• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Laurence Parisot : la prime transport « n’est pas raisonnable (...)

Laurence Parisot : la prime transport « n’est pas raisonnable »

C’est ainsi que Le Point commente l’intervention de Laurence Parisot sur RTL. Dimanche Christine Lagarde s’était exprimée au "Grand jury RTL/Le Monde/LCI" : "Les arbitrages ne sont pas arrêtés bien entendu pour une raison très simple c’est que le Premier ministre a demandé aux partenaires sociaux et leur a donné jusqu’au 15 septembre pour faire des propositions. Ce qui est clair c’est que nous devons aussi travailler et que le travail s’est orienté autour d’une part de l’extension du régime actuel applicable en Île-de-France c’est-à-dire prise en charge par les entreprises de 50 % du titre de transport avec exonération de charges sociales pour l’employeur ainsi que pour l’employé… Pour ceux de nos concitoyens qui ne disposent pas de transports collectifs, à ce moment-là et sur la base d’un volontariat au sein de chaque entreprise, la proposition c’est une prise en charge forfaitaire des frais correspondants à l’utilisation du véhicule avec la même contribution de l’Etat c’est-à-dire une exonération de charges sociales."
 
Laurence Parisot a été très claire "Aujourd’hui les entreprises françaises ne peuvent pas supporter un centime d’euro de charge en plus". Discours des plus classiques de la part du patronat.
Mais Laurence Parisot va plus loin et précise sa pensée, "la vraie réflexion doit être plus générale, plus globale" : Il faut mettre en œuvre "une politique économique qui booste la croissance (...) qui va permettre une augmentation sérieuse du pouvoir d’achat des salariés, qui ensuite feront leur propre arbitrage. Certains voudront effectivement dépenser un peu plus en essence, d’autres en logement, d’autres pour la garde de leurs enfants, que sais-je..."
Nous retrouvons là le raccourci habituel qui consiste à lier croissance et augmentation du pouvoir d’achat, les salariés n’ont sûrement pas besoin d’études statistiques pour constater la dégradation de leur pouvoir d’achat. Mais le point le plus intéressant de cette déclaration est sans aucun doute le renvoi à l’arbitrage que pourront faire les salariés.
Pour certains, et Laurence Parisot en fait sans aucun doute partie, le lieu d’habitation, l’emploi occupé et sa localisation relève d’un véritable choix, d’un arbitrage, mais pour la grande majorité des salariés ce sont des choix subis. Ce n’est pas par pur plaisir que tant de salariés s’installent de plus en plus loin, c’est pour trouver des logements à des tarifs accessibles, ce n’est pas par choix que les salariés vont s’entasser dans les mêmes zones de bureau ou industrielles, ce ne sont pas les salariés qui choisissent de créer encore des bureaux à la Défense alors que tous les transports en commun sont saturés pour y accéder.
Les dirigeants d’entreprise ne peuvent pas s’exonérer des conséquences de leurs choix, les salariés subissent des temps de trajet de plus en plus longs dans des conditions qui se dégradent, ce n’est pas à eux d’en payer le prix.
 
Jean-Michel Arberet
Conseiller municipal d’Arcueil
Partenaire du groupe communiste
http://jm-arberet.over-blog.com/

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • mikaboom 10 septembre 2008 15:41

    Qui récolte les 80 % de taxes sur un litre de carburant dans cette histoire ?

    Les entreprises ?

    Surement pas.

    C’est donc à l’Etat de reverser ce surplus irraisonnable de taxes à ceux qui ne peuvent se passer de leur véhicule et ils sont nombreux. Tout le monde n’habite pas Paris ou Lyon intra-muros.

    Et par ailleurs, il est tout à fait injuste et devant la Justice, je doute que cela tienne, que certains se voient rembourser la moitié de leur frais de transport (soient ils communs) et les autres pas.



    • Christophe Christophe 10 septembre 2008 15:46

      Pour compléter votre information, il me semble nécessaire de souligner qu’il y a, actuellement, négociation entre les partenaires sociaux sur le sujet.

      Cependant, comme vous le soulignez, le MEDEF n’a pas voulu participer à cette négociation. De plus, étant donné que le MEDEF n’est pas présent dans cette négociation en vue de faire des propositions au gouvernement, ni la CFDT, ni la CGT ne participe ; il semble qu’ils aient nécessairement besoin de la présence du MEDEF.

      Le sujet est donc en cours de traitement entre la CGPME, la CGC, FO et la CFTC. Nous verrons bien ce qui en sortira ! Ensuite, nous verrons ce que le gouvernement voudra bien retenir.


      • A. Nonyme Trash Titi 10 septembre 2008 18:51

        Mouais, je ne vois pas en quoi mon entreprise devrait amortir la hausse du prix du pétrole, dont le prix à la pompe supporte plus de 80% de taxes, comme le rappelle Mikaboom.
        Maintenant, si c’est à la libre interprétation du chef d’entreprise, comme les Ticket Resto, why not.
        Mais cela créera encore plus d’injustice entre les boîtes qui pourront faire l’effort, et celle qui ne le pourront pas...


        • karg se 11 septembre 2008 12:46

          50 à 60 % de taxe, TVA comprise, 80% c’était quand on payaient le gasoil 70 cents


        • Alexandre 10 septembre 2008 20:00

          Pour quelles se casse plus vite la gueule, taxons encore plus les entreprises, ça créera de l’emploi ! En Rance on a des idées de génie.


          • lowlow007 lowlow007 11 septembre 2008 03:30

            C’est le boulot de l’état d’assister les travailleurs pauvres...
            pas aux entreprises qui sont, pour a plupart des pme ,
            exangues de charges diverses, (60% !).
            avec les taxes éhontées dont l’état se goinfre allègrement avec cynisme,
            sur les boites et les salariés aussi,

            DIMINUTION DES TAXES IMMEDIATES !
            de 15 % pour les entreprises
            et de 10% pour les travailleurs
            suppression
            de la RDS et de la CSG
            (deux impots indirects crées par la gauche des voyoux de l’époque mitteuse...)
            HASTA SIEMPRE VIVA LA REVOLUCION !


            • lowlow007 lowlow007 11 septembre 2008 03:36

              J’invite d’ailleurs tout les citoyens responsables à stopper le paiement de l’impot sur le revenu, le plus injuste, selon moi, mais là, je reve,
              regadez donc ce lien, nous sommes les plus taxés !!!
              http://www.senat.fr/rap/r98-483/r98-48341.html

              rappelons nous que seule, l’union fait la force, si nous voulons nous pouvons les battre , ces fumiers qui nous taxent sans rien faire et sans aider personnes depuis des decennies sur le fruit de notre travail.

              peut etre un jour ne seront nous plus des veaux ?

              Contre nous de la tyrannie , l’étendard sanglant est levé...


            • lowlow007 lowlow007 11 septembre 2008 03:46

              TOUS DANS LA RUE !

              ou alors continuons de nous faire "enculer" (ouioui le mot n’est pas trop fort) sans broncher

              PAIES !!!

              et surtout et ferme ta gueule...

              j’en ai marre que les gens disent "on n’y peut rien" ,merde !

              bougeons, la france, sinon ils ont gagné d’avance.

              n’ayont pas peur !


              • nick 11 septembre 2008 12:11

                j’imagine donc que cette année tu ne pourras pas tes impots sur le revenu...faut montrer l’exemple avant de demander quelque chose aux autres...


              • lowlow007 lowlow007 11 septembre 2008 22:10

                2350 euros d’impôts cette annee , mon pépère, et toi ?
                j’ai rien à cacher !
                avec ça j’aurait bien remplacer mon vieux scooter qui n’en peut plus de m’amener au taf à 12 bornes de
                chez moi, par exemple.


              • lowlow007 lowlow007 11 septembre 2008 22:11

                Et hop , je reitere
                C’est le boulot de l’état d’assister les travailleurs pauvres...
                pas aux entreprises qui sont, pour a plupart des pme ,
                exangues de charges diverses, (60% !).
                avec les taxes éhontées dont l’état se goinfre allègrement avec cynisme,
                sur les boites et les salariés aussi,

                DIMINUTION DES TAXES IMMEDIATES !
                de 15 % pour les entreprises
                et de 10% pour les travailleurs
                suppression
                de la RDS et de la CSG
                (deux impots indirects crées par la gauche des voyoux de l’époque mitteuse...)
                HASTA SIEMPRE VIVA LA REVOLUCION !


              • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 11 septembre 2008 11:59

                Le point actuel sur la négiociation paralèlle entre la CGPME et CGC, FO et CFTC

                http://slovar.blogspot.com/2008/09/ngociations-sur-la-prime-transport-que.html#links

                Pas vraiment engageant

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires