Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Manger cinq fruits et légumes par jour ne réduirait pas le cancer (...)

Manger cinq fruits et légumes par jour ne réduirait pas le cancer ?

La consommation quotidienne de cinq fruits et légumes ne réduirait que de 3% les risques de cancer. C’est ce qui ressort d’une étude publiée aux Etats-Unis, dans le journal de l’Institut national du cancer. Cette enquête, portant sur 500 000 Européens, est controversée.

On le sait, il faut manger cinq fruits et légumes par jour. Pour nombre de citoyens, cela a beaucoup changé leurs habitudes alimentaires. Quant aux autres ils culpabilisent de ne pas toujours atteindre ce Graal quotidien.
 
C’est que manger des fruits et légumes réduirait le risque de cancer, mais aussi de maladies cardio-vasculaires. Si il n’est pas contestable que cela réduit, rappelle le Figaro, les méfaits sur le cœur, les artères, le diabète, l’obésité, les effets anti-cancéreux ne sont pas prouvés.

Selon l’Epic (European Prospective Investigation Into Cancer) qui vient de réaliser une étude portant sur 478.000 personnes, âgées de 45 à 65 ans et issues de dix pays européens. L’étude a été réalisée de 1992 à 2000. Au cours de cette période, 30.000 personnes ont développé un cancer.
 
A partir de cette observation les chercheurs démontrent qu’« absorber beaucoup de fruits et légumes par jour réduit certes le risque de cancer, mais assez peu, la différence entre les faibles et les grands consommateurs étant assez étroite », souligne le Figaro.

D’autres études vont dans ce sens. Mais pour le spécialiste de la nutrition à l’Inserm Serge Hercberg, spécialiste de la nutrition, « on ne peut pas tirer de conclusions solides à partir d’une seule étude, les résultats dépendant aussi des caractéristiques propres aux populations étudiées ».
 
Ce dernier, dans l’étude Suvimax, menée en 2003, avait montré que, sur 13 000 Français de 45 à 60 ans, des apports suffisants en antioxydants (contenus dans les fruits et légumes) réduisaient de 30 % le risque de cancer chez l’homme, mais pas chez la femme. Sans doute parce qu’elles avaient un meilleur statut nutritionnel. »

Le professeur Walter Willet de l’Université Harvard, ajoute dans un éditorial, précise Maxiscience, que les fruits et légumes aident également à diminuer le risque de maladies cardiovasculaires. Il ajoute cependant qu’il serait désormais préférable de se concentrer sur les bienfaits spécifiques de certains fruits et légumes comme la tomate, qui contient du lycophène, une substance qui aide notamment à prévenir le cancer de la prostate.
 
Crédit photo : mille et une feuilles

 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès