec ce foutu système qui montre parfaitement ses défauts. Il ne faut pas se demander si vous êtes du côté des nantis. Vous êtes sûrement quelqu’un qui est content de gagner grassement sa vie, dans une compétition économique qui laisse le plus grand nombre sur le bord du chemin (vraiment ? « le système le moins mauvais qu’on ait trouvé » ?). Dans le fond, je ne vous envie pas du tout. Vous illustrez dans vos propos le comportement de ceux qui ne veulent surtout pas d’une société plus juste et plus égalitaire ... J’attends davantage de dignité dans le comportement des uns et des autres .


                  • philippe913 29 septembre 2016 10:07

                    @Jean-Marc B
                    en quoi est-ce indigne de dire que c’est le système le moins mauvais qu’on ait trouvé ? En quoi est ce indigne de constater que oui, il a ses défauts, qu’on doit essayer de gommer, mais que grâce à lui, la misère et la pauvreté n’ont jamais autant reculé ?

                    Je trouve qu’il est en revanche indigne de dire « dans une compétition économique qui laisse le plus grand nombre sur le bord du chemin » alors que les chiffres depuis plusieurs siècles montrent exactement l’inverse, et ainsi de faire croire à ceux qui sont encore sur le bord du chemin, qu’on fait tout pour les y laisser.


                  • Jean-Marc B 29 septembre 2016 11:29

                    @philippe913
                    Les principes du capitalisme sont indignes. Compétition, spéculation, individualisme , l’actionnariat (le travail de l’argent - pour ceux qui en ont) qui prime sur le travail des êtres humains n’ayant que leurs bras et leurs cerveaux à mettre en jeu, l’exploitation de l’homme par l’homme qui a de l’argent .... Vous trouvez que ce ne sont pas de bonnes raisons pour vouloir complètement changer d’horizon ?... Il y a finalement de moins en moins de gens satisfaits et de plus en plus de gens exploités jusqu’à la moelle .... Les exploiteurs sont mains dans la main : banquiers, politiques, médias, responsables de sectes (religions ou autres ...) pour satisfaire leurs fortunes personnelles. Croire que tout cela emmène tout le monde vers le progrès est un leurre. L’intérêt général ? tout le monde constate que tous ces acteurs du capitalisme n’ont en vue que leur intérêt particulier. La compétition sélectionne, et élimine. Vous trouvez ces fondements du capitalisme aménageables ? Il y aurait des défauts que l’on pourrait gommer ?.. Allons, vous voulez nous faire croire au Père Noël et à sa hotte de cadeaux pour tous les petits enfants du capitalisme. Le principe du capitalisme c’est celui du dieu argent (miroir aux alouettes comme tous les autres dieux). Je préfère la coopération, l’entraide, le travail en commun, l’intérêt général. Et c’est vrai qu’avec ces principes-la le capitalisme va être à son tour sur le bord du chemin. La monarchie absolue a fait les frais de son injustice, un jour futur le capital connaîtra le même sort, c’est inéluctable ....


                  • Tedillad 27 septembre 2016 15:42

                    SVP... vérifiez plus votre orthographe avant de publier.
                    Merci pour cet article.


                    • karim 28 septembre 2016 08:33

                      Les richesses concentrées entre les mains d’une minorité, c’est cela le vrai problème que la maffia judéo-capitaliste voudrait occulter en brandissant le spectre du terrorisme islamiste.


                      • njama njama 2 octobre 2016 12:40

                        « La situation actuelle de l’économie mondiale révèle plutôt qu’en fait d’harmonie, les mains bien visibles des tenanciers cupides de la finance internationale sont en train de conduire la planète entière au bord du gouffre »

                        Article assez passionnant en plusieurs chapitres sur le background des théories économiques.

                        L’arrière monde religieux des théories économiques par Aline de Diéguez
                        « L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et ils n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain. » Napoléon Bonaparte
                         
                        1 - Jacques Attali, les juifs et le capitalisme
                        2 - L’alliance du sang et de l’argent
                        3 - Un arrière-monde biblico-talmudique
                        4 - L’usure, un sacerdoce
                        5 - L’usure, l’usurier et l’Eglise
                        6 - L’arrière-monde religieux des théories économiques contemporaines
                        7 - Panorama mondial en guise de conclusion


                        • njama njama 2 octobre 2016 12:42

                          voir plus particulièrement le ch. 6 (si vous souhaitez zapper les précédents) sur la fameuse « main invisible du marché » d’Adam Smith censée assurer la régulation heureuse des activités humaines, ... l’homme étant mu en bonne partie par la cupidité.

                          « L’homme se trouve conduit par une main invisible à remplir une fin qui n’entre nullement dans ses intentions . (...) Tout en ne cherchant que son intérêt personnel, il travaille souvent d’une manière beaucoup plus efficace pour l’intérêt de la société que s’il avait réellement pour but d’y travailler ».

                          La démonstration du chapitre aboutit à conclure à quel point la psychologie et l’anthropologie sont consubstantielles à toute analyse économique.

                          Et que, La « loi du marché » n’est donc nullement une loi économique, mais un avatar de la psychologie. Elle est la résultante de la somme des désirs, des vices et des intérêts divergents des différents acteurs de l’économie.

                          La situation actuelle de l’économie mondiale révèle plutôt qu’en fait d’harmonie, les mains bien visibles des tenanciers cupides de la finance internationale sont en train de conduire la planète entière au bord du gouffre


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité