• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vide ou trop plein ?

Vide ou trop plein ?

Il faut parfois prendre ses responsabilités. Et ne pas choisir, ce n’est pas faire preuve de responsabilité. Quel candidat choisir pour le second tour ?

Il est clair que prôner la fin du clivage droite-gauche et avoir à choisir entre la droite et la gauche n’est pas satisfaisant. Mais il faut revenir aux fondamentaux.

En effet, ceux qui considèrent que se rallier à Nicolas Sarkozy casse cette logique en se remettant à droite oublient que voter pour Ségolène Royal est aussi un ralliement à gauche et casse cette même logique... et quelle gauche ! la plus archaïque, celle d’un parti socialiste qui n’a jamais su départager ses propres lignes de front : libéralisme et gauchisme, européanisme et protectionnisme... un gauche qui reçoit le soutien des communistes, des altermondialistes et de l’extrême gauche.

Jean Peyrelevade a alors cru trouver la solution pour ne pas lever le refus du clivage droite-gauche : le vote blanc. Mais ce principe m’insupporte beaucoup puisqu’on sait que le 6 mai 2007, sera élu l’un des deux candidats restés en liste. Donc, ne pas voter, ou voter blanc, c’est fuir ses responsabilités de citoyen. Par conséquent, peu acceptable.

En revenant aux fondamentaux, j’en viens aux projets. C’est pour cette raison que je suis enclin à choisir Nicolas Sarkozy.

Sur le plan économique, le projet de Nicolas Sarkozy est clairement axé sur l’encouragement à la création de nouvelles activités économiques et pas sur le partage de la pénurie qui reste dans la logique de la réduction du temps de travail.

Je ne crois certes pas au slogan très simpliste et démagogique « travailler plus pour gagner plus » car le problème depuis vingt ans est justement l’adéquation entre l’offre et la demande d’emploi, et nombreux sont ceux qui veulent travailler ou veulent travailler plus et ne peuvent pas.

Mais les principales mesures tendent à assainir la situation financière, et est loin des promesses sociales coûteuses et démagogiques que prône Ségolène Royal qui envisage concrètement de renforcer soit les déficits publics, soit les impôts.

Sur le plan institutionnel, le pacte présidentiel de Ségolène Royal me fait peur avec sa volonté de court-circuiter les corps intermédiaires par la mise en place de jurys citoyens (alors que les élus sont élus pour une durée donnée) et ce qui lui donnera ensuite toute liberté pour donner l’interprétation du désir de la population (pas forcément experte en tout domaine). Je combats le principe de la démocratie participative (j’en ai déjà parlé ici) qui réduit à néant nos deux siècles de tradition démocratique et semble remettre au goût du jour les tentations bonapartistes.

De plus, la volonté de faire une VIe République ne me paraît pas pertinente, nos institutions ont montré leurs preuves depuis près de cinquante ans, et j’ai toujours considéré que si problème il y avait, c’était à cause de la pratique institutionnelle et pas à cause des institutions.

Enfin, mon troisième point, qui n’est pas sur les projets mais sur les caractères : on élit une personnalité, et les attaques incessantes contre Sarkozy sur sa capacité à réduire la démocratie me paraissent d’autant plus disproportionnées (je l’ai aussi déjà dit ici) que j’ai souvenir aussi des critiques contre « Chirac facho » qui ont bien montré leur ridicule après 4 ans de mandat de Premier Ministre et 12 ans de Président de la République de Chirac.

La réalité est que Nicolas Sarkozy est un homme ambitieux et volontariste (tout comme Ségolène Royal et François Bayrou) et qu’il est normal d’être incisif quand tant de réformes sont à réaliser. Et si élire une femme avenante à l’Élysée est évidemment tentant pour moderniser la vie politique, la personnalité autocrate de Ségolène Royal ne me paraît convenir à la fonction.

Par ailleurs, en voulant réaliser une ouverture que même Jacques Delors (dont la solidité politique était tout autre) se sentait incapable de réaliser en 1995, Ségolène Royal s’est totalement décrédibilisée politiquement, en soulignant qu’elle n’a aucune ligne directrice : Bayrou est un imposteur le 20 avril, Bayrou est proche de moi le 24 avril... Et si dans les grandes affaires de l’État, Ségolène Royal avait autant de légèreté ? Impossible de l’imaginer confrontée à une crise nucléaire majeure.

Le 26 avril 2007, sur TF1, on demandait à Ségolène Royal quel était la principale qualité de Sarkozy. Elle répondit : il a réponse à tout, il sait tout. Quel défaut ? Idem. Cela aurait pu être bien répondu de sa part. Mais quelques minutes plus tard, sur France 2, répondant à ce reproche, Sarkozy dit avec pertinence qu’à l’Élysée, il vaut mieux avoir réponse à tout que réponse à rien, et ne rien savoir.

Il ne reste que six jours. En ce qui me concerne, le choix est clair, je ne vois pas pourquoi je contribuerais à une aventure institutionnelle et économique périlleuse, il n’y a pas de temps à perdre, Nicolas Sarkozy me paraît, des deux candidats, la personne qui fera le moins de dégât au pays et qui s’est donné le plus d’atouts pour redresser la France.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (144 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 2 mai 2007 11:32

    Lorsque vous parlez de critiques injustifiées envers Sarkozy, ce ne sont pas ses qualités d’homme dynamique et volontaire qui sont en cause. Seriez-vous aveuglé ?

    Contrairement à ce que vous dites, je pense que la rénovation de notre république est nécessaire car si effectivment ce sont de mauvaises pratiques qui la pourrissent (rejet du débat par l’usage trop fréquent au vote bloqué et aux ordonnances, par exemple), et même si l’esprit gaullien doit continuer de présider les institutions, une rénovation est indispensable car les pratiques anti démocratiques vont continuer d’avoir cours et plus encore avec l’Etat UMP. D’autre part, la représentation des minorités politiques doit être un minimum garantie et les députés doivent revenir siéger à l’Assemblée (il faut donc interdire le cumul des mandats et leur faire partager l’ordre du jour). Enfin, l’ouverture de la démocratie aux citoyens est indispensable dans une Etat moderne (le référendum d’initiative populaire, un droit de pétition « opposable »).


    • bernard29 candidat 007 2 mai 2007 15:00

      Tout a fait d’accord avec la taverne.

      La cinquième a fait ses preuves ? quelles preuves et de quoi ? A mon avis ce sont des preuves de fracture et de l’irresponsabilité de la société démocratique française. C’est tout.

      la question n’est pas de parler du numéro de la République , la question est d’adapter notre démocratie à la vie de la société franaçise.

      Il faut remettre la responsabilité, la vraie légitimité, au centre de la démocratie. Actuellement, et donc dans cette cinquième, personne n’est responsable de rien. On ne sait pas de quoi s’occupe nos élus. C’est toujours la faute des autres, que ce soit le départmeent, la région, l’Etat, voire bien entendu l’europe.

      Il faut privilégier le débat, le compromis, en sachant qui parle,

      - au nom de quoi ?, de quelle institution ?, de quel mandat ?,

      - au nom de qui ?, de quel parti, de quelle organisation ?

      rejeter la demande de rénovation démocratique sous le pretexte que Ségolène a parlé de « jurys citoyens » (idée que je trouve débile, mais qui a l’avantage de bien montrer que les citoyens veulent contrôler leurs élus). Comme on dit c’est un slogan médiatique, un outil de démonstration, un veceur de communication.

      Juridiquement c’est impossible a instituer et c’est de toutes façons extrêment dangereux, à mon avis.

      l’important dans le programme de ségolène, ce ne sont pas les propositions, c’est la perspective d’un référendum insitutionnel qui sera proposé aux citoyens, à l’automne 2007.

      C’est tout ce que je vois d’important. Pour moi ça suffit actuellement étant donné l’urgence de mettre en place les modalités d’un nouvelle approche du débat politique, civique et sociétal apte à nous permettre de répondre aux défis du XXI éme siècle. ces défis sont les nombreuses fractures (sociales, culturelles, géo-stratiques, environnementales, et aussi « cultuelles » etc etc...) que nous allons vivre. (Guerre de la pauvreté, de l’eau, de l’énergie, de la santé au niveau mondial etc....)


    • jps jps 2 mai 2007 17:18

      Certains ont du mal à comprendre le sens de la phrase de ségolène lorsqu’elle dit en tant que défaut et qualité de sarkozy « il a réponse à tout » car leur capacité d’humour est inexistente. alors pour ceux qui sont ainsi regardez http://poly-tics.over-blog.com/article-6522918.html


    • jps jps 2 mai 2007 17:20

      Certains se disent, essayons sarkozy pour 5 ans. Mais cette volonté de concentration des pouvoirs et cette soif de pouvoir mènent inéluctablement à la confiscation des pouvoirs. N’est pas ce qu’il a tenté de faire avec la justice et ce qu’il y est quasiment parvenu avec les médias ? Alors ce ne sera pas 5 ans mais 10, 15, ou 20 qu’il pourra rester à ce poste. N’a-t-il pas épousé les idées de Lepen ? Cela fait des années qu’il rêve de cette toute puissance. Vous ne pourrez pas dire « on ne savait pas » ! Prenez également conscience que l’abstention, le vote nul ou blanc favorise celui qui était en tête au 1er tour, en ne participant pas au rééquilibrage des voix. L’abstention, le vote nul ou blanc est un acte politique, qui peut avoir de regrettables conséquences, qui responsabilisent l’auteur. N’oubliez pas, Hitler a été élu démocratiquement en ayant su (par un discours, pour certains, séduisant) susciter la ferveur, ou dans une moindre mesure compter sur une certaine neutralité... sont ils génétiquement les mêmes ? non ! alors ... ou alors ...


    • Icks PEY Icks PEY 2 mai 2007 12:19

      @ l’auteur

      Merci pour cet article argumenté avec de vraies idées et convictions, ce qui tranche avec le lot commun habituellement servi.

      Oui, il y a une vraie différence de projets entre Sarko et Ségo. Projet économique, projet de société, projet d’avenir, etc.

      Il appartient à chacun de prendre position, en fonction de ses inclinaisons propres et non pas en fonction de tel ou tel procès stalinien qui est mené depuis plusieurs semaines, déjà, contre Sarko.

      Bien cordialement,

      Icks PEY


      • La Taverne des Poètes 2 mai 2007 18:47

        Icks PEY : selon ses « inclinations » plutôt ! L’« inclinaison » c’est pour la Tour de Pise, ou encore pour Sarkozy qui inclinerait à penser (dangereusement) que les pédophiles sont nés ainsi et qui incline donc vers le gouffre de la bêtise.


      • Jean-Noël 2 mai 2007 12:25

        Je partage le point de vue de l’auteur, notamment sur le vote blanc. En effet si le vote blanc est purement politicien ( cas de Le Pen), on ne peut l’approuver s’agissant d’une élection aussi importante. S’il traduit un vrai doute, ce que je comprends, je donnerai mon témoignage : Je suis partagé dans cette élection entre une conviction et un doute. Ma conviction c’est que le programme Royal ne marchera pas car il est essentiellement composé de yaka. Mon doute porte sur la personalité de NS. La mobilisation contre lui est sans précédent dans l’histoire de notre 5ème république, et on finit par se demander si toutes ces horreurs sont de purs mensonges...d’où le doute. Mais dire qu’il y a d’un côté l’Antéchrist, et de l’autre Bernadette Soubirou, c’est un peu fort de café ! donc je voterai pour NS en ayant quand même un peu d’anxiété...


        • be_io 2 mai 2007 16:38

          Faites-moi repenser à votre « anxiété » quand vos mômes se feront gazer à la sortie de l’école.

          Faites-moi repenser à votre « anxiété » quand votre dernier sera « identifié » delinquant en première année de maternelle.

          Faites-moi repenser à votre « anxiété » quand vos enfants travailleront 70h en deux jobs, comme en Angleterre, pour une misère.

          Faites-moi repenser à votre « anxiété » quand les policiers, qui se lachent deja bien cette année (+40% de « bavures » en 2006), se lâcheront sur vous.

          Faites-moi repenser à votre « anxiété » quand vous voudrez emettre un recours à une justice verrouillée par un gouvernement.

          Faites-moi repenser a votre « anxiété » quand les centres de déchets nucléaires viendront s’installer à coté de chez vous (EPR, voila tes petits freres !)

          Faites-moi repenser a votre « anxiété » quand votre contrat de travail sera modifié pour « mieux s’adapter a l’économie mondiale », en clair, travailler comme des chinois (les pauvres), négocié comme une CNE en pire.

          Faites-moi repenser à votre « anxiété »... ou prenez la au sérieux maintenant !


        • Hudeber Hudeber 2 mai 2007 20:19

          @ be-io Si je suis votre raisonnement : il est interdit d’interdire, les voleurs ne volent pas ils récupèrent auprès des nantis ce dont ils ont été spolliés, il faudrait supprimer la police,l’armée que sais-je encore embaucher de nouveaux profs qui vont faire que dans 10 ans plus personne ne saura ni lire ni écrire. Arrêtons de tout schématiser : trouvons un socle commun aux gens de bonne volonté, avec de l’équilibre, de l’équité et de la bonne foi !


        • vachefolle vachefolle 3 mai 2007 01:21

          « une rumeur circule sur un mauvais traitement qu’elle auraît subi et sur une plainte cachée par les médias... »

          Ca c’est exactement de la diffamation. Un truc sans preuve, qu’on se passe de blog en mails juste pour salir kk....

          Le degré zero de l’argumentation en politique. Continuez encore avec ce genre de trucs et Sarko va etre élu avec plus de voix que Chirac en 2002


        • jrr 2 mai 2007 12:30

          NS - SR

          Epeler : en es es er

          — > EST NECESSAIRE !!!

          L’opposition NS - SR est nécessaire pour que la France avance - avec l’arbitrage du centre de FB. Les invectives ne sont pas nécessaires.


          • Décryptages Décryptages 2 mai 2007 12:37

            Le dilemne est cornélien !

            D’une part, le programme économique du PS est une catastrophe et ne présente aucune évolution visible vers une modernisation indispensable. D’un autre côté, la vision de la société de Sarkozy est une catastrophe : je ne comprends pas cet acharnement encore ces derniers jours contre mai 68, c’est ridicule.

            Et comme je le disais dès le lendemein du premier tour, nos voix nous appartiennent [ http://decryptages.canalblog.com/archives/2007/04/23/4721756.html ].

            Résultat des courses : je suis de plus en plus tenté de na pas choisir. Ni remords, ni regrets !


            • torte didier torte didier 2 mai 2007 20:45

              et ben je crois que je vais changer de suffrage universelle pour l’année prochaine. En plus sur Agoravox on s’éclate avec les copains. Les choses ne changent pas, les choses changent, les avis sont partagés. C’est très sympathique quand on y pense la dépression. Surtout les crises morales. En fait, on raconte ce qu’on veut et on se fait insulter allégement. La démocratie est ainsi à l’heure du jour dans le parfait rayon de soleil de l’insolence. Les brutes et les vicères parterre roulent sur le bord de l’autoroute quand même, mais ce n’est pas le pire. Encore des avalanches et des avalanches sans aucun scandale républicain. Tant mieux ! tant mieux mon frère, mon cher, mon hypocrite lecteur !


            • Jean-Noël 2 mai 2007 12:40

              Voter blanc est tentant. Mais dans une élection de cette dimension, a-t-on le droit de se retirer sous sa couette ?Un peu facile non ? La mobilisation sans précédent sous notre V République contre NS ne laisse pas indifférent. On se dit qu’il doit y avoir du vrai dans toutes ces horreurs. Et on se met à douter. Pour moi, il y a d’un côté une conviction, et de l’autre un doute. La conviction c’est que le programme Royal ne sert à rien et ne peut rien faire avancer. C’est du Yaka. Mon doute, c’est que si NS est ce qu’on lit, il y a du soucis à se faire. Mais prenons du recul : D’un côté l’Antéchrist,le Leviathan ; et de l’autre Bernadette Soubirou ? De qui se moque-t-on ?


              • Icks PEY Icks PEY 2 mai 2007 13:26

                @ Jean Noël

                Les convaincus de gauche essayent de faire passer Sarko pour un politicien dangereux. Mais de qui se moquent-on ?

                Imagine-t-on des gens comme VGE, Simone Veil, Borloo soutenir un candidat dangereux ?

                La gauche dit que Sarko est dangereux car il tape parfois dans la fourmilière et les habitudes. Et c’est très bien ainsi. Moi, je souhaite pour mon pays un président qui ait de la volonté et de la pugnacité, même si un tel volontariat dans l’action politique défrise la gauche.

                Sarkozy est celui qui peut réconcilier les français avec la politique. Car il rend à la politique sa signification première : tenter de gérer au mieux la société française pour un meilleur « vivre ensemble ».

                Et ce meilleur vivre ensemble passe effectivement par des dossiers pas facile à aborder et Sarko le fait pourtant sans faux semblant, sans langue de bois et sans discours convenu : l’immigration, le chomage, la sécurité, etc.

                Avec Sarko, on sait où on va !

                Et même si on rentre dans le jeu de la gauche, quel risque réel existe pour la France ? La France a une présidence avec un gouvernement qui peut tomber sur décision de l’assemblée nationale. Qui peut croire que Sarko devenu dictateur aura sous sa botte la majorité absolue des 577 députés de France ? Nos lois sont soumises au contrôle de constitutionnalité du conseil constituionnel, elle sont soumise aux différents accords internationaux qui lient la France, la convention européenne des droits de l’homme en tête ...

                Le chantage à la peur collective que mène la gauche est pathétique car il exprime le peu d’arguments qu’ils ont POUR leur candidate alors, ils se réfugient derrière des arguments CONTRE Sarkozy.

                Bien cordialement,

                Icks PEY


              • BuZardinho BuZardinho 2 mai 2007 15:36

                La droite a surtout fait un procés d’incompétence honteux à Royal, chose non prouvée alors que l’on a eu 5 ans pour voir l’incompétence à l’oeuvre à l’intérieur.


              • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 2 mai 2007 19:12

                C’est vrai qu’a ce niveau là, on frise la psychose.

                Quand je lis que NS étouffe la presse, ça me fait rire. Marianne ? qui a écrit un article complétement délirant sur Sarkozy, bâillonée ! le Nouvel Obs ? qui, natutellement soutient Royal, bâilloné ! Libé ? Le Monde ? Le Canard Enchaîné ? l’Humanité ? Tous bâillonés ? Et je ne parle pas de France 2 et France 3, de France Inter, France Culture, qui roule ouvertement pour SR.

                Rien que ces arguments là démontre la manipulation et le mensonge.

                Si vous vous laissez prendre à de tels arguments, je comprends que vous deveniez parano. Une telle naïveté laisse pantois.

                Intéressez vous au fond du débat, et vous pourrez avoir une analyse sereine du choix qui nous est fait. Soit le retour vers 1981 : Un socialisme archaïque, soit, enfin, un changement politique qui ne fait que s’inspirer de ce qui a été réalisé ailleurs : Canada, Australie, Danemark, Grande Bretagne, Espagne ...

                Tous des pays où sévit un affreux régime totalitaire smiley


              • vachefolle vachefolle 3 mai 2007 01:26

                Dailleurs meme le Parisien est baillonné quand il met en premiere page « Hulot soutient Royal » et que celui ci est obligé de démentir officiellement.

                Il est vraiment trop fort Sarko, il demande au Parisien de publier ce genre de fausse inormation pour faire croire que le journal roule pour Sego, alors qu’en fait il roule pour lui. Dailleurs il fait ca avec tous ls journaux. En fait les articles pro-sego sont ecrits par le QG de campagne de Sarko, afin de faire croire au bon peuple que nous sommes en democratie. Il est trop fort.

                Un homme aussi intelligent ca peut pas etre mauvais. Je vote pour lui !


              • karg se 2 mai 2007 13:30

                Le programme de Royal est bon, tous misé sur la compétitivité innovation, le programme de réduction du cout du travail de Sarkozy ne fera que rendre la France plus exposé au problème de cout de la main d’oeuvre ou de monnaie.

                On doit innover, inventer, pas faire de la camelote pas cher et essayer d’être moins cher que les chinois ou les polonais.

                Son programme vous y croyez pas car comme 80% des français vous pensez que le cout de la main d’oeuvre est le principale handicape de la France, mais demandez vous pourquoi Toyota à ouvert son usine en France, pourquoi on recoit tant d’IDE (Investissemnt direct de l’étranger). Justement parce que le pays à de nombreux atous (infrastuctures, qualité de la mains d’oeuvre, système de protection sociale) qui attirent et rassurent les investisseurs.

                Le programme de Sarkozy c’est celui de l’Argentine des années 90, du Chili de Pinochet et de Reaggan : c’est la liquidation de la classe moyenne, le retour d’une classe prolétarienne pauvre et l’avennement d’une classe d’ultra riche, cette oligarchie qui aujourd’hui soutient Sarkozy (regardez les votes dans le 16eime).

                Pour pas finir dans un bidonville ou à taper dans une casserole, je voterai Royal le 6 Mai.


                • Mango Mango 2 mai 2007 13:50

                  @ Karg se

                  Tout à fait d’accord avec ce commentaire.

                  Si l’humanité s’était bornée à faire des constats d’impuissance du style « le monde est libéral, on n’y peut rien, il faut s’adapter... » , nous serions encore tous à faire « groumff » devant nos grottes. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’action et l’énergie ne sont pas du côté des agités qui remuent beaucoup d’air, mais du côté de ceux qui croient à la recherche, à l’invention et à l’éducation.

                  Il n’y a pas de progrès possible si l’on se résigne à un état de fait , et qu’en plus, on croit au déterminisme ! Si vraiment ceux qui avancent ces idées ont raison, pourquoi aller voter dimanche ?

                  Laurence


                • Mango Mango 2 mai 2007 13:52

                  Et quand nous serons tous des travailleurs chinois... On la vendra à qui notre camelote ?


                • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 2 mai 2007 19:22

                  Ce n’est pas la main d’oeuvre qui est chère, ce sont les charges sociales et les impôts.

                  Et cela pour des prestations qui ne sont pas à la hauteur de ce que l’on peut en attendre.

                  Un exemple : l’hôpital public coûte 40% plus cher que le privé, pour une prestation de moins bonne qualité. C’est la principale raison du déficit de la sécu.

                  Si nous avions le choix de l’assurance médicale, nous serions mieux soignés et cela couterait moins cher à la collectivité. Et rien n’interdit de rendre obligatoire cette assurance (comme pour l’automobile), et d’imposer à aux Cie d’assurances des contraintes de services publiques, ceci pour répondre aux mauvais arguments de « la médecine des riches vs la médecine des pauvres ».

                  C’est actuellement, qu’il y a deux poids, deux mesures !

                  Il ne s’agit là que d’un exemple que l’on peut multiplier à l’envie.


                • vachefolle vachefolle 3 mai 2007 01:28

                  Bon perso dans mon travail on se fait laminer par les boites des pays de l’est qui sont 40 a 50% moins chers que nous sur des prestations de services. Et pourtant depuis les 35h , ma derniere augmentation date de ... cest quoi une augmentation deja ?


                • GRL GRL 2 mai 2007 13:59

                  @ l’auteur

                  Et vous aussi , comme bien d’autres oubliez que vous n’etes pas experts en tous les domaines .

                  Et ce n’est pas d’expertise que je veux vous parler mais de message. A savoir , comment expliqueriez vous que des millions de personnes ressentent vivement , manifestent , tentent de prévenir du « danger Sarkozy » ? Comment l’expliqueriez vous ?

                  Car si vous ne vous rendez pas compte de la pathologie narcissique dont Sarkozy présente le syndrôme , de sa violence , du caractère vindicatif , menaçant , insultant et diviseur qui accompagne sa prestation d’homme , non pas volontariste , mais obsedé par le pouvoir , si vous ne vous en rendez pas compte , comment pensez vous que le pays puisse toujours s’appeler France en mettant de cote 10 millions de gens pauvres , 10 millions de gens qui n’ont pas le profil soumis qui conviendrait à un tel président ?

                  Ces gens affichent , font des collectifs , essaient d’expliquer , de prévenir , de la politique interieure dans une simple cité , à la politique internationale et le Bushisme , en passant par la nécessité écologique , de vous prévenir de deux choses :

                  la première , c’est que cet homme est dangereux , pathologiquement atteint d’un narcissisme , ne supporte pas l’opposition , la confrontation des arguments , ne peut négocier avec des partenaires sociaux , car il est obligé , comme son parcours nous le montre , d’avoir , dans tous les cas , le dernier mot . Sous l’aspect de la politique internationale , l’autre fait est que cet homme ne peut etre le chef de nos armées sans que celà comporte de gros risques... mais y pensez vous , de temps en temps , à ces risques.

                  Et la chose la plus importante demeure , qu’après avoir été prévenus par le peuple , invités pacifiquement à réflechir , imaginer que la France puisse se faire en laissant de coté 10 millions de pauvres est une pure illusion. Le tour de force démocratique peut aboutir , la rue elle sera impytoyable. Et il ne s’agira pas de dire ceci ou celà , que c’est pas bien ou que c’est honteux , des gens , des collectifs , des voisins , amis , des affiches , vous préviennent de la venue de l’état policier et de la pertes des libertés individuelles depuis 2002 , c’est beaucoup. Si la France se fait tout de même abuser et croit qu’elle pourra se faire sans réaction de la part de 10 millions d’opposants au régime , qui sera devenu intolérable , c’est qu’elle ne s’appelle plus France , et c’est qu’il faudra la reconquérir .

                  Je vous conseille d’y réflechir , au delà des programmes , au delà des raisons politiques , la vie des plus pauvres d’entre nous devenant impossible , les plus pauvres s’amassant de plus en plus en regard des discriminations et de l’insulte des bénefices des actionnaires du CAC 40 , la réaction sera , des plus brûlantes .

                  Car ce que vous ne comprenez pas , c’est que loin de notre petit espace de rédaction tranquille , des gens , beaucoup de gens , 10 millions de gens , ne peuvent tout simplement plus vivre dans l’humiliation et l’insulte de Nicolas Sarkozy , et ne sont pas décidés à mourir à cause du mensonge.

                  Et vous voudriez faire une France ... sans eux ? Pourquoi ? Au non de quelles illusions , et à quel ... prix ?

                  GRL.


                  • NORMAN 2 mai 2007 14:36

                    « Le tour de force démocratique peut aboutir , la rue elle sera impytoyable. »

                    Et voilà le petit peuple de gauche qui s’affole, qui montre son vrai visage

                    démocrate quand elle gagne, intolérante quand elle perd.

                    Bien sûr les « collectifs », les « associations » les « syndicats » vont s’ingénier à nous appeler à la « résistance » à la « désobéissance civique ».

                    On a l’habitude de votre vision de la démocratie.

                    Participez un peu à la notre...... acceptez le résultat des urnes. Chiche


                  • GRL GRL 2 mai 2007 14:59

                    Répondez donc aux questions que je vous pose d’abord , pourquoi vouloir continuer en écrasant 10 millions de pauvres dans notre pays ? Pour quelles raisons ?

                    Si vous trouvez ne serait ce qu’une raison à ce mépris , peut etre que vous comprendrez que la limite de la démocratie s’arrete lorsque l’on élit un anti démocrate. Ce n’est pas un jeu , c’est le pays tout entier qui est concerné , alors quel destin pour les plus pauvres ? La rue ? Vous les y invitez , ... de toutes vos forces !

                    Et bien comprenez que personne , même pas vous n’accepteriez d’etre le perdant d’un jeu ou ce ne sont pas votre petit confort que l’on joue , mais votre vie , tout simplement .

                    Avant de parler d’intolérence , voyez où Sarko emmene la pauvreté . Il l’emmene dans la rue , et celà , vous vous en foutez. Et si vous vous en foutez , le peuple concerné ( et çà fait beaucoup de monde ) lui ne pourra pas l’accepter. Il n’aura plus rien à perdre et donc réagira. 10 millions de gens , ne l’oubliez pas !

                    Descendez y pour voir ce jour là et venez expliquer au gens que c’était un jeu et qu’ils ont perdu , si toutefois c’est le cas !


                  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 2 mai 2007 19:43

                    @ GRL C’est ce que l’on appelle l’agit’pop. Cela a bien été théorisé par l’extrême gauche et on en voit bien l’efficacité, puisque cela semble vous convaincre : Si beaucoup de monde dit la même chose, c’est que cela doit être vrai.

                    La terre est plate. Et Sarkozy est une graine de dictateur.

                    De quoi accuse-t-on mon client ? comme disait Luis Rego.

                    - De museler la presse ? j’y ai répondu plus haut.

                    - De faire intervenir l’armée pour mater les délinquants ? Ah, non, il s’agit de l’autre candidat.

                    - De faire des jurys populaires (à la manière de Lynch ?) Non, il s’agit encore de l’autre.

                    - De faire dans l’eugénisme ? Relisez tout les différents article sur le sujet, et vous verrez qu’à un gauchiste patenté affirmant que tout est acquis, il réponds, « Non, l’inné a aussi une grande part ».

                    - De mettre des bébés en prison ? L’idée, reprise d’ailleur par Ségolène Royal, est de détecter au plus tôt les comportements à risque (contre-eux même et contre les autres) et de trouver des solutions pour apporter une aide (sociale, médicale) à la famille ou à l’individu.

                    En fait, je ne parviendrai pas à vous convaincre. Cette propagande éhonté vous donne l’impression d’être un héros luttant contre vents et marée, seul lucide au milieu de la plèbe, défendant la France, le Monde et l’Univers.

                    Super Dupont, je vous salut et m’incline devant votre grand courage, votre sagacité et votre abnégation. smiley


                  • vachefolle vachefolle 3 mai 2007 01:30

                    Bon, ben suite au débat on a vu kk de pausé et refléchi, et kkune d’aggressive et de floue. Moi maintenant je sais qui me fait peur.


                  • Choun Choun 2 mai 2007 14:08

                    Il y a un vrai mensonge de la part de ségolène Royal sur la recherche. Etant moi meme chercheur, voila ce que ressort du débat avec mes collègues. Premièrement réformer le CNRS qui est completement gangrainé (le fait d’etre chercheur a vie n’est plus possible) Deuxièmement, il faut se lancer dans la création d’un ministère européen de la recherche, la france n’a pas la possibilité economique de soutenir une recherche puissante. DE toute facon personne n’en parle et c’est bien pour ca que moi jeune thesard de 25ans , l’année prochaine je pars aux USA !!!


                    • Mango Mango 2 mai 2007 14:27

                      Bien du plaisir ! Il est vrai qu’ils auront viré Bush... Mais surtout, restez - y pour vos soins médicaux et votre retraite, et l’école du petit... Sans doute êtes -vous génétiquement programmé pour ne jamais avoir à faire appel à la solidarité nationale. Tant mieux... J’espère que vous parlez la langue mieux que M. Sarkozy, sinon, vous aurez du mal pour les conférences...

                      Laurence smiley


                    • Choun Choun 2 mai 2007 15:28

                      Quelle belle reflexion, et que faites vous de la qualité de vie, de la possibilité d’avancement, du challenge technologique qui m’est proposé ? Je vous rappel que j’ai 25ans et toute la vie devant moi ! Trouvez vous ca normal qu’en France, on ne me propose que des recherches minables sans moyen alors qu’aux USA je travail dans une équipe de 20 personnes de toutes nationalités avec un salaire presque 3 fois plus important. En France, la recherche est morte sauf dans quelques domaines. Donc oui, meme si cela choque surement beaucoup de monde, la recherche à l’étranger pour qqun de mon âge restera toujours plus attractive malgré la barrière des langues ou encore l’éloignement de ses proches !!!

                      A bon entendeur, Anthony ;.)

                      ps : les USA est un pays fantastique avec des gens extraordaires malgré un politique internationale catastrophique.


                    • be_io 2 mai 2007 16:26

                      @Choun :

                      Reformer le CNRS, bien sur ; qui a coupé les crédits de la recherche, contre qui certains d’entre vous étaient en grève il y a deux ans pour demander des crédits pour « Sauver la recherche » ? On vous a donné des promesses, non des débouchés, et vous en redemandez ?

                      Vous dites « la recherche à l’étranger pour qqun de mon âge restera toujours plus attractive », mais après ? Avez-vous pensé à quelqu’un d’autre que vous-même, ou vous-même dans quelques années, quand l’âge et les bambins prendront un peu le pas sur vos recherches, quand vous prendrez (peut etre un peu) vos distances avec la compétitivité hallucinogène que demande un job anglo-saxon ? Quand il faudra payer la crèche, les medecins (français je suppose, ils sont bien formés), ou seront vos belles paroles ?

                      Et à votre retraite, serez-vous surs de vouloir rester aux USA ? Ca tombe mal, l’assurance retraite ne vaut que si l’on met de coté de l’argent, qui ne travaille pas pour vous pendant votre vie entière mais pour votre banquier (qui d’ici la sera parti avec la caisse ou aura coulé son assurance ) ? Etes vous surs que vous ne voudrez pas revoir cette « bonne vieille France » ?

                      Vous faites vôtre le slogan sombre « La France, tu l’aimes ou tu la quittes » smiley


                    • Choun Choun 2 mai 2007 17:21

                      Premièrement le credit de la recherche en France se situe a 2% du PIB, 1% est apporté par l’état (0.93% actuellement) et l’autre 1% doit etre apporter par les entreprises, ce qui n’est absolument pas le cas a cause de la mauvaise réputation de notre centre national de recherche.Celui ci est archaïque. Regardez alcatel ou bien d’autre futur groupe, la recherche privée se fera de plus en plus à l’international.

                      Après vous me parlez de l’exigence d’une carriere anglo-saxonne, mais en France aussi il faut bosser comme un taré pour etre reconnu, moi les 35h je ne connais pas.

                      Sur ce qui est des avantages sociaux francais, je suis d’accord, cela est un immense point positif , mais avec la dette que nous avons, des projets politiques ruinant et spécialement celui de SR qui ne propose que des subventions, je vois mal cela durer encore très longtemps.

                      Pour finir, la retraire, laisser moi rire, j’ai 25ans, je ne suis pas stupide, la retraite je sais très bien que je ne l’aurais jamais !!!

                      De toute facon à mes yeux il est clair que sans réforme profonde de l’état, cela ne sert a rien de rester en France à esperer une amélioration. Et croyez moi, toutes les entreprises privées faisant de la R&D l’ont compris aussi.


                    • be_io 2 mai 2007 18:27

                      « Après vous me parlez de l’exigence d’une carriere anglo-saxonne, mais en France aussi il faut bosser comme un taré pour etre reconnu, moi les 35h je ne connais pas. »

                      Ah ben non, désolé ; mon patron est tres content de mes 35 h, qu’il préfère meme aux 50h d’un Indien, payé 4 fois moins que moi.

                      « Sur ce qui est des avantages sociaux francais, je suis d’accord, cela est un immense point positif , mais avec la dette que nous avons, des projets politiques ruinant et spécialement celui de SR qui ne propose que des subventions, je vois mal cela durer encore très longtemps. »

                      Parce que les « vous ne paierez pas d’impots » (lancé aux mineurs), « il faut baisser les charges sociales » (qui sont au passage nos sousous, et des cotisations au systeme) vont redresser la barre ?

                      La sécu est mal depuis que le chomage est a la hausse, mais peut on demander a un systeme global régissant un pays entier d’avoir des comptes équilibrés d’année en année ? Les chiffres mensongers du chômage font vite oublier la réalité de millions de français qui sotn en contrat précaires et mal payés. Et la resolution du chomage est une partie de la solution. Ce n’est pas en traitant les gens de racaille qu’on va les mobiliser pour aller bosser (surtout que la plupart ne sont pour rien dans leur lieu d’habitation, ils sont juste la...)

                      « Pour finir, la retraire, laisser moi rire, j’ai 25ans, je ne suis pas stupide, la retraite je sais très bien que je ne l’aurais jamais !!! »

                      Personnellement j’aimerais bien en avoir une, au lieu de baisser les bras comme vous le faites. Et je n’ai pas 55 ans, j’en ai un peu plus de 30. Ce n’est pas pourtant un défaut de votre candidat, de baisser les bras. Pourquoi ce defi ne pourrait-il être relevé ? A cause du profit que ses amis perdent ?


                    • Hexagon38 2 mai 2007 19:03

                      Avant de trop critiquer la politique internationale des USA il faut se souvenir de quel pays a été capable par son compétence international de ne pas éviter deux guerres mondiales desquelles il est sorti uniquement grâce aux mêmes gens que vous critiquer si facilement.


                    • EDARI 2 mai 2007 14:43

                      à GRL

                      Si l’auteur n’est pas expert en tout, je pense que vous êtes, vous, expert en Tout Sauf Sarko.

                      En Allemagne il y a des partenaires sociaux qui sont une force et qui discutent avec la patronat, qui prennent des décision, acceptent des compromis, signent des accords et ensuite on travaille.

                      En France, peut-on appeler « partenaires sociaux » des syndicats qui ne représentent que 8,5% de la population active, qui ne savent que faire descendre les gens dans la rue ou faire la grève pour un oui ou pour un non.

                      Et encore une chance pour eux qu’il y a une fonction publique importante en France, sans cela ils ne représenteraient que 4 à 5% des actifs.

                      Le seul soucis d’un syndicat, c’est de faire parler de lui le plus possible, pour avoir le maximum de voix aux élections syndicales, le reste c’est du pipeau.


                      • GRL GRL 2 mai 2007 15:12

                        Tout Sauf Sarkozy est une message comme il en existe plein d’autres qui vont tous dans le meme sens. Prévenir que ce type est un malade au sens propre et qu’il est dangereux.

                        Le jour ou il ira trop loin nous ne pourrons pas compter sur vous non plus pour battre le pavé , mais c’est curieux , j’ai bien posé une question il me semble , mais qui y répond ? Pas vous non plus ? Alors, pourquoi écraser ainsi 10 millions de gens pauvres dans ce pays ? Y a t il une bonne raison ou alors sommes nous dans une antre technocrate qui analyse tout en termes techniques et oublie que les citoyens sont des femmes et des hommes qui ont besoin de ... manger , se loger pour au moins survivre ? cà vous parle au delà des petites considérations politiques à la con ? 10 millions de français , vous croyez signer tranquillement leur fin en expliquant que perdu c’est perdu ? Infantile ,n vous allez tomber de haut !

                        Alors réflechissez au delà des candidats , n’y a t il que des interets politiques ? Ou y a t il chez vous quelques priorités Apolitiques , c’est à dire , des nécessités humaines qui passent avant tout le reste ?

                        La vérité si ils passent , c’est que la France au ventre plein aura voulu continuer à affamer celle au ventre vide , en conscience ou inconsciemment, c’est bien ce que j’essaie de vous dire au delà de vos considérations techniques ou mondaines. Les plus pauvres , ils ne pourront l’accepter , point .


                      • kako 2 mai 2007 15:44

                        C’est facile de critiquer les syndicats,et de prétendre qu’ils sont la source de tout ce qui ne va pas en France. Facile mais malhonnête ; il ne faut tout de même pas oublier tout ce que nous devons aux luttes syndicales depuis 60 ans voire plus. A moins de faire partie de cette catégorie de « privilégiés » qui voit partout des bolchéviques, vous ne devriez pas cracher dans la soupe aussi facilement. Notez cependant que je ne dis pas que les syndicats ont toujours raison ; mais sans luttes syndicales nous en serions encore à 70 heures de travail hebdomadaire, avec des enfants dans les usines, pas de retraites et pas de congés payés. Alors je vous en prie, un peu de respect pour ceux qui se sont battus et qui se battent encore.


                      • be_io 2 mai 2007 16:28

                        Merci pour nos grands parents, ils ne se seront pas battus pour rien


                      • vachefolle vachefolle 3 mai 2007 01:33

                        Au fait, rien n’indique que les electeurs de Sego soit tyiquement plus pauvres que ceux de Sarko. Il ne faut pas oublier que Sego fait un carton chez les bobos parisiens genre cadre sup, qui remercient la gauche de leur avoir donné les 35h, cad plein de we peinards.


                      • Marie-orange 2 mai 2007 14:54

                        Comme l’a bien dit françois Bayrou, « chacun est libre de son choix » Mais « les promesses coûteuses et démagogiques » vous ne les voyez que chez Ségo ? Et Sarko, avec ses supers goûts de luxe personnels autant que politiques et les dépenses pharaoniques qu’il a fait pour sa campagne, ça ne vous hérisse pas le poil ?... Il est où, le livre de ses recettes ?

                        « Les attaques incessantes contre Sarko », mais il n’y en a donc pas eu de l’autre côté ?

                        Quant à ramener le bouton rouge du nucléaire, le sujet est largement éculé et fortement simpliste. En plus, retournez le vers un colérique qui ne domine pas ses coups de sang et sa mégalo, lui il risque d’avoir la gâchette facile.

                        Vous commencez par critiquer la gauche actuelle, à juste titre d’ailleurs, mais rien sur la droite actuelle. Vous la trouvez plus cohérente, avec tous ses ralliements intéressés, ses soifs du pouvoir, ce culte staliniste à l’image de l’immense portrait qui trône dans l’entrée d’un QG blindé de CRS ?

                        Oui « il faut bien choisir » il paraît. Mais il faudrait commencer par essayer d’être objectif. Et voter pour l’empereur c’est coller une étoile jaune à tous ceux qui n’auront pas voté pour lui. smiley


                        • LE CHAT LE CHAT 2 mai 2007 15:09

                          Sarko est le favori pour les adorateurs du CAC40 , mais est ce ce qui est le plus important pour ceux qui ne jouent pas à ce tiercé pour nantis ?

                          Moi , je suis mort de rire en lisant son programme dans lequel il promet de pénaliser les pays ne respectant pas les normes environnementales ! vous l’imaginez se mettre à dos les chinois et boycottant les produits made in U.S.A ? smiley


                          • Iroquois Iroquois 2 mai 2007 17:39

                            Sarkozy a eu le courage aussi d’aller contre l’opinion de son propre camp, ce fut le cas sur la double-peine.

                            Le CAC40 permet à des entreprises françaises de lever des fonds pour pouvoir investir et se développer aussi ;)


                          • vachefolle vachefolle 3 mai 2007 01:35

                            bof Sego veut boycotter les prochains jeux de pekin a cause du Darfour. Moi je savais pas que le Darfour etait en Chine. Il va falloir que je revise mes cours de geographie.....


                          • kako 2 mai 2007 16:04

                            @ l’auteur, Vous écrivez : « la personnalité autocrate de Ségolène Royale... » !!! Là vous franchissez le mur du son de la malhonnêteté. Vous pensez que la démocratie participative relève de l’autocratie ? Que refuser le passage en force des lois grace à l’article 49-3 c’est de l’autocratie ? Que donner une place plus grande à l’opposition en désignant par exemple un de ses membres pour présider la commission des finances c’est de l’autocratie ? Non, ne prenez pas les gens de ce forum pour des imbéciles ; un AUTOCRATE, c’est quelqu’un qui a une attitude de monarque et qui veut gouverner seul. Ne trouvez vous pas que celà ressemble à quelqu’un d’autre ?


                            • Iroquois Iroquois 2 mai 2007 17:29

                              Ne soyez pas dupe, Ségolène Royal est autocratique, il suffit de demander aux fonctionnaires du Conseil régional de Poitou-Charente par exemple... De plus, je ne sais pas si vous avez vu le reportage sur canal+ sur son voyage à Dakar où elle traitait les journalistes comme des gamins, c’était tout à fait révélateur. Elle n’aime pas non plus les critiques et reprend aussitôt son rôle de femme blessée et maltraitée par les machos, et n’oublie pas le mépris voire de se faire menaçante comme Stéphane Bern l’a raconté.

                              Ceci n’est pas pour dire que Nicolas Sarkozy, c’est mieux mais que là dessus, il y a match nul. Et François Bayrou n’est pas en reste non plus.

                              Concernant l’exercice du pouvoir, Nicolas Sarkozy a également fait des propositions dans ce sens : plus de contrôle du parlement, nominations à la tête des institutions de personnalités désignées à la majorité qualifiée dans les commissions...


                            • vachefolle vachefolle 3 mai 2007 01:38

                              Quand elle desavoue en public devant la france entiere HOLLANDE , premier secretaire du PS sur le regime speciaux des retraites, cela doit relever du débat participatif interne au PS , sans doute.

                              Ne soyons pas dupe, elle tente TOUTES les cartouches de facon completement desordonnée pour essayer de gagner.


                            • Reinette Reinette 2 mai 2007 16:17

                              « ... nommer un ou plusieurs maîtres pour une période courte ou longue, c’est renoncer à sa propre souveraineté. Qu’il devienne monarque absolu, prince constitutionnel ou simplement mandataire muni d’une petite part de royauté, le candidat que vous portez au trône ou au fauteuil sera votre supérieur. Vous nommez des hommes qui sont au-dessus des lois puisqu’ils se chargent de les rédiger et que leur mission est de vous faire obéir. » Elisée Reclus 26/09/1885.


                              • Abraracoutrix 2 mai 2007 16:38

                                En lisant ces lignes, on croit rever. Alors comme celà Nicolas serait l’enfant sage de la chanson. Jamais un mot plus haut que l’autre, toujours respectueux des autres (surtout s’ils sont puissants), démocrate jusqu’au bout des ongles, un homme bon qui veut notre bonheur, comme en son temps le Bon Petit Pere des Peuples. Sarkozy est aux antipodes de la démocratie humaniste et il ne tient qu’a nous que sa soif insatiable de pouvoir egocentrique se brise contre la volonté des citoyens et des citoyennes de ce pays qui veulent vivre dans une France apaisée et dans toute la diversité de notre Nation. Liberté, Egalité, Fraternité, cette devise de notre République doit nous conduire à faire front commun.


                                • Mr freeze 2 mai 2007 17:16

                                  @ l’auteur Dès la première phrase, je n’ai pas pu m’empêcher de bondir ... « Il faut parfois prendre ses responsabilités. Et ne pas choisir, ce n’est pas faire preuve de responsabilité »

                                  Mais qu’est-ce que c’est que ce discours ? Que je sache, les électeurs qui se déplacent jusqu’aux urnes accomplissent leur devoir de citoyen. Parallèllement à l’accomplissement de ce devoir, l’acte démocratique leur octroie le droit de voter blmanc s’ils le souhaitent.

                                  Ce vote blanc est complètement différent du vote nul ou de l’abstention. Qui plus est, contrairement à ce que certains pourraient croire, le décompte détaillé des votes blancs, nuls ou des abstentions est communiqué par chaque bureau de vote lors du dépouillement des bulletins. Nos institutions, le Ministère de l’Intérieur en particulier, en connaissent donc le décompte exact même si ensuite tous ces votes sont rangés dans le sac fourre-tout des « abstentionnistes ».

                                  Plutôt que de venir faire la morale aux électeurs qui ont prévu de voter blanc en les accusant de lâcheté devant leurs responsabilités, posez-vous plutôt la question de savoir quelle est la part de responsabilité des candidats qui n’ont su convaincre ces électeurs de voter pour eux.

                                  Lorsque je vote pour un candidat, je le fais par adhésion, pas par rejet de l’un ou l’autre des protagonistes. Si aucun des deux finalistes ne remporte mon suffrage, c’est qu’auncun des deux n’a su me convaincre de voter pour lui. Et que cela vous plaise ou non, cela relève de leur responsabilité !


                                  • JL JL 2 mai 2007 17:50

                                    Qu’est-ce qui fait la force d’une nation ? Ses classes moyennes. Que seraient les hyper riches sans tous ces gens qui travaillent, innovent, planifient, protègent ?

                                    Veblen appelle les hyper riches, la classe de loisir. C’est tout dire.

                                    Sarkozy veut étouffer les classes moyennes ; Ségolène veut leur rendre toute leur place. C’est du gauchisme ça ? Le plus gauchiste en parole c’est Sarkozy. Ce qu’il fait porte un nom : populisme.

                                    Pour un France forte, les citoyens voteront Ségolène Royal. Les individualistes, les profiteurs et les dupes voteront Sarkozy.

                                    Dimanche les Français seront debouts avec Ségolène Royal, ou couchés sous Nicolas Sarkozy.


                                    • Iroquois Iroquois 2 mai 2007 19:16

                                      En quoi Ségolène Royal va promouvoir les classes moyennes et en quoi Nicolas Sarkozy les étouffe ? Les profiteurs et les individualistes sont les premiers profiteurs d’un État omniprésent et d’une société de culture encore aristocratique. A quand la reconnaissance du mérite et le retour de l’ascenseur social ?


                                    • pari_démocratique pari_démocratique 2 mai 2007 18:52

                                      Sans doute y-a-t-il une tendance à diaboliser N. Sarkozy et le procès peut se retourner contre ceux qui le dressent. Mais parlons sans détour :

                                      a) N. Sarkozy a été Ministre du budget et Mnistre de l’intérieur (parfois avec rang de 2ème du Gouvernenment) dans les Gouvernements E. Balladur (1993-95), J.P. Raffarin (2002-05) et D. Villepin (2005-07). Comment peut-il oser représenter le changement ?

                                      b) N. Sarkozy se revendique de droite : c’est son droit et, pour un homme politique qui aspire aux fonctions importantes, assumer ses choix est honnête et même utile pour la démocratie. Mais alors pourquoi fait-il des discours que ne désavouerait pas tout opposant de gauche ? Pourquoi se complait-il à se référer à Jaurès, Blum...et autres, tous combattus, et parfois de quelle manière, par sa famille politique ?

                                      c) Conclusion : il est dangereux de voter pour un candidat qui galvaude à ce point la parole politique. En revanche, la démocratie a moins à craindre d’une candidate dont le programme n’a peut-être pas toutes les qualités mais qui se propose de raccommoder le tissus social plutôt que d’exacerber les tensions entre les citoyens.


                                      • Iroquois Iroquois 2 mai 2007 19:36

                                        1)Sarkozy propose le changement en proposant des idées nouvelles : responsabilisation de tous, évaluation des résultats, reconnaissance du mérite, fin de la langue de bois, lutte contre les tabous pour s’attaquer à tous les problèmes, modernisation de la société, etc.

                                        2)ça prouve qu’il est pragmatique et qu’il peut reconnaître du mérite à qui que ce soit... Ségolène Royal fait également l’éloge de De Gaulle et singe manifestement beaucoup son fameux discours à la libération de Paris ;)

                                        3)le projet de Sarkozy est connu, son équipe est cohérente et rassemble au-delà de son propre camp, les contre-pouvoirs existent dans nos institutions et il veut même renforcer les pouvoirs existants du Parlement. Concernant Ségolène Royal, on ne connaît ni son équipe, ni dans quelle direction elle souhaite emmener le pays, un flou savamment entretenu...


                                      • vachefolle vachefolle 3 mai 2007 01:41

                                        Quand Sego dit que Bayrou est une imposture, pour ensuite lui trouver ttes les qualités 3 jours apres, cest de la cohérence ?

                                        Qunad sego desavoue publiquement HOLLANDE sur les impots ou encore en plein debat sur les regimes speciaux, cest du nimporte quoi. IL N’Y A AUCUN PROGRAMME DE GAUCHE.

                                        Il n’y a que de l’a peu pres a la version girouette. Elle est capable de dire tout et nimporte quoi.


                                      • Hervé Torchet 2 mai 2007 19:50

                                        Mon cher Sylvain, c’est la première fois en vingt ans que nous ne sommes pas du tout sur la même longueur d’ondes.


                                        • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 3 mai 2007 08:46

                                          Mon cher Hervé,

                                          Je le conçois bien aisément, et je ne voulais justement pas être enfermé dans un tel choix (mais je respecte le langage des urnes). Ce désaccord sera sans doute de très courte durée (quelques jours), car dès le 7 mai, il y aura des élections législatives...

                                          Bien à toi.


                                        • ExSam 2 mai 2007 22:09

                                          Il est clair, ce soir, que Sarkozy a réponse à tout, mais n’écoute personne et surtout pas les contradicteurs, particulièrement Mme Royal.

                                          En l’occurence, l’auteur choisit d’élire un autiste. Il pourra toujours se plaindre, dans quelques mois, il n’y aura personne pour l’entendre.


                                          • Casimir 2 mai 2007 23:50

                                            T’es marrant, tu trouves qu’elle avait des arguments sur lesquels débattre. De de ce qu’a dit Mme Royal, on retient une innombrable série de « je » et sur les problèmes difficiles, on discutera avec les partenaires sociaux...


                                          • stockholm 2 mai 2007 22:23

                                            Bonsoir,

                                            « Sur le plan économique, le projet de Nicolas Sarkozy est clairement axé sur l’encouragement à la création de nouvelles activités économiques et pas sur le partage de la pénurie qui reste dans la logique de la réduction du temps de travail. »

                                            Cela me fait bondir.

                                            Pour ma part, je ne suis certainement pas anti-libéral. Hors Nicolas Sarkosy ne soutient pas le libéralisme. Il en est d’ailleurs, à mon avis un des pire ennemis. Nicolas Sarkosy defend un ultra-capitalisme. Ce qui est absolument incompatible avec la notion de libre entreprise et de concurrence libre et non faussée.

                                            Je développe : Lorsque l’on est la tête de proue d’un parti qui vote des lois dont le seul but est de protéger l’intérêt de l’Etablissement (Etablissement : ceux qui ont bénéficié du véritable libéralisme à un moment donné et le craignent plus que tout aujourd’hui).

                                            Pour ma part, je suis informaticien, spécialisé sur les produits opensources, dit du logiciel libre et je suis scandalisé par l’attitude de l’UMP et même de la droite Européenne par rapport à leur soutient aveugle à l’Etablissement de ce secteur économique. Brevets logiciels Européens, DADVSI, etc... La liberté de l’information, le fait que des individus puissent développer des logiciels plus performants que ceux des multinationales heurtent profondément la droite.

                                            Ces gens la pratique une sorte de « communisme à l’envers ». Lorsque les intérêts des grands groupes sont menacés par les lois du vrai libéralisme, la droite fait immédiatement voter des lois (juridiques) visants à les sur-protéger. Ceci est encore plus écoeurant lorsque ces grands groupes sont originaires des USA.

                                            Sarkosy est le représentant de ce mouvement particulièrement nauséabond. sa méchanceté et sa stupidité n’ont d’égale que son incompétence.

                                            Le PS aujourd’hui est certainement le parti le plus moderne en France. Le seul capable de laisser leurs ailes aux entrepreneurs tout en mettant des gardes fous à la misère. Les entrepreneurs n’ont pas besoin de passes-droit. On se démerdera toujours. Ce sont les inégalités qui créent de la violence, car la pauvreté n’est que toute relative (un smicar français dispose de plus de confort qu’un bourgeois du Bengladesh).

                                            Sans la moindre hésitation, je voterai S.Royal

                                            G


                                            • vachefolle vachefolle 3 mai 2007 01:45

                                              Au fait un détail le PS n’existe plus.

                                              Quand on voit comment ROYAL desavoue HOLLANDE en plein débat sur les regimes speciaux, ou change d’alliance pour Bayrou en 3 minutes....

                                              Maintenant les choses sont claires, Sarko va gagner a 53/47 sans souci, et le PS va exploser apres les derives strategiques de sa candidate du ’nimportequoipourmefaireelire’ Pour le PS elle aurait au moins pu essayer de perdre sur un vrai programme de gauche. En balayant tout ca, le PS sera en miettes, pres a etre rammassé par Bayou.


                                            • Forest Ent Forest Ent 3 mai 2007 03:24

                                              « il n’y a pas de temps à perdre »

                                              Oui, c’est ce que disait Sarkozy en 2002 pour justifier son action de ministre :« il n’y a pas de temps à perdre, les français jugeront sur les résultats ». Il y a des gens qui sont toujours pressés et qui ne font jamais rien.

                                              « Nicolas Sarkozy me paraît la personne qui fera le moins de dégât au pays »

                                              Hors contexte, ce serait rigolo.

                                              Il est possible que Sarkozy soit celui qui fasse le moins de dégâts à Singapour. Qu’on l’y envoie vite. Si par malheur ce fou destructeur devait être élu, profitons de ces quelques derniers beaux jours.


                                              • jrev jrev 3 mai 2007 07:29

                                                Bonjour,

                                                « ne pas voter, ou voter blanc, c’est fuir ses responsabilités de citoyen. Par conséquent, peu acceptable. »

                                                Eh bien non justement. C’est changer d’avis. Si je suis pour la fin du combat stérile Droite/Gauche je ne veux pas voter pour le moins mauvais parce que je ne sais pas qui est le moins mauvais.

                                                Je laisse les français choisir. Le changement se fait toujours dans la souffrance et il leur faut probablement encore un certain temps de souffrance pour évoluer et devenir plus responsables.


                                                • jrr 3 mai 2007 09:14

                                                  Après le débat

                                                  En attisant délibérément la haine à l’encontre de NS, c’est-à-dire la haine de la gauche contre la droite, SR a montré son vrai visage : celui d’une personne cynique et dévorée d’ambition, politiquement irresponsable, ou tout au moins − ne soyons pas manichéen − très mal conseillée...

                                                  Elle n’agirait pas différemment si elle voulait encourager la jeunesse défavorisée à brûler les voitures de ces salauds de « riches » !

                                                  Cette gauche-là se révèle pitoyable à l’issue de ce débat révélateur, si révélateur qu’il donne envie de vomir...

                                                  Par contre, SR a raison de défendre les inégalités dont sont encore victimes les femmes, notamment dans le domaine des retraites. C’est la raison pour laquelle l’opposition de gauche a toute sa place, mais une opposition digne, constructive, dans un climat positif − avec un arbitrage qui se fera au centre, en espérant que FB saura s’élever au-dessus des querelles de personnes.


                                                  • Fergus fergus 3 mai 2007 09:45

                                                    A l’évidence, les partisans et les sous-marins de l’UMP se sont invités sur les blogs pour dénigrer la candidate socialiste, parfois jusqu’à l’outrance, en reprenant leur discours constant tout au long de cette campagne sur l’incompétence de Mme Royal et en jouant, pour ce qui est de M. Sarkozy, sur la victimisation. Mais la ficelle est désormais beaucoup trop grosse et les Français ont vu une candidate pugnace, déterminée et possédant la maîtrise de ses dossiers jusqu’à infliger au candidat de l’UMP un cuisant revers sur le dossier de l’énergie où ses lacunes sont apparues au grand jour. Mme Royal s’est montrée à la fois solide sur son projet, rassurante pour la cohésion nationale et porteuse d’une ambition éducative de nature à sortir de l’ornière les jeunes de banlieue. Quant à sa colère face à la duplicité de M. Sarkozy concernant le problème des enfants handicapés, sachez qu’elle était entièrement justifiée, comme le soulignait ce matin au téléphone l’un de mes amis, père d’un garçon atteint de la « maladie des os de verre » et confronté de manière récurrente à de nombreux problèmes qu’une décision de justice serait dans l’incapacité de régler. Face à Mme Royal, M. Sarkozy a paru scolaire, défensif, et avant tout soucieux de masquer son vrai visage, celui d’un homme dur au service des puissants. Qui gagnera ? Réponse dans trois jours. Mais Ségolène Royal a montré hier soir qu’elle avait très largement la stature d’un Chef d’Etat et la capacité de pouvoir affronter n’importe quel adversaire, quel que soit son statut !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès