• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vers un RIC... puissance 10 !

Vers un RIC... puissance 10 !

Déconnexion des élites….

 Le mouvement des gilets jaunes l'a fait émerger au coeur de l'actualité, le grand débat national l'a déjà consacré comme un sujet majeur, le Référendum d'Initiative Citoyenne est souvent présenté comme un remède à la déconnexion des élites.

Intéressant, très intéressant sans doute, ambitieux même à l'échelle nationale, mais en quoi cela améliorerait-il la vie du citoyen dans son organisation plus locale et quotidienne ?

Le RIC ne serait-il pas l'expression nationale d'un besoin fondamental certes, mais à tous les niveaux de regroupement et de gestion de notre société ?

Considérons déjà que le RIC est une réponse supposée à 2 reproches majeurs au sein de notre société, et si difficilement conciliables :

- la déconnexion des élites, vue depuis l'ensemble des citoyens

- l'irréalisme supposé des citoyens quant à la possibilité de mise en oeuvre de multiples demandes, parfois contradictoires, vu depuis les élites.

Comment nous reconnecter ?

Mais en déléguant ! en décentralisant ! en responsabilisant ! en libérant les imaginations !

Et si la prise de responsabilité donnait des droits ? Si la capacité à regrouper, associer, fédérer, à travers une déclaration tout à fait officielle, donnait accès à un certain droit à soumettre un projet, puis à un certain pouvoir de gestion ou d'expérimentation à l'échelle locale adaptée au niveau de regroupement ainsi constitué ?

En quoi ce peut être une solution ?

- cela connecte naturellement des solutions proposées sur le terrain sur un canal permanent vers les élites, qui gardent la responsabilité de généraliser ou pas, mais ne peuvent s'opposer à l'expérimentation.

- cela responsabilise de fait les acteurs du terrain, à travers le caractère officiel de la démarche, et parce qu’ils sont rapidement les premiers cobayes de leur proposition.

 

Et plus en détail…

Quelles pourraient être les règles de mise en oeuvre d’un tel concept ?

Les règles seront à ajuster, mais partons d'une proposition simple :

  • 1% d'une collectivité obtient le droit de déposer une idée, un projet auprès de ses représentants, avec pour la collectivité l'obligation :
    1/ de fournir une réponse argumentée
    2/ d’organiser un débat contradictoire.

Objectif : faire foisonner les idées et partager les contraintes d’en bas avec les contraintes d’en haut !

  • Un collectif de 10% obtiendrait lui directement le droit d'expérimenter le projet proposé, au terme d'un processus de mise en oeuvre co-géré avec les représentants de la collectivité.

Objectif : confronter tôt les projets à la réalité, éviter l’enlisement des débats, faire émerger les solutions qui fonctionnent en évitant qu’elles soient bloquées par pur dogmatisme.

Mais 1% ou 10% de quoi ? Commençons par le critère administratif, le plus évident : 1% puis 10% du corps électoral d'une commune pour une expérimentation communale, 10% d'un département pour une expérimentation départementale, et ainsi de suite pour en venir à 10% du corps électoral national pour une expérimentation nationale.

On pourrait imaginer d'autres critères de regroupement, se référant par exemple aux salariés d'une branche d'activité, sur lesquels on puisse appliquer les mêmes règles des 1% et 10%.

Ce principe pourrait également être appliqué à la gestion interne de partis politiques, et ne manquerait sans doute pas d'intérêt pour garantir la modernité et le renouvellement…

Et que dire de la gestion interne d'entreprises selon ce même principe ? Libre aux candidats de s'y essayer !

Revenons au critère le plus évident, celui du local et des divers niveaux de regroupement des collectivités territoriales… Appliquons cela à la gestion des quartiers dits "difficiles", à la transition énergétique ou à tout autre sujet où peinent à émerger des vraies solutions applicables et appliquées... Ne serait-ce pas un moyen de retrouver de la cohésion et plus pragmatiquement de la cohérence et de l'efficacité ?

Avec quel argent ?

Quel financement pour ces projets expérimentaux ?

Bien entendu chaque projet a son propre coût mais là encore l'idée est de garantir un droit à un budget minimum, proportionné au budget de la collectivité concernée. Les modalités sont à débattre, le plus important étant la notion de minimum garanti.

En bref…

Il ne s’agit pas de remettre en cause le pouvoir, mais d’en garantir la connexion à la réalité, de transformer un débat national à caractère exceptionnel en un système de débats permanents, intégrés à la vie publique, mais ciblés, circonscrits aux vrais besoins, et validés très tôt par l’expérience. En politique comme en économie consommons local d’abord !

En résumé ce serait une responsabilité et une gestion plus partagée, un ciment de vitalité démocratique, le RIC puissance 10 !


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Julien S 3 mars 12:02

    Je suis favorable à l’instauration du RIC après mon décès. 

    Ce n’est pas une boutade. 

    Les conneries, ça va cinq minutes. 


    • oncle archibald 3 mars 15:44

      @Julien S : ne serait-ce pas plutôt un RIP dont vous auriez besoin à ce moment là ?


    • Julien S 3 mars 16:53

      @oncle archibald
      .
      Avez-vous besoin de mon RIB pour votre virement ? 


    • Pere Plexe Pere Plexe 3 mars 19:28

      @Julien S
      Les conneries, ça va cinq minutes.
      Justement !
      Il serait temps d’essayer autre chose.


    • baldis30 4 mars 10:50

      @Julien S
      bonjour,
      « Les conneries, ça va cinq minutes.  »

      et dans l’article je relève :
      «  Le RIC ne serait-il pas l’expression nationale d’un besoin fondamental certes, mais à tous les niveaux de regroupement et de gestion de notre société ? »

      Ah les grandes pensées, issues du fin fond de la Terre et qui s’élèvent tout au plus à la hauteur d’un caniveau....

      Oui les conneries sur le sujet ont assez duré ... cette affaire de RIC est une façon de détourner le débat, une forme d’enfumage, de magouillage sur des problèmes dont le législateur espère tirer un profit électoral et financier ... sans se mouiller si cela échoue ....


    • Traroth Traroth 4 mars 15:40

      @Julien S
      Vous n’êtes pas un démocrate, donc.


    • rogal 3 mars 14:42

      Le RIC ne se veut pas réponse à un « besoin de gestion », mais à la volonté du Peuple que sa souveraineté ne soit pas entravée par les insuffisances de la démocratie représentative, lesquels ne se réduisent d’ailleurs pas à une « déconnexion des élites ». Il s’agit de la souveraineté nationale, celle qui s’exerce, ou doit s’exercer, au niveau de la Nation. Une souveraineté au niveau local, régional par exemple, ferait prendre le chemin de la dislocation, pour le plus grand bonheur des euro-fédéralistes.

      À part ça, pour les besoins locaux de la gestion, des référendums sont tout à fait envisageables et l’article a le mérite d’ouvrir quelques pistes.


      • Sozenz 3 mars 15:29

        un Ric puissance 10

         vous m avez bien faire rire .

        entre les délires d en haut et les délires d en bas, nous sommes bien même mal barrés


        • Reiki 3 mars 15:31

          J allucine près à donner ça vie pour que d autre n ai pas le droit au chapitre ... Es qu on a vraiment besoin de tous pour faire un monde ? 

           


          • Xenozoid Xenozoid 3 mars 15:34

            article fait par un comptable


            • Xenozoid Xenozoid 3 mars 15:37

              @Xenozoid

              comme ces article tout les 3 ans a l sortie de l’hiver


            • Claire Claire 3 mars 17:26

              Le RIC, en appelant le peuple à se prononcer sur les grandes questions politiques ne peut que renforcer la dictature de la majorité, mais sûrement pas permettre une meilleure prise en compte des intérêts minoritaires tels que ceux des Gilets Jaunes. Personnellement je ne suis pas contre le principe du RIC, mais les Gilets Jaunes doivent bien se rendre compte qu’ils se mettront avec ce dispositif plus que jamais sous la coupe de la majorité qui a mis Macron au pouvoir.

              Du reste, il n’y a strictement aucune chance que le RIC soit autorisé en France pour la simple raison qu’en renforçant la dictature de la majorité il affaiblirait celles des minorités et donc des nombreuses communautés qui font en France la pluie et beau temps. 



              • Claire Claire 3 mars 18:22

                @Cyrus

                hi hi hi ! smiley


              • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 3 mars 19:05

                @Claire
                j’ aime bien le coup de la bergère ....même quand ca fait pas TRICKER ...


              • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 3 mars 19:16

                @Claire

                En fait des que tu as un gros bloc d’ état , vérolé par quelque média , 
                le Regrété Idiot Cis-moyen se dissous a l’ insu de son plein gré .

                Si tu veut prendre en compte , l’ intérêt des minorité , il faut forcement de petit bloc lego ou chacun peut vivre comme il le souhaite en toute connaissance de cause sans emmerder son voisin ...

                Bise a ton jolie nez folle de dessert smiley


              • Pere Plexe Pere Plexe 3 mars 19:41

                @Claire
                la dictature de la majorité ?
                Ça ressemble à un oxymore : une dictature c’est quand tous les pouvoirs sont détenus par une personne ou un petit groupe. 
                Le RIC donnerai fatalement le pouvoir à des majorités, mouvantes selon les questions. C’est ce qu’on appelle plus simplement la démocratie.
                Ce n’est pas parfait mais ça reste le moins mauvais des systèmes.
                Rien n’indique que le sort fait aux minorités soient alors plus mauvais .
                Les majorités sont toujours l’agrégat d’une multitude de minorités.
                A aussi on peut raisonnablement supposer qu’une majorité est plus souvent responsable qu’une minorité soumise aux lobbys.


              • Claire Claire 3 mars 20:38

                @Pere Plexe

                Le RIC donnerai fatalement le pouvoir à des majorités, mouvantes selon les questions. C’est ce qu’on appelle plus simplement la démocratie.

                Le RIC va renforcer la domination des opinions politiques majoritaires. Si la droite et le centre sont majoritaires, ne vous leurrez pas, ce sont systématiquement les opinions de centre-droit qui s’imposeront au gré des référendums. Et toute la question est de savoir si c’est réellement le modèle auquel les Gilets Jaunes aspirent pour la France, car il n’est pas le seul. Il y a aussi la démocratie libérale. C’est le modèle occidental dont la France n’est malheureusement pas la meilleure représentante. Ici, plutôt que de chercher à imposer une dictature de la majorité, on s’efforcera au contraire de permettre l’expression la plus large possible des divers sensibilités afin justement que même minoritaire, chaque groupe garde la possibilité de voir ses intérêts pris en compte. Or le mode de scrutin majoritaire en France ne favorise déjà pas l’expression des opinions minoritaires et je ne vois pas comment le fait de lui adjoindre le RIC pourrait arranger les choses. Est-ce qu’un mode de scrutin proportionnel ne permettrait pas davantage aux couches sociales minoritaires de mieux exprimer leurs doléances et du coup de mieux défendre leurs intérêts qu’un système majoritaire aggravé du RIC ?


              • Claire Claire 3 mars 20:45

                @Cyrus

                j’ aime bien le coup de la bergère

                Le coup de la bergère ?!!! Sérieusement, tu parles de quoi là ? Tu ne pourrais donner ton avis de façon directe sans toutes ces circonvolutions abstruses ?


              • Ouam Ouam 3 mars 20:49

                @Claire
                "Le RIC, en appelant le peuple à se prononcer sur les grandes questions politiques ne peut que renforcer la dictature de la majorité, mais sûrement pas permettre une meilleure prise en compte des intérêts minoritaires tels que ceux des Gilets Jaunes. Personnellement je ne suis pas contre le principe du RIC, mais les Gilets Jaunes doivent bien se rendre compte qu’ils se mettront avec ce dispositif plus que jamais sous la coupe de la majorité qui a mis Macron au pouvoir.(2)

                "

                Bjr,
                Tu t’est relue ou tu a tapé trop vite smiley
                Donc pour toiu un bon système est :
                Quand une olligarchie tres tres minoritaire capture le pouvoir et la démocratie ?

                Quand les opposants pourtants archi-majoritaires ne sonts pas réprésentés ?
                 (si tu ne copmprends pas regarde le noimbre de dép^putés de Lrm, leuyrs nombres de voixs, celui de la Fi ou bien pire ceuxs du RN
                 
                Quand les députés sonts matraqués pâr le pouvoir en place ?

                Ben t’est pas chiée toi, tu ne vis pas en Fr mais certainement dans un pays qui n’est pas devenu un shit hole comme est devenu le notre, et tu nous explique désormais que c’est la panacée et que l’on a tord de gueuler (comme les Algérien sauf que eux on éborgne pas encore leurs opposants ni ne frappe leurs députés de l’opposition..)

                Je veut bien que tu sois Macroniste, mais la il te faut ouvrir les yeuxs ...

                Alors me parler de dictrature de majorité, nannn mais je crois rêver la smiley smiley

                Ps la Suiss qui fonctionne sur le RIC est la pire des dictatures , c’est connu de tous, d’ailleurs tous les jours noius en recevons les réfugiés qui franchisse la frontière (re -lol)
                 
                j’avoue que celui la est digne d’un Salazare, Franco, etc.... smiley
                 
                (2) encore un immense n’importe ouak, sinon monarc 1ert serai pour à fond poour ce RIC, ce qui n’est absolument pas le cas.
                 

                si tu a 5mn un peu de lecture du ric et d’une constitution empéchant les dérives...
                http://etienne.chouard.free.fr/forum/
                http://wiki.gentilsvirus.org/index.php/Constitution_Wiki_Etienne_Chouard
                 
                Puis des que tu aura fini ca, vu que tu nous parles de dictature des majorités, il n’y à rien de plus dictatorial qu’un parti politique... ce pdf pdf d’un texte de S V de 60 ans ou + te le démontre de manière incontestable
                https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwjD0eL33ebgAhUI1-AKHb6JBKUQFjAAegQIBxAC&url=http%3A%2F%2Fetienne.chouard.free.fr%2FEurope%2FSimone_Weil_Note_sur_la_suppression_generale_des_partis_politiques.p df&usg=AOvVaw0aXc0cbRMVGSO9U87m_YdF
                 
                Naannn mais...sans blague... smiley


              • Ouam Ouam 3 mars 20:56

                @Claire
                "Le coup de la bergère ?!!! Sérieusement, tu parles de quoi là ? Tu ne pourrais donner ton avis de façon directe sans toutes ces circonvolutions abstruses ?

                « 
                 
                En gros le môssieur t’explique que t’a vraiment trop picolé en rédigeant la 1ere partie de ton post .
                 
                Puisque tu veut les »points sur les i" smiley smiley


              • Ouam Ouam 3 mars 21:00

                @Claire
                "Le RIC va renforcer la domination des opinions politiques majoritaires. Si la droite et le centre sont majoritaires, ne vous leurrez pas, ce sont systématiquement les opinions de centre-droit qui s’imposeront au gré des référendums.

                « 
                 
                Ben non ! justement...
                 
                Je vais te laisser y réfléchir, faut bien activer un peu la boite a neurones.
                En plus il ne s’use que SI l’on ne s’en sert PAS.

                Et cela serai »la meme" si c’etais la gauche voir l’extreme gauche de majoritaire.

                Il suffit pour s’en convaincre de regarder la nature des propositions de votations en Suisse, ainsi que les rejets des propositions.


              • pemile pemile 3 mars 21:08

                @Claire « Le RIC va renforcer la domination des opinions politiques majoritaires. »

                Et cela va enfin permettre de se prononcer pour des décisions factuelles et plus pour des courants politiques ou des « têtes ».

                "Si la droite et le centre sont majoritaires, ne vous leurrez pas, ce sont systématiquement les opinions de centre-droit qui s’imposeront au gré des référendums« 

                Non, une position sur une décision factuelle peut très bien déborder des cadres standardisés des courants politiques standards, les gilets jaunes en sont un très bon exemple, non ?

                 »du coup de mieux défendre leurs intérêts qu’un système majoritaire aggravé du RIC ?"

                 smiley


              • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 3 mars 21:17

                @Ouam

                @Claire
                « Le coup de la bergère ?!!! Sérieusement, tu parles de quoi là ? Tu ne pourrais donner ton avis de façon directe sans toutes ces circonvolutions abstruses ?

                « 
                 
                En gros le môssieur t’explique que t’a vraiment trop picolé en rédigeant la 1ere partie de ton post .
                 
                Puisque tu veut les »points sur les i »  

                >Pour tant le « sous-pitre » était bien en dessous sans faire appelle au multi-langue lol

                bonjours chez toi 


              • Ouam Ouam 3 mars 21:53

                @Cyrus
                tout pareil smiley



              • Claire Claire 4 mars 01:20

                @Ouam

                Donc pour toi un bon système est :
                — Quand une olligarchie tres tres minoritaire capture le pouvoir et la démocratie ?

                Une démocratie libérale c’est exactement le contraire. Il s’agit de tenir compte le plus possible des préférences et revendications de chacun. Nous sommes tous des êtres différents qu’il n’est de ce fait pas possible de satisfaire avec des solutions uniques fussent-elles majoritaires. Imaginez qu’on fasse voter les Français pour leur couleur préférée. Au premier tour, ces derniers placent en tête le bleu et le rouge au second tour ils choisissent majoritairement le bleu. Et là on décide que tous les vêtements et autres produits de consommation qui seront vendus seront bleus. Eh bien cela, l’on pourrait dire que c’est la dictature de la majorité. La démocratie libérale, quand elle fonctionne bien, est censée quant à elle tenir compte de la diversité des goûts afin d’offrir aux citoyens la possibilité de se vêtir de la couleur qu’ils veulent. Éviter les solutions uniques ! Ce qui est vrai pour une couleur est vrai pour toute chose. Vous pouvez par le biais du référendum d’initiative citoyenne proposer aux Français de s’exprimer sur tout un tas de choses mais ce serait une erreur de croire que parce qu’une majorité aura apporté son suffrage à la couleur bleu ou quoi que ce soit d’autre, que tout le monde sera ainsi plus heureux de ces solutions uniques qui leur seront imposées.


              • Claire Claire 4 mars 01:46

                @Cyrus

                Si tu veut prendre en compte , l’ intérêt des minorité , il faut forcement de petit bloc lego ou chacun peut vivre comme il le souhaite

                Oui enfin bon... Je pense, dans la mesure où nous ne nuisons pas à autrui, que l’on peut tous porter les vêtements de la couleur que l’on veut sans qu’il soit besoin de diviser le pays en zones rouges vertes bleues etc.

                Cependant, ce que je m’efforce de vous faire comprendre, c’est que le RIC, en permettant aux Français de s’exprimer sur tous les sujets qu’ils estiment les concerner, ne va pas forcément accroître leur liberté ni leur bien-être. Ça n’est pas parce qu’une majorité de Français ce serait exprimé sur le choix d’une couleur que l’imposer à l’ensemble des citoyens sera une bonne chose. La meilleure solution est celle qui permet l’expression la plus large possible de la diversité des opinions et que chacun porte la couleur qu’il lui plaît le plus, n’est-ce pas ? On peut multiplier les questions par voie de référendum mais l’on ne fera ainsi qu’accroître la dictature de la majorité aux dépens de la diversité des intérêts individuels. La seule raison qui me ferait défendre personnellement le RIC serait l’affaiblissement du communautarisme. 


              • Cadoudal Cadoudal 4 mars 01:51

                @Claire

                http://www.dedefensa.org/article/yockey-et-la-machine-americaine-a-uniformiser

                René Girard a parlé de l’Amérique comme puissance mimétique. Sur cette planète de crétins en effet tout le monde veut devenir américain, y compris quand il s’agit de payer des études à quarante mille euros/an, des opérations à 200 000 euros, de devenir obèse et même abruti par la consommation de médias et d’opiacés...

                L’affaire est déjà ancienne et René Guénon a bien évoqué après Tocqueville ou Beaumont la médiocrité industrielle de la vie ordinaire/américanisée qu’on nous impose depuis les bourgeoises révolutions...

                Un des américains à avoir le mieux parlé de cette uniformisation, après Poe ou Hawthorne, fut Francis Parker Yockey. Je laisse de côté ses vues politiques totalement aberrantes et je prends en compte ses observations sociologiques qui, comme celles de Louis-Ferdinand Céline, sont souvent justes ou/et intéressantes. Voici ce qu’il observe à l’époque de Bogart, quand tout le monde là-bas mène une vie gris Hopper, clope sans arrêt, boit son whisky au petit-déjeuner, imite les criminels en se couvrant d’un chapeau et d’une ridicule gabardine :

                « La technique pour éliminer la résistance américaine à la distorsion de la culture a été l’uniformité. Chaque Américain a été fait pour s’habiller de la même manière, vivant et discutant de la même façon, se comportant de la même manière et pensant aussi identiquement. Le principe de l’uniformité considère la personnalité comme un danger et aussi comme un fardeau. Ce grand principe a été appliqué à tous les domaines de la vie. La publicité d’un genre et à une échelle inconnue de l’Europe fait partie de cette méthode d’éradication de l’individualisme. On voit partout le même visage vide, souriant. »


              • Claire Claire 4 mars 02:04

                @Cadoudal

                La publicité d’un genre et à une échelle inconnue de l’Europe fait partie de cette méthode d’éradication de l’individualisme. On voit partout le même visage vide, souriant.

                C’est un fait que si tout le monde préférait la même couleur, le même type de voiture, de maison ou de vêtements, ça simplifierait la tâche de ceux dont le travail est d’inventer des produits qui satisfassent le plus grand nombre. C’est pourquoi les entreprises s’efforcent par la publicité d’uniformiser les aspirations individuelles. Mais bon, entre les rêves des marchands et la réalité des aspirations des consommateurs, il y a un monde très difficile à combler.


              • Ouam Ouam 4 mars 02:40

                @Claire
                Aie aie aie aie aie....
                Pour m’avoir répondu ceci tu n’a pas pu lire les liens que je t’ai mis a disposition hier ce n’est pas possible

                "Imaginez qu’on fasse voter les Français pour leur couleur préférée. Au premier tour, ces derniers placent en tête le bleu et le rouge au second tour ils choisissent majoritairement le bleu

                « 

                Dans le système de ric, le sujet serai débattu (quoique il serai retoqué tellement il est kafkaien) mais admettons le pour l’exemple.
                Il y aura débat ET consensus sur le choix des couleurs, sauf si quelqun ou un groupe arrive a CONVAINCRE l’ensemble des autres de l’utilité de bleu.

                En supposant toujours que le bleu soit voté, et que au bout d’un certain temps, l’ensemble des citoyens (ou meme une partie) remette en cause ce choix précédent, il sera tout a fait possible de remettre en cause par une nouvelle votation ce choix.

                Et ne me parles pas d »instabilité chronique, qui certes est possible, car les lois je te le rappelle vu que tu n’a pas lu les liens doivent en 1er lieu etre proposées, puis débattues (longuement pas 10 sec) et enfin ensuite verifiées (inconstitutionalité), et enfin proposées en l’etat poure votation et enfin votées.

                En Suisse ils ne passent pas leurs temps à revoter une loi,
                ca peut exeptionnelement arriver,
                mais c’est le prix d’une veritable démocratie.

                C’est de l’argument a la BHL que tu nous sors la, j’attends mieux de toi smiley)

                Remarque...avec monazrc... au moins la question du bleu ne se posera pas.

                Dès que la majorité dyu peuple n’est pas d’accord, C’est au mieux « va te faire enc... »
                 puis si tu choiones un peu, ca deviens du lbd dans lag, et /ou de la grenade à la tnt ou des coups de matraque dans la poire...

                Je ne te parles pas ici de dangeureuxs terroristes plus que bizarre ni de barbouzes style benalla mais ...

                de simplement des députés d’opposition signalants de plus leurs états d’élus...
                Ou des représentants archis connus tels Jérome Rodriguez qu’il est impossible à un commandant digne de ce nom des fdos de ne pas connaitre...

                Alors oui, je préfere et de loin le consensus avec ses désavantages au fachisme d’état que tu nous plébicite, chacun ses choixs.

                "Eh bien cela, l’on pourrait dire que c’est la dictature de la majorité. La démocratie libérale, quand elle fonctionne bien, est censée quant à elle tenir compte de la diversité des goûts afin d’offrir aux citoyens la possibilité de se vêtir de la couleur qu’ils veulent.

                « 
                Que nenni, tu à l’exemple criant de l’ISF, et tu notera que perso je ne suis pas spécialement pour un retour de celui-ci car c’est »pinuts" comparé à ce qu’il faut faire avant pour stopper cette oligarchie qui est tout sauf démocrate et qui se goinfre.


              • Ouam Ouam 4 mars 02:59

                @Claire
                tiens par exemple pour les bagnoles c’est toi qui en parle.

                tu est sure toi que le critere de base d’une bagnole c’est absolument d’en avoir une différente ou un truc tip top du dernier cri OU de la couleur x ou y ?

                le « machin » pour y changer une simple ampoule de phare le truc archi-basique il faut passer 1H par phare !, et encore pour le « sachant »

                Pourquoi tu crois qu’une bagnole simple (mécaniquement) comme la dacia a marché si fort dans un segment de marché qui ne lui etais pas du tout destiné.
                 
                Parce que les gens (le peuple quoi et bcp de ceuxs la)ne désire pas toujours ce que l’on veutr lui refourguer de force.

                Un bulletin avec parent1 et parent 2 l’éduc nass le prends dans la gueule !!!
                A la limite :
                Responsable(s) à prévenir :
                si on ne veut pas mettre pere et mere why not...

                mais parents 1 et 2 mais on va ou, tu crois qu’il y a eu la moindre concertation pour nous vendre un truc dantesque de cette nature 
                Le pire, c’est des zélites payés une blinde pour nous pondre de telles inepties...

                En démocratie, un tel « truc » à part pour l’hilarité générale n’aurai pu voir le jour.


              • Ouam Ouam 4 mars 03:10

                @Claire
                C’est quand que tu files to chequier en blanc (juste signé) ou au gré de son choix le syndic y inscrira ce qu’il le veut, et qui de plus ne sera pas « révovcable » avant 5 ans (et pas 4 dont les « mids trurns » aux states avec les chambres etc...
                Vu que tu nous causait US l’autre jour...

                Si tu est capable de filer ton chequier en blanc à un syndic non révocable,
                moi pas, j’suis bien trop radin (et avisé) smiley

                Et, vu en + grand le syndic de ton immeuble, c’est l’etat et ses représentants,
                ton chequier c’est l’impot, et les travauxs les services publics,
                enfin pour les services publics c’est ce qui devrais l’etre qui ne l’est meme plus  smiley


              • Claire Claire 4 mars 03:34

                @Ouam
                Dans le système de ric, (...) Il y aura débat ET consensus sur le choix des couleurs, sauf si quelqun ou un groupe arrive a CONVAINCRE l’ensemble des autres de l’utilité de bleu.
                _________________

                Le principe du RIC c’est que les citoyens puissent proposer à l’ensemble de la population de voter sur des sujets qu’ils estiment les concerner. Ce que je m’efforce de t’expliquer c’est que le choix unique qui en découlera à chaque fois, fût-il majoritaire, ne sera jamais aussi satisfaisant qu’une pluralité de choix, ce qui est le but de la démocratie libérale. Et c’est en cela que le RIC renforce la dictature de la majorité, c’est-à-dire l’application de solutions uniques à tous comme une couleur (bien sûr c’est caricatural mais c’est voulu afin que l’exemple soit parlant). J’ai bien conscience que si les Gilets jaunes manifestent et réclament le RIC c’est parce qu’ils ressentent un manque criant de démocratie et plus précisément de prise en considérations de leurs problèmes. Mais ce manque vient du fait qu’ils appartiennent à des classes sociales minoritaires et invisibles dont les problématiques sont de ce fait ignorées. Comment faire pour les rendre visibles ou tout au moins audibles ? À mon avis, la solution tient davantage dans une meilleure représentations des divers sensibilités politiques à l’assemblée que dans le RIC. Si les Gilets Jaunes avaient eu des représentants pour faire entendre leurs griefs et défendre leurs intérêts à l’assemblée, ils auraient peut-être pu s’épargner ces pénibles manifestations. Mais le RIC qu’aurait-il changé ? La défense des intérêts des couches sociales les moins favorisées ne pourra jamais se résumer à un petit référendum organisé de temps en temps, c’est un combat constant qui doit être mené sur chaque loi votée et qui nécessite une assemblée plus représentative de la diversité des problématiques des citoyens français. Le seul intérêt que je vois dans le RIC c’est de réduire l’influence des communautés ceci dans la mesure où il renforce la dictature de la majorité et donc affaibli la prise en compte des intérêts minoritaires : interdire la construction de minarets...


              • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 4 mars 14:05

                @Claire
                @ouam

                Le RIC , me semble surtout nécessaire car sinon c’ est a coup de fourche et de barre de fer que le peuple va se mettre a voter a force de ne plus être entendu (en admetant qu’ il l’ ais deja été auparavant bien sur).

                Comme tout outils , il n’ est ni bon ni mauvais en lui meme , Ce n’ est pas non plus la panacée qui va guerrir le cancer de nos institution .

                Le referendum existe depuis tres longtemps , il permetait au peuple de trancher autrement que par la guillotine.

                On as pourtant vu , comment il as été détourné de son but premier lors de la constitution europeene , si le oui l’ avait emporté on nous aurais vanter les merite de la consultation populaire , mais puisque le non l’ as emporté , on nous as ouvertement dit que nous ne savions pas voté ...

                Je ne voit vraiment pas comment le RIC pourrait subir un autre sort , si nous ne faisons pas avant le menage dans le monde politique corrompus que nous subissons et qui se conduit désormais comme une aristocratie ou on coopte les copain au détriment du peuple .

                .


              • Claire Claire 4 mars 17:32

                @Cyrus

                Le RIC , me semble surtout nécessaire car sinon c’ est a coup de fourche et de barre de fer que le peuple va se mettre a voter a force de ne plus être entendu

                Soyons bien clairs là-dessus, ça n’est pas le peuple qui n’est pas entendu, ce sont les couches sociales les plus défavorisées, ceci parce qu’elles sont minoritaires, qu’elles sont invisibles et subissent de surcroît le mépris scandaleux de toute la clique des dirigeants français. Et je le redis, sans grand espoir que tu m’entendes mieux, le RIC à vocation à faire émerger des opinions majoritaires et non pas à défendre des intérêts minoritaires. Ça ne signifie pas que le RIC ne présente aucun intérêt, au contraire, mais pour ce qui est des problèmes spécifiques – et minoritaires – des Gilets Jaunes, c’est sûrement davantage en favorisant les solutions de compromis discutées dans une assemblée qui serait plus représentative qu’elle ne l’est actuellement, que ceux-ci pourraient être résolus.

                Cela dit, le RIC ne sera jamais mis en œuvre, d’abord comme je l’ai dit, parce qu’il desservirait bien des intérêts communautaires qui font la pluie et le beau temps dans ce pays, ensuite parce que les Gilets Jaunes n’ont d’ores et déjà plus aucun moyens de faire plier Macron vu que, loin d’être affaibli par ce mouvement, il est au contraire le seul qui en tire profit. L’intérêt de Macron désormais serait plutôt de souffler sur les braises pour que les manifestants tiennent jusqu’aux Européennes et offrent à la liste LREM un large triomphe. Si les Gilets Jaunes veulent prendre des fourches et des barres de fer comme tu dis, eh bien ils finiront éborgnés ou en prison et au final, Macron lui en sortira renforcé. Où est la solution ? Il n’y en a plus c’est terminé. Il fallait faire appel à Donald Trump pour internationaliser le conflit il y a longtemps, maintenant c’est trop tard.


              • McGurk McGurk 4 mars 17:56

                @Claire

                Vous vous trompez.

                Les plus défavorisés sont loin d’être les seuls car la classe moyenne est est aussi concernée.
                Il s’attaque à toutes les strates qui n’ont pas financé sa campagne, ce qui signifie que quasiment tout le monde en prend pour son grade : retraités « riches », chômeurs-sangsue-glandeurs qui n’ont qu’à « travers la rue pour trouver du boulot », etc.

                Le « peuple » n’est pas du tout entendu, ils s’en moquent totalement. Macron l’a dit dans son programme et même redit un nombre incalculable de fois (ils pourront grogner je n’écouterai pas/je ne changerai pas de cap).

                Pour gagner, il y a trois solutions :

                1/ épuiser la police jusqu’à ce qu’elle baisse les bras (on en est pas très loin mais il faudrait largement plus de manifestants).

                C’est la pire des solutions mais vu qu’ils se sont fait taper dessus par l’ONU, un tabassage supplémentaire voire pire mettrait fin direct à ce gouvernement.

                2/ faire passer la police dans notre camp (beaucoup le voudraient d’ailleurs) pour que le pouvoir plie une fois pour toutes. A ce stade, ça sera la démission entière du gouvernement parce qu’il n’aura plus d’autorité.

                3/ bloquer avec des milliers de personne les deux lieux du pouvoir : l’Elysée et Matignon.
                Avec une organisation comme les gilets jaunes qui se relayaient, on en aurait pour...deux semaines avant la démission.


              • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 4 mars 18:21

                @Claire

                Je suis venu , j’ ais vu et je t’ ais même entendu .
                Bien sur que le RIC peut tourner au diktat de la populace .

                Mais macron , « youg leader » , ou importation du trumpiste en France ne valent guère mieux.Le trumpiste ne peut profiter qu’ aux américain « america first » , pour un leader français il faut chercher ailleurs .


              • Claire Claire 4 mars 18:39

                @McGurk

                – Les plus défavorisés sont loin d’être les seuls

                Si c’était le cas, ils seraient bien plus nombreux dans la rue.

                – Le « peuple » n’est pas du tout entendu, ils s’en moquent totalement.

                Évidemment qu’ils ne sont pas entendus !!! Macron est le seul a tirer profit de ce mouvement dans les sondages, pourquoi diable cèderait-il quoi que ce soit ?

                – épuiser la police jusqu’à ce qu’elle baisse les bras

                Les manifestants ont échoué quand ils étaient bien plus nombreux, alors maintenant...

                – faire passer la police dans notre camp

                Pourquoi ne pas essayer de les convaincre par l’hypnose collective ? À problème désespéré, solution désespérée...

                – bloquer avec des milliers de personne les deux lieux du pouvoir : l’Elysée et Matignon.

                Des milliers ne suffiraient pas, ils faudrait des millions pour mettre la police en échec. Sans compter qu’on a inventé l’hélicoptère... 

                – Avec une organisation comme les gilets jaunes qui se relayaient, on en aurait pour...deux semaines avant la démission.

                Ça ne sert à rien de se raconter des histoires. La défaite sera totale quand la liste LREM sortira vainqueur aux Européennes.


              • pemile pemile 4 mars 18:45

                @Claire « Macron est le seul a tirer profit de ce mouvement dans les sondages »

                Attendons la fin du grand débat ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès