• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > VENEZUELA : lorsque les masques tombent

VENEZUELA : lorsque les masques tombent

Lorsque, Hugo Chavez, en 1998, fut élu comme Président du Venezuela avec un fort appui de la population vénézuélienne, les oligarchies nationales ainsi que Washington sonnèrent l’alarme, à l’effet que leur statut de privilégiés serait fortement mis en cause. 

L’élection d’Hugo Chavez mettait un terme à la quatrième république, entièrement dominée par ces oligarchies nationales et Washington, lequel avait, par ses multinationales pétrolières , plein contrôle sur l’exploitation des gisements pétroliers, considérés comme les plus importants au monde. 

Hugo Chavez, homme du peuple, avait déjà manifesté ses intentions, en 1992 par une tentative de coup d’État contre la quatrième république. 

« Le 4 avril 2012, à l'aube, plusieurs unités de l'armée participent à une tentative de putsch, à Caracas et en province. La rébellion est rapidement matée, tandis que le président Carlos Andrés Pérez lance des appels à l'ordre. Le bilan officiel fait état de dix-neuf morts. Un millier de militaires, dont cent trente-trois officiers sont arrêtés. Leur chef, le lieutenant-colonel parachutiste Hugo Chavez, qui dénonce la corruption et l'incompétence du pouvoir, bénéficie toutefois de la compréhension d'une partie de la population et de la hiérarchie militaire. Le pays vit en régime démocratique depuis le renversement du dictateur Pérez Jiménez en 1958. Les difficultés liées à l'application du programme économique libéral adopté en 1989 par le président social-démocrate ont fait naître un malaise social qui n'épargne pas l'armée.

Le 25 avril, le président Pérez remanie son gouvernement. » 

Lors de sa campagne électorale, en 1998, le candidat Chavez promet à son peuple la mise en place d’une nouvelle constitution qui saura répondre aux intérêts du « peuple » et non à ceux des « oligarchies et de l’Empire ». 

Dès 1999, la rédaction de cette nouvelle constitution s’est amorcée : « La Constitution de la République bolivarienne du Venezuela est l'actuelle constitution du Venezuela. Le texte a été élaboré par une assemblée constituante qui a proposé son projet, dans le courant de l'année 1999. Le projet de constitution établi, celui-ci a été soumis à un référendum populaire le 15 décembre 1999. Le texte constitutionnel ayant été approuvé par référendum, il est promulgué le 20 décembre 1999, et remplace donc l'ancienne constitution de 1961. Il s'agit de la 26e constitution en vigueur au Venezuela depuis son indépendance en 1811. Le texte constitutionnel a tout d'abord été promulgué par le président de la RépubliqueHugo Chávez, puis a reçu le soutien de nombreuses figures politiques, qui avaient déjà participé à l'élaboration de la Constitution de 1961, comme Luis Miquilena et Carlos Andrés Pérez. Chávez et ses partisans (chavistes) nomment ce texte la « Constitution vénézuélienne »), car selon eux, ce texte est directement inspiré de l'idéologie politique et philosophique de Simón Bolívar, le bolivarisme. » Wikipédia »

L’idéologie dominante, inscrite dans cette constitution, est celle d’un socialisme humaniste, chrétien et anti-impérialiste, comme alternative au capitalisme sauvage, largement dénoncé par l'Église et les organismes communautaires. Pour les adversaires et les médias qui les accompagnent, il s’agit d’idéologie communiste, dictatoriale, marxiste et d’athéiste. En ces termes se retrouve le discours de l’épiscopat vénézuélien et des médias meanstream, étroitement liés aux oligarchies nationales avec lesquelles ils ont bénéficié des privilèges que leur octroyait la quatrième république. 

Il importe de noter qu’Hugo Chavez a toujours été un profond croyant, en l’Évangile du Nazaréen, et un pratiquant de sa foi tant dans le quotidien de la vie que dans ses pratiques religieuses. Il fut accompagné, tout au long de son règne, par un jésuite, humble curé dans une paroisse de Caracas, lequel est toujours vivant et présent, cette fois, auprès de l’actuel Président, Nicolas Maduro.

 

Le coup d’État d’avril 2002 contre Hugo Chavez et sa Révolution

Les principaux participants à ce coup d’État sont, en première ligne, une partie importante des forces armées, transformées en alliées des oligarchies nationales dont Carmona, président du conseil du Patronat, se faisait le candidat substitut d’Hugo Chavez pour prendre le contrôle de l’État vénézuélien. À ces derniers se sont liés les évêques du Venezuela, dont le cardinal que l'on voit en train de confirmer l'annulation de la nouvelle constitution que le peuple venait de se donner. Pour les autorités ecclésiales, le socialisme, proclamé par Chavez, a vite été interprété en termes de communisme, marxisme, dictatorial, athéisme et j'en passe. De quoi se retrovuer sous les jours les plus sombrees du stalinisme des années 1940 et 1950. Une déformation complète de la pensée sociale de la révolution bolivarienne, beaucoup plus près de la pensée sociale de l'Égllise qu'autre chose.

https://www.universalis.fr/evenement/11-14-avril-2002-coup-d-etat-sans-lendemain-contre-le-president-hugo-chavez/ 

De fait, Hugo Chavez a été arrêté et conduit en un lieu secret avec intention, selon les informations, de le tuer, mais celui qui devait le faire s’en est abstenu.  

Ce que les organisateurs de ce coup d’État, qui n’aura duré que 48 heures, est dû au fait que Chavez avait derrière lui un « Peuple » et une fraction importante de l’armée qui sont intervenus pour mettre fin à ce spectacle. Carmona, le cardinal de Caracas, l’évêque Porras, furent vite libérés par Chavez, espérant que cette leçon du peuple et de l’armée saurait les ramener au bon sens de l’authentique démocratie. 

El plan se reeditó en 2017, y dejó más de cien muertos.

Ce qui en a suivi n’a rien changé aux comportements de ces adversaires, tant au national qu’à l’international. Washington et ses alliés nationaux (oligarchies et épiscopat » n’ont fait que maintenir la pression sur le peuple et les adversaires de la Révolution chaviste, pour qu’ils génèrent des interventions de nature à déstabiliser le gouvernement et la paix sociale. Pour sa part, Washington a développé l’outil des sanctions et de la guerre économique pour que le peuple réalise que ses souffrances lui viennent d’un régime politique voué à l’échec.

L'ONU a reproduit un rapport dévastateur sur ces sanctions.

la-rapporteuse-de-l-onu-juge-devastateurs-les-effets-des-sanctions-sur-le-venezuela_6070001_3210.html 

https://francais.rt.com/international/83806-rapporteur-onu-sanctions-contre-venezuela-affectent-consideration-peuple

https://francais.rt.com/international/83806-rapporteur-onu-sanctions-contre-venezuela-affectent-consideration-peuple

Tout regard objectif sur le Venezuela ne peut que conclure au fait que l’Empire et tous ses alliés (groupe de Lima, le Vatican, l’épiscopat vénézuélien, Washington et la presse meanstream) se placent au-dessus du droit international, en générant sanctions et contraintes économiques, ainsi que mensonges et propagandes qui rendent la vie impossible au peuple vénézuélien, tout en dénigrant au plus haut niveau ses dirigeants. 

Derrière le visage de tout ce bau monde, pleurant la misère du peuple, faisant de ses dirigeants des criminels, s’offrant pour éliminer tous ces derniers par tous les moyens à la disposition de l’armée la pus puissante de ce monde, il n’y a qu’ambitions et intérêts qui n’ont rien à voir avec le bienêtre du peuple. L’hypocrisie à son comble. 

S’il faut croire, ce n’est surement pas en ces personnages aux multiples visages qui n’ont qu’un seul intérêt : le leur. 

Oscar Fortin 

Jour de Pâque 4 avril 2021

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • JPCiron JPCiron 5 avril 10:19

    Merci pour cet Article !

    se placent au-dessus du droit international, en générant sanctions et contraintes économiques, ainsi que mensonges et propagandes qui rendent la vie impossible au peuple>

    .

    Et ceux -nous-mêmes, nos amis et alliés- qui mettent en oeuvre — ou ne s’opposent pas à— ces action amorales, injustes, cruelles et impitoyables se parent néanmoins des plumes de la Vertu de manière décomplexée, éhontée. Et ce via tous les canaux efficaces, tant médiatiques que politiques qu’idéologique.

    .

    En termes pratiques, les gens vont de plus en plus vivre cela comme une infestation !



    • Captain Marlo Captain Marlo 5 avril 20:05

      @JPCiron
      Je ne suis pas une spécialiste du Droit International, mais quand je lis le Préambule de la Charte des Nations Unies, il me semble qu’il s’agit d’empêcher les guerres et de respecter les droits fondamentaux

      • à préserver les générations futures du fléau de la guerre qui deux fois en l’espace d’une vie humaine a infligé à l’humanité d’indicibles souffrances,
      • à proclamer à nouveau notre foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l’égalité de droits des hommes et des femmes, ainsi que des nations, grandes et petites,
      • à créer les conditions nécessaires au maintien de la justice et du respect des obligations nées des traités et autres sources du droit international,
      • à favoriser le progrès social et instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande,

      A ma connaissance, le Venezuela n’a déclaré la guerre à aucun pays membre des Nations Unies. En conséquence, les sanctions sont illégales au regard du Droit International.

      ...(...) la Charte des Nations unies a prévu le recours à des mesures non militaires pour faire pression sur les États et tenter de rétablir la paix et la sécurité internationale.etc

      En quoi le Vénézuela met en cause la paix et la sécurité internationale ??


    • oscar fortin oscar fortin 5 avril 20:17

      @Captain Marlo : vous avez tout à fait raison. On oublie trop souvent cette charte des Nations Unies qui définit le mode d’emploi des relations entre les peuples et les États. Rien pour convaincre l’Empire qui se permet tous les droits sans prendre en compte le droit international.

      Merci pour l’avoir signalé.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 5 avril 20:52

      @oscar fortin
      J’aime bien votre phrase :
      Lors de sa campagne électorale, en 1998, le candidat Chavez promet à son peuple la mise en place d’une nouvelle constitution qui saura répondre aux intérêts du « peuple » et non à ceux des « oligarchies et de l’Empire »

      Est-ce qu’on imagine pouvoir dire : « La président macron promet à son peuple... » ?
      Autant ça ne choque pas au Venezuela, autant c’est hilarant en France : qui ici se sent faire partie du « peuple de macron » ?
      Nous sommes plutôt le paillasson de macron, sur lequel il s’essuie les pieds avec volupté.
      Mais je n’aurais aucun mal à me définir comme le peuple d’Asselineau, par exemple. Quelqu’un sur qui compter, dans le respect et la confiance. Ce qu’un macron ne méritera jamais.
      Le mériterons-nous un jour ?


    • JPCiron JPCiron 5 avril 21:18

      @Captain Marlo

      quand je lis le Préambule de la Charte des Nations Unies, il me semble qu’il s’agit d’empêcher les guerres et de respecter les droits fondamentaux>
      .

      Alexis de Tocqueville disait que la grande différence entre l’homme civilisé et celui qui ne l’est pas est que, tandis que l’un réclame l’application de la loi, l’autre se contente de la violer.
      Et cela se passe ainsi partout : hier et aujourd’hui, aux Amériques au Moyen Orient, dans tous les domaines d’activité humaine.


    • Captain Marlo Captain Marlo 6 avril 08:07

      @JPCiron
      Et cela se passe ainsi partout : hier et aujourd’hui, aux Amériques au Moyen Orient, dans tous les domaines d’activité humaine.

      Sans doute, mais « nous le peuple », nous ne sommes pas obligés d’approuver !

      Je suis en train d’écouter Christophe Guilluy sur « les gens ordinaires qui peuvent renverser la table »


    • JPCiron JPCiron 6 avril 08:53

      @Captain Marlo

      Bonjour,

      « nous le peuple », nous ne sommes pas obligés d’approuver !>

      Oui, si nous avons les données non biaisées du problème.
      Mais, dans mon article sur les Médias, je montre je crois que sur certains sujets, nous sommes ’’baladés« à plusieurs niveaux, ce qui tend à former (formater ?) certains préjugés en nous. Ou du moins certaines ’’réponses » automatiques.

      En outre, si une fraction du ’’peuple’’ s’informe et sort de l’uniformité médiato-politique qui nous entoure, elle n’approuvera peut-être pas, mais la masse (démocratie oblige) suivra le discours dominant.

      Merci pour le lien.
      Une heure ==> j’écouterai tranquillement plus tard.


    • Captain Marlo Captain Marlo 6 avril 10:06

      @JPCiron
      mais la masse (démocratie oblige) suivra le discours dominant.

      Bien sûr les médias aux ordres nous baladent, mais nous avons Internet, quand on veut s’informer, on s’informe. Sur le Venezuela, on peut s’abonner à la lettre d’information « Venezuela Infos ». Justement, sur toutes ces questions, l’entretien avec Christophe Guilluy, que je viens de finir d’écouter, est passionnant !


    • cevennevive cevennevive 5 avril 11:32

      Bonjour oscar fortin, et merci !

       "nouvelle constitution qui saura répondre aux intérêts du « peuple » et non à ceux des « oligarchies et de l’Empire »

      Si nous pouvions un jour vivre cela chez nous !!!



      • Captain Marlo Captain Marlo 5 avril 19:16

        @cevennevive

         « nouvelle constitution qui saura répondre aux intérêts du « peuple » et non à ceux des « oligarchies et de l’Empire » Si nous pouvions un jour vivre cela chez nous !!!

        Bonsoir, il faudrait enfin que le peuple de Gauche comprenne que l’UE qu’il vénère empêche toute nouvelle Constitution ! Pour l’instant, notre Constitution c’est le TFUE, le Traité de Fonctionnement de l’UE.

        Le Droit européen est supérieur aux droits des Etats de manière absolue, et toute Constitution doit être conforme aux Traités européens.

         »(...) La primauté du droit européen sur les droits nationaux est absolue. Ainsi, tous les actes européens ayant une force obligatoire en bénéficient, qu’ils soient issus du droit primaire ou du droit dérivé.

        De même, tous les actes nationaux sont soumis à ce principe, quelle que soit leur nature : loi, règlement, arrêté, ordonnance, circulaire, etc. Peu importe que ces textes aient été émis par le pouvoir exécutif ou législatif de l’État membre. Le pouvoir judiciaire est également soumis au principe de primauté. En effet, le droit qu’il produit, la jurisprudence, doit respecter celui de l’Union.

        La Cour de justice a estimé que les constitutions nationales sont également soumises au principe de primauté. Il revient ainsi au juge national de ne pas appliquer les dispositions d’une constitution contraire au droit européen."

        En conclusion, la priorité dans un pays souverain, comme le Vénézuéla, c’est la Constitution. Dans un pays européen, la priorité c’est de sortir de l’UE pour retrouver l’indépendance et la souveraineté.


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 avril 12:18

        La liste serait longue :

        Bolivie, Irak, Lybie, Syrie, Afghanistan, Equateur...


        • Adèle Coupechoux 5 avril 13:49

          Chavez au pouvoir, l’oligarchie vénézuélienne a organisé la fuite des capitaux, les pénuries.

          Tant que ces capitalistes, ces néolibéraux ne seront pas considérés comme des criminels, et que les états les craindront, rien de changera.

          La détermination de Chavez, nous ne l’avons jamais rencontrée en France. Ils ont dès leur arrivée au pouvoir quasi abdiqué. 


          • Captain Marlo Captain Marlo 5 avril 19:47

            @Adèle Coupechoux
            La détermination de Chavez, nous ne l’avons jamais rencontrée en France. Ils ont dès leur arrivée au pouvoir quasi abdiqué. 

            Chavez, comme toute la Gauche en Amérique latine, était anti impérialiste
            Il remettait sans cesse en cause la main mise des USA sur « l’arrière cour ».

            L’UE est une colonie de l’Empire américain, l’armée américaine est installée en Europe depuis son débarquement en Normandie, mais la Gauche européenne ne veut pas le voir. Au contraire, elle a une haine toute particulière pour la Nation, pour la souveraineté et l’indépendance !!
            .
            Pour comprendre les origines de ce phénomène, qui nous met dans la mouise depuis le Traité de Rome, il faut lire le livre d’Annie Lacroix Riz, sur « Les élites françaises entre 1940 & 1944 ». Nos z’élites se partageaient alors en plusieurs groupes.

            Ceux qui attendaient la victoire des nazis. Ceux qui sont entrés en résistance, essentiellement de Gaulle & les Communistes. Ceux qui attendaient la victoire des Américains. Et les opportunistes qui mettaient leurs oeufs dans plusieurs paniers.

            Après la guerre, ce sont les pro américains qui ont été financés par la CIA pour mettre sur pied la construction européenne.


          • binary 5 avril 14:23

            Le « socialisme » c est, et cela a toujours été, ça : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mar%C3%ADa_Gabriela_Ch%C3%A1vez

            Et, apparemment, cela convient parfaitement à certains « défenseurs du peuple ».


            • Adèle Coupechoux 5 avril 14:26

              @binary

              Le népotisme est un autre sujet. Et je ne le défends pas plus quand il s’agit de socialistes.


            • binary 5 avril 14:44

              @Adèle Coupechoux
              Non, c est le sujet. Sans Chavez pour commencer à détruire et ruiner le pays le plus riche du continent, il n y aurait jamais eu les conséquences insolubles actuelles.


            • oscar fortin oscar fortin 5 avril 17:32

              @binary : J’ai pris connaissance de la référence que vous donnez. J’en ai cherché l’auteur (re) et je n’y suis pas parvenu. J’ai lu texte au complet tout en espérant les preuves justifiant les dires contre Chavez et sa fille. De tels (telles) auteurs, en général, reçoivent de généreuses sommes d’argent ( de 100 000.00$ à 1 million de dollars de la part des puissances qui souhaitent discréditer un leader qui les dérangent beaucoup. Qu’on me donne les preuves de ce que l’article proposé nous déclare et je vous donnerez des preuves de ce que je viens de dire au sujet des sommes d’argent reçues pour mentir et discréditer d’honorables personnes.

              Avec tout mon respect et toujours pour la « vérité » de la réalité et nonde celle inventée.


            • oscar fortin oscar fortin 5 avril 17:45

              @binary : Dites-moi en quoi Chavez a détruit et ruiné le pays que je suppose, représente pour vous le peuple. Les réformes sociales mises en place par Chavez ont ouvert la porte à la santé et l’éducation gratuite pour tous et toues, a permis la construction de plus de 4 millions de résidences pour familles à faible revenus.

              Si Chavez, comme vous dites, est à l’origine de la ruine du Venezuela, pourquoi alors toutes ces sanctions des États-Unis et alliés contre le peuple et le gouvernement qui a toujours l’appui du peuple ? Ce n’est pas dans l’ordre des choses de s’en prendre à un pays « en chute libre » alors que sa destruction est devenu inévitable au dire des adversaires.

              Il y a en cela matière à réflexion....Lorsque les apôtres de la démocratie s’acharnent à détruire cette démocratie qui opère sur la base du vote du peuple et soutenu par un des régimes électoraux les plus fiables selon Gimy Carter et selon tous les observateurs internationaux qui se rendent sur place pour suivre ces élections et leur crédibilité. Il faut croire que la démocratie du peuple n’est pas la démocratie de l’empire.

              Avec tout mon respect


            • Captain Marlo Captain Marlo 5 avril 19:21

              @binary
              Sans Chavez pour commencer à détruire et ruiner le pays le plus riche du continent, il n y aurait jamais eu les conséquences insolubles actuelles.

              Vous racontez n’importe quoi.
              « UPR Le Vénézuéla avant et après Hugo Chavez »


            • Captain Marlo Captain Marlo 5 avril 19:33

              @oscar fortin
              pourquoi alors toutes ces sanctions des États-Unis et alliés contre le peuple et le gouvernement qui a toujours l’appui du peuple 

              Salut Oscar, toutes ces sanctions ont sans doute deux explications :
              les réserves de pétrole.
              l’exemple d’une démocratie à la base.
              ça c’est pas bien du tout, imaginez que tous les peuples en fasse autant !? Ce serait dramatique pour l’oligarchie mondialiste et les sociétés pétrolières !!

              « La Commune »coprésidente du Venezuela« 


               »Comment les médias ont menti et diabolisé Chavez",
              au Venezuela, mais c’était pareil en Europe !

              Merci pour l’article et bonnes fêtes de Pâques aux chrétiens !


            • ticotico ticotico 5 avril 21:09

              @oscar fortin

              Je connais des gens qui bossent dans un restaurant étoilé ou la fille Chavez a ses habitudes à Paris, une modeste cantine à 500 euros par tête. Son comportement, ses attitudes, ses conversations... la placent résolument dans le camp des profiteurs.

              Rien à voir avec son père, que j’avais eu l’occasion de voir de près. Je l’avais croisé dans un endroit public, étrangement désert à ce moment là, ce gars là irradiait la sincérité et l’envie de bien faire. 
              Son tort principal a été de faire confiance à Raul Castro, le grand corrupteur. Le petit frère a toujours pensé que la loyauté s’achetait. C’est ainsi que l’économie cubaine est passée aux mains des militaires et que la recette magique a été copiée au Venezuela.
              Le problème avec la corruption, c’est qu’elle est fortement contagieuse, quand on lui ouvre la porte elle s’installe partout...

              Bien sûr, l’insistance US et ses sanctions abusives demeurent un facteur majeur d’aggravation de la situation. 


            • Captain Marlo Captain Marlo 6 avril 08:11

              @ticotico
              Je connais des gens qui bossent dans un restaurant étoilé ou la fille Chavez a ses habitudes à Paris, une modeste cantine à 500 euros par tête. Son comportement, ses attitudes, ses conversations... la placent résolument dans le camp des profiteurs.

              C’est bien possible, mais vu la quantité de « pilleurs d’état » que nous avons en France, nous ne sommes pas bien placés pour faire des remarques à d’autres pays... !! Cf Philippe Pascot : « Pilleurs d’état ».


            • Adèle Coupechoux 5 avril 16:36

              Quand Mitterrand est arrivé au pouvoir, il a eu peur de voir capitaux, grandes entreprises fuir...

              Alors il les a privilégiés. A partir de 1982, les salaires ont commencé à sérieusement baisser.

              Quand Hollande est arrivé au pouvoir, il lui a été promis que les riches quitteraient le territoire.

              Alors il a mis un banquier dans son gouvernement pour lui préparer une place bien au chaud.

              Ce n’est pas ce qui s’est passé avec Chavez, qui a hérité d’une situation faite de corruption et de gabegie. Il a été diabolisé par les médias. 


              • beo111 beo111 5 avril 17:51

                Je ne sais pas où vous voyez des masques. Il est clair depuis longtemps que Chavez est au Vénézuela ce que Sankara est au Bourkina Faso et le général De Gaulle à la France.

                Tous les trois des militaires de carrière. Mais faute de politiques compétents la providence et l’âme des peuples prennent ce qu’elles ont sous la main pour sauver la patrie.


                • oscar fortin oscar fortin 5 avril 20:23

                  @beo111 : Je ne suis pas certain de bien comprendre votre commentaire. Si vous pouviez l’exprimer de façon plus claire à tout le moins pour le Venezuela, je serais heureux de pouvoir y réagir.


                • beo111 beo111 5 avril 20:50

                  @oscar fortin

                  Chavez était un mec bien et il avait le soutien de son peuple.

                  Inutile de réagir, moi je passe juste par là et je dis ce que je pense.


                • oscar fortin oscar fortin 5 avril 21:44

                  votre aimable précision m’incite à réagir pour vous en remercier. Bonne fin de journée


                  • Captain Marlo Captain Marlo 6 avril 06:07

                    @oscar fortin
                    L’histoire a donné aux Polonais une certaine habitude des dictatures...

                    Le Gouvernement canadien est à la pointe « du progressisme » impulsé par Davos. Le jour de Pâques, la police canadienne a voulu intervenir dans une église catholique polonaise, elle s’est faite jeter dehors !! 


                  • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 6 avril 10:08

                    Les tartufferies de réécriture de l’histoire des gauchistes.

                    -Lutte contre les multinationales américaines : Tartufferie de gauchiste menteur.

                    C’est le président Perez qui a nationalisé le pétrole en 1980 et les multinationales Américaine à l’arrivée de Chavez étaient déjà Vénézuéliennes. Chavez n’a rien fait.

                    Il a bénéficié de l’effet d’aubaine et de l’inversion des cours du pétrole qui a coïncidé avec son élection.

                    Homme du peuple : Tartufferie de gauchiste menteur.

                    Il a été élu par 39% des votes en 1998, par un système démocratique imparfait.

                    Elu la première chose qu’il fait, il fournit a ses militants des doubles votes. En 1999 le collège électoral augmente de 50%. 

                    Sanctions contre le Venezuela : Tartufferie de gauchiste menteur.

                    Il n’y a jamais eu aucune sanction économique contre Chavez. Uniquement contre des personnalités controversées. Aucune sanction avant 2016.

                    C’est même les états unis par la croissance des importation de pétrole qui a permis a Chavez de distribuer le pognon sans compter.

                    Mais comme tous les gauchistes au pouvoir, ils détruisent tout ce qu’ils touchent par la construction d’un monde idéaliste que personne ne veut et se termine en dictature sanguinaire et autocrate.

                    Il a détruit toute l’économie du pays et enfoncé son pays dans la misère.

                    Comme tous les pays dirigé par des gauchistes un exode de million de personnes c’est effectué et la terreur est partout.

                    Triste exemple. Résultat pitoyable !

                    Et comme tous les autocrates gauchistes, les idiots utiles occidentaux nient les vérités pour essayer de faire coller leurs fantasmes leurs dictateurs en anges criminels en bienfaiteurs de l’humanité.

                    Tartuffe !


                    • JulietFox 6 avril 10:51

                      L’Eglise, la même qui passa un concordat avec les nazis, et permit à ces assassins de fuir en Amérique Latine.


                      • Samson Samson 6 avril 10:56

                        "Tout regard objectif sur le Venezuela ne peut que conclure au fait que l’Empire et tous ses alliés (groupe de Lima, le Vatican, l’épiscopat vénézuélien, Washington et la presse meanstream) se placent au-dessus du droit international, en générant sanctions et contraintes économiques, ainsi que mensonges et propagandes qui rendent la vie impossible au peuple vénézuélien, tout en dénigrant au plus haut niveau ses dirigeants. "


                        Bonjour Oscar Fortin,

                        Vrai que, rien de bien nouveau sous le ciel, l’Empire n’a que faire des droits de l’homme et des peuples — sinon les instrumentaliser pour ses propres intérêts !

                        Un regard objectif sur la situation du Venezuela et d’autres nations ouvre néanmoins à quelque espoir : malgré l’extraordinaire puissance exercée par le Moloch-Baal de la Pensée Unique néo-libérale et toutes ses manœuvres de déstabilisations des nations et des peuples, Nicolas Maduro garde encore et toujours les rennes du pouvoir, la Bolivie a étonnamment recouvré avec un gouvernement démocratique et bolivarien, malgré des années de massacres et de tueries par proxies jihadistes interposés, la Syrie reste une république souveraine, ..., tous constats qui amènent à conclure que malgré sa malignité profonde et bien qu’il reste profondément redoutable le sombre couvercle clôturant sous couvert de pandémie nos libertés et nos vies en atteste quotidiennement ! - l’Empire s’effondre sous nos yeux et ne semble désormais plus disposer des moyens de réaliser ses sombres ambitions.

                        L’aube semble proche, qui ouvrira sur un autre jour qu’on espère plus radieux et fraternel pour l’humanité et les peuples, nations et individus qui la composent.

                        Joyeuses Pâques à vous ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité