• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Where’s Hunter ?

Where’s Hunter ?

Il faut dire que Hunter a bien de la chance.

Il gagne 600 000 $ par an. Il travaille pour une société pétrolière Ukrainienne.

Pourtant Hunter ne parle pas Ukrainien. Hunter est Américain et ne parle que Anglais.

Pour donner un ordre de proportion, un administrateur de Exxon Mobil (2eme capitalisation boursière du monde, 6eme chiffre d'affaire du monde) est à coté de lui un « petit joueur » avec seulement 330 000$ par an. Eh bien Hunter gagne presque le double de lui.

Le salaire annuel moyen en Ukraine est de 1700 $ par an (notez que c'est par an et pas par mois).

Comme vous le voyez Hunter gagne beaucoup, beaucoup plus que les gens en Ukraine siège de la société pétrolière qui l'emploie comme avocat d'affaires....

Hunter lorsqu'il a été embauché ne connaissait rien au pétrole.

Hunter n'est pas un exemple. Il a été viré de l'Armée pour usage de cocaïne.

 

Chronologie

 

Acte 1 Joe Biden demande un limogeage contre l'obtention de l'aide financière Américaine.

A la fin du dernier mandat de Obama aux USA, le vice président Joe Biden demande le limogeage du procureur en chef de l'époque en Ukraine, qui enquêtait sur l'entreprise employant Hunter. L'entreprise « Burisma holding » en 2016 juste à la fin de mandat de Obama.

A cette époque de conflit avec la Russie, l'Ukraine a terriblement besoin de l'aide Américaine.

À la demande de Joe Biden, vice président de O Bama et chargé des affaires étrangères, le procureur en chef, Viktor Shokin, est licencié immédiatement et l'enquête sur Burisma Holding est close. Joe Biden a eu ce qu'il a exigé pour donner l'aide financière Américaine.

 

Acte 2 Un livre sort en mars 2018.

« Empires secrets : comment la classe politique américaine cache la corruption et enrichit sa famille et ses amis ».

L'auteur de ce livre Peter Schweizer se pose des questions sur le dernier acte de Joe Biden avant la fin de mandat de Barack Obama, le limogeage du procureur Ukrainien. Il découvre que le fils du vice président est employé par « Burisma Holding ».

Hunter Biden, fils de Joe Biden vice président des états unis travaille dans l'entreprise ou son père a demandé au président de l'Ukraine de virer le procureur qui enquêtait sur elle. Il découvre les revenus pharaoniques de Hunter Biden dans l'entreprise Ukrainienne. (50 000$/mois officiel) (83 000$ selon l'agence de presse Halifax

 

Acte 2+ une affaire chinoise :

Partant de là, l'auteur du livre pousse le bouchon et enquête sur le fils du vice président. Hunter Biden et découvre, une affaire chinoise.

En 2013, les Chinois envahissent les îles de la mer de Chine méridionale.

La tension est forte entre USA et Chine. Obama envoie Air Force Two et son vice président Joe Biden qui lui, emmène avec lui Hunter à bord de l'avion.

Joe Biden s'écrasera devant le bellicisme des Chinois, même la presse de gauche acquise aux démocrates critiquera son manque de négociation. En fait, 12 jours après le voyage, un fonds de capital-investissement Chinois est créé avec à la tête Hunter, capitalisé par un prête nom du gouvernement chinois de 1,5 milliard de $. Le fonds reçoit une licence commerciale Américaine ce qui est contre nature.

 

Acte 3  : L'avocat de Trump lit le livre et contacte l'auteur.

La désignation du prochain candidat démocrate est un jeu à 3 prétendants.

Sanders est un vieux, malade et tellement à gauche que Trump ne risque pas grand chose. Waren est aussi une extrémiste clivante très à gauche, et affabulatrice. Elle s'est inventé un passé misérabiliste et tout est faux. Elle n'est ni indienne, et n'a pas subit de licenciement abusif parce qu'elle était enceinte comme elle a prétendu.

Le plus dangereux pour l'élection de 2020 pour Trump, c'est Joe Biden. Un homme de centre gauche qui lui peut rallier les indécis qui font l'élection.

Et... Rudy Giuiliani, l'avocat de Trump qui a lu le livre, s'empresse de lui e-mailer les pages les plus savoureuses...Et en Ukraine on a changé de président.

 

Acte 4. La conversation téléphonique.

Une conversation téléphonique a eu lieu entre le nouveau président Ukrainien et Donald Trump. Trump demande a ce que le président Ukrainien enquête sur Hunter et sa société "Burisma Holding" car il veut savoir.

Un membre « inconnu » qui se fait appeler « lanceur d’alerte » dénonce Trump comme soi-disant ayant fait pression sur le président Ukrainien en mettant en jeu l'aide Américaine contres des informations sur Hunter. On sait que ce lanceur d'alerte est proche des démocrates, et a travaillé pour Joe Biden.

 

Acte 5 Lanceur d'alerte

Adam Schift le sénateur démocrate, et président du comité du renseignement chargé de superviser la communauté du renseignement des États-Unis affirme qu'il y a "des preuves plus que circonstancielles" et fait une présentation à charge de la conversation que Trump a eu avec le président Ukrainien Zelensky.

Les démocrates lancent un projet de « destitution » politique et médiatique du président Trump sur la base des faits reportés du lanceur d'alerte.

Il n'y a aucune chance que la destitution aboutisse. Il faudrait un accord du Sénat et le Sénat est à majorité républicain.

 

Acte 6 Trump contre attaque

Le président Trump ne nie pas avoir demandé au président Ukrainien d’enquêter sur Hunter, et un éventuel conflit d'intéret. Il nie avoir fait pression par des menaces et livre à la presse la conversation téléphonique de plusieurs minutes qui se révèle chaleureuse, qui ne continent aucune menace. Trump indique que c'est son rôle de vérifier où va l'argent du contribuable Americain.

Le président Ukrainien Zelensky confirme les propos de Donald Trump officiellement et déclare. "Ce n'était pas un chantage et le budget des armes pour l'Ukraine n'était pas un sujet de conversation".

Harcelé de questions par les journalistes à tendance démocrate, sur le projet de destitution, Trump répond que c'est une manœuvre politique en coup d'état et dit qu'ils feraient mieux d'aller enquêter sur Hunter en Chine.

Trump contre attaque avec le slogan « where's Hunter ? » plusieurs fois par Tweet et à la convention de Minneapolis.

A la sortie du rassemblement de la campagne électorale de Trump à Minneapolis, au Minnesota des t-shirts ont commencé à se vendre à la sortie. Les T-shirt, peuvent être achetés sur internet ou dans les shops républicains pour 25$.

 

wheres-hunter-t-shirt

Avec la casquette « Make America Great Again » lors de sa première campagne présidentielle, Trump a amassé 45 millions de dollars.

Le T-shirt « where's Hunter ?  » Fera-t-il mieux ?

Mais ou est-il Hunter ? Où est-il ?


 

Par Spartacus Lequidam

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.96/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 octobre 15:47

    « A cette époque de conflit avec la Russie, l’Ukraine a terriblement besoin de l’aide Américaine.  »

    surtout le Donbass !

    l’« aide américaine », c’est « je vais lui faire une proposition qu’il ne pourra pas refuser », 

    que Hunter ne connaisse rien au pétrole n’a pas plus d’importance que le fait que l’avocat de Don Corleone n’était pas allé au catéchisme.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 octobre 15:57

      @Séraphin Lampion

      c’est incroyable ce que le pays slaves pouvaient avoir besoin des USA en Serbie, en Croatie et en Bosnie, d’ailleurs !


    • Buzzcocks 15 octobre 16:13

      Encore du racisme anti riche de Spartacus... 600 000$ par an, c’est un salaire de cadre sup lambda, pas de quoi se taper sur le ventre.


      • phan 15 octobre 16:28

        Who’s Epstein, prochain article de Spartacus sur Fake ...oups Fox News, via Dreuz.info !

        Q : Où est Steve ?

        R : Spartacus ne sait pas où se trouve la Loire !


        • The Pilgrim The Pilgrim 15 octobre 17:35

          « Where’s Hunter ? »

          DTC pour les nervis de l’UE à la sauce démocrasse américaine ; à l’instar de « Que l’Union européenne aille se faire foutre » s’est exclamée Victoria Nuland !


          • Aimable 15 octobre 17:57

            Tous les marigots , politiques ou pas , communiquent entre eux du plus petit jusqu’au plus grand , quand on est dedans il faut nager comme les anguille pour échapper aux crocodiles a moins d’en être un soit même .

            Spartacus , vous êtes dans lequel , en partant de 0 a 10 ( 10 étant bien sur celui des crocodiles de mer , les plus redoutables  ?


            • Samson Samson 16 octobre 01:46

              Trump a beau se présenter comme le plus répugnant des personnages (véreux, narcissique, raciste, sexiste, outrancier, insultant et méprisant, ...),, il n’en paraît pas moins bien plus lucide sur la faillite du libre échange et de l’économie globalisée, l’échec de l’unipolarisme géo-stratégique et l’état très avancé de putréfaction du système impérial que ne le paraissent ses adversaires démocrates, par ailleurs tout aussi véreux, corrompus et bien plus bellicistes que lui. Et pour enrayer la logique d’un système devenu fou, il manœuvre avec grande intelligence !

              Soulignant et exaspérant encore par leur harcèlement la profonde fracture divisant la population U$ entre gagnants et perdants du libre échange et de la mondialisation, l’acharnement démocrate à sa destitution éveille - sinon le spectre d’un conflit mondial comme en menaçait l’élection de « Bloody’Hillary » - celui d’une guerre civile, ce qui ne fait bien évidemment que précipiter encore le naufrage déjà bien avancé du Titanic.

              Where is Hunter ?

              Where is Epstein ?

              ... smiley smiley smiley


              • Aimable 16 octobre 08:29

                @Samson
                Il n’empêche , qu’il représente les USA , ceux là même qui ont semé la merde ( une spécialité des Américains qu’ils étendent sur la planète , ce sont les Huns de notre époque ) et se retirent en laissant un terrain fertile pour la mise en place de toutes les exactions possibles et inimaginables en temps normal .


              • lloreen 16 octobre 10:36

                @Aimable
                Ce sont les nazis des temps modernes.Leur spécialité est le crime organisé et leur bras armé est le gladio, l’armée secrète de l’Otan (organisation terroriste de l’Atlantique Nord).
                Ces sectaires font tous partie d’un syndicat international du crime (bancaire) organisé.
                En France, ils font intervenir leurs milices para-militaires et autres « forces spéciales » financées par le crime organisé comme l’eurogendfor, eurocorps et autres formations assaisonnées au goût du jour.
                http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/08/20/27859801.html

                Sociétés para-militaires privées, un juteux « business »...
                https://www.youtube.com/watch?v=vJHfgKHtMx0

                Tout le financement destiné à l’entretien de ces mercenaires est siphonné du budget des états...expliquant l’étranglement et la baisse constante des moyens alloués aux polices et armées nationales dont le travail est d’assurer l’ordre public dans le cadre de l’intérêt général.

                Ce sont ces mercenaires que Macron envoie massacrer les français qui dénoncent la dictature instaurée en France suite au coup d’état du 5 décembre 2016 (décret Valls) mettant fin à la séparation des pouvoirs et entraînant de facto la disparition de la constitution au sens de l’article 16 de la DDHC de 1789...
                Il s’ensuit que monsieur Macron est un usurpateur dont toutes les lois sont nulles et non avenues.


              • lloreen 16 octobre 10:24

                "A cette époque de conflit avec la Russie, l’Ukraine a terriblement besoin de l’aide Américaine.

                "

                Cela tombe toujours bien pour ces mafieux...


                • Alcyon 17 octobre 20:14

                  Celle-là faut l’oser. 600K. Dis, tu nous rappelles combien se font les gosses Trump ?

                  Mais faut vraiment oser parler de coup monté quand mêmes les fidèles de Trump avouent qu’ils ont retenu l’aide financière à l’Ukraine pour qu’ils enquêtent XD

                  Ahhh les moutons qui croient sur parole le gourou qui crie « tout le monde vous ment, sauf moi ». Ca doit faire mal de voir le château de cartes s’effondrer.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès