Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Un juge qui se masturbait en pleine audience est jugé par ses (...)

Un juge qui se masturbait en pleine audience est jugé par ses pairs

Un juge d’Angoulême, se masturbait en pleine audience correctionnelle, a été écarté des tribunaux par le (CSM) Conseil supérieur de la magistrature à la demande du ministère de la Justice.

Les faits remontent au 15 octobre 2003. Le juge Philippe Zamour, juge depuis dix ans, avait été dénoncé par l’épouse d’un justiciable, un journaliste et une avocate qui l’ont surpris en train de se masturber lors d’une audience du tribunal correctionnel d’Angoulême (Charente). Il avait été mis en examen pour "exhibition sexuelle" et suspendu de ses fonctions.

Ce magistrat a bénéficié d’un non-lieu en janvier dernier parce qu’il a été déclaré pénalement irresponsable. Selon Patrice Davost, représentant de la chancellerie, le juge d’Angoulême Philippe Z. ne devrait pas non plus, subir de sanction disciplinaire. Mission difficile pour le CSM, se prononcera le 27 septembre sur une éventuelle sanction contre un magistrat du tribunal. Une sanction disciplinaire est impossible en l’état de la loi, le juge Philippe Zamour, 41 ans, ayant été déclaré irresponsable par les médecins.

Selon les experts, Philippe Z. souffre d’une « psychose schizophrénique dysthymique ». Son discernement était donc aboli au moment des faits. « Sa pathologie exerçait une contrainte à laquelle il n’avait pas pu résister. »

"Il n’est pas en mesure d’exercer ses fonctions. Quelle que soit votre décision, l’administration ne renommera pas M. Zamour sur une fonction juridictionnelle. Les justiciables ont le droit d’avoir des juges qui se comportent normalement", a dit le directeur des services judiciaires du ministère, Patrice Davost, lors d’une audience publique. (LEXPRESS.fr)

Philippe Z., 41ans, dit : « Je trouve injuste que la maladie mentale s’abatte sur moi. Je l’ai pas choisie. » Il voudrait garder son travail et pioche dans les rapports d’experts psychiatres deux mots qu’il répète souvent : « Je suis curable et réadaptable. » A un moment, il rajoute : « Mais à quoi, je ne sais pas. » (Libération.fr)

Si les médecins ne déclarent pas le magistrat inapte à juger, la magistrature devra se résoudre à garder le juge exhibitionniste dans ses rangs. « Dans ce cas, confie au journal « Le Figaro » un membre de la chancellerie, il n’aurait vraisemblablement pas d’affectation et serait rémunéré à rester chez lui, comme c’est actuellement le cas pour trois autres magistrats. » Le CSM rendra sa décision mercredi prochain.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès