• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Violence ou autodéfense ??

Violence ou autodéfense ??

S’il est un comportement qu’il faut bannir c’est la violence.

A écouter les médias, et selon les images télévisées, la violence souvent se substitue au dialogue et provient toujours du peuple contre les dominants ?

Quand pour tout dialogue un gouvernement ou un responsable patronal, ne répond que par le mépris ou l’invective alors ce sont ces responsables qui sont les plus grands violents.

 Quand un patron contraint des travailleurs a exercer dans des conditions de travail déplorables, entrainant des handicaps voire des décès et lorsque ces mêmes exploiteurs pratiquent un salaire de misère laissant ces mêmes salariés sans ressources avant la fin du mois, ce n’est certainement pas du pacifisme ni du mécénat !

 Souvent convaincus de leur supériorité, parce qu’investis d’un titre ou d’une responsabilité, ils s’octroient des pouvoirs ou des privilèges et affirment, imposent leur courant de pensées, allant jusqu'à ignorer les problèmes de leurs interlocuteurs quels qu’ils soient.

Ces violences morales et physiques, ajoutées à la violence du mal de vivre devient très rapidement un facteur détonnant et alors pour se protéger de ces agressions les victimes n’ont pas d’autres choix que de répliquer. Cela s’appelle de la légitime défense !!

 Pour en revenir aux manifestations, qu’elles soient à Paris ou en province, les violences sont à condamner. Dans cet imbroglio revendicatif, dans ces révoltes sans leaders ni responsables avérés, il est facile pour des casseurs de pénétrer le rang des manifestants pour tenter de dévoyer le bien fondé de leur colère.

 N’importe quels individus venant de bandes organisées, agissant pour le compte d’idéologies dangereuses tentent d’entrainer dans la violence un maximum de manifestants afin de faire cautionner les interventions musclées de la police et ainsi diviser le peuple qui manifeste en factions discordantes. Alors il devient facile pour les élites de pouvoir de condamner la violence relayer par une presse aux ordres qui sait utiliser les images et phrases chocs. Cette même presse qui tente résolument de ne réduire ces manifestations qu’à un problème de coût du carburant ! 

Ignorant volontairement les problèmes de l’emploi, des bas salaires, d’un pouvoir d’achat qui se réduit de plus en plus. Alors, ce n’est plus seulement la hausse du carburant qui est en cause, ce sont aussi le prix du gaz, de l’électricité, de l’alimentation.

 La vie est devenue trop chère, la pauvreté gagne de plus en plus de terrain. Comment ne pas se révolter quand nous subissons ce système qui privilégie « les gras du bide » quand le peuple croule sous l’augmentation des prix, quand le gouvernement finance par le CICE un patronat avec le fond des contribuables sans que cela ne fasse augmenter le nombre d’emplois, de même quand le gouvernement taxe avec la CSG les retraités quand dans le même temps il réduit l’ISF chez les plus fortunés.

 Pour bon nombre de gens aujourd’hui c’est « un ras le bol » cette France d’en bas veut du changement et pas seulement un changement de têtes, mais un changement de politique. Cette société capitalo-bourgeoise a vécu. Elle doit laisser la place à un système social axé sur le partage : prendre aux ventrus et le redistribuer socialement sur les plus démunis. Augmenter le SMIC, les retraites, élargir les services publiques pour favoriser les services rendus à la personne, Stopper la dictature économique sur les états, les entreprises multinationales et des banques, imposer financièrement les spéculations boursières et rendre au peuple les profits réalisés et accumulés par une poignée de multi milliardaires.

 27/11/2018


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Le Panda Le Panda 28 novembre 2018 13:59

    @Libertad bonjour

    Pour en revenir aux manifestations, qu’elles soient à Paris ou en province, les violences sont à condamner. Dans cet imbroglio revendicatif, dans ces révoltes sans leaders ni responsables avérés, il est facile pour des casseurs de pénétrer le rang des manifestants pour tenter de dévoyer le bien fondé de leur colère.

    Cette phrase en modération m’a fait l’approuver ce matin, le mien n’étant pas sorti je dis la même chose. Il me semble qu’il ne faille pas confondre un principe fondamental et concret. Le rôle du Président est d’intervenir dans la sagesse du peuple et non dans l’insurrection, car dans ces cas que l’histoire nous rapportent les têtes sont coupés. Un excellent papier mais nous ne sommes encore à la multiplication des petits pains pour ceux qui y croient, je me trompe ? Je l’ai pulsé, twitter que faire de plus ? Le Panda 


    • rogal 28 novembre 2018 14:09

      Qu’est-ce qui retient le Peuple de voter très à gauche ?


      • Sergio Sergio 28 novembre 2018 14:59

        @rogal

        Si on vote très très à gauche, on risque de louper l’arrêt, ainsi le sens de rotation risque de nous faire rencontrer le très très à droite, à la Devos. 
        Hypothèse, quand est élu un Président par défaut, pourquoi ne pas lui pourrir sa marge de manœuvre aux législatives ..... du coup, on crée une assemblée très concurrentielle, probablement minée par les alliances de circonstance et au final ... j’arrête parce que je viens de me planter, j’y ai cru un instant. 


      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 29 novembre 2018 12:18

        @rogal

        La publication du certificat de décès du Père Noël


      • Attila Attila 29 novembre 2018 22:53

        @rogal
        La gauche a trahi le peuple.

        .


      • Libertad14 Libertad14 30 novembre 2018 07:20

        @Attila
        Il serait bon de ne pas faire d’amalgame, la gauche qui a trahi le peuple ce sont les réformistes ceux qui se font appeler Parti Socialiste autrement dit la gauche caviar ceux qui veulent mettre des emplâtres sur des jambes de bois sans changer ce système .
           Mais il y a d’autres gauches celles dont les grands médiats ne parlent pas et qui ne leurs accordent pas d’audience. Celles qui s’en prennent aux vraies causes, celle qui proposent la fin du capitalisme, celle qui mènent les luttes aux cotés des travailleurs et des laissés pour compte, celles qui mènent le combat contre la suprématie des banques et des multinationales. Ces gauche qui dérangent les réformistes ceux qui veulent améliorer leur confort sans s’en prendre au système  
         


      • Balkanicus 30 novembre 2018 07:36

        @Libertad14

        On pourrait meme dire que cela serait gauche .....



      • Nicolas_M bibou1324 28 novembre 2018 14:10

        La légitime défense, c’est une réponse contre l’agresseur proportionnelle à l’attaque. Si on vous bouscule et qu’en réponse vous égorgez un passant qui passe par là, ce n’est pas de la légitime défense.

        Si le gouvernement a des propos méprisants envers le bas peuple, il est normal que le bas peuple réponde avec du mépris. Si les grands patrons licencient à tour de bras pour satisfaire les actionnaires, il est mesuré de créer des blocages nuisant à la santé financière de l’entreprise et de ses actionnaires.

        Le problème avec les gilets jaunes c’est qu’il n’y a pas une réponse proportionnée aux différents problèmes. Il n’y a pas de leaders, pas de revendications communes, pas de réponse commune. Certains manifestent pour l’augmentation du pouvoir d’achat, d’autres pour réduire le train de vie de l’état, d’autres juste pour le carburant, d’autres pour remettre en place l’ISF, d’autres pour que l’argent des taxes soit davantage redirigé vers la transition écologique, d’autres pour les referendums d’initiative populaire ... et chacun y va de sa manière : certains bloquent des ronds points, d’autres des raffineries, d’autres les centres d’approvisionnement des supermarchés, d’autres vont à Paris ériger des barricades ...

        Du coup non seulement leur voix est inaudible, mais surtout leurs actions ne sont pas de la légitime défense : il s’agit bien plus d’emm*der le citoyen lambda que le gouvernement.


        • Balkanicus 30 novembre 2018 07:41

          @bibou1324

          Vous avez oublier ceux qui s emmerde sur leur canaper avec chips pizza biere....

          C est la grande majorite des gilet jaune.....

          Et ceux qui sont le plus craint par le pouvoir.....


        • Sergio Sergio 28 novembre 2018 14:16

          On dit que la violence est cause d’un déficit de la parole, de l’expression. Pour ne pas être muet, tout le monde le sait, il faut savoir entendre. Dans notre démocratie, on entend mais on n’écoute pas, d’où le mutisme dont le prolongement est la violence, celle-ci forcément stigmatisée et récupérée, rien ne se perd, rien ne crée et on transforme tout. Attention, la culpabilité est dans les cartons et on va bientôt nous en resservir !

          https://bfmbusiness.bfmtv.com/observatoire/pauvre-classe-moyenne-riche-super-riche-ou-vous-situez-vous-par-rapport-au-reste-des-francais-1464602.html

          https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/les-francais-toujours-plus-riches-mais-pas-tous-777065.html


          • Tall Tall 28 novembre 2018 14:31

            Diaboliser la violence physique tout en normalisant la violence économique est une des grandes arnaques de la propagande-système.

            Car l’espérance de vie des pauvres est toujours moins bonne que celle des riches.


            • Attila Attila 29 novembre 2018 23:02

              @Tall
              "(Aujourd’hui) Cette diminution de la violence physique se paye cependant par un renforcement de la violence symbolique, c’est-à-dire par l’imposition de nouvelles croyances, plus ou moins illusoires, qui, étant fortement installées dans les têtes, rendent précisément moins nécessaire l’usage de la violence proprement physique dans les processus de domination, mais sont peut-être plus difficiles à percevoir et donc à combattre.« 
              Patrick Champagne dans son livre »Faire l’opinion, le nouveau jeu politique" aux Éditions de Minuit.

              .


            • pipiou 28 novembre 2018 14:49

              Justifier les violences c’est assez pitoyable.

              Si un gilet jaune m’empêche de circuler il est violent envers moi alors je peux lui péter la gueule ?

              Franchement si selon vous les revendications passent par la brutalité et la transgression des régles communes on est mal barrés.

              Vous ne parlez pas du bien commun, vous parlez de votre petite vision personnelle de la société.


              • Jeekes Jeekes 28 novembre 2018 15:39

                ’’S’il est un comportement qu’il faut bannir c’est la violence’’

                 

                J’suis bien d’accord.

                Je suis révolté de voir des flics tabasser à grands coups de matraque des papis aux cheveux blancs, savater des p’tits jeunes couchés par terre et incapables de se défendre, gazer des femmes et des enfants.

                 

                La violence, c’est d’abord du coté des putains du pouvoir qu’il faut aller regarder !

                 

                 

                ’’il est facile pour des casseurs de pénétrer le rang des manifestants pour tenter de dévoyer le bien fondé de leur colère’’

                 

                Surtout quand les flics les laissent passer et tout bouziller sans rien faire !

                 


                • jmdest62 jmdest62 28 novembre 2018 18:47

                  « il est facile pour des casseurs de pénétrer le rang des manifestants pour tenter de dévoyer le bien fondé de leur colère’ »

                  Il est facile pour le gouvernement d’introduire dans une manif une dizaine de « Benalla » (1)pour avoir de jolis reportages sur BFMtv

                  @+

                  (1) Au fait ! il en est où notre gentil « chargé de mission » de l’Elysée


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Libertad14

Libertad14
Voir ses articles







Palmarès