• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Zéro SDF ! C’est nécessaire et c’est possible !

Zéro SDF ! C’est nécessaire et c’est possible !

« J'ai encore vu un bébé dans la rue en plein froid avec une femme qui s'en servait pour faire de la mendicité », c'est ce que m'a écrit Nagy en m'adressant ce dessin que je joins à ce texte.

Combien sont-ils à dormir dans la rue tous les soirs ou très souvent ?

De 120 000 à 150 000.

C'est beaucoup.

 

Je partage l'analyse de la fondation Abbé Pierre :

 

"Plus de 2 000 personnes meurent de la rue chaque année en France, en moyenne à 49 ans. L’augmentation du nombre de personnes sans domicile est alarmante : + 50 % entre 2001 et 2012, 143 000 personnes, dont 30 000 mineurs, sans doute encore plus aujourd’hui. Qu’elles soient à la rue, en bidonville, à l’hôtel ou en centres d’hébergement, il n’est plus admissible de laisser tant de personnes, hommes, femmes, enfants, sans solution digne pour vivre correctement. "

 

Ce sont des femmes, des hommes et même des enfants.

Le président Macron avait promis -une promesse de plus- que plus un seul ne serait à la rue !

 

Ne déclarait-il pas à la Préfecture du Loiret le 27 juillet 2017 ? :

"La première bataille, c’est de loger tout le monde dignement. Je ne veux plus, d’ici la fin de l’année, avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois ou perdus. C’est une question de dignité, c’est une question d’humanité et d’efficacité là aussi"

 

Qui sont ces personnes qui dorment dans la rue : des personnes âgées, des personnes sans revenu, des personnes françaises, des demandeurs d'asile, des jeunes majeurs plus pris en charge par l'Aide Sociale à l'Enfance.

Il ne faut pas opposer les uns aux autres en fonction de leurs origines.

 

Ce sont tous des êtres humains qui souffrent.

 

Certains sont pris en charge par le 115 et sont logés dans des hôtels mais sans ressource.

 

Ils arrivent à quitter leur chambre et à se retrouver à errer dans les rues pour trouver de l'argent pour manger.

Dans nos permanences on rencontre aussi des cadres qui perdent leur emploi, leur logement et qui se retrouvent sans rien.

La chute peut être rapide.

 

La solidarité associative est utile, elle permet de donner à ces personnes fragilisées du réconfort et du soutien mais aujourd'hui, il est indispensable que l'Etat assure ses responsabilités et mettent fin à cette catastrophe humanitaire qui a lieu ici, dans notre pays.

 

ZERO SDF C'EST POSSIBLE !

 

Nous avons des logements libres, des locaux en bon état qui sont désaffectés....

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • cétacose2 19 janvier 18:23

    « ZERO SDF C’EST POSSIBLE ! »...à condition de libérer des milliers d’appartements en expulsant les immigrés qui les occupent avant de les ..désinfecter....


    • Xenozoid Xenozoid 19 janvier 18:24

      @cétacose2

      ouai on les gas tous.....


    • cétacose2 19 janvier 20:41

      @Xenozoid
      ......avec du gaze ?


    • waymel bernard waymel bernard 19 janvier 18:37

      Il faut choisir entre les nôtres et les immigrés. Il n’y a pas assez d’argent pour tous. Et l’immigration coûte de plus en plus cher avec des flux en augmentation et un stock considérable.


      • Xenozoid Xenozoid 19 janvier 18:42

        @waymel bernard

        quand il y avait que les notres c’était leur fautes...évolution ?

        shhhhh !!!!!!!!!!!!!!!!!


      • Xenozoid Xenozoid 19 janvier 18:43

        @Xenozoid

         c’était leur fautes = a nos pôvres a nous


      • soi même 20 janvier 00:47

        @waymel bernard, votre commentaire est au raz des pâquerettes.


      • Xenozoid Xenozoid 30 janvier 18:36

        @waymel bernard

        Il faut choisir entre les nôtres et les immigrés. Il n’y a pas assez d’argent pour tous.


      • foufouille foufouille 19 janvier 18:55

        "

        Certains sont pris en charge par le 115 et sont logés dans des hôtels mais sans ressource.

         

        Ils arrivent à quitter leur chambre et à se retrouver à errer dans les rues pour trouver de l’argent pour manger."

        faux car dans les villes, tu as plusieurs endroits ou la bouffe de base est gratuite. si tu dors dehors c’est light par contre.

        mendier est soit pour bouffer si ce qui est servi te rend malade ( cas rare ), les clopes, la bière, les gâteaux pour les gamins ou encore une chambre.


        • jymb 19 janvier 19:04

          Dans la grande ville qui n’est proche, ( mais où je vais de moins en moins étant donné les difficultés extrêmes de route, circulation, stationnement), chaque carrefour important est occupé par des pseudos familles SdF parfaitement organisées, avec enfants, cartons, slogans, tapeurs de vitres, soit une mafia commençant et finissant visiblement à heure fixe et petites mains d’un réseau de pseudo charité
          Personne n’est jamais ramassé par les forces de l’ordre, trop occupées à faire pleurer des larmes de sang aux automobilistes.
          Et après, on s’étonne de l’exaspération de tous, des extrêmes qui montent et des radars qui crament


          • sylvain 19 janvier 19:29

            les SDF, ce n’est pas qu’une misère matérielle

            c’est aussi parfois une misère humaine, ou le refus, l’impossibilité de vivre dans la société actuelle et ses types de relations humaines

            un ami psy qui travaille dans une structure d’accueil a un de ses patients SDF qui est un des plus gros proprio de la ville . Il crèche dans un carton, devant un de ses immeubles

            ce cas est certainement rare, mais je pense que si vous donnez un appart et un petit revenu à un SDF, c’est pas dis qu’il s’en sorte bien pour autant . En tout cas pas tous, loin de là, il leur faudra bien d’autres choses .


            • Sozenz 19 janvier 20:34

              Macron ne tient que les promesses qui interessent ses amis ( à non , il a dit qu ’ il n avait pas d amis , et ceci c est pêut etre la seule verité qu’ il a dit jusqu’ à present) que ses « commanditaires fortunés » (allons y pour ce terme).

              ne croyez pas que cela va s arranger , avec macron car :

              https://www.bastamag.net/Augmenter-les-loyers-privatiser-les-HLM-Macron-va-t-il-aussi-exaucer-les-voeux

              quand tout le monde aura bien compris que macron n est ici que pour tout detruire . on commencera par s atteler à ce qui est le plus urgent ;

              c est a dire la destitution de macron et le frexit .

              et il va falloir « se dépêcher » car comme le diable sentant sa fin venir ,il va tout faire pour faire un max de casse avant de partir .


              • soi même 20 janvier 00:52

                Si l(on est arrivée là, c’est la gauche qui en est responsable et en premier lieu Mite au Rand qui nous a foutou dans la la merde en libéralisant le marché, et je passe sur les trois rigollots qui ont chacun agavé la situation.

                La droite ment la gauche rêve.


                • math math 20 janvier 07:16

                  Cette année encore, les entreprises du CAC 40 vont gâter leurs actionnaires. Selon Factset Es­timates, elles verseront 46,8 mil­liards d’euros de dividendes, soit 48% de leurs résultats de l’exercice écoulé. Ce chiffre est un peu supérieur à celui de 2017 (45,1 milliards).....MDR


                  • JL JL 20 janvier 09:14

                    @math
                     
                     voire à ce sujet ce qu’il se disait ce matin à huit heures, sur France Inter.
                     
                    « Selon un rapport d’ATTAC paru récemment, les entreprises du CAC40 auraient une fâcheuse tendance à privilégier leurs actionnaires et leurs dirigeants au détriment des salariés. Depuis 2010 les bénéfices de ces entreprises ont augmenté de plus de 9%, les dividendes versés aux actionnaires ont explosé de plus de 40%, les rémunérations des hauts dirigeants ont grimpé de 30 %, et en même temps ces entreprises ont payé 6% en moins d’impôts sur les sociétés en 2017. Elles ont également moins embauché : leurs effectifs salariés en France ont diminué de 20%. Pour ATTAC ces écarts s’expliquent surtout parce que ces entreprises déplacent leurs profits dans des paradis fiscaux ; c’est de l’évitement fiscal. D’après ce rapport, les entreprises du CAC40 n’ont pas moins de 2500 filiales dans les paradis fiscaux. L’association demande donc en plus d’une nouvelle taxation, plus de transparence sur l’activité de ces multinationales dans leurs filiales à l’étranger. »


                  • math math 20 janvier 09:53

                    @JL....en effet et pire elles payent moins d’impôts tout en gagnant plus ?


                  • Le Sudiste Le Sudiste 20 janvier 09:52

                    S’il n’y a plus de SDF il y a un grand risque d’instabilité sociale. S’il y en a plus, qui va faire prendre conscience aux gilets jaunes qu’ils ont quand même beaucoup de chances ?


                    • Pere Plexe Pere Plexe 21 janvier 11:46

                      Castaner et Belloubet ont la solution.

                      Pour pas un rond.

                      Les SDF seront systématiquement assignés à résidence !


                      • Croa Croa 21 janvier 12:13

                        Oui zéro SDF c’est possible.... En théorie !

                        *

                        Le régime Macron (& Cie) qui organise l’exclusion en mettant les gens en compétition entre eux sur fond d’un déficit d’emploi et de logement REND IMPOSSIBLE le zéro SDF en pratique.

                        Sans révolution il y aura donc toujours des SDF.


                        • zygzornifle zygzornifle 22 janvier 09:14

                          Et si on incluait zéro sénateurs ,....


                          • baldis30 22 janvier 17:33

                            @zygzornifle

                            bonsoir,
                             un ensemble dénombrable ( même s’ils sont presque innombrables) d’ensembles de mesure nulle est de mesure nulle .. autrement dit zéros additionnés de zéros donne toujours zéro ... le risque est qu’un zéro se mette à la puissance zéro et se prenne pour ... (quelqu’) UN ( quelque Hun ?)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

SDF


Palmarès