• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vivre ensemble : crash à l’UNEF

Vivre ensemble : crash à l’UNEF

Le journal « Le Monde » daté du 7 octobre s’est fendu d’une « Une » peu élogieuse à l’égard de l’UNEF, le célèbre syndicat de la gauche estudiantine. 

Peu suspect de dérive droitière, l’organe de la Vérité officielle s’inquiète d’un communautarisme rampant au sein de l’UNEF : réunions excluant les blancs ou les hommes (ou les deux), salles de prières (inutile de préciser la religion concernée) - l’UNEF a manifestement bien changé ces dernières années.

Cette affaire est allée jusqu’à mettre en émoi Christophe Barbier, l’homme à l’écharpe rouge, illustre gardien du temple du Bien qui en a appelé officiellement à une prise de parole présidentielle rapide sur ces sujets (BFM TV le 9 octobre dernier).

 

Loin d’être une anecdote, cette affaire met manifestement le camp du Bien dans un grand émoi. Car en effet si le fameux Vivre-ensemble ne fonctionne pas à l’UNEF, véritable vitrine du politiquement correct car peuplé exclusivement de jeunes issus de la diversité, « opens » et « progressistes », que va-t-il se passer à l’échelle de la société ?

Le coup est rude, très rude même pour le camp du Bien, et montre que l‘édifice de la bien-pensance moderne bâti à grand renfort d’angélisme, de mensonges et de petites lâchetés depuis plus de 30 ans, commence à se fissurer de l’intérieur.

Si cette affaire est sans doute la plus sérieuse, ce n’est pourtant pas la première : les divergences de vue de plus en plus manifestes entre féministes face à montée de l’Islam, le fameux camp « décolonial » organisé pour la deuxième fois cet été et visant ouvertement à « politiser » les minorités, ou bien encore les frasques quasi-quotidienne de la députée Obono dans les médias viennent compléter un tableau pas si idyllique du prétendu paradis multi-culturel français de ce début de XXIème siècle…

 

Après la guerre, l’Europe occidentale avait pourtant réussi à se sauver de l’utopie communiste en se battant farouchement contre celle-ci. Mais, ironie du sort, c’est aujourd’hui l’arme utilisée pour vaincre le communisme qui se retourne contre elle : les droits de l’homme. Devenus une véritable religion, ils ont fait le lit du multi-culturalisme qui n’en est que la logique, presque inévitable application. Et le multi-culturalisme débouche lui-même presque inévitablement sur le communautarisme. 

Alors que l’on a quitté depuis longtemps le terrain des idées pour entrer sur celui de la foi et de la morale ; aucun argument, aucune réalité ne semblent à même d’ouvrir les yeux des disciples du Bien.

Le monde n’est pas tel qu’il est ; il est tel que nous le voyons, tel que nous le voulons. Et nous ne voulons pas voir que cette nouvelle utopie - en imposant à toute force aux contraires de cohabiter - menace de plonger l’Europe tout entière dans le chaos. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Cateaufoncel 10 octobre 09:45

    « Et le multi-culturalisme débouche lui-même presque inévitablement sur le communautarisme. »

    Le presque est à mon avis superflu, du moment que nous nous trouvons en présence de communautés qui, du fait de leur poids démographique, ont toutes les raisons du monde de se sentir culturellement et sociétalement autarciques.

    On peut formuler toutesles anathèmes qu’on veut contre le communautaurisme, on ne peut pas empêcher les gens qui se ressemblent de s’assembler prioritairement.

    Et, à propos du chimérique vivre ensemble, on ne pourra pas indéfiniment faire l’économie d’une réponse à deux questions fondamentales :

    1. - Quelles raisons aurais-je de vouloir vivre ensemble avec des gens qui ne mangent pas comme moi, qui ne boivent pas comme moi, qui ne jouent pas comme moi, qui ne traitent pas leur femme et leur(s) fille(s) comme moi, qui ne veulent pas être enterrés dans la même terre que moi et qui ont des codes sociaux totalement différents des miens, en même temps que la phobie des chiens ?

    2. - Où est-on allé chercher que les musulmans aspireraient à vivre ensemble avec des gens qui marient leurs fils entre eux, qui laissent leur femme et leur(s) fille(s) déshonorer leur famille par des comportements « dépravés », qui, chaque année, « investissent » des milliards dans la Française des Jeux, qui mettent leur chien dans leur lit, et qui absorbent des nourritures infectes ?


    • Cateaufoncel 10 octobre 10:00

       P.S. - A fin juillet, le même « Monde » avait reconnu l’existence des « races », puisqu’un article déplorait la disparition des Blancs du quartier de la Noé, à Chanteloup-les-Vignes. On y lisait des phrases aussi politiquement choquantes que

      «  En réalité, depuis le début, ce qui est en jeu, c’est la mixité ethno-raciale. L’objectif n’est jamais affiché officiellement dans ces termes, car la loi l’interdit, mais c’est bien ainsi qu’il est formulé officieusement. » Renaud Epstein, sociologue

      « La rénovation urbaine ? Bah oui, ça veut dire faire venir des Blancs. C’est ce qui nous manque, c’est ce qui a disparu. » Arona Seck, coordinateur des médiateurs de Chanteloup-les-Vignes

      « Il faut des Blancs, sinon ça devient un ghetto !  » Abdelaziz Zelif, 56 ans, conducteur de bus et président de l’Amicale des locataires de la Noé

      « On a pensé qu’en remettant trois fleurs et en cassant quelques immeubles, on arriverait à attirer des Blancs, mais c’est un vœu pieux », Catherine Arenou, maire Les Républicains, de Chanteloup-les-Vignes.

      Les boutonneux des réseaux sociaux ne se sont même pas déchaînés, on est mal...


    • Alren Alren 10 octobre 16:35

      @Cateaufoncel

      "des communautés qui, du fait de leur poids démographique, ont toutes les raisons du monde de se sentir culturellement et sociétalement autarciques.

      On peut formuler tous les anathèmes qu’on veut contre le communautarisme, on ne peut pas empêcher les gens qui se ressemblent de s’assembler prioritairement."


      Cela est vrai de tous les groupes humains, à toutes les échelles de taille du groupe : on fréquente des gens avec lesquels on a des affinités.

      Le problème surgit quand il y a promiscuité forcée entre personnes qui n’ont rien en commun. Dans les collectivités non choisies par leurs membres, il est rare que ne se forment des groupes opposés, parfois violemment opposés, notamment sur le plan politique.

      Cette promiscuité réelle ou ressentie comme telle, pose problème dans les immeubles des cités où les gens sont entassés, beaucoup moins en zone pavillonnaire.

      D’autant plus que les cités sont habitées par des personnes insatisfaites de leur statut social. Bien souvent les immigrés ressentent un déclassement de vivre dans ces cités HLM qu’ils n’éprouvaient pas dans leur pays d’origine et qu’ils n’envisageaient pas en venant en France, pensant naïvement intégrer immédiatement la classe moyenne française.

      Ils réagissent alors en « s’accrochant » à leur mode de vie natal. Mais que vienne la réussite et qu’ils puissent quitter les cités et alors ils prennent les codes des Français de la classe sociale dans laquelle ils vivent désormais.


    • Cateaufoncel 10 octobre 19:58

      @Alren

      "Mais que vienne la réussite et qu’ils puissent quitter les cités et alors ils prennent les codes des Français de la classe sociale dans laquelle ils vivent désormais."

      Vous voulez dire qu’ils renoncent à leur civilisation et à ses règles pour adopter la nôtre et son absence de règles ? Permettez-moi d’en douter.


    • zak5 zak5 10 octobre 17:03
      Ah les islamogauchistes ! ils sont en train de faire une véritable révolution en occident, Copernic en est jaloux, qui aurait cru qu’un jour on interdit le déguisement ?


      • OMAR 10 octobre 17:42

        Omar9

        @Lem Civa :« Peu suspect de dérive droitière, l’organe de la Vérité officielle s’inquiète d’un communautarisme rampant au sein de l’UNEF : ».
        .
        L’UNEF n’est certainement pas ma tasse de thé, mais je pense sincèrement que « Vérité officielle » élude le vrai combat.
        Celui de l’opposition de nombreux citoyens à une réelle intégration des français d’origine africaine et maghrébine.
        En plus du délit de faciès et de la discrimination à l’embauche, ces derniers se voient systématiquement refuser l’accès à la location de logement dans certains villes, arrondissements ou quartiers :
        http://societe.aufeminin.com/forum/logements-a-louer-arabes-et-africains-s-abstenir-fd2861753


        • Cateaufoncel 10 octobre 20:11

          @OMAR

          « Si une communauté n’est pas acceptée, c’est qu’elle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard, c’est parce qu’elle est porteuse de désordre. Quand elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. Mais il ne faut pas qu’elle vienne chez nous imposer ses mœurs » in De Gaulle, mon père, par Philippe De Gaulle, éd. Plon.


        • Garibaldi2 11 octobre 01:20

          @Cateaufoncel

          Donc, si j’ai bien compris, si nombre de peuple européens discriminaient les Juifs, c’est parce qu’ils ne donnaient pas de ’’bons produits’’, et si les Juifs se plaignaient d’antisémitisme, c’est parce qu’ils étaient porteurs de désordre ?!

          Donc, si j’ai bien compris, Marie Curie (2 prix Nobel), Harold Pinter, Simone Signoret, Mel Brooks, Adrien Brody, André Citroën, Albert Einstein, Marcel Dassault, ... tous ces gens ne donnent, ou ne donnaient pas de bons produits ?!

          J’ai bon là ?!


        • Cadoudal Cadoudal 11 octobre 01:41

          @Garibaldi2
          Tout bon mon coco :
          De Gaule était un Nazi, tout le monde il est nazi...

          Y a que la gentille Bouteldja qu’est gentille, d’ailleurs elle à voté Benito, c’est vous dire comme elle est gentille...

          www.fdesouche.com/893231-melenchon-traite-valls-de-nazi


        • Cadoudal Cadoudal 11 octobre 01:44

          @OMAR
          Les français refuseraient de se faire envahir par les hordes d’égorgeurs bédouins ?

          Sont trop cons ces français ...

          Éric Zemmour : « Le combat identitaire sera le cœur de la vie de la France dans les vingt prochaines années »

          http://www.fdesouche.com/893283-eric-zemmour-combat-identitaire-sera-coeur-de-vie-de-france-prochaines-annees


        • Cadoudal Cadoudal 11 octobre 02:22

          @Cadoudal
          Les Québécois de meme ?
          Sale temps pour les frères musulmans et les sorossiens...

          Toute cette engeance de collaborateurs ferait bien de modérer son zèle, puisque l’heure est proche où c’est le peuple du Québec qui pourrait bien mettre sur pied un tribunal d’exception destiné à condamner les principaux intéressés pour haute trahison.
          http://www.dedefensa.org/article/une-nouvelle-inquisition-est-nee-au-quebec


        • OMAR 11 octobre 09:58

          Omar9

          @Cateaufoncel
          La France, depuis 1950 et pendant de nombreuses années, a incité la venue de nombreux ressortissants maghrébins afin d’apporter une main d’œuvre bon marché pour reconstruire le pays.
          Les maghrébins furent parqués dans les bidonvilles ; lieus d’hébergement provisoire (l’immigré doit retourner au pays), et quand leur présence devint indispensable, celui-ci devint un lieu de regroupement permanent, surtout pour les personnes originaires d’Algérie,
          Pensez-vous qu’une population analphabète pour la plus-part et vivant dans des conditions inhumaines ( lieu sans hygiène, sans eau courante sauf quand il pleut, alors cela devient un bourbier, c’est aussi des descentes de polices régulières et brutales, des incendies, des rats et bien d’autres misères) et subissant déjà le mépris et le racisme, les conditions minimales sont réunies pour prétendre à son intégration ?
          Voici un exemple de bidonville, celui de Nanterre, juste à la porte de Paris :
          https://www.youtube.com/watch?v=3S8D-V7wyyM
          Comment voulez-vous qu’une communauté soit acceptée quand on lui signifie clairement que l’on ne veut pas d’elle autrement que sous la forme sous-humaine ?


        • Cateaufoncel 11 octobre 10:00

          @Garibaldi2

          « Donc, si j’ai bien compris, si nombre de peuple européens discriminaient les Juifs, c’est parce qu’ils ne donnaient pas de ’’bons produits’’…  »

          Comme la plupart de ceux qui commencent par « …si j’ai bien compris… », vous n’avez à peu près rien compris du tout… C’est une sorte de fatalité. Tout d’abord, la discrimination a été pratiquement universelle et pas du tout limitée à « nombre de peuples européens ».

          Par ailleurs, l’antisémitisme européen originel est indissociable du christianisme qui parle, à propos des Juifs, de peuple déicide, puisqu’il a implicitement condamné Jésus à mort, en graciant Barabbas.

          S’agissant du rejet universel, un juif français, Bernard Lazare, s’est penché sur cette question. Il en a tiré un essai – téléchargeable – L’antisémitisme, son histoire et ses causes dans la préface duquel il écrit :

          «  Je n’approuve pas l’antisémitisme, c’est une conception étroite, médiocre et incomplète, mais j’ai tenté de l’expliquer. Il n’était pas né sans causes, j’ai cherché ces causes. Ai-je réussi à les déterminer ? C’est à ceux qui liront ces pages d’en décider. Il m’a semblé qu’une opinion aussi universelle que l’antisémitisme, ayant fleuri dans tous les lieux et dans tous les temps, avant l’ère chrétienne et après, à Alexandrie, à Rome et à Antioche, en Arabie et en Perse, dans l’Europe du Moyen Âge et dans l’Europe moderne, en un mot, dans toutes les parties du monde où il y a eu et où il y a des Juifs, il m’a semblé qu’une telle opinion ne pouvait être le résultat d’une fantaisie et d’un caprice perpétuel, et qu’il devait y avoir à son éclosion et à sa permanence des raisons profondes et sérieuses… » Bernard Lazare - Paris, 25 avril 1894

          Chapitre premier

          « Si cette hostilité, cette répugnance même, ne s’étaient exercées vis-à-vis des juifs qu’en un temps et en un pays, il serait facile de démêler les causes restreintes de ces colères ; mais cette race a été, au contraire, en butte à la haine de tous les peuples au milieu desquels elle s’est établie. Il faut donc, puisque les ennemis des Juifs appartenaient aux races les plus diverses, qu’ils vivaient dans des contrées fort éloignées les unes des autres, qu’ils étaient régis par des lois différentes, gouvernés par des principes opposés, qu’ils n’avaient ni les mêmes mœurs, ni les mêmes coutumes, qu’ils étaient animés d’esprits dissemblables ne leur permettant pas de juger également de toutes choses, il faut donc que les causes générales de l’antisémitisme aient toujours résidé en Israël même et non chez ceux qui le combattirent.

          « Ceci n’est pas pour affirmer que les persécuteurs des Israélites eurent toujours le droit de leur côté, ni qu’ils ne se livrèrent pas à tous les excès que comportent les haines vives, mais pour poser en principe que les Juifs causèrent — en partie du moins — leurs maux. »

           

           

          « Donc, si j’ai bien compris, Marie Curie (2 prix Nobel), Harold Pinter, Simone Signoret, Mel Brooks, Adrien Brody, André Citroën, Albert Einstein, Marcel Dassault, ... tous ces gens ne donnent, ou ne donnaient pas de bons produits ?! »

          Passer du collectif au(x) singulier(s), est un procédé dilatoire qui n’apporte rien à une discussion. Dans toute communauté, il y a des gens éminemment respectables et des individualités admirables, mais ceux-là ne modifient en rien une impression globale négative du moment que l’opinion la ressent ainsi. Et ce n’est pas un effet du hasard, s’il y a de plus en plus de classes d’écoles d’où les petits blonds et les petits rouquins ont disparu : leurs parents trichent avec la carte scolaire ou changent de domicile.

          « J’ai bon là ?! »

          On ne peut pas dire, non.

           


        • OMAR 11 octobre 10:07

          Omar9

          @Cateaufoncel

          Le fils à De Gaule présente un raisonnement identique à celui des sudistes racistes américains : ceux -ci ramènent des noirs, les traitent en tant qu’esclaves, et si ces derniers se plaignent et se révoltent, alors ils sont bons pour le lynchage.
          Donc, d’après votre référent, un immigré doit accepter de vivre dans des conditions infra-humaines, sinon il est porteur de désordre.
          Et puis, marrant ce "Mais il ne faut pas qu’elle vienne chez nous imposer ses mœurs »".
          Surtout quand on sait que c’est la France qui les a fait venir de force pour participer à la libération du joug nazi, puis, en les affriandant, pour reconstruire cette même France dans des secteurs où le citoyen français refusait de s’y investir (bâtiment, voirie, emplois insalubres ou dangereux, etc...).
          Cateaufoncel, servez-vous de votre conscience et connaissance personnelle, les logorrhées racistes d’autrui sont destinées à la consommation des ultras, extrémistes et psychopathes.


        • Cateaufoncel 11 octobre 10:17

          @OMAR

          "La France, depuis 1950 et pendant de nombreuses années, a incité la venue de nombreux ressortissants maghrébins afin d’apporter une main d’œuvre bon marché pour reconstruire le pays.« 

          Ce fut par la volonté de quelques gros patrons, mais contre l’avis de la population de souche. Très tôt, le Front national a mis en garde contre les conséquences qui en résulteraient à terme. On a hurlé au racisme pour le faire taire et faire taire les Français.

          Maintenant, le terme on y est. L’assimilation reste une exceptionnelle exception (cf Malika Sorel-Sutter), le communautarisme coule à ras bord, et le vivre ensemble, tarte à la crème momentanée, n’est pas souhaitée par des gens que tout séparre du point de vue des moeurs et des mentalités..

           »Comment voulez-vous qu’une communauté soit acceptée quand on lui signifie clairement..."

          Ca nous ramène au fameux dilemme de l’oeuf et de la poule, sans apporter de contribution au débat.


        • OMAR 11 octobre 10:48

          Omar9

          @Cateaufoncel : « Ca nous ramène au fameux dilemme de l’oeuf et de la poule, sans apporter de contribution au débat. ».
          .
          Admettez donc que le rejet émane totalement de votre coté.
          Et qu’il n’y a aucune volonté de votre part d’admettre cette communauté, quoi qu’elle face comme sacrifice ou avancée.
          D’ailleurs, la meilleure preuve reste votre comportement envers les malheureux harkis, que vous avez totalement méprisés et humiliés.
          Alors, si vous souhaitez que le débat progresse, oubliez la poule et son œuf, et faites preuve de bon sens, de sagacité et d’humanité.
          PS : Le Front National (ou son prédécesseur) a toujours mené un combat contre « l’étranger », avant le bougnoule, c’était le rital, l’espingouin et le juif....


        • Cateaufoncel 11 octobre 16:59

          @OMAR

          « Le fils à De Gaule présente un raisonnement identique... »

          Ce n’est pas le « fils à De Gaule » qui présente, c’est le « fils à De Gaulle » qui cite son père.

          « ...un immigré doit accepter de vivre dans des conditions infra-humaines, sinon il est porteur de désordre. »

          Pour ce qui est du désordre, voir les grandes tendances de la population carcérale, et les articles repris consciencieusement par fdesouche.

          « Et puis, marrant... »

          Marrant peut-être, toujours est-il que De Gaulle avait vraiment tout compris, puisqu’il anticipait l’islamisation de la société française (pour approfondir, lire Philippe de Villiers, Les Cloches ne sonneront-elles encore demain ? Ed. Albin Michel, 2016)

          « Surtout quand on sait que c’est la France qui les a fait venir de force pour participer à la libération du joug nazi... »

          233’000 maghrébins, en tout et pour tout, mais aussi 176’000 Pieds-Noirs, alors...

          "...servez-vous de votre conscience et connaissance personnelle, les logorrhées racistes d’autrui sont destinées à la consommation des ultras, extrémistes et psychopathes.« 

          Va pour ultra, extrémiste et psychopathe, je suis imperméable à ce genre de »chantage" à la con.


        • Cateaufoncel 11 octobre 17:12

          @OMAR

          « Et qu’il n’y a aucune volonté de votre part d’admettre cette communauté, quoi qu’elle face comme sacrifice ou avancée. »

          De Gaulle, je vous l’ai dit, avait tout compris : « Essayez de mélanger de l’huile et du vinaigre, au bout d’un moment, ils se séparent de nouveau. Les Français sont les Français, les Arabes sont les Arabes. »

          "D’ailleurs, la meilleure preuve reste votre comportement envers les malheureux harkis, que vous avez totalement méprisés et humiliés.« 

          Ils ont été victimes du nombre. Si les Maghrébins avaient été globalement peu nombreux, il n’y aurait pas eu de problème. Le problème des harkis, c’est qu’ils ont été amalgamés à tous les autres, ceux des cités, les racailles, les délinquants et les criminels.

           »Alors, si vous souhaitez que le débat progresse, oubliez la poule et son œuf, et faites preuve de bon sens, de sagacité et d’humanité.« 

          Parce que vous croyez qu’on peut aller contre les sentiments des gens avec du bon sens, de la sagacité et de l’humanité ? Vous devriez lire Gustave Le Bon, un admirateur des Arabes, soit dit en passant, qui, non sans naïveté - son domaine, c’était la psychologie, pas l’uchronie -, regrettait la victoire de Charles Martel, à Poitiers, comme Mélenchon et... Hitler.

           »Le Front National (ou son prédécesseur) a toujours mené un combat contre « l’étranger », avant le bougnoule, c’était le rital, l’espingouin et le juif...."

          C’est du grand n’importe quoi ! Le Front national, comme beaucoup, a été pro-européen jusqu’à la présentation du Traité de Maastricht.


        • Cadoudal Cadoudal 11 octobre 18:05

          @Cateaufoncel
          Omar serait un ancien esclave du CNPF qui malgré sa libération n’aurait jamais retrouvé le chemin du retour, préférant à l’affection des siens les chaines atroces de la CAF et du PMU...

          Plein Sud, mon colon, plein Sud....

          Enlevé de force à sa terre natale par des trafiquants d’esclaves, il aurait vécu en baraques comme un vulgaire prolo Brestois :
          https://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/brest-jhabitais-une-baraque-au-d8-bis-poul-ar-bachet-3800378

          Nous exigeons la libération immédiate de tous les esclaves Algériens du CNPF et l’organisation d’un pont aérien pour les ramener enfin sur la terre de leurs fiers ancêtres..


        • Cateaufoncel 11 octobre 20:03

          @Cadoudal

          "Omar serait un ancien esclave du CNPF qui malgré sa libération n’aurait jamais retrouvé le chemin du retour, préférant à l’affection des siens les chaines atroces de la CAF et du PMU...« 

          Il y a, dans la volonté de ces gens, de s’installer et de s’incruster malgré tout, une dimension qui nous échappe. Je lisais, hier soir, un texte de Frantz Fanon, psychiatre anti-colonialiste, militant FLN et citoyen algérien par choix, un texte où il n’était question que de dignité, de fierté, de liberté pour des hommes et des combattants de l’indépendance, libérés du carcan colonial, affamés d’humanité etc., etc., etc.

          Dommage qu’il ne soit plus là, Fanon, cinquante ans après, pour nous expliquer ce qu’il y a de digne, de fier et de libre, dans le fait de se présenter dans un pays étranger, la France en l’occurrence, entre deux valises qui contiennent la totalité de ses biens, et de vouloir y rester à tout prix.

           »Nous exigeons la libération immédiate de tous les esclaves Algériens du CNPF et l’organisation d’un pont aérien pour les ramener enfin sur la terre de leurs fiers ancêtres...
          "

          Etes-vous bien sûr que les gouvernants algériens laisseront les avions atterrir ? Parce si c’est pour faire demi-tour au-dessus d’Alger - pardon El-Djaza’ir - et revenir se poser à Nice, Marseille ou Toulouse, c’est bien de la dépense pour pas grand-chose.


        • zak5 zak5 12 octobre 07:09
          @Cateaufoncel

          « Nous exigeons la libération immédiate de tous les esclaves Algériens du CNPF et l’organisation d’un pont aérien pour les ramener enfin sur la terre de leurs fiers ancêtres... »

          Inchallah le premier ministre algérien viendra en France, comme le premier ministre israélien, et dira que l’Algérie demande aux algérien humiliés de rentrer eu bled, et Inchallah surtout, que toute la France s’offusquera de cette déclaration et demandera de garder ses algériens

          on peut rêver hein ! et pourtant l’Algérie est 156 X plus vaste qu’israel 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires