• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vers la grève générale ? les routiers ont lancé le mouvement, l’heure (...)

Vers la grève générale ? les routiers ont lancé le mouvement, l’heure n’est pas à l’attentisme

Lundi 25 septembre, l’intersyndicale CGT et FO transports ont appelé à la grève reconductible les chauffeurs routiers. Un appel signifie d’une mobilisation importante se traduisant par de nombreux arrêts de travail ainsi que des opérations d’occupation de l’outil de production avec des opérations escargots, des barrages filtrants au niveau des zones d’activités, des frontières, des péages, des dépôts de carburants. Se traduisant par d’importants embouteillages et très vites par un début de pénurie d’essence avec mardi plus de 500 stations services à secs. principalement dans le nord ouest du pays.

 
PNG

Cependant, cette grève d’un secteur – certes stratégique – isolé ne peut pas imposer seule le rapport de force pour permettre à l’ensemble des travailleurs de gagner. On l’a vue, les actions courageuses et déterminées se sont immédiatement heurtées à la brutalité d’un pouvoir prets à tout pour faire les poches des travailleurs. La totalité de l’appareil de répression policiaire a été mobilisé pour faire la chasse aux routiers grévistes, les menacer de retrait de permis et de fortes amendes d’une part, les attaquer à coups de matraques, de gaz et de grenades d’autres part. Mercredi 26 septembre à la veille d’une réunion jeudi au ministère des transports, les actions de blocages étaient ralenties. Il est vrai que l’absence de mobilisation tous ensemble n’est pas une incitation pour les routiers à durcir le mouvement. Toutefois, preuves de la prise de conscience de la profession et d’une vraie colère à la base, même les syndicats réformistes appelent désormais à la grève… mais le 10 octobre…

Diviser les luttes pour perdre, les rassembler pour gagner

La solution pour gagner, les travailleurs la connaissent, par expérience : la lutte tous ensemble et en même temps, avec des appels à la grève dans l’ensemble des secteurs de la production, avec le soutien par tous de l’occupation des outils de production et prioritairement des secteurs stratégiques de l’économie. Car interompre la production de façon généralisé c’est couper net le profit, et faire perdre des milliards d’euros aux capitalistes d’une part, d’autre part c’est faire prendre conscience aux travailleurs que les usines, les champs, les bureaux, tout cela est le fruit de leurs travail et leur appartient et que seul les travailleurs créent la richesse. Cette richesse volée par l’oligarchie capitaliste dont Macron est l’homme de main servile.

A l’évidence la question que tous les travailleurs se posent, c’est pourquoi attendre le 10 octobre ? pourquoi attendre si longemps alros que les 12 septembre, 21 septembre, 23 septembre ou encore 25 septembre les travailleurs ont fait la preuve de leur capacité à se mobiliser à se rassembler et à passer à l’action ? Quel jeu jouent les directions des principales fédérations syndicales ? On sait que Berger et Mailly émargent directement chez Macron, loin d’une réelle indépendance syndicale qui est chez eux le cache sexe de la collaboration patronale, oubliant que la charte d’Amiens fondant le syndicalisme proclame claire et nette l’objectif de l’expropriation totale des moyens de production des capitalistes. Pourquoi donc la CGT attend l’arme au pied le 10 octobre, en laissant les routiers, les retraités se battrent seuls dans l’intervalle. Pourquoi la FSU laissent détruire l’école sans bouger un cil ? Pourquoi FO laisse Macron s’en prendre violemment à la fonction publique d’état en attendant benoitement le 10 octobre ?
Une fois que l’on a posé ces questions, il est important de rappeler que les syndicats sont d’abord ce que les travailleurs en fond. Que de Montreuil à la rue du Maine en passant par les Lillas, CGT, FSU et FO soient dans l’attentisme et même pire pour cette dernière est une chose qui n’aura que peu d’importance si chaque section syndicale d’entreprise décide à la base de participer dans sa ville à une assemblée générale interprofessionnelle, pour passer tous ensemble et en même temps à l’action. C’est avec ces AG interpro qu’en 1995 et en 2006 les travailleurs ont gagné, faisant retirer les ordonnances du plan Juppé démolissant la sécu, faisant retirer le CPE cassant le Contrat de travail.

Par ailleurs, il est important de rappeler à tous ceux qui imagine que Macron est en capacité avec sa police d’interdire au peuple d’agir dans la rue pour défendre leurs droits qu’il n’y aura jamais assez de policier pour interdire tous les blocages et toutes les manifestations. Avec les manifestations nationales et les journées d’action, il est possible pour chacun de constater le tous ensemble et de renforcer la confiance, et le rapport de force des travailleurs. Mais cela n’interdit pas, au contraire de mener toutes les actions décentralisés simultanées nécessaires pour contourner la répression.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/vers-greve-generale-routiers-ont-lance-mouvement-lheure-nest-a-lattentisme/


Communiqué de la CGT

Si rien ne bouge, grève unitaire des transporteurs routiers les 9 et 10 octobre

mercredi 27 septembre 2017

Les salariés du transport routier sont en grève reconductible depuis le 25 septembre pour protester contre les ordonnances Macron. Ce mercredi 27 septembre, la grève a été reconduite et on compte une dizaine de points d’action contre 20 hier et 35 lundi. Si le mouvement se tasse petit à petit, l’attente concernant le rendez-vous au ministère des Transports prévu jeudi 28 septembre est très forte.

La Raffinerie Total à Châteauneuf-les-Martigues, près de Marseille, le 25 Septembre / © Arnold JEROCKI – Divergence

Dans son communiqué intitulé « Matraque ou dialogue “les deux mon Général !” » du 26 septembre, la CGT Transports fait référence au gouvernement qui « par l’intermédiaire de son ministre de l’intérieur fait parler la matraque pour dégager manu-militari les salariés en grève sur leur lieu de travail ».

Intimidations, relevage de plaques, camions de rue près à déplacer les camions qui bloquent la route, amendes fixées à 3500 euros pour entrave à la circulation… Cette répression constatée notamment à Caen ou au port de Gennevilliers est sans précédent depuis 2002 voire 1992 selon Jérôme Vérité, secrétaire général de la fédération Transport de la CGT. Une répression d’ailleurs dénoncée par la CGT, FO, la CFDT, et la CFTC. Il faut d’autant plus souligner la détermination des grévistes, précise Jérôme Vérité.

La ministre des Transports, Élisabeth Borne, a invité syndicats et organisations patronales à une réunion demain jeudi 27 septembre à 16 h 30 pour discuter du « dumping social et de la concurrence déloyale ». Une réunion préparatoire s’est tenue le matin du mardi 26 septembre avec les syndicats représentatifs (CFDT, CGT, FO, CFTC, CFE-CGC). Voir, ci-dessous, la vidéo tournée à la sortie de la réunion.

Lors de la réunion préparatoire, les organisations syndicales ont mis l’accent sur les primes d’ancienneté (et non le minimum conventionnel), les heures de nuit ainsi que le 13e mois qui pourraient être impactés par l’ordonnance no 4. À noter aussi que temps de travail et temps de pause sont normalement verrouillés dans le Code du transport. Autre problème spécifique au transport abordé : celui des travailleurs détachés, le cabotage, les contrôles, etc. La CGT demande des réponses de la part du ministère mais, si des mesures doivent être prises, il faut qu’elles le soient pour l’ensemble des salariés et non uniquement pour les routiers — ce qui n’est pas forcément le positionnement affiché des autres organisations syndicales pour le moment.


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • pipiou 29 septembre 2017 16:27

    L’un des marronniers du PRCF : la grève générale.


    • Cadoudal Cadoudal 29 septembre 2017 16:33

      @pipiou

      Lundi prochain : Grève générale illimitée à la CAF de Seine Saint Denis...


    • Montdragon Montdragon 29 septembre 2017 19:55

      @Cadoudal
      Vous n’y pensez pas ?
      Y Fo awgent
      Y fo Westewn Union
      Fissa Fissa


    • Cadoudal Cadoudal 29 septembre 2017 20:12

      @Montdragon
      Pourtant ça aurait de la gueule que les cocos new age s’attaquent au premier employeur du département...


    • Pyrathome Pyrathome 30 septembre 2017 13:36

      @pipiou

      Les marronniers d’Agoravox :
      Ses trolls.....

    • covadonga*722 covadonga*722 29 septembre 2017 17:54

      yep , les apparatchiks détachés permanent syndicaux jouent leur survie on peut compter sur eux pour foutre le bordel.Il suivront en cela le grand exemple des dockers de Marseille ayant réussi a scier la branche ou ils se gobergeaient  !



      • Pyrathome Pyrathome 30 septembre 2017 13:33

        @covadonga*722

        Yep
        Te voilà donc déguisé en « marcheur » pour l’occasion ?
        Ah le monde n’est plus ce qu’il était ! 
        Les anciens « identitaires catho intégriste » se sont trouvé un nouveau maqueron comme idole...... smiley smiley

        Signé : 
        Le rémora intergalactique éveillé......
        Beati pauperes spiritu

      • covadonga*722 covadonga*722 30 septembre 2017 20:27

        @Pyrathome
        cher batracien galactique peu m’importe le banquier armé d’un tube de vaseline que la démocrasouille a portée au pouvoir.

        Je tiens que lui c’est guignol et mélenchon gnafron !

        est ce que tu connais le terme « un faire valoir » l’autre vas pousser des cris d’orfraie comparer 
         le jouvenceau mercanti a un NAZI branle bas dans les chaumiéres.

        le banquier vas m’escamoter 35 e sur ma modeste retraite crois tu vraiment que ça m’empêche de voir que si la cgt s’accroche au négociation par branches c’est parce que lesdites branches lui valent des milliers de permanents syndicaux payés par les subventions étatiques :tien je retrouve ou passe mes 35 e 



      • Croa Croa 29 septembre 2017 23:51

        MERCI à PRCF pour ces infos introuvables dans les médias, notamment la vidéo des routiers très instructive sur ce qui se passe.

        Maintenant , C’est dans les entreprises et aux portes de celles-ci que les actions doivent se mener !

        Si 68 a (un peu) réussi c’est parce que des délégations de grévistes allaient de boîtes en boîtes (même des petites) inviter les gens à débrayer. Il y avait à cette époque (et avant cette époque) des piquets de grève incitant les travailleurs à entrer dans l’action. C’était très efficace.

        Si cette tradition FONDAMENTALE s’est perdu c’est à cause des médias, vous savez ces menteurs, ces salauds, experts en retournement des réalités qui ont su convaincre les esclaves qu’ils étaient « libres » (de rester soumis mais ce n’était pas dit comme ça évidemment) et que ceux qui voulaient les libérer étaient les oppresseurs !!! C’est ainsi que sous l’illusion de la « liberté du travail » (tu parles !) il devint impossible de libérer les travailleurs de leur servitude... de la fin du XXe siècle à aujourd’hui.

        SAUF QUE,

        La fin du XXe siècle consacrait la parole télévisuelle en vérité d’évangile. Ce n’est plus vrai en ce début du XXIe notamment grâce à Internet et au discrédit des médias. Non la liberté ce n’est pas de rester soumis au boulot, la liberté c’est bien, au contraire, de s’extraire de ce putain de boulot dès que les choses ne vont plus, et celui qui te veut du bien ce n’est pas celui qui veut que tu fasse ton boulot tous les jours comme d’habitude car l’habitude c’est ça la vraie servitude. La liberté c’est bien du coté de ton droit de grève qu’elle est et non du coté d’une supposée « liberté du travail ». Si le travail était une liberté ça se saurait !

        Ceci dit,

        PRCF a raison, ce n’est qu’un début,

        Tous en GRÈVE GÉNÉRALE !

        VITE !

        (Actifs en grève et soutien des retraités, car Macron ne cédera pas facilement ; Attendons nous à une lutte longue distance !) 


        • zak5 zak5 30 septembre 2017 07:48

          Les blocages des établissements, les opérations escargots, les manifs sauvages au milieu de la chaussée (même quand ils y a assez de place sur les trottoirs) etc, c’est pas de la grève, c’est de la délinquance


          • Croa Croa 30 septembre 2017 08:32

            À zak5,
            Parce que se les voyous composant la mafia qui gouverne en ce moment ne sont pas des délinquants peut-être ?
            *
            Les manifs contre le coup d’état social sont de salubrité publique. C’est un peu gênant sur le coup pour quelques abrutis qui n’y comprennent rien, mais comme une piqûre à l’enfant malade peut faire un peu mal, ça passe vite mais c’est nécessaire. 


          • zak5 zak5 30 septembre 2017 08:45

            @Croa
            Les manifs contre le coup d’état social

            mdr ! ce gouvernement a été élu mon pauvre (et ceux qui n’ont pas voté, n’avaient k voter). Allez vivre a Cuba, vous serez probablement plus équilibrés, et les délinquant là-bas en s’en occupe. Ou alors si vous tenez au confort des pays capitalistes, faites votre révolution avec des applications sur smartphone, vous garderez votre confort et vous calmerez vos pulsions nihilistes


          • Croa Croa 30 septembre 2017 11:00

            À zak5,
            À Cuba il n’y a quasiment pas de SDF et beaucoup moins de gens dans les prisons qu’aux États Unis. Il reste des délinquants certes car rien n’est parfait mais ceux qui ne sont que malades sont bien soignés.


          • Le421 Le421 1er octobre 2017 15:25

            @zak5
            La loi Le Chapelier a été supprimée depuis longtemps, faut vous réveiller !!
            La monarchie absolue, c’est fini !!
            FI-NI !!
            Hou-hou !!


          • Lugsama Lugsama 30 septembre 2017 09:54

            On se demande bien pourquoi une poignée de gugus qui pensent pouvoir enfreindre la Loi parce qu’ils sont syndiqués devraient imposer leur politique d’un autre siècle à un gouvernement fraîchement élu.


            Amusant de lire dans les journaux qu’ils étaient « surpris » que l’Etat fasse respecter la Loi.. je ne suis pas d’accord, empêcher les blocages n’est pas suffisant, la Loi est bien plus sévère, marre de cette clémence pour ces privilégiés.

            Sinon pas d’amour propre a faire les clown devant les caméras de télévision avec des mobilisations qui font bides sur bides ?

            • Croa Croa 30 septembre 2017 11:07

              À Lugsama,
              Pour le moment c’est ton « gouvernement fraîchement élu » qui impose sa politique. Alors que de cette « élection » parlons-en, plutôt un coup d’état oui, avec l’aide des médias, de basse manœuvres et la mise en scène de l’affreux leurre FN habituel. 


            • Pyrathome Pyrathome 30 septembre 2017 13:23

              @Lugsama/Abarnou


              « Fraîchement élu » 
              C’est bien le mot qu’il convient :
              Avec 13% des votants au premier tour, et avec 63 % d’abstentions au deuxième face à une Lapine qui s’est bousillée sciament en direct pour faire élire le maqueron....Pfffffff

              Élu par les neufs milliardaire propriétaire du PAF et son grand Barnum de propagande que même la PRAVDA de l’époque n’aurait pas osé faire....

              Bref, le vide complet....
              Pauvre Abarnou, chargé en communication du vide smiley 
              le trollisme te va si bien....smiley



            • Lugsama Lugsama 30 septembre 2017 22:31

              @Pyrathome

              blabla sans lendemain, macron est arrivé premier au deux tour des présidentielles et des législatives, le reste n’est que de la littérature de perdants et pleureuses dont tout le monde se moque, comme de ces grèves qui n’intéressant pas grand monde ont disparu des journaux.

            • Le421 Le421 1er octobre 2017 15:26

              @Lugsama
              Même pas besoin de lire.
              1 étoile et c’est bien payé !!


            • alain_àààé 30 septembre 2017 13:44

              pour une fois je suis d accord mais vous avez oublié d écrire que le patron de la fédération des entreprises de routiers a déclaré il y a 1 an qu il fallait suprimmé les frais de repas etc......nous les voyons les responsables syndicales qui vont avoir des postes de hauts fonctionnaires comme Mailly de FO et celui de la C F D T qui grace a eux les chauffeurs n auront plus d indemnité pour les longs courriers VIVE LA CFDT ET FO qui ont cassé le code du travail.mais ce n est pas fini.un terroriste cgt dont les membres de sa famille ont été déporté qui a participé a toutes les manifestations a Rennes


              • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 30 septembre 2017 14:19

                Il me semble que les syndicats devraient proscrire définitivement l’expression : ’partenaires sociaux. Ce n’est peut-être qu’un petit détail sémantique, mais en ces temps de casse sociale, cela a de l’importance.

                Il suffit de se référer à la définition du mot partenaire sur le petit Larousse, pour constater la déviation prise par cette expression, à fortiori appliquée au combat social.

                Il n’y a pas de partenariat, il n’y a qu’une confrontation polie ou pas, mais il s’agit déjà pour les syndicats de ne plus se plier à la dialectique patronale. Celle qui fait tant de dégâts dans les esprits.


                • gogoRat gogoRat 30 septembre 2017 15:19

                  @Nicole Cheverney

                   d’autant plus que cette expression ; ’les partenaires sociaux’ a le défaut particulièrement crasse d’entériner, en l’occultant, une injustice impardonnable  :

                   les citoyennes et citoyens privés de contrat de subordination restent quasiment exclus de ce ’partenariat’ !


                • zygzornifle zygzornifle 30 septembre 2017 15:54

                  @Nicole Cheverney
                   

                  tu as bien raison , quelque part partenaire veux dire partager, être ensemble, collaborer et social aider, faire le bien , œuvrer pour du meilleur, de l’amélioration , la c’est tout le contraire , Macron est une arme de destruction massive aux ordres de Bruxelles   .....

                • zygzornifle zygzornifle 30 septembre 2017 15:12

                  le gouvernement a commandé pour 22 millions d’€ de lacrymogènes , grenade et autre c’est qu’il s’attend a devoir les utiliser , il n’aura certainement aucun état d’âme a faire tabasser grévistes retraités étudiants et pas la peine de soutenir les flics dans leurs revendications car ils vous casseront quand même la gueule , c’est leur boulot et en temps que fonctionnaires ils échappent pour l’instant aux réformes Macron XXL .....


                  •  C BARRATIER C BARRATIER 30 septembre 2017 16:56

                    La liberté de chacun compte et pas seulement celle des syndicats. Droit absolu d’assister aux cous qui ont lieu , droit de circuler contre les totalitaires qui voudraient tout bloquer. Le gouvernement devra garantir la liberté de chacun.


                    • troletbuse troletbuse 30 septembre 2017 16:58

                      @C BARRATIER
                      Mais vous avez le droit : Allez circulez


                    • Croa Croa 30 septembre 2017 18:02

                      À C BARRATIER,
                      De quelle « liberté » crois-tu disposer ? Couillon va !  smiley 


                    • Le421 Le421 1er octobre 2017 15:32

                      @C BARRATIER
                      Comme je l’ai écrit plus haut, la loi Le Chapelier n’existe plus !!
                      Faut vous réveiller...


                    • Le421 Le421 1er octobre 2017 15:36

                      @Le421
                      Et qui est terroriste ou délinquant ?
                      Celui qui respecte la loi ?
                      Non...
                      Le droit de grève est bien présent...

                      Un peuple qui ne se soulève pas contre les injustices n’est pas victime mais complice...
                      Mais je vous devine soit du bon côté du manche, soit victime du syndrome du larbin...
                      Peut-être les deux ?
                      Si vous aviez vraiment « ce qu’il faut », vous ne perdriez pas votre temps sur Agoravox...


                    • Balamou Balamou 1er octobre 2017 16:32

                      @Le421


                      « Si vous aviez vraiment « ce qu’il faut », vous ne perdriez pas votre temps sur Agoravox... »


                        Dit-il avec ses 8300 comms au compteur smiley



                    • Lugsama Lugsama 2 octobre 2017 12:16

                      @Le421

                      Le droit de blocage non, personne ne veux empêcher les gens de se ballader sur leur temps de travail, c’est leurs problèmes et leur droit. Mais qu’une minorité bloque l’immense majorité qui ne souhaite pas faire grève est inexcusable et sanctionnable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès