Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > SNCF : l’attentat était une fausse alerte

SNCF : l’attentat était une fausse alerte

Le colis semblait suspect. Il avait l’apparence d’une bombe. Il ne contenait que du shampooing. Découvert vers 11h du matin près d’une voie TGV, en gare de Massy (Essonne) il a suffi à bloquer le trafic pendant plus de deux heures mardi. Celui-ci a repris à 13h35. Le parquet a précisé n’avoir pas d’éléments sur la personne qui a déposé cette fausse bombe. Le SRPJ de Versailles est chargé de l’enquête.

Selon la préfecture, la RATP et la SNCF, les démineurs n’ont trouvé aucun explosif dans ce colis qui ressemblait à une bombe, mais n’en était pas une. « Au scanner, le colis suspect découvert en gare de Massy avait l’air d’une vraie bombe », a précisé une source policière à Libération.
 
En réalité, de source policière, il s’agissait de shampooing, de fils, de piles et de papier essuie-tout.

En 2009, le laboratoire central de la préfecture de police (LCPP) est intervenu 1.467 fois pour des objets suspects dans la capitale. Au premier trimestre 2010, le LCPP a été sollicité à 402 reprises.
 
En Île de France, les fausses alertes au colis suspect ou consécutives à des appels téléphoniques malveillants sont monnaie courante, principalement dans les transports en commun et les aéroports parisiens.

 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 17 juillet 11:13

    du shampoing ? destiné a Hollande je suppose car pour dépenser 10 000€ par mois de coiffeur il lui en faut des hectolitres et du shampoing au caviar .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès