• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Zemmour a-t-il compris ?

Zemmour a-t-il compris ?

Zemmour a-t-il compris ?

La candidature d’Éric Zemmour est une bouffée d’air frais pour tous ceux qui veulent construire le futur sur le passé en étant conscient du présent et qui sont fatigués du racolage électoral permanent des minorités par le « celles et ceux » et le « trans » qu’il soit humanisme ou genre.

Le passé nous apprend combien nous sommes majoritairement lâches quand nous avons peur. Si nous imaginions des sondages en 1940, à une époque où la peur de l’occupant apparemment victorieux travaillait nos prédécesseurs, nous aurions sans nul doute une immense majorité, désirant « emmerder » les rares résistants qui compliquaient la vie des élites élues par le Front Populaire de 1936. Dans cette immense majorité qui soutenait Pétain et voyait De Gaulle comme un « emmerdeur » qu’elle désirait « emmerder », il y avait les communistes acquis au pacte germano-soviétique du 23 août 1939, et qui n’ont changé de camp que le 22 juin 1941 quand Hitler a attaqué Staline. Le pouvoir déjà, avec sa morale peu contraignante pour lui-même, veillait à ce que la peur rassemble bien autour de lui toutes ses brebis dispersées. C’est ce principe qui a fait dire à un journaliste américain que Paris devait avoir 4 millions d’habitants alors qu’il n’en avait qu’un peu plus de 2 millions et demi puisque « quelques mois seulement après que 2 millions de Parisiens aient ovationné Pétain, il y en eut autant pour acclamer De Gaulle ». Oublier le passé et reconstruire l’Histoire semble être une constante de tous les gouvernants.

Le présent a changé de peur mais le principe est malheureusement le même et marche toujours aussi bien. Après avoir vu que les peurs climatique et terroriste ne réussissaient pas à faire vraiment peur, nos gouvernants se sont saisis de la peur sanitaire qui a marché au-delà de toute espérance pour exacerber à nouveau toutes les lâchetés. Forcer le peuple par tous moyens (sauf par la loi qui rendrait ses auteurs responsables des conséquences) et le contraindre à accepter une thérapie génique préventive et expérimentale, honteusement appelée vaccin, ne peut réussir qu’en activant encore par tous moyens une peur sanitaire très rassembleuse.

Zemmour agite une peur plus réaliste que toutes les autres qui est la peur culturelle et c’est ce qui lui donne une vraie chance de gagner l’élection s’il réussit en 90 jours à faire partager cette peur comme Macron a réussi à propager la peur sanitaire avec l’aide de l’armée des possesseurs de conflits d’intérêts. Zemmour peut réussir car la peur culturelle se retrouve à la fois chez des électeurs de Marine Le Pen, chez certains électeurs de Valérie Pécresse et chez des abstentionnistes.

Mais à la lecture de son programme, il prête encore le flanc aux critiques judicieuses de ceux qui constatent les silences sur l’invasion de l’anglais même sur les cartes d’identité encore appelées nationales, sur la découpe administrative de la France privilégiant, à l’imitation puérile de l’Allemagne, les communautés de communes et les régions, au détriment de la découpe française en communes et en départements. Son programme ne dit surtout pas encore que le Conseil d’État et le Conseil Constitutionnel sont trop soumis à l’idéologie dominante pour affirmer sereinement que les lois de la France sont toujours supérieures aux directives et traités européens.

Zemmour a-t-il compris que si l’Islam envahit en effet la France sans séparer le spirituel et le temporel comme l’ont fait, au moins en France, les Juifs et les Chrétiens, la vraie raison n’en est pas sa force mais notre faiblesse, sa cohérence submergeant notre incohérence avec la régularité d’un métronome.

Même s’il l’a compris, il ne peut le dire sans perdre l’élection tellement nous avons tous été biberonnés à l’argent facile qui travaille à notre place, à la richesse qui tombe du ciel avec le PIB et autres imbécillités tellement agréables à croire mais qui toutes nous entraînent vers un futur abominable.

Il n’y a actuellement que deux réalismes qui ont tous les deux compris l’impasse dans laquelle nous nous fourvoyons en sodomisant le lépidoptère au lieu de travailler.

Le premier est celui en place chez nos gouvernants. Il utilise un argent représentant des richesses futures, totalement fantasmées mais bien insérées dans les têtes, pour faire travailler les robots, faire diminuer la population et remettre à plus tard la recherche de l’énergie qui fera tourner tout ça. Cette incohérence ne peut tenir qu’en contraignant les peuples et l’identité numérique est un merveilleux moyen de contrainte qui les fait tous baver d’envie. Nous avançons à grand pas dans ce réalisme-là.

L’autre réalisme est de nous mettre en face de nous-mêmes et de retrouver notre bon sens. Il n’est pas simple de retrouver l’évidence que pour la fabrication des enfants, le temps féminin est plus efficace que le temps masculin contrairement aux travaux de force où c’est l’inverse. Tout a été fait pour que l’argent venu de nulle part rende ces évidences ringardes en voulant rendre hommes et femmes identiques alors qu’ils ne sont évidemment qu’égaux dans leurs différences complémentaires. Cet autre réalisme a compris que l’argent n’est qu’un véhicule d’énergie humaine, soit véhicule du travail passé efficace, soit véhicule d’un esclavage futur rendu nécessaire.

Le bon sens de Zemmour m’a fait pencher vers le choix de le voir dans le bon réalisme n’utilisant la peur culturelle que pour être élu. L’avenir me dira si je suis un triple idiot et si, comme certains le croient, Zemmour n’est qu’un tentacule de plus de la pieuvre mondiale du premier réalisme. Ce n’est pas mon impression et j’ai adhéré à Reconquête.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.21/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 10 janvier 16:45

    Zemmour ne voulant ni sortir de l’UE, ni de l’euro ni de l’OTAN n’est qu’un collabo euro atlantiste de plus dans le parti unique.

    Il est porté par les milliardaires qui possèdent les médias et de la même veine que notre super président actuel lors de la dernière élection , sans parti, sans programme , sans jamais s’être présenté à une élection mais omniprésent dans tous les médias de masse, Zemmour à la plage, Zemmour change de slip, Zemmour se mouche, Zemmour en ville, Zemmour en Arménie, ... 

    J’ai bien peur que tu sois un des idiots du système. 


    • charlyposte charlyposte 10 janvier 19:06

      @samy Levrai
      T’es jaloux de sa nana ! hum smiley


    • samy Levrai samy Levrai 10 janvier 20:49

      @charlyposte
      Surement mes mauvais instincts. 


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 16 janvier 18:19

      @charlyposte

      Non, je ne pense pas.

      Par contre l’actuelle femme de Zemmour doit être jalouse.Et il faudrait être naïf pour croire que Zemmour ne va pas vous cocufier aussi uniquement à cause de ses envolées lyriques. Demandez à Mylène, l’amour se sa vie


    • Lynwec 10 janvier 17:14

      Zemmour ou comment passer d’un diviseur-emmerdeur à un diviseur-communautariste. Un grand progrès en effet.

      Pour rappel, nous sommes tous avant tout Terriens, les divisions raciales, religieuses, politiques... sont juste des outils permettant à un petit groupe d’asseoir sa domination et son contrôle sur le grand groupe et de s’esclaffer en voyant les membres du grand groupe s’écharper entre eux.

      Zemmour ou le grand opposant au système qui a table ouverte sur tous les plateaux télé... La capacité d’aveuglement de l’être humain parait illimitée...


      • Clark Kent Schrek 10 janvier 17:23

        Moi, ce que j’aime bien chez Zemmour, c’est sa grande lucidité pour les femmes :

        « Dans la société traditionnelle, dominée par les valeurs masculines, la femme souffre sans comprendre, mais accepte son sort. Son destin. » - Le premier sexe

        « Il y a de la violence dans le rapport sexuel entre homme et femme. C’est une violence civilisée, évidemment. [L’homme doit être] un prédateur sexuel civilisé. Il y a une attente de virilité, une attente de violence. » - RTS

        « Les femmes devraient [...] remercier les hommes de les tromper avec une pétasse ; ils en sont de moins piteux amants. » - Le premier sexe

        « Dans une société traditionnelle, l’appétit sexuel des hommes va de pair avec le pouvoir ; les femmes sont le but et le butin de tout homme doué qui aspire à grimper dans la société. » - La France n’a pas dit son dernier mot

         « On pourrait [...] compter sur les doigts d’une main les femmes politiques, de stature nationale, qui ne soient pas passées dans les bras de l’un des trois monarques français de ces trente dernières années : Giscard, Mitterrand, Chirac. Et la loi sur la parité a décentralisé le droit de cuissage politique, surchargant les listes pour les élections municipales et régionales d’épouses et de maîtresses. » - Le premier sexe

        « Dans les milieux où il y a véritablement du pouvoir, il n’y a pas de femmes. [...] Elles n’incarnent pas le pouvoir. Le pouvoir s’évapore dès qu’elles arrivent. » - BFMTV

        « Au tournant des années 70 du XXe siècle, la conjonction du divorce facile et de l’accès des femmes au salariat libère soudainement cet éternel bovarysme, lui donne une puissance insoupçonnée, qui va tout emporter sur son passage. [...] C’est que toute la société, hommes et femmes, est emportée par le romantisme du couple. C’est toute la société, hommes et femmes, qui rêvent de devenir femme. » - Le premier sexe

        « L’amour courtois fut inventé dans le sud-ouest de la France. Les salons du XVIIe siècle, tenus par des femmes, furent une exclusivité française. Cet équilibre subtil entre hommes et femmes, entre virilité dominante et féminité influente, a été brisé par l’abdication des hommes blancs du XXe siècle qui ont mis à terre leur sceptre patriarcal. » - Le premier sexe

        Mais c’est pas pour ça que j’irai voter !


        • Fergus Fergus 10 janvier 17:35

          Bonjour, Schrek

          Le regard de Zemmour est carrément abject  !
          Et il est tout aussi abject avec les LGBT.


        • Julien30 Julien30 10 janvier 18:03

          @Fergus
          Toujours ce positionnement moral à deux sous pour évacuer les éléments qui vont à l’encontre de la bienpensance lénifiante. Abject ou réaliste ? Par ailleurs Zemmour n’a que je sache jamais dit de mal des homosexuels ou des transsexuels mais critiqué la propagande des lobbys qui prétendent parler en leur nom et qui sont bien loin de leur rendre service, sans parler de leur accès à l’école où ils diffusent notamment la théorie du genre, mais tout ça ne peut être critiqué d’après vous, ce serait « abject » ?


        • charlyposte charlyposte 10 janvier 19:01

          @Fergus
          Drôle de réponse !!! smiley


        • xana 10 janvier 19:54

          @Fergus
          Abject, le regard de Zemmour, c’est le mot.
          Comme est également abject le regard de Macron.
          Quant aux autres pourritures, je n’ai pas cherché à savoir.

          Et pour vous, Fergus, la corruption est un péché véniel ?
          Je veux dire, voter pour des gens qui renverront l’ascenseur aux firmes qui les ont soutenues de leurs deniers, ça ne vous gêne pas ?


        • Fergus Fergus 10 janvier 17:36

          Lire évidemment : ... le regard de Zemmour sur les femmes...


          • charlyposte charlyposte 10 janvier 19:04

            @Fergus
            Tu dois confondre une analyse avec ce qui fait et fonde un individu dans ce qu’il est via un esprit reptilien !!! smiley


          • Trelawney 11 janvier 08:15

            @Fergus
            Pas seulement les femmes !
            Quand une personne sensée faire de la politique scande : « Je déteste le vivre ensemble » et qui est applaudi par son électorat, on peut s’inquiéter sur notre avenir.

            PS : A tous les abrutis qui n’ont pas compris mon propos, je rappelle que le vivre ensemble est la base de toute société humaine.


          • Marc Dugois Marc Dugois 11 janvier 08:21

            @Trelawney

            C’est en effet une base de toute société humaine mais il ne faut pas oublier l’autre qui est d’avoir un but commun.


          • Trelawney 11 janvier 13:09

            @Marc Dugois
            Le « but commun » est un leurre. Chacun détermine en son âme et conscience, le but qu’il a à poursuivre et dans une société de liberté et de fraternité, son but individuel lui est facilité et c’est le ciment des grandes nations.


          • @Fergus Le regard qu’il pose son épouse, qui est loin d’être un mère au foyer est belle celui d’un homme amoureux... Le racisme de Zemmour : sa fille a la peau très bronzée, Il n’aime pas les lobbies LGBT, moi non plus. Cessez d’en faire des victimes. La majorité des nazis étaitent homosexuels. Et comme le disait bien Sartres : les homos sont à la fois vistimes et bourreaux...


          • sylvain sylvain 10 janvier 18:15

            désirant « emmerder » les rares résistants qui compliquaient la vie des élites élues par le Front Populaire de 1936. Dans cette immense majorité qui soutenait Pétain et voyait De Gaulle comme un « emmerdeur »

            il faudra vous mettre d’accord avec votre candidat, car lui même s’identifie plus a pétain qu’au front populaire, qui n’a lui même rien a voir avec de gaulle


            • Marc Dugois Marc Dugois 10 janvier 18:47

              @sylvain

              Un peu d’histoire ne nuit pas. Les pleins pouvoirs ont été donnés à Pétain par l’assemblée élue par le front populaire en 1936.


            • charlyposte charlyposte 10 janvier 19:10

              @sylvain
              Pétain a pourtant sauvé la France du désastre en empêchant un grand champs de ruines smiley


            • Cyrus ㄈϤ尺Цら 10 janvier 19:22

              @Marc Dugois

              ce n’ est pas seulement pour son grand age qu’ on l’ as gracier ...
              Ils a eu tord en voulant bien faire ...

              Il n’ y aurais d’ ailleur pas eu de petain , si le peuple et ele gouvernement ne l’ avais pas rappélé ...

              Petain incarne le bouc emissaire ... j’ usqua tres recement on ne parlais pas des autres nom impiqué , laval , mitterand , bousquet , papon , etc ... la liste est tres longue et la responsabilité partagé ...

              certain ont payer d’ autre pas ...


            • charlyposte charlyposte 10 janvier 19:28

              @ㄈϤ尺Цら
              Exact... sans parler de Paul Reynaut ce président fuyard qui a enfoncé Pétain sans ménagement smiley


            • Cyrus ㄈϤ尺Цら 10 janvier 19:38

              @charlyposte

              c’ est comme si on avais prit mauricette heroine de la vaccination pour couvrir la dictature sanitaire ... 


            • charlyposte charlyposte 10 janvier 19:44

              @ㄈϤ尺Цら
              LOL smiley exactement.


            • Cyrus ㄈϤ尺Цら 10 janvier 19:48

              @charlyposte

              et puis ensuite on aurais creer des milice de troll de la webstapo pour culpabiliser les enfant de rendre malade leur grand parent ...

              ceci dans le but , d’ operer des transfert financier vers les grand groupe industriel , pharmaceutique , ou de loisir ( uber , macdo netflix ....)

              Tout en testant une technologie sur une population non consentante ....

              Tout ceci bien sur , ne ressemble pas du tout a ce qui est arrivé , ayez foi en BFMTV bande de mecreant ...


            • Octave Lebel Octave Lebel 10 janvier 19:56

              @Marc Dugois

              Justement à propos d’histoire, vérifier le nombre de députés de cette assemblée et le nombre qui a pu effectivement voté.Comme souvent le diable est dans les détails.


            • Octave Lebel Octave Lebel 10 janvier 20:00

              @Marc Dugois

              Justement à propos d’histoire, vérifier le nombre de députés de cette assemblée et le nombre qui a pu effectivement voté.Comme souvent le diable est dans les détails.

              Concenant votre article, votre Zemmour est un rêve éveillé.


            • Lynwec 11 janvier 08:35

              @Octave Lebel
              Stratégie du « cépamoigétépala » très souvent observée. Ces gugusses sont payés soit-disant pour représenter les Français, mais ne sont jamais là quand des lois essentielles sont discutées-votées.


            • Octave Lebel Octave Lebel 11 janvier 11:13

              @Lynwec

              Vous vous souvenez de l’époque ? Beaucoup étaient mobilisés dans la pagaille que vous savez ou simplement empêchés pour la même raison. D’ailleurs, le général De Gaulle dans ses mémoires de guerre (tome1, L’appel : 1940-1942) l’explique très bien.De temps en temps il faut être sérieux pour changer.


            • Trelawney 11 janvier 15:16

              @Lynwec
              Stratégie du « cépamoigétépala » très souvent observée. Ces gugusses sont payés soit-disant pour représenter les Français, mais ne sont jamais là quand des lois essentielles sont discutées-votées.

              Ceux qui n’étaient pas à Vichy comme vous dites étaient sur des bateaux en partance pour l’Angleterre ou l’Afrique du Nord. Et si le vote s’est déroulé à Vichy, c’est que Paris était occupé par les Allemands. Il faut remettre les choses dans leur contexte.


            • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 10 janvier 18:51

              Il était belle la France des années 50 et 60 mais cette époque est révolue depuis longtemps.

              La très grande majorité de ceux qui l’habitent aujourd’hui ne l’ont jamais connu, l’ont oublié ou en sont complément étranger.

              Il faut apprendre à en faire le deuil et passer à autre chose en prenant note des métamorphoses de ces 60 dernières années. Cela ne veut pas dire qu’il faut tout accepter, cela veut dire qu’il faut faire du mieux possible avec ce qui est présent aujourd’hui, nous n’avons de toute façon pas le choix.

              Zemmour est un mirage, la nostalgie de l’enfance fait rêver mais les souvenirs ne peuvent rester que des souvenirs. 


              • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 10 janvier 19:32

                @Florian LeBaroudeur

                Comme vous l’avez souligner, notre problème est notre faiblesse, la faiblesse d’une masse de personnes qui se sont exagérément accoutumés à la facilité, au confort et au mythe de la fin de l’histoire. Ils ont oubliés l’importance de la survie dans un monde qui reste toujours ce qu’il a toujours été, la nature est une constante de la vie, la technique en est une inconstance. 
                Nous devrons nous servir des acquis techniques mais pour des objectifs autres que les projets délirants d’une bande de pseudo philanthropes hors sol, nous devrons insuffler l’enseignement du bon sens et de l’humilité afin d’instaurer l’équilibre entre la sagesse, la persévérance de l’ancien monde et le savoir, l’apport technique du monde présent.

                ça c’est un programme politique objectif


              • Rincevent Rincevent 10 janvier 18:56

                Personnellement, je ne m’attarderai pas sur le personnage, plutôt sur la ‘’mécanique’’ qui l’a amené là où il est aujourd’hui. Je ne sais pas qui a réussi à le manipuler au point de lui faire croire qu’il avait la moindre chance pour la présidentielle. (même s’il est monté un temps dans les sondages jusqu’à 15 % plus que n’importe quel candidat de gauche…), sans l’organisation d’un parti derrière lui et un programme crédible, le trublion ne peut pas gagner, c’est évident.

                Alors, pourquoi est-il encore là malgré tout ? Quelle serait son ‘’utilité’’ ? Pour moi, il a été propulsé là pour prendre suffisamment de voix à la Marine, annoncée comme présente au second tour avec un score inquiétant. Une sorte d’assurance, ‘’on’’ ne sait jamais… Et qui serait ce ‘’on’’ ? La Macronie bien sûr, sinon qui d’autre ?

                Mais les effets collatéraux ne se sont pas arrêtés là. Maintenant, il grignote chez les LR, obligeant Pécresse à durcir son discours (en ressortant le Karcher que Sarkozy avait rapidement rangé à la cave) pour stopper les transfuges (Pelletier en étant le premier exemple). Une fois la présidentielle passée, Zemmour aura bien servi et retournera à son job premier, celui de polémiste télévisuel parmi d’autres.

                Pour comprendre comment on en arrive à de telles manipulations (et pas que pour Zemmour), lire et relire Guy Debord ‘’La Politique du Spectacle’’. Ça date de 1967 et ce n’est pas d’une lecture facile mais tout y est…

                https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Soci%C3%A9t%C3%A9_du_spectacle_(livre)


                • Lynwec 11 janvier 08:38

                  @Rincevent
                  Il importe peu (pour lui et pour ses promoteurs) qu’il ait ou non la moindre chance, tant qu’il permet de réorienter les débats électoraux dans une direction profitable à ceux-ci.
                  Un diviseur divise, son but n’est pas autre. Quelqu’un a fait remarquer que le plus grand diviseur est celui qui propose sa marque... Il a des sous-fifres,bien entendu...



                  • karim 10 janvier 21:36

                    @Franck ABED
                    Pourquoi ne pas parler du Décret Crémieux puisque c’est un cadeau empoisonnée que la France a emporté avec elle en sortant d’Algérie.


                  • @Franck ABED a propos de catho, lisez SODOMA. Si les cathos ont collaboré avec les nazis (ou plutôt fermé les yeux) c’est qu’ils se sentaient de affinités avec les nazis... KKK non pas Ku Klan Klan, mais Kirchen, küche en kinderen. Eglise, cuisine et enfants... et que les catholiques depuis toujours ont haï les juifs. Depuis HENOCH..... 



                  • Relire Patrick Modiano. Cette époque était plutôt obscure. Une juive fut la maîtresse de Mussolini. Hannah Arendt était le maîtresse de Heidegger. Lou Andréas Salomé, proche de Freud était la maîtresse de Nietszche proche de WAGNER....Selon certaines recherche, la femme d’HITLER, Eva Braun avait des origines juives. Et peut-être qu’Hitler aussi. Sa grand mère paternelle fut la servante probablement engrossée par les Rothschild. Selon Pierre Péan, Mitterrand aurait collaboré avec Pétain. Parfois la meilleure façon d’aider les juifs est d’être au coeur du gouvernement.... Tactique comme une autre... Voir le film d’un mathématicien qui s’introduit au coeur du Reich pour pour décoder la machinerie.... 


                  • Stop. Abed considère que l’avortement est criminel. On a tout compris.... Lire de Bélà Grunberger : narcissisme, catholicisme et antisémitisme..... https://frblogs.timesofisrael.com/narcissisme-christianisme-et-antisemitisme/. Non, un catholique ne peut voter pour Zemmour parce fondamentalement il est antisémite...... Il m’a d’emblée bloquée. rein de perdu....


                  • sylvie 16 janvier 16:53

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                    Abed est intégriste ( on dit tradis aujourd’hui), il n’en fait pas mystère.


                  • @sylvie OPUS DEI. La poisse....


                  • sylvie 16 janvier 17:13

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                    oui aussi surement


                  • chat maigre chat maigre 11 janvier 00:49

                    c’est évident que le problème le plus urgent en France en 2021, c’est la réhabilitation de Pétain.

                    a-t-il sauvé des juifs français ?

                    a-t-il sacrifié des juifs étrangers pour essayer de sauver des juifs français ?

                    Pétain, héros de 14-18, était-il vraiment un modèle et une source d’inspiration pour Hitler ?

                    Pétain était-il le premier macroniste ou serait-il un soutien de zemmour ?

                    Pétain était-il pour la vaccination obligatoire des juifs ?

                    comment pouvions nous vivre sans avoir répondu à ces questions vitales pour la France et les Français ?

                    merci à zemmour de soulever les vrais questions, clivantes mais surtout pas d’actualités

                    le covid, les vaccins, la dictature sanitaire qui s’installe c’est des détails pour zemmour , un revers de main et c’est réglé...

                    polémiste un jour polémiste toujours.

                    zemmour aime foutre la merde et macron veut emmerder...

                    on est dans le caca jusqu’au cou.


                    • zygzornifle zygzornifle 11 janvier 08:55

                      J’espère que la campagne deviendra saignante et que les prétendants au lieu de se bouffer entre eux se déchaineront sur le Macron .....


                      • nemesis 11 janvier 10:48

                        Chacun peut discourir jusqu’à plus soif. Je ne pense pas que EZ soit l’homme providentiel malgré tout le talent que je lui reconnais.

                        Les conditions requises ne sont pas réunis pour l’émergence du Messie (*) tant souhaité qui aurait les suffrages de l’écrasante majorité. La raison :

                        trop de gens sont excessivement individualistes, obstinés et partant de « mauvaise foi ».

                        Circonstance aggravante, cette Nation est ingouvernable d’autant qu’elle a perdu sa Souveraineté et la Démocratie.

                        Ceci dit, sa présence est louable pour mettre en évidence les perversions du Système.... dont il fait partie diront certains.

                        (*) sans rapport avec le covidé du ballon smiley


                        • Octave Lebel Octave Lebel 11 janvier 12:14

                          Dans cette immense majorité qui soutenait Pétain et voyait De Gaulle comme un « emmerdeur » qu’elle désirait « emmerder », il y avait les communistes acquis au pacte germano-soviétique du 23 août 1939, et qui n’ont changé de camp que le 22 juin 1941 quand Hitler a attaqué Staline.

                          Faux, le général De Gaulle dans ses mémoires de guerre (tome1, L’appel : 1940-1942) très pragmatique en bon politique et soldat explique l’attitude de Staline (à qui il ne fait aucune fleur dans le tome 2, l’Unité 1942-1944 en relatant sa vite en URSS en pleine guerre après le débarquement) qu’il trouve prévisible ainsi que celles de la plupart des militants du PC de l’époque.

                          C’est ce principe qui a fait dire à un journaliste américain que Paris devait avoir 4 millions d’habitants alors qu’il n’en avait qu’un peu plus de 2 millions et demi puisque « quelques mois seulement après que 2 millions de Parisiens aient ovationné Pétain, il y en eut autant pour acclamer De Gaulle ». Oublier le passé et reconstruire l’Histoire semble être une constante de tous les gouvernants.

                          Faux, décidément.Les acclamateurs de Pétain avaient été amenés par camions et autobus par les services de l’état et ses soutiens avec de bonnes petites distributions de tickets de rationnement. De temps en temps il faut être sérieux pour changer.Les véritables historiens étudient de près les archives. Quand on aime son pays, on ne joue pas avec son histoire.


                          • Marc Dugois Marc Dugois 11 janvier 18:09

                            re@Octave Lebel

                            Ne vous croyez pas trop détenteur de la vérité et en capacité de distribuer des cartons de sérieux ou de non sérieux. Ce que vous écrivez est une lecture de certains historiens. L’époque est encore trop proche pour que tout affect soit retombé, ce qui est la condition première de tout historien.

                            Votre ton même indique que cette période n’est pas encore rentrée dans l’histoire.

                            Niez-vous que le journal l’Humanité a demandé à la komandantur l’autorisation de reparaître et que les communistyes français ne se sont opposés aux nazis qu’après qu’Hitler ait envahi l’URSS en 1941.I Beaucoup ont été héroïques après, mais pas avant.


                          • Octave Lebel Octave Lebel 11 janvier 21:36

                            @Marc Dugois

                            J’ai éclairé le contexte du pacte germano-soviétique. J’ai été moi-même été surpris de la netteté de De Gaulle sur le sujet mais c’est bien dans le personnage. Lui-même par ailleurs n’a jamais reculé devant une ruse pour tromper l’ennemi. Chacun en pensera ce qu’il voudra, j’ai simplement rappelé le contexte sans porter de jugement.

                            Qu’il y ait des interprétations différentes des événements de la part des historiens, c’est la loi du genre. Par contre, le contenu des archives, on ne peut pas passer dessus concernant l’acclamation de Pétain.

                            Pour mémoire, je rappelle qu’il y a eu une motion faite au nom de l’UE (avec quelle légitimité démocratique ?) il y a un peu plus d’un an me semble-t-il mettant sur le même plan dans ce contexte l’Allemagne d’Hitler et l’URSS de Staline. Ce n’est pas en réécrivant l’histoire que l’on va permettre aux peuples de mieux se connaître, se comprendre, se respecter et préparer des coopérations et consolider la paix. Ces sujets ne peuvent être abordés avec légèreté.

                            Vous devinez ce que je pense des errements idéologiques de Zemmour et à quel point ce genre de créature médiatique peut déshonorer notre pays.

                            Le pire voyez-vous, c’est que tout le monde ne s’en aperçoit pas. Et tout cela a quelque chose à voir avec le fonctionnement de nos médias contrôlés pour l’essentiel par monsieur Bolloré et ses amis. Effectivement, il serait temps que nous réveillions et que nous restaurions une démocratie.

                             


                          • Octave Lebel Octave Lebel 11 janvier 12:21

                            « Un peu d’histoire ne nuit pas. Les pleins pouvoirs ont été donnés à Pétain par l’assemblée élue par le front populaire en 1936. »

                            Faux. Vous vous souvenez de l’époque ? Beaucoup étaient mobilisés dans la pagaille que vous savez ou simplement empêchés pour la même raison. Le général De Gaulle dans ses mémoires de guerre (tome1, L’appel : 1940-1942) l’explique très bien. Par ailleurs, une simple consultation de Wikipédia vous aurez éclairé.

                            Il y a quand même quelque chose qui me gêne beaucoup ici. Zemmour nous est vendu comme un bisounours inspiré. Quand on se souvient du sort réservé par l’extrême droite en responsabilité dont la caution morale était Pétain aux authentiques républicains de droite et à ceux de gauche sous L’Etat Français, quand chacun a pu lire et entendre la transformation de l’histoire en propagande par le dit bisounours, il n’y a vraiment pas de quoi la jouer commentateur tranquille au-dessus de la mêlée distillant de la philosophie politique.

                            C’est de la très mauvaise et dangereuse marchandise que vous vendez. Cela mérite réflexion.


                            • Marc Dugois Marc Dugois 11 janvier 18:25

                              @Octave Lebel

                              Restez en aux faits. Pétain a obtenu les pleins pouvoirs le 10 ,juillet 1940 par 569 voix contre 80 et 20 abstentions. Seuls 176 élus étaient absents de Vichy.

                              Arrêtez de colorier l’histoire à voitre façon. Votre avis est respectable mais ce n’est pas l’histoire.


                            • Octave Lebel Octave Lebel 11 janvier 20:58

                              @Marc Dugois

                              « Restez en aux faits »

                              C’est vous qui avez fait un effet de présentation en jetant globalement l’opprobre sur les députés de cette assemblée avec un regard appuyé à gauche me semble-t-il (sûrement un effet de ma sensibilité). J’ai simplement rétabli l’équilibre.569 pour, 80 contre, 20 abstentions et 176 absents. Rappelons que parmi les pays européens, aucune classe politique ne s’est impliquée autant avec l’occupant que ce consortium de droite et d’extrême droite. Et qu’un général républicain a su rassembler les forces vives du pays pour sauver avec leurs aides et son mérite exceptionnel l’honneur du pays. Et que notre droite actuelle n’est plus républicaine depuis Maastricht qui plus est en reniant lâchement à demi-mot ou par le silence les leçons qu’avaient données ce général.

                              Concernant votre soutien à Zemmour, je vous ai déjà dit ce que j’en pensais. Inutile d’y revenir.

                               


                            • lorans1 11 janvier 14:54

                              pour sortir de la pandemie il faut virer Macron et la science molle.Zemmour est une option serieuse.


                              • xana 11 janvier 16:18

                                La seule option sérieuse est le chaos.


                                • xana 11 janvier 16:19

                                  Il faut aux Français un choc, comme l’a été la Libération ou plus loin la première révolution.


                                  • simir simir 11 janvier 18:21

                                    Non les communistes n’ont pas changé de camp le 22 Juin 1941.

                                    Ils sont entrés en résistance bien avant.

                                    Tiens cultive toi : Lettre de l’écrivain Vercors qui n’était pas communiste à De Gaulle
                                    "Pourtant en abordant hier soir la page 231, pourquoi a-t-il fallu que je retrouve sous votre plume les calomnies ordinaires que l’on porte contre les communistes ? On a suffisamment de choses à leur reprocher pour ne pas y ajouter des accusations historiquement fausses. Car, mon général, je mentirais par omission en ne témoignant pas pour eux. La première lettre que j’ai reçue, en août 1940, qui m’appelait à la résistance, était signée du communiste Jean-Richard Bloch. La première réunion à laquelle j’ai assisté, en octobre, chez le poète Arcos, s’était faite à l’initiative du même, accompagné du communiste Frédéric Joliot, du communiste Wallon, du communiste Maublanc, du communiste Francis Jourdain, et il nous y fut lu des lettres d’Éluard et d’Aragon, tous deux en zone libre. La première revue clandestine, fondée en décembre, la Pensée libre, était une revue communiste – et c’est sur ses cendres que j’ai fondé plus tard les Éditions de Minuit. Le premier organe clandestin des intellectuels résistants fut fondé en avril 1941 par le communiste Jacques Decour. Il y laissa sa vie. L’un des tout premiers résistants que J’ai » pratiqué » puis qui fut arrêté presque sous mes yeux, puis torturé à mort, c’était le communiste Holwegk. La première grosse » affaire » découverte par la gestapo fut celle du Musée de l’homme – conduite par des communistes. Comme vous, je disais alors au communiste François de Lescure – en ce temps-là président de l’Association des étudiants, et qui mena l’affaire du 11 novembre – je lui disais : » Tout ce qui nous sépare est effacé, actuellement. Peut-être, la guerre terminée, nous combattrons-nous de nouveau. Mais devant l’ennemi tout nous rassemble. « 

                                    Dès les années 40 le PCF a crée l’OS donc bien avant l’entrée en guerre de l’URSS
                                    Cette OS à été reconnue comme unité d’élite dès 1940 par le ministère des anciens combattants
                                    Marcel Paul en Bretagne, Ouzoulias à Paris, Lecœur en Bretagne sont entrés en résistance à cette date.
                                    Henri Noguères, historien pas communiste dit qu’il est injuste et faux de propager cette calomnie sur le PCF et aussi que les communistes ont été longtemps les seuls à frapper les allemands
                                    Quel réseau issu d’un parti a fonctionné avant les réseaux communistes ?
                                    Dans un discours du 23/10/1941 De Gaulle appelle à ne pas abattre de soldats allemands. Le colonel Fabien lui, en a abattu en Août.
                                    La vue basse ça se soigne !


                                    • Marc Dugois Marc Dugois 11 janvier 18:34

                                      @simir

                                       L’idéologie se soigne aussi. Que certaines individualités aient eu envie de résister dès la défaite, c’est évident, mais les faits sont têtus. Le parti communiste n’est entré en résistance qu’après l’attaque nazie de l’URSS. Mais si vous avez envie de croire que les communistes ont tous résisté avant, ne vous privez pas de votre plaisir.


                                    • simir simir 11 janvier 19:12

                                      @Marc Dugois
                                      Pas du tout le parti était désorganisé avec des députés déportés et la loi Sérol qui punissait de la peine de mort les activités communistes.

                                      Les préjugés sur la Résistance qui veulent que les communistes aient commencé la Résistance qu’après l’invasion de l’URSS en été 1941, ont la peau dure, mais n’ont aucun fondement historique.

                                      Le 23 octobre 1941, 4 mois après l’agression de l’URSS, Charles de Gaulle, lors d’un message radiodiffusé de Londres, déclare ouvertement qu’il ne faut « pas tuer d’Allemands » et attendre les ordres, alors que le Parti communiste avait déjà commencé depuis plusieurs mois, officiellement et ouvertement, la Résistance armée contre l’occupant. Reproche t-on ceci à de Gaulle ? Jamais ! Les communistes étaient en avance sur tout le monde, les plus actifs et les plus déterminés, il serait peut-être temps de le reconnaître. Les communistes furent les premiers à prendre les armes et c’est un communiste, le Colonel Fabien qui tira sur l’officier allemand le 21 août 1941 au métro Barbes et qui donna le signal de la lutte armée générale contre l’occupant.


                                    • simir simir 11 janvier 18:26

                                      "Dans cette immense majorité qui soutenait Pétain et voyait De Gaulle comme un « emmerdeur » qu’elle désirait « emmerder », il y avait les communistes "

                                      Encore un mensonge (ou une méconnaissance crasse de l’histoire)

                                      61 parlementaires communistes (60 députés et un sénateur) ne peuvent siéger : depuis le 16 janvier 1940, ils sont déchus de leur mandat6 à la suite du pacte germano-soviétique7,5 et du décret-loi d’Édouard Daladier du 26 septembre 1939 interdisant le Parti communiste (72 députés communistes avaient été élus en 1936).


                                      • Marc Dugois Marc Dugois 11 janvier 18:39

                                        @simir

                                        Je n’ai jamais écrit que des communistes avaient voté les pleins pouvoirs à Pétain. J’ai écrit qu’ils ne soutenaient pas la résistance avant l’attaque de l’URSS et demandaient gentiment aux Allemands que le journal l’Humanité puisse paraître.

                                        C’est fou ce que les idéologies rendent péremptoire 1


                                      • @simir A ce propos, je vous rappelle qu’André Breton opposé à Guy Debord ne voulait pas d’homosexuels dans leur mouvement.. Rappelez vous le célèbre film, les damnés. Pour les communistes, l’homosexualité était vue comme un privilège de riches en mal de sensations fortes. Cocteau fut exclu par les surréalistes. et selon l’histoire, Cocteau aurait collaboré...
                                        https://www.youtube.com/watch?v=GnkC80wGMdE


                                      • simir simir 11 janvier 19:14

                                        suite

                                        Dès juin et juillet 1940 et bien que désorganisés par l’arrestation de nombreux dirigeants, les communistes conscients que les combats ne s’arrêteraient pas avec la capitulation de Pétain et l’occupation de la France, commencèrent à ramasser des armes abandonnées par l’armée française en déroute.

                                        L’OS (Organisation Spéciale du PCF) qui avait pour charge de protéger les imprimeries clandestines, ainsi que les cadres du Parti pourchassés par la police française, fut au lendemain de la libération, officiellement reconnue et homologuée par les services du Ministère des armées comme « unité combattante » à partir d’octobre 1940.

                                        Les FTPF et les FTP-MOI ont été à leur tour homologués « unité combattante » à partir du premier mai 1941.

                                        Parmi les animateurs de l’OS se distingueront des hommes qui paieront de leur vie la gloire des premières armes.

                                        CARRE, LOSSERAN, REBIERE, COQUILLET, KERNIEN, MARCHANDISE, MIRET-MUST, HEMMEN… tous fusillés en 1941 et 1942.

                                        La liste des survivants artisans de l’OS est moins longue que celle des morts.

                                        Quant à « l’action directe » contre l’occupant et ses valets, préconisé dès le début par les communistes et longtemps vilipendée par les « attentistes », démontre que les communistes n’attendirent pas l’invasion de l’URSS pour la mettre en pratique, en effet :

                                        En juillet 1940 : A Nantes, une famille d’instituteurs communistes nommée Leroy, a saboté une centrale électrique qui a privé Nantes de lumière. Une amende importante a été infligée à la ville par les occupants. Le même jour les Leroy ont effectué une distribution de tracts appelant à la Résistance.

                                        Début août 1940 : Dans le Nord, dans l’arrière salle d’un petit café de Dechy, une douzaine d’hommes sont réunis, qui se jurent d’agir contre l’occupant. Il y avait là Eusebio Ferrari, les frères Martel, les frères Camphin, Debarge, tous communistes.

                                        Le lendemain, les habitants de Fenain virent flotter en haut d’un pylône de haute tension, un immense drapeau rouge avec l’inscription «  COURAGE ET CONFIANCE ».

                                        Toujours au mois d’août : Les mêmes incendient plusieurs véhicules de l’armée d’occupation et font sauter un train allemand.

                                        En décembre 1940 : Ils dynamitent la génératrice et la sous station de Benory-Cumichy.

                                        Toujours en décembre 1940 : à l’autre bout de la France, dans le Var, Roger Landini, secrétaire des jeunesses communistes et ses camarades, font dérailler en pleine gare de triage de Fréjus-Plage, 8 wagons de marchandise destinée à L’Allemagne alors que la Zone-Sud n’était pas occupée.

                                        En mai 1941 : Ils abattent des soldats hitlériens à Lambersart.

                                        Dans son livre « Les FTP » Charles Tillon écrit : « Dans une circulaire en date du 28 novembre 1940 le Préfet de l’Aube fait connaitre que le Parti Communiste aurait organisé le ramassage sur tout le territoire des armes abandonnées par l’armée française ». Et Tillon ajoute : « En Corrèze fin décembre 1940, vingt groupes de trois sont déjà formés et agissent ».

                                        Ces pionniers de « L’action immédiate » y compris contre les troupes occupantes auront, bien avant l’invasion de l’Union Soviétique ET ALORS QUE LEUR ACTION DEMEURAIT LARGEMENT IMCOMPRISE PAR LE PEUPLE DE NOTRE PAYS, DEMONTRE PAR L’EXEMPLE ET PAR DE NOMBREUX SACRIFICES, que la violence devenait la plus grande école du patriotisme résistant.

                                        Dans son livre, La vie quotidienne des résistants de l’Armistice à la libération l’historien-résistant Henri Noguères qui n’était pourtant pas communiste a écrit : « Je pense que c’est faire un injuste procès à un grand nombre de résistants et de faire insulte à de nombreux morts communistes que de propager cette idée reçue selon laquelle la résistance n’aurait commencé pour le Parti communiste qu’au lendemain de l’agression contre l’URSS. Tillon à Bordeaux, Marcel Paul en Bretagne, Romagon en Champagne, Ouzoulias à Paris, Lecœur dans le Nord et ce ne sont là que quelques exemples parmi tant d’autres, qu’il n’est ni convenable, ni simplement décent de prétendre, comme l’ont fait tant de mémorialistes à mémoire courte et sélective et tant d’historiens à vue basse plus soucieux d’atteindre leur objectif que de faire preuve d’objectivité, que seuls des communistes agissant à titre individuel ont participé au combats de la résistance pendant la toute première année, ont regroupé dès 1940 tant de militants communistes dans la résistance active […] Notamment en créant l’Organisation Spéciale (O.S.) qu’il n’est pas convenable ni même simplement décent de prétendre, comme l’ont fait tant de mémorialistes à mémoire courte et sélective et tant d’historiens à vue basse plus soucieux d’atteindre leur objectif que de faire preuve d’objectivité, que seuls des communistes agissant à titre individuel ont participé aux combats de la Résistance pendant toute la première année. »


                                        • simir simir 11 janvier 19:20

                                          Suite

                                          Encore des individualités :

                                          Le 6 juin 1940 le Parti communiste français a officiellement – quoiqu’interdit et persécuté – proposé au gouvernement de prendre des mesures radicales pour défendre l’existence de la patrie. Le communiste Georges Politzer, qui sera fusillé par les nazis deux ans plus tard, a remis, le 6 juin, au ministre Anatole de Monzie (qu’il connaissait personnellement pour avoir travaillé avec lui à « l’Encyclopédie française ») un texte en cinq points rédigé par Benoît Frachon, et quelques autres dirigeants communistes, parmi lesquels Arthur Dallidet et, sans doute Victor Michaut. Le Parti communiste propose :

                                          1) Transformer le caractère de la guerre, en faire une guerre nationale pour l’indépendance et la liberté ; 2) Libérer les députés et les militants communistes ainsi que les dizaines de milliers d’ouvriers emprisonnés ou internés ; 3) Arrêter immédiatement les agents de l’ennemi qui grouillent dans les Chambres, dans les ministères, et jusque dans les états-majors, et leur appliquer un châtiment exemplaire  ; 4) Ces premières mesures créeraient l’enthousiasme populaire et permettraient une levée en masse qu’il faut décréter sans délai ; 5) Il faut armer le peuple et faire de Paris une citadelle inexpugnable.

                                          Il s’agit, en fait, du tout premier appel à la Résistance. On en trouve l’esprit – et parfois la lettre – dans les tracts clandestins que diffuse à l’époque le Parti communiste (il en existe des exemplaires au Musée de la Résistance nationale de Champigny).

                                          Le témoignage de Mounette Dutilleul permet de se rendre compte que les propositions du Parti pour faire de Paris une « forteresse inexpugnable » sont dans la logique de positionnement du PCF. Contrairement à l’affaire de la demande de reparution légale de L’Humanité, qui est le fruit de la désorganisation du Parti, les propositions transmises par Politzer sont l’expression de la ligne politique

                                          L’Humanité saisie du 26 août 1939 ne titrait-elle pas sur toute sa largeur : « Union de la nation française contre l’agresseur hitlérien »

                                          Mais il n’est pire aveugle.....


                                          • simir simir 11 janvier 19:21

                                            EH oui les faits sont têtus...

                                            Comme ce qui suit :

                                            Le premier rapport du commandement militaire allemand en France (MBF) fait état de l’activité communiste en août 1940 : « La population ouvrière des centres industriels, des localités minières, des grands ports et celle qui donne le plus son aide aux communistes dès juillet 1940 (…) La tendance communiste prédomine. »

                                            Le rapport du 1° août de l’officier allemand de renseignement constate « Qu’une activité politique digne d’être retenue n’est développée nulle part en zone occupée, si on fait abstraction du communiste de plus en plus notable. »

                                            Le 9 septembre 1940, le chef de la Sicherheitspolizei (Gestapo) écrit que « les communistes favorisent en pratique l’ambiance anti-allemande. »

                                            Début octobre 1940, le SS Sturmbahfuhrer Karl Bomelburg, chef de la Gestapo à Paris, signale à ses supérieurs le danger important auquel l’occupant est confronté : « Quoiqu’interdit, le Parti communiste est le seul des anciens partis qui déploie encore une forte activité (…) et ait les masses derrière lui, c’est pourquoi la question est sans doute la plus importante pour les autorités allemandes et françaises. »

                                            Le 5 octobre 1940, un rapport de la police de Vichy fait état que  : « Le communisme est devenu le symbole de l’indépendance nationale par contraste avec la résignation générale. »

                                            Le 14 septembre 1940, le colonel SS Heydrich, chef nazi au plus haut niveau de la Gestapo note : « Aujourd’hui le PC est bien en France l’unique organisation qui est en position d’organiser le peuple qui cherche une issue politique. »

                                            Le 24 janvier 1941, Knochen signale que le PCF « orchestre systématiquement ces manifestations… »

                                            Le préfet du Finistère en avril 1941, dans son rapport mensuel daté du 4 avril remarque : « Parmi les adversaires de la Révolution Nationale on peut distinguer : 1°) les communistes qui sont aussi actifs qu’irréductibles… doivent être considéré comme rebelles à toute propagande… »

                                            On peut aussi citer le journal réactionnaire d’Amiens, qui, en avril 1941 écrit : « Alors que sous le poid de la défaite, en passant par les radicaux, tous ont renoncé à l’activité collective, les communistes seuls ont maintenus l’organisation. »

                                            Le 16 juin 1940, les communistes brestois constituent leur premier dépôt d’armes au Bouguen, provenant d’armes abandonnées par l’armée anglaise. Trois jours plus tard, l’armée allemande arrive à Brest !

                                            Le 17 juin 1940, c’est avec un jour d’avance sur celui du général de Gaulle que Charles Tillon, chargé de réorganiser le Parti communiste dans le sud-ouest, un des dirigeants du PCF et futur chef des FTPF, lance un appel à la résistance contre « le fascisme hitlérien » :


                                            • moderatus moderatus 16 janvier 13:44

                                               Bonjour Marc , il faut avoir le courage de ses convictions et toujours garder l’espoir qu’il y a une réponse à nos problèmes.

                                              Alors chacun choisit suivant ses convictions celui qui peut être le plus apte à nous sortir de l’ornière.

                                              J’ai la même analyse que vous et je pense que Zemmour est le seul à pouvoir faire l’union des droites afin d’éviter encore 5 ans de ’’en même’’ temps mortifères.


                                              • Pourquoi juifs et catholiques ne pourront jamais s’entendre :« Dans la religion juive, c’est la séparation depuis la Genèse (création du Ciel et de la Terre, du Haut et du Bas, etc), le christianisme est au contraire une religion de fusion. Le Christ est arrivé comme un personnage ultra narcissique et flatteur du narcissisme des gens, un dieu réincarné, un dieu qu’on pouvait approcher, palpable, tangible. On voit bien les symboles de la fusion dans certaines représentations : celle de la Mère et de l’Enfant, le fait d’incorporer le corps et le sang du Christ, etc… »


                                                • Et l’homosexualité est la fusion du même. Ce ne sont pas des couples, mais des DUOS....


                                                  • Seul PHILON a tenté un rapprochement.... Rome descend plus du monde grec que juif.... La grèce phallico-narcissique (le bel Appollon, le culte narcissique du corps, ). Seul Socrate faisait exception


                                                    • Pour ceux qui l’ignore encore. Mitterrand était Rosicrucien proche du juif ATTALI, Kabbaliste. Catholique, ??? vu ses nombreux adultaires. Pas à moi.... La rose n’était pas celle que l’on s’imagine....


                                                      • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 16 janvier 18:27

                                                        Il va faire comme Sarko et va tout faire passer au Karcher

                                                        Haha, mieux : Hahahahahahahahahaaaaa

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité