• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vaccins covid-19

Vaccins covid-19

 

Les vaccins nous sont présentés comme étant l'unique solution, il est légitime de nous en inquiéter.

PNG

Les grands médias, les gouvernants, les scientifiques et la majorité de nos concitoyens semblent considérer les vaccins comme étant la solution face à la Covid-19 pour retrouver "la vie d'avant".

Les citoyens français, mis à mal par deux confinements et un couvre feu, peuvent se sentir soulagés qu'on leur offre une perspective de solution. D'autres s'inquiètent de ce discours dominant hégémonique en faveur de la vaccination, dont la seule question ouverte est celle de son obligation (passeport vaccinal). Souvenons-nous que nous sommes passés en 2018 de trois vaccins obligatoires à onze d'un seul coup. Les médecins ne peuvent pas administrer un traitement sans le consentement du patient, mais le gouvernement peut le faire dans le cadre d'une politique de santé publique. Il y aurait donc eu 8 maladies nécessitant de légiférer de façon urgente pour la sécurité de tous ? Concernant le vaccin contre la Covid-19, le pouvoir exécutif avance prudemment car il sait que les français sont globalement réticents. Comment expliquer cette réticence ?

La méfiance est un mal endémique des organisations pyramidales telles que nous les avons développées (places du haut sur-valorisées et assorties de privilèges – places du bas dévalorisées et défavorisées). La France est pyramidale, seuls les gouvernants étant au sommet de l’État ont une vision globale et savent vers quoi ils dirigent le pays. Quant aux français, ils constatent que leurs conditions de vie se dégradent et deviennent de plus en plus méfiants. La méfiance est d'ailleurs réciproque, ce qui explique en partie que les personnes étant en haut veulent contrôler la base. Le gouvernement dispose pour cela de la force de police, la force législative et l'influence du discours dominant.

Le discours dominant est un ciment social (sentiment d'appartenance) tout autant qu'une norme sociale (uniformisation). La norme conduit la population à s'auto-censurer, toute personne s'en écartant est confrontée au jugement réprobateur de ses proches.

Pour le discours dominant, il est entendu que le vaccin est une bonne chose (tout comme l'était le confinement). Pourtant certains citoyens interrogent ce discours dominant, le contestent parfois publiquement. Ils sont le plus souvent ignorés des grands-médias ou invités dans le cadre d'une controverse orchestrée comme une guerre d'egos pour faire de l'audience. La plupart du temps les invités des plateaux TV ont un discours convergeant dans ses grandes lignes avec le discours dominant. Les citoyens n'en sont pas dupes, ils s'informent aussi auprès des médias indépendants qui transemettent des contre-discours argumentés. Ces derniers se difusent de proche en proche parce qu'ils font sens, si bien que l'hégémonie du discours dominant commence à être menacée. C'est pourquoi les défenseurs du discours dominant attaquent violemment les contre-discours en dénigrant leurs contenus, les qualifiant de "fake news", "non fondés scientifiquement", "mensongers" tout en accusant leurs auteurs d'être des irresponsables, complotistes, etc.

Comment le simple citoyen peut-il s'y retrouver face à des discours qui s'attaquent mutuellement ? Il ne s'agit pas de croire à l'un ou l'autre mais de pouvoir se construire une conviction sur la base d'explications cohérentes, d'arguments et de preuves. Autour d'une table du dialogue (Cf. illustration) les éventuelles fake news seraient rapidement démasquées et le discours dominant serait contraint de répondre à des experts ce qui déjouerait ses éventuelles manipulations. Il ne pourrait plus éviter le débat en disqualifiant de façon péremptoire les contre-discours, ni se parer de l'habit de la vérité en martelant sa vérité avec la complicité des grands médias. Pour que les citoyens puissent véritablement s'emparer des questions débattues il faudrait intégrer à la table du dialogue une personne ayant fonction de "candide". C'est à dire une personne qui ferait clarifier et vulgariser les informations afin qu'elles soient compréhensibles. Demandons ce type de débat au sujet des vaccins-Covid-19.

Plusieurs questions attendent des réponses :

- Comment s'assurer de l'efficacité et de la non-dangerosité d'un vaccin en s'affranchissant du temps pour en observer les effets à long terme ?

- Comment supprimer l'énorme conflit d'intérêts entre les gains attendus par les laboratoires produisant les vaccins et notre santé ?

- Connait-on suffisamment le virus, notamment ses mutations pour s'assurer que le vaccin sera adapté ?

- Est-ce qu'une action au long terme pour une meilleure santé de la population (moins de pollution, de stress et meilleure hygiène de vie) permettrait aux personnes d'être en capacité de lutter spontanément contre un virus ?

- Etc.

La liste n'est pas exhaustive, nous ne prétendons pas avoir fait le tour de cette question. Nous voulons simplement qu'un débat "libre et non faussé"1 soit organisé publiquement.

 

1 Débat "libre et non faussé" : clin d’œil au père du capitalisme, Adam Smith, qui prônait une concurrence libre et non faussée permettant à chacun de rivaliser pour produire les meilleurs services au meilleur prix pour le bien-être de tous. Il avait juste oublié la puissance nocive de l'ego.

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • pierrot pierrot 13 février 09:07

    Si on attendant des années la réponse à vos questions, on ne ferait jamais rien.

    Le vaccin ARN messager est étudié depuis 2006 après conception dès 1960 par Jacob et Jacques Monod, prix Nobel de Médecine.

    Mais les ignorants ne suivent pas les travaux des chercheurs avant l’annonce des résultats positifs, en pensant d’une découverte est issue d’un travail récent spontané, quels ignorants de la science.

    Le suivi pharmaco vigilance permet de constater d’éventuels effets secondaires qui n’auraient pas été observé lors des essais cliniques.

    J’observe qu’environ 80 millions de doses ont été utilisés dans le monde (Chine, USA, Royaume Uni, Allemagne ...) sans effets secondaires significatifs.

    En l’absence de molécules thérapeutiques la vaccination est la seule voie efficace pur sortir de la pandémie rapidement courant 2021.


    • Ben Schott 13 février 09:10

      @pierrot
       
      Question, donc : est-ce que tu t’es fait vacciner ?
       


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 13 février 09:22

      @pierrot

      Pour sauver des vies et prévenir le Covid, il faut se tourner vers l’Ivermectine !

      "(...) Une bonne façon de se faire une idée de l’intérêt de l’Ivermectine est de se référer au rapport de l’audition du Dr Pierre Kory au Sénat américain le 8 décembre 2020 (3)

       L’Ivermectine est efficace contre la COVID-19, sur la base des données de :

      – 24 essais, incluant un total de 7 825 patients, utilisant des groupes de contrôle bien appariés
      – 20 essais contrôlés et randomisés 
      – 12 des 24 essais ont été publiés dans des revues à comité de lecture, 3 926 patients, le reste en prépublication

      https://ivermectine-covid.ch Revue des données sur l’efficacité de l’Ivermectine pour la COVID-19 (4) (5)..etc "

      le ministère de la santé de Madagascar et bien d’autres personnes soignants se posent la question de l’efficacité réelle de l’Artemisia.

      Tout ce qui combat le paludisme combat le Covid.
      Sur la chloroquine par contre, ya pas photo ! La majorité des pays du monde, sauf en occident, utilise la chloroquine. Y compris l’Allemagne, qui est sortie ainsi des clous, et s’est fait rattraper par la patrouille mondialiste.

      Ivermectine : 100% de succès ou presque.

      https://twitter.com/i/status/1345323681053073408

      Un médecin australien parle de l’ivermectine qui serait très efficace contre le COVID19 : https://youtu.be/2yMkjwYmFqM

      Médication pour covid-19 : Ivermectine + doxycycline + zinc.

      Ivermectine zentiva est un médicament générique sous forme de comprimé (4) à base de Ivermectine (3 mg). Autorisation de mise sur le marché le 27/08/2018 par ZENTIVA FRANCE au prix de 8,51€.


    • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 13 février 10:30

      @pierrot
      Pas besoin de ces maudits vaccins producteurs de dividendes pour actionnaires cupides
      Voici la solution venue de Guadeloupe trouvée par un médecin descendant d’esclaves : https://youtu.be/HLFpQRZUbQI
      Génial smiley


    • pierrot pierrot 13 février 17:27

      @Ben Schott
      J’ai un rendez vous en avril.
      J’aurais ainsi le passeport pour reprendre une vie social riche : théâtre, cinémas, restaurants, cafés, associations diverses, voyages à l’étranger etc. tandis que les non vaccinés alternerons les confinements et les séjours à l’hôpital.

      C’est cela la prévention.

      Vive la vie !


    • pierrot pierrot 13 février 17:28

      alterneront


    • @pierrot

      L’assurance est incluse dans le vaccin ou il faut en contracter une à part ?

       smiley


    • pierrot pierrot 13 février 17:37

      @Bendidon
      Il a raison, un gros verre de rhum et le covid disparait plus vite que l’absorption de zinc, cuivre, chloroquine et l’eau de Javel dans les poumons selon la recette fantastique du grand virologue Trump !


    • cyrus KOU-PEU-LA 13 février 17:39

      @pierrot

      en fait , non cela brise le principe d’ egalité constitutionel des citoyen devant la loi ...exactement comme un appartheid de couleur ...

      On as vu que les "vacciné continuais de rependre le virus , et pouvais etre a nouveau contamniner par un des variant ...

      le passeport sanitaire est donc impossible a metre en oeuvre sans creer un favoritime pour les premier de cordé et la reression pour les gillet jaune ...


    • cyrus KOU-PEU-LA 13 février 17:40

      @pierrot

      apres si tu veut te faire vacciner et prendre le risque des effet secondaire ...
      mais pas question que ca te fasse echaper au confinement ...


    • Ben Schott 13 février 17:42

      @pierrot
       
      « J’aurais ainsi le passeport pour reprendre une vie social riche »
       
      Ceux qui ont besoin d’un passeport pour avoir une vie normale sont des esclaves.
       
      Qu’ils crèvent.
       


    • cyrus KOU-PEU-LA 13 février 17:50

      @Ben Schott

      @pierrot

       « J’aurais ainsi le passeport pour reprendre une vie social riche »
       Ceux qui ont besoin d’un passeport pour avoir une vie normale sont des esclaves.

       Qu’ils crèvent.

      A ce compte la si on veut « discrimner des gens , c’ est les petit vieux qu’ il faut proteger en les metant dans des camps »anti-covid« de grand EHPAD avec des barbelé pour que personne rentre les contamniner ...

      Pierrot a largement eux sa part de vie social , les jeune eux doivent vivre la leur .
       
      Alors non pas de passeport »premier de cordée " , c’ est tout le monde ou personne .


    • troletbuse troletbuse 13 février 18:01

      @Ben Schott
      Une bonne chose. Avec ce pretendu vaccin ca arrivera
       smiley


    • sirocco sirocco 13 février 20:53

      @troletbuse

      Tous nos merdias déplorent le manque cruel de vaccins face à la demande pressante. Les médecins généralistes vont être autorisés à vacciner mais ils ne recevront dans un premier temps qu’un seul flacon d’AstraZeneka !... (permettant quand même de vacciner plusieurs personnes).

       
      Les sales complotistes se demandent évidemment ce que fabrique la Commission européenne avec le vaccin russe Sputnik V qui, lui, est disponible... Quand on sait que le Pfizer et le Moderna ont obtenu leur autorisation d’utilisation en 10 minutes sans même que le carton ait été ouvert (j’exagère à peine...) on peut en effet se poser des questions... 

       
      J’ai la réponse ! smiley Le carton des vaccins yankees avait été précédé de quelques virements opportuns sur des comptes anonymes détenus par nos braves commissaires européens. De quoi faciliter leur approbation, n’est-ce-pas...
      Malheureusement les Russes ne semblent pas vouloir pratiquer ce système de la corruption qui est totalement généralisé en Oxydent. Voilà pourquoi le Sputnik V attend et va sans doute attendre encore dans l’antichambre de la Commission...


    • stef 14 février 08:27

      @pierrot
      Les effets secondaires peuvent sortir bien après cf l’amiante par exemple


    • troletbuse troletbuse 14 février 08:57

      @stef
      Mais une excellente nouvelle. Tous les anciens des qEHPAD vaccines vont pouvoir faire le tour du monde
       En premier on mettra Mauricette suivi de tous ceux en fauteuil roulant. Ainsi pas besoin de bus pour les excursions. Les compagnies aeriennes utiliseront les avions de transport de fret. Le Vereux pourra se recon vertir en guide.


    • Francis, agnotologue Francis 14 février 09:10

      @stef
       
      ’Les effets secondaires peuvent sortir bien après cf l’amiante par exemple ’’
       
       Et l’abus d’antibiotiques !


    • Attila Attila 13 février 09:26

      L’alternative, c’est « confinement ou vaccins ». Rien d’autre :

      « Si Israël, les États-Unis ou le Royaume-Uni sont loin devant nous en matière de vaccination, ils en tireront également des avantages économiques. La question de savoir comment nous sortirons économiquement du corona est étroitement liée à la rapidité avec laquelle nous vaccinerons. »

      Les Crises

      .


      • Pere Plexe Pere Plexe 13 février 19:58

        @Attila
        ça c’est exactement le discours officiel.
        Mais ça ne correspond pas à la réalité observée.
        Par exemple en Inde ou en Suède.
        Et l’épidémiologiste le plus célèbre interroge le bien fondé des confinements. 
        A minima l’efficacité de ses mesures.
        Surtout les traitements existent .
        Avec des preuves scientifiques d’efficacité solide. 
        Mais difficile de faire voir à celui qui ne le veut pas.
        D’abord il reproche un échantillon trop petit sur l’essai.
        Puis quand les essais concernent 3000 cas on objecte que seul les essais en double aveugles sont acceptables.
        Puis les essais en double aveugles arrivent et confirment...mais non « il n’existe pas de traitement »


      • Yann Esteveny 13 février 09:31

        Message à Madame Annes CHESNOT,

        Pour éteindre un incendie, il est peu recommandable d’attendre la solution miracle du pyromane qui déclare la guerre à ceux qui veulent l’éteindre.

        La liberté d’expression est bafouée, le nombre de lits d’hôpital réduit, les professeurs compétents sont trainés dans la boue et les traitements (hydroxychloroquine, ivermectine, etc...) sont interdits ou moqués par la presse aux ordres.

        Le Great Reset est un projet qui ne se discute pas.

        Respectueusement


        • Yann Esteveny 13 février 10:22

          Message à avatar osis,

          Voici un écrit amusant sur Anticor présent dans Wikipédia :
          « En févier 2021, Anticor est toujours dans l’attente du renouvellement de son agrément qui permet à l’association de saisir la justice et de se porter partie civile dans les dossiers qu’elle ouvre contre la corruption. Le gouvernement juge insuffisantes les réponses apportées par l’association sur son fonctionnement ».
          Le gouvernement aurait dû les attaquer en justice pour corruption afin de pas faire les choses à moitié !

          Dans beaucoup affaires judiciaires importantes dans ce pays, les dossiers s’égarent « mystérieusement » ou prennent un retard « inexplicable ». En revanche, la célérité de l’institution judiciaire républicaine contre ses opposants n’est plus à démontrer. « La République gouverne mal, mais elle se défend bien  » disait déjà Anatole France.

          La gabegie et la corruption dans ce Régime ne sont plus à démontrer.

          Le Great Reset est un projet qui ne se discute pas.

          Respectueusement


        • pierrot pierrot 13 février 17:34

          @osis
          Le dossier est chez moi et me sert pour caler mes meubles dans le garage.


        • CHESNOT Anne 14 février 21:24

          Réponse à Yann ESTEVENY,

          Il semblerait que nous soyons d’accord. Notre collectif citoyen essaye de faire prendre conscience à nos concitoyens qu’il serait bénéfique d’obliger le discours dominant à entrer dans un véritable débat. Pour cela nous pensons que si les citoyens se réapproprient massivement leur capacité de réflexion, ils exigeront que tous les moyens de lutter contre le covid-19 soient mobilisés et non pas seulement ceux très couteux qui rapportent des dividendes aux actionnaires des laboratoires pharamaceutiques.

          Le demande citoyenne a du poids. La demande de bio en se généralisant s’est faite entendre par nos gouvernants et les grands groupes de l’agroalimentaire. Nous ne sommes pas dupes pour autant, ils savent qu’ils doivent évoluer pour perdurer, pour autant cela montre le poids de la mobilisation citoyenne.

          Plus de renseignements sur www.quellesociete.fr

          Cordialement.


        • Yann Esteveny 14 février 23:01

          Message à Madame Anne CHESNOT,

          Je vous remercie du lien que j’ai parcouru.
          Je salue votre initiative mais je dois vous informer que vous n’arriverez à rien ainsi. Comprenez que je ne veux en rien nuire à l’appropriation de la réflexion des citoyens mais il faut identifier les racines du problème et elles sont profondes.

          Qu’une bande de criminels injectent des produits au minimum nocifs pour la santé et instaure une dictature sanitaire n’est pas tant le problème. Le vrai problème est de savoir pourquoi ces gens détiennent le pouvoir en France aujourd’hui avec le consentement du peuple. Il faut comprendre la nature exacte de ce Régime et le mécanisme de soutien populaire qu’il met en œuvre pour se maintenir. Si vous n’abordez pas le sujet d’un point de vue politique, historique, économique et religieux vous n’aborderez pas le sujet.

          Le Régime est toujours prêt à organiser des faux-débats afin de donner l’illusion de la démocratie même si cela parfois tourne à la caricature :
          https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/qui-veut-encore-debattre-avec-les-220156

          Respectueusement


        • Passante Passante 13 février 11:14

          zoom kitten filter est une fonction sur l’appli zoom

          qui remplace le visage par celui d’un chaton...

          durant une réunion entre juges et avocats,

          y’en a qu’un qui se retrouve coincé « en chat »,

          le plus drôle c’est que ne sachant en sortir, il va dire

          « I’m not a cat »...

          cela suffit pour en faire une vidéo virale

          https://www.youtube.com/watch?v=lGOofzZOyl8

          titre ? cat lawyer.

          mais le vrai titre ? et qui explique cette viralité soudaine ?

          le vrai titre c’est : « le confinement ».

          autant dire que votre « candide » sera fortement disponible,

          tout peluché, et en masse  voilà pour l’oeuvre...

          car ce sont là des juges et des avocats sur cette vidéo,

          assis dans l’évacuation de toute leur histoire -

          une fois réduits à cette géo-graphie, et bien fixés,

          les miaulements ne tardent pas en général.

          ça fait rire cette vidéo ?

          je ne sais plus...


          • racbel 13 février 12:21

            S’il vous plait, faites-vous vacciner si vous ne le faites par pour vous, faites le au moins pour nous.

            On ne peut pas s’occuper de toute la misère du monde, vous êtes bien trop nombreux et vous faites par conséquent beaucoup de mal à la planète.

            Et puis on pensera à vous c’est promis, chaque année on vous rendra hommage comme on le fait avec le soldat inconnu sous l’Arc


            • pierrot pierrot 13 février 17:33

              @osis
              vous n’avez pas dépassé la classe de CM2.
              Cela se voit.


            • BA 13 février 12:42

              Vendredi 12 février 2021 :


              Olivier Véran a prononcé la phrase la plus importante de la journée : « Il semblerait que ces variants soient capables de passer à travers la protection du vaccin. »


              Source :


              300 cas de variants brésilien et sud-africain en Moselle : le maire de Metz demande un confinement strict.


              Au cours de sa conférence de presse faisant le point la situation épidémique, Olivier Véran a alerté sur la présence de ces deux variants, sur le territoire national et tout particulièrement dans le département de la Moselle. 


              À titre de comparaison, le ministre a rappelé que "la proportion des contaminations aux variants sud africains ou brésiliens serait de l’ordre de 4 à 5% à l’échelle du pays, alors que 20 à 25% des personnes contaminées seraient porteuses du variant britannique."


              Une proportion bien plus faible donc, voire nulle dans certains départements. Mais en Moselle, le nombre de cas commence à augmenter de façon préoccupante et le gouvernement admet ne pas avoir d’explication quant à cette forte présence si localisée.


              "En Moselle, la situation est plus inquiétante. Nous avons identifié plus de 300 cas de contaminations présentant des variants sud africain et brésilien. La Moselle est aussi un département où l’incidence est très élevée. "


              La présence de ces deux variants doit en effet être tout particulièrement scrutée parce que les médecins et scientifiques les connaissent moins bien. Potentiellement très contagieux, comme le variant anglais, ce sont des variants "pour lesquels nous possédons moins de données", a reconnu Olivier Véran.


              "Il semblerait que ces variants soient capables de passer à travers la protection du vaccin", a-t-il encore averti. 


              Dans le département de la Moselle, l’arsenal pour détecter les clusters a donc été déployé à grand renfort du séquençage et des tests PCR : "Pour traquer ces variants, nous avons déployé de nombreux moyens. Premier moyen : le séquençage. Les PCR multiplex sont la deuxième méthode de diagnostic, ils ont vocation à remplacer les PCR pour savoir directement quel variant est en cause dans chaque cas de contamination", a annoncé Olivier Véran. 


              Le ministre de la Santé a également annoncé qu’il se déplacerait dès ce vendredi dans le département. "Il nous faut être prêts à agir évidemment, si la situation devait le nécessiter, afin de protéger la population dans un territoire qui a déjà payé un lourd tribut à la pandémie."


              Après les propos du ministre, le maire de Metz, François Grosdidier (LR), s’est exprimé au micro d’Europe 1. Face à la situation inquiétante dans son département, il estime qu’il faut "un reconfinement vrai, fort comme en mars-avril".


              Pour lui, il doit s’agir d’un confinement similaire au premier que la France a connu, mais localisé à l’échelle des zones les plus touchées. Ainsi, il souhaite que cette mesure concerne "les scolaires et tous les salariés dont la présence sur le lieu de travail n’est pas vitale".


              https://www.midilibre.fr/2021/02/12/coronavirus-situation-inquietante-en-moselle-avec-300-cas-de-variants-bresilien-et-sud-africain-detectes-9368847.php


              • troletbuse troletbuse 13 février 14:10

                Bientot la Veriant de Papouasie puis de Laponie, etc. Conclusion le vaccin ne sert a rien. Ah si a engraisser les PD G des labos. C’est dela pas mal. Avec une petite enveloppe pour nos dirigeants.


                • Francis, agnotologue Francis 13 février 14:31

                  ’’Comment le simple citoyen peut-il s’y retrouver face à des discours qui s’attaquent mutuellement ?’’

                   

                  Comment ? Facile : un biais cognitif conduit à mal nommer les chose. La perspective d’un profit est un biais cognitif. La perspective d’un gros profit est un gros biais cognitif. Le discours dominant sous la coupe de Big Pharma, est affecté de ce gros biais cognitif. Il est cause de nos malheurs.


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 13 février 14:55

                    @Francis . Bah le biais conitif c’est ce qui fait mouiller votre bavoir. Sous des airs intellos.


                  • BA 13 février 17:10

                    Selon les premiers résultats, le vaccin AstraZeneca est efficace à seulement 22% contre les formes modérées du virus. Aucun résultat n’est encore disponible sur son efficacité contre les formes graves.


                    https://www.lefigaro.fr/flash-eco/l-afrique-du-sud-suspend-les-vaccinations-apres-une-etude-revelant-l-efficacite-limitee-du-vaccin-astrazeneca-contre-son-variant-20210207


                    • BA 13 février 18:34

                      Le docteur Khalifé Khalifé est le chef du service de cardiologie du Centre hospitalier régional (CHR) de Metz-Thionville depuis 1986. Il déclare que le département de la Moselle vient de voir apparaître « un variant mosellan pur, qui a muté. »


                      Khalifé Khalifé, 1er adjoint au maire de Metz et président du conseil de surveillance du CHR Metz-Thionville : "La probabilité aujourd’hui est celle d’un variant mosellan pur, qui a muté."


                      "Quantitativement, ça n’est pas pire qu’ailleurs, on est même à moins de 8% de contamination. C’est surtout le variant qui pose problème. Pourquoi plus ici qu’ailleurs ? On n’a pas de réponse. La probabilité aujourd’hui est celle d’un variant mosellan pur, qui a muté. Il peut ressembler à un variant connu. Mais pour en être sûr, il faut faire des séquençages, une étude globale qui va mettre quelques jours. Il faut surtout que les labos fassent cette étude et qu’on creuse cet aspect-là."


                      Quant aux décisions gouvernementales : "On a demandé la fermeture des écoles une semaine plus tôt, c’était une précaution raisonnable. Je ne sais pas pourquoi on prend des risques inutiles. Je reste persuadé que le vaccin ne va rien régler avant trois mois."


                      https://www.republicain-lorrain.fr/sante/2021/02/13/variants-covid-19-2-000-personnes-supplementaires-vaccinees-ce-week-end-en-moselle


                      • GerFran 13 février 18:48
                        SÉCURITÉ DES VACCINS PFIZER ET ASTRAZENECA : L’AGENCE DU MÉDICAMENT POINTE « DES SIGNAUX À SURVEILLER »
                        73 cas d’hypertension artérielle ont été déclarés depuis le début de la vaccination avec le vaccin de Pfizer/BioNtech et 149 syndromes grippaux, souvent de forte intensité, avec celui d’AstraZeneca.
                        Le 11/02/2021 

                        • pierrot pierrot 14 février 11:21

                          Ces petits symptômes grippaux sont rares, de faible ampleur et disparaissent très vite.

                          Le bilan des 100 millions d’injections de doses vaccinales dans le monde sont extrêmement positives.

                          Elles permettent d’éviter les formes graves de la maladie et certainement beaucoup plus que cela.

                          La vaccination permettra à chacun de reprendre ,à terme, une vie sociale normale, retour aux théâtres, aux concerts, aux cinémas, aux restaurants gastronomiques, aux cafés ... reprendre le travail en collectivité, les relations sociales et familiales, les voyages à l’étranger tandis que les non vaccinés auront une vie difficile entre confinements et séjours difficiles et pénibles à l’hôpital.

                          Mais dans la vie, chacun fait le choix qu’il lui semble le plus judicieux.


                          • troletbuse troletbuse 14 février 21:52

                            Et même si il y avait une erreur et si ces labos mettaient du cyanure dans ce prétendu vaccin, ils ne serait pas responsables, ni les acheteurs bien sur.

                            Il est vrai que les vaccinés ne pourraient plus porter plainte.


                            • scorpius scorpius 15 février 16:52

                              https://www.bfmtv.com/sante/en-direct-vaccins-contre-le-covid-19-alain-fischer-repond-a-vos-questions_LN-202102150159.html

                              Combien de temps le vaccin est-il efficace ?

                              Alain Fischer :« Il n’est pas possible de répondre avec précision, car nous n’avons pas d’informations au-delà de deux ou trois mois de recul »

                              Deux ou trois mois de recul, c’est bien la date du démarrage de la vaccination ?

                              Où sont les données de la phase 3 ? Si elle existe ...

                              Le responsable de la vaccination avoue ne pas avoir de données sur l’efficacité du vaccin ... Nous sommes bel et bien dans une vaste expérience !

                              La troupe a autorisé la mise sur le marché d’un vaccin sans avoir de données sur son efficacité ...  smiley


                              • CHESNOT Anne 18 février 19:51

                                Message à Monsieur Yann ESTEVENNY,

                                Je m’excuse de ma réponse tardive. J’ai lu votre article avec intérêt et je persiste à penser que nos réflexions convergent ! Je ne sais pas quelles pages de notre site vous avez consultées, je vous conseille la lecture du petit essai très global, que nous allons publier prochainement et dont le texte intégral est d’ores et déjà en ligne :

                                http://www.quellesociete.fr/index.php/le-livre/texte-integral-du-livre

                                Cet essai présente une grille de lecture de ce qui se passe dans le monde et autour de nous, il a été écrit de façon à être accessible au plus grand nombre. Nous utilisons maintenant cette grille de lecture pour participer à des débats citoyens sur des questions plus circonscrites.

                                Bien cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité