• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Yes, We Kill !

Yes, We Kill !

Il y a parfois, dans un Journal Télévisé, des actualités qui se télescopent, font écho, interrogent. Oh ! bien sûr, on ne peut pas les mettre sur un même plan. Notez-le bien... C’est juste une superposition. De mots. De témoignages.
Un bidouilleur des images et du son, un as du fake, en ferait son affaire.
Mais entrons dans le vif…

Or donc, Oussama Ben Laden, nom de code « Geronimo » [1] abattu d’« au moins une balle dans la tête » et ce sont des centaines et centaines d’américains qui, tels des supporteurs victorieux de je-ne-sais-quel-sport-collectif, déferlent dans les rues de New-York et Washington, manifestant leur joie, hurlant à tue-tête : « USA ! USA ! ». Beaucoup tiennent à préciser que, d’habitude, ils ne se réjouissent pas de la mort d’un homme, oh non, sauf que là… Ce n’est pas un homme comme les autres, vous comprenez, c’est LE terroriste, le « cerveau » (présumé) des attentats du World Trade Center. Puis de conclure, comme leur Président, que « Justice est faite ». Formule reprise, curieusement, par Nicolas Sarkozy…

Ces images, nous les avons tous vues. Ces mots, nous les avons entendus.
Et cette conclusion, récurrente :
« Justice est faite ».
La justice c’est donc ça : abattre un homme « qui n’était pas armé » [2] ?
J’allais dire : comme un chien.
Un chien d'indien (cf : Geronimo).

Mardi soir, cet « assaut » faisait encore la Une du JT de France 2. Pendant un long quart d’heure… Deux actualités plus tard [3] David Pujadas enchaînait sur « un drame » survenu dans la journée à Marseille :
« Un adolescent de quinze ans a été tué par balles lors d’une tentative de cambriolage dans une société de gardiennage »… Il se prénommait Antoine… On nous apprend que c’est « un homicide qui révolte le voisinage ».
Ladite « révolte » est illustrée par des témoignages. En voici les principaux :
« Je ne pense pas que ce soit une raison pour qu’on abatte quelqu’un (…) Parce que c’est pas tuer quelqu’un, ça : c’est abattre quelqu’un », « On ne peut pas tuer les gens comme ça », « Là, on est dans une époque de western… ».

Et c’est là que j’ai tilté. Que j’aurais aimé être un bidouilleur du son et des images, un pro du fake. Mettre dans la bouche de ces américains vociférant, les mots du « voisinage » révolté :
« On ne peut pas tuer les gens comme ça ».

- Pourquoi vous ne pouvez pas « tuer les gens comme ça » ?
- Mais parce que nous sommes les Etats-Unis d’Amérique ! La première démocratie du monde ! Vous rendez-vous compte de l’image que nous renvoyons avec cet « homicide » ? Quel message ?
- Mais vous auriez préféré quoi ?
- Mais qu’on le capture ! Qu’il y ait un procès. Parce que c’est ça, la Justice. Vous comprenez ?
- Je comprends… Mais pourtant votre Président assure que « Justice [a été] faite » !
- Eh bien, il faudrait que notre Président change son logiciel. Et comprenne que ça fait belle lurette que nous ne vivons plus à l’époque du « western »…
- Vous n’êtes donc pas content d’avoir Custer comme Président ?
- J’aurais préféré un Prix Nobel de la Paix.
- Mais il l’est…

Je sais. Vous allez me dire – malgré la précision en liminaire – que je mets sur un même plan deux faits qui n’ont aucun rapport. Un terroriste (assassiné), et un gamin de quinze ans (abattu)... Je maintiens que non. Mettez ça sur le compte d’une absurdité. Et cette absurdité porte un nom : le JT. Un foutoir invraisemblable. Sorte de fast-food indigeste (pléonasme) vulgaire et ô combien indécent de l’information…
… Non, c’est juste un télescopage. Foutrement intéressant. Jouissif, même… Vous ne trouvez pas ? Que ça fait écho, que ça résonne (et raisonne) ce : « On ne peut pas tuer les gens comme ça » ?

Voyez, c’est ce « Justice est faite » qui, depuis lundi matin, me turlupine. Ce n’est pas, pour être très clair, ma conception de la Justice.
Oui, Ben Laden était un terroriste. Et alors ? Les Etats qui se disent « démocratiques », s’érigent en modèle du monde, allant même jusqu’à prétendre qu’ils représentent le « Bien » [4] ne peuvent pas se comporter de cette façon. Comme des snipers. De jeux-vidéos... Quels que soient les crimes perpétrés par ceux qu’ils « traquent »... Quant à ces manifestations de joie, elles étaient insupportablement indécentes, indignes d’un peuple dit : civilisé. Mieux aurait valu le silence. Total.

Il ne s’agit pas de Morale, il s’agit de savoir ce que nous voulons (et d’être conscient de l’image que nous renvoyons). S’il est vrai que les Etats « démocratiques » souhaitent ardemment servir de référence (aux pays arabes, notamment, ceusses qui font présentement leur révolution), alors cette exécution est une erreur. Tout comme ce qui s’est passé ensuite, je veux dire l’abracadabrante « immersion du corps ». [5]

Dire au monde entier que toute cette « opération » aurait à voir avec la Justice, et le répéter, encore, toujours, sachant que c’est un modèle, un référent qui le dit, est une incitation à, non pas, « rendre la justice », mais à « se faire justice ». Ce qui n’est pas du tout la même chose.

Les mots ont un sens. Les actes, itou. Celui-ci aura des conséquences (lourdes).

Et l’on peut bien me rétorquer qu’un procès eût été très compliqué, suscité bien des réactions (y compris violentes) il aurait, à la réflexion, mieux valu. Parce que, au terrorisme, on ne peut pas répondre par une autre barbarie. Il n’y a pas d’autre choix qu’une réponse qui ait à voir avec la Justice, au sens noble du terme. Sinon, ne nous présentons plus comme des « modèles de démocratie ». Et ne nous étonnons, surtout pas, que « chez nous », des hommes prennent un fusil pour « se faire justice » croyant « la rendre ». Car le danger est là. Pas seulement à l’extérieur. Il a des conséquences, aussi, à l’intérieur.

Bref, nous n’avons pas fini d’en baver.
D’avoir de gros problèmes de « voisinage ».
Et – quitte à faire dans l’imagerie nordiste – de sanglantes « Little Big Horn » en perspective.


[1] Geronimo ! Décidément, ces américains n’en ratent pas une ! M’est avis que ce qu’il reste d’indiens sur le sol américain, doit être ravi d’apprendre qu’on les considére comme des terroristes de catégorie une... Au regard de leur Histoire et de ce que les « américains » en ont fait, c’est un « nom de code » pour le moins déplacé, voire foireux. Si ce n’est : proprement scandaleux.

[2] C’est du moins ce que John Brennan (conseiller de Barack Obama pour l’antiterrorisme) aura fini par lâcher : que Ben Laden « n’était pas armé ».
Rappelons que c’est le même qui, quelques heures après « l’assaut » affirmait qu’Oussama Ben Laden était « armé » et que, de surcroît, s’était servi d’une femme comme « bouclier humain ».
C’est encore John Brennan qui nous assure (le mardi 3 mai 2011) que « si nous avions eu la possibilité de le capturer (Ben Laden) nous l’aurions fait ».
Or donc, nous en concluons que « capturer » un homme « qui n’était pas armé », manifestement, c’est impossible… Même pour les meilleurs.

[3] Les deux actualités concernaient le rapatriement des huit corps français victimes de l’attentat de Marrakech avec une déclaration solennelle (et particulièrement pasquaïenne : « Les terroristes ne nous terroriseront pas ») de Nicolas Sarkozy (avec en bonus, une larme plein écran de son « épouse ») et les boîtes noires du vol Rio-Paris.

[4] A partir du moment où tu définis un « Axe du Mal » c’est que tu te places (et considères) dans le camp du « Bien ». N’est-ce pas…

[5] Il y eut, jadis, un autre corps, en cendres, qui fut « immergé ». Il s’agit de celui d’Adolf Eichmann. Mais lui, fut « capturé » et jugé. Je veux dire que dans ce cas, la Justice put faire son travail. Ce qui, d’une certaine façon, éclaira l’Histoire. Alors que là…


Moyenne des avis sur cet article :  4.07/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • slipenL’air 6 mai 2011 10:39

    1 balle à sanglier entre les 2 yeux, jeté aux requins ,et justice est faite !

    .....circulez, il n’y à rien à voir....... !!!!


    • Kalki Kalki 6 mai 2011 11:50

      – C’est vraiment terrible que l’on donne des coups de pied au chien parce qu’il a volé un peu de pain dans la cuisine, que les femmes n’aient pas autant de couvertures que les hommes, que le deuxième classe se gèle les doigts, et je ne vois pas pourquoi le maître d’équi- page ne pourrait pas sucer des bites s’il en a envie. Mais regardez comme les icebergs sont gros à présent et comme le vent souffle de plus en plus fort. Nous devons virer de bord et mettre le cap au sud, car si nous continuons vers le nord nous allons faire naufrage et nous noyer. – Oh oui, dit le maître d’équipage, il est tout à fait affreux de continuer vers le nord. Mais pourquoi devrais-je rester confiné dans les toilettes pour sucer des bites ? Pourquoi devrais-je être traité de tapette ? Ne suis-je pas aussi bien que n’importe qui ? – Naviguer vers le nord est terrible, dit la passagère, mais ne voyez-vous pas que c’est précisement la raison pour laquelle les femmes ont besoin de davantage de couvertures afin de se maintenir au chaud ? J’exige le même nombre de couverture pour les femmes, immé- diatement ! – C’est tout à fait vrai, dit le professeur, que naviguer vers le nord nous impose à tous de grandes épreuves. Mais il ne serait pas réaliste de changer de route pour aller au sud. On ne peut pas remonter le cours du temps. Nous devons trouver un moyen raisonnable de gérer la situation. – Ecoutez, dit le mousse, si nous laissons les quatre fous de la dunette agir à leur guise, nous allons tous nous noyer. Si jamais nous mettons le navire hors de danger, alors nous pourrons nous inquiéter des conditions de travail, des couvertures pour les femmes et du droit à sucer des bites. Mais nous devons commencer par virer de bord. Si quelques-uns d’entre nous se réunissent, élaborent un plan et font preuve d’un peu de courage, nous pour- rons nous sauver. Nous n’aurions pas besoin d’être nombreux – six ou huit, cela suffirait. Nous pourrions lancer une charge contre la dunette, balancer ces fous par-dessus bord et tourner la barre du navire vers le sud. Le professeur releva le nez et dit d’un ton sévère : – Je ne crois pas à la violence, c’est immoral. – Il n’est jamais éthique d’utiliser la violence, dit le maître d’équipage. – La violence me terrifie, dit la passagère.


    • gaijin gaijin 6 mai 2011 10:48

      si la justice est aveugle c’est pour ne pas voir ce que l’on fait en son nom
      quand a la raison d’état comme celle du plus fort elle est toujours la meilleure


      • bernard29 bernard29 6 mai 2011 11:31

        Môssieur Ben laden a eu pendant plus de dix ans la possibilité de saisir un tribunal pour se plaindre de la chasse à l’homme dont il était la victime.
        Il aurait aussi pu se présenter aux portes du pénitencier pour obtenir un jugement équitable ; (a mon avis , il aurait alors pu demander des indemnités assez mirobolantes sur le conseil de ses avocats marrons et se poster en martyr)

        Mais non, il a préféré s’enfuir et se cacher. Il y a délit de fuite en plus. Mossieur Ben Laden, a voulu jouer au plus malin. Et voilà ce qui arrive. Un coup de feu intempestif et puis « Les pieds dans le béton et au fond de l’eau. »

        Il faut quand même être un peu raisonnable. Une page se tourne.

        Ce que je regrette c’est le spectacle de l’enterrement d’un mafiosi qui aurait eu lieu avec une file inteminable de voitures noires et couvertes de fleurs, remplies de mafiosos aux lunettes de soleil, descendant la cinquième avenue de NY city. ça oui ! enfin on peut pas tout avoir non plus.


        • fhefhe fhefhe 6 mai 2011 11:44

          Je doute..de sa mort par cette attaque ...TROP VITE JETER A LA MER.

          Quant au procés il a eu lieu le lendemain du 11 09 2011 , avec comme sentence la condamnation à mort du PRESUME COUPABLE .
          En France nôtre Prèsident avait , annoncé l’arrestation du PRESUME COUPABLE de l’assassinat du Préfet Erignac si cela c’était passé avant 1981 , il aurait été sans doute excuté... !!!!!!

          La justice est -elle équitable entre un PRESUME INNOCENT ET UN PRESUME COUPABLE ???????????????????



            • vfcc 6 mai 2011 17:58

              Il a peut-être eu ce qu’il mérite, récemment ou il y a dix ans d’une mort naturel.

              Cela ne change rien à la morale de cette annonce. Les Etats Unis vont sur n’importe quel sol étranger pour aller tuer qui bon leur semble.

               

              On ne peut pas, se réclamer être du « bon coté » comme ils le font (conférence de presse du président Bush) si l’on agit ainsi. Ce n’est pas compatible. C’est de l’impérialisme. Nous sommes les Etats-Unis, nous sommes les plus puissant, nous faisons ce que nous voulons ou nous voulons.

              Il n’y a pas de bisounours la dedans.

               

              La différence entre "aller en pays étranger assassiner quelqu’un« et »prévenir les autorités d’un pays étranger de la localisation supposés d’un chef terroriste et proposer son aide pour son arrestation pour le conduire devant un tribunal dans l’optique de le juger pour ses crimes" est fondamentale.

               

              Si vous ne comprenez pas ou n’accepter pas cela, vous n’êtes pas pour la justice mais pour une contrefaçon de justice imagé dans cet article par le « far west ».

               

              Je ne sais pas si vous comprenez bien les implications qu’il y a de constater qu’un état agit comme cela ?

              Rappelez vous des mensonges, le plus emblématique étant la fiole brandit par Collins Powell aux Nations Unis, contenant soit disant un produit toxique. Mensonge grossier visant a influencer les Nations Unis ainsi que l’opinion publique. Au passage, on se demande pourquoi cette personne ayant menti n’est pas inquiété le moins du monde.

               

              Vous devez être capable de faire la connexion avec ce type d’agissement et les gens qui doutent. Comprenez vous qu’a force de mentir, l’état américain n’est plus crédible aux yeux de plus en plus de personnes ?

              Ils ne sont pas bisounours ces gens, ils en veulent a ce gouvernement pour mentir aussi éhontément, ils en ont marre d’être pris pour des cons. De constater depuis des années et des années que ce pays fait l’inverse de ce qu’il dit. Le désarmement imposé à l’Irak par l’ONU s’est finalement soldé par une invasion du pays (Oui par ce que le pays avait effectivement des armes de destruction massive, mais a accepter de les détruires). La fermeture de la prison hors constitution légale de guantanamo ne s’est toujours pas faite alors que le président actuel en avait fait sa priorité. Et j’en passe tellement.

              Si les gens de ce gouvernement cessaient d’agir comme des connards prétentieux avides d’argent et de pouvoir et agissaient réellement pour le bien de la population mondiale au lieu d’agir uniquement pour le bien des Etats-Unis d’Amérique, il n’y aurait pas ou quasiment pas de sceptique.

               

              Es ce que ca vient de faire tilt la haut ou es ce que vous rester persuadé que le gouvernement des EU c’est les gentils et qu’ils ont raison d’agir comme ils le font ?


            • dom y loulou dom y loulou 7 mai 2011 03:09

              et on s’érige en dieu vengeur qui sait tout parce que les média ont parlé et puisqu’ils ont peint un monstre ona bien le droit de l’abattre et de le jetter ainsi à la mer

              on repensera à l’état de droit ensuite... malheureux, l’état de droit n’existe plus avec un tel précédent, mais cela ne vous effleure pas l’esprit apparemment

              même si vous apprenez que Tim Osman n’a jamais existé ailleurs sous le nom de Ben Laden que dans les écrans des médias, ni que al kaida n’ait jamais eu une réelle existence hormis dans les phantasmes de l’administration Bush et les médias aux ordres ?

              dixit monsieur Steve Pieczenik, ancien ministre des affaires étrangères sous Nixon Ford et Carter ? voir le commentaire de Pyratomme plus bas.

              l’administration Obamaesque vient de déclarer que le plus dangereux terroriste du monde n’était pas armé...après nous avoir dit qu’un long combat passionant eut lieu...

              bref cela devient carrément irresponsable comme « modèle » de « justice »... presque du patinage artistique...

              non-seulement il est mort déjà en 2001, mais en plus l’ex-agent de la CIA avait une maladie dégénérative connue par l’administration Bush. mort ils pouvaient l’utiliser comme ils voulaient pour nous faire croire n’importe quoi.


            • yvanstanislas 7 mai 2011 10:01

              Kronfi,

              çà vous dit quelque chose le proverbe :« quand on veut tuer son chien (ou son caniche), on dit avant qu’il a la rage ».

            • Montagnais Montagnais 6 mai 2011 15:18
              Bel article.

              Géronimo vs Schmül, ou Bebert, ou Hans, ou Yaneke, ou Popov, ou Carlos, ou Mingming.. Autres sens.

              Nos tribus, alliée à Mama Terre - Mother Earth - sont en guerre de 100 ans avec la USA.

              On verra.

              • T.REX T.REX 6 mai 2011 15:52


                Parce que vous croyez vraiment que les indiens des Amériques auraient fait un procès à Buffalo bill pour avoir décimé leurs bisons dans la futaie ? Un pow-wow pour seul jugement et Une flèche entre les 2 yeux pour exécuter la sentence, oui !!


                • vfcc 6 mai 2011 18:50

                  Heureusement, les Etats Unis d’Amérique d’aujourd’hui valent mieux que ca.

                  C’est le camp du bien après tout non ?

                  Une exécution sommaire, nos belles démocraties valent mieux que ca. Non ?


                • Ariane Walter Ariane Walter 6 mai 2011 16:40

                  Les EU sont une dictature militaire qui règne par les banques et les medias, donnant par des élections sans alternanc réelle l’illusion de la démocratie.
                  Ils sont plus dangereux que les nazis car ils avancent à visage caché.
                  Et plus encore, ils n’en ont pas qu’après les Juifs puisqu’ils veulent réduire la planète du globe de moitié. ( Par irradiation ?)


                  • Ariane Walter Ariane Walter 6 mai 2011 16:41

                    beau titre ! On a envie de s’en faire un T-Shirt.


                    • Ariane Walter Ariane Walter 6 mai 2011 18:35

                      Cher Alchimie, à l’assemblée nationale ils sont en train de faire passer une loi qui va interdire aux représentants du peuple de mettre le nez dans le budget de la Nation.
                      nous sommes en démocratie ?

                      la nuit de cristal a eu lieu le 11-9.

                      Les Eu , qui ont inventé ben laden, qui l’ont servi à toutes les sauces, nous le servent actuellement pour des raisons qui m’effraient.

                      Je me fous de Ben laden.
                      mais de l’avenir de mon pays, pieds et poins lié aux intérêts de l’Empire,non.

                      En fait, je crois qu’ils ont progressé en matière de dictature. Ils savent qu’ils peuvent tenir les peuples en leur donnant l’illusion de la démocratie.
                      Après tout si chacun, appartenant à une classe aisée, c’est mon cas, veut vivre peinard, qu’il se taise et il sera en démocratie.
                      ce ne serait pas un peu de la collaboration ?
                       


                      • mcjb 6 mai 2011 19:20

                        bill le kidd, moise meme combat


                        le combat de la verite ,
                        recap de fractions parfois ardues 
                        tradduction du livre chouraqui_ moise page 157


                        moise a pu etre le derniers des mohicans pourquoi pas voir sa stature et son envergure 

                         

                        2 types de fraction 

                        1/6 = 0.16666667

                        8/6 = 1.3333333

                        4/6 = 0.66666667

                         

                         = 13/18 = 31

                         

                        1/6 = 01.1666667

                        5/6 = 0.8333333

                        2/6 = 0.3333333

                        5/6 = 0.83633333

                         

                         

                         = 13/24 = 37 total 68

                         

                         

                        soit 2 = 12/18/ (5/6+2/6+5/6)

                         

                         

                        2 = 0.6666667 12/18

                         

                        donc 3 = 0.99999999 (18/18) base 11

                         

                         

                        suite

                         

                        13/24 2 = 0.6666667 12/12

                         1 = 0.1666667 1/12

                         _____________

                         0.833333337 13/24

                         

                         

                        13/18 1 = 0.16666667 1/6

                         1.3333333 8/6

                         0.66666667 4/6

                         ____________

                         2.16666337 13/18

                         

                        =3.00

                         

                        13/24 37 0.833337

                         

                        13/18 31 2.16666337

                         

                         68/3 = 22.6667 *5 = 113.30 (times) soit 22h6667

                        comparatif avec les maths

                         

                         

                        fermat 112 soit 12+12+24=48 h

                         

                        113.30 comparer a 112 et 48 a 68


                        merci pour loa tribune, c’est promis je prend ma canne a n ski ornee de plumeaux 


                        • slipenL’air 6 mai 2011 19:39

                          la nébuleuse, fantomatique,insaisissable al kaida
                          viens de communiquer cette info (je traduit vite fait)
                          ispisse di cons de Français...... !
                          ton Prézident on va le niké...... !
                          on va l’y coller 2 balles de ping pong dans sa race... !
                          on va l’y balancer dans le lac à DisneyLand et l’y faire
                           bouffer par l’y poissons rouges... !

                          Nadine !!!!!

                          effrayant non ?
                           


                          • Christoff_M Christoff_M 6 mai 2011 21:11

                            Excellent slogan pour un pays comme son cousin israelien dont la création est basée sur l’appropriation illégale de terres volées à leurs habitants d’origine, expulsés manu militari...

                            Le naturel et le comportement de cow boy aviné reviennent vite fait quand il s’agit de tuer un « étranger » tres vite qualifié de terroriste sans preuve concrètes, sinon un procès aurait été de mise et la aurait donné une autre stature a Obama et aux USA, créant une rupture avec l’époque Dallas des texans pétroliers Bush, cow boys à la gâchette facile et au racisme avéré !!

                            N’oubliez pas le sang et le massacre des indiens qui sont constitutifs de cet confédération d’états dont la « démocratie » ne peut abuser que les illettrés !!


                            • Christoff_M Christoff_M 6 mai 2011 21:22

                              Vous remarquerez qu’il y a des comportements guerriers et d’extreme droite aux Etats Unis et en Israel mais que les medias de la pensée unique et des banquiers mondiaux veulent que l’on utilise ce terme en France mais pas aux states !!

                              Démocratie les Etats Unis, demandez aux irakiens et aux afghans s’ils ressentent bien la démocratie par la force à l’américaine !!

                              Mais le mensonge du pouvoir américain n’a d’égal que la propagande diffusée tous les jours dans les merdias de la pensée unique !!!
                              Vous savez ceux qui nous ont vendu Sarkozy comme près des travailleurs, et qui veulent maintenant nous vendre DSK , gavé et soufflé de l’argent du FMI, comme candidat sauveur de la France et de gauche en 2012 !! La porsche tranquille évidemment n’est pas à lui mais les cinquante mille euros mensuels pour frais de bouche, de costards, de voyages et de voiture le sont bien eux réels à la tete du FMI...

                              Drole de préparation et d’exemple pour un type qui va nous amener l’anneau gastrique financier comme programme, avec le généreux soutien de ses « amis » de la finance mondialiste, en partie représentée au Bilderberg et chez nous Au Siècle !!


                            • Pyrathome Pyratomme 6 mai 2011 21:25

                              Assurancetourix (xxx.xxx.xxx.33) 6 mai 19:39

                              Morice, cache-t-on les oiseaux dans la glace après leurs morts afin de les décongeler pour mieux les faire décéder officiellement en temps opportun 10 ans plus tard ?


                              Steve R. Pieczenik, ancien sous-secrétaire adjoint au ministère des Affaires étrangères sous trois administrations différentes, déclare être prêt à indiquer à un grand jury fédéral le nom du général de haut rang qui lui a directement révélé que le 11/9 était un attentat sous « fausse bannière ».

                              Haut fonctionnaire zunien initié, le Dr Steve Pieczenik est quelqu’un qui a occupé plusieurs postes influents divers sous trois présidents différents, et qui travaille toujours pour le ministère de la Défense. Hier, à l’émission d’Alex Jones, il a révélé ce qui est un véritable scandale : Oussama Ben Laden est mort en 2001. Et il s’est dit prêt à témoigner devant un grand jury de la manière dont un général lui a directement dit que le 11/9 était un attentat sous fausse bannière monté de l’intérieur.

                              Pieczenik ne peut être traité de « théoricien du complot ». Il a servi comme sous-secrétaire adjoint au ministère des Affaires étrangères sous trois administrations différentes, Nixon, Ford et Carter, tout en travaillant sous Reagan et Bush père, et travaille toujours comme consultant pour le ministère de Défense. Ancien capitaine de la marine de guerre, Pieczenik a obtenu deux prix Harry C. Salomon prestigieux à la Harvard Medical School, en terminant simultanément son doctorat au MIT.

                              Recruté par Lawrence Eagleburger au poste de sous-secrétaire adjoint à la gestion du ministère des Affaires étrangères, Pieczenik est passé au développement « des principes de base de la guerre psychologique, du contre-terrorisme, des stratégies et tactiques de négociations transculturelles pour le ministère des Affaires étrangères, les communautés militaire et du renseignement, et d’autres organismes gouvernementaux de Zunie », tout en développant des stratégies de base pour le sauvetage des otages, qui ont été ensuite utilisées dans le monde.

                              Pieczenik a aussi servi à titre de planificateur principal des politiques sous les ministres Henry Kissinger, Cyrus Vance, George Schultz et James Baker, et a participé à la campagne électorale de George W. Bush contre Al Gore. Ses antécédents mettent en évidence le fait qu’il est l’un des hommes les plus étroitement liés aux milieux du Renseignement depuis plus de trente ans.

                              Jack Ryan, un personnage apparaissant dans de nombreux romans de Tom Clancy et aussi joué par Harrison Ford dans Jeux de guerre, un film populaire de 1992, s’inspire également de Steve Pieczenik.

                              En avril 2002, plus de neuf ans auparavant, Pieczenik avait déclaré à l’émission d’Alex Jones que Ben Laden était déjà « mort depuis des mois », et que le gouvernement attendait le moment le plus propice politiquement pour étaler son cadavre. Il se pourrait bien que Pieczenik soit en situation de savoir. Il a personnellement rencontré Ben Laden et travaillé avec lui pendant la guerre par procuration contre les Soviétiques, en Afghanistan, au début des années 80.

                              Pieczenik a dit qu’Oussama Ben Laden est mort en 2001, « Non pas parce que les forces spéciales l’ont tué, mais parce qu’en tant que toubib, je savais que les médecins de la CIA l’avaient soigné et qu’il était indiqué dans la liste de renseignements qu’il avait le syndrome de Marfan ». Il a ajouté que le gouvernement savait que Ben Laden était mort avant l’invasion de l’Afghanistan.

                              Le syndrome de Marfan est une maladie génétique dégénérative pour laquelle il n’existe aucune rémission permanente. Cette maladie réduit considérablement la durée de vie de la victime.

                              Relevant la manière dont des toubibs de la CIA avaient visité Ben Laden en juillet 2001 à l’hôpital zunien de Dubaï, Pieczenik a déclaré : « Il est mort du syndrome de Marfan ; Bush junior le savait ; la communauté du Renseignement le savait. »

                              Affirmant que Ben Laden est mort dans son complexe de grotte à Tora Bora peu après le 11/9, Pieczenik a continué : « Étant déjà très affecté par le syndrome de Marfan, il était déjà mourant. C’est pourquoi, personne n’avait à le tuer. »

                              Se référant aux racontars de dimanche prétendant que Ben Laden a été tué dans ses quartiers au Pakistan, Pieczenik a déclaré : « La communauté du Renseignement ou le médecin de la CIA étaient-ils au courant de sa situation, la réponse est oui, catégoriquement oui. » Se référant aux images publiées par la Maison Blanche, qui prétendent montrer Biden, Obama et Hillary Clinton regardant l’opération d’assassinat de Ben Laden en direct sur un écran de télévision, il a ajouté : « La totalité de ce scénario où vous voyez un groupe de zèbres assis là à zieuter un écran, et qui regardent comme s’ils étaient concentrés, c’est des balivernes. »

                              « Il s’agit d’une tromperie intégrale faisant penser que nous sommes dans un théâtre de l’absurde à la zunienne... Pourquoi nous faire ça en plus... Cet homme était déjà mort il y a neuf ans... Pourquoi le gouvernement a-t-il menti à plusieurs reprises au peuple zunien, » a demandé Pieczenik.

                              « Oussama Ben Laden étant mort de pied en cap, ils ne pouvaient donc ni l’attaquer, ni l’affronter, ni le tuer », a dit Pieczenik qui a rajouté en plaisantant que, la seule façon que cela se puisse arriver aurait été que les forces spéciales attaquent un cimetière.

                              Selon Pieczenik, la décision de lancer cette mystification a été prise maintenant parce qu’Obama a atteint des abysses avec la chute de sa côte de popularité et l’affaire de son certificat de naissance bidonné qui lui saute à la gueule.

                              « Il a dû démontrer qu’il était plus que Zunien... Il a dû se montrer énergique », a dit Pieczenik selon qui cette farce était aussi un truc pour isoler le Pakistan en représailles à sa vive opposition au programme de drones Predator, qui massacre des centaines des Pakistanais.

                              Qualifiant cet épisode de « Plus grand mensonge jamais entendu », Pieczenik a continué, « C’était orchestré. Voilà des zèbres assis à ne rien faire regardant un sitcom, en fait le cœur opérationnel de la Maison Blanche, et un président déboulant quasiment à la manière d’un zombie vous raconte qu’ils viennent de tuer un Oussama Ben Laden qui était déjà mort il y a neuf ans. Je veux dire que c’est aberrant. »

                              Rejetant l’affabulation gouvernementale de l’assassinat de Ben Laden comme un « blague d’un goût douteux »faite au peuple zunien, Pieczenik a dit : « Ils se désespèrent tellement de la viabilité d’Obama, de nier le fait qu’il ne peut pas être né ici, des questions sur ses antécédents, de toutes les irrégularités sur ses origines, de lui donner un air sûr de soi... de réélire ce président pour que les Zuniens soient dupés une fois de plus. »

                              L’affirmation de Pieczenik, que Ben Laden est mort il y a environ dix ans, est reprise par de nombreux professionnels du Renseignement ainsi que par des chefs d’États à travers le monde.

                              Ben Laden, « a été utilisé tout comme le 11/9 a servi à mobiliser les émotions et les sentiments du peuple pour l’entraîner dans une guerre qui devait être justifiée par un roman que Bush junior et Cheney ont imaginé à propos du monde du terrorisme », a déclaré Pieczenik.

                              Hier, lors de son entretien à l’émission d’Alex Jones, Pieczenik a aussi affirmé qu’il avait été directement informé par un général de premier plan que le 11/9 était un laissez-faire (stand down) (*) et une opération sous « fausse bannière », et qu’il est prêt à aller devant un grand jury pour révéler le nom du général.

                              Citant Dick Cheney, Paul Wolfowitz, Stephen Hadley, Elliott Abrams, et Condoleezza Rice, entre autres, comme directement impliqués, Pieczenik a affirmé : « Ils ont organisé les attentats. »

                              Ajoutant être « furieux » et « savoir ce qui s’est passé », Pieczenik a déclaré, « C’était appelé un « stand down » (*), une opération sous « fausse bannière » visant à mobiliser l’opinion publique sous de faux prétextes... Cela m’a même été dit par le général du personnel de Wolfowitz - J’irai devant un comité fédéral et dévoilerai sous la foi du serment le nom de cet individu afin que nous puissions le forcer à avouer. »

                              « J’ai enseigné le « stand down » (*) et les opérations sous "fausse bannière" au National War College, je les ai enseignés avec tous mes agents, je savais donc exactement ce qui a été monté pour le public », a-t-il ajouté.

                              Pieczenik a répété qu’il était parfaitement disposé à révéler devant un tribunal fédéral le nom du général qui lui avait dit que le 11/9 était un coup monté de l’intérieur, « de sorte que nous puissions éclaircir cette affaire en toute légalité, et non pas avec la stupide Commission sur le 11/9 qui était une absurdité ».

                              Pieczenik a expliqué n’être ni un libéral, ni un conservateur, ni un membre du tea party, seulement un Zunien profondément préoccupé par la direction prise pas son pays.

                              (*) Ndt : Au sens militaire « stand down » signifie se démettre de son devoir. Wayne Madsen a récemment révélé que Cheney avait, juste avant les attentats, fait passer un décret présidentiel interdisant à l’aviation de défense d’intervenir contre les menaces aériennes sans son autorisation explicite. Le stand down dont il est question fait sans doute référence à la non intervention (obligée) des forces aériennes de défense contre les drones israéliens précipités sur les tours.

                              Visionnez l’interview complète (en zunien) avec le Dr Pieczenik ci-dessous : 

                              SUIVENT 7 VIDÉOS EN ANGLAIS

                              (Par Paul Joseph Watson, le 4 mai 2011 pour PrisonPlanet.com)
                              (Traduction copyleft de Pétrus Lombard pour AlterInfo.net)

                              ON APPELLE ÇA « ÉCHEC ET MAT » .......
                              AVIS DE TEMPÊTE IMMINENTE..... !!


                              • mcjb 7 mai 2011 03:20

                                suite


                                66

                                68


                                66/34 (durer)


                                68/36

                                total 204+4 = 208 (reste a definir 4 en math)
                                208/13=16


                                • morice morice 7 mai 2011 09:19

                                  vous méritez bien votre nom, Mr Sage. Félicitations pour cet article.


                                  • Nometon Nometon 9 mai 2011 09:59

                                    Formidable titre.
                                    L’article est au diapason.

                                    Merci et bravo à l’auteur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès