Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > A Orléans Sarkozy fustige les antisémites et les islamophobes

A Orléans Sarkozy fustige les antisémites et les islamophobes

A chaque jour ses vœux. Après l’éducation nationale et la culture, hier mercredi, à Orléans (Loiret), Nicolas Sarkozy a adressé ses voeux pour la nouvelle année aux personnels de sécurité. Pour ses voeux « aux acteurs de la sécurité », le président était accompagné de Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur et de Rachida Dati Garde des sceaux et de tout ce que la police et la gendarmerie comptent de chefs. Ces vœux étaient assortis d’une mise en garde à l’adresse de ceux qui seraient tentés d’importer le conflit israélo-palestinien sur le sol français : « Il n’y a pas de place dans la République pour des antisémites ou des islamophobes ».

 
« L’indivisibilité de la République est une règle fondamentale, a déclaré le chef de l’état. La tolérance sera la tolérance zéro : ceux qui veulent importer en France des tensions communautaires trouveront l’Etat républicain sur leur route […] L’antisémitisme et l’islamophobie seront condamnés avec la même sévérité. »
 
Pour de nombreux commentateurs, ce discours sécuritaire du Président de la république est un retour aux fondamentaux. Ainsi, selon ladepeche.fr, a t-il « retrouvé les accents du ministre de l’Intérieur qu’il fut pour se poser en protecteur des Français ». Et d’interpeller les forces de sécurité rassemblées hier à Orléans : « Dans les moments de doute, il faut rappeler aux Français que la première mission de l’État, c’est de les protéger ».
 
Ce thème lui a en outre servi à démontrer le bien fondé des réformes, notamment en matière de sécurité, avec le développement de la vidéosurveillance, à la lutte contre l’immigration clandestine. En outre il a, selon leparisien.fr, « annoncé le déblocage immédiat de 100 M € dans le cadre du plan de relance, à répartir à part égale entre la police et la gendarmerie. Cette somme rondelette permettra notamment d’acheter 5 000 véhicules neufs ».
 
Et de citer les chiffres de la délinquance qui baisseraient et d’égratigner la gauche et son « mauvais » bilan, entre 1997 et 2002. Tout en rassurant le moral des troupes. Bref, des vœux martiaux menés tambour battant.

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès