• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vaccin : recours en annulation contre le règlement européen (...)

Vaccin : recours en annulation contre le règlement européen 2020/1043

Vaccin : recours en annulation contre le règlement européen 2020/1043

 

Le 10 octobre, six associations en Europe ont déposé un recours en annulation devant la Cour de Justice de l’Union Européenne contre un règlement supprimant l’évaluation des risques liés aux OGM pour les vaccins contre la Covid 19.

Le règlement 2020/1043 adopté cet été par l’Union permet aux producteurs de vaccins et de traitements anti-Covid19 contenant des OGM de se passer de produire une étude d’impact environnemental et de biosécurité avant le démarrage d’essais cliniques. Publié le 17 juillet, le texte a été adopté au parlement européen selon une procédure d’urgence, sans amendements, ni débats. Cette exception à la législation OGM est contraire au principe de précaution prévu dans le traité de fonctionnement de l’Union Européenne.

Ces vaccins OGM anti-Covid 19 dont les essais cliniques ont débuté présentent pourtant des risques bien réels. Le rapport du généticien moléculaire Christian Velot du Criigen, rappelle qu’ils pourraient mener à des recombinaisons virales potentiellement plus graves que les virus que l’on cherche à combattre par le vaccin, impactant la vie animale et la santé humaine. Les risques d’interaction avec l’ADN humain ou l’introduction de nouvelles technologies génétiques peuvent avoir des conséquences inconnues, potentiellement graves et irréversibles. En d'autres termes, aucune mesure spécifique ne sera appliquée pour contrôler le risque lié à la modification génétique des êtres vivants.

Les six associations requérantes – CNMSE, Terra SOS Tenible, LNPLV, EFVV, AIMSIB, Children’s Health Defense Europe – dénoncent une expérimentation dangereuse, tant pour les participants aux essais cliniques que pour la population humaine et l’environnement, et exigent l’application immédiate du principe de précaution, dans le respect des règles de droit.

« Ayant eu la chance d’organiser sous l’égide du Conseil Régional Ile-de-France, une expérience innovante sur la vaccination personnalisée, j’ai découvert dans la composition des vaccins des molécules hautement toxiques et des pesticides. Il me semble donc essentiel que la mise en place de tout nouveau vaccin anti-Covid soit exemplaire et que toutes les étapes essentielles soient en particulier respectées » explique le Dr Dominique Eraud, présidente de la Coordination Nationale Médicale Santé Environnement (CNMSE).

« La mise en œuvre de ce règlement doit être arrêtée immédiatement. Le règlement 2020/1043 de l'UE est fondamentalement un règlement contre la vie, la raison, le droit, la justice et la science, puisque même la Commission, après avoir contourné tous les contrôles démocratiques, n'a pas eu la décence morale de demander un avis scientifique. », déclare Josefina Fraile, présidente de Terra SoS Tenible

« En publiant ce règlement, les institutions européennes donnent aux Etats membres de l’Union européenne le droit de mettre en place des mesures législatives dangereuses, voire biocidaires, qu’il convient de dénoncer » souligne Jean-Pierre Eudier, président de la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations (LNPLV).

Pour le Dr. Kris Gaublomme, président du European Forum for Vaccine Vigilance (EFFV) : « Nous dénonçons la dérive des Etats européens vers l’autoritarisme, le contrôle et la restriction des droits fondamentaux, à travers des dérogations systématiques aux règles de droit sous prétexte de l’épidémie de Covid-19 et que nous constatons particulièrement avec le règlement UE2020/1043. Notre recours auprès de la Cour de Justice de l’Union Européenne vise à faire respecter les règles de droit. »

« L’autorité européenne offre un blanc-seing à l’industrie pharmaceutique pour mettre sur le marché des nouvelles technologies de médicaments et de vaccins OGM pour lesquelles toutes les études démontrant l’innocuité n’auront pas été réalisées. Ce sont les patients dans ces conditions qui servent de cobayes et nous, médecins, refusons cet état de fait » insiste Philippe Harvaux, président de l’association internationale pour une médecine scientifique indépendante et bienveillante (AIMSIB)

 

Enfin, selon l’avocat Robert F. Kennedy Jr., Président de Children’s Health Defense Europe, "On ne peut sous-estimer la nécessité de prendre en compte les différents types de risques avant d'entamer les essais cliniques de vaccins qui seront accélérés et largement distribués. Les vaccins utilisant des organismes génétiquement modifiés peuvent avoir un impact sur l'environnement. D'autres vaccins envisagés pour le Covid 19, tels que les vaccins à ARNm, utilisent des nanoparticules pour introduire du matériel génétique dans nos cellules et programmer leur réponse. Contrairement aux vaccins que nous connaissons, ce mécanisme est une forme de "piratage" de notre fonctionnement génétique. Il s'agit d'une technologie expérimentale entièrement nouvelle, dont nous savons très peu de choses.  De nombreuses personnes ont déjà subi de graves effets secondaires lors d'essais cliniques avec les vaccins Covid en cours de développement. Autoriser et poursuivre de telles expériences sans aucune évaluation et sans débat sur le risque à long terme qu'elles représentent pour notre santé ou sur leurs aspects éthiques est irresponsable et inconscient. L'urgence ne doit pas conduire à des décisions aveugles. Nos dirigeants politiques ont le devoir de veiller à ce que le principe de précaution soit respecté, sinon nous serons tous en danger".

 

Contact Presse :

 +352.691 18 34 12 (Anglais – Français Allemand) Cecif-cov@protonmail.com,

+34 680 91 52 00 (Espagnol) asociacionterrasostenible@gmail.com

 

Lien vers le rapport de Christian Vélot

 

Lien vers le règlement Européen UE2020/1043.

 

Luxembourg le 18 octobre 2020.

 

PDF - 55.5 ko
Communiqué sur les éléments principaux du recours

Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Septime Sévère 22 octobre 14:52

    Et ça continue...

    Il est évident que s’il y a le feu je dénie aux pompiers le droit de pomper leur eau dans une rivière polluée.

    Je reviendrai causer sur Avox après la pandémie. Avis aux antinucs ! smiley


    • pemile pemile 22 octobre 14:55

      @Septime Sévère « Et ça continue... Je reviendrai causer sur Avox après la pandémie. Avis aux antinucs ! »

      Que vous prévoyez avant ou après la mise en route de l’EPR ? smiley


    • Septime Sévère 22 octobre 15:06

      @pemile
      .
      ............ ?...........
      .
      Mmmmm....mmmmm....


    • pierrot pierrot 22 octobre 15:14

      C’est incroyable qu’il existe encore des médecins (la vieillesse est une catastrophe) pour se faire une réputation contre les vaccins sous un prétexte stupide et non prouvé.


      • babelouest babelouest 22 octobre 15:20

        @pierrot c’est une honte : aux labos de faire dans la plus grande transparence la preuve de l’innocuité au moins à moyen terme de leur produit.


      • Francis Francis 22 octobre 15:31

        @pierrot
         
         l’injection à répétition d’adjuvants est une catastrophe thérapeutique à plus ou moins court terme : un rêve de Knock.


      • sylvain sylvain 23 octobre 14:09

        @pierrot
        C’est incroyable qu’il existe encore des médecins (la vieillesse est une catastrophe) pour se faire une réputation pour les vaccins sous un prétexte stupide et non prouvé.


      • pierrot pierrot 22 octobre 18:00

        D’innombrables études ont largement démontré l’absurdité des impacts sanitaires des adjuvants qui sont nécessaires pour l’efficacité des vaccins et non pour le plaisir de tuer des patients !.(quel serait l’intérêt des laboratoires de tuer leurs clients !)

        C’est incroyable la crédulité et l’ignorance des sciences médicales.


        • I.A. 23 octobre 14:18

          @pierrot

          Bon, alors merci de vous porter volontaire pour faire avancer ce commerce  oups ! excusez, je voulais dire cette science !


        • sylvain sylvain 23 octobre 14:21

          @pierrot
          D’innombrables études ont largement démontré l’absurdité des impacts sanitaires des adjuvants qui sont nécessaires pour l’efficacité des vaccins

          Oui c’est connu et prouvé, l’aluminium et le mercure ne sont pas nocifs du tout . Dans les années 80, ma mère, en cours de biologie, entendait déja que le vaccin de l’hépatite B donnait la sclérose en plaque et ma tante, médecin, nous enjoignait à tous de ne surtout pas le faire .

          quel serait l’intérêt des laboratoires de tuer leurs clients !

          Si vous pensez à un docteur maboule qui du fond de son laboratoire veut détruire le monde, je comprends que vous trouviez cela absurde mais il ne faut tout de même pas beaucoup d’efforts pour voir qu’on a pas besoin de lui . Il suffit d’une bande d’actionnaires avides et de cadres zélés qui veulent faire un paquet de profit, rien de mystérieux . La durée de détention d’une action est aujoud’hui de 4 mois, or les actionnaires sont bien ceux qui déterminent l’intérêt d’un laboratoire, et si ce n’est surement pas de tuer leurs clients, ce n’est pas de les soigner non plus . Les actionnaires ne se soucient pas de l’activité qu’ils détiennent, la santé est exactement la même chose pour eux que du PQ ou le dernier clip de beyoncé


        • foufouille foufouille 23 octobre 14:30

          @sylvain

          beaucoup de taré dans ta famille .........

          ou sénile ?


        • JP94 23 octobre 16:18

          @pierrot
          parmi cet infini dénombrable, pourriez-vous en citer juste une seule ? l’argument du nombre pèserait plus en citant ces sources.
          mais sait-on jamais...alors citez-en une qui n’a pas été financé par un labo.

          petite précision, en GB ...après les premiers tests sur les volontaires pour un traitement, tellement d’effets secondaires graves qu’ils ont dû arrêter..

          autre chose : il y a déjà la vaccin russe validé par l’OMS et n’ayant provoqué aucuns effets secondaires, lui et de plus, il y a le vaccin cubain en cours et les Cubains ne tuent pas pour le fric, eux. Pourquoi à tout prix obéir aux lobbies des labos qui sillonnent les couloirs du PE. Lisez donc un peu et vous verrez que le système des lobbies fonctionne officiellement au PE : je connais des parlementaires à l’UE qui relatent cela comme une pratique quotidienne.

          une bonne partie des lois de l’UE est rédigée par ces lobbies, celui de l’UIMM, notamment...mais en l’occurrence, ceux des labos...


        • sylvain sylvain 23 octobre 17:32

          @foufouille
          des taré diplomés, s’il vous plait
          on vous a pas appris à répondre aux gens sans les insulter dans votre famille ??

          En tout cas vous avez précisemment adopté la réthorique des pro vaccins militants : pas d’arguments, beaucoup d’agressivité,de condescendance et puis carrément les insultes . C’est pas terrible pour des gens qui se réclament de la rationnalité


        • foufouille foufouille 23 octobre 18:29

          @sylvain

          tous les antivax sont des timbrés et/ou séniles comme doctorix avec sa terre creuse, sa transfusion de flotte, etc.

          certains sont aussi des escrocs qui ont falsifé les sources quand c’est pas un sondage anonyme sur internet qui a coûté 500 000$.


        • Xenozoid Xenozoid 23 octobre 18:35

          @foufouille

          cependant ,les provax se retrouve a la culture  smiley


        • pierrot pierrot 24 octobre 17:10

          @sylvain
          Votre mère a certainement entendu, comme moi aussi, que le vaccin contre l’hépatite B donnait des scléroses en plaques mais cette information a été démenti par de nombreuses études, chercher les sources fiables et vous trouverez si vous acceptez ce petit effort de recherche.

          L’autre argument est stupide : d’une part les actionnaires souhaitent certainement plus de rentabilité, de dividendes mais la politique d’un laboratoire de santé est effectué par ses dirigeants, ses salariés, ses médecins qui ne souhaitent pas, à mon avis, provoquer le maximum de décès car sinon leurs médicaments ne se vendraient plus.
          N’est-ce pas ?


        • sylvain sylvain 24 octobre 18:00

          @pierrot
          L’autre argument est stupide : d’une part les actionnaires souhaitent certainement plus de rentabilité, de dividendes mais la politique d’un laboratoire de santé est effectué par ses dirigeants, ses salariés, ses médecins qui ne souhaitent pas, à mon avis, provoquer le maximum de décès car sinon leurs médicaments ne se vendraient plus.
          N’est-ce pas ?

          Les dirigeants sont directement nommés par les actionnaires, et ce sont eux qui disent aux autres ce qu’ils doivent faire . Et je ne doute pas que de nombreux salariés doivent être dégoutés par le fonctionnement de leur boite et se sentir impuissant, comme c’est toujours le cas . Enfin pour répondre a ces questions vous n’avez qu’à regarder l’actu des dix dernières années, du médiator à la dépakine il y a un scandale tous les ans


        • sylvain sylvain 24 octobre 18:05

          @pierrot
          chercher les sources fiables et vous trouverez si vous acceptez ce petit effort de recherche.

          je serais ravi d’en trouver, c’est malheureusement devenu quasi impossible . Pour ce qui est de l’aspartame par exemple, plus de 200 études commanditées par les industriels jurent de son innocuité, toutes ! à 100% . De l’autre coté, les quelques 200 autres études d’associations de consommateurs jurent toutes qu’il est nocif . Vous retrouverez des chiffres quasi aussi hallucinants pour les ondes ou les OGM .
          Alors c’est quoi pour vous, une source fiable là dedans ??


        • foufouille foufouille 24 octobre 18:33

          @sylvain

          une source fiable est validé par des études médicales et pas par nexus.

          sinon la terre est creuse.


        • sylvain sylvain 25 octobre 14:50

          @foufouille
          toutes celles dont je vous parle ont été réalisées par des médecins dument certifiés ! Ce n’est visiblement pas suffisant


        • foufouille foufouille 25 octobre 17:49

          @sylvain

          ce n’est pas suffisant car l’étude doit être par un comité et 99.99% des autres médecins disent le contraire.

          sinon hammer était médecin et a tué des patients.


        • BA 22 octobre 22:16

          Jeudi 22 octobre 2020 :


          Les quatre courbes qui montrent le gros problème de la France : ce sont les chiffres de Santé Publique France :


          https://raw.githubusercontent.com/rozierguillaume/covid-19/master/images/charts/france/dashboard_jour.jpeg


          • sylvain sylvain 23 octobre 14:23

            @BA
            vous savez c’est l’automne, et à l’automne il y a des maladies broncho pulmonaires


          • I.A. 23 octobre 14:26

            @BA

            Sans façon, BA, nous avons déjà France Info, TF1, BFM-TV, la 2, la 3, Canal + et tous les autres, pour ça.

            Ce qu’on recherche, c’est une critique systémique, ou à tout le moins, de la simple authenticité.

            Bye, BA.


          • Djam Djam 23 octobre 10:49

            Merci à JPE pour toutes ces précieuses informations.

            Et pour ceux qui voudraient entendre une voix jamais invitée par la propagande officielle, voici : https://youtu.be/mFNSYAUntsw


            • Adèle Coupechoux 25 octobre 09:57

              @Djam

              Merci à vous pour cette video. C’est édifiant !
              Ce qui est incroyable c’est de préférer le discours d’un type comme Véran qui menace et sermonne la députée Martine Wonner pour la culpabiliser quant à son rôle de médecin.
              Ce même Véran qui a interdit la vente des masques au grand public et qui nous l’impose alors que son efficacité (celle du masque pas celle de Véran...) n’a pas été prouvée mais qu’en plus il a un effet délétère sur la santé ! 


            • I.A. 23 octobre 14:38

              « Publié le 17 juillet, le texte a été adopté au parlement européen selon une procédure d’urgence, sans amendements, ni débats. »


              L’essentiel est dit ici : ils font tout et n’importe quoi, dans l’urgence, pour que ça s’arrête  sauf s’arrêter, eux, de faire tout ça ! Simplement.


              Le problème n’est pas le virus. Le problème, c’est eux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité