• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Unitaires du Premier mai

Unitaires du Premier mai

Une fois de plus, l’unité n’est pas de la fête des travailleurs. Ni au niveau syndical, ni au niveau politique. Et l’active participation Black bloc occupe les médias. Y aurait-il un lien entre les deux phénomènes ?

 

Unitaires du Premier mai

Une fois de plus, l’unité n’est pas de la fête des travailleurs. Ni au niveau syndical, ni au niveau politique. Et l’active participation Black bloc occupe les médias. Y aurait-il un lien entre les deux phénomènes ?

Les Unitaires sont nombreux, pas seulement au Premier mai.

L’unité s’est faite depuis longtemps entre les gouvernements de l’Union européenne pour imposer la même politique d’austérité à tous les peuples.
Emmanuel Macron s’est mis En Marche pour accélérer ce mouvement de remise en question, frontale, de tous les acquis sociaux au profit des riches et surtout des plus riches comme le dit son prédécesseur.

Résultat de l’austérité pour tous dans les pays de l’Union : montée de l’extrême droite qui construit, aussi, son unité européenne autour de l‘extrême droite française, le premier mai à Nice. Avec tentative d’unité avec la droite extrême à partir des questions d’immigration.

Pendant ce temps, les syndicats ne peuvent organiser un défilé unitaire par suite d’une profonde division entre ceux qui espèrent un adoucissement de tel ou tel point des contre-réformes macroniennes et ceux qui souhaitent les mettre, globalement, en échec.

Les politiques de gauche ne sont pas en reste.
Le 30 avril, sur la place de la République à Paris, 9 organisations de gauche, et elles n’y étaient pas toutes, proclamaient devant quelques centaines de participants, sous la pluie il est vrai, des mots d’ordre plus ou moins incantatoires : nécessaire unité, bien sûr, convergence des luttes, gréve générale... Et appelaient à participer au-delà du défilé du 1er mai, avec plus ou moins d’enthousiasme, aux multiples manifestations à venir : le 3 mai, pour l’éducation, le 5 mai, Fête à Macron, le 22 mai, manifestation et grève de la fonction publique...

Devant la puissance de l’Union européenne, l’échec des multiples grèves et manifestations face au faible François Hollande, la détermination affirmée d’Emmanuel Macron, l’absence de perspective syndicale et politique, le large mécontentement qui touche l’ensemble des couches sociales populaires n’arrive pas à s’exprimer pleinement.
Le durcissement social se traduit, au niveau des organisations, par un changement de dirigeant à F.O. Parmi les manifestants, par la demande d’une grève générale, mot d’ordre qui, pour le moment, n’est repris, ni par les organisations syndicales, ni par la masse des travailleurs.

Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai

Au niveau politique, si les multiples partis soutiennent verbalement le mouvement, cela ne s’est pas traduit lors du défilé du Premier mai à Paris, par une présence massive des militants. Certains affirment que c’était différent dans les régions.
Sur la place de la Bastille, avant le défilé, plusieurs partis étaient présents. Sur le parcours, certains avaient des stands. Dans le défilé, seul persistait, le PCF et son secrétaire national. Les autres ont dû se retirer avant de pouvoir défiler. Quant à la présence internationale, elle était essentiellement constitué d’Iraniens, de Sud-américains, de Tamouls, de Turcs, du Parti communiste portugais...

Pour certains, jeunes essentiellement, cela signifie qu’il faut changer de méthode. La participation des Black blocs est l’expression de cette impatience. Sans qu’elle soit majoritaire, ni qu’elle soit assurée d’une plus grande efficacité. Mais, officiellement dirigée contre le gouvernement et encore plus contre le système, elle interpelle l’inefficacité de toutes les organisations syndicales et politiques.

Cette participation des Black blocs était connue et annoncée par le gouvernement, qui semble avoir sous-estimé son importance. La rumeur et les réseaux sociaux annonçaient une participation internationale.
Black blocs et police savaient et s’étaient préparés en conséquence. Une banderole affichait : cette fois, nous sommes organisés. La police pour neutraliser les Black blocs avait préparé la technique de la nasse, pratique policière de contrôle (https://lundi.am/Kettling).

Les deux semblent voir relativement fonctionné puisque les Black blocs, environ 1200 personnes, bien organisées, ont réussi à s’attaquer à 29 commerces et 10 voitures, à incendier 2 commerces et 6 voitures, selon la préfecture de police de Paris.
De son côté la nasse policière a permis l’interpellation de 276 manifestants dont 109 ont été mis en garde à vue. Avec 4 blessés légers (un CRS et trois manifestants).
 

 

Black blocs

Unitaires du Premier mai

Depuis mardi, les commentaires vont bon train mais le côté spectaculaire de l’action, montré en chaîne à la télévision et sur les réseaux, insistent beaucoup moins sur les motifs des uns et des autres, des Black blocs qui, dans quelques déclarations ou par des graffitis, affirment vouloir un changement radical de société et des manifestants traditionnels qui s’opposent à l’attaque généralisée des services publics et des acquis sociaux.

La violence des Black blocs est majoritairement condamnée dans les déclarations mais comme toutes les violences sociales, la condamnation morale, la répression policière ne sont pas un traitement satisfaisant.
D’abord, condamnation morale et répression policière n’ont pas encore fait preuve de leur efficacité. Le feraient-ils qu’ils ne feraient que faire disparaître un des signes de la crise sociale profonde.

A leur façon discutable, les Black blocs témoignent du niveau d’exacerbation auquel peut arriver le mécontentement social dans une partie de la jeunesse. Ce mécontentement se traduit aussi, dans l’ensemble de la population, par le vote pour l’extrême droite ou l’abstention qui atteignent des niveaux très élevés en France et dans la plupart des pays démocratiques.

Nul ne peut dire si, où et quand le réveil aura lieu.

Ci-après quelques photos du défilé du Premier mai à Paris.

Images du cortège

Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai

Le muguet militant

Unitaires du Premier mai

Solidarité internationale

Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai

Graffitis

Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai

Le Mac Do

Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai

Et quelques images de plus

Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
Unitaires du Premier mai
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • bluerage 4 mai 2018 09:05

    Moi, quand je vois tous ces islamo-gauchistes , ça ne me donne pas envie de défiler avec eux, désolé hein ?


    • oncle archibald 4 mai 2018 10:06

      Paul Oriol : 


      Heureusement que vous êtes la pour nous montrer le « vrai » défilé", on aurait pu croire qu’il n’y avait que des blacks-blocs et des CRS à Paris. 

      Mais quel merdier ! Comment voulez vous faire aboutir une revendication sérieuse noyée au milieu de cent autres ? Que viennent foutre les LGBTIQ (c’est quoi les IQ ?) au milieu des cheminots en grève, des communistes Portugais, des Tamouls, des independantistes catalans, etc etc .... ?

      • Albert123 4 mai 2018 10:20

        le joli ramassis de n’importe quoi que voilà, 


        mélange indigeste de gauchistes crétins, de syndicalistes manipulateurs, de néo cons pro sionnards, de femellistes LGBTdécérébrées et de petits (anti) fafs à papa venus foutre la merde en attendant d’être placé dans un beau bureau pour pouvoir licencié du pouilleux dans 10 ans,

        un amas de revendications sans la moindre vision ni cohérence saturé de slogans exprimés par des idiots utiles,

        le gloubi boulga classique des bobos crétins qui manifestent car il fait beau et que c’est sympas d’être dans la rue avec ce ciel bleu.





         

        • zygzornifle zygzornifle 4 mai 2018 13:06

          @Albert123


          il est est vrai que l’on aurait bien vu une manif de la droite associée avec en marche et pourquoi pas le CRIF et MEDEF pour lutter contre tout ces sans dents illettrés de la France du bas qui ne veulent pas se laisser détrousser.....

        • Albert123 4 mai 2018 17:37
          les gens qui ont le pouvoir n’ont pas besoin de manifester d’une part,

          le libéralisme libertaire n’est pas de droite par ailleurs.





        • zygzornifle zygzornifle 4 mai 2018 13:03

          Macron vous ruisselle dessus les mougeons et ensuite il referme sa braguette .....


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 4 mai 2018 19:12

            Bonjour,
            .
            Les grands médias ont placé le focus sur les casseurs qui ont fait de nouveau parler d’eux .... c’est une machinerie bien huilé....
            .
            Mais que c’est vraiment passé ce 1 Mai 2018 dont AUCUN MEDIA en avait parlé ?
            Réponse en images :
            https://www.youtube.com/watch?time_continue=6&v=O8QHykFS9nc
            .
            Le mouvement pour le FREXIT, pour la libération et la restauration de la démocratie en France, est en marche

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès