• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > YAB, prophète de l’extinction de l’humanité

YAB, prophète de l’extinction de l’humanité

 

Il est beau. Tout chez lui sent le bien, le parfait, l’esthète en constante représentation. Rien ne dépasse, pas même son indignation très mesurée quand il annonce la fin de l’humanité pour dans cent ans.

 

Extinction

Ses films sont à son image : parfaits visuellement, léchés, au point où même la pollution devient esthétique. Un journaliste canadien écrivait à propos de son film Home :

« … les images sont si spectaculaires qu’elles ont pour effet de nous désensibiliser, de rendre presque beaux les dégâts faits aux écosystèmes, (…) L’autre point faible du film, c’est qu’il se contente de mettre en images un constat archiconnu (l’homme détruit), sans aller plus loin. En ce sens, il dissocie nos comportements et leurs impacts… »

La Terre vue du Ciel a connu un grand succès. L’hélico et le pétrole sont les ressources indispensables de tout écolo bien en cour. Les images sont si esthétiques qu’on se demande de quoi souffre la Terre. Au fond, Yann Arthus-Bertrand, ou YAB, est un grand narcissique qui ne rêve que d’associer son nom et son regard à ceux des sauveurs de l’humanité.

On connaît le crédo du photographe : l’humanité va disparaître. Il est même précis : ses petits-enfants vont mourir. Ce qui laisse, quoi ? – deux générations. Allez, mettons en l’an 2100. C’est l’horizon indépassable de la terreur écolo.

Dans une interview à LCI dimanche 20 septembre, il revenait sur le sujet avec ce même crédo : la 6ème extinction de masse est en cours et l’humanité va y passer. Extinction, piège à cons.

 

 

yab-03.jpgPandécologisme

« En cause la destruction de l’environnement - comme la déforestation, l’agriculture non soutenable et le commerce illégal d’espèces sauvages. »

Donc pas le réchauffement. Et mieux :

« La sixième extinction, c’est la mort de mes petits-enfants. (…) Le courage de la vérité, c’est qu’on va vers une fin de l’humanité.  »

Cette notion de 6ème extinction est diffusée largement par le WWF et la Société Zoologique de Londres dans leurs Rapports Planète Vivante. Si le décompte est juste, ce qui reste en question, il ne peut être qu’aléatoire et l’information concerne seulement les vertébrés.

Le réchauffement, anthropique ou non, n’y est pas pour grand chose. Ce sont les territoires qui changent, qui se rétrécissent au profit d’une humanité en forte expansion. Et aujourd’hui, voyant les milliards mis en circulation pour contrer la crise économique due au Covid, les écolos voudraient leur part du gâteau. Alors ils lient pandémie et écologisme :

« Notre santé dépend de celle de la planète. L’épidémie de COVID-19 ne fait que confirmer ce que nous savions déjà : on ne peut vivre en bonne santé sur une planète malade. La destruction de l'environnement contribue à l’émergence de zoonoses, ces maladies transmises de l’animal à l’homme. 

 

 

yab-04.jpgÂnerie

Chaque jour, les activités humaines grignotent les écosystèmes naturels, réduisant le territoire des espèces sauvages qui sont amenées à se rapprocher des populations humaines, augmentant ainsi les risques de contamination. »

C’est une vue de l’esprit. On n’en sait pas plus. De tous temps les animaux, même sauvages, ont été proches des communautés humaines. D’ailleurs je n’ose même pas imaginer l’état sanitaire des élevages au Moyen-Âge, où hommes et bêtes se côtoyaient bien plus qu’aujourd’hui.

Si les espèces se réduisent à cause du rétrécissement de leur territoire c’est l’inverse pour l’humanité. Son territoire est étendu sur toute la planète et sa croissance montre sa bonne vitalité.

YAB, qui fait de l’écologisme pour les nuls, qui est prêt à se vendre au diable (il a soutenu la candidature anti-écolo du Qatar pour le Mundial 2022 contre 1 million d’euros), ajoute que 2 à 3 degrés de plus d’ici 2100 ne permettront plus la vie humaine sur Terre.

Comment, mais comment cet homme en apparence intelligent peut-il affirmer une telle ânerie ? Une telle stupidité incommensurable ?

D’abord rappelons-nous que les variations maximales de température sur Terre sont de l’ordre de 150 degrés, entre les déserts brûlants et l’Antarctique.

 

 

yab-05.jpgÉco-terreur

Dans cet environnement le blé, par exemple, est cultivé aussi bien en Algérie qu’au Canada, à des latitudes aux températures moyennes très différentes.

Dans l’ouest algérien, à Tlemcen, la température moyenne annuelle est de 16° (Genève : 10,3°). En saison chaude cette moyenne est de 28° (Genève : 20°) et la pluviométrie quasi nulle. Au Canada, dans l’Alberta, région de Saskatchewan d’où vient en partie le blé de la Migros, le climat est extrême. À Saskatoon par exemple la moyenne varie de 35° entre l’été et l’hiver. Et le blé pousse.

S’il dure, le réchauffement libérera de nouvelles terres agricoles en Sibérie et au Canada. Au besoin on créera des variété adaptées. Les paysans ont depuis toujours modifié génétiquement les semences pour les rendre résistantes à leur environnement, cela continuera.

Il y a donc une marge d’adaptation très importante. Si l’humanité devait disparaître, ce ne serait pas de faim.

Alors de quoi pourrait-elle mourir ? YAB n’en dit rien. Le flou artistique règne. Il suffir de le croire sans vérifier : il est l’un des papes de l’éco-terreur et à ce titre est considéré comme une autorité. Le public, sidéré par les peoples comme toujours, n’est donc pas exigeant avec lui.

Si ce n’est de faim l’humanité pourrait mourir dans une gigantesque pandémie n’ayant rien à voir avec le réchauffement. Les grandes épidémies ont lieu indifféremment en période chaude et en période froide, donc tout est possible. Mais c'est peu probable. il y aura toujours des zones et poches indemnes.

 

 

yab-02.jpgFiction

Alors de quoi ? De chaud ? Invraisemblable.

Sur Terre des populations vivent dans des régions séparées par des températures moyennes de 10°, 20° ou 30°. Les unes sont au nord avec moins 10 degrés quand d’autres sont en Afrique avec 35°. Tous vivent et se nourrissent. Que l’on me dise comment 2 ou 3 degrés de plus pourraient nous faire disparaître.

C’est insensé.

C’est insensé mais c’est YAB, et ça lui fait engranger des millions.

YAB, qui qualifie sans rire Greta Tutu de sainte, est un privilégié, un cador de l’écologisme. Il a fait fortune avec ses images vues d’hélico. Derrière ses yeux doux, son émotion molle à fleur de rides et sa voix de sirène, ne vous y trompez pas : c’est un très riche homme d’affaire. Fortune polluante faite, l’hélicologiste se veut maintenant vertueux : il renonce à prendre l’avion. Mais comme le disent des internautes :

« Vous avez pu découvrir le monde, gagner énormément d’argent en polluant et vivre correctement aujourd’hui avec ce que vous avez gagné grâce à cela. Je trouve indécent votre discours. Je ne comprends même pas que l’on vous invite encore pour parler d’environnement. (…) Allez expliquer ça à 5 milliards de jeunes qui ont envie de voyager et de découvrir la planète : de quel droit allons-nous leur interdire ? »

Je ne suis ni riche ni célèbre, n’empêche : je dis, avec 1000 fois plus de conviction et de réflexion, que l’humanité ne disparaîtra pas en 2100. Je dis qu’elle vivra et s’adaptera. Cela ne signifie pas : « Ne faites rien ». Il reste la pollution, la reforestation, l’aménagement du territoire, le développement de technologies propres, la recherche se sources d’énergies stables (non-intermittentes), entre autres.

Mais il n’y a pas lieu de flipper ni de croire en une fin prochaine. Ça, c’est de la science-fiction, ou de la religion, pas de la science. YAB doit bien le savoir. Alors, quoi ?

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 24 septembre 18:09

    L’hélicologiste disait les mauvaises langues...

    Le bon vieux temps de l’écologisme pétaradant et nasillard du sémillant Hulot, qui deviendra par la grâce d’un vendeur de béton, marchand de shampoings z’et autres gels douche.

    Maintenant on a Barrau, qui lui voit ça d’encore plus haut !

    Les sociologues qui vont étudier cette faune vont bien se marrer...



    • xana 24 septembre 19:15

      Je ne sais pas si Yann Arthus-Bertrand est un prophète, inspiré ou non. J’ignore si son idée est raisonnable ou non.

      Mais ses adversaires sont au moins aussi cons que lui. Ils n’ont pas été capables d’avoir une idée comme la sienne, alors ils essaient de jeter la sienne aux cochons, avec des arguments aussi peu convaincants que malhonnêtes. Cet article est à vomir. Pour un peu il me rendrait Arthus-Bertrand sympathique...


      • mmbbb 24 septembre 19:15

         Je suis d accord de la critique de l homme qui comme tant d autres ne cessent pas de critiquer notre societe mais en ne reniant pas les benefices des apports de celle ci Votre article aurait du se limiter a cela Votre approche de l ecologie scientifique est celle d un liberal dont le principe est la négation .

        «  C’est une vue de l’esprit. On n’en sait pas plus. De tous temps les animaux, même sauvages, ont été proches des communautés humaines. D’ailleurs je n’ose même pas imaginer l’état sanitaire des élevages au Moyen-Âge, où hommes et bêtes se côtoyaient bien plus qu’aujourd’hui. » 

        Assertion ridicule , la bête sauvage au Moyen Age avait encoure des biotopes intactes Les loups et ours pouvaient encore vivre Il y avait de l ours dans les Alpes puisque A DUMAS le decrit dans un de ses romans 

        Quant a l agriculture notamment la domestication des animaux , elle date du néolithique c est deja de l histoire ancienne

        Enfin en 1300 la France comptaient 15 millions d habitants , c etait avant une civilisation rurale Vous faites un raisonnement spécieux et comparer n importe quoi !!! 



        • Pierre Régnier Pierre Régnier 24 septembre 19:31

          Toujours pas la moindre exigence des deux décisions les plus indispensables à prendre dans l’urgence :

          la décroissance de la production et de la consommation qui commence par une radicale compression par le haut de l’échelle des revenus

          l’aide, par les pays riches, apportée aux pays pauvres les plus surpeuplés seulement s’ils s’engagent dans une radicale dénatalité.


          • xana 24 septembre 19:51

            @Pierre Régnier
            Tu peux toujours attendre. Ces décisions, il va falloir les prendre nous-mêmes, après avoir pendu les actuels dirigeants.


          • HELIOS HELIOS 25 septembre 12:18

            @Pierre Régnier

            .. au nom e quoi pouvez vous qualifier de surpopulation... des gens dont la notion de « densité » n’est pas la même que la notre ?
            En France nous sommes aux environs de 120 Hab/km2 alors qu’au Bangladesh ils sont 10 x plus, pres de 1250 hab/km2.

            Par qui faut-il commencer ? le Bangladesh ou la France ? (*)

            De plus, les chiffres de densités ne representent pas du tout la réalité car les zones vides ou desertiques viennent fausser les mesures.
            Si en France par exemple, la densité moyenne est a peu pres bien réparti, prennez l’Algerie qui semble vide avec 18 Hab/km2 n’est pas juste, car si on retire la majorité du Sahara on retrouve des chiffres plus realistes alors que si l’on prends la zone littorale et les steppes cela ajuste a environ 160 Hab/km2

            Soyons réalistes, plus nous mettrons en oeuvre dans nos pays des mesures de restrictions pour permettre une meilleure harmonies des territoires et de l’humanité, plus les pays culturellement « denses » en profiterons pour venir peupler les zones qu’ils considèrent « vides » !

            Si nous voulons vraiment diminuer la densité de l’humanité... sans appliquer de mesures inaceptables (isolement total, plus d’aides humanitaires ni techniques, ni commerciales) comme vous le laisser supposer en diminuant l’aide que nous leur apportons..il faut mettre ces pays et ces cultures devant leur réalité, c’est a dire bloquer le plus drastiquement l’exportation de leur population vers des zones moins denses... cela s’appelle le contrôle de l’immigration !

            Chaque fois qu’un resident de ces pays emmigre, il laisse la place a un autre qui fera la même chose a son tour et qui en s’installant ailleurs ruine les efforts faits par les autres populations soucieuses de leur environnement.

            (*) Je sais, c’est cruel, mais c’est a ce prix que peuvent se defendre ceux qui sont les plus responsables envers la planete, et cela n’a rien a voir avec la consommation d’energie, comme on peut l’imaginer.


          • Ouam Ouam 27 septembre 02:43

            @HELIOS
            +1000
            Merci pour ce post plein de bon sens paysan et d’humanité.

            Car l’humain (qui l’a oublié visiblement) est un animal juste légerement plus « doué » que d’autres especes( et encore defois j’en doute smiley )
            et chaque groupe animalier sais parfaitement qu’il ne peut pas croitre plus que la ressource existante qu’il peut exploiter / utiliser.


          • Jeekes Jeekes 24 septembre 20:04

            ’’l’état sanitaire des élevages au Moyen-Âge, où hommes et bêtes se côtoyaient bien plus qu’aujourd’hui’’

             

            Oullah !

             

            Pas besoin de remonter au moyen-âge.

            L’est pas si lointaine, l’époque ou l’homme vivait dans une promiscuité sidérante, mais compréhensible, avec ses ’’bestiaux’’.

            Ne serait-ce que pour profiter de leur chaleur.

             

            Tiens, j’vais faire mon fergus...

            J’ai moi-même dormi plusieurs fois au-dessus d’étables diverses et variées. Dont une fois et, putain, je m’en souviendrais jusqu’à la fin de mes jours, au-dessus de cochons (j’en pue encore), mais en plein hiver, nomdiju, qu’est-ce qu’il faisait chaud !

             

            A condition d’arriver à respirer...

             

             smiley

             


            • xana 24 septembre 21:00

              @Jeekes
              Ben, ça prouve que tu n’as jamais été en pensionnat...


            • Jeekes Jeekes 25 septembre 09:48

              @xana
               
              Nan mais je me suis tapé 7 étés en colonie de vacances...
               
              Bon, on se marrait bien quand même !
               


            • bebert bebert 25 septembre 16:03

              @Jeekes
              Et vous n’aviez pas de masques


            • Jeekes Jeekes 27 septembre 16:14

              @bebert
               
              Ben non, évidemment.
               
              Carnaval c’est pas en été !
               
               smiley
               


            • stef 24 septembre 22:26

              Il n’a pas tort , la Terre se dégrade à vitesse V

              de toute façon toute personne sensé sait que l’on va vers la fin du monde le problème c’est de savoir quand on va percuter le mur. 

              Ca peut aller très vite beaucoup plus vite qu’on ne le croit 


              • damocles damocles 24 septembre 22:27

                YAB est un ESCROLOGISTE ,comme ses confrères Hulot l’ homme aux 8 véhicules thermiques ,Mamère qui va à la Bastille en taxi et 50 m avant d’arriver descend et prend un velo ....ect....

                Leur but est de se faire une masse de pognon avec les nigauds et les a-neurones au cerveau lisse comme la burrata 


                • JC_Lavau JC_Lavau 26 septembre 12:30

                  @damocles. Escrologiste et en même temps hélicologiste.


                • stef 24 septembre 22:30

                  la France devrait couper les allocations familiales au-delà de 3 enfants 

                  3 gosses c’est déjà beaucoup 

                  il y en qui en font 10 pour les allocs ce qui est une hérésie nataliste et sociétale 

                  en plein procès de charlie hebdo il est bon de rappeler que Coulibaly provenait d’une famille de 10 gosses et qu’l a été complètement livré à lui  même 


                  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 25 septembre 08:39

                    Arthus Bertrand arrive un peu tard pour écrire son Apocalypse, l’apôtre Jean, Daniel et Esaïe l’ont écrite avant lui et ils n’arrivent pas du tout aux mêmes conclusions.

                    En gros, les méchants seront éliminés et les saints règneront sur le reste des hommes, tout cela sans les tentations du diable lié pour 1000 ans


                    • xana 25 septembre 08:57

                      @Daniel PIGNARD
                      Tu nous les brises avec tes contes pour bonnes femmes attardées...


                    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 25 septembre 14:00

                      @xana
                      A vous lire, je préfère les bonnes femmes attardées aux bonnes femmes à la pointe du modernisme.


                    • xana 26 septembre 11:10

                      @Daniel PIGNARD
                      Ca c’est parce qu’avec tes principes tu ne vas pas flairer sous leurs jupes...



                      • ETTORE ETTORE 25 septembre 11:22

                        En fait ? Le bilan carbone de tous ses déplacements pour nous montrer que la terre

                        ETAIT belle ?

                        Maintenant que lui est devenu « vert tendre », elle, elle devient ....Moche, parce que moins verte QUE LUI ?

                        C’est vrai que, vu au ras du sol...avec ses propres yeux, sans passer par un téléobjectif......La réalité change !

                        Genre prédicateur même pas repenti, il se classe plutôt dans les pathologie type Alzheimer, avec un soupçon de mauvaise foi bien accentué !

                        Passé trop près des pâles de l’hélico, sans doute ?.


                        • ticotico ticotico 25 septembre 13:13

                          @ l’auteur

                          Ce bon Yann AB est certes une cible facile... Par amalgame, vous suggérez que ce bonhomme plein de contradictions n’est pas irréprochable, donc que les théories auxquelles il adhère le sont également.

                          Bien tenté ! 

                          Maintenant, je vous suggère un exercice légèrement plus relevé : essayez de contredire l’argumentation de quelqu’un d’un peu plus compétent, par exemple Jean-Marc Jancovici.


                          • gerard JOURDAIN 25 septembre 15:27

                            @ticotico
                            ohhh.. ;là..là..encore un qui maitrise le sofisme à merveille....

                            pas le temps de dézinguer ses erreurs.

                            cela ne veut pas dire que l’homme n’agit pas sur le réchauffement.

                            mais cela veut dire que ses arguments sont en partis fallacieux.


                          • ticotico ticotico 25 septembre 16:23

                            @gerard JOURDAIN

                            encore un qui maitrise le sophisme à merveille

                            Je présume que vous parlez de l’auteur, le sophisme est exactement le procédé utilisé quand il dit « Yann AB est écolo, mais il a beaucoup pris l’avion, donc il n’a aucune qualité pour s’exprimer sur l’écologie »...

                            Disqualifier plutôt qu’argumenter, c’est du même niveau que ce pauvre macron et ses amish...


                          • xana 26 septembre 11:12

                            @ticotico
                            Oui, c’est exactement ça.
                            Sur Internet c’est ce que font la plupart des intervenants. Parce que des arguments ca nécessite un peu de travail, alors qu’insulter...


                          • zygzornifle zygzornifle 25 septembre 15:54

                            Les dinosaures ont disparus pourquoi pas nous .

                            La nature nous remplacera comme elle sait toujours le faire ....

                            Un million d’année n’est qu’une chiquenaude pour la planète .... 


                            • xana 26 septembre 11:16

                              @zygzornifle
                              Tout à fait. Et d’après les estimations, la Terre a encore quelques quinze milliards d’années avant d’être soudainement volatilisée par l’effondrement du Soleil.

                              Donc la nature a de qui nous remplacer des millions de fois !
                              Désolé pour les Pignard etc qui se croient des « fils de Dieu ». Il ne restera absolument rien de leurs élucubrations.


                            • xana 26 septembre 11:21

                              @xana

                              Les Pignard, les Nocteau, les Jonas et tant d’autres prophètes de l’imbécillité. Alors qu’il serait si simple de s’émerveiller tout simplement de l’univers...
                              Mais eux veulent absolument descendre d’un Dieu, à cause de l’héritage éventuel. Et aussi parce qu’ils ont si peur de mourir !


                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 septembre 11:28

                              @xana Et les athées eux croient à la science pour les même raisons. Non, ce n’est pas la peur de mourir qui fait que l’on s’interroge mais parce que nous voulons que notre vie ait au moins plus de sens (pour soi et les autres) que celle d’un salade. Cela s’appelle l’intérêt pour l’histoire de civilisations...Mais la plupart des individus se contentent d’être heureux parce qu’ils ont reçu leur paie de fin de mois. Pourquoi, ben parce qu’ils craignent de mourir de faim...


                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 septembre 11:34

                              Oui, je sais, j’ai la chance de pouvoir et vouloir me nourrir de savoir. Se rajoute un « S » par rapport à avoir (bon, cela rappelle un peu le « S »erpent et l’arbre de la connaissance du bien et du mal,.... d’autre comme vous préfèrent avoir la panse plutôt que la pensée bien pleine. Chacun ses choix...



                                • biquet biquet 27 septembre 09:52

                                  YAB est un excellent homme d’affaires, rien de plus, mais ce n’est déjà pas mal. Il a commencé sa vie professionnelle en accompagnant des touristes en Mongolfière au Kenya. Il a commencé ainsi à faire des photos. La particularité de ce photographe est qu’il ne savait pas se servir d’une cellule à main et il prenait des photos aériennes en 24x36 alors, qu’à l’époque, les spécialistes des photos aériennes utilisaient la Linhof Aéro en 4x5 inches et qui nécessite l’utilisation d’une cellule à main. Mais en tant qu’excellent homme d’affaire il avait trouvé le bon filon. Le deuxième filon fut l’écologie et là le tiroir caisse fut bien rempli.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité