• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vœu (sans x) 2021

Vœu (sans x) 2021

2021 ouvre une nouvelle décennie qui verra s’affronter dans un combat à outrance les tenants de l’énergie monétaire fondée sur l’esclavage et ceux de l’énergie humaine fondée sur la liberté responsable.

D’un côté les adeptes très minoritaires de la grande réinitialisation transhumaniste et mondialiste qui veulent marier le biologique et le numérique comme le souhaite le grand gourou de Davos, Klaus Schwab, suivi par la plus grande partie des équipes dirigeantes mondiales. Ils croient tout résoudre par l’énergie monétaire qui remplace l’intelligence humaine par l’intelligence artificielle et le travail de l’homme par celui de la machine. Ils ont initié ce renouvellement en 2020 par une pandémie de la peur poussant les peuples à se raccrocher à tout ce qui se présente, à l’exclusion de leur bon sens. Ils imaginent une vie dans la contradiction fondamentale de ne plus avoir besoin des humains pour produire mais d’en avoir absolument besoin pour consommer et justifier la production. La production serait assurée par l’énergie monétaire transformée en robots dont ils ne voient pas le prix puisque, pour eux, l’énergie monétaire est gratuite et créée ex nihilo. L’énergie monétaire se transforme aussi bien en énergie fossile qu’en machines. Les adeptes de la grande réinitialisation croient fabriquer cette énergie en se prenant pour des dieux et en reportant les problèmes à demain tout en les aggravant aujourd’hui. Quant à la consommation, elle serait assurée par les humains grâce au revenu universel tout aussi gratuit que les machines mais retenu tout de même aux rebelles récalcitrants. Les citoyens pourraient se distraire, se contenter de produire des services et choisir leurs dirigeants entre candidats présélectionnés, à défaut de candidature unique, pour leur similarité de fond sous des formes diverses. Les nations, les familles n’y auraient plus leur place, la notion même de civilisation perdrait son pluriel disparaissant au profit d’une foule de consommateurs-électeurs, « droitdel’hommés » par un individualisme triomphant, flatté dans toutes ses minorités et noyé mondialement dans une civilisation occidentale unique et moribonde, ne tenant que par l’énergie monétaire totalement artificielle mais déversée sans compter. Les chantres français de cette utopie ont comme figures de proue Jacques Attali ou Laurent Alexandre. Enarques évidemment, ils ont table ouverte dans les médias et nous montrent avec leurs confrères combien l’humilité a été mal répartie.

De l’autre, ceux, pour l’instant encore plus minoritaires, qui ont compris que l’argent n’apporte son énergie que parce qu’il est un accumulateur d’énergie humaine. Ils ont compris que la monnaie dette et la monnaie numérique, si à la mode actuellement, sont des réintroductions différées de l’esclavage. Ils tremblent pour leurs enfants chaque fois que des dirigeants « débloquent » des sommes extravagantes inexistantes pour se donner l’impression d’être utiles tout en nous enfonçant davantage dans leur impasse. Ils savent que toute solution doit commencer par l’arrêt des distributions gratuites d’argent et par une mise en place et une reconnaissance de l’utilité réelle de chaque citoyen dans sa civilisation, dans sa nation, dans sa famille. Ils voient avec tristesse ou même rage, toutes ces collectivités être volontairement ébranlées en vue de leur destruction.

Entre les deux se trouvent ceux totalement majoritaires et vrais décideurs de demain dont beaucoup de gens sensés qui n’ont pas encore choisi et qui ne trouvent pas toujours le temps de réfléchir. Ils sentent bien que le bateau prend l’eau. Ils sont gilets jaunes, abstentionnistes, souverainistes de tous poils. Ils hésitent entre la révolte et l’attente. L’année 2020 leur a douloureusement rappelé et même martelé la phrase si juste du prix Nobel d’économie Friedrich von Hayek sur les dirigeants qui « obtiennent l’adhésion des gens dociles et crédules qui n’ont pas de convictions personnelles bien définies et acceptent tout système de valeurs à condition qu’on leur répète des slogans appropriés assez fort et avec suffisamment d’insistance ». Ils procrastinent en rongeant leur frein. Ils ne voient pas que leur regrettable impéritie vient d’abord du fait qu’ils limitent tous intellectuellement l’énergie à une donnée physique qui existerait indépendamment de l’homme, ce qui exclut l’intelligence et même la force physique humaine, pourtant toutes deux indispensables à l’utilisation des autres énergies. Ils sont intellectuellement coincés entre l’observation millénaire de la réalité omniprésente de l’esclavage et leur enfermement dans la croyance scientiste que l’énergie ne se chiffre qu’en joules. Sénèque, Einstein ou Aristote, combien de joules ? En déconnectant l’énergie de l’énergie humaine, ils déconnectent l’énergie monétaire de l’énergie humaine et vont même jusqu’à nier l’existence de cette énergie monétaire pourtant en pleine action. En jouissant de cette énergie tout en la niant, ils se font les complices involontaires des mondialistes transhumanistes qui n’existent que par l’énergie monétaire puisée dans la réintroduction des esclavages sous toutes ses formes, ce que tout le monde constate sans toujours le comprendre et en ne l’approuvant jamais.

Je fais le vœu unique que 2021 nous fasse réaliser que l’enfer ce n’est pas les autres mais que l’enfer c’est de ne pas aimer, c’est le mondialisme transhumaniste individualiste. Si ce vœu se réalise, chaque civilisation se retrouvera naturellement chez elle, faisant éventuellement un troc respectueux avec les autres civilisations. Elle limitera son énergie monétaire à la somme des énergies qu’elle stimule, qu’elle constate et qu’elle rémunère chez son propre peuple. La tour de Babel sera détruite comme toutes les sagesses nous y incitent et comme les mondialistes voudraient nous l’interdire, ou pire, nous faire désirer que la tour « transperce le ciel » comme le dit la Bible et qu’elle nous permette d’ « attaquer Dieu sur son terrain » comme le dit le Coran.


Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 1er janvier 10:34

    Amen... Meilleurs vœux Marc, et à tous ! smiley


    • Le Panda Le Panda 1er janvier 10:52

      Bonjour à tous et toutes,

      je profite de venir à chacun que 2020 reste comme un cauchemar. 2021 ne sera pas forcément meilleur au moins jusqu’à la fin de l’année peut-être. Nous marchons sur des coquilles d’œufs un fait est évident nous ne saurons jamais qui est arrivé en premier la poule, ou si c’est la poule qui a fait l’œuf. Bonne année et santé pour les anciens comme les nouveaux. Peut-être pourrons l’écrire et le dire à nouveau fin 2021. Plein de bisous de mes petits enfants à tous les enfants du monde.

      Le Panda 


      • Schrek Séraphin Lampion 1er janvier 11:02

        Bonne année.

        « ... l’enfer .../... c’est le mondialisme transhumaniste individualiste  » d’une classe dominante indifférente aux souffrances des autres classes sociales.

        Le pacte passé entre les oligarchies ploutocrates « occidentale » et chinoise permettra encore quelques années de jouer sur la valeur ajoutée artificielle produite par le différentiel des monnaies, mais cette astuce monumentale ne va pas durer aussi longtemps que les contributions. Le « crédit social » chinois a montré son efficacité au point d’être singé par les occidentaux à travers la dictature sanitaire, mais dans les deux blocs, le tarissement de la demande par sevrage des besoins va casser la production, et le rêve d’Attali s’écroulera. En un an, la production automobile a déjà chuté de 25% en France.

        Seulement, il ne suffira pas de discernement et de bonne volonté pour réparer les dégâts. Il faudra aussi neutraliser les coupable et les empêcher de nuire à nouveau pas des actions concrètes aussi dures pour eux que ce qu’ils auront fait subir aux autres. Et comme les réparations des dommages subis par un très grand nombre seront réparties sur un tout petit nombre, il faut que ça soit très très dur pour eux.


        • Djam Djam 2 janvier 11:29

          @Séraphin Lampion

          Vous voilà bien optimiste Séraphin en cette nouvelle année ??

          Aucun responsable de ce désastre occidental ne sera puni. Ils se sont voté des lois pour empêcher précisément ça. Remaniement en loucedé des constitutions, celle de la France en particulier. Cela a suffit déjà pour les mettre largement à l’abri comme le fut, souvenez-vous, Fabius dans l’affaire du sang contaminé. 

          C’est la totalité du sytème politique qui devra, tôt ou tard, être mis en pièce. Le régime républicain fait semblant d’être démocrate, mais le tour de passe-passe de la « représentativité » du peuple a fait long feu. Ils ne représentent, et vous le savez, qu’eux-mêmes et leurs intérêts personnels.

          Si l’on peut poser le cadre du siècle (par commodité) je dirai qu’il faudra bien encore un bon siècle avant que les républiques soient dissoutes et que des esprits plus élevés créent une organisation basée sur la notion un peu tordue de « glocal ». 

          Mais le « global » n’était-ce pas déjà le fonctionnement des nations commerçant à peu près correctement en inter-national ? Restera à déterminer si la dématérialisation de l’argent du commerce international peut co-fonctionner avec des SEL (monnaies locales matérielles ou Système d’Echange Local)...


        • troletbuse troletbuse 1er janvier 12:14

          Je suis préoccupé par le fait que des personnes soient qualifiées de théoriciens du complot, simplement parce qu’elles remettent en question certains motifs gouvernementaux, corporatifs et industriels, ou parce qu’elles remettent en question les lois arbitraires qui révoquent nos droits humains fondamentaux.

          Je ne consens pas à ce que le gouvernement prenne des décisions concernant ma santé. Ils ont été élus pour me servir, pas pour me contrôler.

          Je ne consens pas à vivre dans un État policier.

          Je ne consens pas à la censure extrême qui s’exerce sur les plateformes de médias sociaux à l’encontre des médecins, des scientifiques et des militants, qui présentent et défendent des données valables qui remettent en question le "récit officiel" auquel les médias voudraient nous faire croire. Cela me préoccupe bien plus que le virus.

          Je ne consens pas à ce que les citoyens soient suivis et tracés.

          Je ne consens pas à ce que le gouvernement prenne des décisions sans un processus démocratique.

          Je ne consens pas à ce que des politiciens, ou toute autre personne, qui ont un "intérêt financier" lucratif dans l’industrie pharmaceutique, prennent des décisions concernant ma santé et mon bien-être.

          Je ne consens pas à ce qu’on me dise que toutes ces décisions sont prises pour ma propre sécurité.

          Je ne consens pas à censurer la liberté d’expression sous prétexte de me protéger contre la diffusion de fausses informations.

          Je ne consens pas à la fermeture de petites entreprises alors que des sociétés multimillionnaires restent ouvertes.

          Je ne consens pas à être étiqueté « anti-vaccin », simplement parce que je m’inquiète des vaccins OBLIGATOIRES ou des procédures précipitées, sans protocoles appropriés - en particulier ceux à haut risque, avec des tests limités qui sont jugés très rentables pour les intérêts les plus douteux.

          Suite msg suivant


          • troletbuse troletbuse 1er janvier 12:15

            Je ne consens pas à la quantité de division et de haine qui est encouragée entre les amis et les familles, simplement pour maintenir des croyances opposées, ou pour parler ouvertement de ce qu’ILS croient.

            Je ne suis pas d’accord avec l’idée que les produits pharmaceutiques et les vaccins soient les SEULS moyens de prévenir ou de guérir les maladies... le rejet pur et simple d’une bonne nutrition, d’exercice, de prévention et de thérapies naturelles, est très discutable de mon point de vue.

            Je ne consens pas à ce que les médias ne couvrent que des « cas » frauduleux et trompeurs, ou des décès grossièrement exagérés, alors que le taux de survie est immensément plus élevé. La peur paralyse l’immunité, alors pourquoi ne parlons-nous pas des excellents taux de guérison (99,9 %), des traitements et des thérapies efficaces ?

            Je ne consens pas à l’absence de soins et de considération pour les patients "non covid", à qui l’on a refusé l’accès aux traitements, consultations et opérations essentiels pour le cancer, les maladies cardio-vasculaires et d’autres affections mettant la vie en danger. Leur vie compte aussi !!!

            Je ne consens pas aux « confinements » et aux « lock downs »... rester à la maison ne protège pas contre la violence domestique, les abus sexuels, la dépression, l’anxiété, la famine et le suicide, qui coûtent tous beaucoup plus de vies que le virus.

            Voici ce à quoi je consens :

            Être un(e) penseu(r/se) libre et critique.

            Un parent, qui protège l’avenir de ses/des enfant(s).

            Un(e) individu(e) qui se soucie de demain ... quelqu’un qui comprend le lien entre la santé de notre planète et notre propre santé.

            Une personne attentionnée, qui ne cessera jamais de combattre l’injustice et la tyrannie... ou de remettre en question et de condamner les mensonges et la manipulation du gouvernement et des médias.

            Nous venons tous au monde sans rien et nous repartirons sans rien... le morceau au milieu s’appelle la VIE... la vie est un cadeau précieux.

            Aucun de nous ne sait combien de temps ce cadeau durera, alors profitez de chaque seconde, chaque minute et chaque heure de chaque jour... vivez, aimez, prenez des risques, pas des ordres... soyez gentils, soyez tolérants et soyez heureux... ne perdez pas une seconde de plus à attendre que les choses changent...

            SOYEZ LE CHANGEMENT !


            • Schrek Séraphin Lampion 1er janvier 12:24

              @troletbuse

              « Bonne chance Monsieur Gorsky ».


            • troletbuse troletbuse 1er janvier 12:27

              @Séraphin Lampion
              Merci Séraphin.


            • Jjanloup Jjanloup 1er janvier 17:51

              @troletbuse
              Bonjour et merci pour ces réflexions que je me suis permis de faire suivre, en votre nom, à mes relations « mail »...


            • troletbuse troletbuse 1er janvier 20:02

              @Jjanloup
              Bonsoir. Ce n’est pas de moi. Je l’ai reçu par mail aussi et je l’a diffuse à tout va !-)).


            • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 1er janvier 19:22

              Humainement le combat est perdu.

              Les maitres du monde sont désormais en guerre contre la loi universelle qu’ils pensent être en mesure de défier tout en resserrant leurs emprises sur leurs congénères réduit à l’état d’automate aseptisé et qui serviront de carburant à la réalisation de leurs délires messianiques.

              Ils ont déjà réservé leur bunker pour se lancer en toute hâte vers ce combat ultime tout en pensant pouvoir s’assurer une retraite doré en cas d’échec. Les serviteurs de Satan s’arrêteront finalement là ou leur grand maitre y demeure.

              Comment les super-riches payent pour échapper à la crise climatique (novethic.fr)


              • Octave Lebel Octave Lebel 1er janvier 21:16

                Très beau texte qui évoque ce qui travaille nos sociétés et nos esprits inquiets. Les forces de destructions et d’enfermement qui s’opposent aux forces de constructions et d’ouverture. Nous sommes conviés à nous prendre en charge avec lucidité et courage pour dégager l’horizon sans nous laisser dépouiller de notre énergie biologique et culturelle qui fait de nous une humanité diverse et unique. Il y a une insistance énorme dans notre monde qui fait partie de ce rapport à nous faire croire que le rapport de forces qui a été construit nous dessert et un indéracinable sentiment qu’un autre chemin est souhaitable et possible. Continuons d’avancer sur ce chemin même si à l’échelle de nos vies, comme cela a toujours été le cas, ce ne sont que quelques pas. Ils permettront à d’autres de le prolonger.


                • mmbbb 2 janvier 11:32

                  @Octave Lebel un monde sans rapport de force est un monde de «  bisounours » . J entendais ce matin sur F Musique n un professeur de Lausanne en Suisse pronant la nouvelle ecologie , C est tres bien , de vouloir dans un monde a la Rousseau ! Le gros probleme est que ces gens la sont hors sol comme les poulets en batterie , ils planent .On a vu ce que cela donnait avec la contre culture des années 1970 1980 , Ces gens la se sont recycles dans les medias et vivent du « systeme » sont a la tete d agence de pub etc ect Con Bendit n est pas devenu ouvrier ! Mais il y a aurai toujours un public beat pour croire aux chimeres !
                  Cet auteur sort d HEC , en France il faut etre vraiment téméraire pour monter une boîte ! On peut s en prendre a l oligarchie certes mais il faudrait avant tout percevoir que notre administraion notamment fiscale est devenue hystérique ! la derniere elle est bonne ; taxe sur les cabanons de jardins :: Pays devenu compelement debile et nous avons pas besoin de l oligarchie mondiale , nos cranes d oeuf s en chargent !
                  Je suggere une taxe sur les nains de jardin !


                • mmbbb 2 janvier 11:17

                  l energie monetaire , je n ai pas toujours pige votre démonstration A moins de revenir au troc !

                  Quoi qu il en soit , le fric la thune le fluz les pepettes le ble l oseille c est le nerf de la guerre !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité