• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vive le tableau noir !

Vive le tableau noir !

JPEG

Le tout numérique envahit les écoles, les lycées et les collèges... c'en est bientôt fini du tableau noir et de la craie...

Les tableaux blancs numériques tendent à supplanter le bon vieux tableau d'autrefois...

 

Et pourtant, ce tableau permet à l'enseignant et aux élèves de prendre le temps : le temps de l'écriture faite à la main, le temps de la réflexion, de la maturation.

 

Face à l'importance que prennent les écrans, les enfants, les adolescents ont de plus en plus de difficulté de concentration... ils ne savent plus regarder, écouter attentivement, ils ne savent plus admirer...

 

Nous avons tous des souvenirs de ces tableaux noirs qui nous faisaient rêver ! Ecrire au tableau ! C'était comme un jeu, c'était comme imiter la maîtresse, se donner de l'importance...

Et ce tableau serait donc voué à disparaître ?

 

Alors que les élèves ont tendance à utiliser toutes sortes d'écrans, le tout numérique à l'école pose problème...

Selon les études PISA, les pays qui ont introduit le numérique dans le système scolaire n'ont aucun avantage pédagogique par rapport aux autres.

 

De plus, l'usage du numérique est très énergivore : pour préserver notre planète, il conviendrait de modérer ces usages envahissants.

 

En fait, on assiste à une course à la numérisation initiée et voulue par les GAFAM.

 

Ainsi, de nombreuses start-up françaises prétendent révolutionner la pédagogie grâce au numérique, sans rien connaître de l'enseignement.

C'est un comble ! Il s'agit pour ces sociétés de vendre leurs produits : nous vivons dans une société de consommation où tout s'achète et se vend.

 

Or, les enseignants voient bien les dangers du numérique : ce n'est pas une panacée...

Les écrans isolent les jeunes, les rendent parfois dépressifs, agressifs, moins attentifs... moins empathiques. Les écrans les rendent obèses.

Les écrans font perdre le contact avec la réalité...

 

Rien ne remplace l'expérience, le contact avec l'autre... 

Rien ne remplace le geste d'écrire attentivement à la craie sur un tableau...

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/10/vive-le-tableau-noir.html

 

Source : un dossier paru sur Marianne : Le tout digital, enjeu du siècle...

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 21 octobre 17:01

    Oui au tableau noir :)

    Il n’y a rien de plus économique et efficace pour vulgariser le savoir.

    Les outils numériques sont néfastes aux yeux de nos enfants (lumière bleue).

    En plus ils coûtent cher et nécessitent une grosse préparation en amont du professeur et ne permettent pas une approche personnalisée face a une question précise.

    Je ne parle même pas lorsqu’il y a une coupure de courant.

    Ni du support IT hors de prix.


    • rosemar rosemar 21 octobre 18:50

      @Ruut

      En effet, rien de plus économique, rien de plus simple...


    • CLOJAC CLOJAC 21 octobre 21:29

      @rosemar
      On pourrait aussi revenir aux tablettes d’argile et aux stylets en roseau épointé, et remplacer les calculettes par des quipus (cordelettes à nœuds) des Incas.
      Plus tendance écolo retour aux sources, y’a pas !  smiley
      Ne le prenez pas mal, j’aime beaucoup la plupart de vos articles.


    • Fergus Fergus 22 octobre 09:20

      Bonjour, Ruut

      « Oui au tableau noir »

      Et à Richard Gotainer dans sa très entraînante chanson potache « Poil au tableau » ! smiley


    • rosemar rosemar 22 octobre 12:06

      @CLOJAC

      Il n’est pas question de supprimer le numérique, mais d’en modérer les usages...


    • Bertrand Dupuis Bertrand Dupuis 22 octobre 12:06

      @rosemar l’enseignement autrefois était complètement nul , j’ai fait de l’anglais de la 6ème à la terminale et j’étais incapable de comprendre une seule phrase , maintenant que je suis sur internet je parle presque anglais couramment et sans effort smiley


    • Ruut Ruut 22 octobre 14:46

      @Bertrand Dupuis
      C’est sur que les bandes pourries pour entendre l’anglais ça n’aidait pas.
      Mais rien ne remplacera un véritable Natif anglophone pour l’enseignement de l’Anglais.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 octobre 15:01

      @Ruut

      Mon grand-père prisonnier de guerre en Allemagne n’ est jamais devenu germanophone...vas comprendre..


    • popov 22 octobre 15:04

      @Ruut

      Mais rien ne remplacera un véritable Natif anglophone pour l’enseignement de l’Anglais.

      Oui, et du sexe opposé. J’ai appris 3 langues comme ça, par osmose.

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 octobre 15:09

      @popov

      Tout a fait. Chaque pipe est différente selon la langue.


    • Désintox Désintox 22 octobre 16:57

      @Bertrand Dupuis
      Vous avez vraiment appris l’anglais sur internet ?
      J’ai un doute !


    • panpan 22 octobre 16:59

      @CLOJAC
      Provocation !


    • Ruut Ruut 22 octobre 20:58

      @Aita Pea Pea
      Sûrement un problème de motivation.
       smiley


    • Buzzcocks 21 octobre 17:09

      Les craies pouvaient aussi servir de munitions ! J’ai souvenir d’un instit qui nous les balançaient quand ça déconnait.

      Sinon, en 1er, le prof d’allemand était tout petit donc pour l’emmerder, on mettait la boite de craies et le chiffon sur le luminaire qui éclairait le tableau, le matériel était alors inaccessible pour ses petits bras :) 

      Je suppose qu’on peut faire des conneries aussi avec les nouveaux tableaux blancs, dénudés les fils pour que le prof s’électrocute ?


      • rosemar rosemar 21 octobre 18:50

        @Buzzcocks

        On voit bien le danger potentiel des outils numériques !


      • mmbbb 21 octobre 21:01

        @rosemar Les americains ont une bonne recherche Ils ont invente le microprocesseur , internet , le micro ordinateur et d autres choses Ce ne sont pas tout a fait des buzzes , ils ont beaucoup de prix nobel . Un epoque ou mes profs ne cessaient de me dire que les amerloques etaient un peu con. Ils etaient comme vous passeiste en nous faisans accroire que le passe c est toujours mieux , qu il etait plus d humain plus de poesie et tutti quanti . 
        Ils etaent aussi un peu condescendant , cette grande culture francaise qui ne semblait pas a notre portee !
         Les americains font des etudes poussees sur l ordinateur quantique et les nouveaux substrats qui remplaceront le silicium
        Je ne vais pas vous decevoir mais vous n allez pas arrêter le numérique comme jadis ceux qui ne voulait pas de la revolution de l imprimerie .
        Quant a moi j ai eu des profs , certains des vrais bulots , il n y avait pas de numerique et votre institution a failli .

        Par ailleurs les cours ronéotypes etaient des vrais torchons 

        .
        Demain avec IA , l education nationale verra comme d autres profession une nouvelle evolution.


      • rosemar rosemar 21 octobre 21:49

        @mmbbb

        Il ne s’agit pas d’arrêter le numérique, c’est impossible : il s’agit d’en limiter l’usage dans l’enseignement... en plus, c’est cher, énergivore...


      • mmbbb 21 octobre 22:15

        @rosemar quand j etais gamin , nous achetions les livres d occasion et nous avions quelques fournitures Chaque année les livres sont renouvelés et les parents courent dans les rayons et doivent acheter une longues listes de fournitures .
        economie ? je me marre ! 


      • un des P'tite Goutte un des P’tite Goutte 22 octobre 13:29

        @Buzzcocks C du 12 volts, à part l’alim.


      • panpan 22 octobre 17:02

        @mmbbb
        J’ai lu et entendu que dans la Silicone Valley, tous les enfants de ces « Messieurs » n’avaient ni tablettes ni ordis, mais des livres, des crayons, des cahiers... C’est vrai ?


      • Raymond75 21 octobre 19:03

        Sur un tableau ’blanc’ numérique vous pouvez écrire à la main comme sur un tableau noir, mais en plus vous pouvez mémoriser votre tableau pour y réfléchir plus tard, vous pouvez insérer des animations de démonstrations et des liens vers des photos ou vidéos.

        Mais encore faut il apprendre à s’en servir !


        • rosemar rosemar 21 octobre 19:16

          @Raymond75

          On peut tout faire avec un tableau numérique : insérer des textes, des images, etc. Cela se veut très ludique, mais est-ce vraiment efficace ?
          En tout cas, c’est cher, énergivore.


        • foufouille foufouille 21 octobre 19:17

          @rosemar

          comme ton iphone, grosse bouffonne.


        • rosemar rosemar 21 octobre 20:52

          @Raymond75

          Et est-ce qu’on y écrit beaucoup à la main ?


        • Attila Attila 23 octobre 02:49

          @Raymond75
          « Sur un tableau ’blanc’ numérique vous pouvez écrire à la main comme sur un tableau noir »
          Comme ça ?

          .


        • exol 21 octobre 20:28

          Il est grand temps de prendre ta retraite car has been !!!!


          • Aimable 21 octobre 20:43

            Aller au tableau noir , un grand moment de solitude pour les plus timides qui avaient eu la malchance ou pas d’ y êtres appelés par ce brave hussard en blouse grise .  smiley

            mais en revenant a votre place en ayant compris quelle belle victoire sur soi .


            • ZenZoe ZenZoe 21 octobre 21:50

              Vive le passéisme oui !

              Je n’ai encore jamais lu un seul de vos articles dans lequel vous vous félicitez d’une avancée moderne. C’est toujours du ’’c’était mieux avant’’. Quel que soit le sujet. Vous ne nous vantez que des ruines antiques, des civilisations disparues, des poètes d’antan, des chansons au plus tard des années 70 une société idéalisée qui n’a même jamais existé, Aujourd’hui, c’est ’’à bas les écrans numériques et vive le bon vieux tableau’’.

              Quelle tristesse. Certes, le passé avait des atouts, mais le présent en a aussi, et vous ne les voyez pas. Vous me faites penser à certaines petites vieilles dans les EHPAD qui feuillettent inlassablement leurs albums photos jaunis, ne comprennent plus rien aux musiques, aux modes et aux loisirs d’aujourd’hui, et ressassent les temps anciens, quand elles ne râlent pas sans fin sur l’état d’un monde qui leur a complètement échappé. Oui, c’est vraiment triste.

              Sinon, le bon vieux tableau d’école est en effet très beau, et le bruit de la craie reposant. Si vous aimez tant ce support, fabriquez-vous en un, avec une planche en bois sur laquelle vous appliquerez une peinture spéciale. Et en avant la créativité, dessinez des fleurs, des arbres, écrivez des poèmes... Recommencez le lendemain. Vivez l’instant présent, ça vous fera du bien .


              • rosemar rosemar 21 octobre 22:46

                @ZenZoe

                Vous savez ça ?

                https://www.forumfr.com/sujet854126-bill-gates-et-steve-jobs-ont-élevé-leurs-enfants-sans-technologie.html


              • ZenZoe ZenZoe 22 octobre 09:50

                @rosemar
                Et ? Le rapport avec votre passéisme à vous ?


              • Abou Antoun Abou Antoun 22 octobre 10:19

                @ZenZoe
                Je n’ai encore jamais lu un seul de vos articles dans lequel vous vous félicitez d’une avancée moderne.
                Exact !
                Un autre son de cloche.


              • ZenZoe ZenZoe 22 octobre 10:24

                @Abou Antoun
                Quant à la poussière de craie / il s’agit d’une poussière irritante, susceptible, à haute dose, de provoquer des crises d’asthme ou d’autres problèmes pulmonaires, des hospitalisations, des arrêts-maladie, la mobilisation des syndicats d’enseignants, des grèves étudiantes, un nouveau Mai 68, que sais-je ?

                Ahhh ! Tout s’explique enfin ! smiley


              • Aristide Aristide 22 octobre 10:34

                @rosemar

                Bill Gates et Steve Jobs ?

                Allons, c’est un fake répété quand les mêmes ont simplement répondu qu’il fallait faire un usage modéré et réfléchi des NTIC dans l’éducation.

                Pour leurs enfants, ces deux là avaient la possibilité d’offrir des écoles où il y a plus de profs que d’élèves, chacun étant suivi personnellement, assisté, ... 

                Pour le commun, des classes à quelques dizaines d’élèves alors l’assistance des NTIC est bienvenue, ces technologies allègent le travail des enseignants des taches les moins valorisantes et chronophages et leur donnent la possibilité de s’intéresser aux élèves à chacun en fonction de ses besoins, cibler ceux en difficulté, ...

                Vous seriez qu’une petite vieille acrimonieuse qui râle dans son coin que ce ne serait pas trop grave, mais ici, à longueur d’articles vous étalez les mêmes poncifs, les mêmes contre-vérités, les mêmes c....... 


              • Bertrand Dupuis Bertrand Dupuis 22 octobre 12:00

                @rosemar mais vous savez il y a pire ils ont supprimés les lampes à pétrole pour l’éclairage et mis l’électricité smiley


              • rosemar rosemar 22 octobre 12:08

                @Aristide

                Un usage modéré, c’est ce qui convient, mais on est en train de passer au tout numérique : c’est dangereux !


              • foufouille foufouille 22 octobre 12:24

                @rosemar

                on dirait la pauvre prof sadique avec ses cahiers inutiles et tout ses autres trucs inutiles servant une fois. le tout hors de prix car madame est pétée de thune.


              • un des P'tite Goutte un des P’tite Goutte 22 octobre 14:00

                @ZenZoe

                Bonjour ZenZoe, Les machines ne sont pas utilisées qu’à l’école et les connaissant je rejoins Bertrand DUPUIS dans du positif : effectivement, pour les langues, la France, nulle, bénéficie maintenant de sonore + visuel + logiciels, indispensables en l’absence d’intervenant, bien sûr. Je pense aussi aux documentaires qui peuvent, bien utilisés montrer qu’existe : TV informative, vs abrutissante, mensongère, divertissante exclusivement. Enfin, je suppose, ne la regardant plus.


              • Abou Antoun Abou Antoun 22 octobre 15:04

                @Bertrand Dupuis
                Mais oui à quoi ressemblerait les tableaux de Vermeer avec un éclairage au néon ?
                Les lampes à pétroles sont également à proscrire à cause de l’odeur. Retour aux chandelles !


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 octobre 15:20

                @Abou Antoun

                Et d’un éclairage au travers de vitres modernes...


              • panpan 22 octobre 17:03

                @rosemar
                C’est que je disais plus haut !


              • panpan 22 octobre 17:09

                @ZenZoe
                Vous m’avez l’air bien jeune ! Mais au train où vont les choses, je pense que vous allez devenir plus vite « passéiste » plus vite que les petits vieux des EHPAD...


              •  P’tin après tout ce temps ça résonne encore dans ma tête

                 « Armand au tableau »  !!! smiley tablo... tabloblo... tabloblotte... j’en tremblai d’effroi .

                          «  Dans les ruines de l’école où brûle un tableau noir

                 Une craie s’est brisée en écrivant Espoir »   hfT


                • L'Astronome L’Astronome 22 octobre 09:25

                   

                  Le tout numérique égale victoire du système binaire (0 / 1), qui convient aux bi-neuronaux (un neurone pour chaque lobe cérébral). C’est l’appauvrissement, non seulement du système de transmission des connaissances, mais aussi et surtout c’est l’appauvrissement de la pensée. Sans compter que cela laisse la part belle aux Anglo-Américons.

                   


                  • Aristide Aristide 22 octobre 10:23

                    @L’Astronome

                    C’est l’appauvrissement, non seulement du système de transmission des connaissances,

                    C’est tout de même grâce à l’utilisation du système binaire que toutes les communications sont effectuées, les ouvrages les plus rares mis à disposition de tous, la possibilité de copier sans perte des données telles que films, photos, .... et aussi votre message.

                    C’est vrai que cela ne met pas à l’abri le jugement binaire que vous illustrez parfaitement par ce message.


                  • L'Astronome L’Astronome 22 octobre 11:42

                     
                    @Aristide
                     
                    Et comment voulez-vous que je publie un commentaire ? Par transmission de pensée ? Je suis prisonnier d’un système, alors je m’adapte, comme vous-même qui publiez vos jugements agressifs et stupides.
                     


                  • Abou Antoun Abou Antoun 22 octobre 14:29

                    @L’Astronome
                    Bonjour,
                    La conservation de certaines œuvres d’art ne peut être assurée que par leur numérisation.
                    La reconstruction de Notre Dame à l’identique est possible grâce aux nombreux scans 3D qui ont été faits.
                    Ne soyez pas systématiquement hostile à la technologie elle a toujours de bons côtés (à côté des mauvais).


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 octobre 14:37

                    @Abou Antoun

                    Salut min chti . Pour la conservation a long terme j’ai des doutes. Sans supports physiques stables...


                  • eau-pression eau-pression 22 octobre 14:43

                    @Abou Antoun

                    Si on reconstruit NdP à l’identique de ce qu’elle était le jour du scan, l’évènement qu’elle a subi (l’incendie) sera gommé de la perception du visiteur.

                    Je rejoins le sentiment que j’ai vu exprimer par des catholiques pratiquants (je n’en suis pas, aussi devront-ils me corriger) qu’il n’est pas important de reconstruire le monument si les sentiments qu’il inspirait sont éteints.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 22 octobre 14:58

                    @Aita Pea Pea
                    Salut à toi l’audomarois !
                    Un timide et fragile soleil est revenu aujourd’hui sur la côte.
                    Je me suis peut-être mal exprimé. Prenons un exemple concret, le fameux tableau ’La Joconde’ de Léonard de Vinci. Ce tableau a déjà souffert, mais ce n’est rien à côté de ce qui l’attend pour les siècles à venir.
                    La numérisation n’empênera certes pas le tableau de décatir.
                    La numérisation du tableau en HD avec des millions de couleurs nous permettra d’avoir le souvenir exact de ce qu’était l’œuvre, alors même que les photographies classiques, elles non plus, ne résistent pas à l’épreuve du temps.
                    C’est peut-être plus clair comme ça.
                    La littérature, la musique ne sont pas concernées car les productions peuvent s’écrire. L’écriture c’est d’ailleurs une digitalisation avant la lettre, les œuvres étant exprimées sous forme d’une suite de symboles.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 22 octobre 15:00

                    @eau-pression
                    qu’il n’est pas important de reconstruire le monument si les sentiments qu’il inspirait sont éteints.
                    C’est un autre débat. Mon intervention ne porte que sur la possibilité technique de remettre les choses en l’état, je ne me prononce pas sur l’opportunité.


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 octobre 15:16

                    @Abou Antoun

                    En accord. Juste situer ,pour moi, la limite temporelle.


                  • eau-pression eau-pression 22 octobre 16:53

                    @Abou Antoun

                    Il ne faut pas évacuer le rôle des émotions dans la construction de l’individu qui, répétée N fois, fait la construction des sociétés humaines. C’est une chose admise en éthologie, sous le nom d’imprégnation.

                    C’est aussi une chose à signaler sous l’article d’une enseignante. Il faut à un moment éprouver intimement le rapport à la réalité, le savoir se greffe autour de cette émotion primitive. Les neurosciences pourront prouver ce phénomène, je les vois mal le remplacer dans le processus d’apprentissage.

                    Ainsi, quand mon fils était au collège, en bon partisan du moindre effort il trouvait idiot que le prof de physique lui impose de reporter les mesures à la main « à quoi ça sert les imprimantes ? » Ce qui m’interpellait, c’était surtout que, pour les nouvelles générations, le relevé de la mesure se passe sur l’écran d’un appareil électronique. Quelle relation directe ont les élèves entre le phénomène qu’on veut leur faire observer et le modèle formel qu’on veut leur apprendre à manipuler ? Et aujourd’hui, à l’heure du fake, comment ne se méfieraient-ils pas du système de mesure ?

                    Ne prenez pas ça de trop haut, svp, ce sont des questions que je me posais en manipulant les transistors, mon fils n’était pas né.

                    Dans cette optique, je me fiche bien de l’obsolescence de la craie. Encore faut-il utiliser des feutres non allergisants. Non, ce qui est inquiétant de la part de l’EN, c’est de ne pas avoir anticipé cette évolution en intégrant la pratique d’un langage informatique très tôt dans les programmes.

                    Cette nécessité d’une émotion pour nous relier à la réalité, n’est-elle pas entérinée dans l’expression « la magie du direct » ? Voir un bout de bois épargné par l’incendie à Herculanum, des peintures abritées des champignons et de la lumière à Thèbes, ont ancré mon intérêt pour les mondes romains et égyptiens d’une façon complémentaire aux livres savants.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 22 octobre 17:10

                    @eau-pression
                    en intégrant la pratique d’un langage informatique très tôt dans les programmes.
                    Ce n’est pas faute d’avoir essayé (LSE). Le résultat a été un désastre. Je sais pourquoi mais il faudrait écrire un livre.
                    Si l’histoire vous intéresse voici un résumé.


                  • eau-pression eau-pression 22 octobre 17:14

                    @Abou Antoun
                    Le second lien ne marche pas



                  • eau-pression eau-pression 22 octobre 18:31

                    @Abou Antoun
                    Merci pour le lien. Le texte parle surtout de l’enthousiasme de certains, et très peu des raisons du désastre dont vous avez été le témoin.

                    Il y a un passage bien hilarant, c’est le résumé de la thèse de GL.Baron (vers la fin). Avec des sociologues de cette trempe, on n’est pas près de mettre le nez dans le code ...

                    A l’occasion, vous pourrez nous parler de ce qu’il faut retenir de décennies de sur-place. Pour ma part, j’ai donné mes pistes avec mes histoires de lien entre émotions et savoirs.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 22 octobre 19:42

                    @eau-pression
                    Le texte parle surtout de l’enthousiasme de certains
                    Bien vu !
                    Un bilan serait beaucoup plus neutre. Je m’étais promis de m’y mettre et puis finalement j’ai eu d’autres centres d’intérêt. En fait l’informatique n’est qu’un cas particulier, il y avait eu auparavant le ratage de l’audiovisuel. Il faudrait expliquer pourquoi l’introduction de la nouveauté à l’E.N. est condamnée d’avance.


                  • L'Astronome L’Astronome 23 octobre 12:08

                     
                    @Abou Antoun
                     
                    Pendant des siècles, on a vécu avec des techniques traditionnelles, que l’on a certes améliorées, mais qui ont permis des progrès formidables tant au niveau matériel qu’au niveau intellectuel et scientifique. Mais voici qu’en l’espace de deux générations, les techniques ont tellement évolué (ça a même changé de nom, on dit désormais : technologies) qu’elles nous portent inexorablement vers notre propre mort.
                     
                    Pour ce qui est de l’enseignement, en tant qu’ancien prof je ne crois qu’au contact direct entre le professeur et l’élève, entre le disciple et le maître (transmission directe et humaine du savoir). Le numérique manque totalement de cette dimension humaine qui féconde les esprits — ça ne m’a pas empêché, comme informaticien, de faire un cours de langue (bulgare) sur internet. Mais ce n’était qu’une initiation.
                     


                  • Abou Antoun Abou Antoun 23 octobre 14:26

                    @L’Astronome
                    Oui, je connais votre position. Nous différons sur ce point mais je rendrai toujours hommage à votre formidable travail pour la défense de la langue et de la culture française et je vous soutiendrai toujours dans votre combat contre les néo-cons.
                    Le développement des techniques (une technologie est un ensemble de techniques) n’est pas linéaire mais exponentiel. Le fait que cela nous conduise vers l’abîme, l’autodestruction est tout à fait possible et vraisemblable, mais tout cela a débuté il y a quelques milliers d’années avec les débuts de l’agriculture et de l’élevage qui étaient sans doute de fausses bonnes idées pour ce qui concerne la survie de l’espèce.


                  • L'Astronome L’Astronome 23 octobre 15:33

                     
                    @Abou Antoun
                     
                    Ça me rappelle un dessin (de Jacques Faizant, je crois) : des archers discutent pendant la Guerre de cent ans. L’un d’eux dit à l’autre : « Avec toutes ces flèches qui sifflent au-dessus de nous, c’est pas étonnant que le temps soit détraqué... »
                     
                    Le processus de mort de l’humanité a commencé avec la pierre taillée. Merci, en tout cas, pour vos compliments.
                     
                     


                  • Aristide Aristide 22 octobre 10:12

                    Affligeante répétition du même discours sur les NTIC.

                    A peine schizophrène, vous voilà a pointer chez les autres, les enseigants l’usage de technologies qui ne sont que des outils, des médias. Un moyen qui ne remplace pas l’enseignant, sa pédagogie, allège la partie de travail répétitif comme par exemple la correction de QCM en fin de cours pour juger de la qualité de l’apprentissage, ...

                    Comme on vous l’a déjà signalé d’ailleurs ces tableaux permettent bien évidement de s’en servir comme avec les anciens, et ils apportent des améliorations par illustrations, médias divers, ...

                    Vraiment indécrottable ...


                    • Abou Antoun Abou Antoun 22 octobre 14:35

                      @Aristide
                      J’approuve à 100%.


                    • chantecler chantecler 22 octobre 13:04

                      Et vive la télémédecine !

                      Il n’y a plus de médecins ?

                      Des petits génies ont mis au point , via des start up , une façon de consulter à distance ...

                      C’est super et en plus la sécu rembourse au même taux !

                      Faut pas critiquer le progrès !


                      • Abou Antoun Abou Antoun 22 octobre 14:34

                        @chantecler
                        Vu la faible disponibilité actuelle de la médecine de ville, et la crise des urgences. Il ne va bientôt plus rester que cette possibilité. Envoi de tableaux cliniques, de photos à un système ’expert’ qui sera peut être bientôt aussi qualifié, sinon plus, que certains généralistes, je ne citerai pas de noms ...


                      • Abou Antoun Abou Antoun 22 octobre 15:07

                        Je ne dis pas que je me réjouis de cette situation. Je la constate et, pour le moment, la déplore. En tous cas dans la région où j’habite c’est une réalité, non encore compensée par la télémédecine.


                      • Désintox Désintox 22 octobre 17:03

                        L’article signale que le numérique n’a pas tenu ses promesses à l’école. Il y a un moment où il faut être pragmatique et regarder la réalité en face.

                        Rosemar travaille quotidiennement avec des élèves, ce n’est pas le cas de ses contradicteurs.

                        Sans prendre position sur le sujet, on peut observer que le tableau noir reste en vigueur dans les universités.



                          • Ruut Ruut 22 octobre 21:03

                            @Désintox
                            Nous le voyons bien avec la génération TV qui fut pionnière au niveau de la dépendance a l’écran avec les émissions scientifiques et culturelles a haut potentiel actuelles comme l’île de la tentation.....


                          • JC_Lavau JC_Lavau 22 octobre 19:09

                            Gottlib avait bien expliqué le premier inconvénient du tableau noir :

                            « Chaprot, si vous continuez à faire l’imbécile dans mon dos, vous aurez quatre heures de colle ! »

                            Mais comment fait-il pour savoir que Chaprot fait l’imbécile dans son dos ?

                            Chaprot fait toujours l’imbécile.

                            Aussi on nous exercés à composer des transparents, pour toujours garder notre classe sous notre regard.

                            Bon, ça prend un temps certain, pour composer des transparent animés.

                            Il y en a un qui me sert toujours, du moins dans son principe, pour expliquer les fronts d’onde en réfraction Snell-Descartes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès