• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Hadopi(re)… en pire… !

Hadopi(re)… en pire… !

Hier soir, j’ai vécu une des séances les plus lamentables de l’Assemblée nationale. A partir de 21h30 s’est déroulée la discussion générale sur le projet de loi Création et internet, dit Hadopi, lors de la 2ème séance consacrée à la seconde lecture de ce texte.

Dès l’après-midi, le ton avait été donné : Jean-François Copé voulait sa revanche de l’humiliation subie le 9 avril dernier. Il savait parfaitement que la plupart des parlementaires n’ont qu’une connaissance superficielle du texte et de ses enjeux et qu’au demeurant remontent vers eux les critiques le plus souvent justifiées sur les difficultés techniques et sur les inconvénients juridiques de la mise en œuvre de cette loi. Il a donc tenu à déplacer le débat essentiel. Celui-ci porte sur la possibilité d’harmoniser l’héritage culturel des droits d’auteur si fort, dans notre pays, avec la révolution numérique, dont on ne mesure pas suffisamment l’ampleur. Il lui a substitué un affrontement gauche/droite, qu’il avait d’ailleurs annoncé : il ne s’agit plus de discuter d’un projet de loi, mais d’assurer la victoire en 2ème manche de la majorité.

La technique mise en œuvre a été simple : la provocation. Madame Albanel, qui n’a évidement pas à juger l’attitude des parlementaires, en raison de la séparation des pouvoirs, s’est permise par maladresse de qualifier le vote du 9 avril de “rocambolesque”. Jean-François Copé s’est empressé de reprendre le terme, comme plus tard il n’hésitera pas à employer le qualificatif de “minable” à l’encontre d’une intervention du Président du Groupe socialiste sur l’absence d’annonce du remplacement de Pierre Bédier. Autrement dit, cela a rarement volé aussi bas : rappels au Règlement en rafale, suspensions de séance en cascade, jusqu’au coup de gong du quorum. Bref, toutes les recettes des procédures parlementaires d’obstruction ont été mises en œuvre, en réponse à des provocations de la majorité que le Président Accoyer n’est malheureusement pas parvenu à empêcher.

Dans ce naufrage, le débat sur le fond a été englouti. Certes, la droite a invoqué les artistes, la gauche, les internautes, mais dans les deux cas, sur un mode incantatoire qui a dû persuader les uns et les autres qu’ils n’étaient pas la préoccupation essentielle. Pourtant, le sujet est complexe et passionnant et les divergences ne recouvrent absolument pas le clivage habituel et simpliste de la gauche et de la droite. Il correspond davantage à cette bonne vieille opposition des Anciens et des Modernes. Au Sénat, chez les Anciens…, le texte avait été voté unanimement et dans le calme. A l’Assemblée, où il y a davantage de Modernes…, on savait que la majorité du Groupe socialiste était opposée au texte, mais que Jack Lang y était favorable. On savait aussi que la majorité le soutenait, mais que Jean Dionis du Séjour, au Groupe Nouveau Centre, Alain Suguenot, Lionel Tardy et moi-même, à l’UMP, y étions hostiles. Il est frappant de constater que Dionis du Séjour est intervenu lors de la discussion générale, dans une prise de parole très équilibrée, entre la position de son Groupe et la sienne, tandis qu’aucun des 3 membres du Groupe UMP hostiles au texte n’a pu s’exprimer.

Une fois encore, il faut déplorer les limites de la pratique démocratique au sein du Groupe UMP de l’Assemblée nationale. Tant au sein du Groupe lui-même qu’au sein de la Commission des Lois, les détenteurs du pouvoir semblent davantage enclins à faire valoir leur image ou à imposer leur vue qu’à laisser la place qui convient au débat, à l’échange des idées, à la confrontation des points de vue. Le Parlement est, dans une démocratie, le temple de la parole. S’il est nécessaire que cette parole débouche sur des actions constructives, il est déplorable qu’elle soit sacrifiée à des agitations égocentriques. Celles-ci contribuent à discréditer la fonction parlementaire et à développer l’antiparlementarisme.

Les débats reprennent lundi prochain ; on peut espérer que le week-end apportera la sagesse nécessaire aux uns et aux autres pour aborder vraiment le sujet et respecter davantage ceux qui s’y intéressent et la mission qu’ils ont confiée comme l’ensemble des citoyens aux parlementaires.

 

Crédit dessin : PCinpact.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (79 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • Napakatbra Napakatbra 30 avril 2009 14:56

    Imaginez qu’on vous propose, demain, de placer un boitier dans votre télévision. Les chaînes sélectionnées, les images projetées sur l’écran, de même que les sons ambiants seraient enregistrés : vos photos de famille, vos films de vacances, vos conversations personnelles, vos appels téléphoniques... Couplé à un GPS, ce système intelligent serait relié à un serveur central capable de détecter toute utilisation illégale de votre matériel. Et le gérant de ce système n’aurait aucun compte à rendre à personne. L’objectif ? Lutter contre la fraude à la redevance audiovisuelle. Accepteriez-vous ? Oui, car vous n’auriez pas le choix. Vos valeureux députés, ne reculant devant rien, ont déjà décidé pour vous.

    +> http://www.lesmotsontunsens.com/hadopi-mon-amie-ma-chair-mon-sang-4309

    Lire Hadopi, mon amie, ma chair et mon sang...


    • Alpo47 Alpo47 30 avril 2009 15:52

      Lire ce texte, qui décrit le vrai fonctionnement de notre « démocratie »n vue de l’intérieur, ne peut que consterner tous ceux qui croient encore, un peu, à ce système... Je n’en suis pas.

      Je suis moi même auteur et très copié sur le réseau P2P. A ceci, j’ai deux réactions, d’abord le grincement de dents lorsque je vois les dizaines de milliers de connexions quotidiennes, mais aussi la satisfaction de me voir apprécié d’un grand nombre et le souhait que la partie de mon travail copié contribue à ma « publicité » et me fasse vendre ce qui n’y est pas encore.
      De toutes façons, je n’ai pas le choix. Je ne suis pas à même de dire si la diminution de téléchargements de mon travail aura un effet bénéfique ou non.

      Et comme le commentateur précédent, Napakatbra, je crois que le vrai enjeu de cette loi, n’est pas les copies illégales sur Emule ou autre, mais la surveillance de TOUTES nos connexions.
      Imaginons les possibilités d’un pouvoir qui pourrait ainsi constituer des « fichiers » sur les « contestataires », ou réfractaires au système en place ? Quel pouvoir ! Bien plus que les derniers systèmes totalitaires qui n’avaient pas cette technologie. Un « patriot act » à la sauce de chez nous. C’est y pas beau l’ingéniosité à la Française ?
      Avec ce logiciel, il y aura une probable retenue dans l’expression chez un grand nombre, sachant que les critiques dirigées contre nos gouvernants peuvent attirer l’attention du pouvoir. La crainte, sinon la peur, sont encore et toujours un moyen de maintenir le couvercle sur la marmite en ébullition. « Gare, on nous surveille. »
      C’est un très grand danger pour notre liberté d’expression. Pour ce qui est de la démocratie, il y a bien longtemps qu’elle a été confisquée par nos « élites » .

      Hélas, oui, « Big Brother » est en marche, et la France est en pointe. Merci qui ?


    • Walden Walden 30 avril 2009 16:01

      « Accepteriez-vous ? Oui, car vous n’auriez pas le choix. »

      FAUX. Bien sûr que si, nous avons le choix : personne ne nous oblige à avoir la télévision.
      De même on pourra toujours refuser le système espion (tel qu’en l’état le projet de loi le prévoit, si j’ai bien compris tout ce que j’ai lu là-dessus ces derniers jours). Quitte à risquer d’avoir sa connexion suspendue en cas d’accusation de piratage.

      Entendons-nous bien : il ne s’agit pas de défendre cette loi inique, mais de rappeler chacun à ses responsabilités, y compris le consommateur-toujours-victime qui a tendance à oublier qu’il peut s’affirmer aussi, d’abord et avant tout comme un citoyen responsable - malgré un mode de gouvernement qui tend certainement à l’infantiliser.


    • HELIOS HELIOS 1er mai 2009 01:15

      ahhh, Walden... vous faites parti de ces gens qui pensent que l’on doit tout accepter parcequ’on a rien a se repprocher !

      Accepteriez vous une camera dans vos WC au pretexte que vous faites ce que tout le monde fait, légalement ?

      Moi, personnellement non. il s’agit d’un « petit » problème de vie privée, je n’ai pas envie qu’on m’y regarde... comme je n’ai pas envie qu’on lise mes messages, qu’on sache ce quels sites je frequente etc, etc !

      Vous le savez parfaitement, aucune raison n’impose a un executif de fliquer a ce point les citoyens, même pas le terrorisme. Alors, la création... Je fais partie de ces républicains qui prefèrent voir un assassin libre plutôt qu’un innocent en prison. Je suis attaché a la liberté, et en terme de liberté d’expression, de liberté de pensée... de liberté tout court je ne veux pas que mes enfants vivent dans un monde construit comme ça, avec des lois imbéciles et intrusives uniquement pour qu’une minorité perpetue son pouvoir sur la majorité des citoyens.

      Votre réflexion sur « on n’est pas obligé de... » evidemment qu’on est pas obligé de regarder la télévision, ni avoir internet. Mais comme vous ne le « sentez » pas encore, internet est devenu un moyen de communication tellement important que le parlement europeen en fait un droit fondamental. Je ne veux pas me priver d(’internet et je ne veux donc pas que ce soit un espace ou l’etat detrousse les citoyens comme les bandits au coin d’un bois. L’etat est la pour s’assurer qu’internet est accessible a tous, tout le temps, et avec un niveau de securité individuel siffisant.

      Internet est fait pour echanger des informations, des données, des fichiers y compris la musique et la video. Le modèle « tout marchand » ne marchera pas dans un monde dematerialisé et globalisé. Il fallait y penser avant, s’il avait fallu ne pas le faire.

      Maintenant il reste a trouver un modèle economique pour que les createurs puissent vivre de leur art et accompagner les producteurs et autres distributeurs, courament appelés majors, vers une mutation où ils ne gagneront rien sans valeur ajoutée. Je n’ai pas de solution miracle, mais ce dont je suis sûr, c’est que ce n’est pas HADOPI, là solution.


    • claude claude 30 avril 2009 16:18

      monsieur le député,

      merci pour votre article.

      vous êtes certes un membre de l’ump, mais vous gardez votre pouvoir décisionnel. alors pourquoi voter une loi si vous la trouvez mauvaise ? appartenir à une formation politique ne veut pas dire abdiquer ses convictions démocratiques ; c’est pourquoi devant les atteintes aux libertés fondamentales du citoyen ainsi que la tentation d’une justice et d’une police privée, il est de votre devoir de vous opposer à cette loi inique.

      il serait peut-être temps que les député de la majorité présidentielle retrouvent l’esprit de la démocratie, de la modération et d’une certaine idée de la grandeur de la france.

      sinon, je m’associe à ce que turlututtu vous a écrit : je ne suis ni de votre bord politique, ni approuve certaines de vos positions (sur les homosexuels en particulier...)


    • JahRaph JahRaph 30 avril 2009 14:59

      @l’auteur : excellent article, et courageux compte tenu de votre appartenance politique.

      Il se trouve que je suis Webmaster depuis 10 ans (ha.... Napster.... smiley ), mais également producteur de musique (pas seulement producteur, mais également éditeur et compositeur inscrit à la SACEM). Je vous rejoins complètement lorsque vous dites qu’il est absurde d’opposer les artistes aux internautes.

      Il s’agit là d’un dossier complexe, que la majorité des parlementaires (PS comme UMP) bafoue au nom d’une logique d’opposition politicienne.

      Ceci dit, les députés UMP étant largement en force à l’assemblée, c’est à eux qu’incombe la responsabilité d’aboutir à un texte équilibré, et réaliste (ce qu’il n’est pas pour le moment).

      Et malheureusement, cela donne l’impression d’un gouvernement qui se soucie de préserver les intérêts des « Majors » du disque, quelqu’en soient les conséquences pour les internautes (coupables ou non).


      • pakotill pakotill 30 avril 2009 16:37

        "Il s’agit là d’un dossier complexe, que la majorité des parlementaires (PS comme UMP) bafoue au nom d’une logique d’opposition politicienne« .
        Pour le coup, je pense que ce n’est pas le cas (et c’est bien là une exception, quand on voit ce qui se passe habituellement). Le PS a invoqué dans le débat toutes les bonnes raisons de refuser ce texte, et la soi-disant »obstruction" qu’ils ont réalisée me semble parfaitement justifiée vue l’autisme inébranlable dont ont fait preuve Albanel, Riester et Lefebvre.
        Quand aux députés UMP, en choisissant de ne pas être présents lors du vote, ils ont bien démontré leur opposition à ce texte et la désolidarisation au gouvernement. Au final, le seul à vouloir tourner l’affaire en logique d’opposition politicienne, c’est Copé avec sa lettre envoyée au groupe UMP.


      • JahRaph JahRaph 30 avril 2009 17:16

        Autant pour moi.... Je n’ai pas bien écouté le débat... smiley


      • Emmanuel Aguéra LeManu 1er mai 2009 09:28

        Mais qu’est-ce qui explique l’archarnement maladif de l’ump àne pas vouloir débattre du vrai sujet, qui est l’intégration sociale du web et des progrès de l’informatique en général ?
        L’industrie du showbiz, comme celle de l’automobile sont des futurs souvenirs.
        Quand Universal aura disparu, peut-être pourront-nous revenir àdes loi plus tournées vers les usagers que vers les usuriers ?

        Et merci au nouvel interface, très efficace au niveau des accents.


      • pierrot123 30 avril 2009 15:15

        Les artistes vivent, depuis la nuit des temps, et ils continueront, avec ou sans cette fausse loi.

        Sous le prétexte bien pratique de la « défense des droits d’auteur », en fait, on vise à assurer le maintien des finances confortables des diffuseurs, producteurs, et autres « Majors »...

        (Dans un premier temps...Ensuite, on pourra tranquillement passer au flicage individualisé de chaque internaute, de tous ses mails, de toutes ses prises de positions...ça promet ! )


        • Caturix 30 avril 2009 15:24

          Bonjour et merci pour votre article.
          Je suis heureux que vous soyez conscient de cette dérive parlementaire. D’ailleurs, je pense que vous êtes quelque peu injuste, l’UMP n’est pas le seul responsable de cet état.

          Mais puisque vous intervenez sur ce site, je ne peux m’empêcher de vous poser une petite question : puisque vous ne semblez pas en accord avec les pratiques de votre parti, pourquoi ne pas en partir ? Car après tout, je ne vote pas pour un groupe idéologique, mais pour une personne qui saura défendre mes interêts...

          Pour ce qui est du problème du téléchargement, je ne vois pas comment vous allez pouvoir expliquer à la population qu’il faut être respectueux du travail des autres lorsque la plupart de nos politiques et personalités médiatiques (je ne parle pas de vous, je ne vous connais pas) ne montre pas l’exemple... Pour faire la morale, il faut se montrer exemplaire sinon, cela est considéré injuste.
          Pour ma part, je n’aurai aucune honte à télécharger et distribuer gratuitement les oeuvres de certains artistes qui préfèrent aller se cacher dans d’autres pays pour des raisons fiscales. Je n’aurai de même aucune honte à le faire avec les oeuvres des artistes disparus, car après tout, vais-je toucher la retraite de mes parents lorsqu’ils seront morts ? Etonnant, que personne ne soulève la question non ?

          Allez, une fois encore, je vous remercie et vous souhaite bien du courage pour la suite, vous allez en avoir besoin.


          • kelticlago kelticlago 30 avril 2009 15:41

            Je ne vois pas pourquoi ne pas être d’accord sur un point de la politique de son groupe devrait contraindre qui que ce soit à en partir...
            En tout cas, bravo pour cet article à monsieur Vanneste.
            Pour les droits d’auteur, je vous rejoins tout à fait ; je n’arrive pas à comprendre comment on peut les prolonger plus de 35 ans... je crois que 30 ou 35 ans serait une limite acceptable compte-tenu de la durée de vie, peut-être prolongée en cas de décès jusqu’à la majorité du dernier enfant.
            j’ai lu récemment dans un journal télé que le fils d’Agatha Christie toucherait 100 000 euro par épisode adapté dans une prochaine série télé. J’en ai encore mal au derrière mais espère toujours que cette info soit fausse.... un seul centime donné à cet individu serait la consécration de ce parasitisme qu’hadopi veut participer à prolonger....


          • PtitLudo PtitLudo 30 avril 2009 16:07

            Tout à fait, pourquoi serai-ce à lui de partir de son parti et non pas aux autres députés UMP qui bafouent les règles démocratiques élémentaires (si tant est que l’UMP soit encore un parti démocratique il est vrai). Ce serai tout de même un comble.


          • Caturix 30 avril 2009 17:09

            L’attitude anti-démocratique des dirigeants de ce groupe n’est pas « un point politique ». En démocratie, adhérer à un groupe qui renie la démocratie me semble irresponsable.


          • Christian Vanneste Christian Vanneste 30 avril 2009 20:34

            Je rejoins l’explication de Kelticaglo, ce n’est pas parceque vous n’êtes pas d’accord avec votre groupe politique sur un point que vous devez le quitter. Dans le Nord, je suis considéré comme très « sarkozyste » ce qui est vrai puisque je le connais et le soutiens depuis 1993.
            Néanmoins, cela ne m’empêche pas de ne pas voter sa loi sur l’audiovisuel ni celle sur Internet. J’estime être un député libre -je suis d’ailleurs député UMP/CNI- et mon mandat n’est pas impératif.


          • Caturix 30 avril 2009 22:12

            Du moment que vous défendez ce en quoi vous croyez, vous aurez toujours au moins mon respect.


          • patroc 30 avril 2009 15:36

             Alors là, chapeau !.. Vous retrouvez votre verve philosophique, attention, vous allez finir au modem !.. Dénoncer la pratique de l’UMP sur son son manque de débat, d’écoute, d’altruisme, bref de démocratie n’est pas neuf sur Agora (vous rêviez d’un régime présidentiel, vous l’avez !), mais de la part d’un élu UMP, c’est fort comme un bon fromage !.. Le débat ?.. Quel débat ?.. On est parti du meilleur, la license globale, pour arriver au pire, le flicage d’internet par du privé sans possibilité de se défendre !.. Encore avec DADVSI, le débat a eu lieu et cette loi n’a jamais été véritablement appliquée.. A trop jouer sur l’image, le paraître, la com, le people, le politique devient incompétent, voire bête.. Que lui reste t-il alors pour débattre ?.. Il se contente d’obéir, de suivre les consignes.. Dans un régime présidentiel, un peu à l’image d’une dictature (seule la durée diffère grâce au vote !), c’est parfait !.. Bravo pour tenter de créer donc d’élever le débat à l’UMP, mais je doute qu’ils vous comprennent, ils ont reçu le texto du chef, vous savez, et quand le chef a dit.......... !...


            • linus20024 linus20024 30 avril 2009 15:40

              Je me demande si cette affaire ne va pas provoquer l’explosion en vol de la majorité, Jean François Copé et ses méthodes étant de plus en plus contestés.

              Par ailleurs, le fait que la majorité des députés qui votent cette loi n’en connaissent pas le contenu est incroyablement choquant.

              De quoi réalimenter pour 10 ans (voire plus) l’anti-parlementarisme en France.

              Comme dirait l’autre, le plus fort dans cette histoire, ce n’est pas que les députés de la majorité (excepté l’auteur et quelques autres dont le courage force le respect) aient touché le fond, mais c’est qu’ils soient parvenus à en redéfinir la profondeur.

              A lire sur l’excellent site www.députésgodillots.info, les propos d’une député UMP, Mme Hostalier, dont le contenu laisse pantois : (21 avril 2006)

               "Mais il est vrai que cette loi Hadopi ne m’intéresse pas et que, membre de la commission de la Défense, spécialiste des affaires humanitaires et des Droits de l’Homme, défenseur par ailleurs des intérêts très malmenés des habitants de ma circonscription dont beaucoup souffrent aujourd’hui du chômage, je ne me suis pas du tout impliquée dans cette loi, faisant confiance à mon amie Christine Albanel. On ne peut pas être spécialiste de tout.


              • PtitLudo PtitLudo 30 avril 2009 16:17

                Ca c’est de l’argumentation. Des politiques allemands en 36 devaient avoir le même genre de raisonnement, on a vu où ça a mené.


              • Nautile 30 avril 2009 15:57

                Merci Mr Vanneste pour ce texte !
                Dommage pour vous que vous apparteniez à cette majorité qui dénature et bafoue notre démocratie. Mais ce n’est pas le sujet de ma réaction.
                Si vous en avez l’occasion, dans les couloirs de l’assemblée, dites à vos moutons, pardons collègues qu’ils n’ont rien compris. Qu’ils se ferment à la majorité de la jeunesse de notre pays.
                C’est une soif de culture de notre jeunesse que vous voulez étrangler en votant ce texte inique. Et c’est un torrent de ridicule qui vous assaillira lorsque l’Europe ou nos propres instances nationales refusera cette loi !
                Contrairement à Caturix, je ne télécharge pas les artistes qui se délocalisent fiscalement. Je me contente de les mépriser, d’oublier les chansons que j’ai chantées dans ma jeunesse.
                Faut il ajouter que j’envisage de boycotter notre fête nationale pour justement ne pas cautionner un de ces artistes ...
                Mes enfants aiment la musique, apprécient de vrais artistes qu’ils vont voir en concert ! achètent aussi, dans la mesure de leurs budgets des CDs. Mais aussi téléchargent pour connaitre davantages encore d’artistes. Ne vous inquiétez pas pour eux, ils sont informaticiens et demain, ils continueront à télécharger ... sans crainte pour leur adresse IP. le mondialisation, ce n’est pas que pour les banquiers et les traders !
                J’ai de la peine quand je vois ce qu’ils pensent du fonctionnement de nos institutions !
                De la peine quand je mesure mes efforts pour les intéresser à la vie publique, malgré mon investissement personnel. J’ai de la chance, ils votent encore ! Mais pour combien de temps encore ?
                Quand je pense à nos anciens qui ont planté les arbres de la révolution ..ils ne pensaient sans doute pas que leurs propres descendants en couperaient les branches !

                 


                • Christophe Christophe 30 avril 2009 16:43

                  @L’auteur,

                  Merci de ce témoignage de l’intérieur, même si nous ne nous faisions guère d’illusions concernant le mode de fonctionnement de l’assemblée du peuple, voie par laquelle il a la possibilité de s’exprimer.

                  Ce que vous relevez est très grave au regard des institutions de notre République. Le Parlement serait-il devenu à ce point la dictature des partis ? Certes, cela n’est pas nouveau tant il est fréquent que les membres d’un même groupe votent comme un seul homme.

                  Mais cela peut ne pas être problématique dès lors que le texte proposé correspond à un compromis de l’ensemble des représentants d’un groupe. Or, il s’avère qu’aujourd’hui vous levez un point qui met en évidence une politique d’évitement, le président du Groupe majoritaire tournant le vote de son groupe vers une posture contre la position précédente d’un groupe minoritaire ; est-ce là le texte qui vous est proposé ?

                  Comme vous le soulignez, la gaffe de la ministre de la culture, émettant un jugement de valeur sur la position des représentants du peuple, pose un problème sur la nature même de son approche de nos institutions. A quand un exécutif qui sanctionnera le législatif pour ne pas avoir pris une bonne décision ? N’est-ce pas déjà le cas tant les partis ont une influence considérable sur la carrière politique des élus ?

                  Quelque soit notre position individuelle sur le texte invoqué, il reste primordial que nous soyons unis, entre républicains, pour dénoncer ce type de dérives (actes conscients ou inconscients ?) qui n’est pas l’apanage de la majorité actuelle.


                  • Colure Colure 30 avril 2009 16:44

                    ça fait du bien de lire qu’un député de la majorité ne soit pas en accord avec les méthodes employées qui ne sont plus si anecdotiques que cela. En tout cas, bravo à vous de l’exprimer, ce désaccord.

                    Dans votre texte vous opposez Anciens aux Modernes, il me semble effectivement que le clivage est là, entre ceux qui n’y comprennent rien et ceux qui se sont réellement intéressés au dossier, à ses tenants et aboutissants, il y a un gouffre d’incompréhension.
                    A cela, je me permettrais la citation suivante :
                     "Seule la paresse fatigue le cerveau." (Louis Pauwels ) 

                    En ajoutant que si ces messieurs les sénateurs sont fatigués et votent en aveugle, qu’il laisse la place à des jeunes cerveaux. Pour beaucoup, le sénat est la maison de retraite des politiques, ce que confirme leurs (graves) manquements à bien contrôler l’esprit des lois passés au parlement et de leur application ...


                    • pakotill pakotill 30 avril 2009 16:47

                      Monsieur Vanneste, je suis loin, très loin de partager votre vision du monde et votre idéaux, et je n’imaginais pas vous dire ça un jour, mais j’admire le courage dont vous faites preuve dans vos propos. Une leçon de non-langue-de-bois à Monsieur Jean-François Copé, alias Tronc-dans-la-bouche


                      • Christian Vanneste Christian Vanneste 30 avril 2009 20:29

                        Je dirai que c’est le même combat : celui de la liberté. Que ce soit sur les droits d’auteur ou un autre sujet, je ne demande pas que l’on pense comme moi, je souhaite juste que l’on me laisse m’exprimer !


                      • Emmanuel Aguéra LeManu 1er mai 2009 09:32

                        Vous ne serez jamais, JAMAIS, plus près du plus grand nombre que devant votre clavier, très cher et lu élu.


                      • franck2009 30 avril 2009 17:00

                        Sur un sujet de société aussi fondamental que le téléchargement , une question aussi complexe et passionnante car elle engage l’avenir de l’informatique et de la liberté en France, il n’était pas possible que le clivage se fasse binairement entre gauche et droite. Le manichéisme d’HADOPI devait réunir des gens de tous horizons contre elle. Cette loi je n’hésite pas à le dire , scélérate , née d’une conjonction d’intérêts financiers partisans, est la honte de notre démocratie. Aurions-nous accepter que nos téléphones soient mis sur écoute, notre courrier ouvert ? Accepterons-nous aprés le précédent HADOPI que notre téléphone et notre courrier soient investigués par des sociétés privées ? Le combat mené, par Messieurs les députés Christian Vanneste et Lionel Tardy de l’intérieur du camp UMP les honore. Tandis que sont déshonorés les députés de gauche qui ne protestent pas. On ne compte d’ailleurs plus, historiquement, les défaillances du camp de la gauche quand l’essentiel et les principes furent menacés.


                        • JeanMarc 30 avril 2009 18:42

                          D’abord, bonjour a tous, je suis nouveau dans ce forum et vous ecris de Palo Alto ou j’habte depuis plus de quinze ans. Et, je dois dire que je suis effare par 1- Cette loi, 2- Certaines reactions.
                          Cette loi me semble totalement en dehors du temps present (je ne reviendrai pas sur les attaques jadis faites aux radios, a la television, aux magnetoscopes, a Guttemberg, etc.), qui peut sincerement croire aujourd’hui qu’un etat, aussi puissant soit il, puisse empecher quelqu’un de surfer sur internet librement ? Meme les chinois essayent et n’y arrive pas ! Sans vouloir jouer les philosophes, je dirai simplement « ne cherche pas a jouer lorsque tu es sur de perdre ». Regardez plutot de notre cote de l’Atlantique pour voir que la bataille a deja echoue. Les majors se rangent du cote des internautes avec le streaming Netflix, Hulu, Youtube,et autres. Je bosse dans l’industrie de la television interactive, et meme les cablo operateurs comprennent qu’il ne sert a rien de lutter (Comcast et Cablevision proposent des DVR HD, des connexions internet haut debit et des programmes issus du web. Meme si la piraterie peut amuser certains par jeux, je en crois pas que cela soit la principale raison du telechargement « illegal ». Reduisez au contraire les barrieres a l’entree et vous verrez que la piraterie diminuera. Je n’en ai rien a faire de payer 8$ tous les mois a Netflix pour avoir la possibilite de streamer a la demande plus de 3000 films (recents pour la plupart), La partie legale n’est absolument pas ma preoccupation dans ce cas, c’est la simplicite (le « no brainer ») qui l’emporte. En revanche, ce qui m’agace profondement, c’est quand j’essaye d’acheter un CD a la fnac.fr et qu’ils refusent ma carte de credit sous pretexte qu’elle est americaine ; dans ce cas la, je pirate parceque je VEUX ce putain de CD. Je suis Francais et fier de l’etre, mais ne faudrait il pas arreter de prendre la France pour le centre de monde ? Croyez vous sincerement que le marche francais est si grand que Sony, MGM, Universal, et autres soient affole du niveau de piraterie dans l’hexagone ? 
                          Je reste aussi pantois devant le peu de consideration pour la democratie : une loi est rejetee, on la represente... (et si elle est encore rejetee, on continue jusqu’a ce qu’elle passe ?)
                          Non, Mage, quand je me promene dans la rue, je ne laisse pas l’etat fouiller dans mon protefeuille ou verifier mon sac sans mon accord ou une decision de justice. C’est la toute la difference, je tiens a la presumption d’innocence comme a la prunelle de mes yeux.
                          De plus, cette loi est delirante techniquement. par exemple, j’ai trois cartes reseaux sur mon PC qui sont parfois toutes connectees en meme temps, je souhaite bonne chance a leur « IP sniffer » pour s’en sortir !
                          Ce qui est amusant aussi, c’est que le troyan est developpe sous Windows si je ne m’abuse, la communaute Linux va bien se marrer. 
                          En un mot comme en cent, oubliez cette loi, elle ne sera pas appliquee. Mais quand meme, il conviendrai de respecter un peu plus la democratie dans notre/votre pays.
                          Bien a vous


                        • JeanMarc 30 avril 2009 19:43

                          1- Quelles lois par example ? ...Je m’instruis.

                          2- Vous pouvez refuser la fouille (et de plus, je n’imagine pas un fouilleur automatique dans MA poche !) 
                          3- « La présomption d’innocence ne prouve rien » : Ca veut dire quoi ?

                        • JeanMarc 30 avril 2009 19:50

                          Desole, j’oubliai, j’ai dit « dans la rue » (le web), pas « dans un magasin » (le site).


                        • JeanMarc 1er mai 2009 00:21

                          Merci pour la lecon de vocabulaire, j’essayais d’etre serieux mais bon, il semblerait que vous preferiez prendre les autres pour des c...

                          Mais continuons, l’ article 11 de la declaration universelle des droits de l’homme : precise que « Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées. », de surcroit, le code penal considere aussi que la partie civile se doit apporter les preuves des delits et non pas l’inverse. Il semblerait qu’Hadopi egratigne quelque peu ces principes.

                          Donc, vous avez raison, « la presomption d’innocence ne prouve rien », mais ce n’est pas son but. « Ma douche ne repond pas au telephone » est un phrase vraie mais vide de sens...

                          Quand aux votes revotes, je parlai d’un meme texte bien sur. Il me semble donc que vos exemples sont quelque peu fallacieux



                        • Varsass 30 avril 2009 17:37

                          Je crois que le débat d’hier a été encore bien pire que vous ne le dites, surtout coté UMP.

                          D’abord, ce n’est pas la droite avec les artistes, contre la gauche avec les internautes. Je crois que c’est Christian Paul (PS) qui a rappelé que beaucoup artistes, Catherine Deneuve pour ne citer que la plus connue, étaient contre ce texte.
                          La gauche a repris la plupart des interrogations qui avaient déjà été abordé en première lecture, auxquelles ni Mme Albanel ni M. Riester n’avaient répondu, en en ajoutant quelques nouvelles, notamment en abordant le projet de Riester de surveiller aussi les mails et les conversations instantanées.

                          En face on a vu les deputés UMP reprendrent, chacun leur tour, les 4 arguments qu’ils ont appris par coeur :
                           - 450 000 films piratés par jour (ce chiffre n’a d’ailleur toujours pas de source officielle)
                           - Les artistes doivent pouvoir vivre de leur travail (personne ne dit le contraire)
                           - Télécharger sans payer c’est du vol (ça n’en est pas au regard de la loi, et ça personne ne l’a encore souligné dans l’hemicycle ; une autre façon de voir les choses est d’appelé ça « partage »)
                           - Internet est une jungle qui ne peut pas se passer de régulation (c’est pourtant son coté jungle désorganisée qui en fait un si bel outil -> mais ça je vous l’accorde c’est un point de vue subjectif qui n’engage que moi)

                          Ne nous faisons pas d’illusion en nous remémorrant le sens du mot démocratie, cette affaire est pliée, pour le plus grand bonheur .... de qui ?

                           - Surement pas les internautes qui auront 3 choix : ne plus être internaute (le modem à la poubelle et on est tranquille), être surveillé en permanence (c’est tellement plaisant de savoir que quelqu’un lit en même temps que vous vos conversations MSN), ou devenir des Kevin Mitnick en puissance (je crois que ça va finir comme ça).

                          - Surement pas pour les artistes, qui n’auront pas un copek de plus et qui ne vendront pas un CD de plus. En plus de ça, certains se sont définitivement grillé aux yeux de leur public (ma petite soeur était fan de Thomas Dutronc, c’est bel et bien fini).

                          - Surement pas les majors, le modèle auquel elles s’accrochent, est le modèle obsolète qui est en train de causer leur agonie, avec DADVSI elles se sont tirées dans le pieds (que celui qui a acheté un mp3 DRMisé me jette la première chaussure), avec HADOPI elles se tiennent le pistolet sur la tempe.

                          - Surement pas le gouvernement, qui prouve encore une fois que dans ce pays le schtroupfissime a les pleins pouvoirs, et que personne ne saurait aller à son encontre.

                          Le pire dans tout ça, c’est que ce sujet m’énerve tellement que je prends le temps de pondre une réponse alors que l’auteur ne reviens jamais sur les articles qu’il publie pour répondre aux commentateurs.
                          Merci M. Vanneste de venir jouer les gentils ici, un peu moins de bloguisme et un peu plus de parlementarisme serait tout à votre honneur, qui est déjà stratosphérique comparé à celui de vos collègues paillassons.


                          • Christian Vanneste Christian Vanneste 30 avril 2009 20:26

                            @ Varsass :
                            1/ Je réagis quand je peux... Un député se doit d’être avec ses électeurs non derrière son écran d’ordinateur... rassurez-vous, je reçois en temps réel vos réactions sur mon adresse mèl...
                            2/ Je ne dis pas le contraire. Je note que JF Copé et la gauche exacerbent un peu plus les tensions.


                          • Céline Ertalif Céline Ertalif 30 avril 2009 18:10

                            Création et Internet est-elle une loi seulement applicable ? Le débat de fond est englouti, il ne s’agit plus que de défendre la toute-puissance symbolique de la majorité.

                            Les députés vont se déconsidérer un peu certes, mais le fond de l’affaire c’est la perte réelle de pouvoir de l’Etat : non seulement des parlementaires, mais aussi du Gouvernement.


                            • pendragon 30 avril 2009 18:18

                              Ceux qui se veulent des maîtres en démocratie la critiquent tant qu’ils peuvent.


                              • Winael 30 avril 2009 18:47

                                M. Vanneste,

                                Tout d’abord merci. Merci de votre courage dans ce dossier. Il est bon de voir qu’il existe encore quelques députés de bonne intelligence.
                                On ne peut que s’alarmer lorsque l’on voit le niveau actuel des discussions à l’Assemblée Nationale. Quel exemple pour le peuple !!!
                                Ce dossier « Création et Internet » ne peut en effet en aucun cas être classé Gauche/Droite (Je n’ai moi même jamais compris ce concept trop manichéen à mon gôut).
                                Les problématiques soulevées par la plupart des associations citoyennes sont essentiellement celles portées sur le principe de la Liberté.
                                Les députés ont normalement la charge de représenter le peuple et ses inquiétudes face au gouvernement. Je me désolé de voir certains de vos collègues, prendre cette fonction avec autant de légèreté face a une telle Loi.
                                Parfois je me demande ce qu’il répondront quand leur petits enfants leur demanderont où ils étaient lorsque la Liberté a été usurpée au Français.
                                J’espère que vous et les autres députés du parti majoritaire puissiez faire entendre votre voix de raison, que cette censure à votre encontre puisse être médiatisée.
                                J’espère que M. Copé ne pourra pas vous atteindre et que vous continuerai à vous battre du côté de ceux qui défendent la Liberté. Vous êtes pour moi un véritable patriote. Merci


                                • Christian Vanneste Christian Vanneste 30 avril 2009 20:18

                                  Merci beaucoup pour votre message qui me touche beaucoup !


                                • phiconvers phiconvers 30 avril 2009 18:50

                                  Cette affaire d’HADOPI ne me concerne guère dans l’absolu dans la mesure où je ne télécharge jamais de musique ni de films. Cela étant dit, je suis évidemment attaché à l’anonymat (relatif) du web, condition de son foisonnement et de son utilité pour faire éclater le carcan anti-démocratique dans lequel nous nous sommes laissés enfermer.

                                  Ce qui me scandalise le plus, c’est le mécanisme ayant conduit à ce qu’une telle loi soit présentée puis représentée au parlement. En voici les raisons :
                                  - l’absence de sanction du fait d’activités illégales sur internet n’existe pas, en droit en tout cas. Toute victime d’une illégalité sur internet peut porter plainte et une enquête judiciaire, si elle est ouverte, peut permettre de retrouver le coupable (ou au moins l’ordinateur coupable). Pas besoin de loi pour ça ;
                                  - le président aculturé que nous nous sommes donnés s’est laisser mener à la baguette par sa poule chanteuse, qui est elle-même le placement élyséen d’un microcosme d’« artistes » plus ou moins ratés qui gerbent toute la journée sur les valeurs d’autorité, d’ordre public, de justice et de probité mais comptent beaucoup sur les gouvernements successifs pour assurer leur rentes de situation, au nom d’une diversité culturelle qui est de plus en plus un prétexte à la médiocrité ;
                                  - il est invraisemblable que l’ordre du jour de l’Assemblée soit perturbé et que, toutes affaires cessantes, cette non-affaire HADOPI mobilise nos parlementaires. La France est en crise, des quartiers entiers échappent progressivement à tout contrôle de l’Etat, un tiers des gosses entrent en sixième quasi-analphabètes, nous avons des milliers de soldats engagés de par le monde mais non, la priorité est la création d’une nouvelle haute autorité qui a pour principale mission de rconcilier le pompeux et autoproclamé « monde de la culture » et l’UMP. Et même cette petite manoueuvre ne fonctionnera pas.

                                  C’est la culture selon Sarkozy, ce petit avocat bourgeois et ambitieux qui crèvera sans avoir compris à quel point la France et sa culture bi-millénaire le dépassent infiniment.


                                  • Marsupilami Marsupilami 30 avril 2009 18:50

                                    @ L’auteur

                                    Intéressant témoignage de l’intérieur, certes… mais à vrai dire tous ces débats n’ont strictement aucune importance vu que cette très mauvaise loi sera rapidement inapplicable même si elle finit par être votée (à moins qu’une bande de socialos vengeurs et masqués ne fasse à nouveau irruption de derrière un rideau rouge en profitant d’un moment d’inattention absentéiste des députés UMP). Tout cela est ubuesque, à droite comme à gauche.

                                    Il faudra bien finir par arriver par quelque chose comme une licence globale qui garantisse les droits d’auteur des vrais créateurs, et non les rentes de situation d’industries rapaces.


                                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 30 avril 2009 19:15

                                      Monsieur le Député UMP,

                                      Il s’agit de la « Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet », aussi appelée HADŒPI. en deux mots, UN MUR DE DESTIN, écartant définitivement le virtuel du papier et du support sponsor et matériel. Interdire à quiconque d’acheter un produit pour le livrer gratuitement le soir même sur la toile. Barrer la route entre le monde télévisé et numérique.

                                      L’inconvénient vient du fait que : ET la TVSF est responsable, en éditant elle même son produit, comme Europe, 1, Rtl, Rmc, Fip, etc, qui diffusent en direct ou en poscast leurs émissions sur la toile. Celles ci ne peuvent nullement reprocher aux internautes de reprendre leurs incursions pour les diffuser sur Google et donc partout ailleurs. Ces mouvements leur apportent de l’audition en retour, et elles n’ont qu’à y gagner qu’on les écoute : En retour, le numérique se charge d’aller chercher des morceaux choisis dont certains off, des photos compromettantes qui peuvent faire la « une » de Maris Patch ( à quarante mille euros...) dès le dimanche suivant. Ainsi, il se rembourse de la dette que le premier se donne de diffuser gratuitement, sans apport financier sur la toile, autre que LA PUB.

                                      Au contraire de cette loi, il faut autoriser le numérique et même l’encourager à ne produire que du off, et même mieux, plus la toile s’appliquera à produire elle même sa matière ( entre parenthèses, que la RNAP va chercher pour meubler ses longues soirées du samedi soir où l’on peut se réchauffer du recuit de bétisier, ( lequel d’ailleurs au début était réservé au soirs de fins d’années ) . Et qui maintenant s’étale,,,,,, même dans les pubs où l’on peut voir pour rigoler un type se casser la gueule sur le trottoir d’une enseigne d’assurance...je vous laisse déduire du message subliminal que cela dispense...fin de parenthèses, mais en tous cas, ça en dit long sur l’usage que la TV s’octroie pour vendre des produits qui ne lui coûtent rien...

                                      Donc, reste à savoir lequel est sanctionnable et si la sanction lui est retournée de droit. Mais :

                                      J’ai voté contre votre article et ai rougi à trois pour cent la barre des usager d’Agoravox unanimes qui vous ont tous blanchi pour votre courageuse intervention d’avoir osé déclarer votre désaccord avec la voix de votre parti, parce que vous-même, vous servez de ce support normalement libre. Je vais même porter plainte contre vous pour être venu sur la toile étaler votre accord aux quatre vingt dix sept pour cent d’internautes qui sont avec vous contre...

                                      Je vous souhaite que le retentissement soit tel que l’affaire déborde sur l’actualité au point de détourner le débat et l’entrainer sur la toile, qui dans ces conditions reprend le pouvoir dans ce conflit. J’espère que cette leçon servira au médias officiels pour respecter cette limite. Merci.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires