• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > VENEZUELA : la table est mise

VENEZUELA : la table est mise

 

 

Les prétentions de l’Empire de prendre le contrôle, par tous les moyens, de l’État vénézuélien, sont incontournables. Toutes les options sont sur la table pour que cet objectif devienne réalité. Si le dialogue peut conduire à une transition pacifique du socialisme bolivarien au capitalisme impérial, il sera le bienvenu. Si les sanctions, sous ses diverses formes, en arrivent à soulever le peuple contre son gouvernement, elles seront maintenues jusqu’au changement de régime. Si ces actions ne conduisent pas aux objectifs poursuivis, ce sera alors l’intervention militaire. Il pourra compter sur le groupe de Lima et sur la participation militaire des gouvernements de Colombie et du Brésil.

 

D’autre part, le peuple majoritaire du Venezuela accompagne, avec déterminations, son gouvernement légitime, sous la présidence de Nicolas Maduro. L’organisation civique militaire se veut une réponse percutante à toutes les initiatives interventionnistes de l’Empire. Nicolas Maduro peut compter sur une armée qui a su résister aux offres alléchantes de l’ennemi et sur l’adhésion d’un peuple conscient à la révolution bolivarienne. Il ne saurait être question de se soumettre à l’Empire et encore moins d’en devenir les sujets. La souveraineté et l’indépendance sont du peuple et de personne d’autre. Dans ce combat, ils ne sont pas seuls. La Russie et l’Iran, entre autres, répondent oui à la requête du Président légitime du Venezuela, Nicolas Maduro, de se joindre à cette confrontation qui s’avère inévitable. 

La rencontre toute récente (19 mars) d’Elliot Abrams, représentant de Washington pour le Venezuela, avec le vice-ministre russe des Affaires extérieures, semble avoir porté certains fruits. C’est à tout le moins ce qu’on peut comprendre de la déclaration d’Elliot Abrams, suite à cette rencontre. 

« « Nous ne sommes pas arrivés à une "rencontre des esprits", mais je crois que les négociations ont été positives dans le sens que les deux parties ont désormais une meilleure compréhension de leurs positions respectives », a fait savoir le diplomate. »

https://fr.sputniknews.com/international/201903191040417058-venezuela-russie-etats-unis-positions-negociations/

Le même jour de cette rencontre, la Russie et l’Iran faisaient également une déclaration commune. 

« Dans le document, l’Iran et la Russie se méfient de la légitimité de l’autoproclamation de Juan Guaidó en tant que président en charge et réitèrent leur rejet des agressions constantes menées par le gouvernement américain contre le Venezuela.

Pour sa part, la Russie a annoncé que l'ingérence des États-Unis compliquait encore la situation au Venezuela. Pendant ce temps, l’Iran a manifesté sa coopération militaire et défensive au gouvernement de Nicolás Maduro, si nécessaire. Les deux nations reconnaissent le présidentMaduro comme président légitime, élu par le peuple en mai 2018. » (Traduction Google)

https ://www.telesurtv.net/news/iran-rusia-reiteran-apoyo-dialogo-paz-venezuela-20190319-0008.html 

À QUOI PEUT-ON S’ATTENDRE ?

Tout est évidemment possible avec de tels interlocuteurs (Empire). Il faut toutefois prendre en compte certains facteurs de nature à ralentir le processus. Tout le monde sait que la position du président Trump est plutôt fragile et que ses ennemis, à l’interne, se font toujours plus menaçants. L’aventure d’une guerre incertaine contre le Venezuela, fortement soutenu entre autres par la Russie, l’Iran et Cuba peut dégénérer en un véritable désastre. Nous n’en sommes plus à 1962, au temps des missiles à Cuba. Dans le contexte d’aujourd’hui, les É.U. sont bien mal placés pour se plaindre de cette présence militaire russe et iranienne dans les eaux du Venezuela. Ils sont eux-mêmes les responsables d’un chapelet de missiles entourant la Russie et en Asie, entourant la Chine et la Corée du Nord.

Je me demande si les déclarations récentes du New York Times sur les auteurs qui ont mis à feu les camions d’aide humanitaire et celle de CNN, sur l’homicide ratée du 4 août visant l’assassinat du président et de ses principaux collaborateurs, ne sont pas liées à la campagne de dénigrement et de destitution du président Trump. Ces deux médias, de très grande importance, mettent à nue les mensonges et les ratés de ses interventions au Venezuela.

Chose certaine, le Venezuela ne baissera pas la garde et, en tout temps, il sera là pour contrer tous les coups bas d’interventions de cet Empire aux décisions imprévisibles. Il est toujours possible que Trump, devant les présidentielles de 2020, réajuste son tir et remette à plus tard ses ambitions de conquêtes.

 

Oscar Fortin

20 mars 2019


Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Matlemat Matlemat 21 mars 10:38

    «  ce sera alors l’intervention militaire » 

    Sauf que ni les Colombiens ni les Brésiliens ne veulent mettre les pieds au sol du Venezuela, pas plus que les Américains, ils savent que cela serait sanglant et les groupes paramilitaires vénézuéliens mettent du temps à se former.


    Probablement la Russie ne « lâchera » le Venezuela que si les Etats-Unis lui laisse l’Ukraine.


    Le Venezuela continue t il de livrer le pétrole aux Etats-Unis ?


    Les Américains ont ils l’intention de faire le blocus naval du Venezuela ?


     


    • CN46400 CN46400 21 mars 11:37

      @Matlemat
      Pour exploiter correctement le pétrole de shiste US, il faut le mélanger avec du pétrole lourd...vénézuélien ! Ceci explique tout cela...


    • oscar fortin oscar fortin 21 mars 11:41

      @Matlemat : À vos deux questions je ne saurais répondre. Tout ce que je constate c’est la hausse très forte du prix de l’essence au Canada, ce qui pourrait être lié au fait que le Venezuela aurait cessé de livrer son pétrole au aux É.U.. Ce n’est qu’une supposition. Il faudra voir plus à fond....


    • Matlemat Matlemat 21 mars 12:12

      @CN46400

      Oui certaines raffineries du golfe du Mexique ne peuvent se passer du pétrole lourd de l’Orénoque.


    • Matlemat Matlemat 21 mars 12:19

      @oscar fortin

      Oui c’est bizarre qu’on n’a pas d’information sur le sujet, Maduro espère t il encore une conciliation ? Les cours du pétrole montent mais c’est pas encore la folie. https://www.boursorama.com/bourse/matieres-premieres/cours/8xBRN/ Aux dernières nouvelles les livraisons continuaient et l’argent arrive sur des comptes gelés aux États-Unis. Le Venezuela a aussi besoin des USA comme débouché pour son pétrole.


    • JC_Lavau JC_Lavau 21 mars 12:28

      @Matlemat : « si les Etats-Unis lui laissent l’Ukraine ».

      Pas fou, non ?
       
      Au temps où Pompideux était premier sinistre, on dit que Houari Boumedienne est venu le trouver pour lui réclamer 93 milliards.
      Pompideux était poli dans ces cas là, mais inflexible.
      — Alors je veux une audience avec le Grand.
      — Le général te fera la même réponse que moi.

      Sorti de l’audience avec Mongénéral, Boumedienne est tout fier de montrer le chèque de 93 milliards signé.
      — Oh simple ! Je lui ai dit : Tu me files 93 milliards où je t’y refile l’Algérie !


    • baldis30 21 mars 10:38

      Bonjour,

       j’approuve .... sans réserve ... 

      malgré tout une réserve lorsque vous écrivez :

       « Ils sont eux-mêmes les responsables d’un chapelet de missiles entourant la Russie et en Asie, entourant la Chine et la Corée du Nord. »

       je ne suis pas sûr que ce soit vrai !  smiley  smiley

       En effet si au lieu de s’installer au milieu des missiles de l’Empire la Russie, la Chine, Cuba s’étaient installés en Antarctique ils ne seraient pas encerclés de missiles !  smiley


      • JL JL 21 mars 11:56

        Les prétentions de l’Empire de prendre le contrôle, par tous les moyens, de l’État français, sont incontournable.

         

        Samedi prochain, l’armée entre en scène, contre les GJ, des Français comme les autres  ! Lire, relire Matin Brun.

         

        Cette décision de Macron de dresser l’armée contre le peuple est un crime de haute trahison. C’est l’Empire qui lui a demandé de faire ça ?

         

        La vision qu’ont ces gens de ce qui se passe réellement dur les terrains est fortement tordue : eux aussi souffrent de biais cognitifs, et autrement plus graves que ceux du commun des mortels.


        • leypanou 21 mars 13:21

          Si le dialogue peut conduire à une transition pacifique du socialisme bolivarien au capitalisme impérial, il sera le bienvenu 

           : je n’ai pas compris le sens de cette phrase.

          Si elle est l’opinion de l’auteur, je regrette mais je ne la partage pas du tout. En vertu de quoi les États-Unis ont-ils le droit de dicter qui devrait diriger le Vénézuela ? Et puis cette affaire de transition pacifique, on sait ce que çà a donné en Libye par exemple.

          Je ne connais pas le contenu de ce qui s’est dit entre la Russie et E Abrams, mais la Russie n’a pas toujours été sans reproche dans le passé ; en particulier, elle a voté les dernières sanctions criminelles contre la Corée du Nord, comme la Chine, ce qui n’a pas empêché des sanctions contre elle, de la part des mêmes (États-Unis, Canada, l’UE, etc) sur entre autres la prétendue annexion de la Crimée.

          Car il ne faut pas se faire d’illusions : plus la Russie et la Chine reculent, plus l’empire et ses laquais avancent (cf sur ce point les points de vue de Paul Craig roberts par exemple).


          • oscar fortin oscar fortin 21 mars 13:49

            @leypanou : il ne s’agit nullement de mon opinion, mais du sens que les É"U. donnent à toute négociation avec le Venezuela. Pour eux la seule négociation possible est celle qui conduit à leur remettre tous les pouvoirs de l’État. C’est le sens que je donne aux négociations dont ils parlent parfois. Vous vous rendez où c’est la guerre.


          • leypanou 21 mars 14:10

            @oscar fortin
            Ok, merci.
            C’est toujours enrichissant de lire toutes les opinions et vous, en vivant au Canada qui est l’un des supports de l’empire devez voir s’exprimer différents points de vue.

            Le dernier acte de gangsterisme de l’empire est de pousser l’Argentine, via Macri, à « geler » les avoirs vénézueliens. Mais cela « chauffe » là-bas, car il y a encore des procureurs indépendants (dans ce cas il se prénomme Padilla).


          • oscar fortin oscar fortin 21 mars 15:29

            @leypanou : Merci pour votre commentaire et vos bons mots.


          • JulietFox 22 mars 09:17

            @leypanou
            Je plussoie
            Bolton soutenait Gaido, la veille qu’il « s’autoproclame ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès